Abonnez vous pour avoir nos derniers articles !

ZEMMOUR

ZEMMOUR violeur ça devient comique ! Mais surtout contreproductif pour lutter contre le viol !

Publié

le

Éric Zemmour est accusé d’agressions sexuelles par plusieurs femmes

« Mediapart » a révélé, de nouvelles accusations à l’encontre d’Éric Zemmour. Le polémiste français est accusé de violences sexuelles par plusieurs femmes.

Publié le VENDREDI, 30 AVRIL 2021

par Julie Esquirol

Éric Zemmour est au cœur d’une nouvelle polémique. Le 24 avril dernier, Gaëlle Lenfant, une élue municipale d’Aix-en-Provence, a accusé l’écrivain d’agression sexuelle. Alors qu’elle participait aux Université d’été du Parti socialiste en 2004 ou 2006, Gaëlle Lenfant témoigne dans un post Facebook que le chroniqueur de CNews l’a « attrapée par le cou » avant de la complimenter sur sa tenue et de « l’embrasser de force ». Face à ces accusations, l’entourage d’Éric Zemmour a affirmé à FranceInfo qu’il n’avait « aucun souvenir de cette scène ». Pour l’écrivain français il s’agit d’une « affaire politique qui sort au moment où chacun sait qu’il y a des velléités autour de lui ».

Mais aujourd’hui Gaëlle Lenfant n’est plus la seule à accuser le polémiste. Mediapart a révélé, jeudi 29 avril, que plusieurs autres femmes avaient témoigné sur des violences sexuelles qu’elles auraient subies de la part d’Éric Zemmour. Aurore Van Opstal, journaliste et auteure belge, affirme que l’homme lui aurait « caressé le genou avec sa main » et serait « remonté jusqu’à l’entrejambe », lors d’une rencontre dans un café. « J’étais tétanisée, sous le choc. Je ne comprenais pas ce qu’il se passait », a-t-elle confié. Une autre journaliste, préférant garder l’anonymat, a elle confié que lors d’une rencontre avec Éric Zemmour, ce dernier « n’arrêtait pas de [la] draguer » . Elle déclare : « Il s’est penché et m’a embrassée. Il a mis sa langue et tout ».

Dans Mediapart, la maquilleuse de l’émission Ça se dispute a aussi apporté son témoignage sur un échange survenu en loges. « Il m’a plaqué contre le mur et m’a dit : “Tu ne comprends pas que je veux baiser avec toi” », confie-t-elle. Un comportement inapproprié, dont « des mains aux fesses », qui est rapporté par de nombreuses femmes ayant travaillé de près ou de loin avec Éric Zemmour, sur des chaînes où il intervient régulièrement.

Non seulement les témoignages sont ridicules et ne correspondent en rien à des viols du genre Tariq Ramadan… mais la personnalité d’introverti de Zemmour ne permet en rien de supposer que le trublion se permet la moindre incursion dans la bulle privée… S’il le fait c’est pour provoquer le rire par l’auto dérision ! Le pauvre n’a rien d’un tombeur et il le sait ! Et celui qui est assez lucide pour le savoir ne vas pas se ridiculiser pour tester s’il a du charme ! Ce qui ne fut pas le cas de Aznavour et de Gainsbourg… qui de laids devient beaux avec la notoriété. Bien que le circoncis est un handicapé qui a un mal fou à gérer sa libido… Les attaques contre Zemmour sont aussi ridicules et basses que celles contre Trump… Après l’escroquerie du Sida qui n’existe pas, pour criminaliser le sexe voila l’abus de vocabulaire pour donner la parole à des connes qui pensent se valoriser avec des propos de coincées eu cul… le sexe c’est mal !

Voyez la suite
Donnez votre avis il nous intéresse ! Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ZEMMOUR

ZEMMOUR ATTALI

Publié

le

ZEMMOUR est BRILLANT… plus que ATTALI et ses offres de services avec son enrichissement personnel… même s’il a contribué à la réussite des restos du coeur de Coluche… mais ces juifs sont capables de toutes les manigances pour cacher leurs crimes… c’est tellement facile à comprendre. Un circoncis manque totalement d’empathie mais il sait que pour sauver la face il fasse semblant d’être généreux ! La générosité pour les oeuvres sociales emmènent à 80 % des gens dit de droite ! Les gauchistes ne donnent presque RIEN !

Zemmour est bien le seul capable de faire face à cette vipère, ce reptile au sang froid, calculateur et spéculateur… capable de tout et n’importe quoi pour s’enrichir et pire pour défendre les manies sataniques de la Mafia Khazare Juive… un hors sol, nomade dénué de toute sensibilité qui joue sue la sensibilité… qu’il n’a pas. Cette ordure manipule le mensonge et la fourberie comme un iman… ces manges merdes prêts à toutes les servitudes de l’esprit pour récolter quelques sous qui lui évitent de crever de faim…

Attal c’est le pire des juifs, celui aux manettes de notre pays qui n’est visiblement pas le sien… un juif est juif avant d’être français et ne pratique pas les mêmes moeurs qu’un français… par exemple il ne met pas le lait dans le frigo avec la viande, certaines juives doivent porter des perruques et un cadeau d’un non juif doit être mis à la poubelle. C’est dire comme un juif qui se prétend français est une belle ordure… tant vis à vis des autres juifs que des français qui ne connaissent pas les moeurs débiles des juifs. Il suffit de lire mon livre PREPUCE mon AMOUR pour comprendre qu’un circoncis n’set pas français… Comme le juif Freud l’écrit, la circoncision est la marque raciste d’être différent.

Ce qui fait bander Attali c’est de détruire la FRANCE, ce pays fantastique qui subit les outrages d’une femme trop belle submergée par un colonialisme de violeurs… Attali son truc c’est la mondialisation prônée par son maitre Rothschild… la France c’est une crotte de mouche sur la carte du monde. Ce malade mental ( capable d’avoir un discours qui parait cohérent ) est dangereux comme un musulman au double discours pour te baiser. Mais sur le vidéo il parait avoir pris un coup de vieux tel une poule déplumée ?

“Vous n’avez aucun amour de la FRANCE ” Ça ne vous dérange pas qu’elle disparaisse… le grand remplacement c’est une invention de Camus… L’âme profonde des juifs est un gros danger pour la France… aujourd’hui manipulateurs des pauvres cons de musulmans… demain exterminateurs des blancs… ( un juif comme un arabe n’est pas blanc) …. tels des mouches à merde qui n’en ont rien à foutre de polluer l’endroit ou elles chient…

En résumé Attali est un traitre … un spectateur 100% juif mais 0% Français ! Moralité = nomades juifs et musulmans hors de France… avec votre haine, quand vous parlez de la France vous ignorez de quoi vous parlez… elle n’est pas votre mère… sauf pour Zemmour qui le prouve chaque jour et qui se sent français au point de faire un super président de la REPUBLIQUE !

Voyez la suite

ZEMMOUR

Zemmour m’est devenu incontournable… je l’observe tous les jours car c’est à chaque fois riche en enseignements. Enfin nous pouvons être fier d’être français…

Publié

le

Par contre j’ai beau regardé le danger qu’il représente en tant que sioniste, et je n’en vois aucun… car même avec Israel il serais capable d’avoir la même lucidité… sur cet Etat de voleurs/usurpateurs comme l’a fait Trump.
Ce qui est amusant c’est de voir la tronche ébahie des autres journalistes qui ne lui arrivent pas à la cheville…
Est-ce que Bolloré vas financer sa campagne présidentielle ? Ferais-t-il un bon président ? Je penses que oui car en conseil des ministres il aurait toujours le dernier mot !
Mais comment il fait pour échapper à la censure ?
Il arrive même à convaincre Christine Kelly une soi -disant descendante des esclaves… dont on sait que les premiers esclavagistes sont les arabes et les noirs eux-même…

Le ras-le-bol du ronron conformiste place CNews devant BFM

Jany Leroy Catégorie : Editoriaux 5 mai 2021

11k      Imprimer ou envoyer cet article

Partie du diable vauvert, la chaîne CNews montait, montait. Rattrapait son retard. Petit à petit. Et « Face à l’info » d’enfler et « L’Heure des pros » de gonfler. Jusqu’à ce que… boum ! Lundi 3 mai, CNews passait devant BFM. Les compteurs de téléspectateurs étaient formels : 2,7 % pour la première, 2,5 % pour l’autre. 0,2 % d’écart. Pour l’équipe gagnante, le jour de gloire était arrivé. Les choix rédactionnels à rebrousse-poil du ronron ambiant avaient payé. Les Français commençaient à être lassés de ce lent filet d’eau tiède qui coulait des robinets de la bien-pensance.

Immédiatement, Marc-Olivier Fogiel, directeur de la chaîne dépassée par les événements, envoyait un mail à ses journalistes en charge de la bonne parole : « Même si ce chiffre ne manquera pas d’être commenté, gardons notre ligne. » Rien ne le ferait dévier de sa trajectoire, pas même le mur qui se profilait au bout de la route. Il irait dedans s’il le fallait, passerait au travers, continuerait sa course éperdue vers le bien, le quasi-beau et le presque vrai. Et quand bien même il ne resterait plus qu’un seul téléspectateur, il serait celui-là.

Dans un article consterné, Le Monde constate que les ministres se bousculent aux portes de CNews. Attirés par le miel populiste d’Éric Zemmour, ils tombent dans ses griffes et acceptent de souffrir sous le poids de ses arguments. Emmanuel Macron en personne et en privé se serait inquiété de ce succès grandissant. La France était-elle en train de virer extrêmement à droite de la droite de la pire des droites ? Olivier Véran confiait, en toute confidentialité, avoir « la nausée » face au contenu de la chaîne. Animateurs et réanimateurs de BFM se pressaient à son chevet : « Ça va passer. »

Et puis, la victoire comporte sa part d’ombre. Le bémol est posé sur la partition par Le Monde, qui précise à raison que BFM reste en tête sur la tranche des 25-49 ans. Une certaine jeunesse sommeille devant son écran plat. Nourrie aux grains OGM de la télé-réalité, elle adhère au programme suivant. Les infos. Paradoxe des temps, selon ce chiffre Médiamétrie, les générations plus anciennes seraient attirées désormais par les discours dissidents. Une inversion sidérante qui voit l’élan d’une jeunesse gauchisante se consacrer à répandre et même surenchérir les injonctions du pouvoir en place.

En date du 4 avril, dans un rétropédalage de toute beauté, Marc-Olivier Fogiel revoit son obstination à la baisse. Après une intense médiation sur le succès de son concurrent, il consent à ajouter quelques glaçons dans son eau tiède : « Ça nous a poussés à mettre à l’antenne une palette d’éditorialistes aux opinions très diverses. Y compris conservatrices, ce que nous ne faisions peut-être pas par le passé » (JDD).

Les impératifs commerciaux ramènent le directeur de BFM à la raison. Entre fascistes factices et vraie dictature des annonceurs, le monde médiatique n’hésitera pas une seconde.

Et si pour obtenir de l’audimat les médias sortaient de leur censure bien-pensante, pour enfin analyser honnêtement et lucidement le péril juif Rothschild, l’invasion de migrants et les saloperies de l’islam ?

CNews : changement pour Eric Zemmour dans Face à l’info, Christine Kelly frappe fort

CNews ne relâche pas l’étreinte avec une semaine euphorique en audience pour ses talks du soir. Face à l’info, Christine Kelly et Eric Zemmour ont de nouveau impressionné ce mercredi 5 mai 2021.Publié le jeudi 6 mai 2021 à 15:01
par Joshua Daguenet

CNews : changement pour Eric Zemmour dans Face à l’info, Christine Kelly frappe fort

Marc Menant, Eric Zemmour, Dimitri Pavlenko et Eric de Riedmatten ont entouré Christine Kelly pour un nouveau numéro de Face à l’info, programmé peu après 19 heures ce mercredi 5 mai 2021 sur CNews. Napoléon a occupé une place de choix dans les discussions.

Dans une semaine spéciale qui voit CNews célébrer l’Empereur, en témoigne le logo positionné en haut, à droite de l’écran, Marc Menant a livré une nouvelle chronique sur le plus célèbre dirigeant de l’Histoire de France. Le compère de Franck Ferrand le dimanche a conté quelques-unes des routines de Napoléon, à l’instar de son bain, des tours de calèche, de ses gaufres entourées de crème mais aussi des repas d’une durée avoisinant les sept / huit minutes.

Une époque trop minable pour comprendre Napoléon ?

Juste après, Eric Zemmour est revenu sur la commémoration de l’Empereur par Emmanuel Macron. Il a reproché à notre époque de superposer l’histoire et la morale. Il a aussi attaqué ceux qui mettent en avant le rétablissement de l’esclavage et la misogynie de Napoléon : « Ces polémiques ne vont pas cesser car elles sont des prétextes. Ce qui est visée, c’est la France. Ces gens-là veulent détruire la France, son histoire, son passé, son histoire, ses mœurs ses traditions. Leur combat, ce n’est pas la mémoire des esclaves en 1802… ».

Il a conclu en s’appuyant sur un constat dressé par Alexis de Tocqueville, à savoir la détestation de tout ce qui est au-dessus : « Notre époque est trop minable, trop médiocre pour comprendre un génie comme Napoléon. Il y a une incompréhension entre quelqu’un qui est tellement supérieur que notre époque ne peut-être que dans le ressentiment minable. Il est trop haut pour ses adversaires, aujourd’hui ».

Vers une semaine historique pour Face à l’info

Dans la lignée de son début de semaine, le talk maintient une cadence infernale avec la présence moyenne de 795 000 Français durant les soixante-cinq minutes d’émission, correspondant à une part de marché s’élevant à 3.9%, tout comme l’édition du mardi. Avec également 2.6% des CSP+ au rendez-vous, la chaîne d’information a enregistré un pic à 969 000 érudits.

Par ailleurs, il y a quelques mois, CNews a supprimé la plage publicitaire qui séparait Face à l’info et L’heure des pros, permettant ainsi à Pascal Praud de prendre l’aspiration sur l’audience grandissante réalisée par Christine Kelly et ses intervenants. Ce coup-ci, le canal 16 de la TNT a positionné deux spots publicitaires entre Punchline et son access pour une durée d’environ cinquante secondes. Pas de quoi perturber les soirées affriolantes d’une chaîne qui est au coude-à-coude avec BFMTV ces dernières semaines.


L’Heure des Pros : Pascal Praud craint une sanction sur CNews, record d’audience historique

Alors qu’Ivan Rioufol dénonçait une apologie du cannabis, Pascal Praud a déchaîné l’audience de CNews avec L’heure des pros 2 le mardi 4 mai 2021.Publié le mercredi 5 mai 2021 à 14:57
par Benoit Mandin

L’Heure des Pros : Pascal Praud craint une sanction sur CNews, record d’audience historique

Depuis quelques jours, Pascal Praud enflamme les compteurs de CNews. Au lendemain d’avoir contribué à une prouesse historique de sa chaîne, le journaliste a battu un nouveau record d’audience avec L’heure des pros 2 le mardi 4 mai 2021.

Un député brandit un joint à l’Assemblée

À deux jours d’une spéciale avec Michel Sardou, Pascal Praud a reçu François-Michel Lambert, député ayant provoqué un incident en brandissant un joint à l’Assemblée nationale. L’animateur de CNews est apparu sur ses gardes dès le début de l’émission. « J’espère que vous n’allez pas le refaire sur ce plateau. Je vois votre petit verre… », a-t-il lancé. « Bien sûr que non. Je ne vais pas montrer ce qui est parfaitement interdit : c’est-à-dire de promouvoir la légalisation du cannabis », a répliqué l’homme politique.

Ivan Rioufol dénonce une apologie du cannabis sur CNews

Le verre en question arborait une feuille de cannabis et François-Michel Lambert l’a brandi à de nombreuses reprises. « Ne me mettez pas dans l’embarras ! », a martelé Pascal Praud, avant de diffuser la séquence à l’Assemblée nationale. En retour plateau, Ivan Rioufol a fustigé une apologie du cannabis. « Quand vous venez avec un joint de cannabis à l’Assemblée nationale ou à la télévision en disant : ’Vous pouvez fumer ça légalement… », a-t-il déploré. Pascal Praud a fini par ordonner à son invité de reprendre son verre. « Le CSA nous regarde. Soyons vigilants à ne pas apparaître comme faisant l’apologie du cannabis », a-t-il conclu.

Audience record pour L’heure des pros 2

En moyenne, L’heure des pros 2 a attiré 814.000 téléspectateurs, soit 3.2% du public âgé de quatre ans et plus. Il s’agit de la meilleure performance historique réalisée par l’émission, permettant à Pascal Praud d’être le talk le plus suivi des chaînes infoL’heure des pros, programmée en lead-in de Morandini Live le matin, s’est également maintenue à un puissant niveau. L’émission a passionné 384.000 Français pour une part de marché de 12% auprès de l’ensemble du public.

Voyez la suite

ZEMMOUR

Sus au candidat Zemmour ! Mais les Français se foutent des histoires torrides inventées par les gauchos

Publié

le

Séquence vulgaire… et surréaliste quand Zemmour sort sa bite ! Pour un introverti c’est doublement suspect !

Coup de gueule du jour Les Résistants Publié le 1 mai 2021 – par Christine Tasin– 11 commentaires

Fond d’écran : le phare dans la tempête… Zemmour, comme les phares, ne peut pas être démoli par les attaques des dégénérés…

Cliquez ci dessous
pour visionner l’excellente vidéo…

https://resistancerepublicaine.tvs24.ru/embed/819/

Torrides, les approches, la main baladeuse… 15 ans après la mémoire revient aux dégénérées.

Trop opportuniste pour que ce soit vrai. Zemmour séducteur ?  Si c’ »tait vrai il y a longtemps qu’ils auraient tout révélé sur le « facho » qui les empêche de dormir…

Par ailleurs même si c’était vrai, les Français s’en foutraient….

#MeToo

Eric Zemmour de nouveau accusé de violences sexuelles

Après le témoignage d’une élue d’Aix-en-Provence la semaine dernière sur les réseaux sociaux, «Mediapart» publie les accusations de plusieurs femmes ayant croisé le chemin du polémiste, notamment à CNews ou I-Télé.

Eric Zemmour en 2019. (Sameer Al-Doumy/AFP)

par LIBERATIONpublié le 30 avril 2021 à 12h39

«Il m’a demandé de le remercier autrement, s’est penché et m’a embrassé [e]. Il a mis sa langue et tout ! Je l’ai repoussé encore mais pas assez franchement. Quand nous sommes sortis du café, il m’a réembrassée et je me suis laissée faire. […] Quel goujat ! C’est incroyable d’être comme ça. Pour qui se prend-il ? […] Moi, je me dégoûte, je me trouve trop débile d’avoir cédé à ses avances. […] J’étais paniquée quand je suis rentrée.» C’est dans son journal intime qu’Anne* raconte les détails de sa rencontre avec ce «super journaliste» dans un café parisien. Révélé par Mediapart, ce témoignage s’ajoute aux souvenirs douloureux de plusieurs femmes, journalistes ou évoluant dans des rédactions, ayant côtoyé Eric Zemmour.

«J’étais tétanisée»

Après la publication de la militante socialiste Gaëlle Lenfant sur les réseaux sociaux, accusant le polémiste de l’avoir agressée sexuellement il y a une quinzaine d’années lors des universités d’été du PS, de nouveaux témoignages viennent raconter les baisers forcés, les gestes déplacés et les propositions à connotation sexuelle du journaliste de 62 ans à qui certains prêtent un destin présidentiel. Aurore Van Opstal, journaliste, raconte ainsi comment elle a sollicité le polémiste début 2019 pour faire une «surprise» à son père, un ouvrier de Charleroi (Belgique) né les mêmes jour et année qu’Eric Zemmour, et adorant «la télé, les gens médiatiques». Comment Eric Zemmour a accepté et suggéré «un café tous les trois, après le déjeuner, vers le Figaro».

Comment, enfin, Eric Zemmour lui aurait «caressé le genou avec sa main», sous la table, serait «remonté jusque l’entrejambe», «tout en parlant à [son] père», assis en face, sur la banquette. «Il a fait comme ça deux allers-retours. J’étais tétanisée, sous le choc, je ne comprenais pas ce qu’il se passait, je le connaissais depuis trois minutes. Il avait 60 ans, j’en avais 29», explique-t-elle à Mediapart. D’après la journaliste, il l’aurait «regardée», en lui disant «discrètement “je peux”» et il aurait «continué à [la] caresser en répondant à [son] père». «Le “je peux” est arrivé beaucoup trop tard et de toute façon je n’ai rien su dire», assure Aurore Van Opstal.A lire aussi

«Mais tu ne comprends pas que j’ai envie de baiser avec toi»

Le comportement d’Eric Zemmour est aussi questionné dans plusieurs rédactions dans lesquelles il évolue. Au Figaro par exemple, où les «jeunes femmes» se méfiaient de lui, selon Mediapart. Ou à CNews, lors du premier jour de l’émission «Face à l’info» à l’issue duquel l’éditorialiste a adressé un SMS à la cheffe d’édition, qu’il ne connaissait pas. «Zemmour l’appelait “ma belle” et lui demandait en substance qu’elle ajuste sa cravate le lendemain», raconte un journaliste qui précise que l’intéressée le vit alors «extrêmement mal». «Employer ces termes, c’était ambigu et totalement déplacé», indique ce salarié à Mediapart. «Elle ne connaissait pas Zemmour, c’était son premier jour à bosser avec lui, et le contexte était déjà très rude. Il y avait déjà une appréhension à travailler avec lui, encore plus après cet échange», poursuit-il. Une maquilleuse, 26 ans alors, se souvient aussi s’être retrouvée seule en loge avec le journaliste. D’après son récit, après le maquillage, il se serait levé, l’aurait «plaquée contre le mur», «une main sur [son] bras et l’autre au-dessus du sein, près de l’aisselle», et lui aurait dit : «Mais tu comprends pas que j’ai envie de baiser avec toi.» Il lui aurait alors «sorti sa carte de visite» en ajoutant : «Appelle-moi, il faut qu’on se voie, je peux te faire bosser.» «J’ai été tellement surprise que je ne l’ai même pas giflé ou insulté, je l’ai juste repoussé en disant : “Non mais ça va pas”.Il a bien vu sur mon visage que je ne m’attendais pas à ça. Il n’a pas du tout insisté», affirme-t-elle.

Jusqu’à l’époque d’I-Télé, où une ancienne hôtesse d’accueil se souvient d’un geste pour lequel elle juge qu’Eric Zemmour «est allé trop loin». En arrivant, au début des années 2010, dans le sas des locaux de Montparnasse, il lui aurait fait «une sorte d’accolade» et il lui aurait «passé sa main sur [les] fesses», assure la jeune femme, qui a beaucoup hésité avant de témoigner, indique Mediapart. Mais, persuadé qu’elle aurait été déplacée de site, difficile à l’époque de se plaindre à sa hiérarchie. Elle craignait aussi que l’affaire s’ébruite – «on en aurait fait un sujet de blague, ça aurait été dégradant», raconte-t-elle. Et puis, souffle-t-elle : «J’avais tellement honteEt je me sentais coupable. Parce qu’avant, j’ai parlé et même ri avec lui.»

Contacté par Mediapart, Eric Zemmour n’a pas souhaité répondre aux questions du journal d’investigation en ligne.

ALEXIS

ALEXIS il y a 18 heures

J’ai regardé hier le débat entre Eric ZEMMOUR et Mme PANNER RUNACHIER.

D’emblée j’ai constaté que notre cher Eric n’ a pour une fois, pas sorti son sexe sur le plateau, fait assez rare pour être souligné.
Il a pris sur lui même pour retenir son irrésistible envie d’aller rouler un patin à madame la ministre.
Cette dernière profitant de cette accalmie du prédateur sexuel supposé, a pu dans des conditions normales dérouler le discours formaté par le maître MACRON, ne s’en n’écartant pas d’une virgule et récitant la leçon bien apprise dont il ne ressort rien d’intéressant si ce n’est une propagande à la gloire du gourou, prêt en coulisse à toutes les bassesses pour récidiver l’imposture de 2017.

Nous suivrons prochainement les aventures truculentes du Casanova de CNEWS, dans les colonnes d’un média dont la version papier trône dans l’indispensable petit local commun à toute habitation, avec la seule utilité de palier rugueusement si elle se fait sentir, à une pénurie de PQ. Répondre

françois

françois il y a 18 heures

bien sûr que c’est du pipeau, pour nous entrainer encore + dans la fange… appelons ça une FILLONERIE, comme hier, et résistons ! Répondre

maury

maury il y a 18 heures

C’est tellement gros, tellement méprisant ,les méthodes nazislamistes pour salir ceux qui ont l’intelligence et des valeurs que eux ou elles ne possèdent pas et même, haïssent!!!libé est mal nommé vu son origine Répondre

Bouillot

Bouillot il y a 16 heures

En tout cas il la mouchee à plusieurs reprises cette grande gueule qui s est permis de s en prendre à des militaires qui ont donné pour le pays alors que cette greluche de gaucho bobo n à jamais rien fait de bon pour le pays à part raconter des balivernes. Répondre

François des Groux

AdministrateurFrançois des Groux il y a 16 heures

« Sus au candidat Zemmour ! »

Hum… Libé et Médiapart vont sauter sur ce titre torride pour nous attaquer 🙂

C’est vrai que l’on se fout de la sexualité de Macron. Le problème, c’est lorsqu’il affiche clairement sa préférence pour les « racisés » sur les « petits blancs de souche ».

Il avait fait la morale à un jeune qui l’appelait « Manu » mais roule presque un patin à deux racailles noire demi-nues (sans parler des trans vulgaires à l’Elysée) Répondre

Daudet

Daudet il y a 16 heures

Macron aurait dû mettre madame Panier ministre du commerce! Le nom était tout indiqué. Elle qui a tenté de vendre sa salade, bien fanée comme d’habitude. Toute ces histoires sentent le cabinet noir! Ça sort bien opportunément. D’ici à ce qu’on dise qu’il a commencé à la pouponnière, il n’y a qu’un pas! Par contre on n’entend plus parler de celui qui envoyait des images de sa virilité? Et il y en a bien d’autres! Monsieur Zemmour, vous auriez dû épouser votre vieille prof de maths ou autres, comme quelqu’un dont je n’arrive pas à me rappeler le nom? Ça aurait fait taire ces baltringues! Répondre

franck

franck il y a 14 heures

On condamne vous , moi ,on censure ! pour des vérités , et on laisse faire le système médiatique publié des mensonges , manipulations ! Alors , croyez vous vraiment , encore dans la justice ! qui n’est plus que l’ombre d’elle même ? une seule solution ! aux armes citoyens !! Répondre

gigobleu

gigobleu il y a 14 heures

Les gauchistes appliquent tout simplement l’une de leurs tactiques préférées lorsqu’ils n’ont plus aucun argument à opposer à leurs adversaires: mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose … Répondre

hello

hello il y a 13 heures

tout à fait exact les français se moquent éperdument des histoires torrides des uns et des autres : autrement aucun socialiste n’aurait été élu !! – que les gauchistes maintenant en perte de vitesse sortent ses vieilles ficelles pour nuire à leur adversaire démontre à la fois leur indigence et à quel point ils sont tombés dans le caniveau : mais ça ne marche pas chers gauchistes Répondre

Gabriel

Gabriel il y a 13 heures

Les seuls arguments du gouvernement LGBT se situent au-dessous de la ceinture. C’est interdit dans n’importe quel combat « à la loyale ». On voit bien que le sexe est leur obsession, un peu comme chez Zalendo qui fait l’apologie de l’homosexualité dans ses pubs alors qu’elle provoque le sida. On devrait pouvoir attaquer le CSA, entre autres, pour non assistance à enfants en danger. Répondre

Voyez la suite

Ma biographie

Votre Catalogue

Abonnez-vous à votre newsletter

GRATUITEMENT recevez
CLUB DEFI tous les Jours

Tendance