Abonnez vous pour avoir nos derniers articles !

ZEMMOUR

Youssef Hindi : “On peut voir le phénomène Zemmour comme un contre-feu allumé par l’oligarchie”

Publié

le

L’historien, géopolitologue et prospectiviste Youssef Hindi vient de faire paraître son septième livre, L’Autre Zemmour. Il a accepté de répondre aux questions de Monsieur K. pour Rivarol autour de cet ouvrage, paru le 2 février 2021, et qui connaît déjà un franc succès.

Rivarol : Depuis combien de temps avez-vous un œil sur le phénomène Zemmour ? Et pourquoi a-t-il éveillé votre intérêt/méfiance ?

Youssef Hindi : Je voudrais commencer par donner un petit aperçu méthodologique de mes travaux. Je ne m’intéresse jamais en premier lieu aux individus. Je travaille sur l’histoire de longue durée, l’histoire des religions, j’analyse les mouvements sociopolitiques et idéologiques de fond. Et parallèlement, je me penche sur les acteurs historiques portés par ces mouvements. Acteurs qui parfois influencent, alimentent ou impulsent des idéologies historiquement motrices.

Éric Zemmour est un personnage mineur, sur le plan historique, mais qui est paradoxalement central, car promu par un mouvement idéologique, des puissances d’argent et des réseaux aux vastes ramifications. Éric Zemmour n’est pas un penseur, on ne peut lui attribuer la paternité d’une idéologie ou d’un concept et n’a pas fondé de mouvement. Son importance tient au fait qu’il porte la parole d’une partie de l’oligarchie dont l’impératif est de maintenir sa position dans une période d’appauvrissement massif conduisant à de dangereuses révoltes populaires. On peut voir le phénomène Zemmour comme un contre-feu allumé par l’oligarchie qui rémunère grassement le polémiste.

Pour revenir à votre question, le phénomène Zemmour a véritablement attiré mon attention à partir de 2016, période où j’annonçais justement, dans mes articles (lesquels sont compilés dans un ouvrage titré Du Brexit aux Gilets jaunes, Sigest, 2019), une révolte à venir des Français et la transformation de la République en régime policier dictatorial. Nous y sommes désormais.

Dans la perspective de cette analyse prospective, je percevais dès cette époque Zemmour comme un outil du pouvoir ayant pour rôle de dévier la colère du peuple, naturellement dirigée contre son ennemi objectif, l’oligarchie, vers une autre catégorie de la société par un discours centré sur la guerre civile ethnico-religieuse.

Zemmour a – vous le savez – le soutien de la « droite hors les murs » de Bompard, du Parti de la France en passant par Patrick Buisson, Valeurs Actuelles ou encore L’Incorrect. À quoi bon interroger la statue du commandeur ? N’est-ce pas le duel du pot de terre et du pot de fer ?

Il faut d’abord expliquer ce qu’est cette « droite hors les murs », qui ne se situe pas à la marge du système oligarchique mais qui en est une émanation directe. Elle est plus précisément le prolongement organique de la droite affairiste et néoconservatrice. Pour faire simple, c’est la droite sarkozyste qui porte aujourd’hui le masque de Zemmour.

L’agitation, depuis quelques années, de la « droite hors les murs », a pour fin de renouveler le bail du système politique en place tout en feignant de s’opposer « aux élites ».

Les gens ont la mémoire courte, mais je rappelle que Zemmour a fait campagne pour Nicolas Sarkozy en 2007. Éric Zemmour présentait celui qui allait devenir le « président le plus pro-américain depuis la Seconde Guerre mondiale » (dixitdes diplomates américains [1]) comme un « social bonapartiste » dans les colonnes du Figaro (propriété de feu Serge Dassault, ami de Sarkozy) [2].

Rappelons que Patrick Buisson, cet autre représentant de la « droite hors les murs », a été le conseiller du candidat et du président Sarkozy pendant qu’il soumettait la France aux États-Unis, qu’il l’entraînait dans une guerre catastrophique en Libye, qu’il permettait à « Israël de renforcer l’implantation du Mossad en France » [3] et qu’il « liquidait un cinquième du stock d’or » du pays [4].

Pour ceux qui l’ignorent, le magazine Valeurs Actuelles, qui met Zemmour en Une presque chaque semaine, est la propriété de Monsieur Iskandar Safa, milliardaire libanais, homme de réseaux, ami de Sarkozy, proche des Saoudiens et des Émiratis. Iskandar Safa, qui assure donc la promotion d’Éric Zemmour, via son hebdomadaire, a un lourd CV ; il a par exemple négocié « d’énormes contrats pour l’armement français » [5], notamment avec l’Arabie saoudite [6] et a été sous le coup d’un mandat d’arrêt international pour « recel de blanchiment aggravé » et pour « trafic d’influence aggravé » [7].

N’oublions pas Robert Ménard, cette autre éminence de la « droite hors les murs » qui œuvre activement pour convaincre Éric Zemmour de se présenter aux élections présidentielles de 2022. Peu de gens le savent, mais le transfuge Robert Ménard a été financé par la CIA et George Soros [8], alors qu’il était à la tête de Reporters sans frontières, avant de se convertir au néoconservatisme et de prendre pour avocat l’agent israélo-likoudnik Gilles-William Goldnadel – lequel a été conseiller en dédiabolisation de Marine Le Pen et qui a travaillé à son rapprochement avec Israël [9].

Ce sont ces réseaux et milliardaires – Bolloré, Dassault, Safa, qui ont tous pour point commun la proximité avec Nicolas Sarkozy – néoconservateurs, internationaux, liés aux Saoudiens, aux Américains et aux Israéliens, qui ont créé médiatiquement, et par suite politiquement, Éric Zemmour.

Il faut donc être extrêmement naïf pour croire que ces gens-là ont à cœur la défense des intérêts du peuple français.

Le reste de la « droite hors les murs » est composée de jeunes supplétifs dont le rôle est de draguer la jeunesse bourgeoise de droite et identitaire, à l’instar de Marion Maréchal Auque (le nom de son père biologique), prise en main par Gilles-William Goldnadel [10]. Par ailleurs, l’avocat franco-israélien s’est dit prêt à prendre la défense de Génération Identitaire, alors qu’il a contribué, via son association Avocat sans frontière, à envoyer l’écrivain et militant nationaliste Hervé Ryssen [11] en prison.

Mon livre a pour objet, entre autres choses, de démontrer que l’opération Zemmour est orchestrée par l’oligarchie qui a conduit la France dans cet état désastreux dont le polémiste surmédiatisé fait le constat quotidiennement. Je pose donc la question : la solution politique viendra-t-elle d’un individu qui est porté à bout de bras par les puissances d’argent, les réseaux et les hommes qui ont détruit le pays ?

Croyez-vous à la sincérité et au sérieux d’une candidature Zemmour à la présidentielle de 2022 ? Pourquoi ?

Je dis explicitement dans mon livre qu’Éric Zemmour se comporte tel un publicitaire ou un homme politique en campagne qui adapte son discours à toutes les sensibilités françaises pour atteindre un maximum de parts de marché. Il tient un discours où il chante les louanges de la France monarchique et de son antithèse, la République anticatholique, sans craindre le contresens ; il vante les mérites du bonapartisme et du gaullisme, en allant jusqu’au pétainisme. Dans l’épicerie zemmourienne, il y en a pour tout le monde.

Qu’il se présente ou non à la présidentielle, le rôle assigné à Zemmour demeure le même. Lancer un filet électoral sur les parts de marché de droite et les livrer au candidat du Système au second tour. Aujourd’hui, le système est en alerte maximale après la révolte des Gilets jaunes et la grogne des catégories supérieures, notamment les restaurateurs et autres commerçants à cause de la politique de confinement et de couvre-feu économiquement destructrice.

Je l’ai dit précédemment, Éric Zemmour est un contre-feu allumé par l’oligarchie pour tenter de maîtriser, et surtout de détourner la colère populaire. Raison pour laquelle les puissances d’argent veulent lancer l’éditorialiste dans la course politique.

Sinon, comment expliquer la sollicitation d’Éric Zemmour par des banquiers pour lui financer une campagne électorale aux européennes de 2019 ? C’est ce que rapporte le journal L’Express dans une récente enquête dont je reproduis un extrait ici :

« En 2019, une poignée de financiers l’invitent à déjeuner dans un salon privé du Travellers Club, le dernier hôtel particulier des Champs-Élysées, orné de boiseries et de marbre rouge de Carrare. Dans ce cercle réservé aux hommes, où quelques privilégiés recrutés par cooptation fument le cigare et parlent affaires en costume-cravate, ces banquiers tentent une OPA d’un genre nouveau : pousser Éric Zemmour à se lancer aux européennes sur une liste autonome. Patrick Buisson fait simultanément courir le bruit de l’existence de sondages, commandés par ses soins, « qui ne sont pas déshonorants pour Éric », sans jamais montrer lesdites enquêtes. « Il l’encourageait, lui disait qu’il était le meilleur et le plus beau. C’était malsain et manipulateur », avait alors confié à L’Express le grand ami d’Eric Zemmour, Philippe Martel, décédé en novembre 2020. Ce proche parmi les proches lui déconseillait de se jeter dans l’arène. Zemmour renonce. Patrick Buisson ne lui pardonne pas cette lâcheté : l’auteur de La Cause du peuple en a assez de se chercher un nouveau cheval. Désormais, depuis sa maison des Sables-d’Olonne, en Vendée, il répète à qui veut l’entendre que rien ne peut pousser à l’ombre de Marine Le Pen. La partie se jouera sans lui. » [12]

Européennes: Le Pen a proposé une place à Zemmour sur la liste RN - ChalonTV

Que les lecteurs ne s’étonnent pas d’apprendre que des banquiers sont prêts à financer un chantre de la droite dite souverainiste. Par exemple, Philippe de Villiers, qu’on ne présente plus, qui est proche de Zemmour comme d’Emmanuel Macron, faisant aussi partie de la « droite hors les murs », était, lors des élections européennes de 1994, sur la liste « l’Autre Europe », menée et financée par Jimmy Goldsmith, un milliardaire judéo-franco-britannique, proche de George Soros [13].

Les deux versants de l’oligarchie, celle de gauche et de droite, ne s’opposent que sur les plateaux de télévision. En 2008 déjà, on apprenait, par Jacques Attali [a]– l’homme censé incarner tout ce que vomit Zemmour – qu’il déjeunait avec Éric Zemmour et qu’ils étaient presque amis :

« Je connais bien Éric Zemmour, il nous est arrivé de déjeuner ensemble et je le considère presque comme un ami. » [14]

De la même façon, Patrick Buisson, homme d’« extrême droite », et Jean-Luc Mélenchon, homme de gauche qui s’attaque « aux importants », sont des amis.Plus que cela, Buisson a même été (durant la campagne présidentielle de 2012) le conseiller occulte de Mélenchon [15].

Là encore je pose une question simple aux laudateurs naïfs de Zemmour, pourquoi des banquiers – on ne parle pas ici du conseiller d’une banque de dépôt, mais sans aucun doute de banquiers d’affaires – tiendraient tant à financer le polémiste politiquement incorrect si celui-ci représentait un danger pour les élites et le système ? Poser la question c’est y répondre.

On comprend ainsi pourquoi Zemmour ne parle jamais de la façon dont le monde de la finance tient la France, et l’appauvrit par la dette, une dette illégitime.

Maintenant prenons un peu de hauteur. Lors de notre dernier entretien, le 12 novembre 2020, je vous disais qu’Éric Zemmour et ses camarades néoconservateurs – Philippe de Villiers et son frère Pierre, Michel Onfray et consorts – travaillaient déjà à la réélection d’Emmanuel Macron. Un Macron transfiguré, un Macron néoconservateur qu’on nous présentera comme néo-souverainiste. Et l’argument de Zemmour sera le suivant : « J’ai été finalement entendu, le réel a donné raison à mon discours, et je me réjouis de voir le président y adhérer… ».

Quand bien même Macron ne se présenterait pas à la présidentielle de 2022, on peut imaginer qu’il sera remplacé par un autre candidat du Système, comme le petit sarkozyste Gérald Darmanin, l’actuel ministre de l’Intérieur. D’autres scénarios sont envisageables. Une sorte de coalition néoconservatrice qui se présentera comme un gouvernement d’union nationale, réunissant ceux que j’ai mentionnés et d’autres, de LREM au Rassemblement national en passant par les Républicains, Philippot (qui bénéficie de la destruction politique d’Asselineau), etc..

En définitive, Zemmour n’est qu’un des éléments de ce réaménagement de façade du paysage politique français afin que « tout change pour que rien ne change ».

Il y a deux ans déjà, Éric Zemmour parlait aux Français de guerre civile, et nous avons eu les Gilets jaunes. Qu’est-ce qui est devant nous : guerre civile ou lutte des classes ?

Ce qui est devant nous n’est ni la guerre civile ethnico-religieuse, qu’appelle de ses vœux Zemmour, ni la lutte des classes au sens marxiste (prolétariat contre bourgeoisie), mais la révolte de la France périphérique – qui a commencé avec les Gilets jaunes dont la fourchette des salaires se situaient entre 1.000 et 1.500 euros mensuels – et ce qu’on appelle la classe moyenne, contre l’oligarchie (les 0,1 %) à laquelle est rattachée la bourgeoisie de gauche comme de droite.

Cette bourgeoisie, qui a voté massivement pour Emmanuel Macron en 2017, est en partie celle à laquelle s’adressent Éric Zemmour et ses camarades. Cette « droite hors les murs » représente une proposition politique qu’on peut appeler « conservatisme libérale », connue aussi sous le vocable de « néoconservatisme ». Un alliage de deux philosophies politiques antinomiques : le conservatisme et le libéralisme.

Ce courant correspond toutefois à une réalité sociologique, l’alliance objective des bourgeoisies traditionnelle (droite) et libérale progressiste (gauche). En France, par exemple, les partisans de la Manif pour tous (la bourgeoisie catholique et conservatrice qui s’est opposée au mariage homosexuel et à l’homoparentalité), ont massivement voté pour le pro LGBT Emmanuel Macron en 2017 (76 % à Versailles) ; et de la même façon, l’électorat de la gauche bourgeoise, opposée verbalement à la finance internationale, a voté au second tour pour le même candidat, ce banquier estampillé Rothschild. 52 % des électeurs de Mélenchon ont voté pour Macron au second tour.

Le philosophe français Jean-Claude Michéa résume ainsi la contradiction des conservateurs libéraux :

« On peut difficilement concilier l’idée que le dimanche est le jour du Seigneur ou des activités familiales et l’idée qu’il devrait être un jour ouvrable comme les autres. Le modèle économique vise d’abord à produire, vendre et acheter tout ce qui peut être produit ou vendu, qu’il s’agisse d’un écran plat, d’une kalachnikov ou du ventre d’une mère porteuse. » [Jean-Claude Michéa, entretien avec Laetitia Strauch-Bonart, « Peut-on être libéral et conservateur ? », Le Figaro, 12 janvier 2017.[]]

Cette contradiction vient s’ajouter à la difficulté pour les néoconservateurs libéraux d’attirer à eux l’électorat populaire. Raison pour laquelle on envoie Michel Onfray [16]] – le libertaire soixante-huitard qui a soudainement adopté un discours conservateur populiste – soutenir Zemmour et opérer la jonction entre l’électorat bourgeois et celui de la France périphérique.

Mais il y a là une erreur de calcul. Onfray n’a jamais eu d’influence sur la France populaire. Ne représentant que lui-même, il s’est greffé seul à la mouvance néoconservatrice en faisant des déclarations délirantes sur Israël et le choc des civilisations [17]. Onfray s’est annulé politiquement avant même d’avoir une existence.

Dans l’actuelle période d’accélération de l’appauvrissement de la classe moyenne, on peut anticiper une révolte massive et bien plus violente que celle des Gilets jaunes qui n’était qu’un prélude.

L’oligarchie dirigeante en a conscience, et elle joue la carte Zemmour avec son discours faussement radical pour prévenir/empêcher l’émergence d’un personnage ou d’une mouvance au discours politique authentiquement radical (au sens latin du terme qui signifie « racine »), correspondant à la réalité et aux aspirations du peuple, ce qui pourrait mettre en danger le pouvoir et ses auxiliaires.

Quelles seront les destinées d’Éric Zemmour après la sortie publique de votre livre ?

Il est très difficile de le dire à ce stade. Mon livre est paru le 2 février, il y a moins de trois semaines. Il connaît déjà un véritable succès malgré le boycott total, et des grands médias et des médias dits « alternatifs », de gauche comme de droite. Ce qui démontre par les faits une des thèses de mon livre : Zemmour est protégé par les milieux journalistiques et médiatiques gauchistes et droitards. Certes, les gauchistes le couvrent d’insultes – « fascistes », « racistes », « extrême droite » – mais ce sont autant de décorations qui l’assoient dans le rôle d’opposant à la médiacratie dont il fait partie. Or, ses « opposants » ne dépassent jamais la ligne rouge au-delà de laquelle Zemmour serait « hors jeu ». Mon ouvrage dépasse ces limites, il ne respecte pas les règles convenues du débat médiatique. Raison pour laquelle toute la gauche est restée silencieuse quant à mon ouvrage, mais également sur son contenu qui est dangereux pour l’équilibre de leur petit monde politico-médiatique clos où ils s’étripent théâtralement.

L’impact politique du livre dépendra de son retentissement, via Internet, et sa diffusion, notamment par le bouche à oreille.

Mais il ne faut pas se leurrer, aucune force politique n’osera utiliser mon ouvrage en tant qu’arme politico-idéologique.

Mais il y a eu un précédent, l’ouvrage d’Emmanuel Ratier, Le Vrai visage de Manuel Valls, qui a fait beaucoup de mal à l’homme politique alors qu’il avait le vent en poupe et qu’il était porté, à l’instar de Zemmour, par les média et canaux néoconservateurs.

Pouvez-vous nous donner un ou deux exemples de contradictions dans le discours ou le parcours d’Éric Zemmour ?

Les contradictions et les falsifications, dans le discours et les écrits de Zemmour sont légion. Prenons l’euro, l’Union européenne et la question identitaire.

D’une part, Zemmour s’est opposé, notamment durant l’élection présidentielle de 2017, à la sortie de l’euro [18] – la monnaie des riches qui aggravent le système de libre-échange – et a minimisé le rôle de l’Union européenne dans la perte de souveraineté de la France [19] ; et d’autre part, il affirme que « la question identitaire précède » toutes les autres questions d’ordre économique et social [20].

Or, l’identité française – comme les autres – est justement menacée par l’Union européenne et l’euro qui procèdent du libre-échangisme planétaire et du mondialisme immigrationniste qu’il critique.

Encore une fois, au-dessus de tout ce système mondialiste, trône la finance anglo-américaine et judéo-protestante [b], à laquelle Zemmour ne s’attaque pas, et pour cause.

Autre exemple : l’islamisme. Éric Zemmour se fait le pourfendeur de « l’islamisme », de « l’islam politique » (j’ai produit un dossier complet sur les origines et l’histoire de l’islam politique [21]), mais se dit, en même temps (!), très favorable à l’alliance avec l’Arabie saoudite qui est le siège historique, idéologique et financier du terrorisme international. S’ajoute à cela, un curieux éloge qu’il fait des terroristes.

Le 6 octobre 2016, Éric Zemmour accorde une interview au journal Causeur cofondé par Elizabeth Lévy et l’historien israélien Gil Mihaely, où il déclare :

« Je respecte des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient – ce dont nous ne sommes plus capables. »

Et quand on lui demande : « Vous respectez des gens qui roulent en camion sur des enfants ? Qui tuent des journalistes parce qu’ils ont représenté leur prophète ? Vraiment ? » Éric Zemmour rétorque :

« Pardon de vous chagriner, mais l’Histoire, c’est ainsi, des innocents meurent parce qu’ils sont dans le mauvais camp, ou au mauvais endroit au mauvais moment. Et oui, quand des gens agissent parce qu’ils pensent que leurs morts le leur demandent, il y a quelque chose de respectable. Et en même temps de criminel et de mauvais, c’est ainsi, les humains sont complexes. Donc, combattons-les, mais arrêtons de les mépriser. » [22]

Et plus récemment, Éric Zemmour validait l’alliance des dirigeants français avec le premier fournisseur idéologique et financier du terrorisme international : l’Arabie saoudite. Ainsi, le 21 octobre 2020 sur CNews, le polémiste déclarait :

« Moi je suis tout à fait favorable à avoir de très bonnes relations avec l’Arabie saoudite. On est ensemble en Libye, etc.. C’est pas le problème pour moi. L’ennui c’est que les dirigeants français ne respectent pas ce distinguo entre politique étrangère et politique intérieure. Et qu’ils sont complaisants vis-à-vis des musulmans de France et qu’ils n’appliquent plus, ils renoncent à la politique d’assimilation […] » [23]

Ce que feint de ne pas comprendre Zemmour, c’est que l’alliance avec Israël et l’Arabie saoudite implique l’ouverture des portes de la France aux idéologies et réseaux sionistes et saoudo-wahhabites.

Zemmour-oire de la tolérance (dessin) - Le Poing

On pourrait s’attendre de la part de celui qui incrimine quotidiennement l’islam et la population de confession musulmane qu’il soit tout sauf « favorable à avoir de très bonnes relations avec l’Arabie saoudite » et le Qatar qui ont semé le chaos eu Proche-Orient et au Maghreb, avec leurs alliés israéliens et occidentaux. Mais Zemmour est en réalité tout à fait cohérent avec son milieu, ses patrons et ceux qui le promeuvent, puisque plusieurs d’entre eux sont en relation d’affaire avec l’Arabie saoudite, à l’instar du propriétaire de Valeurs Actuelles, Iskandar Safa.

La liberté d’expression du rebelle Éric Zemmour se limite aux intérêts de ses patrons et supérieurs hiérarchiques.

Source

NOTES de H. Genséric 

[a] Jacques Attali décrit le plan des élites illuminati pour le 21e siècle

Jacques Attali, agent du Nouvel Ordre Mondial, nous annonce un avenir sombre

[b]  Les 8 familles qui gouvernent le Monde :

Ce sont les familles : – Goldman Sachs, (élite financière juive ashkénaze)
                               – Rockefellers, (élite financière protestante)
                               – Lehmans et (élite financière juive ashkénaze)
                               – Kuh Loebs de New York, (élite juive ashkénaze)
                               – les Rothschild de Paris et de Londres, (élite juive ashkénaze)
                               – les Warburg de Hambourd, (élite juive ashkénaze)
                               – les Lazards de Paris et, (élite juive ashkénaze)
                               – les Israëliens Moses Seifs de Rome. (élite juive ashkénaze)

CPA Thomas D. Schauf confirme les dires de McCallister, ajoutant que 10 banques contrôlent les douze branches de la réserve fédérale.
Il nomme :
                               – N.M Rothschild de Londres, (banque juive)
                               – Rotshschild Bank de Berlin, (banque juive)
                               – la banque Warburg de Hambourg, (banque juive)
                               – la banque Warburg d’Amsterdam, (banque juive)
                               – Lehmans Brothers de New York, (banque juive)
                               – Lazard Brothers de Paris, (banque juive)
                               – la banque Kuhn Loeb de New York, (banque juive)
                               – la banque Israel Moses Seif de Rome, (banque juive)
                               – Goldman Sachs de New York et (banque juive)
                               – la banque JP Morgan Chase de New York. (banque protestante)

Recevez tous les jours mes infos sélectionnées

Voyez la suite
Donnez votre avis il nous intéresse ! Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ZEMMOUR

Zemmour et 200 000 € d’amende pour avoir dit la vérité ! A des ordures qui adorent le mensonge et insulter les français…

Publié

le

La France le seul pays au monde ou il est interdit d’être français !

Madame, Monsieur,

Éric Zemmour est frappé de plein fouet par la censure, une fois encore.
La chaîne CNEWS encourt une amende de 200 000 €.

Son tort ?
Avoir dénoncé la délinquance de plus en plus violente des immigrés « mineurs isolés ».

Le CSA l’accuse de véhiculer « de nombreux stéréotypes particulièrement infamants » sur eux, en disant que beaucoup sont voleurs, violeurs et assassins…

Le CSA fait mine de ne pas voir la réalité.

Quand deux « mineurs isolés » s’attaquent à une dame de 51 ans, handicapée par une sclérose en plaques, pour lui arracher son collier en or…
… est-il infamant de considérer que ce sont des « voleurs » ?

Et quand ils recommencent, à peine deux heures plus tard, sur une femme de 85 ans…
… puis dans la foulée, sur une dame de 86 ans…
… ce ne sont que des stéréotypes ?

Quand 81 % des agressions par des « mineurs isolés » sont le fait de Maghrébins, est-ce condamnable d’y voir plus qu’un simple hasard ?

Non seulement ils sont de plus en plus nombreux, mais de plus en plus violents.
Souvent drogués, ils sont incontrôlables.
Quand ils sont arrêtés, certains se tapent la tête contre les murs.
Parfois, ils s’attaquent même à des personnes âgées… à la hache !

Mais peut-être que le sort des Français qui subissent l’explosion des agressions par des « mineurs isolés » n’intéresse pas le CSA ?

Les agressions violentes par des « mineurs isolés » ont explosé de 407 % en cinq ans, selon la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP).

Selon le procureur de Paris, « Nous sommes face à des mineurs qui sont des multirécidivistes (…). Ces mineurs jouissent d’un sentiment d’impunité extrêmement fort. »

Et pour cause ! Ces délinquants « mineurs » sont très protégés par la loi.
La réalité, c’est que ces soi-disant « mineurs isolés » sont quasiment TOUS des clandestins majeurs qui profitent de la naïveté et de l’idéologie des immigrationnistes pour arriver massivement en France.

96 % des clandestins « mineurs » interpellés à Paris ont menti sur leur âge : ils sont majeurs. On trouve même de faux « mineurs » qui ont plus de 40 ans ! Et les juges les croient sur parole…

Selon le Parquet de Paris : « Après leur présentation au parquet et leur déferrement, le juge des enfants ordonne un placement en foyer éducatif d’où ils s’enfuient à la première occasion. C’est parfaitement intégré par ces individus qui savent que la déclaration de minorité leur offre une certaine impunité. »

Mais le CSA ne veut pas que vous osiez en parler.
Il ne voudrait surtout pas qu’on « stigmatise » ces pauvres « mineurs » !

Dans leur délire, les censeurs font tout pour bâillonner les rares personnes à dénoncer ce scandale.

Pour ces censeurs, il était impensable que des djihadistes puissent venir par les flux de clandestins.
Par la suite, les attentats islamiques qui ont tué des Français sur notre sol l’ont tristement prouvé.

Le terroriste au hachoir devant l’ancien siège de Charlie Hebdo était entré en France protégé par le statut de « mineur isolé »…

Mais les censeurs sont incapables de se remettre en question.
Tout ce qui va à l’encontre de leur idéologie doit être nié, étouffé, oublié.
Ils sont tellement déconnectés du réel qu’on frise la psychiatrie.

Évidemment, le succès d’Éric Zemmour est pour eux une hérésie insupportable.
Ce qui explique leurs gesticulations fanatiques et leur empressement à le condamner.

Éric Zemmour n’a pas peur de porter la parole de très nombreux Français, malgré les menaces de censure.

Pour contrer cette censure, Damoclès a lancé la pétition #JESOUTIENSZEMMOUR : NON À LA CENSURE, OUI À LA LIBERTÉ D’EXPRESSION !

Car si aujourd’hui c’est Éric Zemmour qui est censuré, demain, ce sera vous ou vos proches.

De plus en plus de Français s’indignent de ces tentatives d’intimidation de la part de censeurs qui vous font la morale.
Rejoignez les signataires de la pétition, si ce n’est déjà fait !

Pour signer, cliquez ici ou sur le bouton ci-dessous :

JE SIGNE LA PÉTITION !
Un grand merci d’avance.

Pour la France !
Samuel Lafont et l’équipe Damoclès

PS. La pétition vient de dépasser 139 000 signataires ! Nous pouvons dépasser la barre des 200 000 signataires en peu de temps.

Mais cela demande une action de votre part.
En effet, les nouveaux Damoclésiens ne viennent QUE parce qu’au moins un Damoclésien leur a montré un lien de pétition ou partagé un email. Nous ne payons aucune publicité. La puissance de la communauté Damoclès, c’est le bouche à oreille, le partage pour mobiliser.

VOUS êtes le meilleur ambassadeur de la cause. Alors, si vous avez déjà signé, partagez ce lienhttps://damocles.co/zemmour-censure-liberte-expression/
et transférez cet email !

Je soutiens cette campagne

Damoclès — Premier Média de mobilisation

Voyez la suite

ZEMMOUR

ERIC ZEMMOUR – 280 MILLIONS DE DOLLARS

Publié

le

La carrière de journaliste d’Eric Zemmour semblait être au point mort en 2016, mais il a connu un retour au sommet des plus spectaculaires. D’après le magazine People With Money, le journaliste a perçu un revenu de 82 millions d’euros entre septembre 2017 et septembre 2018, ce qui représente une hausse de 50 millions par rapport à 2016.  Ainsi, selon les calculs, le journaliste pèserait dans les 280 millions de dollars. À 60 ans, il se trouve en tête du classement des journalistes les mieux payés pour l’année 2018. Pour Eric  Zemmour, soit on l’aime, soit on le déteste, mais avec la fortune qu’il s’est amassée, on peut dire qu’il y a quand même certains avantages à se faire détester par une partie du public.

GRATUITEMENT recevez
CLUB DEFI tous les Jours

Voyez la suite

ZEMMOUR

Si vous voulez Eric ZEMMOUR comme président, dites-le lui directement

Publié

le

Actions en cours République et laïcité Publié le 26 février 2021 – par Laurent P– 21 commentaires

Carl Pincemin, chez nos confrères de Riposte Laïque, fait la liste de tous les comités déjà lancés pour soutenir l’élection d’Eric Zemmour à la présidentielle de 2022.

https://ripostelaique.com/cest-parti-zemmour-president-2022.html

logo Zemmour président2022, politiquement parlant, c’est demain, pas dans 107 ans, donc il n’est jamais trop tôt pour bien faire.
Si ce n’est que, pour l’instant, Eric Zemmour n’est pas candidat.
Il ne dit pas qu’il ne le sera pas, il ne dit pas qu’il le sera.
Actuellement, il y réfléchit.
La constitution de comités en faveur de sa candidature est une bonne chose pour mûrir sa décision, et je vous engage à participer à l’un d’entre eux, voire à en créer un.
Mais tous le monde ne peut pas être militant, cela demande du temps et de la disponibilité que vous n’avez peut-être pas.
Alors comment pouvez-vous faire savoir à Eric Zemmour que, s’il se présente, vous voterez pour lui ?
Et que pouvez vous faire pour, par la même occasion, le pousser à se présenter ?

.

Hé bien mais c’est très simple, et même ceux déjà sur le pied de guerre afin de militer pour lui peuvent le faire : il suffit de le LUI DIRE.
Directement, les yeux dans les yeux, d’homme à homme (ou de femme à homme, si tel est votre cas), sans avoir besoin de passer par un quelconque intermédiaire.
Mais étant donné que des millions de personnes ne peuvent pas aller l’attendre à la sortie des plateaux de C-NEWS pour lui tailler le bout de gras, ne serait-ce même que dix secondes par personne, vous allez plutôt lui écrire.

C’est pas compliqué :
– vous prenez une feuille de papier
– vous inscrivez en haut à gauche vos nom, prénom, adresse, numéro de téléphone et courrier électronique
– vous écrivez en haut à droite la date puis vous écrivez, dessous, au centre :

Cher monsieur Zemmour

ou, si vous préférez un style plus simple :

Cher Eric
(il y a aussi les formules « Cher monsieur Eric Zemmour » ou, directement, « Eric« , c’est vous qui voyez)

Et dessous encore, en GROS, le plus gros possible (vous pouvez carrément utiliser un feutre marqueur pour ça) vous écrivez tout simplement :

si vous êtes candidat à la présidence de la république, je vote pour vous !

Sur une feuille A4, en tenant compte du fait que vous avez déjà écrit en tête vos nom, prénom, adresse etc., plus la date et l’introduction, la bonne présentation donnera plutôt ceci :

si vous êtes
candidat à la
présidence de
la république,
je vote pour
vous !

Vous pouvez, évidemment, utiliser un traitement de texte pour ce faire mais la lettre manuscrite démontre, pour le destinataire, un engagement plus personnel.
Quand on se tâte pour savoir si on va se lancer dans la course à l’Elysée, on a bien plus besoin de sentir la fibre humaine de son électeur, au travers de son écriture manuscrite, plutôt que de contempler du texte aseptisé laser ou jet d’encre aussi impeccablement mis en page soit-il.

Ne reste plus qu’à mettre votre courrier dans une enveloppe, puis écrire l’adresse (celle de C-NEWS, que vous trouverez sur la page https://www.pagesjaunes.fr/pros/54967344 )
N’oubliez surtout pas de rajouter le nom du destinataire en tête de l’adresse : Eric Zemmour !

timbre - président de la république René COTYEt timbrer.
C’est important, le timbre.
Bien évidemment parce que sans le timbre, le courrier ne serait pas acheminé, mais surtout ce petit timbre de rien du tout montrera à Eric Zemmour que vous considérez que le fait de lui dire que vous souhaitez voter pour lui vaut bien le timbre pour qu’il le sache.
Parce que si vous estimez que votre propre opinion ne vaut même pas le timbre pour l’exprimer… c’est que votre opinion ne vaut RIEN à vos propres yeux.
Alors pourquoi donc voudriez-vous que quiconque, et notamment un homme politique, tienne compte de votre opinion si vous-même l’estimez sans valeur aucune ?!
A un moment, il faut être cohérent avec soi-même et se donner les moyens de pouvoir voter pour le candidat que l’on a choisi. Un timbre c’est tout de même pas la ruine, même un gilet jaune peut investir dans son avenir et celui de son pays à ce prix là !

Ne reste plus qu’à poster.
Avec vos deux pieds, vous les mettez alternativement l’un devant l’autre et, dans un mouvement de perpétuelle chute en avant enrayée par l’alternance de vos petons en continu déplacement devant vous, vous vous dirigez vers la plus proche boîte aux lettres dans laquelle vous glissez votre courrier affranchi.
Vous n’avez plus qu’à faire le chemin inverse par le même moyen pour rentrer chez vous, et c’est fini.

Ah, non, j’oubliais : il y a encore une action à accomplir, et c’est la plus rigolote : faire savoir à votre entourage que non seulement vous avez choisi votre candidat, à savoir Eric Zemmour, mais qu’en plus vous lui avez écrit pour le lui dire afin qu’il puisse dès à présent comptabiliser son socle de voix du premier tour.
C’est la partie la plus rigolote parce que vous aurez droit à deux types de réaction, et deux seulement :
1/ Ah oui, bonne idée, comme toi j’aimerais que Zemmour devienne président : je vais lui écrire moi aussi !
2/ Bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla (la personne ne va définitivement pas faire comme vous)
Ce qui est rigolo ici (et la raison pour laquelle je n’ai écrit que des « bla bla » dans la réponse 2) c’est que dans ce cas vous pouvez être certain à 100% que votre interlocuteur ne va JAMAIS écrire à qui que ce soit, dans ou hors du marigot politicard, pour lui dire qu’il souhaite qu’il soit candidat et qu’il votera pour lui. Vous savez par conséquent que l’opinion de cette personne ne vaut même pas un timbre pour le dire à qui que ce soit, candidat déclaré ou pas, donc n’aura AUCUNE influence sur les candidats finalement en lice car JAMAIS QUI QUE CE SOIT ne tiendra compte de cette opinion qui ne vaut, littéralement, rien !

billet zéro euros à l'effigie de Karl Marx

Seuls ceux qui AGISSENT influencent L’HISTOIRE n’, les autres la SUBISSENT.

Alors ne subissez plus, agissez : Ecrivez à votre futur président.

Vieux bidasse il y a 1 jour

Il ne sera vraiment pas difficile de faire beaucoup mieux que don Quichotte et les pieds nickelés. Répondre

Gamma

gamma il y a 1 jour

Très bonne initiative ! Répondre

Et Alors !

Et Alors ! il y a 1 jour

Pour moi c’est fait ! Répondre

julie

julie il y a 1 jour

Bonne idée. Mais j’ai quand même la sensation de lui refiler un cadeau empoisonné. Je pense surtout aux pressions que va subir sa famille, voire les menaces de mort. Et sachant que la caste au pouvoir ne le voit pas d’un bon oeil, il n’aura aucune protection (rappelez-vous Coluche).
Cela dit, il faut qu’il s’entoure d’une équipe de tonnerre, avec M. Messiha, M. Philippot, les époux Gave, etc… Répondre

denise

denise il y a 1 jour Reply to  julie

après , il reste que c’est son choix , à lui ! Répondre

soizik franquin

soizik franquin il y a 16 heures Reply to  julie

je suis d’accord avec vous, je tremble pour lui et ses proches, moi qui suis athé, je prie pour lui et sa famille!! Répondre

MOI DE FRANCE

MOI DE FRANCE il y a 1 jour

ERIC VOUIIIIIIIIIII !!!! Répondre

denise

denise il y a 1 jour

Bon ! j’ai bien ri ! Vous avez oublié quelque chose :  » vous ne devez pas mettre vos mains dans la boite à lettre mais votre courrier  » !! et oui c’est ce qui est écris sur chaque boite aux lettres dans ma ville ,car le « clapet  » des boites est coupant ! j’ai eu là aussi, l’occasion de rire .. Répondre

Diogene le paien

diogène il y a 1 jour

Je viens d’envoyer une lettre manuscrite, à l’attention de M.Zemmour, à l’adresse de CNEWS : merci, Laurent P pour cette excellente idée ! Répondre

Machinchose

Machinchose il y a 1 jour

allons allons mes amis, soyez serieux et réalistes

il n’ a aucune envie de finir explosé par la vindicte de ceux qui ont assassiné Georges Mandel, Léon Blum, Mendes-France, et le dernier en date Straus-kahn

ce ne sera plus jamais la place d’ un juif comme lui, et a fortiori avec nos nouveaux 18 millions d’ impétrants africains a la magistrature supreme

il y a longtemps , depuis l’ affaire Dreyfus qu on ne voit plus de juifs faire partie des cadres de l’ Armée, ou des ecoles militaires prestigieuses dont il en est sorti des hauts gradés juifs, généraux et autres

ce qui n’ apas empeché de lire leurs noms sur les interminables listes de tombés au champ d’ honneur de WW1

MAIS LA CONFIANCE A ETE BRISEE 

il y a cent cinquante ans

bon! tu me diras qu a la place d’ un brillant économisque tel Strauss Kahn, on a eu le gros queutard verruqueux qui nous a gratifiés de ses histoires de cul, comme tout jeune premier ou vieille morue d’ hollywood………. Répondre

sylvestre89

sylvestre89 il y a 1 jour Reply to  Machinchose

J’entends souvent des gens qui se lamentent contre la dictature et soupirent  » mais qu’est ce qu’on peut y faire ?
On peut faire un don à Génération Identitaire ou à Résistance Républicaine , mais on peut aussi contribuer à ce manifeste , ça ne coûtera qu’un petit timbre poste .
C’est une opportunité pour secouer quelque peu la bande de cloportes qui nous oppriment de plus en plus .
Même si cela n’a guère de chances d’aboutir à redresser la France , ça peut remuer les consciences et réveiller les apathiques .
Ma lettre est prête à partir et elle partira , sans autre réflexion !
De toutes façons nous n’avons plus guère à perdre ! Répondre

Oups

Oups il y a 1 jour

Je n’ arrête pas de le dire aussi autour de moi que seul un Zemmour ou un Phillipot peut relever ce pays. Si ce n’ est pas un de ceux là en 2022, he bien le pays est mort. MR ZEMMOUR PRÉSIDENT. Amitiés a tout les patriotes.😉. Répondre

Bouillot

Bouillot il y a 1 jour

Pour moi c est parfait. Il y en a plus d un qui serait viré de tous ces politicards véreux et corrompus Répondre

ARGO

ARGO il y a 1 jour

S’ils sont élus, à mon avis, ils finiront comme JFK. C’est triste à dire, malheureusement! Répondre

jojo

jojo il y a 1 jour

YESSSSSSSSSSSSSSSSSSS Répondre

gaston

gaston il y a 1 jour

J’ai peur pour lui…les sanctions seront terribles! Répondre

Alphilius

Michèle il y a 22 heures

Bonjour à toutes et à tous,
Mais non, Machinchose, les histoires de Juifs, c’est dépassé, non?
Donc, on va s’occuper de soutenir «Olivier», puisqu’il paraît que le nom de Zémmour veut dire Olivier.
De toutes façons, on s’en fout !!!!!
Est-ce que Eric est capable de diriger?
Je crois que oui !
Est-ce que Eric est capable de rassembler?
Je crois que oui !

Depuis longtemps, je réclame la création d’un Comité de Salut Public qui rassemblerait les Patriotes, de toutes sensibilités, de Florian à Marion, en passant par quelques autres, les copains de Thaïs, etc. … Est-ce qu’on aurait la «bénédiction» du Menhir?
Pourquoi pas?
La Marine nous a lâchés ? Lâchons la Marine !
Lançons une OPA Offre Publique d’Adhésion aux nombreux anciens Frontistes, je ne me suis jamais résigné à désigner mes anciens compagnons: rassemblistes !!!

Qu’on se retrouve tous ensemble, et vite, pour aller chercher Eric, même si, comme je le pense, il ne sait pas atteler une charrue !
Il pourrait être un nouveau Cincinnatus !!!!

N’étant affilié à aucun parti, il ne vexerait personne !
Hé oui, même chez les souverainistes, patriotes, identitaires, etc. … il y a bien quelques egos qui traînent, par ci, par là. Donc, tenons en compte !

Au boulot, ce n’est pas ce qui manque !!!

J’arrête là, sur proposition (judicieuse) de mon épouse, et, …. je vais me préparer pour la manif des Patriotes de cet après-midi, à 13H30, Clermont-Ferrand ! (qu’on se le dise !!!)

Gérard Répondre

Sugarhawk

Sugarhawk il y a 22 heures

C’est pas une bonne idée. Répondre

la moutarde me monte au nez et LARM me fait gerber

la moutarde me monte au nez et LARM me fait gerber il y a 21 heures

J’ai fait beaucoup plus simple.
Sur l’adresse de Cnews, dans les pages jaunes, il y a la possibilité d’envoyer un mail.
Ce que j’ai fait avec mes coordonnées personnelles.
C’est facile et très rapide. Répondre

Laurent P

Laurent P il y a 18 heures Reply to  la moutarde me monte au nez et LARM me fait gerber

Et ça pèse combien, votre mail ? ZERO grammes.
Une lettre c’est 20 grammes.
Et ça coûte combien, votre mail ? ZERO euros
Une lettre c’est +/- 1euro.
Bilan du mail : aucun poids et sans valeur… Répondre

Frejusien

frejusien il y a 15 heures

Je le verrais plutôt comme conseiller du Président.
Il faudrait lui demander quel serait son candidat préféré. Répondre

Voyez la suite

Ma biographie

Votre Catalogue

Abonnez-vous à votre newsletter

GRATUITEMENT recevez
CLUB DEFI tous les Jours

Tendance