Abonnez vous pour avoir nos derniers articles !

ART de VIVRE

Vue de l’étranger, la France ressemble à un beau merdier

Publié

le

Laurent Sagalovitsch — 

Je n’ai jamais autant aimé ce pays que depuis le début de la pandémie. On dirait un asile de fous gouverné par des décisionnaires incapables. 

Avec un taré comme Macron qui ne fait rien pour donner une belle image !

Même si je l’ai quittée depuis belle lurette, la France continue de me fasciner tant elle m’apparaît comme une contrée à nulle autre pareille. Rien ne se passe jamais comme prévu sous les cieux de l’Hexagone comme si ses habitants obéissaient à des règles dont ils seraient les seuls à connaître les ressorts. La pandémie actuelle en est un magnifique exemple. Pas un jour ne se passe sans que je m’interroge sur leur manière très particulière de gérer cette crise.

Les semaines passant, j’ai de plus en plus ressenti cette étrange impression que le président cherche plus à ménager la susceptibilité de la population que de la protéger contre le virus. Comme si, encore hanté par les frasques des «gilets jaunes» et leur brouillonne démonstration de force, il en était venu à nourrir, vis-à-vis de son peuple, une sorte de peur panique qui l’empêcherait de prendre les décisions appropriées avec comme conséquence l’adoption de mesures foutraques dont on chercherait en vain à comprendre la cohérence.

Sinon, comment expliquer autrement ce dernier plan qui semble être sorti tout droit de l’esprit d’un individu en proie à une crise de delirium tremens quand, au petit matin d’une nuit de débauche, à force de boissons et autres drogues récréatives, on en vient à se foutre de tout, des morts du Covid, comme du niveau des réanimations, seulement soucieux de ne pas emmerder cet étrange peuple composé de Gaulois réfractaires?

Personne de sensé ne croira que le nouveau train de mesures sera de nature à enrayer la progression de l’épidémie. Pire, on a même l’impression qu’il produira l’effet contraire. Certes, encourager les gens à fuir leur appartement pour se réunir dehors semble être une mesure de bon sens… du moins, tant qu’elle s’accompagne de précautions drastiques comme le port scrupuleux du masque, le respect de la distanciation physique, l’interdiction absolue de rassemblements de masse. Est-ce vraiment le cas? À voir certaines images, il est permis d’en douter.

Le refus quasi hystérique de fermer les écoles procède de la même logique. Personne dans l’absolu ne souhaiterait empêcher les enfants de suivre le cours de leur scolarité mais une fois cette évidence dite, on a quelque mal à comprendre comment, en gardant les écoles et les lycées grands ouverts, on parviendra à casser la dynamique de la pandémie tant on sait par exemple que l’heure de la cantine est propice à la contamination entre collégiens lesquels, une fois revenus à la maison, s’empressent de refiler le virus aux autres membres du foyer.

Même la non-fermeture des fleuristes me plonge dans des abîmes de perplexité (sans parler de celle des cordonniers!). Aux dernières nouvelles, quand on achète un bouquet de fleurs, ce n’est pas pour jouer au tennis avec, mais bel et bien pour l’offrir. Certes, je n’oublie pas que les Français sont de grands romantiques qui aiment offrir à leur moitié des fleurs par milliers mais on peut aussi supputer que l’achat de tulipes procède d’un désir de remercier l’hôte qui vous reçoit. Qui vous reçoit chez lui. À l’intérieur de son appartement. Là où le virus circule le plus à son aise.

Pourquoi n’avoir pas interdit simplement toute visite lorsqu’elle se déroule entre les quatre murs d’un appartement ? Pourquoi, en France, ne parle-t-on jamais de bulle sociale, quand il s’agit de réduire au maximum le nombre d’interactions? Vu de loin, on a l’impression de toucher là à un dogme fondateur de la civilisation française, un pilier de la Cinquième République: l’heure de l’apéro devra être maintenue en toutes circonstances et ne saura être révoquée quand bien même des vies seraient en jeu. (Article 14, alinéa 3-Constitution 1958)

Si c’est pour crever, autant crever bourrés.

Et je ne parle même pas des attestations en tout genre dont la simple évocation a comme vertu de provoquer chez moi des rires en cascade. Sommes-nous dans la patrie des droits de l’homme ou bien dans une maternelle pleine de garnements dont il faudrait par principe suivre les moindres mouvements? Quel esprit assez fou a-t-il pu accoucher d’une pareille idée? À moins que, parti depuis trop longtemps, je ne sous-estime l’incivilité quasi atavique des Français, cette manière très franchouillarde et finalement très puérile de toujours vouloir ruser avec la loi quand bien même elle chercherait à les protéger d’eux-mêmes?

Bref, je n’ai jamais autant aimé la France que depuis que je l’ai quittée. On dirait un asile de fous gouverné par des décisionnaires qui tremblent pour leur vie, à chaque décision prise. Comme si, à tout moment, au moindre faux-pas, à la première contrariété, le peuple excédé s’en irait demander des comptes à ceux qui les gouvernent. Une sorte d’insolence un peu baroque qui peut être vue comme le signe d’une immaturité latente ou comme le désir de toujours se réinventer.

Pour le pire et le meilleur.

Voyez la suite
1 Comment

1 Comment

  1. Arabi Fora

    29 mars 2021 at 3h08

    nous en corse on plastique les batiments officiels
    vous vous défilez en gilet jaune bien guidés par des crs et vous vous laissez latter la gueule
    le seul qui a osé se friter à mains nues contre les CRS, Dettinger, vous lui avez craché à la gueule et il s’est chier dessus en procès

    Et là parce que l’Etat a instauré un couvre-feu, comme si le virus il allait être plus méchant passé 18 heures :’) Vous restez bien chez vous et vous allez tous vous faire vacciner comme des gros moutons.

    Vous méritez votre malheur les français !
    Vous êtes 68 millions pas un seul ne bouge, on est 330 000 on fait + peur à l’Etat français que vous !
    Vous avez pas honte ???

    ils sont passé où les skins véners qui jetaient les gnoules dans la seine ???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ALGERIE

Ils n’ont pas pu nous enlever, à nous, Pieds-Noirs, nos traditions autour de Pâques

Publié

le

Fiers de la France Histoire Identité française Publié le 4 avril 2021 – par Regis Guillem– 10 commentaires

Les Français d’Algérie ont toujours été très attachés à leurs racines chrétiennes tout comme d’ailleurs ils se sentaient profondément français; dans les traditions encore bien ancrées au sein de cette communauté et de leur descendance, Pâques en faisait partie.J’ai opté pour le petit rappel ci-dessous afin de vous souhaiter, à toutes, à tous, de Joyeuses Fêtes de Pâques.Autrefois dans ce qui fut notre pays l’Algérie Française, Pâques était attendue avec beaucoup d’impatience, tant de nos enfants, mais aussi de nous adultes.

  • les enfants pour courir dans les bottes de pailles, dans les forêts, dans les rochers au  bord de mer afin d’y trouver leurs cadeaux.
  • quant à nous, adultes, c’était cette convivialité insouciante parfois malgré les « évènements » à boire l’anisette, à se délecter avec les diverses kémias en attendant les plats de résistance qui, invariablement allaient de la Paella aux gaz pas chauds, en passant par le roz con conejo. Et évidemment à chacun de raconter sa meilleure blague.

Quoi qu’il en coûte la Pâques restera la Pâques ! Personne ne peut, ni n’a le droit de nous empêcher de la fêter ! Répondre

Julie

Julie il y a 23 heures

Joyeuses Pâques à tous. Ma fête préférée (j’adore les oeufs en chocolat) qui a toujours eu pour moi plus de gaieté que Noël. Peut-être parce que c’est une fête au printemps, que les beaux jours reviennent et que les assiettes se remplissent de plus de couleur.
Vive Pâques, vive nos traditions chrétiennes. Et allez en paix ! Répondre

Argo

Argo il y a 23 heures

Bonjour à tous les amis Français d’Algérie qui ont dû quitter ce pays qu’ils avaient rendu prospère et honte à celui par qui tout est arrivé ! Les accords d’Evian, une journee de deuil ! Ni pardon ni oubli! Et merci pour cet article! Répondre

Alexcendre62

Alexcendre62 il y a 23 heures

Très très émouvant ! merci a vous madame Tasin bonne fête de Pâque a tous les pieds- noirs ainsi qu’aux patriotes notre souffrance est commune ainsi que notre mémoire face a ce crime odieux envers Algérie Française . Les français en 1945 libérés a la fois par les américains et l’armée d’Afrique constituée d’une majorité de pieds-noirs ont oublié leur dette lorsqu’il aurait fallut mouiller sa chemise pour garder ces départements français . La dégénérescence provoquée par le virus communiste depuis 1940 continuait son œuvre ainsi que son implacable destin jusque dans les rouages du pouvoir . Le drame est que cela continue toujours la France n’en finit pas de descendre et les trois mille milliards de dette ne font toujours pas sonner aucun réveil ! Il faut renverser la table si nous voulons sauver ce qu’il reste de notre cher pays quitte a renouer d’urgence avec Poutine et couper les branches mortes et malades qui nous coutent de la sève sans ne produire aucun fruit . Répondre

Vent d'Est, Vent d'Ouest

Vent d’Est, Vent d’Ouest il y a 22 heures

Joyeuses et Saintes Fêtes pascales ! Répondre

Moktar

Moktar il y a 22 heures

Joyeuses Pâques à toutes et tous;non Christine je ne suis pas choqué dès lors où le terme Mouna est prononcé ;comme l’indiquent les ami(e) s fasse le ciel nous permettre de poursuivre cette magnifique tradition clé de voûte de notre culture Répondre

Cattier

Cattier il y a 22 heures

Merci Madame pour cet article qui rend hommage à la communauté des Français d’Algérie si injustement discrédités pendant des lustres par les classes politiques, assimilés de facto à l’extrême-droite, exécrés par De Gaulle qui les a laissé massacrer en juillet 1962 à l’indépendance proclamée. Les Français d’Algérie n’avaient pas encore quitté leurs logements qu’ils étaient assaillis par des hordes de pillards algériens qui leur demandaient de quitter les lieux au plus vite et qui se servaient en meubles qu’ils déménageaient dans des camions stationnés au pied des immeubles. Le rapatriement eût pu s’organiser différemment pour protéger cette communauté qui a été jetée en pâture aux égorgeurs du FLN.
https://exode1962.fr/exode1962/accueil/accueil.html
https://www.lepoint.fr/histoire/les-pieds-noirs-ont-ils-ete-abandonnes-par-la-france-25-01-2012-1423454_1615.php Répondre

Baribal

Baribal il y a 16 heures

@ C.Tasin et R.Guillem

Merci pour cet hommage à la Pâques en Algérie dont ma mère me parle encore. Nous, c’était dans les environs d’Alger et des sublimes ruines romaines de Tipasa. Comme toutes les Pâques, j’ai mangé la mouna, la meilleure des pâtisseries à tremper dans le café au lait ou le chocolat chaud ! 

Joyeuses Pâques à tous les amis de RR qui m’aident à conserver l’espoir que notre France et ses traditions religieuses judéo-chrétiennes ou païennes saura redevenir un grand pays libre ! Répondre

Duval

Duval il y a 15 heures

Hélas ! on ne pas dire que l’hommage à jésus ou à dieu pour pâques nous a rendu service en 1962 et toute cette guerre. Non, je suis fâché avec le divin que je ne prie plus… Répondre

Irène

Irène il y a 1 heure

Merci infiniment pour ce très bel article, et de ne pas oublier ce peuple fier et noble que sont les Pieds-Noirs qui ont fait d’un désert insalubre un Paradis. Merci Christine pour la vidéo « Les cloches d’Algérie », je ne suis pas Pied-Noir d’origine mais de cœur par mon mari qui est natif d’Oran. Et bien sûr pour ces fêtes de Pâques, nous mangeons la MOUNA, sans quoi Pâques ne serait pas tout à fait Pâques. Avec toutes mes amitiés fraternelles. Répondre

Voyez la suite

ART de VIVRE

659 millions d’euros pour le vélo plutôt que des lits d’hôpitaux

Publié

le

Macron Service public Publié le 1 avril 2021 – par François des Groux– 11 commentaires

Illustration : à gauche, Barbara Pompili, à la tête d’un ministère l’Environnement au budget en continuelle hausse (9%des dépenses de l’État)

.

On me dira que la comparaison est osée, la création d’un « lit d’hôpital » ne représentant pas le même coût qu’une prime-vélo individuelle de 50€.

Sauf qu’en période de saturation des hôpitaux, due notamment aux 103 000 lits supprimés de 1998 à 2018, il est paradoxal de voir l’État octroyer, entre mai 2020 et mars 2021, 109 millions d’euros à la réparation de vieux vélos.

Une mesurette écologique censée favoriser l’usage de la bicyclette et… lutter contre le réchauffement climatique.

Un sympathique « coup de pouce vélo » ayant, certes, profité aux réparateurs mais aussi aux fabricants de pièces détachées… asiatiques. Victime de son succès et devant son coût, le « coup de pouce vélo » prenait fin hier, mercredi, sans savoir s’il avait contribué à sauver la planète ou à creuser le déficit budgétaire de l’État.

Pire… alors que l’on a encore supprimé 3400 lits d’hôpitaux en 2019, et que rien n’a changé en 2020, l’État a réussi à débloquer 550 millions en 2018-2020 pour… les pistes cyclables. 659 millions au total pour le vélo : pas mal pour un État « en faillite » (dixit Fillon).

Finalement, le choix du gouvernement Macron et des crânes d’œuf de Bercy paraît évident : le « quoiqu’il en coûte » écologique semble l’emporter sur le « quoiqu’il en coûte » sanitaire.

La fin du « coup de pouce vélo » : la prime qui a permis de financer 1,9 million de réparations de vélos s’arrête mercredi

« Ça fait ressortir beaucoup de vieux vélos français qui étaient dans les caves parisiennes », indique Slimane Djadane, co-gérant depuis trois ans de Villovélo, un petit magasin de vente et de réparation dans le 18e arrondissement de Paris.

Lancé en mai 2020, le dispositif « coup de pouce vélo » prend fin mercredi 31 mars. Il prévoyait notamment une aide de l’État de 50 euros pour réparer son vélo, et a permis de financer 1,9 million de réparations au total selon le ministère de la Transition écologique.

La mesure a aussi évidemment profité aux réparateurs, dont l’activité est en plein essor…

Tout cela suppose un bon approvisionnement en pièces, c’est un peu le nerf de la guerre. Mais comme la production se fait à 90% en Asie, les délais de livraison ont explosé depuis la crise sanitaire

Quant à la fin du « coup de pouce » de 50 euros, Slimane Djadane l’appréhende forcément un peu, lui qui a rempli 500 formulaires de demandes en moins d’un an…

Au total, 1 387 368 Français ont bénéficié de cette aide, chez 4 371 réparateurs différents, pour un montant total de près de 109 millions d’euros, selon les chiffres de la Fédération française des usagers de bicyclette (FUB).

https://www.francetvinfo.fr/economie/la-fin-du-coup-de-pouce-velo-la-prime-qui-a-permis-de-financer-1-9-million-de-reparations-de-velos-s-arrete-mercredi_4353293.html

.

Plus de pistes sécurisées

La France a actuellement 46 804 de kilomètres de pistes cyclables et voies vertes.

Pour étendre son réseau, 350 M€ sur 7 ans ont été débloqués en 2018 pour accompagner les collectivités territoriales à développer leurs infrastructures cyclables. En 2020,  200 millions supplémentaires du plan France Relance ont été ajoutés pour augmenter le ruban cyclable en France.

https://www.gouvernement.fr/velo-ca-roule-pour-les-francais

A Paris, Anne Hidalgo souhaite 100% des rues cyclables en 2024

.

Le Covid-19 n’arrête pas la suppression de lits d’hôpitaux

Le gouvernement et les Agences régionales de santé françaises entreprennent depuis plusieurs années une démarche de suppressions de lits d’hôpitaux. La crise sanitaire provoquée par le Covid-19 aurait dû, normalement, inverser cette tendance ou, du moins, l’arrêter pour quelques mois.

Dans les faits, la capacité d’accueil des établissements de santé en France continue de dégringoler.

Des réductions de lits confirmées jusqu’en 2022

[…] L’hôpital psychiatrique du Rouvray s’attend par ailleurs à la fermeture de 80 lits à l’horizon 2022. Le CHU de Besançon prévoit d’en supprimer 28 prochainement. Ces opérations de dégraissage se font en accord avec les autorités sanitaires et les Agences régionales de santé concernées. Au moins 13 établissements subiront des réductions de leur capacité d’hospitalisation dans les années à venir.

https://www.lecomparateurassurance.com/103386-actualites-assurance-sante/covid-19-arrete-pas-suppression-lits-hopitaux

Ici, des agents hospitaliers face à la suppression de lits et d’un service entier à l’hôpital de Lisieux (Politis)

Voyez la suite

ART de VIVRE

Prolongez vos soirées dans un lit exceptionnel !

Publié

le

Pour seulement 3000 € en version “ROI” et 2800 € en plus petit, version “REINE” … massage et rangement génial… TOUT plein CUIR ! Je paye le transport et vous n’aurez qu’à régler les frais dédouane… délais un peu long que nous suivrons ensemble. Même en les limitant au mieux mes frais d’expédition se montent à 900 €… Vous payez ce super lit exceptionnel 2 100 € … moins cher qu’un lit ordinaire ! Cela est possible grâce à ma fonction d’affilié… avec des commissions minimes.

Pour aller sur la boutique cliquez ci dessous
https://geraldineclaise.fr/produit/lit-de-massage-intelligent-tatami-lit-double-en-cuir-1-8m-doux-moderne-simple-multifonction-pour-le-mariage-la-chambre-principale/

Pour aller sur la boutique et voir d’autres lits cliquez ci dessous

https://geraldineclaise.fr/produit/lit-de-massage-intelligent-tatami-lit-double-en-cuir-1-8m-doux-moderne-simple-multifonction-pour-le-mariage-la-chambre-principale/

Voyez la suite

Ma biographie

Votre Catalogue

Abonnez-vous à votre newsletter

GRATUITEMENT recevez
CLUB DEFI tous les Jours

Tendance