VIDÉO. DÉBUT D’UN RAPATRIEMENT MASSIF, DEPUIS SEBTA, DES MINEURS MAROCAINS NON ACCOMPAGNÉS… une plaie terrible qui coute une fortune aux français…

Spread the love

Par Mohammed Boudarham le 13/08/2021 à 16h41

Des migrants mineurs mangent des pommes en attendant d’être testés pour le Covid-19, à leur arrivée dans le préside occupé de Sebta, le 19 mai 2021.© Copyright : Antonio Sempere / AFP 

Le Maroc a donné son accord pour un rapatriement massif des mineurs non accompagnés depuis Sebta. Il a commencé ce vendredi 13 août 2021, via le passage frontalier de Tarajal. 

Selon la presse espagnole, dont El Faro de Ceuta, ces rapatriements concernent les mineurs arrivés dans le préside de Sebta en mai dernier. Cette opération a été rendue possible, soulignent les mêmes sources, suite à un accord entre les autorités marocaines et espagnoles.

Concrètement, un premier groupe de mineurs marocains a quitté, en début d’après-midi, le centre sportif de Santa Amelia où ils étaient accueillis pour rallier le Maroc via le passage de Tarajal, ouvert exceptionnellement pour cette opération.

«Que ce transfert ait été rendu possible est un geste historique et clair que les relations avec le Maroc ont changé depuis cette rupture effective en mai», commente El Faro de Ceuta qui évoque «une implication directe» des ministres de l’Intérieur des deux pays, Fernando Grande-Marlaska et Abdelouafi Laftit.

Le Roi réitère ses instructions pour que la question des mineurs non accompagnés à l’étranger soit définitivement réglée

Pour rappel, le 1er juin dernier, le roi Mohammed VI a réitéré ses instructions pour que la question des mineurs marocains non accompagnés à l’étranger soit définitivement réglée.

«Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste, a bien voulu réitérer Ses Très Hautes Instructions aux ministres chargés de l’Intérieur et des Affaires étrangères afin que la question des mineurs marocains non accompagnés, se trouvant en situation irrégulière dans certains pays européens, soit définitivement réglée», affirmait, à l’époque, un communiqué du cabinet royal.

«Sa Majesté le Roi, Que Dieu Le Préserve, avait souligné, à plusieurs reprises, y compris à des chefs d’Etat étrangers, l’engagement clair et ferme du Royaume du Maroc à accepter le retour des mineurs non accompagnés dûment identifiés», précisait alors le même communiqué.https://www.youtube.com/embed/ByRzrnLk_Bc?rel=0&showinfo=0&wmode=transparent&enablejsapi=1

Par Mohammed Boudarham

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*