USA. « Times of Israel » célèbre le rôle des Juifs dans le mouvement des LGBT

on-the-jews-and-their-lies-cover.jpg
Spread the love

La Ligue anti-diffamation traite d’«antisémites» les groupes ou les gens  qui dénoncent  le rôle prépondérant des juifs dans la promotion et la direction de divers actes subversifs, mouvements sociaux et culturels, y compris la promotion et la normalisation de la pornographie, des tatouages, du transgenre, de l’homosexualité et plus généralement de la déviance sexuelle. 
En réalité, ces «antisémites» ne font que souligner des faits facilement observables et prouvables sur les Juifs et leurs inclinations culturelles subversives, antichrétiennes et anti-occidentales. 
Et ils le font depuis très longtemps.

 En effet, les militants juifs radicaux, profondément influencés par leur origine et leur ethnie, comme l’a si bien démontré Kevin MacDonald dans son chef-d’œuvre, Culture of Critique, ont été les grands défenseurs de tous les mouvements et normes culturelles dégénérés et entièrement subversifs susmentionnés. Incroyablement, les médias juifs et les organisations militantes rendent souvent compte ouvertement et fièrement de ces faits, comme l’a récemment fait The Times of Israel à propos du rôle des Juifs dans la soi-disant lutte pour les «droits civils» de la communauté LGBT.Apparemment, juin est le mois de la fierté LGBT:

Le mouvement des «droits civils» des LGBT ne visait pas tant à garantir les «droits» des personnes LGBT, mais bien à célébrer et à élever ouvertement le style de vie dégénéré des LGBT. Maintenant, vous seriez considéré comme un «néo-nazi» si vous critiquiez, même légèrement, tout aspect de l’agenda des LGBT….

Dans un article incroyablement révélateur publié par le The Times of Israel,, il a été prouvé que les militants juifs radicaux avaient joué un rôle central dans ce mouvement, qui aurait été largement influencé par les émeutes de Stonewall, une série d’affrontements violents entre Police de la ville de New York et activistes LGBT à Greenwich Village, au cœur de Manhattan. Les émeutes ont commencé le 28 juin 1969 ;  et cette année est le 50e anniversaire de ces affrontements emblématiques.

À première vue, le «double portrait (drapeau gay)» de Ross Bleckner pourrait être simplement perçu comme un hommage de la culture pop au drapeau arc-en-ciel, symbole du mouvement des gays.Mais une inspection plus minutieuse de la peinture révèle une étoile de David surélevée et cela devient évident: la toile de neuf pieds sur trois est en réalité une exploration par l’artiste  du chevauchement des identités gaies et juives.Au cours de l’année écoulée, dans le cadre du 50e anniversaire de l’insurrection de Stonewall, «Scènes de la collection» du Musée juif a présenté des œuvres mettant en valeur les thèmes du genre et de l’identité. À travers ces toiles, il espère que les visiteurs exploreront davantage le rôle joué par les juifs, leurs institutions et leur art dans le mouvement des droits civiques LGBTQ.Le musée est l’une des nombreuses institutions juives, dont le Centre d’histoire juive, la Société américaine d’histoire juive et le Musée du patrimoine juif, qui participent au consortium à but non lucratif Stonewall 50 Consortium. Le consortium fournit le cadre pour les commémorations et les célébrations de l’événement du bassin hydrographique. »Les Juifs ont toujours été impliqués dans la justice sociale aux États-Unis et les Juifs gays et leurs alliés ont été des acteurs clés du mouvement« , a déclaré Eric Marcus, fondateur et président du consortium.Pauline Phillips, qui a écrit la chronique de conseils Dear Abby, et le célèbre écrivain Larry Kramer, qui a cofondé les organisations à but non lucratif Gay Mens Health Crisis et Act Up, font partie des défenseurs des droits des LGBTQ. Il y avait aussi Jeanne Manford, fondatrice de PFLAG, une organisation pour les parents d’enfants homosexuels, et son fils, Morty, devenu militant après avoir été brutalement battu en 1972. […]Auteur prolifique, fondateur et animateur du podcast Making Gay History, Marcus a déclaré que beaucoup de personnes ne se rendraient peut-être pas compte du nombre de Juifs impliqués dans les premières années du mouvement. […]Il va sans dire que les Juifs individuels et leurs organisations continuent de jouer un rôle de premier plan dans le mouvement LGBT. Le politicien américain de longue date et actuel candidat démocrate à la présidence, Joe Biden, a déclaré il y a des années que les Juifs « avaient conduit les changements pour mariage homosexuel » aux États-Unis, rapportait à l’époque YNet News, une source d’informations israélienne,. Bien entendu, Biden célébrait ce fait, ne le condamnait pas et ne le critiquait pas comme le font souvent les «antisémites». À son image, presque tous les démocrates soutiennent pleinement le programme dégénéré, antichrétien et anti-famille LGBT.

Je souligne ces faits non pas parce que je «hais» les individus identifiés avec le mouvement LGBT. Je juge les personnes, sans distinction de race, d’origine ethnique, d’orientation sexuelle ou de toute autre chose, en fonction de leurs actions, de leur éthique de travail et de leur disposition. Je souligne ces faits pour démontrer que le mouvement LGBT a été largement dirigé par des activistes juifs radicaux profondément influencés par leur identité juive et par leur désir de transformer fondamentalement les sociétés occidentales traditionnelles. Et les Juifs et les médias juifs admettent ouvertement et se vantent même de ces faits.

Source: Times of Israel Celebrates Jewish Role in LGBT Civil Rights Movement

John FriendThe Realist ReportTraduction : Hannibal Genseric
——————————————-VOIR AUSSI :–   Comment l’Amérique est devenue gay–   Pourquoi les Juifs ont-ils créé et développé l’industrie du porno aux USA ?–   Le diable et les juifs –   Que disent Jésus, Einstein, Voltaire, Soljenitsyne, Goethe, Liszt sur l’antisémitisme ?–   Il est temps de laisser tomber le tabou juif–   La Mafia judéo-russe : du Goulag à Brooklyn à la domination mondiale———————–

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*