Abonnez vous pour avoir nos derniers articles !

VACCIN

USA. Près de 40% des Marines ont refusé le vaccin Covid-19

Publié

le

Près de 40% des Marines américains refusent les vaccinations contre le Covid-19, selon les données fournies à CNN vendredi par le service, la première branche à divulguer des chiffres à l’échelle du service sur l’acceptation et le refus.Au Royaume-Uni, sept patients Covid sur dix toujours affectés des mois après avoir quitté l’hôpitalJeudi, environ 75.500 Marines ont reçu des vaccins, y compris des hommes et des femmes de service entièrement vaccinés ou partiellement vaccinés. Environ 48.000 Marines ont choisi de ne pas recevoir de vaccin, soit un taux de refus de 38,9%.

CNN a contacté les autres services pour connaître les taux d’acceptation et de refus. 

Le taux de 61,1% d’acceptation des vaccinations parmi les Marines n’est pas loin de l’estimation militaire des deux tiers, soit environ 66%. 

102.000 autres Marines n’ont pas encore reçu de vaccin. Le nombre total de Marines comprend le service actif, les réservistes et les Marines Augmentés de Mobilisation Individuelle. 

Le taux de refus à Camp Lejeune en Caroline du Nord, l’une des principales bases du Corps des Marines, est bien plus élevé, à 57%, selon un autre ensemble de données fournies à CNN. Sur 26.400 Marines auxquels on a proposé le vaccin, 15.100 ont choisi de ne pas le recevoir, un nombre qui comprend à la fois ʺII Marine Expeditionary Forceʺ et ʺMarine Corps Installation Eastʺ – Camp Lejeune. Il est prévu que 11 500 autres Marines en service actif se verront offrir les vaccins.

L’armée américaine dit qu’un tiers des soldats choisissent de ne pas être vaccinés, mais les chiffres suggèrent que c’est plus

Nous comprenons parfaitement que l’acceptation généralisée du vaccin Covid-19 nous fournit les meilleurs moyens de vaincre la pandémie. La clé pour lutter contre la pandémie est de renforcer la confiance en matière de vaccins“, a déclaré à CNN la porte-parole du Marine Corps, le colonel Kelly Frushour dans un communiqué. 

Frushour a déclaré qu’il existe un certain nombre de raisons potentielles pour lesquelles un marin peut choisir de ne pas recevoir de vaccin, notamment permettre à d’autres de le recevoir en premier, attendre qu’il devienne obligatoire, le faire passer par d’autres canaux ou être allergique au vaccin. 

«Les membres du service qui refusent un jour peuvent changer d’avis et se faire vacciner la prochaine fois que l’occasion se présente», a-t-elle déclaré. 

CNN a rapporté le mois dernier que le taux de rejet de la vaccination parmi les membres des services pourrait être proche de 50%, un nombre nettement plus élevé que le chiffre de 33% que les responsables de la défense ont utilisé publiquement. 

Les militaires ne peuvent pas rendre les vaccins obligatoires maintenant car ils n’ont que des autorisations d’utilisation d’urgence de la Food and Drug Administration, ce qui signifie que les membres du service qui sont tenus de recevoir une série d’autres vaccinations ont la possibilité de refuser les vaccins les protégeant contre Covid-19. 

Les responsables disent que la plupart des hésitations à l’égard des vaccins découlent des préoccupations concernant la vitesse à laquelle les vaccins ont été développés et des craintes quant aux effets à long terme. 

Le ministère de la Défense compte environ 2,2 millions de militaires opérant dans le monde entier. Pour chaque baisse de 10 points de pourcentage du taux d’acceptation, ce sont 220.000 personnes qui choisissent de ne pas recevoir de vaccins, un nombre potentiellement assez grand pour affecter l’état de préparation des forces armées. L’année dernière, l’armée a connu une poignée d’épidémies de Covid très médiatisées, dont une à bord d’un porte-avions déployé dans le Pacifique. 

Le mois dernier, un groupe de législateurs démocrates a appelé le président Joe Biden à émettre une «renonciation au consentement éclairé» pour rendre obligatoire la vaccination contre Covid-19 pour tous les membres du service militaire américain, écrivant dans une lettre que «la désinformation et le scepticisme vis-à-vis des vaccins» influencent les militaires à refuser de se faire vacciner. 

Source : CNN ; 10 avril 2021 

Au Royaume-Uni, sept patients Covid sur dix toujours affectés des mois après avoir quitté l’hôpital

Une étude de cinq mois sur le Covid long révèle que les malades se répartissent en quatre catégories en fonction de leurs symptômes.

On estime que plus de 300 000 Britanniques ont reçu
des soins hospitaliers pour la Covid-19 pendant la pandémie.

Selon une étude, sept patients sur dix hospitalisés pour la Covid-19 ne se sont toujours pas complètement rétablis après cinq mois, et ils semblent se regrouper en quatre catégories distinctes en fonction de leurs symptômes.

L’étude, l’une des plus importantes au monde portant sur le Covid long chez les patients hospitalisés, comprend un groupe présentant un brouillard cérébral persistant, qui n’a que peu de rapport avec la gravité de leurs autres symptômes.

On estime que plus de 300 000 Britanniques ont reçu des soins hospitaliers pour la Covid-19 pendant la pandémie, et l’étude Phosp-Covid, menée à l’échelle du Royaume-Uni, a suivi la santé de 1077 de ces personnes sorties de l’hôpital entre mars et novembre 2020, allant des patients en soins intensifs à ceux qui n’ont séjourné que quelques heures à l’hôpital.

Cinq mois plus tard, les patients présentaient en moyenne neuf symptômes persistants, dont un sur cinq atteignait le seuil d’un nouveau handicap. Parmi ceux qui avaient auparavant un emploi, 18% n’avaient pas pu travailler depuis le déclenchement de l’infection à la Covid-19.

Données sur les cas, les décès et la première dose de vaccination publiées le 27 mars 2021. Les changements hebdomadaires montrent la différence par rapport à il y a 7 jours. Données : data.gov.uk

Les 10 symptômes les plus courants qu’ils ont signalés sont les suivants : douleurs musculaires, fatigue, ralentissement physique, altération de la qualité du sommeil, douleurs ou gonflements articulaires, faiblesse des membres, essoufflement, douleurs, perte de mémoire à court terme et ralentissement de la pensée. Plus d’un quart d’entre eux présentaient également des symptômes cliniquement significatifs d’anxiété et de dépression, et 12 % présentaient des symptômes de syndrome de stress post-traumatique (SSPT) au bout de cinq mois.

« Une grande partie de la diversité des problèmes persistants ne s’expliquait pas par la gravité de la maladie aiguë – cette dernière étant largement due aux lésions pulmonaires aiguës – ce qui indique d’autres mécanismes sous-jacents, peut-être plus systémiques », a déclaré le Dr Rachael Evans, professeur associé à l’université de Leicester et consultant en pneumologie dans les hôpitaux de Leicester, qui a cosigné l’étude.

L’étude, qui n’a pas encore fait l’objet d’un examen par les pairs, a révélé que les patients se répartissaient en quatre groupes différents en fonction de leurs problèmes mentaux et physiques :
– les personnes souffrant de très graves problèmes de santé mentale et physique représentaient 17 % des patients ;
– les personnes souffrant de graves problèmes représentaient 21 % ; 
– les personnes souffrant de légers problèmes représentaient 46 % ; 
– le quatrième groupe, qui souffrait d’un brouillard cérébral prononcé et de problèmes modérés, représentait 17 %.
……

Brightling a déclaré : « Nos résultats confirment la nécessité d’une approche proactive du suivi clinique avec une évaluation complète incluant les symptômes, la santé mentale et physique, mais aussi une évaluation objective de la cognition. Les quatre groupes de gravité mettent en évidence le potentiel de différenciation des soins, mais aussi la nécessité d’un large accès aux services cliniques polyvalents post-Covid-19 pour inclure la santé mentale, la mémoire et la cognition, ainsi que les services de réadaptation. »

Source : The Guardian,  24-03-2021 Via Les Crises

La directrice de l’Agence danoise du médicament s’est évanouie le 14 avril, lors d’une conférence de presse, vaccinée le 29 mars…

Tanja Erichsen, la directrice de l’Agence danoise des médicaments, s’est évanouie mercredi 14 avril lors de la conférence de presse au cours de laquelle avait été annoncée l’arrêt de l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca au Danemark. Elle avait été vaccinée le 29 mars ! 

Source

Voyez la suite
Donnez votre avis il nous intéresse ! Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VACCIN

Les morts, les effets secondaires et les conséquences graves des vaccins… mais quel est l’escroc qui a inventé un vaccin qui protège des virus ?… PASTEUR !

Publié

le

Pr. Didier Raoult: « Il y a 70% d’effets secondaires avec le Vaccin Pfizer, deux fois à trois plus que le vaccin contre la grippe »

Dans sa dernière vidéo, mise en ligne le 20 avril 2021, le bon professeur Didier Raoult que le monde entier vous envie – il est la plus grande autorité au monde, et personne, en France, ne lui arrive à la cheville, ce qui doit lui attirer la jalousie des enragés – tient des propos assez nuancés sur les vaccins, tout en faisant une mise en garde importante : 

« Le vaccin a plus d’inconvénients qu’on se le disait, il y a un travail qui vient de sortir dans « Nature » justement où il y a 70% d’effets secondaires avec le Vaccin Pfizer… alors qu’on avait jamais vu ça avec un vaccin ! C’est 2 à 3 fois plus que le vaccin contre la grippe ! Il a des effets secondaires, ça, c’est une chose… 2°) il y a quelques effets mortels… »

https://youtube.com/watch?v=ptKLwD_qx64%3Ffeature%3Doembed

Plus d’effets secondaires avec le Moderna qu’avec le Pfizer

Selon une nouvelle étude (1) publiée le 7 avril, les personnes qui ont pris le vaccin Moderna signalent davantage d’effets secondaires que celles qui ont reçu une dose de Pfizer.

À partir des données de plus de trois millions de personnes ayant reçu le vaccin, recueillies auprès des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), il a été déterminé que près de 70 % des personnes étudiées ont signalé des effets secondaires mineurs tels que de la fatigue ou des frissons. Et que les personnes touchées étaient plus nombreuses à avoir reçu le vaccin Moderna que le vaccin Pfizer.

Selon l’étude :

  • 73 % des personnes ayant reçu le vaccin Moderna ont déclaré avoir eu une réaction au site d’injection, alors que 65 % des personnes ayant eu un effet secondaire avaient reçu une dose Pfizer.
  • Près de 51 % des personnes ayant reçu Moderna ont déclaré avoir ressenti des symptômes sur l’ensemble du corps, contre 48 % des personnes ayant reçu la dose Pfizer. 
  • Près de 51 % des personnes ayant reçu le Moderna ont présenté des symptômes corporels complets, tandis que 48 % des personnes ayant reçu la dose Pfizer ont fait état de réactions similaires.
  • Près de 82 % des personnes ayant reçu leur deuxième vaccin Moderna ont ressenti une douleur au point d’injection, contre moins de 69 % des personnes ayant reçu le vaccin Pfizer.
  • Au total, 74 % des personnes ayant reçu Moderna ont déclaré avoir ressenti des symptômes sur l’ensemble du corps, contre 64 % des personnes ayant reçu le vaccin Pfizer.

« Un pourcentage plus élevé de participants ayant reçu le vaccin Moderna, par rapport au vaccin Pfizer-BioNTech, a signalé une réactogénicité ; cette tendance était plus prononcée après la deuxième dose », ont déclaré les chercheurs.

Le rapport comprend les données de plus de 3,6 millions de personnes qui ont reçu au moins une dose de COVID-19 avant le dimanche 21 février et qui ont répondu dans les sept jours à une enquête de santé sur v-safe, un programme des CDC qui suit les réactions aux vaccins.

L’étude a été publiée dans la revue médicale JAMA et peut être consultée ici (1).

Pfizer : Six cas de zona signalés lors des dernières recherches

Une équipe de recherche médicale du centre médical Sourasky de Tel Aviv et du centre médical Carmel de Haïfa, en Israël, a constaté (2) que les personnes souffrant de certains problèmes de santé sous-jacents étaient plus susceptibles de développer une éruption cutanée – un zona. 

Le Dr Victoria Furer, rhumatologue participant à l’étude, a déclaré : 

« Nous pouvons dire que [le vaccin Pfizer] pourrait être un élément déclencheur chez certains patients ». 

  • L’essai portait sur 590 patients ayant reçu le vaccin Pfizer Covid.
  • 491 souffraient de maladies rhumatismales inflammatoires auto-immunes.
  • Les 99 personnes restantes étaient considérées comme des « témoins », c’est-à-dire qu’elles ne souffraient d’aucune maladie auto-immune.
  • 6 des 491 personnes ont développé un zona.
  • 5 personnes ont contracté le zona après la première dose de Pfizer, tandis qu’une autre a développé l’infection après la dose finale.
  • Aucune personne du groupe témoin n’a développé de zona.

Le Dr Furer a suggéré qu’ »il existe une certaine association » entre le fait de développer un zona après le vaccin Pfizer et le fait d’être immunodéprimé.

« Une étude de plus grande envergure est nécessaire pour confirmer les résultats », explique le le Dr Furer, qui souhaite cependant « que les gens soient conscients du risque ».

Il suggère de se faire vacciner contre le zona avant de se faire vacciner par Covid.

Qu’est-ce que le zona ?

  • Le zona est une infection, due au même virus herpes zoster que celui de la varicelle, qui provoque une éruption cutanée douloureuse.
  • Les premiers signes d’alerte du zona comprennent une « sensation de picotement ou de douleur » sur une zone de la peau.
  • Un autre indicateur précoce de l’infection est un mal de tête et une sensation générale de malaise.
  • Le signe révélateur du zona est une éruption cutanée, qui se développe quelques jours plus tard.
  • Le zona peut également rendre vos yeux rouges et douloureux ; il peut affecter votre vue ou votre ouïe, ou vous empêcher de bouger un côté de votre visage.
  • La guérison de l’éruption peut prendre jusqu’à un mois, mais la douleur peut persister plus longtemps.

Détail des 6 cas

  1. Le cas 1 est une femme de 56 ans ayant de longs antécédents de polyarthrite rhumatoïde séropositive qui avait reçu divers produits biologiques et avait atteint une faible activité de la maladie avec le tofacitinib (Xeljanz) à partir de 2014. Elle avait des antécédents de varicelle et n’avait pas reçu le vaccin contre le zona.
    Après la première dose du vaccin, elle a signalé un malaise et des maux de tête, et 4 jours après la piqûre, elle a développé une douleur sévère dans l’œil gauche et le front, ainsi qu’une éruption cutanée le long de la distribution de la division ophtalmique du nerf crânien V – herpès zoster ophtalmique. L’examen oculaire a révélé une conjonctivite hyperémique épargnant la cornée. Elle a reçu un traitement de 2 semaines d’acyclovir et d’analgésiques, et les symptômes ont progressivement disparu après 6 semaines. Le tofacitinib a été retiré pendant 2 semaines, mais elle n’a pas connu de poussée d’arthrite. Elle a refusé la deuxième dose.
  2. Le cas 2 est une femme de 44 ans atteinte du syndrome de Sjögren qui était traitée par hydroxychloroquine. Elle avait des antécédents de varicelle et n’avait pas reçu de vaccin contre le zona. Trois jours après la première dose du vaccin, elle a développé une éruption cutanée vésiculaire avec prurit, ainsi que des douleurs lombaires et des maux de tête. Les symptômes ont disparu spontanément dans les 3 semaines suivantes sans traitement, et elle a reçu la deuxième dose 4 semaines après la première.
  3. Le cas 3 était une femme de 59 ans atteinte de polyarthrite rhumatoïde séropositive qui n’avait pas répondu à plusieurs traitements biologiques et au baricitinib (Olumiant), mais 6 mois plus tôt, elle avait commencé un traitement par upadacitinib (Rinvoq) plus prednisone 5 mg/jour et avait obtenu une réponse partielle. Elle avait des antécédents de varicelle et avait reçu le vaccin vivant atténué contre le zona en 2019.
    Deux jours après avoir reçu la deuxième dose du vaccin COVID, elle a signalé des douleurs et a présenté une éruption cutanée vésiculaire sur le bas-ventre, la région inguinale, la fesse et la cuisse, et a reçu du valacyclovir. L’antiviral a été administré pendant 3 jours mais a été interrompu en raison d’effets indésirables, et les lésions cutanées ont guéri lentement sur une période de 6 semaines.
    L’upadacitinib avait été interrompu lors de l’éruption zostérienne et elle a connu une grave poussée de polyarthrite rhumatoïde affectant plusieurs articulations, et son traitement contre l’arthrite a ensuite été remplacé par l’étanercept (Enbrel).
  4. Le cas 4 est une femme de 36 ans ayant de longs antécédents de polyarthrite rhumatoïde séropositive et de pneumopathie interstitielle. Au cours des deux années précédentes, elle avait été traitée par rituximab (Rituxan), mycophénolate mofétil (CellCept) et prednisone à des doses de 7 mg/jour. Elle avait des antécédents de varicelle et n’avait pas reçu le vaccin contre le zona.
    Dix jours après avoir reçu la première dose du vaccin COVID-19, elle a signalé des douleurs et une éruption vésiculaire sur l’abdomen et le dos le long du dermatome T10, et a reçu de l’acyclovir pendant 7 jours. L’éruption s’est résorbée en 6 semaines et elle a reçu la deuxième dose du vaccin 4 semaines après la première. Elle n’a pas eu d’autres effets indésirables du vaccin et n’a pas connu de poussée de maladie rhumatismale.
  5. Le cas 5 est une femme de 38 ans souffrant d’une maladie du tissu conjonctif indifférenciée et du syndrome des antiphospholipides, qui était traitée par aspirine et hydroxychloroquine. Elle avait déjà été exposée à la varicelle et n’avait pas reçu le vaccin contre le zona.
    Deux semaines après avoir reçu la première dose du vaccin COVID-19, elle a développé une éruption vésiculaire prurigineuse sur le sein droit, et a reçu un traitement d’une semaine à l’acyclovir. Ses symptômes de zona se sont résorbés en trois semaines et elle a reçu la deuxième dose du vaccin selon le calendrier prévu, sans autre effet secondaire ni poussée de la maladie.
  6. Le cas 6 est une femme de 61 ans ayant de longs antécédents de polyarthrite rhumatoïde séropositive, qui était traitée par tocilizumab (Actemra) et prednisone 5 mg/jour au moment de la première dose du vaccin. Deux semaines plus tard, une éruption cutanée est apparue le long du dermatome T6, et elle a reçu du valacyclovir pendant une semaine, ce qui a entraîné la résolution des symptômes du zona en 10 jours.
    Cependant, elle a signalé une légère poussée d’arthrite et la dose de prednisone a été augmentée à 7,5 mg/jour. La deuxième dose a été administrée sans incident comme prévu.

Réactions généralisées contre réaction locale

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), la plupart (77,4 %) des personnes faisant partie d’un échantillon ayant reçu le vaccin Pfizer/BioNTech Covid-19 mRNA ont signalé au moins un type de réaction généralisée dans les sept jours suivant la vaccination (3).

Une réaction généralisée est différente d’une réaction locale.

  • Une réaction locale est un symptôme près du site d’injection, qu’il s’agisse d’une douleur, d’une rougeur ou d’un gonflement. 
    • Plus de 80 % des personnes âgées de 18 à 55 ans et plus de 70 % des personnes âgées de plus de 55 ans ont présenté un certain type de douleur légère à modérée au point d’injection.
  • En revanche, une réaction généralisée est toute réaction qui va au-delà du site d’injection, qui affecte différentes parties de votre corps, voire votre corps tout entier. 
    • Ainsi, parmi les personnes de 55 ans et plus de l’échantillon, 1,4 % avaient de la fièvre, 34,1 % de la fatigue, 25,2 % un mal de tête, 6,3 % des frissons, 8,2 % de la diarrhée, 13,9 % des douleurs musculaires et 8,6 % des douleurs articulaires. 
    • Ces chiffres étaient plus élevés chez les personnes âgées de 18 à 55 ans : 3,7 % ont eu de la fièvre, 47,4 % de la fatigue, 41,9 % des maux de tête, 14,0 % des frissons, 1,2 % des vomissements, 11,1 % de la diarrhée, 21,3 % des douleurs musculaires et 11,0 % des douleurs articulaires.

AstraZeneca contre Pfizer : Comparaison des effets secondaires

Début avril, il a été conseillé aux Australiens de moins de 50 ans de préférer, dans la mesure du possible, le vaccin Pfizer au vaccin AstraZeneca, en raison d’un « risque rare mais grave » de caillots sanguins.

Toutefois, le Premier ministre Scott Morrison a souligné qu’ »en fin de compte, le choix appartient à chaque Australien et à son médecin » et qu’il n’y avait « pas d’interdiction » du vaccin d’AstraZeneca, mais simplement une « préférence ».

Dans une enquête menée par AusVaxSafety auprès de 165 209 Australiens qui ont reçu un vaccin (4) :

  • un peu plus de la moitié ont déclaré avoir subi un « événement indésirable ». 
  • 1,6 % d’entre eux ont déclaré avoir consulté un médecin ou le service des urgences.
  • Les effets secondaires les plus courants étaient la fatigue, les maux de tête, les douleurs au point d’injection et les douleurs musculaires ou corporelles, et ils étaient « généralement légers et de courte durée ».
  • Sur 57 280 personnes ayant reçu une première dose du vaccin AstraZeneca, 64,6 % ont déclaré avoir subi un effet indésirable, 23,4 % ont déclaré avoir manqué au travail, interrompu leurs études ou les tâches habituelles pendant une courte période – moins d’un jour dans la plupart des cas – et 1,6 % ont consulté un médecin ou un service d’urgence.
  • Sur les 76 743 personnes qui ont reçu une première dose du vaccin Pfizer, 36,3 % ont signalé un événement indésirable, 4,5 % ont dû s’absenter de leur travail, de leurs études ou de leurs autres fonctions – dans la plupart des cas, pour moins d’une journée. 0,6 % des personnes a dû se rendre chez un médecin ou aux urgences.
  • Après la deuxième dose du vaccin Pfizer, 60,2 % des personnes ont signalé un événement indésirable, 21,7 % ont annulé leurs activités quotidiennes, et 1,9 % ont consulté un médecin.
  • Les informations concernant la deuxième dose du vaccin AstraZeneca n’étaient pas disponibles.

Les participants à l’enquête ont également signalé une légère différence dans la nature des effets secondaires : 

  • Après la première dose du vaccin AstraZeneca, les plus fréquents étaient la fatigue (51,5 %), les maux de tête (44,8 %) et les douleurs musculaires ou corporelles (42,3 %).
  • Après la première dose du vaccin Pfizer, les symptômes les plus fréquents étaient les suivants : douleur au point d’injection (29,6 %), fatigue (18,8 %) et maux de tête (14,2 %).
  • Les essais cliniques pour les deux vaccins montrent que les réactions indésirables sont généralement plus légères et moins fréquentes chez les personnes âgées de plus de 55 ans pour AstraZeneca et de 65 ans pour Pfizer.

Qu’en est-il des caillots sanguins ?

Des rares cas de caillots sanguins associés à un faible taux de plaquettes sanguines (thrombocytopénie) ont été signalés chez des personnes ayant pris le vaccin AstraZeneca dans plusieurs pays.

  • L’Australie n’a connu qu’un seul cas : un homme de 44 ans de Melbourne, qui a reçu le vaccin le 22 mars, a présenté la semaine dernière des caillots abdominaux et un faible taux de plaquettes.
  • La France a vu 9 nouveaux cas de thromboses de localisation atypique et 2 cas de coagulations intravasculaires disséminées (CIVD) isolées jusqu’au 16 avril, portant le total à 23 cas depuis le début de la vaccination, dont 8 décès.
  • L’autorité britannique de réglementation des médicaments a déclaré avoir trouvé 79 cas de coagulation sanguine associés à un faible taux de plaquettes dans le sang après une première dose du vaccin – 51 femmes et 28 hommes. 
    • 44 de ces cas étaient des TVC avec thrombocytopénie, 
    • 35 des thromboses dans d’autres veines principales avec thrombocytopénie, 
    • 19 des cas ayant entraîné le décès, dont trois de moins de 30 ans.

Le professeur Paul Kelly, conseiller du gouvernement australien, médecin de santé publique et épidémiologiste, a averti que la coagulation « est grave et qu’elle peut entraîner un taux de mortalité de 25 % lorsqu’elle se produit ».

Il a expliqué que les symptômes à surveiller sont les suivants : essoufflement, douleurs thoraciques ou abdominales persistantes, gonflement des jambes, vision trouble, confusion ou crises d’épilepsie, éruption cutanée inexpliquée ou ecchymoses au-delà du site d’injection.

Morts après avoir reçu le vaccin

  • Le 14 mars, le JDD publie l’information suivante (7) : « Les décès déclarés après un acte de vaccination sont au nombre de 255 décès et quasiment tous (251) concernent le produit de Pfizer. Mais l’ANSM précise que « les données actuelles ne permettent pas de conclure qu’ils sont liés à la vaccination ».
  • Le 6 mars, The Epoch Times a rapporté que 966 personnes étaient décédées après avoir reçu les vaccins Pfizer ou Moderna COVID. L’article dit avoir tiré les données des rapports du VAERS entre le 14 décembre 2020 et le 19 février 2021.
  • Parce que Newsweek dit que Epoch Times est d’extrême droite (il ne l’est pas), ils ont décidé de fact checker l’information (Les médias de gauche épient ceux de droite, rarement ceux de gauche). Voici ce qu’ils écrivent (7) :

« En utilisant WONDER, l’outil de recherche de la base de données VAERS des CDC, Newsweek a rassemblé les données sur les décès survenus après un vaccin COVID de Moderna ou Pfizer.

Notre résultat VAERS a montré que 970 personnes sont décédées après avoir reçu une injection de vaccin Pfizer ou Moderna. Parmi ces décès, 495 sont survenus après une injection de Moderna, et 475 après une injection de Pfizer.

Notre conclusion [sur ce qu’écrit The Epoch Time] : c’est principalement vrai.

https://www.newsweek.com/covid-vaccine-deaths-cause-pfizer-moderna-fact-check-966-died-1574447

Newsweek ajoute : 

Cependant, il est faux de dire que les vaccins COVID ont causé 966 décès, car la base de données VAERS n’est pas conçue pour donner cette information. Par exemple, dans l’ensemble de données publié par The Epoch Times, l’une des personnes décédées après avoir reçu un vaccin avait également été blessée dans un accident de voiture entre le moment où elle a été vaccinée et la date de son décès, mais le cas était toujours inclus dans l’ensemble de données.

  • En Norvège, 23 personnes sont mortes dans les jours qui ont suivi leur première dose de vaccin, indique un rapport publié le 15 janvier dernier (9). 13 de ces morts — tous en maison de retraite — sont apparemment liées aux effets secondaires du vaccin, d’après les autorités médicales locales.
  • En Grande Bretagne, Luke Garrett, 20 ans, a été victime d’une crise mortelle provoquée par une hausse soudaine de sa température à son domicile de Tarbolton, dans le sud de l’Ayrshire, moins de 12 heures après avoir reçu le vaccin Pfizer (10).

    M. Garrett était atteint de dystrophie musculaire et bénéficiait d’un bouclier de protection depuis environ un an. Sa mère a expliqué que :

Tout son corps souffrait horriblement, il avait une température très élevée. Habituellement, avec son état, ses jambes pouvaient être douloureuses, mais là, c’était différent. Avant sa mort, le bras dans lequel il a reçu l’injection était vraiment douloureux. Il a ensuite eu une crise d’épilepsie, ce qui n’était jamais arrivé auparavant. Il a commencé à faire des crises et de la mousse est sortie de sa bouche.

Cas de réactions graves

Les réactions indésirables graves ont été définies ainsi : tout événement médical ayant entraîné la mort, mis en danger le pronostic vital, nécessité une hospitalisation ou la prolongation d’une hospitalisation existante, ou entraînée une invalidité/incapacité persistante. 

  • Les proportions de participants (5) ayant signalé au moins un événement indésirable grave étaient de 0,6 % dans le groupe vacciné et de 0,5 % dans le groupe placebo. 
  • Les événements indésirables graves les plus fréquents dans le groupe vacciné, qui étaient numériquement plus élevés que dans le groupe placebo, étaient :
    • l’appendicite (7 dans le groupe vacciné contre 2 dans le groupe placebo), 
    • l’infarctus aigu du myocarde (3 contre 0) 
    • et l’accident vasculaire cérébral (3 contre 1). 
  • Les événements indésirables graves d’origine cardiovasculaire étaient équilibrés entre les groupes vaccin et placebo. 
  • Deux événements indésirables graves ont été considérés par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis comme pouvant être liés au vaccin : 
    • une blessure à l’épaule pouvant être liée à l’administration du vaccin ou au vaccin lui-même, et 
    • une lymphadénopathie touchant l’aisselle controlatérale au site d’injection du vaccin. 
    • Autrement, l’occurrence des événements indésirables graves impliquant des classes de systèmes d’organes et des termes préférés spécifiques était équilibrée entre les groupes vaccins et placebo.

France : les effets secondaires graves

Au vaccin AstraZeneca

  • Polyradiculonévrite aiguë (dont syndrome de Guillain-Barré) : 3 nouveaux cas ont été observés pour un total de 5 cas depuis le début de la vaccination. Ces atteintes sont apparues entre 3 et 24 jours après la vaccination. Toutes les personnes sont en cours de rétablissement.
  • Paralysie faciale : 5 nouveaux cas de paralysie faciale ont été observés pour un total de 15 cas depuis le début de la vaccination.
  • 9 nouveaux cas de thromboses de localisation atypiques et 2 cas de coagulations intravasculaires disséminées (CIVD) isolées ont été analysés, portant le total à 23 cas depuis le début de la vaccination, dont 8 décès. Parmi ces cas, il est observé 21 cas associés à des thromboses veineuses cérébrales et/ou des thromboses splanchniques et 2 cas de CIVD isolée. 

Au vaccin Johnson&Johnson

Le 13 avril, les Etats-Unis ont annoncé suspendre temporairement le vaccin Janssen suite à la survenue de 6 cas graves de thromboses, dont 1 décès. Il a été autorisé par l’Agence européenne du médicament le 11 mars.

Au vaccin Pfizer

  • Au total, plus de 9 889 000 injections ont été réalisées au 8 avril 2021. 
  • 14 350 cas d’effets indésirables ont été analysés par les CRPV rapporteurs (Bordeaux et Marseille).
  • La majorité des effets indésirables sont attendus et non graves. 
  • Il n’y a pas eu de nouveau signal confirmé durant cette période.
  • Evénements sous surveillance : zona, troubles du rythme cardiaque, thrombopénie/thrombopénie immunologique/hématomes spontanés, déséquilibre diabétique dans des contextes de réactogénicité, échecs vaccinaux, syndromes de Guillain-Barré. 
  • Evénements confirmés : hypertension artérielle.

Au vaccin Moderna

  • En France, du 19 janvier 2021 au 8 avril 2021, 869 cas d’effets indésirables au vaccin Moderna ont été recensés. Il y a eu :
    • 30 cas de troubles vasculaires de type d’hypertension artérielle
    • 13 cas de troubles du rythme
    • 22 cas de zona
    • 38 cas graves de type réactogénicité (malaise, syndrome grippal) après injection de la deuxième dose.
    • 18 cas graves d’événements thromboemboliques. Il s’agit de 9 cas de thromboses (3 embolies pulmonaires, 5 thromboses veineuses et 1 thrombose artérielle) et 9 cas d’accident vasculaire ischémique.
France au 8 avril 2021Nombre d’injectionsCas d’effets indésirables% d’effets indésirables% de cas graves parmi les effets indésirables
Pfizer-BioNTech9 889 00014 3500.15%23%
Moderna994 0008690.09%20%
AstraZeneca2 725 08910 4220.38%24%
Ensemble des vaccins (plus de 13,6 millions de doses injectées)13 610 00025 6410.20%24%

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2686947-effet-secondaire-vaccin-covid-france-nouveau-liste-pfizer-moderna-astrazeneca-grave-injection-pourcentage/

Luxembourg – trois décès suspects

  • Trois décès pourraient être liés aux suites de la vaccination contre le Covid-19, a reconnu la ministre de la Santé Paulette Lenert (6). 
  • Ces personnes décédées, une femme et deux hommes, étaient âgées – entre 75 et 94 ans. Des investigations sont en cours, au moins une autopsie a été demandée afin de déterminer s’il existe un lien direct avec la vaccination. Dans un des cas, une des victimes a souffert d’une thrombose.
  • 13 personnes ont dû être hospitalisées suite à des effets secondaires conséquents, dont 7 pour des thromboses.
  • 3 autres personnes ont aussi un temps été dans un état extrêmement grave, entre la vie et la mort.
  • Mardi 20 avril au soir, près de 170.000 doses de différents vaccins avaient été utilisées au Luxembourg.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gally pour Dreuz.info

  1. https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2778441?
  2. https://www.medpagetoday.com/infectiousdisease/covid19vaccine/92106
  3. https://www.cdc.gov/vaccines/covid-19/info-by-product/pfizer/reactogenicity.html
  4. https://www.news.com.au/lifestyle/health/health-problems/astrazeneca-v-pfizer-vaccine-side-effects-compared-as-australia-changes-rollout/news-story/37c93510533f05a0c89646cf7e4f35a4
  5. https://www.fda.gov/media/144245/download
  6. http://www.lessentiel.lu/fr/luxembourg/story/trois-morts-suspectes-apres-la-vaccination-27903262
  7. https://www.lejdd.fr/Societe/Sante/effets-secondaires-des-vaccins-2894-cas-graves-recenses-sur-525-millions-dinjections-4030986
  8. https://www.newsweek.com/covid-vaccine-deaths-cause-pfizer-moderna-fact-check-966-died-1574447
  9. https://nypost.com/2021/01/15/23-die-in-norway-after-receiving-pfizer-covid-19-vaccine/
  10. https://www.dailymail.co.uk/news/article-9469529/Mother-demands-answers-son-20-died-12-hours-receiving-Pfizer-jab.html

Sur Raoult j’ai vu la vidéo il a cité le chiffre de 70 our cent d’effets secondaires pour Pfizer en disant que ça faisait 3 fois plus que pour le vaccin de la grippe et c’est tout. Il n’a fait aucun commentaire sur la publication elle même à savoir la gravité des effets secondaires par exemple.rien.il n’a fait strictement aucun développement sur le vaccin pfizer .il faudrait mesurer la longueur de cette phrase sur l’ensemble de la vidéo . Elle occupe une place infime de l’ensemble .s’en servir comme titre pour cet article est tout simplement de la mauvaise foi.la vidéo est d’accès libre sur le site de l’Ihu.ça prend 30 secondes pour y aller.Raoult n’est pas anti vaccin .l’Ihu de Raoult vaccine les personnels de santé.
La vidéo est du plus grand intérêt pour ce qui concerne le remdesivir et l’utilisation des anticorps .
Mais pour pfizer ça se réduit à quasiment rien.le mot Pfizer si je ne me trompe a été prononcé une fois dans toute la vidéo.5 Répondre

Jean-Patrick Grumberg

Jean-Patrick Grumberg Répondre à  Boccara 5 heures plus tôt

« Sur Raoult j’ai vu la vidéo il a cité le chiffre de 70 our cent d’effets secondaires pour Pfizer en disant que ça faisait 3 fois plus que pour le vaccin de la grippe et c’est tout. s’en servir comme titre pour cet article est tout simplement de la mauvaise foi. »

@Boccara : lisons-nous le même article ? Lisez-vous de gauche à droite ou de haut en bas ? J’ai relu plusieurs fois le titre, et je cherche encore… à quel endroit ce Boccara a-t-il vu que le titre parle des 70% d’effets secondaires du Pfizer ?2 Répondre

Jakob Zumstein

Jakob Zumstein Répondre à  Jean-Patrick Grumberg 4 heures plus tôt

Dans le titre, Monsieur Grumberg, dans le titre. Enfin, je présume que vous lisez le titre quand vous lisez un texte?1 Répondre

Jean-Patrick Grumberg

Jean-Patrick Grumberg Répondre à  Jakob Zumstein 1 heure plus tôt

Oui je présume aussi, mais je dois me tromper. Aidez-moi svp. Le titre, c’est « Les morts, les effets secondaires et les conséquences graves des vaccins »

A quel endroit est-il écrit qu’il y a 70 % d’effets secondaires ?0 Répondre

Alain

Alain Répondre à  Jean-Patrick Grumberg 4 heures plus tôt

En-dessous de la photo: Pr. Didier Raoult: « Il y a 70% d’effets secondaires avec le Vaccin Pfizer, deux fois à trois plus que le vaccin contre la grippe »1 Répondre

Jean-Patrick Grumberg

Jean-Patrick Grumberg Répondre à  Alain 1 heure plus tôt

En dessous de la photo, ce n’est pas la titre !

Mais je suppose que le sujet de ce qui est écrit ou pas dans le titre ou le chapeau est bien plus essentiel que le contenu de l’article.0 Répondre

Sro

Sro Répondre à  Boccara 4 heures plus tôt

Que des mensonges avec la vie des personnes, une honte pour notre civilisation, que du chiffre d’affaire pour les laboratoires. Désolation1 Répondre

FRENKEL

FRENKEL 4 heures plus tôt

Il faut que l’on arrête de s’en prendre aux vaccins, je parle surtout du vaccin Pfizer. 1) il faut regarder le bilan positif pour quelques cas d’effets secondaires, on peut sauver des millions de gens qui seraient morts, s’ils n’avaient pas reçu le vaccin contre le covid. 2) même ceux qui prennent les vaccins contre la grippe saisonnière, la polio, la variole, etc, etc,peuvent avoir des effets indésirables. Va-t-on pour autant stopper ces vaccins ? Israël a enregistré hier, pour la première fois depuis l’apparition du covid, aucun décès. Alors, s.v.p, épargnez-nous les articles anxiogènes. Merci1 Répondre

Lisianthus

Lisianthus 2 heures plus tôt

Avant de lire cet article, j’étais décidée à ne pas me faire vacciner pour le moment, maintenant je sais pourquoi !4 Répondre

Voyez la suite

VACCIN

Un conglomérat pharmaceutique au casier judiciaire chargé: Pfizer «s’empare» du marché européen des vaccins, soit 1,8 milliard de doses.

Publié

le

« Des centaines de millions de personnes ont accepté de recevoir une injection qui introduit une molécule bio-réactive de « thérapie génique » dans leur corps, et ce, simplement à cause de la peur, de l’ignorance et du refus de considérer que les personnes qui font cette promotion … ont des arrière-pensées »Edward Curtin, avril 2021

Introduction

Le 14 avril 2021, le président de la Commission européenne a confirméque Bruxelles négocie un contrat avec Pfizer pour la production de 1,8 milliard de doses de vaccin à ARNm.

Ce chiffre astronomique représente 23% de la population mondiale. C’est exactement quatre fois la population des 27 États membres de l’Union européenne (448 millions, données 2020).

Il s’agit du plus grand projet de vaccination de l’histoire mondiale, qui s’accompagne de l’imposition d’un « calendrier » diabolique aux citoyens de l’Union européenne, consistant en des inoculations récurrentes d’ARNm au cours des « deux prochaines années et au-delà ».

L’ensemble du processus sera associé à une campagne de peur incessante et au passeport vaccinal numérique intégré, approuvé par le Parlement européen quelques semaines à peine avant l’annonce de l’UE.

Le passeport vaccinal numérique de l’UE qui sera mis en œuvre par Pfizer BioNTech fait partie du tristement célèbre projetID2020 parrainé par l’Alliance mondiale pour les Vaccins et la Vaccination (GAVI) de Bill Gates « qui utilise la vaccination généralisée comme plateforme pour l’identité numérique ».

Si ce contrat européen avec Pfizer, qui s’étend jusqu’en 2023, devait être exécuté comme prévu, chaque personne de l’Union européenne serait vaccinée quatre fois sur une période de deux ans (2021-2023).

Et n’oubliez pas qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, l’ARNm de Pfizer (ainsi que ceux de ses concurrents, dont AstraZeneca, Moderna et J & J) sont légalement classés (aux États-Unis) comme « non approuvés » et « produits expérimentaux ». Ce sont des médicaments illégaux.

Aux États-Unis, la FDA, dans une déclaration ambiguë, a accordé une autorisation dite d’utilisation d’urgence (EUA) au vaccin Pfizer-BioNTech, à savoir « permettant l’utilisation d’urgence du produit non approuvé, … pour l’immunisation active… » (voir ci-dessous)

J’ai vérifié cette déclaration auprès d’un éminent avocat. Il est manifestement illégal de commercialiser un « produit non approuvé » (indépendamment des autorisations gouvernementales y afférentes).

Une aubaine de plusieurs milliards de dollars pour Pfizer BioNTech

Le même jour que la décision historique de l’UE du 14 avril 2021, Pfizer a annoncé que le prix de son vaccin a été porté à 23 dollars la dose.

Beaucoup d’argent pour Big Pharma. Le projet de vaccin de 1,8 milliard de doses coûtera 41 milliards de dollars, qui seront en grande partie financés par des emprunts. Le projet de vaccin contribuera ainsi à la spirale de la crise de la dette publique qui touche la plupart des pays européens et qui résulte des blocages survenus au cours des 14 derniers mois.

Entre-temps, Pfizer a étendu son marché mondial en grande partie au détriment de ses concurrents.

  • Un contrat pour fournir aux États-Unis jusqu’à 600 millions de doses,
  • au Brésil, environ 100 millions,
  • à l’Afrique du Sud, 20 millions de doses,
  • aux Philippines, 40 millions, etc.

Le moyen terme : 2021-2023 et « au-delà ». Pas de retour à la « nouvelle normalité » une fois vacciné

Ce qui est envisagé dans l’UE est un plan dit « à moyen terme » qui s’étend jusqu’en 2022/23. Ce calendrier « à moyen terme » implique-t-ilune quatrième et une cinquième vague ?

Le projet « à moyen terme » sera réalisé en liaison avec le « Great Reset » proposé par le Forum économique mondial. Il sera très probablement accompagné de mesures de confinement et autres mesures restrictives. Aucun retour prévisible à la « nouvelle normalité » n’est envisagé :

 « Mais laissez-moi [la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen]me concentrer également sur le moyen terme. … Il est clair que pour vaincre le virus de manière décisive, nous devrons nous préparer à ce qui suit : … nous pourrions avoir besoin de rappels pour renforcer et prolonger l’immunité ; … nous devrons développer des vaccins adaptés aux nouveaux variants ; et nous en aurons besoin rapidement et en quantité suffisante. Dans cette optique, nous devons nous concentrer sur les technologies qui ont fait leurs preuves. Les vaccins à ARNm en sont un bon exemple …

Sur la base de tout cela, nous entamons maintenant une négociation avec BioNTech-Pfizer pour un troisième contrat. Ce contrat prévoit la livraison de 1,8 milliard de doses de vaccin sur la période 2021-2023. Et il impliquera que non seulement la production des vaccins, mais aussi tous les composants essentiels, qui seront basés dans l’UE …

Les négociations que nous lançons aujourd’hui [14 avril 2021] – et que nous espérons conclure très rapidement – constituent une nouvelle étape importante dans la réponse de l’Europe à la « pandémie » …

Je tiens à remercier BioNTech-Pfizer. Cette société a prouvé qu’elle était un partenaire fiable. Pfizer a tenu ses engagements et il est à l’écoute de nos besoins. Les citoyens de l’UE en tirent un bénéfice immédiat » ~ présidente de la Commission européenne

Un partenaire fiable ? Le casier judiciaire de Pfizer

Il existe une autre dimension, une « boîte de Pandore » que l’UE ne veut pas ouvrir. Le plus grand projet de vaccin d’un « médicament non approuvé » doit être mis en œuvre par une grande entreprise pharmaceutique qui a un long passé de corruption de médecins et de responsables de la santé publique.

Pfizer a été un « contrevenant habituel », s’engageant de manière persistante dans des pratiques commerciales illégales et corrompues, soudoyant des médecins et supprimant des résultats d’essais défavorables. Depuis 2002, l’entreprise et ses filiales se sont vu imposer 3 milliards de dollars de condamnations pénales, de sanctions civiles et de récompenses par un jury. (Dr Robert G. Evans, National Institutes of Medicine)

De plus, Pfizer a un casier judiciaire aux États-Unis, car inculpé par le ministère américain de la justice en 2009 pour « marketing frauduleux ».

« Pfizer, la plus grande entreprise pharmaceutique du monde, a été frappée de la plus grosse amende pénale de l’histoire des États-Unis dans le cadre d’un accord de 2,3 milliards de dollars avec les procureurs fédéraux pour avoir fait la promotion abusive de médicaments et versé des pots-de-vin à des médecins complaisants » ~ Guardian

Dans une décision historique du Département américain de la justice en septembre 2009, Pfizer Inc. a plaidé coupable face à des accusations criminelles. Il s’agissait du « plus important règlement pour fraude dans le domaine de la santé » de l’histoire du Département américain de la Justice.


Comment pouvez-vous faire confiance à un conglomérat de vaccins Big Pharma qui a plaidé coupable face à des accusations criminelles portées par le Département américain de la Justice (DoJ), notamment en matière de « marketing frauduleux » et de « violation criminelle de la loi sur les aliments, les médicaments et les cosmétiques » ?

Dans le jugement rendu par le DOJ en 2009, Pfizer a été pour ainsi dire « mis en probation » pour une période de quatre ans. Il a été ordonné à Pfizer de conclure « un accord d’intégrité de l’entreprise » avec l’inspecteur général du Department of Health and Human Services (DHHS), agissant de facto comme un « agent de libération conditionnelle ». « Cet accord prévoyait « des procédures et des examens visant à … éviter et à détecter rapidement » les (futurs) écarts de conduite de la part de Pfizer, Inc.

Le « vaccin » tueur

L’intégrité de l’entreprise ? Le comportement de Pfizer BioNTech en matière de « commercialisation frauduleuse » prévaut en ce qui concerne les 1,8 milliard de doses prévues de son « vaccin » à ARNm COVID 19 Tozinameran, « non approuvé » et « expérimental », vendu sous la marque Comirnaty.

Nous avons affaire à la « commercialisation frauduleuse » de ce qui est décrit comme un « vaccin » mortel.

Mais en fait, le « vaccin » à ARNm qui modifie le génome humain « n’est PAS » un vaccin. Il est basé sur la thérapie génique combinée à un passeport vaccinal intégré.

Décès et effets secondaires graves résultant du « vaccin expérimental » à l’ARNm

La Commission européenne a-t-elle l’intention d’écarter AstraZeneca et J & J (au nom de Pfizer ??). Des déclarations officielles laissent entendre que Pfizer BioNTech finira par s’emparer de l’ensemble du marché européen des vaccins.

Début mars 2021, 18 pays européens dont la France, l’Italie, l’Allemagne et l’Espagne ont décidé de suspendre le vaccin à ARNm d’AstraZeneca. AstraZeneca était la cible des gouvernements nationaux de l’UE, de l’Agence européenne des Médicaments (EMA) ainsi que de la Commission européenne.

L’UE a maintenant confirmé qu’elle ne renouvellerait pas ses contrats avec J et J et AstraZeneca malgré le fait (selon les données de l’UE et du Royaume-Uni) que les décès et les effets secondaires graves résultant du « vaccin » Pfizer BioNTech sont beaucoup plus élevés que ceux de l’AstraZeneca.

Les données officielles de l’UE relatives aux décès et effets secondaires graves liés aux vaccins de Pfizer, Moderna et AstraZeneca font état de : 3 964 décès et 162 610 effets secondaires graves (27 décembre 2020 – 13 mars 2021).

La répartition (AstraZeneca, Pfizer, Moderna) 

Total des réactions pour le vaccin expérimental AZD1222 (CHADOX1 NCOV-19) d’Oxford/AstraZeneca : 451 décès et 54 571 effets secondaires graves au 13/03/2021.

Nombre total de réactions pour le vaccin expérimental à ARNm Tozinameran (code BNT162b2, Comirnaty) de BioNTech/Pfizer : 2 540 décès et 102 100 effets secondaires graves au 13/03/2021.

Total des réactions au vaccin expérimental à ARNm mRNA-1273 (CX-024414) de Moderna : 973 décès et 5 939 effets secondaires gravesau 13/03/2021.

Les données britanniques confirment également que les soi-disant effets secondaires du mRNA sont nettement plus élevés pour le « vaccin » Pfizer BioNTech (par rapport à AstraZeneca).

Voir le rapport choquant du gouvernement britannique sur les effets secondaires des vaccins Corona : Accidents vasculaires cérébraux, cécité, fausses couches.

Alors pourquoi les concurrents de Pfizer, à savoir Astrazeneka et J & J, sont-ils évincés du marché européen ?

Il y a une guerre au sein de Big Pharma.

Remarques finales

Comme c’est amplement documenté, le vaccin n’est pas nécessaire. Il n’y a pas de pandémie.

Et pourquoi la Commission européenne, qui représente 450 millions de personnes dans 27 pays, s’engagerait-elle à acheter 1,8 milliard de doses du « vaccin » à ARNm de Pfizer, dont on sait dès le départ qu’il a entraîné des décès et des effets secondaires graves, notamment des réactions auto-immunes, des anomalies de la coagulation sanguine, des accidents vasculaires cérébraux et des hémorragies internes.

Voir la réfutation de Doctors for Covid Ethics adressée à l’Agence européenne des Médicaments (EMA).

Dites NON au virus tueur. Le « vaccin » Pfizer parrainé par l’UE doit faire l’objet d’un mouvement populaire coordonné dans les 27 États membres de l’Union européenne, ainsi que dans le monde entier.

Les preuves scientifiques confirment amplement qu’un vaccin Covid-19 n’est PAS nécessaire. C’est plutôt le contraire.

Les estimations des soi-disant cas positifs au Covid-19 sont basées sur le test RT-PCR qui, selon la dernière déclaration de l’OMS (20 janvier 2021), n’est absolument pas fiable et qui a servi à gonfler les chiffres, tout en justifiant la nécessité d’un vaccin à ARNm, qui en fait n’est pas un vaccin.

Voir : L’OMS confirme que le test PCR Covid-19 est défectueux : Les estimations de « cas positifs » n’ont aucun sens. Le confinement n’a pas de base scientifique.

Alors que les médias mettent en avant le « virus tueur », avec des « preuves » maigres et contradictoires, ce qui est en jeu est mieux décrit comme « un vaccin tueur ».

Estimations trompeuses des décès dus au Covid

En outre, les estimations des décès dus au Covid utilisées pour justifier la nécessité d’un vaccin sont fausses. Aux États-Unis, les certificateurs ont reçu l’ordre d’indiquer que la « cause sous-jacente du décès » était le Covid-19 « le plus souvent possible ».

Voir Covid-19 et la falsification des certificats de décès : La clause « More Often Than Not » du CDC.

Pour une étude plus large, voir le livre électronique en dix chapitres de Michel Chossudovsky intitulé :

The 2020-21 Worldwide Corona Crisis: Destroying Civil Society, Engineered Economic Depression, Global Coup d’État and the “Great Reset” (« La crise mondiale de Corona 2020-21 : Destruction de la société civile, dépression économique artificielle, coup d’État mondial et “Great Reset” »).

Michel Chossudovsky

 Article original en anglais :

Big Pharma Conglomerate with a Criminal Record: Pfizer “Takes Over” the EU Vaccine Market. 1.8 Billion Doses

Traduit par Maria Poumier pour le site Entre la plume et l’enclume 

Voyez la suite

VACCIN

Déception totale, Marine joue le jeu de la Mafia Khazare en acceptant de se vacciner… cette femme qui a des chances d’être élue n’a rien compris !

Publié

le

Ecoeurant, la traîtresse Marine accepterait de se faire vacciner à l’Astrazeneca ! [MAJ : elle veut fermer les écoles !!!]

Coup de gueule du jour covid 19 Publié le 21 avril 2021 – par Christine Tasin– 115 commentaires

Mise à jour, j’apprends que, cerise sur le gâteau, elle veut aussi laisser les écoles fermées !


Coronavirus : Marine Le Pen accepterait de se faire vacciner en AstraZeneca

INVITÉE RTL – Marine Le Pen est revenue sur le vaccin d’AstraZeneca est s’est dite prête à se faire vacciner avec si on lui proposait. 

L’invité de RTL Soir Thomas SottoITUNESRSS

Marine Le Pen invitée de RTL soir le 20 avril 2021Crédit Image : ALAIN JOCARD / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : 30:05 | Date : 20/04/2021

Marine Le Pen était l’invitée de RTL ce mardi 20 avril, et elle a répondu à un certain nombre de questions, notamment sur le cas du vaccin d’AstraZeneca contre le coronavirus, alors que la défiance des Français augmente. Marine Le Pen accepterait-elle de se faire vacciner avec AstraZeneca si on lui proposait ? “Je pense que oui”, a-t-elle indiqué.

La candidate RN à l’élection présidentielle est également revenue sur la décision de Jordan Bardella qui au contraire, ne souhaite pas se faire vacciner avec AstraZeneca. “Si j’avais la possibilité, moi, je ne me ferai pas vacciner avec AstraZeneca”, avait-il assuré sur franceinfo.

“C’est normal, il a 25 ans. À titre personnel, il considère que le risque à 25 ans, d’avoir un effet secondaire avec un vaccin est plus important que le risque d’avoir une forme grave du Covid. C’est sa liberté et moi je suis attachée à la liberté de chacun de décider pour sa propre santé. Je n’ai pas l’âge de Jordan et je le regrette. Mais oui, moi j’irais”, a affirmé Marine Le Pen.

France Info: “”Si j’avais la possibilité, moi, je ne me ferais pas vacciner avec AstraZeneca”, assure Jordan Bardella.” Voyez-vous la différence ? 

Oh c’est surement pas pire que ce “machin” américain dont on ne pas grand chose…..

Enfin, une parole sensée.

Evidemment qu’elle a raison.Signaler un abus22H28Dane123

C’est logique

Elle a raison!

Je suis extrêmement déçu, Marine serait elle en train de se convertir au mondialisme et à la religion du dieu « Fric » au détriment des valeurs patriotiques et républicaines Tout fout le camp alors, il n’y a plus qu’à prendre le maquis Répondre

didierschneiter

didierschneiter il y a 1 jour Reply to  Charles Martel 02

Depuis le putsch mené contre Monsieur Jean Marie Le Pen, cette femme montre son vrai visage ! Répondre

jacques

jacques il y a 1 jour Reply to  didierschneiter

Tout à fait Répondre

L'zObs

L’zObs il y a 7 heures Reply to  didierschneiter

Jean-Marie Le Pen qui aimait à dire que Philippot le faisait penser
aux mignons de Henri III
puisque c’était l’un des favoris de la reine Marine
et je rajouterais aussi de la poule au pot de Philippot du roi Henri IV son fils
ceci dit pour un prétendant au trône maçonnique de la RF
ce n’est pas très glorieux ni héroïque pour le Philippot-pot pas de peau
à la ville de Pau d’Henri IV et que Ravaillac à eu sa peau Répondre

Argo

Argo il y a 1 jour Reply to  Charles Martel 02

À vouloir rentrer dans le moule, elle est devenue comme les autres! Quelle déchéance! La dédiabolisation l’a transformée en mouton! Euh en brebis! D’ici à ce qu’elle se convertisse à l’islam! Répondre

DANY BARTHOUIL

DANY BARTHOUIL il y a 18 heures Reply to  Argo

Il n’y a pas loin , puisqu’elle considère que l’islam est compatible avec la République Française!! ….Faudrait qu’elle lise le Coran, qu’elle regarde ce qui se passe en France .. Répondre

hello

hello il y a 16 heures Reply to  Argo

entièrement d’accord Répondre

Smart 38

Smart 38 il y a 13 heures Reply to  Argo

N importe quoi ,. Un peu de respect pour marine ! C est la seule qui peut faire quelque chose pour nous ! Répondre

Lolita

Lolita il y a 7 heures Reply to  Smart 38

Je veux bien vous croire car j’ai été une fervente RN. Hélas à présent elle prend les mêmes arguments que m…..
Je doute et quand il y a le doute il y a la méfiance. Répondre

didierschneiter

didierschneiter il y a 1 jour

Quelle en paie les conséquences ! Traîtresse, renégate pour les idées. Répondre

ravachol

ravachol il y a 1 jour Reply to  didierschneiter

de toute façon elle ne veux pas du pouvoir quand-bien même , elle serait dans l’incapacité totale de gouverner !!! et qui plus est le suivant a déjà été choisi ! Répondre

zoé

zoé il y a 1 jour

Qu’elle se fasse vacciner avec l’Astrazeneca – elle me déçoit de jour en jour elle que je soutenais. Ca plusl’islam compatible avec la république, n’en jetez plus. Il nous faut un Zemmour, une Marion Maréchal aux commandes mais po ur moi, Marine c’est terminé. Répondre

Rochefort

Rochefort il y a 1 jour Reply to  zoé

Malheureusement, nous ne pouvons en décider seuls dans notre coin. Zemmour ne sera pas candidat. Marion est trop jeune. Elle ne se présentera pas contre sa tante… Villiers, qui sait ? Répondre

jacques

jacques il y a 1 jour Reply to  zoé

Nous sommes au moins deux Répondre

Malou30

Malou30 il y a 18 heures Reply to  zoé

Le seul qui se bouge contre ce gouvernement de fous c’est Philippot
j’ai appris à le connaître à travers ses manifs le samedi.. Répondre

DANY BARTHOUIL

DANY BARTHOUIL il y a 18 heures Reply to  zoé

Idem pour moi ! je soutiens Philippot …qui devrait se présenter allié avec DLF , Poisson , De Villiers… Répondre

Malou30

Malou30 il y a 17 heures Reply to  DANY BARTHOUIL

D’accord avec vous Dany . Répondre

Lolita

Lolita il y a 7 heures Reply to  DANY BARTHOUIL

Bonne réponse. Ce sont tous des vrais patriotes non corrompus Répondre

Lolita

Lolita il y a 7 heures Reply to  zoé

Vous oubliez Florian Philippot. Les rassemblements? c’est lui. La sortie de cet enfer qu’est l’UE? c’est encore lui. L’ouverture de tous les commerces…. etc….? c’est lui.Il se bat pour nous. Ne soyons pas ingrat. Répondre

Marcher sur des Oeufs

Marcher sur des Oeufs il y a 1 jour

Ça va pu ! C’est le coronavirus qui l’aura tuée politiquement ! Répondre

jacques

jacques il y a 1 jour Reply to  Marcher sur des Oeufs

entre autres Répondre

GAVIVA

GAVIVA il y a 1 jour

Encore du racollage électoral. Quelle MERDE!
Il y a pourtant de quoi faire en ce moment, même en étant peu inspiré. Répondre

Marcher sur des Oeufs

Marcher sur des Oeufs il y a 1 jour

Curieux quand précisément Boris Johnson défend le traitement préconisé par les docteurs traitants la voilà qui s’obstine avec le vaccin ???!!! En Afrique c’est la guerre les gens ne veulent pas être vaccinés et le Pr Raoult dans je ne sais plus quel pays africain a été décoré pour l’ensemble de son travail concernant ses recherches notamment sur l’hydrochloroquine.

Juste une question en ce qui la concerne et concerne TOUS CEUX QUI ONT EU LE CORONAVIRUS n’est-ce pas ; ILS S’EN SONT SORTIS COMMENT ? 

Ils s’en sont sortis grâce aux traitements habituels

Elle a eu des membres de sa famille touchés par le-dit coronavirus ; COMMENT, PAR QUI, AVEC QUOI ont-ils été soignés ? S’en sont-ils sortis ?

Vraiment s’intéresse-t-elle à tout ce qui traite de la gestion de cette « pandémie » du COVID et sur tous les travaux des chercheurs, professeurs dans toutes les spécialités en rapport avec ces vaccins et ce virus ?

Où vit-elle ? Comment s’informe-t’elle ? Répondre

Marcher sur des Oeufs

Marcher sur des Oeufs il y a 1 jour

Même Macron et sa Brigitte qui ont été malades n’ont pas été vaccinés mais soignés par traitement ordinaires. Répondre

Béret vert

Béret vert il y a 1 jour

Et ça veut briguer la Présidence de la Répubique. De plus en plus azimutée la matrone.
Art de la guerre (@GuerreArt) / Twitter Répondre

Sugarhawk

Sugarhawk il y a 1 jour

A force d’entendre qu’elle sera la prochaine au pouvoir, elle finit par y croire. Elle se voit déjà chef de l’état. Mais, depuis qu’elle ne parle plus de sortir de l’UE, bien des gens se détournent et cherchent un meilleur candidat. Il est possible qu’elle soit de mèche avec Macron pour les présidentielles. Si ils se retrouvent au second tour, elle peut très bien perdre volontairement afin d’avoir un poste important dans le gouvernement mondial en permettant à Macron de se faire réélire. Pour l’instant, à part quelques petites piques, elle ne se remue pas beaucoup pour combattre les restrictions de libertés que Macron impose pour contrôler le peuple. Il est urgent de 1 – Renverser Macron, 2- Trouver quelqu’un qui aime la France profondément pour la redresser en dehors de l’UE et lui rendre son indépendance. Celui-là ne devra pas s’entourer de la clique politique habituelle et s’entourer de vrais patriotes, voire chauvins ! La remontée sera dure, mais il faudra rester ferme en politique extérieure et faire bien attention de choisir nos alliés avec précaution. Je reste convaincu que nous pouvons très bien nous en sortir en dehors de l’UE et redresser le pays afin de laisser un monde libre à nos enfants. Répondre

DANY BARTHOUIL

DANY BARTHOUIL il y a 18 heures Reply to  Sugarhawk

Entièrement d’accord avec vous!! Répondre

Lolita

Lolita il y a 7 heures Reply to  Sugarhawk

Bravo, vous avez tout dit. Il reste à choisir le meilleur patriote souverainiste. qui veux le Frexit Vous voyez qui je veux dire? Répondre

PASCAL ALEVEK

PASCAL ALEVEK il y a 1 jour

Avec un peu de chance elle pourrait peut-être crever, ce qui pourrait redistribuer les cartes ? Répondre

Paco

Paco il y a 1 jour Reply to  PASCAL ALEVEK

Heuuuu, faut se calmer un peu, Non ? Répondre

ALEXIS

ALEXIS il y a 1 jour Reply to  Paco

Oui Paco vu les commentaires je suis a deux doigts de tirer ma révérence sur un des rares espaces de discussions qui me corresponde.
Cela dit sans adoration pour Marine LEPEN, mais une certaine attirance pour les idées qu’elle exprime.
Un peu déçu quand même par cette charge. Répondre

PASCAL ALEVEK

PASCAL ALEVEK il y a 1 jour Reply to  Paco

Je m’explique, je ne souhaite pas la mort de MLP, je pense simplement que ce n’est pas le choix idéal et qu’en cas de décès, la redistribution des cartes pourrait être plus intéressante. J’avoue avoir forcé un peu sur sa disparition pour tester la réaction du modérateur et aussi pour tester vos réactions en cas de non-censure. Pour vous donner le fond de ma pensée, je voterais pour MLP mais uniquement par défaut et par opposition avec Macron mais j’espère encore un meilleur choix. Répondre

Cachou

Éditeur Cachou il y a 18 heures Reply to  PASCAL ALEVEK

Mon ami patriote Pascal, soit honnête. Tu as eu un dérapage, mais la terre continuera de tourner quand même, Reconnais le avec humilité tu te grandiras. Reconnaître ses maladresses est grandir dans la sagesse et le respect que les autres auront pour toi.
Ne trouve pas d’explications à la noix de coco de tester la terre entière pour voir leurs réactions.
Je sais qu’il est dans l’ADN français de ne jamais considérer qu’il puisse se tromper, déraper, ou être maladroit, le français estimant qu’il a toujours raison en toutes circonstances et à tout moment.
Mais tu fais parti des 10 % de patriotes qui ne sont pas comme le français moyen, ce con, ce débile, et ce lobotomisé. Les patriotes sont au-dessus de ça. Répondre

PASCAL ALEVEK

PASCAL ALEVEK il y a 12 heures Reply to  Cachou

Pas de problème, je sais reconnaitre mes erreurs quand je fais une erreur, je n’ai pas de problème avec ça même si ça reste difficile. Je me dis que je suis comme tout le monde et que ça reste humain. Répondre

Cachou

Éditeur Cachou il y a 12 heures Reply to  PASCAL ALEVEK

Bien répondu, je prends modèle de ta réponse pour me l’appliquer…😀 Répondre

Smart 38

Smart 38 il y a 12 heures Reply to  PASCAL ALEVEK

Commentaire lamentable ! Répondre

PASCAL ALEVEK

PASCAL ALEVEK il y a 12 heures Reply to  Smart 38

Je comprends que ce commentaire est mal perçu, c’est tout à fait normal, surtout pour ceux qui apprécient MLP. Répondre

François des Groux

AdministrateurFrançois des Groux il y a 11 heures Reply to  PASCAL ALEVEK

@Pascal ALEVEK

Marine or not Marine ? C’est un sujet qui divise douloureusement les patriotes.

Pour ceux qui regrettent le père, Jean-Marie Le Pen a déclaré également qu’il était prêt à se faire vacciner « si c’est nécessaire ».

Je trouve dommage que notre camp se déchire ainsi, c’est, quelque part, faire plaisir à nos opposants.

En même temps, je comprends que ce sujet tape sur les nerfs : plus d’un an à supporter 24/24h ça aux infos + toute la dictature sanitaire + Macron et Big Pharma + mensonges etc Répondre

L'zObs

L’zObs il y a 9 heures Reply to  François des Groux

que ceux/celles qui veulent se faire vacciner puissent le faire
quant aux autre qui disent Non à la vaccination et bien
qu’ils ne le fassent pas et puis point-barre et en quoi cela devrait diviser
et monter les uns contre les autres les patriotes Français ???
tout comme après tout MLP ou son paternel JMLP ont le droit de se faire vacciner et pourquoi pas d’ailleurs ?
alors maintenant si un Français et une Française se font vacciner
ça y est ce sont des traîtres à la patrie France !..
Non mais faudrait peut être arrêter ce délire et cette chasse aux sorcières Répondre

Lolita

Lolita il y a 7 heures Reply to  François des Groux

A mon avis, que Jean-Mari veuille être vacciné, cela n’a pas une grande importance, par contre Marine, en tant que chef d’un parti, elle ne devrait pas donner son opinion sur ce sujet ni même au sujet du masque.Elle n’est pas médecin. Elle doit rester neutre sur ces sujets. Répondre

Lolita

Lolita il y a 7 heures Reply to  PASCAL ALEVEK

Ne soyez pas méchant.La chance c’est surtout qu’on vote souverainiste, les cartes sont sur la table. Répondre

Olivier

Olivier il y a 1 jour

Oui ! qu’elle se fasse vacciner coronariser, dédiaboliser. Je ne souhaite pas non plus de duel de 2ème tour du même niveau que le 19-20 sur antenne 2. Pas de conviction, pas de capacité à rassembler, fait fuire les plus intelligents. Qu’elle laisse ses chances le plus tôt possible à un candidat plus crédible et qui ne tire pas dans son camp.
Nous ne voulons ni de Gamelin ou Nivelle pour partir en campagne et obtenir la victoire. Répondre

durandurand

durandurand il y a 1 jour

Mais que lui arrive t’elle à MLP ? Quelle lubie de se faire injecter le poison et de laisser les écoles fermées , j’avoue que j’avais des doutes mais je gardé l’espoir que Marine utilisée la ruse , mais là du coup je suis écœuré , je m’arrête je ne dis plus rien , franchement tout le monde devient fou ! Répondre

patrie-libre56

patrie-libre56 il y a 1 jour

C’est le pouvoir qui les changent. Mlp ma déçu depuis le début de cette speudo pandémie qui n’a est pas une.Si elle avait appeler a manifester en 2020,bien long de tout ceci elle devient une Dhimmi. Sont père doit bien être dégouter ainsi qu’une partie des adhérents de sont parti !! Répondre

TEMPLIER

TEMPLIER il y a 1 jour

de toute facon avec moi,la fille du père,je la dénigre au point que je ne voterai plus et a cause d elle son partie…je lui préfère le GENERAL MARTINEZ mais je ne connais pas son point de vue sur la vaccination…a voir… Répondre

Christine Tasin

AuteurChristine Tasin il y a 1 jour Reply to  TEMPLIER

le général Martinez est bien gentil mais c’est un général d’opérette… faut pas attendre quoi que ce soit de lui, il a du jus de tomate dans les veines Répondre

Jean-Paul Bourdin

Jean-Paul Bourdin il y a 1 jour Reply to  Christine Tasin

Bien dit Christine. Répondre

Rochefort

Rochefort il y a 1 jour Reply to  Christine Tasin

Bien d’accord, Christine. Quant à Marine, je ne voterai plus pour elle, sauf au 2ème tour si elle y parvient… Répondre

L'zObs

L’zObs il y a 9 heures Reply to  Christine Tasin

. . . alors vous allez donc voter pour le poudré à la coke Macron ???
puisque selon vous Marine le Pen ne serait qu’une connasse ! Répondre

Christine Tasin

AuteurChristine Tasin il y a 9 heures Reply to  L’zObs

vous êtes con ou vous le faites exprès ? Ah non c’est plus simple vous êtes un troll Répondre

L'zObs

L’zObs il y a 9 heures Reply to  Christine Tasin

Ah ! parce que pour vous dire la vérité c’est troller
et déjà pour casser MLP comme vous le faites
avant même le 1er tour de la présidentielle
ce n’est pas faire le jeu du poudré à la coke
et de l’imposteur présidentiel macron re-peut être ? Répondre

Christine Tasin

AuteurChristine Tasin il y a 7 heures Reply to  L’zObs

J’ai déjà expliqué que, s’il n’y a pas d’autre candidat patriote on sera tous derrière Marine comme on l’a été en 2017. Il se trouve qu’elle a peu de chances de l’emporter et donc que nous aspirons à voir un autre candidat, efficace, arriver. Point barre. Si ça vous plaît pas m’en fous Répondre

Lolita

Lolita il y a 6 heures Reply to  Christine Tasin

Bien dit. Bravo Répondre

Marcel

Marcel il y a 1 jour

Et Marine pense que cela va l’aider à gagner les élections ? rire Répondre

Aude B

Aude B il y a 1 jour

il vous en a fallu du temps pour vous rendre compte de ce que vaut cette femme! Répondre

Jean-Paul Bourdin

Jean-Paul Bourdin il y a 1 jour Reply to  Aude B

Disons que jusqu’ici on lui accordait – encore un petit peu – le bénéfice du doute. Désormais plus de doute possible : Radio RN ment, Radio RN ment, Radio RN est Macron. Répondre

Aude B

Aude B il y a 1 jour

hélas , trois fois hélas , nous n’avons jusqu’à présent aucun candidat qui puisse nous représenter ; ( Répondre

Jean-Paul Bourdin

Jean-Paul Bourdin il y a 1 jour Reply to  Aude B

Il ne faut plus compter sur les élections, forcément truquées. Répondre

Victoire de Tourtour

Victoire de Tourtour il y a 1 jour Reply to  Jean-Paul Bourdin

« Que faire ? »,comme disait le camarade Lénine. Répondre

Victoire de Tourtour

Victoire de Tourtour il y a 1 jour Reply to  Aude B

Philippot, peut-être, non ? Répondre

katastrov

katastrov il y a 21 heures Reply to  Victoire de Tourtour

Marine est tombée malade du philippotage ! Vous voulez donc remplacer la patiente par sa maladie ? Philippot n’est qu’une imposture de gauche. Le Frexit c’est bien, c’est même indispensable, mais sortir de l’Europe en gardant les musulmans, à quoi bon ? Répondre

Christine Tasin

AuteurChristine Tasin il y a 20 heures Reply to  katastrov

Philippot n’est plus avec Marine depuis 4 ans… et elle est pire que jamais. Vous faites donc à Philippot un procès indu. Marine et son entourage ne sont pas à la hauteur point barre. Philippot à la place de Marine défendrait l’identité française. Répondre

Cachou

Éditeur Cachou il y a 19 heures Reply to  Christine Tasin

A propos de Philippot, il est ce dimanche 25 avril à Marseille pour un grand rassemblement de mobilisation contre le Passeport Sanitaire.
Rendez-vous à Marseille, à 14h30, Esplanade du MuCEM- J4 – promenade Robert Laffont.
La manifestation est autorisée, y compris pour ceux habitant à plus de 10km. Tu peux retrouver le récépissé de la manifestation, toutes les autorisations nécessaires, ainsi que toutes les manifestations autorisées de ce WE sur le site des Patriotes en cliquant ici.
Ton serviteur sera à Marseille, of course de chevaux, comme il est présent dans toutes les manifs de la région. Répondre

Lolita

Lolita il y a 6 heures Reply to  Cachou

, je ne peux me déplacer . J’aimerais aller à cette manifestation.Un covoiturage serait idéal . Comment faire? Répondre

Jacob Brafman

Jacob Brafman il y a 14 heures Reply to  Christine Tasin

Blablablablablabla . . .
vous faites le jeu des mondialistes,
des européistes et des immigrationnistes
Macron a réussi à diviser la droite-patriotique Répondre

Christine Tasin

AuteurChristine Tasin il y a 14 heures Reply to  Jacob Brafman

Blablabla… Vous avez l’interdiction d’utiliser votre cerveau et de critiquer les vaches sacrées ? Répondre

Jacob Brafman

Jacob Brafman il y a 14 heures Reply to  Christine Tasin

MLP n’ a que son parti le RN/FN sur qui elle ne puisse compter
elle est seule face à l’ingénierie étatique comme à tous les réseaux maçonniques dont dispose macron et sa clique d’escrocs et de fumistes sans compter avec l’aide et le soutien financier des bankstérites mondialistes et de la logistique de tous les médias subventionnés par macron avec l’argent racketté des contribuables Français
et qui se sont ligués contre MLP (les médias)
vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup déjà !..
si MLP n’est pas la hauteur … comme vous l’affirmez
présentez donc votre candidature pour la présidentielle 2022
et postulez donc pour l’offre en tant que présidente de la RF
Mme Tasin … et vous verrez bien si vous faites mieux que MLP Répondre

Christine Tasin

AuteurChristine Tasin il y a 14 heures Reply to  Jacob Brafman

l’argument idiot par excellence. Marine le Pen par son héritage et sa posture de présidentielle prétend justement gagner face à Macron il est du droit des Français et de leur devoir de dire qu’elle déçoit. Si on vous suit on n’a même plus le droit de critiquer macron au motif que si on n’est pas contents on n’a qu’à se présenter. Répondre

Jacob Brafman

Jacob Brafman il y a 14 heures Reply to  Christine Tasin

… mais vous savez pertinemment que toutes ces élections
sont truquées et se jouent avec des dés pipés …
et que cette campagne présidentielle ne sera qu’un jeux de dupes
ou tous les partis que ce soit de gauche, de droite et du centre
vont tous se liguer contre MLP et dont son parti le RN est pourtant
le 1er parti politique en suffrages comme en votes !.. et donc vous savez bien que cette République qui de facto n’est pas et n’a jamais été une démocratie mais belle et bien une dictature maçonnique ou des laïcards fanatiques aveuglés par leur christianophobie préfèrent raser des églises pour faire construire en lieux et places des mosquées avec le grand remplacement qui va avec ! Répondre

Lolita

Lolita il y a 6 heures Reply to  Aude B

Ne perdez pas espoir, Florian est à l’oeuvre tous les samedis et dimanche. C’est un vrai patriote lui. Répondre

ALEXIS

ALEXIS il y a 1 jour

Finalement ne votons pas Marine LEPEN la traitresse, Macron c’est pas possible, le candidat LR non plus, Mélenchon hors de question, les écolos et les socialos beurk!
Au printemps prochain n’allons pas risquer de choper le COVID et restons chez nous, sauf si d’ici là Florian PHILLIPOT est crédité de 48% au 2ème tour, alors vite qu’il se déclare candidat. Répondre

Voyez la suite

Ma biographie

Votre Catalogue

Abonnez-vous à votre newsletter

GRATUITEMENT recevez
CLUB DEFI tous les Jours

Tendance