Abonnez vous pour avoir nos derniers articles !

CENSURE

Une question pour les gauchistes : Pourquoi tous les méchants sont-ils de votre côté ?

Publié

le

Article original de Brandon Smith, publié le 17 février 2021 sur le site alt-market
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

De nos jours, les médias sont saturés d’histoires de « conservateurs malfaisants » et de nos odieux projets de domination du monde par « l’insurrection ». En fait, la plupart des grands articles qui couvrent les événements récents, y compris les élections et les manifestations au capitole, s’efforcent de toujours mentionner la « suprématie blanche » et le « terrorisme » en même temps que le mot « conservateur ». Il s’agit d’une tactique de propagande entièrement délibérée appelée « association de mots » ou « redéfinition de mots » ; en changeant le sous-texte d’un mot ou d’une étiquette de groupe dans l’esprit des masses, on peut souvent faire passer la perception de positive à négative.

En d’autres termes, conservateur = raciste/terroriste. Peu importe si ce n’est pas vrai, il importe simplement que les gens soient conditionnés à faire inconsciemment le lien.

Voici un exemple :

J’ai formulé de nombreuses critiques à l’encontre de Trump et de son administration au fil des ans, mais aucune n’avait de rapport avec ce que les gauchistes ont régurgité depuis 2016. Pour eux, le « racisme » de Trump était un fait avéré, mais quand je demande à un combattant de la justice sociale de produire une citation réelle de Trump disant quelque chose de raciste, ils ne semblent pas pouvoir déterrer quoi que ce soit.

Par extension, les gauchistes ont une obsession bizarre pour la Russie et la théorie selon laquelle la Russie est une main de Dieu toujours présente dans la politique américaine, pourtant, aucun d’entre eux ne peut produire de preuve concrète que la Russie a une influence significative dans les élections ou les affaires américaines.

La gauche politique s’est engagée dans un monde imaginaire, un univers parallèle. Elle croit profondément en des choses qui ne se sont jamais produites et considère ces croyances comme sacro-saintes. Pourquoi ? Probablement parce que leur mouvement est infecté par des personnes qui sont facilement manipulées par des redéfinitions de mots et de fausses associations. Sont-ils victimes de la propagande ? Bien sûr. Sont-ils innocents ? Non, pas vraiment.

Le refus de remettre en question les actions et les motivations du mouvement que vous avez choisi est une ignorance délibérée, et les gauchistes devraient en être tenus responsables.

Ils sont le SEUL groupe de personnes qui a toujours soutenu la surveillance de masse, la censure de masse et le déplateformage, la violence de masse, la destruction et le pillage des biens ainsi que les violations des droits individuels par le biais de mandats médicaux et de confinements. Ils appellent les conservateurs des « insurrectionnistes » et des « traîtres », mais ils sont les seuls à essayer ouvertement de démanteler les protections constitutionnelles et la Déclaration des droits. Alors, qui sont les vrais méchants de cette histoire ?

Les gauchistes semblent souffrir de confusion face aux valeurs conservatrices, alors peut-être qu’une explication est nécessaire ? Pensez-y de cette façon : Les conservateurs valorisent les principes fondamentaux (la loi naturelle) et les bases vitales de la civilisation. Nous pensons que le mérite est plus important que l’équité. Nous croyons qu’il faut gagner par le travail et l’excellence, et non par la tromperie ou la revendication du statut de victime. Nous ne privilégions pas les sentiments personnels par rapport à la logique et à la raison, et l’opinion d’une foule n’est pas plus importante pour nous que l’opinion d’une seule personne.

Les conservateurs ne doivent aucune allégeance à la vision tordue de la « démocratie » de la gauche (tyrannie de la majorité), ni à aucun gouvernement en particulier. Notre allégeance va à la Déclaration des droits et aux principes qui ont fondé cette nation, et lorsqu’un groupe politique tente de violer ces principes, nous ne sommes pas tenus de nous soumettre simplement parce qu’il a recueilli « plus de voix ».

Nos droits sont plus importants que n’importe quelle élection. Nos droits sont plus importants que vos craintes.

L’une des caractéristiques essentielles des conservateurs est que nous avons tendance à nous disputer entre nous… beaucoup. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles nous avons du mal à nous organiser à la même échelle que les gauchistes le font souvent. Nous sommes peut-être tous d’accord sur la source des problèmes auxquels notre pays est confronté, mais nous sommes rarement tous d’accord sur les détails ou les solutions. C’est une faiblesse, mais c’est aussi une force.

Je préférerais de loin faire partie d’un mouvement qui pense par lui même. Je préférerais de loin faire partie d’un mouvement qui ne fonctionne pas comme un esprit de ruche. Il faut qu’il y ait des voix dissidentes LOGIQUES dans tout pour que les idées soient remises en question. Si les idées sont jugées insuffisantes par la raison et la sagesse, alors il faut les remettre en question ou les abandonner. Mais la gauche politique n’a aucune volonté pour cela.

Les gauchistes ont peur de remettre en question quoi que ce soit dans leur propre cercle. S’opposer au moindre détail, c’est être un hérétique, un traître à la cause. Ils utilisent le mot « diversité » tout le temps, comme un cri de guerre, mais lorsqu’ils sont confrontés à la vraie diversité (diversité de pensée), ils paniquent et réagissent violemment.

Les gauchistes ne se soucient pas vraiment de la diversité ; ils se soucient seulement que vous ayez une allégeance aveugle au collectif. Si vous vous éloignez un peu de la ligne, la foule viendra chercher votre tête. Ils AIMENT les plantations, ils aiment l’esclavage ; tant qu’ils possèdent les plantations et qu’ils contrôlent les esclaves.

Une conséquence naturelle de cette mentalité de type « Ferme des animaux » est que l’ironie et l’hypocrisie se perdent chez les adeptes de ces mouvements. Ils projettent tous leurs défauts et leurs crimes sur les autres. Les démons qu’ils voient chez les conservateurs sont en fait les démons qu’ils voient tous les jours dans leur miroir. Cela dit, plus on monte dans la pyramide de gauche, moins elle devient hypocrite et plus elle devient malveillante et délibérée.

Le détournement cognitif, la propagande par association de mots, le trou de mémoire sélectif qu’ils utilisent pour effacer les faits historiques qui contredisent leur idéologie, les gens au sommet et leurs laquais SAVENT exactement ce qu’ils font. Ils se moquent que leurs affirmations soient hypocrites ou carrément frauduleuses. Ils savent qu’ils mentent, ils savent qu’ils « gaslight« . Ils ne sont pas intéressés par le fait d’avoir raison, ils ne sont intéressés que par le fait de GAGNER.

Il se passe bien plus de choses ici que ce que l’on pourrait croire. Il y a beaucoup de pouvoir et d’argent derrière la montée de l’idéologie de la gauche dure et il y a certaines personnes qui profitent de son expansion. Les gauchistes aiment se considérer comme les « outsiders » ou les révolutionnaires qui luttent contre « l’Homme ». Cependant, toutes les ressources des courtiers du pouvoir mondial ont été offertes pour soutenir la gauche politique. L’« Homme » est l’allié des gauchistes ; d’une certaine manière, il est même le créateur du mouvement gauchiste.

Ce ne sont pas du tout des révolutionnaires ; ce sont les bottes du nouvel ordre mondial.

Ce sont des institutions globalistes comme la Fondation Rockefeller et la Fondation Ford qui ont financé différents éléments du mouvement féministe et des mouvements d’« études de genre » à partir de la fin des années 1960. Ce sont notamment les dons importants de la Fondation Rockefeller à la presse « Féministe » et les programmes de la Fondation Ford visant à endoctriner les professeurs d’université pour qu’ils intègrent des sujets de justice sociale dans leurs programmes d’études.

C’est ce qu’admet ouvertement Alison R. Bernstein dans son livre « Financer l’avenir : L’influence de la philanthropie sur l’enseignement supérieur américain » d’Alison R. Bernstein. Bernstein est la vice-présidente de l’éducation à la Fondation Ford et l’ancienne doyenne associée de la faculté de Princeton.

C’est vrai, les gens, l’activisme pour la justice sociale a été payé et encouragé par le soi-disant « patriarcat ». C’est la réalité, et cela n’a jamais cessé. Même aujourd’hui, les groupes de Social Justice Warriors sont financés par des globalistes. Par exemple, comme les grands médias tentent souvent de l’ignorer ou de le rejeter, Black Lives Matter a été initialement financé par la Fondation Ford et George Soros et sa Fondation Open Society. Les coffres de BLM ont été inondés de plus de 100 millions de dollars provenant d’élites blanches extrêmement riches.

Une fois de plus, c’est un fait que même les doreurs d’image malhonnêtes comme Snopes ne peuvent pas nier. Au lieu de cela, ils tentent d’utiliser des arguments et des sophismes d’homme de paille pour détourner l’attention des implications des mafias d’extrême gauche qui reçoivent des fonds pour se développer de la part de milliardaires élitistes.

Mais suivons cette voie encore plus loin : Qui obtient le soutien des mastodontes des grands médias ? Les conservateurs ou les gauchistes ? La réponse est évidente.

Qu’en est-il des plateformes de Big Tech ? Font-elles respecter les normes idéologiques de la gauche ? Censurent-elles principalement les points de vue conservateurs ou principalement les points de vue gauchistes ? La réalité est que les conservateurs sont bien plus déplumés sur Twitter, YouTube et Facebook que les gauchistes, c’est un fait vérifiable.

Lorsque des plateformes alternatives comme Parler sont construites, sont-elles autorisées à exister tout simplement ? Bien sûr que non ! Les gauchistes se déchaînent pour tenter de les détruire, mais les gauchistes n’auraient aucun pouvoir sans le soutien de monopoles d’entreprises comme Apple, Google et Amazon. Non seulement la Big Tech aide les gauchistes dans leur djihad contre les conservateurs, mais le gouvernement le fait aussi.

Ils ne s’en prennent pas seulement aux plateformes alternatives, mais aussi aux fournisseurs de services web. Et lorsque les plateformes alternatives se tournent vers des fournisseurs de services plus orientés vers la liberté comme Epik, les gauchistes obtiennent le soutien du gouvernement afin de les intimider également.

Les gauchistes se réjouissent de l’argument selon lequel « la liberté d’expression ne signifie pas l’absence de conséquences » ; ils semblent penser que c’est plutôt intelligent. Je dirais, en fait, oui, c’est EXACTEMENT ce que signifie la liberté d’expression. La liberté d’expression signifie qu’aucun groupe de personnes n’est autorisé à utiliser la peur, l’intimidation et la punition pour contraindre au silence d’autres groupes ou individus qui ne sont pas d’accord avec eux. Avec le monopole des entreprises et le gouvernement de leur côté, il est clair que les gauchistes se sont nommés eux-mêmes les seuls arbitres des « conséquences », et cela viole la constitution de toutes les manières imaginables.

La collusion entre le gouvernement, les entreprises et les mouvements idéologiques extrémistes est la définition classique du fascisme. Et, tout comme le Troisième Reich a bénéficié d’un immense financement, d’investissements et d’un soutien industriel de la part des globalistes et des corporations au cours de la décennie qui a précédé la Seconde Guerre mondiale, la gauche politique bénéficie aujourd’hui d’un immense soutien de l’oligarchie globaliste et de leurs corporations. Vous ne pouvez pas être « anti-fasciste » tout en étant de connivence avec les fascistes.

Donc, encore une fois, je demande aux gauchistes : Si vous êtes les rebelles, si vous êtes les combattants de la liberté, alors pourquoi toutes les élites contre lesquelles vous êtes censés lutter sont-elles de votre côté ? Pourquoi les gens malfaisants sont-ils vos plus ardents alliés ?

Brandon Smith

Voyez la suite
Donnez votre avis il nous intéresse ! Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CENSURE

Lettre du PDG de GAB. La guerre de l’ADL contre la liberté d’expression

Publié

le

 Je viens de recevoir cette lettre ce matin. Je vous la livre telle quelle, traduite par la machine. La version anglaise y est attachée. J’y rajouté des images. H.G.

Au cours des cinq dernières années, Gab a été attaqué et dénigré par de nombreux groupes juifs, y compris l’ADL, pour avoir simplement défendu la liberté d’expression en ligne. Aujourd’hui, l’ADL tente d’annuler Tucker Carlson pour avoir osé dire la vérité sur la réalité du remplacement démographique qui se déroule de manière absolue et sans équivoque en Occident. Ce ne sont pas des déclarations «haineuses», ce sont des faits objectifs qui ne peuvent plus être ignorés.L’ADL veut que le gouvernement me jette en prison et ferme Gab pour avoir permis à la liberté d’expression d’exister en ligne. Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, s’est assis devant un drapeau israélien avec un représentant de l’État juif et a qualifié Gab de «plate-forme antisémite».

Cette semaine, le Congrès juif américain attaque Gab et la représentante Marjorie Taylor Greene avec une campagne de dénigrement. Quand j’ai contré leur campagne de diffamation avec les faits, ils ont joué la victime et ont prétendu que je les «attaquais».
Vous ne pouvez pas être hostile et attaquer Gab tout en jouant la «victime» lorsque nous répondons. Si vous voulez attaquer la communauté Gab, vous pouvez vous attendre à une réponse ferme avec la vérité de notre part, ce que je cherche à faire dans ce post.
 

Ces attaques visent à faire taire des millions de membres de la communauté sur Gab, à fermer Gab dans son ensemble, à étouffer la liberté d’expression et à me jeter en prison pour avoir exploité une plateforme de liberté d’expression. Non seulement ces attaques sapent la liberté d’expression, mais elles alimentent également la haine contre le peuple juif en alimentant des récits sur le pouvoir, le contrôle et la victimisation juifs.

Peut être une image de texte qui dit ’Vous êtes sur la planète TAIRE y est interdit de penser, de respirer librement, de sourire, de chanter, de rire, de danser, d'être heureux sous peines d'amendes!’
Si vous osez passer outre ces recommandations, 
alors vous êtes un dangereux antisémite,
voire même un comploteur contre les immenses
bienfaits des vaccins COVID et contre
la modialisation voulue et imposée par les 1% 

Dans Actes chapitre 4, Pierre et Jean ont été menacés par les sadducéens de ne pas parler ou enseigner du tout au nom de Jésus. L’ADL, le Congrès juif américain et d’autres n’agissent pas différemment des sadducéens d’il y a 2000 ans en cherchant à faire taire ceux d’entre nous qui proclament le nom de Jésus-Christ en ligne et défendent la liberté d’expression pour que les autres le fassent.
Comment Peter et John ont-ils réagi?
Ils ont prié pour avoir de l’audace et l’ont reçue, c’est exactement ce que je fais. “Seigneur, regarde leurs menaces et accorde à tes serviteurs de continuer à dire ta parole avec toute audace.” Actes 4:29 «Et quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient rassemblés fut ébranlé, et ils furent tous remplis du Saint-Esprit et continuèrent à dire la parole de Dieu avec assurance.» Actes 4:31
Jésus-Christ lui-même était très critique envers les puissants juifs et les groupes de son temps. Beaucoup de choses qu’Il a dites feraient en sorte que l’ADL, le Congrès juif américain et d’autres l’éliminent d’Internet et essaient de le faire emprisonner également.
Dans Luc chapitre 4, Jésus a été chassé de la synagogue de sa ville natale de Nazareth au point qu’il a failli être jeté d’une falaise par son propre peuple. Finalement, Jésus-Christ a été envoyé pour mourir sur la croix, mais louez Dieu qu’il est ressuscité afin que nous puissions avoir la vie éternelle par grâce par la foi en lui.
Comment Jésus répondrait-il aux attaques de l’ADL et d’autres groupes juifs? «Vous avez entendu qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais je dis jusqu’à ce que vous aimiez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous utilisent malgré vous et vous persécutent. Matthieu 5: 43-44
À l’époque de Jésus, Israël avait été confronté à des siècles d’agression de la part d’ennemis et ainsi, bien que «haïssiez votre ennemi» n’ait pas été commandé directement, le public aurait su de quoi Jésus parlait en ce qui concerne l’enseignement rabbinique de leur époque.
Il est très facile de haïr nos ennemis, mais ce n’est pas ce que je vais faire. Ne pas haïr vos ennemis ne signifie pas aussi pacifisme et faiblesse. Vous pouvez vous défendre contre les attaques d’un ennemi tout en l’aimant, comme je cherche à le faire avec ce post.
La Bible nous dit que tous ceux qui veulent vivre une vie pieuse en Jésus-Christ seront persécutés dans 2 Timothée 3:12, donc ma vie n’est pas différente de celle de tout autre chrétien confronté à la persécution dans le monde pour avoir dit hardiment la vérité et combattu pour ma Foi.
Après cinq ans d’attaques de la part de groupes juifs comme l’ADL, je me suis habitué aux mensonges, à la haine et à la persécution, mais je n’ai jamais cédé une seule fois à leurs pressions et demandes de censure et je n’ai pas non plus cédé à la haine.
Ce que ces groupes veulent que je fasse, c’est leur renvoyer leur haine. Je refuse de le faire parce que ce n’est pas la chose chrétienne à faire. Il n’y a rien de haineux dans tout ce que je dis. J’énonce des faits objectifs et vérifiables en citant des versets bibliques.
Je prie pour ces personnes et j’écris ce billet de blog pour leur montrer l’amour du Seigneur Jésus-Christ. Je vous encourage tous à faire de même. Je me soucie et je prie pour l’âme de nos ennemis alors même qu’ils attaquent ma famille, ma communauté et mes affaires.
Je ne suis ni Mark Zuckerberg ni Jack Dorsey. Gab n’est ni Facebook ni Twitter. Nous n’allons pas nous plier en quatre pour apaiser les intérêts de l’ADL, du Congrès juif américain ou de tout autre groupe d’intérêt.
Nous allons nous plier en quatre pour défendre la liberté d’expression en ligne pour tous, même ceux avec lesquels nous ne sommes pas d’accord. Des groupes comme l’ADL et le Congrès juif américain n’ont aucun pouvoir ou contrôle sur Gab, c’est pourquoi ils continuent de nous attaquer et de faire pression pour notre destruction.
Il y a beaucoup de chrétiens juifs ethniques qui sont sur Gab et soutiennent notre cause. Il y a aussi des conservateurs juifs comme Laura Loomer et d’autres qui soutiennent Gab depuis de nombreuses années. Il y a aussi des Juifs sur Gab qui utilisent Gab pour me critiquer, ainsi que Gab lui-même et je me battrai pour leur droit de le faire. Je n’ai aucune haine pour les Juifs, même ceux qui attaquent sans relâche mon entreprise, ma foi et ma famille.
Au contraire, je cherche à montrer à ces groupes juifs qui m’attaquent l’amour, la grâce et le pardon de Jésus-Christ mon Seigneur et Sauveur dans l’espoir de sauver leur âme de la damnation éternelle.
Je ne devrais pas avoir à dire ces choses pour justifier une analyse critique objective des attaques que Gab subit de la part de groupes juifs, mais je veux que vous, lecteur, sachiez où est mon cœur. Il n’ya rien d’antisémite à dire la vérité. Le simple fait dans cette affaire est que ces attaques coordonnées contre Gab perpétuent la haine que ces groupes juifs tentent prétendument d’arrêter.
Pensez-vous que les millions de personnes sur Gab ne relient pas les points sur le même groupe de personnes qui attaquent Gab encore et encore? Les gens sont intelligents. La reconnaissance des formes est un don de Dieu.
Les groupes juifs attaquent Gab parce que les gens critiquent les juifs sur Gab et parce que les gens disent des choses que les groupes juifs n’aiment pas sur Gab. Mauvaise chance. Si «l’antisémitisme» n’est rien de plus qu’un discours que l’ADL n’aime pas, ils vont trouver de «l’antisémitisme» sous chaque pierre. Leur modèle économique en dépend.
La critique, la moquerie et les discussions tabou sont légalement protégés par le premier amendement des États-Unis et sont donc également protégés sur Gab et le seront toujours. Les menaces de violence ne sont évidemment pas la liberté d’expression et nous avons toujours eu une tolérance zéro à son égard. La critique, la moquerie et les discussions inconfortables sont les bienvenues sur toutes les races, religions, ethnies et croyances.
Je ne plierai jamais le genou devant des intérêts particuliers. Le seul pour qui je plie le genou est mon roi Jésus-Christ.
Des groupes comme l’ADL et le Congrès juif américain perpétuent les stéréotypes juifs et génèrent plus de haine du peuple juif en attaquant la liberté d’expression. Ils devraient avoir honte d’eux-mêmes.
Si l’ADL et d’autres veulent contrer les discours avec lesquels ils ne sont pas d’accord sur Gab, la meilleure chose à faire est de créer un compte et de commencer à publier, comme nous les invitons à le faire depuis des années. Gab ne va pas supprimer les discours légaux protégés par un premier amendement simplement parce qu’ils ne l’apprécient pas.

Faites avec.
Andrew Torba
PDG, Gab.com
Jésus est roi

Voyez la suite

CENSURE

Liberté d’expression contre règne de la pensée unique

Publié

le

 

La France est connue pour être un pays où l’on se passionne pour le débat et la polémique. Son passé révolutionnaire, l’effervescence intellectuelle, née du siècle des Lumières, qu’elle a su entretenir, participent fortement à ce mythe. Pourtant cette tradition, cette culture du débat libre et de la polémique est aujourd’hui menacée par le triomphe de la bien-pensance et du politiquement correct.  Aujourd’hui tout le monde se doit d’adhérer à la même idéologie, au même discours dominant, sous peine de marginalisation, voire de diabolisation. 
Ainsi nous sommes tous priés de dire que la guerre en Libye fut la guerre du bien contre le mal, que BHL est un défenseur des droits  de l’homme, que le mariage homosexuel va permettre à l’humanité de faire un pas de géant, que la dépénalisation des drogues douces est une idée  géniale, que l’euthanasie est un acte “humaniste,” que le féminisme des “chiennes de garde” est un exemple pour toutes les femmes, que l’Europe est un projet formidable et émancipateur, que défendre le peuple est une attitude populiste, que le modèle capitaliste et libéral est le seul modèle valable, que le FN est un parti néo-nazi, que l’Islam pose problème dans l’espace républicain, etc. Je m’excuse d’avance auprès des bien-pensants pour n’avoir pas établi un ordre de priorités. 
A ces “vérités incontestées et incontestables”, il est interdit d’apporter la moindre contradiction, un autre son de cloche, une autre opinion tout aussi argumentée, sans passer pour un être déraisonnable et infréquentable. De fait, on vit dans une société où la pensée doit constamment s’autocensurer et la langue tourner plus de sept fois pour éviter de fourcher, sous peine d’être criminalisé et judiciarisé. 
On pouvait raisonnablement penser que le monde de la presse, si attaché à sa liberté d’expression et à son indépendance d’esprit, serait le plus sûr et le plus puissant rempart contre ce totalitarisme d’un nouveau genre. Il n’en est rien. Pire, il participe avec un incroyable zèle à cette police de la pensée (qui se cache derrière les habits de la vertu), contribuant à son tour à scléroser et à cadenasser le débat citoyen. Oui, le bon vieux temps où on pouvait s’exprimer  et s’indigner sur tout est bel et bien révolu. Désormais place aux expressions toutes faites, aux indignations sélectives et aux condamnations d’office (même quand il n’y a pas matière à faire tout un plat). Fini les blagues potaches et marrantes sur Shlomo, Momo, Mamadou, les Ch’tis, la taille de Mimi Mathy, les drag queens,  le look de garçon de Caroline Fourest, sur la nullité du PSG, etc.
Tout le monde est sommé de se tenir à carreau, car des “agents Smith” (expression moderne pour désigner les spécialistes de la délation et de l’inquisition) veillent à ce que le troupeau soit bien gardé et que pas une brebis ne sorte du lot.
Et dire qu’un jour quelqu’un a eu l’outrecuidance de s’exclamer: “Voltaire, reviens! Ils sont devenus fous!”.

Interview-vérité

TwittoCom.- Bonjour @Linformatrice. Merci de nous accorder cette interview.Votre apparition sur Twitter a créé le buzz, mais aussi la polémique. Vous intriguez pas de mal de monde, c’est le moins qu’on puisse dire. Quel objectif poursuivez-vous et pourquoi tout ce mystère autour de votre personnage? @Linformatrice.- Pour tout vous dire, je suis réellement surprise de l’impact que j’ai rencontré sur Twitter et le déferlement de réactions positives comme négatives que ma présence suscite sur ce réseau social. Au départ je voulais me démarquer de mes collègues, en adoptant un ton volontairement décalé et provocateur dans la manière de présenter l’information. Il s’agissait en quelque sorte de parodier la profession. 
TwittoCom- Etes-vous consciente que votre manière d’agir choque nombre de vos collègues qui vous reprochent de bafouer la déontologie journalistique. Pire, on peine à croire que vous soyez réellement journaliste. En tout cas votre style laisse plus que dubitatif. 
@Linformatrice.- Oui, c’est une critique que j’entends et même que je comprends. Il y a évidemment une part de jeu et une volonté de ma part de brouiller les pistes. Si je devais suivre à la lettre les codes du métier et adopter son langage, je serais très vite démasquée. N’oubliez pas que dans cette affaire, j’engage ma carrière. Je suis courageuse, mais pas téméraire. 
TwittoCom.- Donnez-nous plus de détails sur cette incroyable histoire de convocation pour plainte. Est-ce vrai ou est-ce de la pure intox?
@Linformatrice.- Je vous assure que cette histoire de convocation est vraie ainsi que la plainte. Cependant, je reconnais volontiers que “j’ai du quelque peu arranger” les détails du déroulement de cette convocation et ses motifs véritables. Toujours pour brouiller les pistes.   TwittoCom.- Mais pourquoi avoir annoncé cette plainte et cette convocation sur votre compte Twitter? Etait-ce pour créer le buzz? @Linformatrice.- Absolument pas, mais plutôt pour sensibiliser les twittos sur la facilité qu’il y a à retrouver la trace d’une personne opérant sur un réseau social, même sous couvert d’anonymat. Internet a des avantages, mais aussi de nombreux inconvénients. Rien de ce que vous écrivez n’est perdu. Tout est conservé. La preuve, en tapant sur google, il vous est possible de retrouver des traces de conversation sur Twitter ou sur Facebook. En outre, je voulais tester le niveau de solidarité dans ma profession. La réponse est sans équivoque: elle n’existe qu’entre collègues bien identifiés. TwittoCom.- N’est-ce pas tout simplement lié au fait que votre style n’est pas celui d’une journaliste? Certains vous reprochent une écriture très approximative pour une journaliste de profession.@Linformatrice.- C’est aussi ça le drame des réseaux sociaux. La nécessité d’être réactif vous conduit à être moins attentif et rigoureux au niveau de l’écriture et de l’orthographe. Et c’est vrai que cela a pu légitimement susciter des doutes sur mon statut supposé de journaliste. J’ai d’ailleurs décidé de limiter le nombre de mes tweets afin de privilégier davantage la qualité plutôt que la quantité. TwittoCom.- Certains twittos vous accusent d’appartenir à la mouvance de l’extrême droite et de mener une opération de manipulation en vue de l’élection présidentielle de 2012. Ainsi vos attaques seraient essentiellement dirigées contre la gauche et notamment les socialistes. Vous épargnerez Marine Le Pen.  Que répondez-vous à cela?@Linformatrice.- Cette accusation est d’autant plus ridicule qu’elle s’appuie à la fois sur une démonstration et des arguments faibles. Elle vise à jeter le trouble. Je dirais que c’est de bonne guerre. Cependant quiconque prend le temps de lire mes tweets se rend compte que ma sensibilité politique se situe très clairement à gauche. Sauf à m’expliquer que Gracchus Babeuf que je cite était issu de la mouvance de l’extrême droite. 

TwittoCom.- Alors quel but poursuivez-vous?  

@Linformatrice.- Le but que je poursuis est simple: montrer d’une part les absurdités d’une classe politique, gauche et droite confondues, qui ne maîtrise plus rien, mais qui tente de maintenir les citoyens dans une fausse illusion du volontarisme. Et démontrer d’autre part la fausse indépendance de la presse qui est aujourd’hui une presse aux ordres et travaillant entièrement pour les intérêts du “système”. Mais en même temps je comprends que cette critique sans concession agace plus d’un.  

TwittoCom.- On vous accuse aussi de manier un discours populiste et moralisateur.

@Linformatrice.-Est accusée de populisme toute personne qui critique les moeurs de la classe politique, qui dénonce la confiscation de la démocratie par les élites ou qui fustige le règne de la pensée dominante. C’est devenu un anathème commode pour les bien-pensants. Mais ça démontre aussi comment notre société est de plus en plus  policée, avec des sentinelles chargées de traquer les insoumis(e)s.

TwittoCom.-Les informations que vous délivrez ne sont quasiment jamais sourcées. Ne pensez-vous pas que cela leur retire beaucoup de crédibilité?

@Linformatrice.- Oui c’est un choix que j’ai fait. Ma démarche, en effet, n’est pas de faire du journalisme traditionnel, mais un journalisme impertinent. Mais vous avez sans doute raison: il va falloir que je source systématiquement mes informations pour ne pas être prise pour une farfelue. En dehors des témoignages off, cela va de soi. 

TwittoCom.- Jusqu’où irez-vous dans votre personnage?  

@Linformatrice.- Mes vacances s’achèvent dans deux jours. J’aurai donc moins de temps à consacrer à @Linformatrice. Mais je tiens à rassurer mes followers, elle ne disparaîtra pas!

TwittoCom.- Avez-vous reçu d’autres demandes d’interviews?

@Linformatrice.- Oui. Mais je ne vous en dirai pas plus.  

TwittoCom.- Merci à vous d’avoir répondu à nos questions.

@Linformatrice.- C’est moi qui vous remercie de m’avoir offert l’opportunité de clarifier ma position. 

Primaires au PS: faites vos jeux!

Les six candidats à la primaire: Manuel Valls, Ségolène Royal, Martine Aubry, Arnaud Montebourg, François Hollande et Jean-Michel Baylet. Au second plan, Harlem Désir.

François, Martine, Ségolène, Arnaud et Manuel rêvaient d’être président de la République. Et chacun avait des bonnes raisons de vouloir l’être. Pour François, il s’agissait de laver l’affront de 2006 où il n’avait même pas été capable d’imposer sa candidature alors qu’il dirigeait le PS et faisait des câlins à Ségolène une fois la lumière éteinte.  Pour Martine, les choses étaient encore plus simples: elle estimait que c’est elle qui aurait du être la première socialiste à se présenter à une élection présidentielle, compte tenu de son pedigree. Bref, elle entendait ne pas se faire avoir ce coup-ci par Ségolène, sa pire ennemie qu’elle n’hésitait pas à qualifier de “sorcière”.Pour Ségolène, il s’agissait ni plus ni ni moins que d’assurer sa survie politique et de prendre sa revanche sur les éléphants qui avaient sabordé sa campagne en 2007. En cas de défaite aux primaires, elle savait qu’elle serait pendue haut et court. 
Pour Arnaud, prince de Saône et Loire, il s’agissait de répéter ses gammes de comédien durant ces primaires afin de s’aguerrir en vue de 2017. Le garçon était plutôt doué et ne manquait pas de verve. Et puis de toute façon il était convaincu qu’il serait ministre si François, Martine ou Ségolène gagnait la présidentielle. 
Pour Manuel, les choses étaient un peu plus floues. Beau gosse, mais ombrageux comme c’est pas permis de l’être, on avait du mal à cerner  ses motivations. Il savait que son positionnement très droitier, où il empruntait souvent au discours ultra-libéral, le condamnait à faire de la figuration. Alors pourquoi maintenait-il sa candidature? “Manuel veut un grand ministère et si possible celui de l’intérieur. Il veut suivre le même parcours que celui de Nicolas Sarkozy”, dixit un compagnon de route. 
Durant le festival de Cannes, heu pardon l’université d’été du parti à la Rochelle, les six candidats ont tenté de se démarquer, mais pas trop. François a joué les favoris, c’est-à-dire s’est mis dans la peau d’un futur perdant. Martine avait l’air complètement larguée, malgré la présence des tueurs à gages redoutés comme Laurent Fabius, Claude Bartolone, Jean Christophe Cambadélis à ses côtés. Ségolène a servi sa petite musique toujours agréable à entendre pour ses partisans qui gardent une foi inébranlable en sa victoire.  Quant à Arnaud et Manuel, ils ont évité d’être ridicules et de ne pas trop donner le sentiment qu’ils avaient déjà la tête à 2017.Dans les prochains jours auront lieu des débats tant attendus pour départager les cinq candidats. Itélé et BFM, chaînes de racolage, ont déjà préparé les bande-annonces en mode superproduction américaine. Avec Olivier Mazerolle en animateur aussi bidon que sénile. PS: je n’ai pas cité le sixième candidat, Jean Michel Baylet, président du Parti radical de gauche. Parti fantomatique ayant son siège aux Triangles des Bermudes. Et pour tout dire, tout le monde s’en fout. Car Jean Michel, il fait trop provincial et il a l’air de trop se prendre au sérieux. Apparemment personne ne lui a expliqué les règles de la comédie de boulevard.  Publié par L’Informatrice à 02:223 commentaires: Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Le journalisme politique: le spectacle au détriment de l’analyse

Le journalisme politique se distingue des autres formes de journalisme. Il n’est pas un journalisme d’investigation à proprement parler (encore que), mais essentiellement un journalisme d’analyse de la vie et du personnel politique.Le journalisme politique se doit d’être d’autant plus rigoureux, neutre et indépendant dans ses analyses qu’il aide à éclairer les choix électoraux des citoyens que nous sommes, à mieux découvrir ou connaître telle ou telle personnalité politique, le programme de tel ou tel parti.Or depuis quelques années maintenant, on assiste à une véritable dérive de ce journalisme animé aujourd’hui par des gens farfelus, totalement partisans et le plus souvent au service des intérêts du pouvoir en place, du “système” ou de la pensée dominante. De David Pujadas, Michel Denisot, Arlette Chabot, Claire Chazal, à Laurence Ferrari, en passant par Olivier Mazerolle, Jean Michel Apathie, Jean Pierre Elkabbach, Michaël Darmon, Claude Askolovich, j’en passe et des meilleurs, ces journalistes d’opérette ne privilégient plus que le côté sensationnel et spectaculaire de la vie politique (petites phrases, rivalités individuelles), tout en affichant une connivence avec certains politiques (interviews complaisantes ou tronquées, etc).Enfermés dans leurs certitudes et mus par un sentiment d’irremplaçabilité, l’idée ne leur viendrait pas de se remettre en question ni de privilégier un vrai journalisme pédagogique. Pour eux le peuple est forcément stupide et manipulable à merci.  
Ce journalisme de salon, à la tendance “strass et paillettes”, participe grandement à l’effondrement de notre modèle démocratique et à l’éloignement des citoyens de la chose publique. Publié par L’Informatrice à 02:21Aucun commentaire: Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Dialogue entre l’impertinent et le bien-pensant sur la Libye

“L’impertinent” et son ami “le bien-pensant” se retrouvent autour d’une terrasse. Ils discutent à bâtons rompus sur la situation en Libye.
Le bien pensant.- Tu as vu, le régime de Kadhafi est tombé. Le peuple libyen est libre. Il va enfin jouir de la liberté et de la démocratie. Bref, une nouvelle ère s’ouvre pour eux. Je suis vraiment heureux.L’impertinent.- La liberté et la démocratie, laisse moi rire! La seule chose que les Libyens ont gagné dans cette histoire, c’est l’occupation militaire de leur pays par les forces de l’OTAN et l’exploitation de leurs ressources pétrolières. Il n’y a que toi et les autres gogos pour croire que les Français, les Américains et les Anglais ont déployé autant d’énergie et d’argent pour porter la noble cause de la liberté et de la démocratie. Ta naïveté me sidère, comme toujours.Le bien-pensant.- C’est fatigant tous ces gens qui voient le mal partout. Ton goût immodéré pour les “théories du complot” devient lassant. Kadhafi était un tyran qui opprimait son peuple. Il s’est livré à des crimes contre l’humanité et était à deux doigts de massacrer les habitants de Benghazi si les Occidentaux que tu critiques tant n’étaient pas intervenus pour le stopper dans sa folie. Ils ont évité un terrible massacre que nous aurions tous eu sur la conscience.L’impertinent.- ça c’est la version classique que nous servent les USA et leurs alliés. Ce qui s’est passé en Libye, et qui va se passer en Syrie qui est la prochaine cible, c’est exactement ce qui s’est passé en Irak. A l’époque tous les médias ont repris en coeur le pipeau selon lequel Saddam Hussein était un affreux dictateur qui martyrisait son peuple, possédait des armes de destruction massive et hébergeait des bases d’Al Qaïda. Une guerre plus tard et des centaines de milliers d’Irakiens tués, on s’est rendu compte que les USA avaient tout planifié pour s’emparer du pétrole irakien et morceler le pays en plusieurs factions rivales. Idem en Afghanistan, où on a justifié l’intervention militaire au motif que Ben Laden s’y trouvait, qu’il s’agissait de venger les morts de l’attentat du 11 septembre et de libérer le peuple afghan du régime dictatorial des Talibans. Là encore gros mensonge. Aujourd’hui bis repetita en Libye où on découvrira d’ici quelque temps que c’est la volonté de mettre la main sur les immenses réserves de pétrole du pays qui a motivé l’intervention de l’OTAN et non pas le prétendu sort du peuple libyen. Mais tu as le droit, comme d’autres, de tomber dans le panneau.Le bien-pensant.- Tu aurais souhaité quoi au final, que Kadhafi restât au pouvoir et qu’il massacrât les habitants de Benghazi? Personnellement, je me réjouis chaque fois qu’un dictateur tombe et peu importe comment il tombe. Pour moi c’est le résultat final qui compte. Et puis je trouve qu’il y a un côté moralement choquant à prendre les rebelles libyens pour des marionnettes manipulés par l’Occident. Ces gens là ce sont battus avec courage pour leur liberté. Je n’arrive pas à savoir de quel côté tu es. L’impertinent.- Contrairement à toi, je n’analyse pas les choses de manière naïve, à partir d’une grille de lecture complètement biaisée, celle des droits de l’homme qui ne vise qu’à empêcher les gens de réfléchir. Ce qui se passe en Libye relève de la géopolitique, c’est-à-dire d’une logique de rapport de force et de domination, où l’Occident va imposer ses intérêts à un peuple et à un pays qu’il a militairement pris en otage pour exploiter ses richesses. Le paravent démocratique ne sert que de couverture morale à une action qui dans ses intentions comme dans son exécution est profondément immorale. D’ailleurs tous les experts sont unanimes pour dire qu’il y a une violation outrancière de la résolution de l’ONU.
Le bien pensant.- Mais enfin, Kadhafi et ses partisans ont commis des crimes contre l’humanité. Tu ne peux pas le nier quand même! Réveille toi bon Dieu!L’impertinent.- Elles sont où les preuves de ces crimes contre l’humanité commis par Kadhafi et ses troupes? As-tu déjà vu à la télé des fosses communes, des charniersvenant attester ces fameux crimes? Le mot “crime contre l’humanité” a un sens tout de même! Cela signifie génocide, massacre à grande échelle. Maintenant que l’OTAN et les rebelles contrôlent le pays, pourquoi ne nous montrent t-ils pas  les preuves irréfutables de cette terrible accusation? D’autant que ça ne devrait pas être trop dur avec toute la technologie dont dispose les alliés.Le bien-pensant.- Je n’en sais rien. Et puis de toute façon ça change quoi au fait que Kadhafi était un dictateur et qu’il fallait le virer?L’impertinent.- Alors si la mission de l’Occident est d’exporter les droits de l’homme, la liberté et la démocratie, je dis qu’il faut donc aller au bout de la logique et ne pas s’arrêter en si bon chemin. Je propose qu’on attaque militairement la Chine, la Russie, l’Iran, la Corée du Nord, le Vénézuela, le Zimbabwé, la Birmanie, la Biélorussie, etc. Bref, tous les pays que l’on soupçonne d’être des dictatures selon la grille de lecture, très orientée, de l’Occident. Tu en penses quoi? Par ailleurs, je te signale qu’il y a eu une révolution au Bahreïn qui a été réprimée dans le sang, sans que cela ne heurte notre bonne conscience d’occidentaux ni celle de notre grand philosophe national, Mr Botul. Pourquoi? Parce que le monarque du Bahreïn est un allié inconditionnel des USA qui ont soutenu cette répression en envoyant des troupes via l’allié saoudien.  Le bien-pensant.- Tu mélanges tout. Et puis parlons d’autres choses!L’impertinent.-Oui c’est ça parlons d’autres choses. 

Qui de l’impertinent ou du bien-pensant a raison? Donnez votre avis dans la partie commentaires. 

Voyez la suite

ANTI-BLANC

USA, face à la propagande BLM anti-blanche… des Blancs se rebiffent et ça marche !

Publié

le

A ne pas manquer Les Résistants Racisme Publié le 28 mars 2021 – par Jean-Paul Saint-Marc– 10 commentaires

Hamal Jhaveri, une raciste « anti-raciste »…

Deux nouvelles des USA montrent que des Américains réagissent au déferlement de la propagande anti-blanche et à la culpabilisation !

Le rapport de toxicologie de George Floyd affiché
lors du Mois de l’histoire des Noirs à Duke.

Par Gabrielle Fonrouge – le 26 mars 2021.

L’Université Duke enquête sur la façon dont une version imprimée du rapport de toxicologie de George Floyd, avec des commentaires insinuant que sa mort était liée à la drogue , a été affiché sur un panneau du Mois de l’histoire des Noirs sur le campus, selon l’école et les rapports (de police surement).

Le dépliant a été retrouvé samedi épinglé sur un affichage honorant les victimes noires de la violence policière et était inscrit avec des remarques manuscrites au stylo rose qui disaient: «Mélange de drogues présente des difficultés à respirer ! Surdosage ? Homme bon ? L’utilisation d’une fausse monnaie est un crime ! »

Floyd – décédé après qu’un policier se fut agenouillé sur son cou pendant plus de huit minutes – aurait utilisé un faux billet de 20 $ dans un magasin de Minneapolis avant sa mort. L’incident a déclenché des manifestations antiracistes massives dans tout le pays (et ailleurs).

Voilà qui remet les choses à leur place…

Une éditrice de USA Today licenciée pour un tweet accusant
le tireur de Boulder d’être un « homme blanc » en colère,
comme à chaque fois !

Hemal Jhaveri a admis avoir été « sanctionnée auparavant » pour ses activités sur Twitter.

Par Joseph A. Wulfsohn – Fox News. Le 26 mars.

Une rédactrice en chef de USA Today a  annoncé vendredi qu’elle avait été licenciée suite à un tweet qu’elle avait posté en réaction à la fusillade meurtrière de lundi à Boulder, dans le Colorado,  accusant à tort un «homme blanc» de l’attaque.

Hemal Jhaveri, qui a été rédacteur en chef « race and inclusion » du USA Today’s Sports Media Group, a été l’un de ces nombreux libéraux qui se sont précipités pour annoncer leur sentence selon laquelle un « homme blanc » était responsable du massacre dans une épicerie qui a fait 10 morts. .

« C’est toujours un homme blanc en colère (haineux ?). Toujours. »

Après que la police eut identifié le suspect comme étant Ahmad Al Aliwi Alissa, un résident du Colorado né en Syrie, les critiques se sont exprimées contre Jhaveri et contre les autres personnes qui ont supposé que le tireur était un raciste blanc.

Jhaveri a supprimé le tweet, ce qui n’a pas été apparemment suffisant pour sauver son emploi. 

«Je ne suis plus employé chez USA TODAY, un emploi qui était mon travail à domicile pendant près de huit ans», a écrit Jhaveri dans un essai publié sur Medium. «Lundi soir, j’ai envoyé un tweet répondant au fait que les tireurs de masse sont plus susceptibles d’être des hommes blancs (et de quelle façon !). C’était une généralisation trop rapide, tweetée après que des photos du tireur en détention aient été publiées en ligne. C’était une erreur de [jugement] imprudente, envoyée à un moment tourmenté, qui ne représente pas mon engagement en faveur de l’égalité raciale (engagement plus que douteux !). Je regrette de l’avoir envoyée. Je me suis excusé et j’ai supprimé le tweet.  »

Elle a ensuite partagé des captures d’écran de « plusieurs comptes Twitter de haut niveau » qui ont pris son tweet « comme un exemple de préjugé anti-blanc et de racisme contre les blancs ». L’un des comptes qu’elle a mis en lumière appartient à l’animateur YouTube populaire et invité fréquent de Fox News, Dave Rubin, qui se moquait: « Je suis choqué et consterné que la rédactrice en chef de Race and Inclusion d’un grand journal soit en fait une raciste. »

«Il y avait une indignation, des menaces et du harcèlement sur les réseaux sociaux à mon égard, et à la fin de la journée, USA TODAY m’a relevée de mon poste de rédacteur en chef de Race and Inclusion», a expliqué Jhaveri. « J’aurais aimé être plus surprise par cela, mais je ne le suis pas. Une partie de moi attendait que cela se produise parce que je ne peux pas faire le travail que je fais et écrire les colonnes que j’écris sans invoquer l’ire et la colère de l’ ultra-droite (alt-right) sur Twitter.  »

«J’avais toujours espéré que lorsque ce moment viendrait inévitablement, USA TODAY me soutiendrait et me soutiendrait en disant la vérité sur le racisme systémique. Cela, de toute évidence, ne s’est pas produit*», a-t-elle ajouté.
* : indéniablement, pas de vraie repentance pour la donzelle même si elle s’est excusée de son twitt !

Les deux textes traduits à l’aide du web…

Autre article en anglais du NYT  (obligé de reconnaître à regret la faute -qualifiée d’erreur- on y voit que Hamal Jhaveri n’est pas dans la repentance, elle) !

Je ne saurais terminer par la démonstration d’I-Média de TVL sur la propagande de la presse officielle grassement payée avec nos impôts, concernant la tuerie de Boulder (Colorado), pour nous subvertir (en 2 parties) !
Extraits d’une vidéo en date du 25 mars 2021.
Lecteur vidéo

Recevez tous les jours mes infos sélectionnées

La deuxième partie est la démonstration que le racisme aux USA est désormais noir comme je l’avais mis en exergue dans un précédent article.Lecteur vidéo

Si vous y voyez quelques similitudes avec la France, c’est fortuit !

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

  • https://www.facebook.com/v2.3/plugins/share_button.php?app_id=249643311490&channel=https%3A%2F%2Fstaticxx.facebook.com%2Fx%2Fconnect%2Fxd_arbiter%2F%3Fversion%3D46%23cb%3Df2a586ef15286e4%26domain%3Dresistancerepublicaine.com%26origin%3Dhttps%253A%252F%252Fresistancerepublicaine.com%252Ff169670855a1818%26relation%3Dparent.parent&container_width=0&href=https%3A%2F%2Fresistancerepublicaine.com%2F2021%2F03%2F28%2Fusa-face-a-la-propagande-blm-anti-blanche-des-blancs-se-rebiffent-et-ca-marche%2F&layout=button_count&locale=fr_FR&sdk=joey
  • https://platform.twitter.com/widgets/tweet_button.0edc1ef9f8b82d9b79c6115bda79f63f.fr.html#dnt=false&id=twitter-widget-0&lang=fr&original_referer=https%3A%2F%2Fresistancerepublicaine.com%2F2021%2F03%2F28%2Fusa-face-a-la-propagande-blm-anti-blanche-des-blancs-se-rebiffent-et-ca-marche%2F%3Futm_source%3Dfeedburner%26utm_medium%3Demail%26utm_campaign%3DFeed%253A%2Bresistancerepublicaine%2B%2528Resistance%2BRepublicaine%2529&size=m&text=USA%2C%20face%20%C3%A0%20la%20propagande%20BLM%20%20anti-blanche…%20des%20Blancs%20se%20rebiffent%20et%20%C3%A7a%20marche%20!&time=1616995554736&type=share&url=https%3A%2F%2Fresistancerepublicaine.com%2F2021%2F03%2F28%2Fusa-face-a-la-propagande-blm-anti-blanche-des-blancs-se-rebiffent-et-ca-marche%2F&via=Resistance_R
  • Share
  • Сохранить16
  • WhatsApp
  • Telegram
  • E-mail

 S’abonner 

guest

{}[+]10 COMMENTAIRES 

Christian Jour

Christian Jour il y a 21 heures

Mare de cette désinformation où tout est bon pour protéger les muzzs, même les pires. quand les gauchos islamo-collabos vont comprendre qu’un musulman pratiquant ne s’intégrera jamais, il sera trop tard. En attendant il y a 10 morts de plus. Répondre

Argo

Argo il y a 20 heures

La désinformation dans toute sa splendeur! Je ne vois pas ce que les médias, pas tous, ont à gagner en agissant ainsi, puisque les membres de leur personnel blanc seront les premières victimes, leurs familles incluses, le jour du grand bouleversement mondial! 😭😭😭😭😭 Répondre

Sugarhawk

Sugarhawk il y a 20 heures

Des bouffons qui entretiennent le racisme pour exister ! Répondre

Jean-Paul Saint-Marc

AuteurJean-Paul Saint-Marc il y a 13 heures Reply to  Sugarhawk

C’est un des aspects ! Répondre

Dominique

Dominique il y a 18 heures

Aux USA il y a, en réalité un peu moins que 15 % d’Afro-américains. C’est pas comme à la TV! Répondre

ARGO

ARGO il y a 14 heures Reply to  Dominique

D’après le Washington-Post, ils sont treize pour cent! Où sont passés les 2% manquants? D’ici à ce que le bruit court qu’ils ont été victimes de la police? Répondre

Dominique

Dominique il y a 13 heures Reply to  ARGO

Vous avez raisonl y a 13 % officiels mais il faut ajouter les clandestins! Répondre

denise

denise il y a 15 heures

merci pour cet article que je vais transmettre ++ Répondre

PASCAL ALEVEK

PASCAL ALEVEK il y a 14 heures

C’est fort, y voir un blanc alors que c’est un arabe et que la presse n’est pas censée donner l’information, en tout cas, elle ne le fait pas quand il s’agit d’un noir c’est scandaleux et montre à quel point la société Occidentale est malade, incroyablement malade. Répondre

Marc

Marc il y a 12 heures Reply to  PASCAL ALEVEK

L’Ethno-Masochisme: le pire « Sida mental » de tous!!… Répondre

Voyez la suite

Ma biographie

Votre Catalogue

Abonnez-vous à votre newsletter

GRATUITEMENT recevez
CLUB DEFI tous les Jours

Tendance