Une église apostate qui est détruite par les francs-maçons et l’islam et qui leur lèche le cul ! D’ou la faillite de l’Etat français ! Et qui prouve que personne n’a la foi mais fait semblant d’accéder à la spiritualité… ce qui est une autre histoire personnelle hors des sectes…

messe-15-2020-eglise-Varsovie_0.jpg
Spread the love

Une Eglise qui n’a pas le courage spirituel et l’honnêteté intellectuelle de préciser publiquement ce qui est incompatible entre foi chrétienne et islam est déjà dans l’apostasie.

Une Eglise qui préfère s’en prendre à Israël pour masquer son insoluble problème avec l’islam est une Eglise qui renie sa propre élection puisque celle-ci n’existe QUE parce qu’elle est greffée sur celle du Peuple initialement choisi par Dieu.

Ce n’est pas en ignorant les obstacles fondamentaux, au nom d’un prétendu dialogue à sens unique avec l’islam, que l’on fait œuvre de vérité. Ce n’est pas en laissant croire qu’avec un peu de bonne volonté, on va exorciser l’inexorable choc des civilisations déjà en cours, et qu’ainsi tout va s’arranger comme par miracle entre chrétiens et musulmans.

Lorsque l’on découvre avec quelle ferveur les premiers disciples de Jésus Christ défendaient au prix de leur vie la pureté de leur foi judéo-chrétienne devant des contradicteurs païens et des persécuteurs féroces, lorsque l’on constate la lucidité des croyants du Moyen-Age face à la barbarie des agressions mahométanes, on ne peut qu’avoir honte de cette bien-pensance irresponsable. Une couardise effrontée qui méprise les victimes anciennes et actuelles du djihad en ignorant délibérément les incompatibilités irrémédiables entre christianisme et islam. Ce n’est pas du compromis, c’est de la compromission.

Cette Eglise-là ne cherche qu’à plaire, pour être dans le vent des illusions altermondialistes et pacifistes, elle vend son âme aux forces obscurantistes, elle met en soldes ses articles de foi essentiels pour charmer ses adversaires, qui n’attendent que le moment propice pour l’exterminer. Cette Eglise transmute les mystères sacrés en tiède idéologie. Cela s’appelle en langage biblique de la lâche prostitution.

Au lieu d’affirmer son droit historique à proclamer sa foi à temps et à contre-temps, cette Eglise de l’interreligieux devient le ventre mou de toutes les confusions à la mode. Une Eglise à géométrie variable propice à toutes les manipulations.

Au lieu d’être le bouclier crédible des vraies valeurs au service de tout le peuple de Dieu, et même de l’humanité en quête de dignité, la dérive mortelle qui s’est emparée de ses guides aveuglés en a fait la brèche par laquelle s’engouffrent les bonimenteurs de toutes obédiences.

De tout ce mêli-mélo sentimental et de cette veulerie envahissant l’institution des « croisés », on se frotte les mains à l’ombre des minarets. Car grâce à cette ignorance chrétienne entretenue en matière de coran et de faits historiques sanguinaires, la cause d’Allah progresse à pas de géant. L’islamisation gagne du terrain chez les amnésiques privés de racines bibliques, quand l’on confond aisément foi avec sentimentalisme, respect des autres avec tolérance de tout et son contraire.

Le coran a prévu cette tétanisation des esprits chez les chrétiens subjugués par son audace conquérante ; une sourate affirme, non sans cynisme : « musulmans, vous trouverez chez les chrétiens des religieux pleins d’humilité qui vous ouvriront la route… ». On sait qu’en milieu musulman on oppose la virilité de la détermination à la féminité de toute attitude conciliante. L’esprit dhimmi en est la parfaite illustration chez certains hiérarques chrétiens !

En laissant croire que l’islam n’est qu’une religion, les « idiots utiles » de service prêtent donc volontiers leur concours à cette coranisation romantique des esprits, assurant à l’Eglise du Christ des lendemains catastrophiques.

On nous raconte par exemple que chrétiens et musulmans sont tous des « enfants d’Abraham », alors que l’Ibrahim du coran n’a rien à voir avec le personnage fondateur dans la Bible. On nous parle sans cesse des « trois monothéismes », alors qu’Allah n’a de toute évidence rien de commun avec le visage du Dieu des Saintes Ecritures judéo-chrétiennes.

Avec un véritable masochisme spirituel, les ténors de ce dialogue de sourds islamo-chrétien nous préparent au pire, accélérant l’effondrement total du christianisme.

Pourtant, l’urgence des événements – ces signes des temps qu’il faut interpréter avec perspicacité – devrait inciter à affirmer sereinement une claire identité, celle de l’anthropologie biblique, avec la volonté sans faille de distinguer plutôt que d’amalgamer, de dénoncer plutôt que de cautionner.

Il n’y a pas de dialogue sans réciprocité. Or pour qui connaît la tradition islamique, le mépris des infidèles qui la structure et le prosélytisme obtus qui l’anime rendent impossible toute relation équilibrée et productive entre musulmans et chrétiens. Les tentatives ecclésiastiques effectuées dans ce domaine dans l’espoir naïf d’un vivre-ensemble tournent systématiquement au bénéfice des musulmans, empressés d’engranger à peu de frais de la reconnaissance et de la respectabilité, appréciables pour bétonner leurs objectifs.

L’islam n’est pas la religion d’un Dieu d’amour, ni la foi de croyants en liberté ; il ne croit pas à un Dieu Père, exècre le Fils, réfute la crucifixion, ignore le péché et la rédemption, méconnaît l’Alliance ; et son Livre est intangible parce que parole d’Allah, y compris dans ses passages les plus haineux, le mot « amour » y est d’ailleurs introuvable !

L’opération médiatique permanente des nouveaux penseurs de l’islam, soi-disant modernes et plus modérés, ne résiste pas longtemps à une analyse minutieuse de leur propos enjôleur. Et de plus, judéophobie et christianophobie sont consubstantiels à la doctrine mahométane. Relisons ce que dit le grand docteur St Thomas d’Aquin à propos du faux prophète Mahomet et de sa religion artificielle.

Si les conquêtes musulmanes du passé ont éradiqué d’innombrables chrétientés autochtones, on pourrait penser que les tragédies contemporaines du Soudan, du Nigéria, d’Indonésie, du Proche-Orient et d’ailleurs, ouvriraient les yeux des complices passifs de la fureur islamique. Or, ni les revendications victimaires assourdissantes et invasives des musulmans, ni le fracas quotidien des bombes posées par les moudjahidines, rien de tout cela n’est encore parvenu à éveiller l’attention des somnambules de la foi. Les proies sont comme tétanisées par ce qui va les engloutir.

Ainsi, le croissant de lune et sa froide lueur se lève sur un monde plongé dans sa nuit de déclin. L’Eglise supposée sentinelle des nations devant annoncer un monde issu de la Tradition vivante de la Bible n’a plus de voix face au péril montant.

Nuit du sang innocent versé par les fanatiques, nuit des inconsciences occidentales bercées de niaiseries médiatiques, nuit des avachissements spirituels et des reniements massifs.

Que le Dieu d’Abraham, d’Isaac, des prophètes d’Israël et de Jésus Christ ait pitié de son peuple en grand danger !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Révérend Huxley pour www.Dreuz.info

Valp 10 heures plus tôt

Bravo, Révérend, pour cette formulation si claire.
Que mille Révérends comme vous marchent sur Rome ! Répondre

Wee

Wee Répondre à  Valp 2 heures plus tôt

Bonne idée à leur suggèrer Valp ! Répondre

Eslafin

Eslafin 9 heures plus tôt

L’islam, c’est par ici (1)

tours.jpg

 Répondre

Eslafin

Eslafin 9 heures plus tôt

L’islam, c’est par ici (2)

mérignac.jpg

 Répondre

Eslafin

Eslafin 9 heures plus tôt

L’islam, c’est par ici (3)

Michel-Santier-évêque-de-Créteil.jpg

 Répondre

Benjamin Scialom

Benjamin Scialom 7 heures plus tôt

le texte est sans doute très important et pertinent – maintenant, (et sans secondes intentions ou méchanceté) remplacez le terme « islam » contre « église », « église apostate » contre « synagogue réformée » et « jésus » contre « Moïse » – et voici l’orthodoxie juive au cours du moyen âge se dégladiant en Espagne. Gardez les mêmes termes cette fois-ci remplacez uniquement église apostate contre synagogue réformée… ne serait-ce ce texte aussi court que clair, laconique qu’éloquent, digne de la plume d’un rabbin sépharade classique? … à la hauteur peut-être d’Élie benamozegh z »l? – Seule une injonction, si vous me le permettez M. le Révérend, (qui d’ailleurs arbore le nom d’un grand philosophe, auteur surtout du moins connu « la fin et les moyens » mais du « meilleur des mondes » – je vous demanderais volontiers si vous en épousez les rêves et aspirations, mon petit doigt me dit que pas forcément….), en ce qui concerne l’aspect théologique du salut provenant de l’orthodoxie, c’est à dire de façon à se munir du « bouclier crédible des vraies valeurs », qu’au cas où l’église apostate renierait sa propre élection, n’aurait-elle pas perdu subséquemment et pour toujours son rôle de mère rédemptrice de l’humanité devant être remplacée par un nouvel élu plus valeureux comme le veulent les imams? ou au contraire, si l’on affirme que ce rôle serait éternel car voué et voulu par le Créateur, qu’il n’y eut point de peuple ou d’alliance « initiale » mais l’alliance éternelle, et d’elle uniquement viendra le salut? Répondre

Lev Horia

Lev Horia 7 heures plus tôt

Luc 16:15 « Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos coeurs; car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu. » Répondre

kandel

kandel 5 heures plus tôt

« […] Il n’y a pas de dialogue sans réciprocité. […] »

NON, et avant tout, il n’y a pas de dialogue avec quiconque sans une honnêteté et sans une lumière complète des intentions des uns et des autres.

Tout n’est-il pas dit par là sur la perversité intrinsèque de l’idée même d’un tel dialogue ?

Humour très noir:
Israël devrait plus et mieux dialoguer avec ceux qui veulent sa disparition ! Répondre

Barkohva.

Barkohva. 5 heures plus tôt

En cherchant bien et loin , n’est – t- il pas sûr que l’antisémitisme à toujours été le tout premier enfant de la Chrétienté…

D’ou la reprise par la Nation Musulmane qui s’approprie tout et n’importe quoi , par Dar El Herb. Répondre

rave

rave 4 heures plus tôt

Allah n’est pas le Dieu de la Bible ;
.il n’est tout au plus que l’équivalent de Baal le faux dieu des philistins comme le montre les récits bibliques de l’histoire d’Israel .
L’ islam est tout simplement un anti-christ et il doit etre considéré comme un ennemi . Répondre

Gérard Pierre

Gérard Pierre 4 heures plus tôt

Enfin une reconnaissance de ce qui est IMPOSSIBLE : un dialogue entre l’Église et l’islam ! Parmi les trois inégalités fondamentales proclamées avec autorité par l’islam, il y a L’INÉGALITÉ CROYANT / INCROYANT ! Par Croyant, il convient naturellement d’entendre Croyant en Allah, … et par Incroyant, tous les autres, athées, agnostiques, y compris Chrétiens et Juifs ! Dans le cadre de la charia, la parole d’un musulman vaut DEUX FOIS celle du non musulman ! … et de surcroît, le musulman n’est, je dirais presque « canoniquement », si ce mot avait un sens dans l’idéologie musulmane, … pas tenu à la parole donnée envers un non musulman. C’est d’ailleurs dans ce contexte prosélyte que l’islam proclame l’utilité de la Taqîya ! … c’est-à-dire de l’avancée masquée ! En sachant cela, … (et comment nos clercs pourraient-ils l’ignorer), … l’Église et ses pasteurs adoptent une position d’attente qui ne prépare pas les Chrétiens à ce qui les attend inexorablement ! … La brebis pense qu’en abreuvant le loup de paroles de paix cela le rendra végétarien ! Comment, dans de telles conditions, croire que l’on peut dialoguer avec celui qui rêve de nous faire disparaître de la surface de la terre ! Quel criminel angélisme ! Le Christ ne dialoguait pas avec les pharisiens. Il les mettait courageusement face à leurs contradictions, face à leur hypocrisie. Pourquoi nos clercs ont-ils renoncé, … semblerait-il, … à mettre leurs pas dans ses pas ? Auraient-ils perdu de vue que seule la Vérité tue le Mensonge ? Est-ce si dur, de nos jours, de proclamer la Vérité, comme l’attend de chacun d’entre Celui qui est mort sur la Croix pour la rédemption de nos péchés, … de nos LÂCHETÉS ? Je récite encore régulièrement ma prière scoute : « Seigneur Jésus, Apprenez-nous à être généreux, À Vous servir comme Vous le méritez À donner sans compter, À combattre sans souci des blessures, À travailler sans chercher le repos, À nous dépenser, sans attendre d’autre récompense Que celle de ne savoir que nous faisons Votre Sainte Volonté » … À COMBATTRE SANS SOUCI DES BLESSURES … ! ! ! Alors, … Messeigneurs les ÉVÊQUES DE NOTRE FRANCE, … Fille aînée de l’Église, … qu’attendez-vous pour engager le beau combat dont Notre Seigneur attend que vous preniez la tête ? … Ne croiriez vous donc pas en la détermination des fidèles dont vous êtes les pasteurs ? … et même si vous en doutez, cette raison ne masquerait elle pas votre propre absence de détermination pour justifier votre renoncement ? « Qu’as-tu fait de ton Talent ? » À cette question, il nous faudra tous répondre au jour de notre parution devant notre Créateur ! … je plains celui qui répondra : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.” Car nos clercs, mieux que quiconque, savent que leur maître lui répliquera : “Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas… Lire la suite » Répondre

Wee

Wee 2 heures plus tôt

Elle est simplement à l’image de son pape actuel ! N’est-ce pas ?
Ou notre pape à quelques soucis avec les islamistes intégriste ? Répondre

Jacques Barrio

Jacques Barrio 1 heure plus tôt

Il est resplendissant de vérité ce texte du Révérend Huxkley !

Oui l’ Eglise Catholique est devenue apostate car elle trahit chaque jiour les Chrétiens du monde entier:

Tous les jours dans le monde, en Afrique, au Moyen-Orient dans les Balkans, ,en Asie, des Chrétiens sont attaqués, torturés et tués: C’est une honte immense que ces crimes soient commis sans une seule protestation de l’Eglise: Le pape ne dit rien , ne fait rien, alors qu’il est censé ettre le berger des croyants et défendre son troupeau:

Au contraire ce pape félon, ce faux pape, ce complice de miliiers et de milliers de meurtres fait des sourires et des mamours aux dirigeants de l’Islam:

Ce faux pape est une crapule et les dirieants de l »Eglise — à part quelques exceptions comme le très courageux Cardinal Robert Sarah — ne valent pas mieux: Tout ce monde hypocrite se couche devant l’Islam conquérant en prétendant souhaiter le dialogue: On ne dialogue pas avec des gens qui ne veulent que vous éliminer de la surface de la Terre:

Cet infernal Bergoglio est est en train de tuer l’Eglise: Il est le prélat le plus dangereux de toute l’Histoire de la Chrétienté Je suis aterré de voir qu’à part quelques exceptions, il n’y ait pas de révolte contre ce malfaisant personnage: Répondre

phil

phil 1 heure plus tôt

Mille bravos pour cet article criant de vérité et de bon sens. Répondre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*