Un état immigrationniste est indulgent avec ses meurtriers qui pourrissent la vie des français… quand l’idéologie passe avant la raison… quoi attendre de toute la plèbe qui déserte son pays ?

Spread the love

Un clandestin agresse et étrangle cinq femmes jusqu’à la syncope afin de les dépouiller… une ordure qui mérite la peine de mort qui vas vivre à notre charge à 180 € par jour !

Par Frédéric d’Asnières – 19/02/2021

Un immigré clandestin de 25 ans, dont la nationalité n’a pas été précisée, a été condamné à 7 ans de prison par le tribunal de Pontoise. En quelques temps, l’homme avait agressé cinq femmes seules à proximité de gares SNCF d’Ile-de-France, les étranglant jusqu’à la syncope avant de les dépouiller de leurs biens.

Vendredi 12 février, un homme de 25 ans, de nationalité non précisée mais en situation irrégulière sur le territoire Français, était jugé par le tribunal correctionnel de Pontoise (Val-d’Oise) pour plusieurs agressions très violentes aux abords de gares SNCF de la région parisienne.

La dernière agression remontait au 9 février dernier. Ce soir là, vers 20h, une femme de 55 ans regagnait, seule et à pied, son domicile depuis la gare SNCF d’Ezanville quand elle a été attaquée par un “jeune” qui la suivait dans la rue.

L’individu s’est jeté sur elle puis l’a étranglée avec force jusqu’à ce qu’elle perde connaissance. Quand elle est revenue à elle, ses affaires avait disparu et son agresseur avait pris la fuite.

La victime a alors contacté les gendarmes de la brigade d’Ecouen qui se sont venus la secourir. Elle a été hospitalisée mais a pu donner avant les circonstances de l’agression et le signalement de son auteur.

Grace à ses informations, les militaires ont pu faire le lien avec quatre autres attaques de femmes seules, aux abords d’autres gares d’Ile-de-France, commises récemment et avec le même mode opératoire, basé sur l’étranglement des victimes.

Un signalement de l’agresseur a été diffusé à toutes les unités surveillants les réseaux ferrés et il a pu être interpellé, dans les heures suivantes, par la police en gare d’Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis. Il était en possession des affaires de la dernière victime.

Placé en garde à vue dans les locaux des gendarmes d’Ecouen, il a été entendu par les enquêteurs puis déféré, vendredi 12 février, au parquet de Pontoise qui a décidé d’un jugement le jour même, lors d’une procédure de comparution immédiate.

Le suspect, âgé de 25 ans, immigré en situation irrégulière dont l’éventuel passif judiciaire n’a pas été précisé, a été condamné à une peine de sept ans de prison ferme assortie, de plus, d’une interdiction définitive du territoire français.

Même si cette peine, prononcée par la justice immigrationniste qui sévit en France, semble revêtir les apparats de la fermeté, on ne peut que se désoler, aux vues des circonstances des attaques, que l’individu ait échappé à une cour d’assisses qui aurait dû le juger pour cinq tentatives de meurtre.

Source: Le Parisien/ La Gazette du Val-d’Oise

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*