Réaction à MACRON. FERMETURE de la CHAINE.(14 juil. 2021)

Spread the love

Posted: 14 Jul 2021 01:04 AM PDT

  Transcription de ma vidéo YouTube :https://youtu.be/YYTffYqVKyg

Bonjour,
Ma chaîne a été bloquée une semaine et va probablement être bientôt fermée. Avant de vous expliquer pourquoi, actualité oblige, une petite réaction rapide aux annonces d’Emmanuel Macron.
Sauf à ce que le hasard fasse passer cette pitoyable caricature dans la rue, sous vos fenêtres situées aux 6eme étage et que vous vous preniez à rêvasser sur les conséquences d’une chute malencontreuse d’un des pots de géraniums qui les décorent (ce que, par respect pour les géraniums, je vous conseille d’éviter) il ne sert à rien de s’énerver contre ce pathétique individu à la suite de son coup de bluff désespéré. Car c’est bien d’un coup de bluff dont il s’agit, coup de bluff s’appuyant sur une logorrhée de mensonges éhontés débités sans même sourciller, ce qui force quand-même un peu l’admiration, de la même façon que l’on admire l’opiniâtreté du bousier, cet insecte qui pousse devant lui une gigantesque boule de merde contre vents et marées.  Il faut bien comprendre qu’il y a le feu au lac et que si le nombre de vaccinés n’est pas suffisant, d’ici à la fin de l’année, pour maintenir l’illusion de l’efficacité de la vaccination et de l’action publique dans le déroulement de l’épidémie et justifier le contrôle préventif des foules, le risque est grand que l’exécutif aie des comptes à rendre avant les élections jusqu’auxquelles il doit à tout prix tenir et éviter des débordements populaires susceptibles de s’accompagner, pour lui et ses sbires, d’une coupe légèrement dégagée derrière les oreilles.  Il lui faut absolument éviter que, confrontée sans couverture vaccinale importante, à un taux de mortalité ridicule, l’inanité de ladite vaccination de masse finisse par sauter aux yeux comme une représentation en 3d de Rocco Siffredi, d’autant qu’elle est réalisée avec un type spécifique de substance médicamenteuse expérimentale à l’efficacité au mieux partielle et discutable, qui n’a de vaccin que le nom, ne bénéficie que d’une autorisation provisoire et dont les fabricants se sont exonérés de toute responsabilité et ce, contre un type spécifique, lui aussi, de maladie, peu léthale, qui a autant à voir avec la tuberculose ou la polio que Brigitte Macron avec une figue… avant séchage. La dialectique absurde du gouvernement pour justifier l’efficacité du vaccin contre un virus qui ne concerne qu’une infime minorité de la population revient à dire : « j’ai mis des épouvantails à pangolin dans mon jardin et c’est vachement efficace car je n’ai aucun pangolin». 
Par ailleurs, dès janvier, les premiers vaccinés repartiront sur un nouveau cycle enculatoire et, quittant le camp du bien, se retrouveront automatiquement dans le camp du mal avec un pass sanitaire périmé, rejoignant dans l’infamie et la vindicte populaire ceux qui ne se seront pas encore fait vacciner, ce qui deviendra totalement ingérable. Les naïfs qui avaient accepté 2 piquouzes en croyant pouvoir reprendre une vie normale après ne sont pas forcément prêts à signer pour 3 voire quatre piquouzes annuelles, à vie, dont les effets cumulés sont inconnus et dont il est désormais avéré qu’elles ne protègent, au mieux, que partiellement contre un virus en constante mutation qui, de toutes façons, fait courir un risque quasi-nul à l’immense majorité d’entre eux. D’autant qu’on va désormais leur demander de vacciner aussi leurs enfants pour lesquels le ratio bénéfices-risques est carrément défavorable, ces derniers ayant plus de chances d’être transformés en légumes à cause du vaccin que de succomber à la bébête à cornes. Libre à vous de croire Macron et de gober que le petit Paradis sur terre qu’il nous a décrit, avec une croissance de 6% en 2021, correspond à une réalité quelconque, auquel cas vous êtes encore sur la liste du Père-Noël et de la petite souris des dents. Un Macron qui, sauf aide de ladite petite souris et d’une version dudit vaccin en suppositoire, n’a pas les moyens de vacciner par la force des millions de récalcitrants dans des délais contraints. Sa seule chance est de les affoler par le chantage pour qu’ils se précipitent d’eux-mêmes dans les centres et que leur nombre diminue assez pour constituer une minorité suffisamment faible pour qu’elle puisse être maltraitée sans que le reste de la population ne bouge.  Sachant qu’avant qu’une loi soit applicable, il faut qu’elle soit votée et publiée, il est urgent d’attendre et de ne pas tomber dans le panneau, d’autant que, même si le conseil d’état et le conseil constitutionnels sont largement à sa botte, ils seront contraints, à minima, de sauver les apparences et de retoquer un petit peu les textes qui seront adoptés, occasionnant des délais supplémentaires que Macron ne peut pas se permettre.  De plus, jusqu’à présent, le personnel médical mécontent continuait à travailler, même en grève, ne voulant pas avoir sur la conscience les morts que des arrêts de travail éventuels occasionneraient dans un système déjà au bord de la rupture. Dans la mesure où c’est l’état qui leur interdit de travailler s’ils ne sont pas vaccinés et prend la responsabilité morale des conséquences, certains choisiront, dans un premier temps, de quitter leur travail, et même si ce nombre est faible, c’est un nombre que des services déjà en carence ne peuvent pas se permettre, ce qui va encore augmenter les tensions.  La solution est donc, pour les plus timorés, de trainer les pieds jusqu’à ce que la chose soit vraiment et légalement obligatoire (d’autant que, même au pire des cas, une affluence soudaine est plus à même de gripper la machine qu’un étalement) et, pour les plus courageux et déterminés, de pratiquer la désobéissance civile en s’organisant pour se passer de tous les commerces et services qui leur seront inaccessibles et que Macron ne peut pas se permettre de voir fermer les uns après les autres.  Encore une fois, il s’agit d’une course contre la montre et il suffit de tenir quelques mois sachant que, sauf à tomber dans le panneau, comme tous ceux qui ont fait sauter doctolib par tranche de 17.000 moutons à la minute, le temps joue contre Macron et ses commanditaires, d’où ce coup de bluff désespéré, sous forme d’électrochoc, qui est une véritable déclaration de guerre irréversible (aux conséquences que l’on ne mesure pas encore) envers tout individu ayant encore deux sous de bon sens ou des illusions sur la démocratie, les deux allant rarement ensemble.
Comme je vous le disais au début, j’ai été bloqué pendant une semaine par Youtube d’où le retard de la vidéo que je poste en même temps que celle-ci. Il est donc possible que, dans un avenir très proche, je ne puisse plus rien poster pour une période bien plus longue sans que j’aie les moyens de vous en informer, voire que cette chaîne disparaisse comme une promesse électorale au lendemain des élections.  Si vous appréciez mon contenu, je vous conseille donc de conserver quelque part les liens de mes autres chaînes qui figurent en description et sur lesquelles, par ailleurs, vous trouverez l’intégralité de mes vidéos. J’ai dû en effet mettre en privé la majorité d’entre-elles sur Youtube.
La raison en est qu’après m’avoir laissé tranquille un petit moment, les élections s’approchant, ledit Youtube qui participe à un ménage qui ne va faire que s’intensifier, a recommencé à me chatouiller entre le scrotum et le périnée. La tactique consiste à striker d’anciennes vidéos datant de plus de 3 ans au prétexte qu’elles ne correspondent pas aux standards de bienpensance d’aujourd’hui. Généralement, quand ils commencent comme cela, pour l’avoir déjà expérimenté et être passé plusieurs fois au bord de la suppression de chaîne, la chose se limite rarement à une seule vidéo et quand, comme moi, on en a plusieurs centaines et que chacune d’elles est potentiellement une bombe à retardement, autant dire que pas besoin de tirer les cartes pour réaliser que transporter de la nitroglycérine dans une bouteille d’Orangina ne peut pas bien se terminer.  J’ai donc immédiatement mis en mode privé la majorité d’entre-elles, notamment celles de traduction de charmantes jeunes dames, sachant, par ailleurs, que si moi j’ai des avertissements en raison de soi-disants « appels à la haine » pour ces simples traductions, les vidéos originales continuent leur petite vie à l’étranger comme si de rien n’était, sans que YouTube ne s’en insurge, démontrant, s’il en était encore besoin, la place de la France sur l’échelle de la liberté d’expression. J’en profite, pour répondre à ceux qui m’ont interrogé à juste titre, pour vous signaler que, suite à un petit cafouillage de ma part, dans la précipitation, la vidéo de présentation de la chaîne qui n’était visible que sur la page d’accueil est passée un moment en mode public et a été présentée comme une nouvelle vidéo ce qui a pu en perturber certains.
 Le côté positif est que si, pendant une semaine donc, ma dernière vidéo n’a été publiée que sur mes autres chaînes sur d’autres plateformes elle a cumulé un total de plusieurs milliers de vues ce qui commence à se rapprocher de ce que je fais sur youtube que, par ailleurs, si j’étais complotiste, je soupçonnerais de bloquer tant mes vues et mon nombre d’abonnés que ma visibilité. Si la progression continue, il est donc possible que la suppression probable de la chaîne ne signifie pas pour autant la fin de la mite dans la caverne.
 Pour autant, il faut garder à l’esprit que toutes ces plateformes sont en grave danger car beaucoup n’ont pas un modèle économique viable et les autres, telles Bittube et Odysee, ont un modèle basé sur les crypto-monnaies et que, justement, le système lance une vaste offensive contre ces dernières qu’il cherche à s’accaparer, les expurgeant au passage de l’anonymité qui est leur principal intérêt, aidé en cela par de nombreux scandales, tombant on ne peut plus à propos, ayant entraîné la ruine de nombreux porteurs escroqués par les intermédiaires qui leurs permettent de vendre ou d’acheter lesdites crypto-monnaies dont les cours ont été passablement secoués proportionnellement à la baisse de confiance des gens.
 Dans tous les cas, tant que je suis présent sur cette plateforme, je vous encourage à vous abonner et liker le contenu car Youtube, même s’il fonctionne, lui-aussi, sur le principe de la chambre d’écho étanche, ne proposant aux gens que des contenus qui vont dans leur sens, reste encore, hélas, la meilleure façon de toucher, notamment par les partages et par les centres d’intérêts transversaux comme l’humour, un public qui ne s’est pas encore posé certaines questions. De plus, Youtube est plus pratique pour gérer les commentaires, permet une meilleure qualité de streaming et reste la seule plateforme qui propose des sous-titres, ce qui est important pour les personnes souffrant de problèmes d’audition ou ceux qui ont du mal avec l’accent toulousain. A ce propos, je vous rappelle que vous pouvez trouver la totalité des transcriptions de mes vidéos sur mon blog qui figure également en description.
 Dans tous les cas, et quoi que l’avenir nous réserve, je ne saurais vous dire à quel point j’ai apprécié vos encouragements, votre soutien, la pertinence et l’humour de vos commentaires et le fait de savoir que, dans un Monde qui sombre inexorablement dans la folie la plus totale, il reste encore quelques miraculés capables de constater que l’eau ça mouille et que 2 + 2 ça fait 4. Merci encore à tous et à bientôt…. J’espère.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*