Quitter ou pas la France ? Réponse de Daniel Conversano à Résistance républicaine

Spread the love

Publié le 1 décembre 2020 – par Christine Tasin– 2 commentaires

On se souvient que j’avais relayé sans y adhérer moi-même, pour info et réflexion de tous, un appel de Daniel Conversano à quitter la France et à venir le rejoindre dans les pays de l’est.

https://resistancerepublicaine.com/2020/11/07/daniel-conversano-invite-nos-jeunes-a-sexiler-dans-les-pays-de-lest-la-grande-evasion/

Cela avait permis des échanges très intéressants et riches dans les commentaires et cela avait permis à chacun d’approfondir la question qui se pose, forcément, de temps en temps, devant l’état de la France et la dictature macronienne et gauchiste.

.

Daniel* a été ravi de les lire et il a fait une video pour répondre à vos objections, à vos questions…

La voici ci-dessous.  Elle est longue mais elle porte sur plusieurs sujets, il nous fait le plaisir et l’honneur de dire que notre public, nos adhérents, nos lecteurs, notre camp, bref, à Pierre et à moi, ce serait le meilleur du camp national (minute 22) et il loue notre « ouverture d’esprit », à nous et aux nôtres, « bien que nous venions de la gauche ». Certes je me sens plutôt du camp patriote que du camp national mais on a chacun nos idéaux, notre vocabulaire… et je comprends bien que c’est un sacré compliment qu’il nous fait. Alors c’est parfois drôle, quand il parle de notre classe moyenne ++, culturellement construits, de notre ligne « patriotarde » mais il y a pas mal de choses bien vues et louangeuses pour nous qui serions « ouverts d’esprit », « ce qui, selon Daniel Conversano, serait rare dans la mouvance. D’ailleurs, il invite ses troupes de « natios » à venir visiter régulièrement Résistance républicaine« c’est vraiment agréable », « ils sont patriotes, ils sont ouverts d’esprit, c’est très rare dans la dissidence. Chez eux, ceux qui sont opposés à l’islamisation de notre pays c’est des amis. C’est la France des braves gens, il n’y a aucune arrogance »...

« Et que Résistance républicaine, qui est très cliqué, qui a beaucoup plus de visiteurs que mon site, ce soit eux qui fassent ma promotion, je trouve ça incroyable. »

A partir de la minute 22 il lit des passages de mon article et des commentaires et il répond aux critiques, aux questions… c’est très intéressant, même si, au moins pour le moment, nous sommes majoritairement dans le camp du « on n’abandonne pas son pays quand il est dans la merde, on ne laisse pas les vieux crever tout seuls face à l’immigration et l’islamisation pendant que les jeunes générations se barrent… Il explique sa vision de la vie, de l’immigration, il rappelle les caractéristiques de la Roumanie, de la Pologne… notamment dans leur rapport avec l’islam, avec la Turquie…Il explique ainsi qu’il y a un énorme besoin de main d’oeuvre en Roumanie et qu’ils font venir des Asiatiques… Le racialiste qu’il est s’inquiète par exemple du relativement grand nombre de Noirs français ou allemands qui viennent en Roumanie pour travailler ou faire leurs études… Les Chinois, eux aussi, commencent à acheter des terres, en Roumanie, en Ukraine… Daniel est plus inquiet de ces 2 immigrations que de la proximité de la Turquie… 

Je signale dans la foulée que Daniel Conversano a « libéré » notre entretien d’il y a 2 ou 3 ans que j’avais évoqué lors de mon premier article.

*Daniel Conversano a fait une déclaration sur Télégram pour se démarquer de Solveig Mineo et son compagnon, avec qui il ne travaille plus depuis un an

https://resistancerepublicaine.com/2020/11/29/comment-ceux-qui-se-disent-attaches-a-notre-civilisation-peuvent-ils-denoncer-les-leurs-au-regime-macronien/

.

Pour joindre l’exilé en Roumanie et lui poser des questions : danielconversano@tutanota.com

2 RÉPONSES À “QUITTER OU PAS LA FRANCE ? RÉPONSE DE DANIEL CONVERSANO À RÉSISTANCE RÉPUBLICAINE”

  1. Avatar MahautJacqueline dit :1 décembre 2020 à 17 h 31 minJ’ai vécu presque 30 ans hors de France dans différents pays et surtout dans un pays européen voisin et suis revenue après toutes ces années d’absence. Mon plus grand regret, c’est d’être revenue. J’ai subi pendant des années une double imposition de la part du Fisc français sur ma retraite d’un autre pays européen et je n’avais plus de quoi vivre, alors que la France violait la convention entre ce pays et la France signée par M. Joxe sur la non-double imposition. Je n’ai qu’une envie, c’est de fiche le camp de ce pays où je suis née.Répondre
  2. Avatar Tigroudu86 dit :1 décembre 2020 à 20 h 43 minJe partage le même avis, car je pars en aout prochain reprendre un fonds de commerce dans un COM et personne ne m’en empêchera

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*