Que vont devenir les 44 bistrotiers bretons qui refusent de contrôler le Pass Sanitaire ?

capture-2021-08-06-C3A0-08.42.26-660x377.jpg
Spread the love

Les Résistants Uncategorized Publié le 6 août 2021 – par Christine Tasin– 20 commentaires

Ils ne prennent pas position pour ou contre le vaccin, ils refusent de devoir trier, vérifier, choisir… qui entre et consomme chez eux.

Ils refusent de devoir claquer la porte au nez de ceux qui, depuis des années, les font vivre.

C’est un sacré et bel argument. Un argument sacré. Oui, le Pass Sanitaire sépare la population en deux et va créer des frontières entre amis…

.

CONTRÔLES – Une cinquantaine de cafetiers et restaurateurs bretons ont annoncé leur opposition au pass sanitaire, expliquant refuser « de jouer le rôle de police sanitaire » dans leur établissement.

Avant même sa mise en place, ils le refusent. Une cinquantaine de cafetiers et restaurateurs implantés dans 38 communes bretonnes ont manifesté publiquement leur opposition au pass sanitaire obligatoire. Ils ont indiqué refuser vouloir se soumettre « au rôle de police sanitaire » dans leur établissement. Une tâche qui doit les attendre à partir du 9 août. « Nous sommes des lieux ouverts à toutes et tous sans distinction (…). L’accueil sans condition, l’entraide et l’échange sont des notions fondamentales, inscrites dans notre socle de valeurs », ont-ils précisé dans un communiqué publié sur leur page Facebook.

« Nous refusons de jouer le rôle de police sanitaire et ainsi de contrôler, de trier et de séparer les usagers de nos lieux », ont-ils ajouté, estimant également que le pass sanitaire pourrait les contraindre à « refuser de servir un verre ou permettre d’assister à une animation à des personnes que nous côtoyons depuis des années ». Avec la mise en œuvre de cet outil par le gouvernement, ces bistrots y voient « une ligne rouge »de franchie, allant à l’encontre de « la défense de la liberté individuelle d’aller et venir dans des lieux publics ».Pour autant, ces cafetiers et restaurateurs bretons se disent « pleinement conscients du contexte sanitaire »et ne souhaitent pas remettre « en débat la pertinence du vaccin ». Pour rappel, le pass sanitaire doit être étendu dès le 9 août aux cafés, restaurants, trains grandes lignes et vols intérieurs, ainsi qu’aux patients non urgents et visiteurs dans les établissements de santé et maisons de retraite. Tout cela est sous réserve de la décision attendue jeudi du Conseil constitutionnel, saisi par des députés de gauche.https://www.lci.fr/societe/covid-19-coronavirus-pandemie-quatrieme-vague-variant-delta-pass-sanitaire-une-cinquantaine-de-bistrots-bretons-refusent-de-le-controler-2193129.html

On les salue avec Philippot, bien sûr.

Mais que vont-ils devenir au premier contrôle ?  Amende, prison, fermeture administrative… leur sont promis et les pandores diligentés par Darmanin se feront un plaisir de leur fondre dessus.

Il serait temps de sortir Panoramix de sa tombe, on va diantrement avoir besoin de potion magique en Bretagne…

Sans doute que cette situation abominable va relancer les discours et aspirations indépendantistes, les envies de faire sécession du pouvoir macronien assimilé au pouvoir républicain, au pouvoir français…

On danse sur un volcan. Tout est possible… le pire comme le meilleur.

vieux bidasse il y a 1 jour

Logiquement, ils ne devraient rien risquer, vu qu’ils n’ont aucune habilitation sauf celle sortie d’un chapeau par le dictateur. Répondre

Dominique

Dominique il y a 1 jour

Tous les restaurateurs auraient du se rebeller l’été passé.
Ils paient leur soumission à ceux qui veulent détruire classe moyenne et petites entreprises. Répondre

Blackjack

Blackjack il y a 9 heures Reply to  Dominique

Helas Macron les a endormis a coup d’aides covid. Certains gagnaient plus a être fermés.
Difficile de bouffer la main qui te nourrit.
Macron est un malin il a divisé pour mieux regner… la 1ere lecon que recoivent nos politicards Répondre

Christian Jour

Christian Jour il y a 1 jour

On danse sur un volcan, Ok alors qu’il explose. Répondre

Hollender

Hollender il y a 1 jour Reply to  Christian Jour

Tout à fait d’accord ! Il faut les fusiller ! Pour l’exemple comme durant la 1ère guerre mondiale.
Mohamerde Macron avance tranquillement vers la falaise d’où il va sauter avec sa bande de saltimbanques, comme les lemmings. Répondre

Argo

Argo il y a 1 jour

Hommage à ces courageux Bretons! Faire le travail des flics, trier les gens, refuser des clients, quel monde! Quelle société! Répondre

Hollender

Hollender il y a 1 jour Reply to  Argo

Dans le golfe arabo-persique, notre chef mécano BRETON disait déjà dans les années 80 au sujet du chef de site:
 » Il a des couilles au cul,…Mais ce ne sont pas les siennes….. «  Répondre

Antiislam

AdministrateurAntiislam il y a 1 jour Reply to  Hollender

Bonjour,

De Clemenceau à propos de Lyautey … Répondre

Hollender

Hollender il y a 20 heures Reply to  Argo

N’oublions pas les jeunes Bretons qui ont été les premiers à s’élancer sur la Manche pour rejoindre le Général de Gaulle en Angleterre après son appel du 18 Juin !!! Répondre

Blackjack

Blackjack il y a 9 heures Reply to  Argo

Ils n’auront pas a les trier…
Ils ne viendront tout simplement pas!!!
J’estimes un baisse de 70% sachant qu’un couple ne se divise pas pour un schema vaccinal Répondre

Sugarhawk

Sugarhawk il y a 1 jour

Que tous les bistrotiers de France et de Navarre fassent de même ! Répondre

Jak Sivens

Jak Sivens il y a 1 jour

Ce serait sans équivoque la TVA collectée qui manquerait dans la caisse de l’état ce secteur d’activité est pris en étau entre l’état et le boycott des consommateurs ce dont ils sont bien conscients si ils collaborent c’est le boycott si ils résistent c’est la sanction qu’est-ce qu’ils y gagnent en définitive rien donc je crois que certains fermeront sur le plan de l’économie nationale se serait le PIB qui serait impacté je crois que ce n’est pas tenable pour les finances publiques Répondre

Paco

Paco il y a 1 jour

Comme souvent dans l’Histoire, c’est du pire que sortira le meilleur… Répondre

bouillot

bouillot il y a 1 jour

ils ont raison de ne pas se laisser faire les bretons. Répondre

Rogers

Rogers il y a 1 jour

Bonjour les Bretons , ne sont Pas seuls , je viens de passer 15 jours dans le sud, est j’ai connus 6 restaurateurs qui refusent eux aussi de sélectionner leurs clientèle , ils ont affiché un écriteau sur leur vitrine  » ici refus de contrôle pass, nous ne sélectionnons pas notre clientèle,  » l’un d’eux m’a dit si on me verbalise , rien a foutre je laisse faire , et si on me mets une fermeture administrative je vend de suite et je me barre de ce pays. Répondre

Mountain

Mountain il y a 1 jour

Voila des gens courageux qui ne baissent pas la tête et qui ne se plient pas à tout ,bravo à ces bretons qui osent s’élever contre ce pass de la honte . Répondre

Rock n rott

Rock n rott il y a 23 heures

L’hymne de la Bretagne
Bro gozh ma zadoù

« Ni, Breizhiz a galon, karomp hon gwir Vro ! Brudet eo an Arvor dre ar bed tro-dro. Dispont kreiz ar brezel, hon tadoù ken mat, A skuilhas eviti o gwad.

Refrain

O Breizh, ma Bro, me ‘gar ma Bro. Tra ma vo mor ‘vel mur ‘n he zro. Ra vezo digabestr ma Bro ! Breizh, douar ar Sent kozh, douar ar Varzhed, N’eus bro all a garan kement ‘barzh ar bed, Pep menez, pep traonienn, d’am c’halon zo kaer, Enne kousk meur a Vreizhad taer !

Refrain

Ar Vretoned ‘zo tud kalet ha kreñv ; N’eus pobl ken kalonek a zindan an neñv, Gwerz trist, son dudius a ziwan eno, O ! pegen kaer ec’h out, ma Bro !

Refrain

Mar d’eo bet trec’het Breizh er brezelioù bras, He yezh a zo bepred ken beo ha bizkoazh, He c’halon birvidik a lamm c’hoazh ‘n hereiz, Dihunet out bremañ, ma Breizh ! » Répondre

yves

yves il y a 23 heures

mêêê…..!!!!

je croyais que Marthe Richard avait fait fermer les maisons de PASS

J’ai un temps de retard ou quoi ???? Répondre

Anne Lauwaert

Anne Lauwaert il y a 9 heures

Ce n’est pas le pass qui sépare, ce qui sépare c’est la soumission. Le pass devrait faire l’union sacrée contre la dictature.  Répondre

Filouthai

Filouthai il y a 4 heures

Toute la Gaule est occupée par l’envahisseur !
Toute … ? Non, car un petit village résiste encore. ….

Ça vous rappelle rien ? Répondre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*