Pour l’avocat Michael Brunner la vaccination des mineurs serait illégale… pour les mêmes raisons la criminelle circoncision est illégale… il faut le consentement éclairé de la victime… Jamais et aucun vaccin n’apporte la preuve de son utilité…

Spread the love

covid 19 dictature sanitaire Publié le 18 août 2021 – par Corail– 13 commentaires

L’avocat Michael Brunner : « Ce n’est pas une vaccination, c’est l’administration d’une substance expérimentale »

Michael Brunner est l’équivalent en Autriche de l’avocat français Carlo Brusa.

« Ce n’est pas une vaccination, c’est l’administration d’une substance expérimentale basée sur un gène. »

« Comme il ne s’agit pas d’une vaccination au sens classique du terme, je ne peux pas imposer la vaccination. »

« Si cette approbation est conditionnelle, je ne peux obliger personne à participer. »

Voir la video ici :

Transcription :

La vaccination, qui à mon avis n’est pas une vaccination, mais l’administration d’une substance expérimentale basée sur un gène. Ces substances ne peuvent pas empêcher une personne d’être infectée par le virus Sars-Cov-2. De là, cette substance ne peut pas non plus éviter que Sars-Cov-2 ne contamine une autre personne.  En ce sens, il ne s’agit pas d’une vaccination au sens classique du terme. Tout au plus, elle peut protéger contre un développement grave de la maladie. Et si je ne considère que cela, indépendamment de toutes les autres considérations juridiques que je voudrais évoquer brièvement, l’obligation de vacciner est hors de question. Une telle vaccination obligatoire ou une telle discrimination parce que quelqu’un ne veut pas être vacciné viole la résolution numéro 23-61 du Conseil de l’Europe du 27 janvier 2021. Le Conseil de l’Europe a déclaré que nul ne doit être discriminé s’il ne souhaite pas se faire vacciner (NDLR de RR : cette résolution n’est pas contraignante, donc on ne peut pas s’appuyer dessus).  Personne ne peut être contraint à se faire vacciner. La vaccination ne doit pas être une condition préalable à l’accès à une profession ou à la vie publique. Ce sont des paroles claires prononcées par le Conseil de l’Europe et les gouvernements des pays membres devraient s’y conformer.

Ces substances génétiques n’ont été approuvées qu’à titre provisoire, au sens du règlement n° 507 de 2006 de l’UE. Ils ne sont autorisés que provisoirement car des études essentielles manquent ou ne sont pas achevées. Il n’existe pas d’études sur les effets et les impacts à moyen et long terme. Aucune étude sur les effets sur la fertilité. Ceci est particulièrement important si vous souhaitez vacciner des mineurs.

Il n’existe aucune étude sur les effets de l’administration de ces substances avec une médication. Une approbation conditionnelle, où l’on ne peut prévoir l’essentiel, ne peut jamais servir de base pour inciter quiconque, même indirectement, à subir une telle thérapie génique. C’est carrément illégal.

Peut-être un mot sur la rumeur de la « vaccination » (entre guillemets) des mineurs, car elle est toujours présentée dans les médias comme s’il s’agissait d’une question très claire. Je ne le vois pas de cette façon. En tant qu’avocats des droits fondamentaux, nous avons examiné cette question en détail. En Suède, par exemple, qui est un pays relativement favorable aux vaccins, aucune personne de moins de 18 ans n’est autorisée à se faire vacciner. Et nous sommes arrivés à la même conclusion juridique. Un enfant qui est capable de comprendre, un mineur qui est capable de comprendre, qui a la capacité de jugement, peut décider de consentir à un traitement médical, c’est-à-dire s’il peut voir l’étendue du traitement médical. Il ou elle a alors le pouvoir de décision. Si ce traitement médical implique des effets néfastes ou graves sur son intégrité physique ou sa personnalité, il nécessite le consentement du représentant légal. Mais le paragraphe 42, comme la loi sur les produits thérapeutiques, interdit fondamentalement l’administration clinique de médicaments, de traitements aux mineurs, sauf pour des raisons exceptionnelles très particulières.

Une raison exceptionnelle très spéciale serait qu’il est nécessaire de détecter la maladie chez un mineur ou de l’en guérir. Et encore une fois, la condition sine qua non est que le bénéfice doit être supérieur au risque. Nous sommes dans la phase d’essai clinique de l’administration de ce traitement génétique. Il ne dispose que d’une autorisation conditionnelle, et les moins de 18 ans ne sont donc pas autorisés à participer à ces vaccinations. Si cela se produit quand même, et les tribunaux devront le préciser dans un avenir plus lointain, il s’agit d’une intrusion dans son intégrité physique, le consentement est nul et non avenu, et la responsabilité du médecin vaccinateur est alors évidente. Je ne veux pas que nous devions mener de telles poursuites en propageant qu’environ 1,5 million de mineurs doivent être traités avec ces substances.

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

  • https://www.facebook.com/v2.3/plugins/share_button.php?app_id=249643311490&channel=https%3A%2F%2Fstaticxx.facebook.com%2Fx%2Fconnect%2Fxd_arbiter%2F%3Fversion%3D46%23cb%3Df19ec1fcb5cecb6%26domain%3Dresistancerepublicaine.com%26is_canvas%3Dfalse%26origin%3Dhttps%253A%252F%252Fresistancerepublicaine.com%252Ff1b99623ac348d6%26relation%3Dparent.parent&container_width=0&href=https%3A%2F%2Fresistancerepublicaine.com%2F2021%2F08%2F18%2Fpour-lavocat-michael-brunner-la-vaccination-des-mineurs-serait-illegale%2F&layout=button_count&locale=fr_FR&sdk=joey
  • https://platform.twitter.com/widgets/tweet_button.f88235f49a156f8b4cab34c7bc1a0acc.fr.html#dnt=false&id=twitter-widget-0&lang=fr&original_referer=https%3A%2F%2Fresistancerepublicaine.com%2F2021%2F08%2F18%2Fpour-lavocat-michael-brunner-la-vaccination-des-mineurs-serait-illegale%2F%3Futm_source%3Dfeedburner%26utm_medium%3Demail%26utm_campaign%3DFeed%253A%2Bresistancerepublicaine%2B%2528Resistance%2BRepublicaine%2529&size=m&text=Pour%20l%27avocat%20Michael%20Brunner%20la%20vaccination%20des%20mineurs%20serait%20ill%C3%A9gale&time=1629435189360&type=share&url=https%3A%2F%2Fresistancerepublicaine.com%2F2021%2F08%2F18%2Fpour-lavocat-michael-brunner-la-vaccination-des-mineurs-serait-illegale%2F&via=Resistance_R
  • Share
  • Сохранить14
  • WhatsApp
  • Telegram
  • E-mail

 S’abonner 

guest

{}[+]13 COMMENTAIRES 

jacques

jacques il y a 1 jour

Légalité ? Illégalité ? C’est quoi tout ça ? Ces notions n’existent plus de la même façon que l’état de droit n’existe plus. Alors que reste-t-il ? Devinez … Répondre

GAVIVA

GAVIVA il y a 1 jour

Il y a longtemps j’ai lu, je ne sais plus où mais ça m’a marquée, deux histoires de plaintes des enfants contre leurs parents. La première, elle reprochait à ses parents pas gâtés par la nature de l’avoir fait naître en sachant qu’elle aussi sera disons…Pas très jolie.
L’autre, malheureux dans la vie, reprochait ses malheurs à ses géniteurs qui pourtant n’étaient pas des tortionnaires.
Eh bien là les enfants qui porteront plainte contre leurs vieux pour les avoir fait piquer auront de bonnes raisons de le faire! Répondre

Folavoine

Folavoine il y a 1 jour

A imprimer et afficher sur les murs des mairies, banques, pharmacies, grandes surfaces, finalement tous les endroits possibles et évidents.
Nous ne sommes pas des cobayes, nos enfants non plus. Répondre

Argo

Argo il y a 1 jour

Que dire de plus? L’UE, Macron ont violé toutes les lois en rapport avec la protection de l’humain. Alors, quand Minus évoque les droits de l’homme, je pouffe! Répondre

Zacharie

Zacharie il y a 1 jour

Dans le document de 64 pages qui attaque l’Etat français pour crime contre l’humanité, il y a une explication scientifique claire sur la capacité du produit injecté de transformer l’ADN, malgré les promesses du fabricant qui ne prend aucune responsabilité sur les effets de son produit ! Répondre

PASCAL ALEVEK

PASCAL ALEVEK il y a 1 jour

Le Pr Montagnier qui est considéré maintenant comme un complotiste vient de lancer un message d’alerte, pour lui les vaccinés seront condamnés à cause d’une déficience d’anticorps, on ne peut pas ne pas faire le lien avec le livre d’Attali de 1981  » l’avenir de la vie », Attali explique le problème de démographie qui arrive et qu’il ne sera pas possible de faire des tests d’intelligence sur la population, d’où l’idée d’utiliser la vaccination comme moyen de sélection naturelle de type Darwin. Les personnes qui se vaccineront s’élimineront d’elles-mêmes par faiblesse (confiance, manque de réflexion, incapacité de discernement, inadaptation). Ainsi la population qui se vaccinera disparaîtra non pas tout de suite mais en quelques années laissant le champ libre aux non vaccinés considérés alors comme aptes à la modernité. Répondre

bernard

bernard il y a 21 heures Reply to  PASCAL ALEVEK

oui mais comment faire si ce produit(vaccin) devient obligatoire ? Répondre

poison légal

poison légal il y a 1 jour

Vaccination des mineurs illégale ? Tu parles !!! Big Pharma et ses milliards a décidé d’imposer son poison , il achètera des politicards pourris et la vaccination obligatoire de TOUS , mineurs ou pas , deviendra vite parfaitement légale ! Le pognon passe avant la santé quand même !! Répondre

bb48

bb48 il y a 1 jour

Elle l’est déjà pour les majeurs pour le PASS ( Cf le Règlement Européen du 14 Juin 2021 n° 2021/953 publié au J.E. le 15 juin 2021, lui,  a une valeur juridique obligatoire et supérieure aux lois françaises et aux décisions du Conseil d’Etat et du Conseil Constitutionnel français)

MACRON s’est ASSIS dessus, Répondre

hello

hello il y a 1 jour

un vrai scandale d’état : RESISTONS et protégeons nos enfants Répondre

CORAIL

CORAIL il y a 1 jour

« Vaccins Pfizer et Moderna: les autorités américaines avertissent de possibles risques cardiaques »

https://francais.rt.com/international/88238-vaccins-pfizer-moderna-autorites-americaines-avertissent-possibles-risques-cardiaques-covid-19 Répondre

pascale leroynec

pascale leroynec il y a 1 jour

Après 6 mois on constate qu’il y a un pourcentage de cas graves et de décès identique chez les vaccinés et les non vaccinés.
On se retrouve avec un niveau d’anticorps trop faible, comme après la première injection où selon l’académie de médecine on serait plus sensible au covid.
Dans certains pays on commence à voir que les vaccinés sont même plus touchés que les non vaccinés d’où la nécessité des doses de rappel.
Les vaccinés sont condamnés à se voir administrer des doses de rappel tous les six mois s’ils ne veulent pas contracter une maladie plus grave que chez les non vaccinés. Cela va être très dur pour les vaccinés de résister aux thromboses à répétition, surtout pour les jeunes qui réagissent fortement au vaccin. Répondre

Pascal JUNG-LEDOUX

Pascal JUNG-LEDOUX il y a 1 jour

De tous les messages que je reçois tous les jours, 60% parlent du covid…
Seuls, les vôtres ont du sens et pleins de réalités!!! Répondre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*