Pass sanitaire ; Richard Ferrand tient aux privilèges des députés

Spread the love

jeudi 22 juillet 2021, par  Adélaïde Motte

L’Assemblée nationale examine actuellement le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire, principalement dédié au pass éponyme. Selon ce projet de loi, le fameux pass serait obligatoire pour entrer dans un cinéma, un restaurant, un centre commercial… mais pas pour entrer à l’Assemblée nationale. Des députés LaREM ont donc déposé un amendement visant à combler ce manque, amendement qui a été refusé en commission. Selon Richard Ferrand, cet amendement pourrait empêcher les députés d’exercer leurs pouvoirs, et donc porter atteinte au “libre exercice du mandat parlementaire”.

La Commission parlementaire admet ainsi que les députés sont au-dessus des lois. Alors que le projet de loi demande qu’à partir du 30 août, les soignants, mais aussi les salariés des transports en commun, centres commerciaux, grands magasins, restaurants, etc., soient vaccinés ou testés pour pouvoir travailler, les députés, eux, refusent de se soumettre à une telle contrainte. Il doit en effet être plus simple d’imposer aux autres ce que l’on ne s’impose pas à soi-même.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*