…par Jonas E. Alexis, rédacteur en chef de VT ; Un agent du Mossad se rend à Washington

Spread the love

Benjamin Netanyahou ne se repose jamais. Parce qu’il continue à vivre dans la peur, parce qu’il sait qu’il perpétue des mensonges catégoriques depuis le début des temps, il est manifestement dans la panique. Actuellement, il est à nouveau en panique parce que l’administration Biden pourrait choisir de se retirer du scénario israélien, notamment en ce qui concerne l’Iran.

Nous avons déjà vu comment l’ensemble du régime israélien est dans un état de confusion parce que Biden prévoit de réhabiliter l’accord nucléaire iranien. Selon Benjamin Netanyahu, réhabiliter l’accord avec l’Iran n’est pas une bonne décision politique pour Biden, bien que le rétablissement de cet accord soit bon pour le monde entier, y compris pour les États-Unis.

Alors, qu’a fait le roi Bibi ces derniers temps ? Eh bien, il a envoyé un agent du Mossad à Washington. La mission ? Exposer les exigences d’Israël envers l’Iran. Peut-être que Biden doit rappeler Bill Clinton et lui demander comment il a répondu à Nétanyahou lorsque le fou de Tel-Aviv a formulé sans relâche une demande diabolique après l’autre. Clinton, comme il l’a déjà fait remarquer, a dit un jour à Nétanyahou : « Pour qui se prend-il ? Qui est la putain de superpuissance ici ? » [1]

Joe Lockhart, le porte-parole de la Maison Blanche à l’époque, a déclaré que Nétanyahou était « l’un des individus les plus odieux dans lequel vous allez entrer – juste un menteur et un tricheur. Il pouvait ouvrir sa bouche et vous ne pouviez pas avoir confiance que tout ce qui en sortait était la vérité »[2].

Le président français Nicolas Sarkozy et l’ancien président américain Barack Obama sont arrivés à la même conclusion en 2011. « Je ne peux pas supporter Nétanyahou, c’est un menteur », a déclaré Sarkozy à Obama. Barack Obama a répondu : « Vous en avez marre de lui, mais je dois m’occuper de lui encore plus souvent que vous »[3]. L’administration Obama, comme vous vous en souvenez, a fini par traiter Nétanyahou de « connerie de gonzesse »[4].

Donc, si Nétanyahou est odieux, alors il n’a pas à dire à Biden ce qu’il doit faire avec l’Iran. Le fou, qui a l’habitude d’afficher des versions caricaturales de l’Iran, a déjà envoyé son homme de confiance à la Maison Blanche. Cet homme de confiance n’est autre que Yossi Cohen. Que demande Cohen à la nouvelle administration ?

« Une révision radicale »[5], qui comprend « l’arrêt complet de l’enrichissement de l’uranium et de la production de centrifugeuses perfectionnées ». En outre, Israël veut que l’Iran cesse de « soutenir les groupes terroristes » et « mette fin à sa présence militaire en Irak, en Syrie et au Yémen »[6]. C’est un autre exemple classique qui montre que des gens comme Benjamin Netanyahu vivent dans un monde de rêve, qui est en accord avec une idéologie satanique.

Comment pouvez-vous exiger « l’arrêt total de l’enrichissement et de la production d’uranium » alors que vous avez plus de deux cents têtes nucléaires dans votre sous-sol ? Comment pouvez-vous invoquer des mensonges catégoriques comme l’Iran qui soutient des groupes terroristes en Irak, en Syrie et au Yémen alors que l’Arabie Saoudite, votre alliée, tue des hommes, des femmes et des enfants innocents au Yémen ? Comment pouvez-vous dire que l’Iran a soutenu le terrorisme en Syrie alors que vous avez soutenu le terrorisme en Syrie ?

Vous voyez, l’équation ne peut pas du tout être équilibrée parce qu’aucune personne ayant une once de bon sens ne peut vivre avec elle de manière cohérente et logique. Il faut rester en dehors de l’ordre moral et logique pour arriver à des choses aussi folles.

Biden, je pense, doit s’asseoir à nouveau avec Bill Clinton et lui demander comment il a pu dire au fou de dire à Aviv de rester en Israël.

1] Akiva Eldar, « Perfect English or Not, Netanyahu Shares No Common Language With Obama », Haaretz, 10 février 2009.
[2] Ibid.
[3] Jason Ukman, « Sarkozy to Obama : Nétanyahou est un ‘menteur' », Washington Post, 8 novembre 2011 ; « Sarkozy : ‘Nétanyahou, je ne le supporte pas. C’est un menteur… » Obama : « Vous en avez assez de lui, mais je dois m’occuper de lui tous les jours… », Daily Mail, 9 novembre 2011.
[4] Jeffrey Goldberg, « The Crisis in U.S.-Israel Relations Is Officially Here », Atlantic, 28 octobre 2014.
[5] « Netanyahu to dispatch Mossad chief to meet Biden & outline Israel’s demands for Iran nuclear deal overhaul – reports », Russia Today, 24 janvier 2021.
[6] Ibid.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*