Abonnez vous pour avoir nos derniers articles !

CELEBRITES

Napoléon était-il si petit qu’on le dit ?

Publié

le

La taille du natif de l’île de Beauté fut souvent un moyen pour ses adversaires de l’attaquer. Pourtant la réalité historique pourrait être plus compliqué qu’elle n’est parfois décrite. Combien mesurait véritablement l’empereur ?

La taille du natif de l’île de Beauté fut souvent un moyen pour ses adversaires de l’attaquer. Pourtant la réalité historique pourrait être plus compliqué qu’elle n’est parfois décrite. Combien mesurait véritablement l’empereur ?

Pour les admirateurs de Petit Caporal, ce 5 mai 2021 n’est pas un jour comme les autres. Cela fait en effet 200 ans jour pour jour que ce célèbre personnage de l’Histoire de France s’est éteint sur l’île Saint-Hélène. 

Terrible tyran pour les uns, héros de guerre légendaire pour les autres, ce natif de la Corse est l’un des personnages les plus controversés de l’Histoire du pays. Aussi, pour l’attaquer certains de ses détracteurs aiment notamment se moquer de sa taille supposée. 

Selon leurs dires, l’Empereur français était très petit de taille. L’affirmation est si ancrée dans les esprits qu’elle est presque devenue une réalité scientifique. Est-elle vraie pour autant ? En pratique, elle est à moitié fausse, et donc également un peu véridique.

Taille de Napoléon : réalité historique ou rumeur calomnieuse ?

Napoléon Bonaparte mesurait 1,69 mètre. C’est lors de son autopsie “que son valet de chambre et son médecin” notent ces données, précise la revue Ça m’intéresse. Une taille qui paraît en effet assez modeste au XXIème siècle. De nos jours, les hommes mesurent en moyenne 1,75 mètre.

Comparé à cet indicateur, le Petit Caporal semble donc bien mériter son surnom. Si l’on se replonge cependant dans le contexte de son époque, la réalité apparaît cependant d’une autre manière. 

Comme le rappelle Ça m’intéresse, les Français étaient jadis bien moins grands. “Les historiens ont évolué la taille moyenne de ses contemporains à moins d’1,65 mètre”, poursuit le magazine scientifique. L’on peut donc affirmer que l’Empereur était plutôt dans la moyenne élevée de son époque. 

L’idée, selon laquelle Napoléon était petit, a en fait été répandue par les Anglais, ses plus grands ennemis. Plusieurs de ses généraux présentaient en effet des tailles très impressionnantes. Joachim Murat, roi de Naples, culminait par exemple à 1,81 du sol. De même, les membres de sa garde rapprochés présentaient tous des gabarits plutôt spectaculaires. Au milieu des ces “géants”, celui qui se nommait modestement “Le roi de la Nature” paraissait forcément petit. 

Très discrets et très puissants : qui sont les Napoléons ?

Relativement peu connus, les Napoléons ont bénéficié d’un joli coup de pub cette semaine, puisqu’ils recevront l’ancien président Barack Obama. Comment fonctionne ce club ou plutôt ce réseau, et qui se cache derrière ?

Très discrets et très puissants : qui sont les Napoléons ?

Samedi à Paris, les Napoléons recevront Barack Obama. Il ne s’agira pas de discuter ancien Empire français ou vente de la Louisiane (Etat vendu par l’empereur Napoléon Ier à l’Angleterre), mais plutôt réseautage et stratégie du XXIème siècle. Derrière ce terme de Napoléons se cache en fait un “réseau” qui doit permettre aux acteurs de l’industrie des communications d’entrer en contact. Sur le site, ils se targuent de se faire se rencontrer les acteurs et personnalités de ce domaine. 

Comme l’explique Le Monde qui a consacré un article à ce réseau, il a été fondé en 2015 par Olivier Moulierac et Mondher Abdennadher, deux professionnels de la publicité. Ils disposent par ailleurs d’une société à deux, Momentum, fondée en 2015 et dont le capital social est proche des 220 600 euros. En trois ans, la société a levé 2,2 millions d’euros.

Des membres influents

Olivier Moulierac et Mondher Abdennadher sont également aidés de membres fondateurs, comme Henri Seydoux (PDG de Parrot), Xavier Couture (France Télévision), Jean-Jacques Aillagon (ancien ministre de la Culture et de la communication), Anne Meaux (communicante de haut vol), Corinne Vigreux (co-fondatrice de TomTom consumuser) ou encore Jean-Marie Dru (président de TBWA). Aujourd’hui, pas moins de 1500 personnes, selon LCI, composent ce réseau social.

Le nom a été choisi en hommage direct à l’empereur. “Dans le monde entier, s’il y a une personnalité qui incarne une forme d’audace à la française, c’est Napoléon”, explique Olivier Moulierac. La devise : “L’imagination gouverne le monde”.

Séminaires de luxe et invités prestigieux

Le premier discours de François Hollande après la passation de pouvoir ? C’est face aux membres des Napoléons qu’il l’a donné à Arles. Ce week-end, c’est pas moins de 800 personnes qui pourront grâce au réseau des Napoléons, venir écouter Barack Obama à la Maison de la radio. Le prix de la prestation fait débat mais l’ancien président américain a tendance à facturer aux alentours des 400 000 euros. Le Canard Enchainé assure que c’est Orange qui a payé, ce que dément l’entreprise

Outre ces conférences, les Napoléons organisent deux fois par an un séminaire, à Arles et au Val d’Isère. L’été dernier, les membres du réseau ont pu écouter le PDG de Nespresso, Alexandre Kouchner ou encore Frank Annese et Laurent Joffrin, respectivement fondateur du magazine Society et directeur de la rédaction de Libération. Pour ces trois jours de séminaires, le prix est de 3400 euros. Quant à la précédente édition d’hiver à Val d’Isère, elle avait permis d’accueillir Fleur Pellerin, ancienne ministre, ou encore la chercheuse Réjane Sénac.

Voyez la suite
Donnez votre avis il nous intéresse ! Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CELEBRITES

Quand Macron perd un pari et assume le défi !

Publié

le

Les racailles jouent un double jeu… Macron aussi !

Voyez la suite

BUSINESS

La liste des ministres de Macron qui appartiennent au club ultra-secret “Le Siècle”

Publié

le

Réunis pour se mettre d’accord sur la meilleure façon de niquer la FRANCE… A l’initiative des Rothschild…

Normalement la liste des membres est confidentielle… Le cercle élitiste, très fermé, composé de grands patrons et de hauts fonctionnaires a vu le nom de certains de ces membres fuiter… Dont des membres du gouvernement…

Fondé pendant la Seconde Guerre mondiale, Le Siècle est un club élitiste fondé en 1944 par le journaliste Georges Bérard-Quélin. Cette association regroupe des dirigeants politiques, économiques, culturels et médiatiques français. En 2020, il comptait 766 membres et invités (membres non encore définitivement admis)1. Son unique activité est d’organiser chaque mois un diner entre ses membres.

Le club très fermé du Siècle continue de se réunir une fois par mois de nos jours. 

Cette association regroupe des dirigeants politiques, des hauts fonctionnaires, des hommes politiques de droite comme de gauche, des personnalités de l’édition ou des médias….

Pour entrer dans ce club très fermé qui compte des centaines de membres, il faut être coopté et la décision se fait à l’issue d’un vote.

Liste des participants au dîner du Siècle de février 2020 - Vécu Le Média

Olivier Duhamel, dernier président qui vient de démissionner

C’est Olivier Duhamel qui en était le président jusqu’à sa démission le 4 janvier dernier à la suite des accusations d’inceste à son encontre par Camille Kouchner son ex-belle fille.

Les membres de ce cercle se retrouvent dix fois par an autour d’un dîner – ces fameuses soirées ayant été suspendues depuis février 2020 avec la crise du coronavirus après que Mediapart a publié un article dénonçant le manque du respect des règles sanitaires lors de ces rencontres…

Une dizaine de personnalités du gouvernement d’Emmanuel Macron sont connus pour être membres du club secret “Le Siècle”, récemment présidé par Olivier Duhamel qui a été contraint de démissionner de ses fonctions en raison des accusations d’inceste et de pédophilie.

L’Affaire Duhamel met l’Exécutif très mal à l’aise et il y a de quoi.

En effet, le 26 janvier dernier, Lecourrier-du-soir.com, en se basant sur une information du journal Le Monde, avait révélé la grosse inquiétude qui règne au cœur de l’Elysée suite à l’affaire Olivier Duhamel accusé d’inceste et de pédophilie.

D’après Le Monde, Edouard Philippe et des personnalités très proches de Macron ayant des liens très étroits avec Olivier Duhamel tentent d’étouffer le scandale à tout prix.

Depuis bientôt un mois, l’Affaire, qui a reçu un retentissement mondial, secoue la classe politique française et menace de faire tomber des têtes.

Et l’affaire n’en est pas à sa fin car une nouvelle révélation qui vient de surgir risque de ternir sérieusement l’image de l’Exécutif.

La révélation met en relief les liens très étroits entre Olivier Duhamel, qui a rejoint Emmanuel Macron peu avant le second tour de la présidentielle 2017 et l’entourage du président de la République.

En effet, d’après Capital.fr, 14 personnalités (ministres et ex ministres) du gouvernement d’Emmanuel Macron sont membres du Siècle, un club ultra secret où la consigne est très claire : “ne rien répéter de ce qui se dit dans leurs dîners”.

Il est un club élitiste qui a vu le jour en pleine Seconde Guerre mondiale, fondé par d’anciens « résistants ».

Le Siècle est un endroit très fermé où ses membres, dirigeants politiques, économiques ou culturels français, se regroupent une fois par mois lors d’un dîner au Cercle de l’Union interalliée, au 33 rue du Faubourg-Saint-Honoré (Paris).

C’est bien évidemment à chaque fois extrêmement protégé.

Reportage au Dîner du Siècle – Le Libre Penseur

Ils ont un mot d’ordre : ne rien répéter de ce qui se dit entre eux.

Mais la liste de ses membres est d’ordinaire secrète.

Or, nos confrères de l’Obs ont pu se procurer son annuaire, pourtant estampillé “confidentiel” en lettres capitales rouges.

Et il se trouve que parmi ces membres, jugés pourtant “vieillissants”, se trouvent onze membres du gouvernement ainsi que d’anciennes figures ayant servi sous Emmanuel Macron.

Le club élitiste, fondé en 1944, a été présidé par Olivier Duhamel.

Les noms ont été dévoilés.

Il s’agit de :

Edouard Philippe (l’ancien Premier ministre),

Muriel Pénicaud (ex-ministre du Travail),

Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Éducation),

Gérald Darmanin (ministre de l’Intérieur),

Florence Parly (ministre des Armées),

Élisabeth Borne (ministre du Travail),

Sébastien Lecornu (ministre des Outre-mer),

Emmanuelle Wargon (ministre déléguée au Logement),

Amélie de Montchalin (ministre de la Fonction publique),

Agnès Pannier-Runacher (ministre de l’Industrie),

Jean-Baptiste Djebbari (ministre des Transports),

Franck Riester (ministre du Commerce extérieur),

Clément Beaune (secrétaire d’État aux Affaires européennes)

Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée.

En dehors du monde politique, d’autres personnalités issues du monde des affaires et du monde littéraire sont aussi membres du Siècle. Parmi eux, il y a :

Augustin de Romanet (PDG d’ADP),

Nicolas Baverez (essayiste),

Stéphane Pallez (la PDG de la Française des jeux)

Philippe Wahl (PDG du groupe La Poste).

“En 2017, les Echos évoquait un annuaire comptant plus de 600 noms.

Parmi les personnalités politiques y figurant à l’époque, on trouvait aussi

Nicolas Sarkozy,

François Fillon,

Rachida Dati,

François Baroin

Nathalie Kosciusko-Morizet”

Mondialement il existe aussi le Groupe Bilderberg aussi appelé conférence de Bilderberg ou club Bilderberg. Depuis 1954, une centaine d’invités triés sur le volet convergent au printemps vers un hôtel de luxe privatisé pour l’occasion et placé sous haute protection. Chefs d’Etat, ministres, patrons de banque, PDG de multinationale, militaires, spécialistes de la sécurité internationale, universitaires et représentants d’organisations internationales comme le FMI ou la Banque mondiale sont priés de venir seuls, sans conjoint ni garde du corps. 

Amazon.fr - Le groupe Bilderberg : "L'élite" du pouvoir mondial - Moro,  Domenico, Patrizio, Marie-Ange - Livres

C’est dans ses lieux tenus secrets du grand public donc des peuple que se discute l’avenir du monde.

Voyez la suite

CELEBRITES

Sur les pas de Napoléon à Sainte-Hélène, une vidéo exceptionnelle

Publié

le

À l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon, Le Figaro a publié une vidéo exceptionnelle. On y découvre des images rares, grâce à Jean-Louis Tremblais, grand reporter pour Le Figaro Magazine. Une immersion captivante sur Sainte-Hélène, île devenue mythique.
Polémia

Voyez la suite

Ma biographie

Votre Catalogue

Abonnez-vous à votre newsletter

GRATUITEMENT recevez
CLUB DEFI tous les Jours

Tendance