Marine Le Pen obnubilée par Marion Maréchal ? Ça grince au RN…

Spread the love

La seule chance de rebondir pour le RN est de se séparer de sa gérante à vie, Marine… qui a déçu tous les espoirs !

Dans les coulisses du Rassemblement national, gare à celui ou celle qui évoquerait Marion Maréchal en présence de Marine Le Pen. D’après une source de Valeurs actuelles, la présidente du parti d’extrême-droite serait « obnubilée » par sa nièce…

La guerre froide entre Marine Le Pen et sa nièce, une histoire sans fin ? Évoquer Marion Maréchal devant sa tante semble être de plus en plus délicat. D’après Valeurs actuelles, en kiosque ce jeudi 29 juillet, si quelqu’un s’avise de prononcer le nom de l’ancienne députée en réunion, la présidente du Rassemblement national et ses proches lui lancent « des regards noirs ». Et un pilier du parti de déclarer : « Elle est totalement obnubilée par sa nièce que chaque matin elle doit demander à son miroir qui est la plus populaire et la plus crédible… C’est la tête de Marion Maréchal qui apparaît. » Une indiscrétion qui en dit long sur la relation entre les héritières de l’extrême-droite.

De son côté, Thibault Monnier, un proche de Marion Maréchal, décrit une ambiance particulière au numéro 114 bis de la rue Michel-Ange, dans le 16e arrondissement de Paris. Et Bruno Bilde, le conseiller de Marine Le Pen, n’est pas épargné : « Le RN n’est plus un parti mais un fan-club au sein duquel aucune divergence politique n’est tolérée. La seule conduite qui soit acceptée, c’est la soumission aux caprices de Bruno Bilde », lance-t-il dans les colonnes de l’hebdomadaire.

Marion Maréchal, peu confiante

Quant à Marion Maréchal, elle émet de gros doutes quant à l’avenir du Rassemblement nationalLe 1er mars dernier, déjà, elle s’exprimait au sujet des élections régionales : « Ça va êtretrès décevant pour le RN (…) Je pense qu’on va reculer de plusieurs points dans les régions les plus fortes pour nous », lâchait-elle auprès des journalistes du Figaro. Force est de constater que la directrice de l’Institut des sciences sociales économiques et politiques (Issep) avait vu juste : le parti n’a remporté aucune région. Dans ce contexte, le duel Marine Le Pen / Emmanuel Macron semble de moins en moins probable, dans la course à l’Élysée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*