L’opération d’infiltration de Trump dans le cadre des élections de 2020 se termine par des arrestations massives

Spread the love

Publié par ESTELLE

Nov 28, 2020

L’opération d’infiltration de Trump dans le cadre des élections de 2020 se termine par des arrestations massives

Vendredi, le 27 novembre 2020 11:05

Lien original en anglais : https://beforeitsnews.com/politics/2020/11/trumps-2020-election-sting-operation-ends-in-mass-arrests-3219330.html

L’ancien président américain Barak Obama dirigeait , a-t-on dit, un centre d’opérations tactiques (TOC) près de la Maison Blanche. Il y commandait les forces du “gouvernement de l’ombre” qui comprenaient probablement des groupes terroristes et activistes de Black Lives Matter / Antifa.

De toute évidence, l’élection présidentielle de 2020 avait été organisée en tant qu’opération d’infiltration géante pour coincer ces forces dirigées par le gouvernement démocrate de la Cabale de l`Ombre qui travaillaient avec les régimes communistes de Chine, du Venezuela et d’autres pays, pour essayer de prendre le contrôle du gouvernement américain et donc du monde libre afin d’instaurer un nouvel ordre mondial.

Le Président Trump et l’Alliance n’étaient pas enclins à laisser cela se produire. Une restauration de la liberté et des droits de l’homme était devenue indispensable aux États-Unis et dans le monde entier.

Un grand nombre de preuves solides devaient être présentées à la Cour suprême pour prouver que les machines de vote de la Cabale, appartenant à Soros, avaient changé les votes de Trump en faveur de Biden.

Lors d’un premier test de bulletins officiels filigranés censés être vérifiés par les juges de la Cour Suprême, il a été constaté que M. Trump avait en fait remporté l’élection par 80 % des voix. Des poursuites pour fraude électorale massive ont été engagées dans tous les États clés du pays à partir de mercredi, à minuit, le 25 novembre 2020, ainsi qu’en Géorgie et au Michigan.

“Le Président Trump a libéré le Kraken”, a indiqué le procureur Sydney Powell (qui serait le choix de Trump pour diriger le FBI) qui a déposé les poursuites. Elle répondait à la question d’un journaliste qui lui demandait pourquoi Trump avait gardé le silence depuis la nuit des élections.

pastedGraphic.png

(Le Kraken engloutissant l’État Profond)

Nous avions découvert le “Kraken” quatre jours plus tard, le mardi 24 novembre. Selon le Dr Charlie Ward, le Général Michael Flynn (possiblement le choix de Trump pour devenir le chef de la CIA) menait la plus grande opération militaire jamais menée en Europe par 17 pays. Au même moment, 1 000 avions ont été aperçus dans le ciel américain. Ward a déclaré : “C’était la restauration de la liberté et des droits de l’homme sur toute la planète Terre par l’intermédiaire de la Cour Internationale de Justice”.

Vers la période des élections présidentielles de 2020 aux États-Unis, un grand nombre d’avions cargo militaires ont commencé à circuler dans le pays, ravitaillant apparemment les forces militaires pour la préparation de l’action en réaction à ce gouvernement fantôme qui a été extrêmement actif depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Il a été dit que des centaines de traîtres domestiques auraient été extraits, mis sur des vols et interrogés jusqu’à ce qu’ils se rendent. Aujourd’hui, le 27 novembre, ces “vols de reddition” se poursuivent à un rythme très rapide, ce qui indique que de nombreux traîtres potentiels sont interrogés soit pendant les vols, soit dans les sites secrets desservis par ces vols. L’augmentation du trafic militaire s’est surtout concentrée sur la côte Est : D.C., Floride, Virginie, GITMO, etc.

Il y a plusieurs années, une alliance s’était formée pour faire tomber la Cabale et le gouvernement fantôme des États-Unis, qui, pendant de nombreuses années, avaient provoqué le chaos et des guerres dans le monde entier. Depuis le début des années 1900 au moins, cette Cabale utilisait l’argent des contribuables américains pour financer son programme.

C’est l’Alliance qui a choisi et fait confiance à Donald Trump pour faire tomber la Cabale, rétablir la République des États-Unis dans les bases de la Constitution d’origine et procéder à une réinitialisation de la monnaie mondiale où 209 nations du monde auraient leurs systèmes monétaires individuels égaux à 1:1 les uns avec les autres.

L’Alliance était composée du Président Trump, du Président de la Russie Vladimir Poutine, du Président de la Chine Xi Jinping, du Premier Ministre Irakien Mustafa Al-Kadhimi, du Premier Ministre de l’Inde Narendra Modi, Q (composé d’environ 800 agents spéciaux qui conseillent le Président Trump, incluant les Généraux du Pentagone, le Chef adjoint d’État Major Mark Milley, le Vice-Chef John Hyten, le Gén. James McConville, l’amiral Michael Gilday, le général C.Q. Brown, le général Paul Nakasone et le général Jay Raymond), les QAnons (dirigés par JF Kennedy Jr. ?), la National Security Agency et diverses armées du monde entier, y compris la force internationale autorisée à procéder à des arrestations dans n’importe quel pays, Interpol.

A l’issue des élections présidentielles de 2020, les hommes du Président Trump avaient rassemblé suffisamment d’informations pour mettre en lumière l’ensemble du syndicat du crime de la Cabale. Juste après les élections de 2016, Trump avait chargé le Procureur Général de l’Utah, John Huber, et 174 enquêteurs de rassembler des informations et organiser des procès.

Cela a conduit au dépôt de plus de 109 actes d’accusation sous scellés dans les tribunaux fédéraux à travers le pays et en janvier 2019, une série de tribunaux militaires a été mise en place à GITMO, dont un sur la tragédie internationale du 11 septembre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*