L’histoire du jour : Quelle est la différence entre une synagogue orthodoxe, traditionnelle, réformée et progressiste ? Il n’y a que les soi-disant croyants qui n’ont pas le sens du ridicule… ils se prennent au sérieux et rien ne les fait rire, surtout pas leur gout immodéré pour la superstition et de se compliquer la vie nonobstant la nature et ses joies naturelles !

Spread the love

Ces donneurs de leçon sont les premiers à se détester entre eux… chez les musulmans c’est plus de 500 pratiques différentes pour un seul bouquin imprimé en 1550 ! Avant pas d’imprimerie ! Pour les feuges c’est traditionalisme, réformé ou progressiste… manque enculeur de mouches ?

L’article de ce jour de Gertrude Lamy sur le mariage de deux gouines par l’Eglise protestante unie de France m’a rappelé une histoire juive, que j’ai mise à jour.

Quelle est la différence entre un mariage dans une synagogue orthodoxe, une synagogue traditionnelle, une synagogue réformée et une synagogue progressiste ?

  • Dans un mariage orthodoxe, la mère de la mariée est enceinte. (Les religieux ont beaucoup d’enfants, ils sont mariés très tôt, et commencent très tôt une famille nombreuse)
  • Dans un mariage traditionnel, la mariée est enceinte.
  • Dans un mariage réformé, le rabbin est enceinte.
  • Dans un mariage progressiste, les deux époux sont enceintes.

L’auto dérision est une arme contre le nouveau nom de la censure : la culture Woke.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Excellente !!!2 Répondre

Oméga34

Oméga34 Répondre à  Oliange 4 heures plus tôt

Il n’est pas étonnant qu’après tant d’années de mémoire amputée de l’histoire de l’union de deux êtres celle-ci soit devenue autant passionnelle, avec la recherche de nouvelles légitimités et identités. D’où pour toute personne un peu tant avisée un impératif absolu de prudence nécessaire pour analyse les mythologies religieuses, nationales ou de groupe. Est-il alors utile de préciser que le combat de la Lumière contre les forces des ténèbres se déroule aussi en tout homme ?
Même si les circonstances paraissent parfois d’une lourdeur intolérable.
Ceci dans la claire conscience que Dieu seul est absolument un.1 Répondre

Freddie

Freddie 2 heures plus tôt

😂😂😂 !1 Répondre

flom

flom 2 heures plus tôt

je trouve la blague drole mais je n’aime pas le mot gouine utilisé, qui résonne comme un terme péjoratif, une insulte. On peut être contre le mariage de deux femmes dans une synagogue , mais on doit aussi les traiter comme deux êtres humains, sans les dévaloriser. Cela s’appelle le respect des uns envers les autres, même si le désaccord est profond.0 Répondre

Jean-Patrick Grumberg

Jean-Patrick GrumbergAuteur Répondre à  flom 51 minutes plus tôt

On ne fait d’omelette sans casser des œufs : pour lutter contre le politiquement correct, il faut violer les censeurs et employer tout le vocabulaire qu’ils ont interdit.1 Répondre

aster

aster Répondre à  flom 41 minutes plus tôt

Il vaut mieux appeler un chat un chat sinon c’est toujours un peu hypocrite !0 Répondre

aster

aster 43 minutes plus tôt

😅 Pas faux ! Quand on y pense, le fin d’homo sapiens, c’est pour bientôt !0 Répondre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*