L’étau se resserre ; bientôt vous serez mort

Spread the love

Tout cela est pourtant facile à comprendre mais la populasse est terriblement conne et trop fainiasse pour réfléchir…

Les français sont pour la plupart complaisants et dociles face à leur disparition imminente. Une pandémie avec un taux de survie de 99,7% n’est pas une pandémie. Une maladie sans symptômes n’est pas une maladie. A moins que nous ne retrouvions notre bon sens et que nous réalisions que la covidie est une opération politique psychologique et un canular, nous sommes finis.

– Pour gagner la liberté, il faut agir librement.
La liberté doit être prise, pas mendiée,
et cela ne nécessite aucune violence ou agression ;
il suffit de désobéir et d’être en désaccord,
et un refus de se conformer aux ordres de cet odieux gouvernement,
les mandats, et les tentatives corrompues de vous contrôler. »

Pourquoi est-ce que je vous dit cela ?

Cela fait plus de deux décennies que j’écris sur ces questions concernant la liberté et la souveraineté de l’individu, et regardez où nous en sommes aujourd’hui.

J’ai vu ce pays continuer à se détériorer chaque année depuis que je suis né, et maintenant nous faisons face au défi ultime, et la seule défense évidente sont les efforts d’une minorité minuscule.

Oui, on parle de repli et de menaces de ne pas se conformer, mais ce ne sont que des paroles.

Il y a aussi plus de protestations, du moins dans d’autres parties du monde, mais ce qui est nécessaire n’est pas la protestation après tout, car la protestation dans la plupart des cas n’est rien de plus qu’un effort futile. Elle dépend de la confiance d’une population faible dans le fait que les geôliers qui la gouvernent lui apportent un certain soulagement.

Pour gagner la liberté, il faut agir librement. La liberté doit être prise, et non mendiée, et cela n’exige même pas de violence ou d’agression ; cela exige simplement la désobéissance et la dissidence, et un refus de se conformer aux ordres, aux mandats et aux tentatives corrompues de contrôle de cet odieux gouvernement.

L’intention des maîtres choisis et non choisis qui ont été autorisés à régner sur cette population faible et pathétique, est maintenant devenue si audacieuse qu’elle leur permet de faire ce qu’ils veulent sans contrôle.

L’ignorance des Américains a atteint un tel niveau que pratiquement tout ce que l’État fait pour obtenir plus de pouvoir et de contrôle est applaudi et immédiatement accepté par cette foule de serfs effrayés qui croient encore être libres.

L’abrutissement de l’esprit qui est nécessaire pour que cette prise de contrôle de la société ait lieu est stupéfiant et dépasse l’imagination de toute personne ayant la capacité de penser même en termes simples. Je suis abasourdi par cette attitude, mais je ne suis pas surpris le moins du monde.

Nombreux sont ceux qui m’ont traité de tous les noms, qui m’ont dit que j’étais trop dur et brutal dans mon approche, qui ont dit que je ne parlais que de malheur, et qui ont tenté de me réprimander pour avoir dit la vérité qu’ils ne voulaient pas entendre. On m’a censuré, menacé, évité et maudit, simplement pour avoir mis en garde contre ce qui est maintenant à la vue de tous. J’ai été étiqueté comme un fou de la conspiration, et ignoré au milieu des yeux qui roulent. À quoi pensent tous ces gens aujourd’hui, alors qu’ils voient leurs vies disparaître ?

Avec la collusion massive de Bill Gates et de la Fondation Gates, de l’industrie pharmaceutique, du gouvernement et des organisations mondiales de « santé », et des autres pires éléments criminels de la société, la FDA a approuvé aujourd’hui ce qui est ridiculement appelé « vaccins Covid » chez Pfizer et BioNTech, le premier d’une longue série, et maintenant le début de la fin est certainement là pour rester.

En l’espace de quelques instants, New York, Paris, Berlin et probablement d’autres au moment où j’écris ces lignes, exigent que tout le monde se fasse vacciner, sinon… C’est peut-être le bon moment pour dire « je vous l’avais dit » !

Préparez-vous, si vous ne voulez pas être un esclave, à vous faire injecter un poison mortel pour survivre.

Ceux d’entre nous qui ne veulent pas se laisser faire maintenant sont les cibles non seulement de la dictature criminelle et meurtrière, mais aussi de tous nos voisins et soi-disant amis.

Bientôt, toute capacité de voyager, toute entrée dans les magasins, les restaurants, les épiceries, les écoles et tout autre lieu « public » sera fermée à ceux qui choisiront de ne pas se faire piquer, mais à ce stade, l’agression contre les véritables dissidents intelligents sera portée à un niveau très élevé. Il pourrait facilement devenir, dans un avenir très proche, presque impossible de fonctionner sans se conformer.

Mais cela ne se terminera pas avec les mandats de vaccination, cela se terminera avec la tyrannie totale et la mort.

La frustration est exaspérante, car le fait de savoir vers quoi on se dirigeait depuis des années n’est pas une consolation compte tenu de l’enfer auquel nous sommes maintenant confrontés.

Dans les jours, les semaines et les mois à venir, ce pays se sera transformé en un cauchemar totalitaire jamais connu auparavant dans l’histoire.

Tous vos enfants sont en grand danger, et je ne dis pas cela pour faire du sensationnel, mais pour vous avertir de la destruction de l’esprit et du corps de tous les jeunes qui a été planifiée et ouvertement annoncée pendant toute la durée de cette fausse « pandémie » par cet État méchant, et bien sûr, elle a été promue une fois de plus aujourd’hui par le méchant Biden.

Alors pourquoi je fais ça ? Pourquoi est-ce que j’écris ? Pourquoi je continue à essayer de réveiller les masses pathétiques ? À quoi bon, alors que la plupart sont encore endormis et n’ont aucune envie de se protéger ou de protéger leur famille ?

Je le fais pour moi et ma famille, parce que si je ne fais rien, ma vie n’aura aucun sens, tout comme la vie de la majorité des masses n’a aucun sens. Je vais donc continuer, mais je crois que cela sera en grand danger tant que cette parodie sera autorisée à se poursuivre.

J’écrirai et me défendrai pour moi, ma famille et tous ceux qui ont le courage de se battre pour ce qui est juste. Je me défendrai à tout prix contre l’agression de l’État et je n’acquiescerai jamais à cet État. Quant à ceux qui s’apitoient sur leur sort et refusent de parler et de désobéir, qui se cachent de la vérité et s’attendent à être protégés par les autres, vous êtes seuls.

Cette société est malade mentalement au point d’être totalement apathique et confuse. Et je vous haies tellement vous êtes des gros cons qui ne pigent rien…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*