Les Suédois sont libres, les Français sont en prison

Spread the love

Heureux les Suédois qui vivent libres !

Je ne suis pas toubib mais arrêtons de délirer avec les modélisations bidon.

Selon le Conseil scientifique, “en l’absence d’amélioration significative de la prise en charge des patients”, il faut s’attendre à une hécatombe avant d’atteindre une immunité collective de 50 %.

Les modélisations, qui sont par définition fantaisistes puisqu’elles ne dépendent que des données que l’on entre dans les ordinateurs, annoncent 100 000 morts avec un taux de mortalité de 0,3 % et 450 000 morts avec un taux de 1,3 %.

Un autre calcul est encore plus grotesque :

Puisqu’il a fallu 30 000 morts pour atteindre 5 % d’immunité collective avec la première vague, il faut compter sur 300 000 morts pour obtenir 50 % d’immunité collective et 396 000 morts pour atteindre 66 % ! Une règle de trois brute de fonderie, c’est indéniablement du grand art !

Car plus le nombre de patients immunisés augmente, plus le virus ralentit sa progression. Comment peut-on appliquer une règle de trois dans ces conditions ?

Mais c’est l’Impérial College de Londres qui gagne le pompon :

Selon cette vénérable institution, le premier confinement en France a permis de sauver 690 000 vies ! Pas 700 000, non, mais 690 000, tant les calculs sont pointus…

Pour ces grosses têtes, c’est très simple.

On estime que 90 % de la population est touchée par le virus, avec un taux de mortalité de 1,26 %. Vous noterez la précision de ce taux, alors qu’on ne connaît même pas le nombre de morts du Covid de la première vague, à 10 000 victimes près ! (morts à domicile et dans les Ehpad passés à la trappe, vu que les autopsies étaient interdites).

Ces calculs à la louche, qui ne tiennent aucun compte de l’immunité naturelle qui protège une partie de la population, et qui ignore les conditions environnementales où évolue le virus, sont des fake news qui cautionnent la décision du gouvernement, lequel a raté lamentablement la gestion de cette épidémie.

Macron masque son incurie en se référant à des études farfelues.

Avec de telles projections, la grippe espagnole aurait dû liquider la totalité de l’armée française et de l’armée allemande dans les tranchées de 14-18. Or, ce sont 10 % des soldats qui en sont morts, alors que nous n’avions ni antibiotiques ni remèdes.

Au printemps, à la veille du confinement, un malade contaminait 3 personnes. Aujourd’hui, une personne infectée en contamine 1,5.

Le nombre de patients doublait tous les 3 jours, alors qu’il ne double que tous les 15 jours maintenant.

La question est donc de savoir pourquoi nous sommes incapables de contrôler cette épidémie, puisque l’Institut Pasteur annonce 9 000 patients en réanimation à la mi-novembre si on ne confine pas. Ce qui donnerait un taux d’occupation des lits de 160 %, puisque les moyens disponibles sont au même niveau qu’en mars.

On teste à tout-va mais avec des retards démentiels pour obtenir les résultats, ce qui annihile tout effort et laisse le virus se propager.

La triste vérité est que le pouvoir n’a jamais été en mesure de tester, isoler traiter, comme le fait l’IHU de Marseille.

Bien des pays n’ont pas confiné et n’ont pas détruit leur économie comme la France. La Suède n’a fait que respecter les règles de distanciation sans rien changer à son mode de vie.

https://fr.euronews.com/2020/09/23/l-europe-doit-elle-suivre-la-strategie-suedoise-face-au-covid-19

À ce jour, la France totalise 543 morts par million d’habitants et la Suède 574. Mais l’économie suédoise est intacte, les enfants n’ont pas bouleversé leur scolarité et le système de santé n’a jamais été en péril.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pand%C3%A9mie_de_Covid-19_par_pays_et_territoireTout ce que disent nos élus n’est que mensonge.

La plupart des pays d’Europe n’ont pas reconfiné.

https://www.lefigaro.fr/vox/economie/la-majorite-des-pays-europeens-n-a-pas-a-ce-jour-reconfine-toute-sa-population-20201028

La France va donc subir la plus forte chute du PIB de toute l’Europe, tout en ayant le plus de morts. Preuve que c’est bien la gestion ahurissante  de l’exécutif  qui est en cause.

Ce sera un recul du PIB de plusieurs années, qui va engendrer une crise sociale sans précédent, à côté de laquelle la crise des Gilets jaunes n’était qu’une aimable plaisanterie.

Quant à l’Allemagne, elle totalise 126 morts par million d’habitants, soit quatre fois moins que la France. Et le Japon 14 !!

Visiblement, depuis 10 mois, Macron ne s’est jamais demandé comment faisaient ces pays et bien d’autres !!

Il est évident que le pouvoir a perdu le contrôle de la situation et n’a plus que le reconfinement pour limiter le désastre sanitaire, mais au prix d’une casse sociale épouvantable.

Seuls les Français vont subir cette double peine, alors que Macron tente de se dédouaner en déclarant que le désastre est général en Europe.

Un discours malhonnête, dans lequel il excelle.

Mais c’est uniquement lui le véritable désastre pour le pays ! Il est parti pour nous reconfiner tous les trois mois.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pand%C3%A9mie_de_Covid-19_par_pays_et_territoire

Jacques Guillemain

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*