Abonnez vous pour avoir nos derniers articles !

PEDOPHILIE

Les pédophiles feraient bien de réfléchir à se trouver d’autres passions… d’autres addictions… car cette facilité à se laisser aller crée de grands désordres… et vous vous foutez dans la merde !

Publié

le

Une plateforme pédophile à coloration homo, avec 400 000 membres enregistrés, fermée par la police allemande

Par Anne van Gelder – 03/05/2021 Facebook Twitter

Le parquet allemand a annoncé lundi avoir démantelé l’une des plus grandes plateformes internationales de darknet pour la pornographie enfantine, utilisée par plus de 400 000 membres enregistrés.

Les magistrats de Francfort ont indiqué dans un communiqué, en collaboration avec l’Office fédéral de la police criminelle, qu’à la mi-avril, trois suspects allemands, les administrateurs présumés de la plateforme “Boystown”, ont été arrêtés ainsi qu’un utilisateur allemand.

L’un des trois principaux suspects a été arrêté au Paraguay. Les autorités ont également perquisitionné sept bâtiments en rapport avec le réseau pornographique en Allemagne.

Les autorités ont déclaré que la plateforme était “l’une des plus grandes plateformes darknet de pédopornographie au monde” et qu’elle était active au moins depuis 2019. Les pédophiles l’utilisaient pour échanger et regarder des images pornographiques d’enfants et de bébés, provenant du monde entier.

La plupart d’enfants présents sur le sites étaient des garçons, la clientèle étant en grande majorité homosexuelle.

Les procureurs ont écrit qu’ils avaient trouvé “des images d’abus sexuels les plus graves sur des bambins” parmi les photos et le matériel vidéo.

Une équipe dédiée de la police allemande a enquêté pendant des mois sur la plateforme, ses administrateurs et ses utilisateurs, en coopération avec Europol et les autorités chargées de l’application de la loi des Pays-Bas, de la Suède, de l’Australie, des États-Unis et du Canada.

Les trois principaux suspects sont un homme de 40 ans originaire de Paderborn, un homme de 49 ans originaire de Munich et un homme de 58 ans originaire du nord de l’Allemagne résident au Paraguay depuis de nombreuses années. Ils travaillaient en tant qu’administrateurs du site et donnaient des conseils aux membres sur la manière d’échapper aux forces de l’ordre dans l’utilisation de la plateforme de la pornographie enfantine illégale.

Un quatrième suspect, un homme de 64 ans originaire de Hambourg, est accusé d’être l’un des utilisateurs les plus actifs de la plateforme, ayant prétendument téléchargé plus de 3500 publications.

L’Allemagne a demandé l’extradition du suspect qui a été arrêté au Paraguay.

Aucun nom n’a été donné, conformément à la réglementation allemande sur la protection de la vie privée.

Après les perquisitions de la mi-avril, la plateforme en ligne a été fermée.

Source: Die Welt

Voyez la suite
Donnez votre avis il nous intéresse ! Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PEDOPHILIE

Pédophilie : Guy Sorman accuse le philosophe Michel Foucault d’avoir abusé de petits garçons en Tunisie

Publié

le

La place de Michel Foucault dans le paysage de la pensée contemporaine est à la fois évidente et complexe. Évidente, parce que personne ne songerait à en nier aujourd’hui l’importance, et parce que les identifications de son travail ont foisonné depuis près de soixante ans.
Est-ce pour cela qu’un étrange silence entoure l’accusation de pédophilie lancée par Guy Sorman à l’endroit de Michel Foucault, le 9 mars 2021 sur France 5 ?

C ce soir@Ccesoir
“Ce qu’à fait Michel Foucault en Tunisie et que je me suis reproché de ne pas avoir dénoncé à l’époque sont des choses parfaitement ignobles.” Dans #CCeSoirVidéo

«  Je pense qu’il est important de savoir si l’auteur était un salaud ou pas […]. Ce qu’a fait Foucault avec de jeunes enfants en Tunisie, que j’ai vu et que je me suis reproché de ne pas avoir dénoncé à l’époque, me conduit non pas à rejeter son œuvre, mais à la regarder d’une manière différente.  » Ces propos sont ceux de l’essayiste Guy Sorman, invité de “C ce soir” pour la parution de son dernier livre, Mon dictionnaire du bulshitt(Grasset).

« Pour traduire, Foucault était selon vous un pédophile, ce qu’on ne rappelle pas en général quand on parle de Foucault », clarifie le présentateur de l’émission Karim Rissouli. 

Guy Sorman est formel : « Ce sont des choses parfaitement ignobles avec de jeunes enfants. La question du consentement ne se posait même pas. Ils n’étaient pas blancs, ils n’étaient pas français. C’était d’une laideur morale extrême. »

Les accusations de Guy Sorman remontent en fait au 9 janvier 2020 (il y a plus d’un an !), dans un éditorial du magazine France-Amérique, intitulé « Le talent n’excuse plus les crimes ». On y lisait ceci :

De sa pédophilie, Gabriel Matzeff se vantait à la télévision et il en a fait des livres autobiographiques, fort médiocres. Le philosophe Michel Foucault, star intellectuelle des années 1970, allait plus loin encore : il considérait que toute loi, toute norme étaient une forme d’oppression par l’État et par la bourgeoisie. Au nom d’une libération totale, qu’il appliquait d’abord à lui-même, il s’achetait des petits garçons en Tunisie, au prétexte que ceux-ci avaient droit à la jouissance. Foucault se moquait éperdument de ce qu’il adviendrait des victimes, ou voulait ignorer qu’ils étaient les victimes d’un vieil impérialiste blanc.

Le 28 mars 2021, c’est le prestigieux quotidien britannique The Times qui consacre un article à cette affaire : « French philosopher Michel Foucault ‘abused boys in Tunisia’ ».

En attendant une réaction des médias français ? 
Car, curieusement, à l’heure où la question des violences sexuelles fait l’objet d’une extrême vigilance dans le débat public, la sortie médiatique de Guy Sorman, aussi accablante soit-elle
n’a pratiquement eu aucun écho.par Clémentine
lundi 29 mars 2021 
———————————————————————-
Tourisme sexuel : quand Frédéric Mitterrand évoquait la « solution Maghreb »Une confession méconnue de Frédéric Mitterrand à propos de ses relations tarifées en Tunisie est passée sous silence. Flashback.

Adoption ou kidnapping ? Comment Frédéric Mitterrand s'y est-il pris pour  adopter 2 enfants tunisiens ? (Vidéo en Fr et Ar) – Le Libre Penseur 
« L’échange paraît facile… mais la transgression est absente. On sert de femme de remplacement et de livret de caisse d’épargne ; les beaux gosses arrivent comme au sport et pour financer l’électroménager de leur futur mariage avec la cousine choisie par leur mère… ce sont les familles qui mènent le jeu et gagnent à tous les coups… de vieilles folles compulsives y trouvent leur avantage… puis les garçons disparaissent d’un seul coup… la fatigue ne vous donne plus très envie de continuer »  : en ces termes, Frédéric Mitterrand dévoilait la face obscure de son amour pour la Tunisie
C’était en 2005, à l’occasion de la parution de son ouvrage intitulé « La mauvaise vie ». Ce récit cru et mélancolique relatait alors les expériences transgressives et autres égarements d’un esthète voyageur en mal de sensations fortes. Ainsi, à défaut de pouvoir s’aventurer dans les bordels d’Asie du Sud-Est, le narrateur admettait recourir à une alternative plus commode : la « solution Maghreb ». 

Fin 2009, lors de la révélation médiatisée de passages faisant état de relations avec des « garçons » en Thaïlande, le journaliste de L’Express Jérôme Dupuis s’était livré à une analyse détaillée du récit. A propos du passage concernant la Tunisie, son commentaire fut explicite : « Ce qu’il appelle crûment la « solution Maghreb » (comprendre le tourisme sexuel en Afrique du Nord) serait une impasse, car les compagnons d’une nuit ne souhaitent pas le suivre en France. « Le minet n’immigre pas », conclut-il avec regret… ». 

Plus loin, le critique littéraire renchérissait : « C’est pourtant un chapitre consacré à la Tunisie qui, peut-être, suscite chez le lecteur la plus grande gêne. Frédéric Mitterrand y raconte, en une scène déchirante, comment il emmène vivre avec lui à Paris un garçonnet tunisien, l’arrachant à une mère évidemment consentante mais éplorée. Pour l’éducation de ce « fils adoptif », le ministre se démène sans compter et se prive de vie mondaine. L’enfant, turbulent, lui mène la vie dure, arrachant à Frédéric Mitterrand cette réflexion – où comme toujours la franchise ouvre directement sur l’inconscient : « Je me demandais parfois si je serais capable de me donner tant de mal pour une petite fille. Les garçons touchaient évidemment à quelque chose de plus intime et de plus ambigu – quoique… » ».

Lors d’une interview spéciale avec Laurence Ferrari en octobre 2009, Frédéric Mitterrand –alors critiqué pour son soutien à la libération de Roman Polanski– avait précisé qu’il ne se livrait nullement, dans ce « récit pas totalement autobiographique », à « l’apologie du tourisme sexuel ». Une pratique qu’il « condamne » même s’il a reconnu avoir commis tout au plus « une faute contre l’idée de la dignité humaine » à propos de ses relations « tarifées ». Solennel, le ministre enfonçait le clou : « Il faut se refuser absolument à ce genre d’échange ».

La tempête est passée et Frédéric Mitterrand est resté à son poste. Curieuse faveur : alors que le secrétaire d’État, Georges Tron, soupçonné d’agression sexuelle, a dû démissionner alors qu’il n’est pas encore mis en examen, le ministre de la Culture a continué d’exercer ses fonctions alors qu’il avait confessé, de manière à peine voilée, avoir commis des actes susceptibles d’être considérés comme délictueux au regard du droit international. 

Quant à Sarko, la protection qu’il assure au neveu de l’ancien Président n’a pas été entamée par la lecture de l’ouvrage controversé, bien au contraire – comme l’a expliqué son auteur au Nouvel Observateur : « J’ai parlé avec Nicolas Sarkozy à trois reprises de « la Mauvaise Vie ». La première fois, c’était pendant la campagne présidentielle, lors d’une rencontre informelle, hors de tout enjeu politique direct. Nicolas Sarkozy venait de lire mon livre. Sans céder au narcissisme, je crois pouvoir dire qu’il l’avait beaucoup aimé. J’ai surtout eu le sentiment qu’il l’avait compris. Nous en sommes restés là ». 
Gratitude en retour : lors du dernier festival de Cannes, le ministre a affirmé qu’il ferait « ce qu’on lui demandera de faire »pour appuyer la candidature et la réélection de Nicolas Sarkozy. Six ans auparavant, Frédéric Mitterrand admettait pourtant n’avoir « aucune sympathie » pour celui qui était alors le dirigeant de l’UMP. La convoitise d’un maroquin rend probablement les êtres aimables.

par Hicham Hamza 4 juin 2011 

VOIR AUSSI :

5 /2/2021Pédophilie : 11 ministres de Macron appartiennent à un club ultra-secret jadis présidé par Duhamel, le présumé pédophile 
29 /1/2021Affaire de pédophilie Olivier Duhamel : Jean Veil, le fils de Simone Veil, savait tout, pourquoi il n’a rien dit ?
6 /1/2021France. La chute d’un gourou de la bien pensance
12 /7/2020Civilisation ? En Irlande, le ministre des enfants est un pédophile. En Ecosse, on enseigne la sodomie aux enfants
8 /8/2019Epstein et sa FRENCH CONNECTION
11 /8/2018FRANCE. Ce que cache l’immonde “Loi Schiappa” légalisant la pédophilie
7 /8/2018Loi scélérate. Avec Macron, la France est devenue l’Eldorado des pédophiles
7/ 2017Le plus grand réseau de pédophilie d’Europe démantelé – Blackout médiatique
25 /1/2015France : L’apologie de la pédophilie est encouragée 

Hannibal GENSERICEnvoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

2 commentaires:

  1. Joset29 mars 2021 à 18:15La France est jusqu’à aujourd’hui le royaume des pédophiles sans parler de la drogue qui circule en abondance dans le monde de la politique et celui du spectacle. Les 150 mille membres de la franc-maçonnerie protègent leurs frères. La justice ne viendra jamais à bout de ce triste phénomène seule une révolution pourra changer ces crimes.
  2. nicolas bonnal29 mars 2021 à 18:54L’occident n’est qu’une grosse entreprise satanique.
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2021/03/29/furie-du-baizuo-blanc-gauchiste-degenere-et-extension-du-domaine-du-satanisme-nike-promeut-pour-mille-dollars-ces-baskets-degueulasses-recyclant-le-sang-humain-et-le-nombre-de-la-bete-la-culture

Voyez la suite

PEDOPHILIE

Cette sale manie de tripoter des enfants puceaux…

Publié

le

Pourquoi les chiffres des agressions sexuelles dans l’Église sortent maintenant

Gino Hoel — 8 mars 2021 à 7h00

Le président de la commission indépendante dédiée estime à 10.000 le nombre de victimes. Les évêques de France, redoutant certaines conclusions dérangeantes du rapport à venir, tentent de prendre des mesures pour le devancer.

Entre juin 2019 et octobre 2020, près de 6.500 personnes ont contacté la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase). Créée en novembre 2018 par la Conférence des évêques de France (CEF) et la Conférence des religieuses et religieux de France (Corref), elle est présidée par Jean-Marc Sauvé, ancien vice-président du Conseil d’État. Le 2 mars dernier, lors d’un point d’étape sur ses travaux, Jean-Marc Sauvé a reconnu qu’il pourrait y avoir eu «au moins 10.000 victimes en soixante-dix ans». Des chiffres explosifs qui assombrissent l’avenir de l’Église en France.

La commission Sauvé, qui doit rendre ses conclusions à l’automne 2021, avance déjà quelques données. Sur les témoignages reçus, 62% concernent des hommes, 87% des mineurs (dont 30% de 6-10 ans et 35% de 11-15 ans), la moitié des faits ayant été commis entre 1950 et 1960. Ces chiffres révèlent «l’ampleur des abus sexuels dans l’Église» commis en majorité par un clergé souvent connu et apprécié des familles notamment pour son zèle pastoral dans les aumôneries et dans les établissements catholiques.

L’omerta vole en éclats

Reste désormais à mesurer la prévalence des abus dans l’Église par rapport au reste de la population. Une enquête de l’Inserm devrait aider la commission Sauvé à affiner son diagnostic. En effet, il s’agit également de comparer les abus dans l’Église, époque par époque, milieu par milieu, à des faits et des réactions identiques en d’autres institutions, d’autres espaces. La Ciase ne veut pas en rester à de simples conclusions moralisantes mais, au contraire, permettre des décisions opératoires.

Cependant, ces indications révèlent aussi la responsabilité de la hiérarchie catholique qui, en maintenant l’omerta, a laissé prospérer des «entreprises criminelles», comme le disait le président de la Ciase sur France Inter. Durant des décennies, ces agressions et viols sur mineurs et majeurs étaient couverts, en France comme ailleurs, par les évêques. L’objectif était d’éviter le scandale à tout prix, d’où les directives romaines demandant aux épiscopats de ne pas dénoncer les prêtres «à problèmes».

Mais depuis le début des années 2000 et la mondialisation de l’information, cette stratégie échoue: des victimes de tous les pays osent briser le silence. Toutes les institutions ecclésiales –diocèses, congrégations, instituts…– sont touchées. C’est un système qui s’écroule. Le cœur même du réacteur est atteint: actuellement, la justice vaticane enquête sur des accusations d’agressions et viols commis au sein du petit séminaire du Vatican et couverts par l’ancien archiprêtre de la Basilique Saint-Pierre, le cardinal Angelo Comastri.

Divisions et faux pas

Ce point d’étape est désastreux pour l’épiscopat français, très divisé sur ces questions. Certains évêques estiment qu’ils n’ont pas à endosser la responsabilité de leurs prédécesseurs et que l’on en fait trop avec ces questions. D’autres considèrent qu’ils n’ont pas à se faire dicter leurs décisions par la Ciase, à l’inverse de prélats qui préconisent d’attendre le rapport Sauvé pour se décider…

Ce manque d’unité surprend, surtout que la CEF semble multiplier les faux pas en la matière. En novembre 2019, elle avait déjà lancé des pistes alors que la commission Sauvé entamait à peine son travail, dont l’une envisageait une «somme forfaitaire» (autour de 5.000 euros) qui suscita l’indignation des victimes. Du 22 au 24 février dernier était convoquée une visioconférence extraordinaire consacrée à la responsabilité (de l’Église, des évêques) sans attendre, là non plus, les conclusions de la Ciase.

On peut comprendre pourquoi le président Sauvé a décidé de communiquer dans divers médias depuis la mi-février: les résultats de sa commission risquent bel et bien d’être enterrés par les évêques avant même qu’ils n’aient été remis. Ces mêmes évêques se retrouveront du 23 au 26 mars prochain pour la visioconférence de printemps qui prendra des premières mesures, quitte à les corriger en septembre après la remise du rapport Sauvé.

Vers un changement de modèle?

Les évêques de France redoutent certaines conclusions dérangeantes. De fait, partout où une commission indépendante s’est penchée sur les agressions sexuelles dans l’Église, elle a souvent demandé dans son rapport une réforme du ministère presbytéral, une meilleure formation des séminaristes, la fin du célibat imposé, la fin du secret de la confession… Sans préjuger de ce que conclura la Ciase, ces questions seront probablement évoquées.

Or, la grande majorité de la CEF ne veut pas entendre parler d’un changement de modèle qui, de toute façon, ne dépend pas d’elle. C’est Rome, en effet, qui a la main sur ces changements. Par ailleurs, beaucoup d’évêques français, ainsi que le pape François, croient encore au jeune célibataire ordonné et ne veulent entendre parler ni d’hommes mariés ni de femmes pour exercer le ministère presbytéral.

Toutefois, ce modèle, qui relève non du dogme mais de la discipline, génère du cléricalisme, lequel est dénoncé par le pape jésuite comme une «perversion». Celui-ci est persuadé que c’est ce cléricalisme qui est à la base des abus sexuels, spirituels et d’autorité commis par des prêtres, comme il l’écrivait à l’été 2018 dans sa «Lettre au Peuple de Dieu».

C’est pourquoi il prend des décisions symboliques telles que, dernièrement, l’ouverture du lectorat et de l’acolytat aux femmes, la nomination d’une femme comme sous-secrétaire du Synode des évêques. Une meilleure insertion des laïcs dans la structure doit permettre de décléricaliser. C’est ce que pense François, même si rien ne prouve que la présence de laïcs empêche les agressions et viols sur mineurs ou majeurs. Beaucoup de paroissiens, de parents de victimes, connaissaient les agissements de ce clergé criminel et se sont tus, pour différentes raisons (incrédulité, peur du scandale, raison d’Église…). La Ciase analysera sans doute aussi ce point dans son rapport.

Des scénarios à l’américaine

Le point d’étape du président Sauvé cherche donc à exercer une pression sur les évêques afin qu’ils n’aillent pas trop vite en besogne et patientent jusqu’à la remise des conclusions de la commission. C’est ce que souhaitent également les associations de victimes. Parmi les questions probablement soulevées par la Ciase dans ses préconisations, celle de l’indemnisation est dans toutes les têtes et tombe au plus mal pour l’épiscopat français.

La crise sanitaire a en effet ravagé les ressources de l’Église en France, la CEF ayant reconnu 90 millions d’euros de perte nette. Un diocèse sur deux est dans une situation «compliquée» ou «fragile». Les évêques craignent les conséquences du rapport Sauvé sur les dons et imaginent des scénarios à l’américaine. Outre-Atlantique, en 2019, on comptait une vingtaine de diocèses en faillite en raison, notamment, des indemnisations versées aux victimes. L’avenir de l’Église en France est bien sombre, c’est in fine ce que révèle ce point d’étape du président Sauvé. Les scandales continueront tant qu’une réforme profonde et sérieuse du ministère presbytéral ne sera pas entreprise. C’est le vrai défi de demain.

Voyez la suite

PEDOPHILIE

Brad Pitt: L’Élite pédophile d’Hollywood contrôle l’Amérique

Publié

le

Suite à la récente série d’arrestations de pédophiles en Californie, la star du cinéma Brad Pitt a révélé les véritables profondeurs de la pédophilie d’Hollywood dans un exposé choquant.En tant que vétéran ayant 30 ans d’expérience dans l’industrie du cinéma, Pitt parle de ses expériences après avoir assisté au côté obscur de l’industrie du divertissement, dans un témoignage de première main.M. Pitt décrit comment l’ensemble de l’industrie du cinéma et de la télévision se déroule autour d’une culture d’abus sexuels sur enfants pour les besoins des réseaux de traite des enfants qui couvrent les États-Unis et au-delà. 

Cette industrie couvre aussi bien les échelons supérieurs du spectre politique que la hiérarchie de la société:”Vous pensez que Hollywood est en train de faire des films? C’est juste un sous-produit: il s’agit de faire de l’argent, et plus important encore, il s’agit  de pouvoir et de contrôle. “”Les gens qui dirigent Hollywood, gèrent aussi l’Amérique et la plupart du monde, et ils ne se soucient pas des films“.”Vous avez entendu parler des Illuminati? Les sociétés secrètes, les politiciens, les banquiers et les médias – ce sont eux qui dirigent ces réseaux pédophiles, et ce sont eux qui gouvernent le monde, et tout le fric revient à Hollywood “.”Les enfants veulent faire du cinéma, ou plutôt, dois- je  dire, les parents veulent que leurs enfants fassent du cinéma, et ils feront tout pour les rendre célèbres “Lorsqu’on lui a demandé pourquoi Hollywood était visé par ces réseaux d’Élite mondialiste, il dit;”Ce sont les parents. C’est le rêve américain d’être célèbre et les parents vont faire n’importe quoi pour y arriver.” Avez-vous déjà rencontré la mère d’un acteur enfant? Elles sont dingues. ” Ce sont des cibles faciles, et ce ne sont pas seulement des films, de la télévision, de la musique … c’est un showbiz “.”Les parents vendent essentiellement leurs enfants pour la gloire“.M. Pitt poursuit en exposant la motivation du trafic de l’Élite et comment les enfants jouent des rôles pour influencer d’autres enfants à rentrer dans le jeu et pousser l’agenda de l’Élite.Il décrit comment les enfants sont utilisés comme monnaie politique alors que les parents ferment les yeux dans l’espoir que leur progéniture sera le prochain top star du box-office:Une de ces [Élites] achète un film. Un millier d’enfants se présentent pour le rôle principal. Une centaine  d’entre eux pourraient probablement travailler. Un jeune enfant avec une maman insultante se présente qui fera tout pour obtenir la partie. ““L’enfant est envoyé à un gars qui dirige un réseau de télévision. Le réseau pousse le film, et le premier gars fait beaucoup d’argent quand c’est un coup. ““Le gars TV ne dira jamais rien de mauvais en ce qui concerne le film parce que le gars du cinéma sait ce que le gars de la TV a fait avec ce jeune enfant”.“La même chose arrive avec les politiciens et les banquiers et les autres ““Il s’agit de tous les accords avec les enfants en tant que monnaies d’échange“.Lorsqu’on lui a posé la question de savoir qui sont  ces «acteurs de Hollywood», Pitt hésitait à donner des noms, en disant: «Je suis un terrain favorable pour subir un procès gratuit et facile», mais a déclaré qu’il était convaincu que ces agresseurs d’enfants de haut niveau verront bientôt la justice :
 “Les grands médias ne vont jamais exposer la vérité car ils en font partie. Ce sont les médias indépendants qui vont exposer cela. ““L’Internet est une chose merveilleuse et la libre circulation de l’information va tout révéler “.“Ils perdent leur prise sur le peuple américain, et sur les gens de partout, et ils le savent”.“C’est juste une question de temps avant que tout ne soit révélé.”Brad Pitt a eu un passé tumultueux avec des sociétés secrètes, après qu’une vidéo divulguée par son ex-femme Angelina Jolie, dans laquelle elle a discuté des rituels Illuminati d’Hollywood, est devenue virale.M. Pitt a répondu à la vidéo en disant qu’il était “écœuré” par les révélations.Source

Lindsay Lohan: les pédophiles dirigent Hollywood et ils ont assassiné Heath LedgerHeath Ledger a été assassiné selon Lindsay Lohan, qui dit que le «mauvais garçon d’Hollywood» est devenu un problème pour «les pédophiles au sommet de la pyramide d’Hollywood» après sa performance alors que le Joker dans The Dark Knight l’a propulsé vers le statut de superstar.

Heath Ledger was murdered according to Lindsay Lohan, who says he became a problem for “the pedophiles at the top of the Hollywood pyramid."

 “Ils ne pouvaient plus lui faire confiance. Ils savaient qu’il avait une grosse bouche et de grosses couilles. Il aimait balancer le bateau “, a déclaré Lohan.”Il connaissait beaucoup de secrets de l’industrie et il n’avait pas peur de parler“.Lindsay Lohan a attiré l’attention du monde cette semaine après un tweet dans lequel elle a défendu le président Trump et sa famille, tweet  vite devenu viral.L’actrice basée à Londres a été interrogée sur son tweet demandant aux gens d’arrêter le harcèlement du président Trump, mais Lohan, parlant de son nouveau “accent international”, a plutôt commencé à éclairer la mort de Heath Ledger en 2007.”Ce n’était pas un suicide. Ce n’était pas un surdosage accidentel. Tout le monde dans l’industrie connaît la vérité. Il a été éliminé. Il a été tué en exemple pour le reste d’entre nous pour qu’on la ferme et qu’on reste « en ligne ».”Il était le dernier des mauvais garçons d’Hollywood”.L’ancienne enfant star, Lindsay, était proche de Ledger l’année avant sa mort, passait du temps avec l’acteur australien dans son appartement de Manhattan entre les shoots.Décrivant Ledger comme “un joueur, un fauteur de troubles, une sorte de cheval sombre” Lindsay Lohan a déclaré: “nous avons convenu que n’importe qui avec une âme ne peut pas exister à Hollywood. Vous devez vous en sortir. Vous devez trouver une sortie ou vous serez bouffé de l’intérieur. “”Heath se souciait d’agir, il se souciait de l’art et de l’héritage culturel. Il était dégoûté et donc tellement déçu par ce qu’Hollywood est vraiment. Il était tellement repoussé par l’élan d’avidité pour l’argent et le  pouvoir. Les pédophiles et leurs réseaux. “”Il se débrouillait. Il aimait les explosions. Il voulait faire exploser toute cette merde hollywoodienne.”Parmi les qualités qui m’ont beaucoup attiré chez Heath, il y avait la transparence, ce qui était illusoire, bien sûr, et son sens tout aussi illusoire d’être presque immortel“.À la suite du récent raid policier et des arrestations liées à la pédophilie en Californie, les procureurs avertissent que c’est «la pointe de l’iceberg très pourri». Les prétentions de Lohan concernant le côté obscur de Hollywood ne sont pas surprenantes.L’adhérence de l’élite hollywoodienne pourrie sur les acteurs travaillant dans le système devient la matière de la légende. Parlant de ses pairs, les acteurs et les actrices à Hollywood, Lohan a déclaré: «Nous savons tous que si vous voulez vous assurer que les journalistes ne signalent rien de ce que vous dites lors d’une conférence de presse, vous n’avez qu’à commencer à parler de la façon dont Hollywood est géré par des pervers et des pédophiles. Les oligarques qui dirigent vos entreprises de médias n’en écriront pas un traître mot. “Ledger est décédé le 22 janvier 2008 à partir de ce que le Bureau du médecin hygiéniste en chef de New York a appelé une «intoxication accidentelle par des médicaments d’ordonnance», quelques mois seulement après avoir fini de filmer sa performance en tant que Joker dans The Dark Knight.Alors que les médicaments d’ordonnance trouvés dans le système de Ledger étaient tous des médicaments d’ordonnance bien connus, la combinaison mortelle de drogues ne serait jamais prescrite par un médecin. Source

Arrestations de 238 Pédophiles dont de nombreux acteurs renommés d’Hollywood

Selon la volonté du Président Donald Trump d’éradiquer la pédophilie, l’opération qui a déjà permis d’arrêter plus de 6.000 pédophiles notoires, se poursuit à Hoolywood avec l’arrestation, de nouveau, de 238 pédophiles faisant partie, en majorité, du milieu des Majors Hoollywoodiennes et des acteurs renommés  ! 
Le ministère de la Justice vient de mener une série de raids à Los Angeles et a arrêté 238 personnes dans le cadre d’un réseau de pédophilie hollywoodien. 
Selon la police, les arrestations comprenaient des “grands acteurs d’Hollywood” ainsi que des politiciens, des cols blancs, un moine et d’autres membres du clergé de haut rang. 
Les raids ont été menés par le groupe de travail régional de Los Angeles Regional Internet Crimes contre les enfants, travaillant directement avec le ministère de la Justice. 
Appelée “Operation Broken Heart III”, les raids radicaux visaient les délinquants recherchés pour l’exploitation sexuelle des enfants, la prostitution des enfants, le tourisme sexuel et possédant et distribuant de la pornographie juvénile, a déclaré le député Matt Blake du département de police de Los Angeles. 
La police a déclaré qu’ils ne pouvaient pas libérer de noms à ce stade, mais a confirmé que les personnes arrêtées comprenaient des “noms de ménage” dans l’industrie du divertissement. 
L’opération Broken Heart III est censée faire partie d’une opération beaucoup plus importante qui se connecte aux réseaux pédophiles nationaux d’élite et peut s’étendre dans le monde entier. 
Parmi les personnes arrêtées, il y avait un politicien australien qui tentait d’acheter un garçon de 6 ans. 

Selon le LA Times : Parmi les personnes arrêtées pendant les arrestations en avril et mai, se trouvaient des animateurs, des leaders communautaires, des professionnels et des membres du clergé, a déclaré John Reynolds, agent spécial agissant en charge du Département américain des enquêtes sur la sécurité intérieure. “L’incidence de l’exploitation sexuelle des enfants a atteint des proportions étonnantes”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. 
Les responsables de l’application de la loi ont déclaré que les arrestations soulignent l’importance que les familles conservent un dialogue ouvert sur la sécurité sur Internet. “Les parents et les enfants doivent avoir des conversations franches sur la façon de rester en sécurité dans le cyberespace“, a déclaré Reynolds. 
Les enfants et les adolescents, a-t-il dit, passent plus de temps sur Internet et les sites de médias sociaux, où les prédateurs d’enfants recherchent souvent des victimes. 
Le groupe de travail de Los Angeles est l’un des 61 programmes financés par l’ensemble du pays par l’entremise du Bureau de la justice pour mineurs et de la prévention de la délinquance du ministère de la Justice des États-Unis. Créé en 2014, l’opération Broken Heart donne aux forces de l’ordre et aux groupes de travail l’occasion de combiner des ressources et des outils d’enquête pour identifier les prédateurs sexuels chez les enfants. 
L’unité Internet Crimes Against Children du département de police de Los Angeles sert environ 300 mandats chaque année à la poursuite de suspects de pornographie juvénile. Dans un immeuble de grande taille à Long Beach, 11 officiers examinent en moyenne 350 cas de pornographie juvénile par mois. 
Les enquêteurs utilisent du matériel médico-légal à l’intérieur d’un laboratoire de criminalité mobile nommé “The Beast” pour analyser les disques durs pour toutes les images illicites. En mai, Michael Quinn, âgé de 33 ans, a voyagé d’Australie à Los Angeles pour conclure un accord pour acheter un garçon de six ans pour le sexe, selon le bureau du procureur américain à Los Angeles. 
Les agents secrets ont rencontré Quinn sur un site de réseautage de réseaux sociaux où il a communiqué qu’il voulait «rencontrer un père qui partage son jeune», selon les procureurs. 
Quinn a expliqué à l’agent infiltré qu’il espérait rencontrerd’autres perversaux États-Unis et a finalement accepté de payer un trafiquant humain de 250 $ pour lui fournir un jeune garçon avec qui il pourrait se livrer à des relations sexuelles illicites“, selon le procureur des États-Unis Bureau à Los Angeles. 
Quinn est allé dans un hôtel à Los Angeles où il avait l’intention de  rencontrer et de faire la fête avec trois autres prédateurs d’enfants et de s’engager dans le sexe avec des garçons, ont annoncé les procureurs. 
Au lieu de cela, des agents secrets l’attendaient à l’intérieur de la chambre d’hôtel. Après que Quinn ait remis de l’argent à un agent, qui se posait comme un trafiquant de sexe, les autorités chargées de l’application de la loi sont entrés dans la salle et l’ont arrêté, selon les procureurs. Des semaines plus tard, les autorités de Riverside ont arrêté Kounzong Saebphang, 26 ans, un moine, à son domicile du monastère bouddhiste de Wat Lao à Riverside. Les autorités enquêtaient sur Saebphang depuis l’année dernière lorsqu’ils ont reçu des informations selon lesquelles il pouvait distribuer de la pornographie juvénile, selon le bureau du procureur de district de Riverside County. Lorsque des enquêteurs fédéraux ont fouillé le monastère, ils ont trouvé au moins un dispositif numérique contenant de la pornographie juvénile dans ses affaires, selon les procureurs. Les procureurs ont allégué qu’il a également distribué de la pornographie juvénile à une autre personne par le biais d’un site de médias sociaux. 
Source :  Jay Greenberg de NeonNettle : http://www.neonnettle.com/news/2299-238-arrested-in-major-hollywood-pedophile-ring-bust 

Le Vatican aussi : 8.000 prêtres pédophiles

Selon le Vatican, il y a encore environ 8.000.prêtres pédophiles de haut rang, et le pape Francis refuse de faire quelque chose à ce sujet.En 2013, le pape Francis a admis qu’environ 2% des prêtres de l’Église étaient des pédophiles.Pourtant, malgré le récent licenciement du cardinal du plus haut rang (3èmedans la hiérarchie), George Pell, le pape n’a pas l’intention de poursuivre activement d’autres pédophiles au sein de l’église, à moins d’être obligé par la police.

News.com.au rapporte: Le pape Francis a décidé samedi de ne pas renouveler la position du cardinal allemand Gerhard Mueller, 69 ans, en le remplaçant par son adjoint de 73 ans, le monseigneur Jésuite espagnol Luis Ladaria Ferrer.Bien qu’aucune raison exacte n’ait été donnée pour le renvoi de Mueller, l’un des hommes les plus puissants du Vatican, on pense que c’est en raison d’un arriéré de quelque 2000 cas d’abus sexuels qui avaient été accumulés au cours de son mandat de cinq ans.  Son bureau avait également été critiqué par les anciennes victimes d’abus sexuels pour ne pas avoir fait assez pour protéger les enfants contre les prêtres pédophiles. Critique avec laquelle le pape Francis est d’accord.En mai, Francis a assigné plus de personnel au bureau, connu sous le nom de Congrégation pour la Doctrine de la Foi, pour gérer la surcharge des cas de violence sexuelle.Le renvoi de Mueller par le pape a été considéré comme un engagement envers son attitude de “tolérance zéro” à l’égard des abus sexuels commis par les ecclésiastiques à la lumière des accusations portées contre Pell.Bien que le cardinal ait fortement nié les accusations, le Pape a continuellement fait l’objet de nombreuses critiques pour avoir nommé Pell à l’un des postes les plus puissants du Vatican.Pell sera confronté à une audience du tribunal de Melbourne sur de multiples accusations d’agression sexuelle, le 26 juillet.Pendant ce temps, ses partisans australiens ont mis en place un fonds pour aider à payer ses frais juridiques. L’archidiocèse catholique de Sydney a déclaré la semaine dernière qu’il aiderait Pell à se défendre à son retour en Australie pour faire face aux accusations, mais ne payerait ses factures légales.  Source


 
Orgie gay et drogue dans l’appartement d’un Cardinal

Retraite anticipée dans un couvent italien pour un haut dignitaire du Vatican, après avoir été surpris par la police en pleine soirée libertine, révèle le journal italien Il Fatto Quotidiano.En juin dernier, des voisins avertissent les autorités, dérangés par le bruit et les allées et venues incessantes dans un des appartements de l’ancien palais de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.Sur place, les policiers ont trouvé une dizaine d’hommes se livrant aux joies de la chair et consommant de la drogue en quantité. Le locataire des lieux n’est autre qu’un des secrétaires du cardinal Francesco Coccopalmerio, conseiller personnel du Pape François. Son nom n’a toutefois pas été révélé.Informé de cette affaire, le souverain pontife a demandé la démission du cardinal Francesco Coccopalmerio, qui avait proposé la nomination comme évêque de son secrétaire, peut-on lire dans le journal italien. Le secrétaire, qui a été admis dans une clinique de désintoxication, a ensuite été envoyé en retraite dans un couvent. VOIR AUSSI : 

Commentaire : L’ancien banquier des Rothschild, devenu président de la France, Emmanuel Macron a été victime de pédophilie dans un lycée d’élite en France. Naturellement, les histoires gênantes concernant ce pion de l’Élite et des Oligarques de la finance et des armes ne sont pas dévoilées au public français par les grands médias qui appartiennent en totalité à cette élite mondialiste et pornographique (Voir : Mafia Khazare et satanisme. Un dîner chez les Rothschild). Enfant et adolescent à Amiens, Emmanuel était un élève brillant et un pianiste bien considéré. Mais il sortait de l’ordinaire par d’autres moyens. Il est tombé amoureux de son professeur de littérature française, Brigitte Trogneux, qui était son ainée de plus de 20 ans,. Lorsqu’ils se sont rencontrés, Emmanuel avait 15 ans; elle en avait 36 ans,  était mariée avec trois enfants. 
Cette relation tombe sous le coup de la loi même si elle est librement consentie
Normalement,  Brigitte Trogneux aurait du être poursuivie en vertu de l’article 227-25 du Code pénal. Cet article précise que le “fait, par un majeur, d’exercer sans violence, contrainte, menace ni surprise une atteinte sexuelle sur la personne d’un mineur de quinze ans est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende”. 
Comme on le sait, en France, comme en Amérique, la loi n’est pas faite pour les élites.
La Fontaine l’avait déjà annoncé : 
Selon que vous serez puissant ou misérable, 
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

Hannibal GENSERIC

Voyez la suite

Ma biographie

Votre Catalogue

Abonnez-vous à votre newsletter

GRATUITEMENT recevez
CLUB DEFI tous les Jours

Tendance