Les musulmans sont sous le syndrome du Bernard l’hermine qui vous vole votre coquille pour s’y loger à votre place… ces ordures qui deviennent prof dans nos universités ! Leur schizophrénie c’est de mimer nos codes tout en les rejetant… ce sont des malades mentaux.

image-1.jpg

N’admettons plus que le sol de France nous soit interdit par une Fatima Khemilat ou par l’envahisseur !

Bande de dégénérés Dictature des minorités Immigration Légitime défense Racisme Publié le 27 février 2021 – par Antiislam– 9 commentaires

Nous sommes chez nous, pour beaucoup depuis des siècles …

Nous avons, aussi, des ancêtres, qui nés, hors du sol de France, se voulaient pourtant des patriotes français  intransigeants.

 Nous avons accueilli, spécialement, depuis les années 70, des millions d’étrangers venus des pays africains.

Nous leur avons offert le fruit du travail de 50 générations de nos ancêtres, quand, souvent, en fait de travail, leurs ancêtres se sont contentés de livrer le djihad au monde entier pour le piller , de Poitiers à Talas …

Or voici que, certains, loin de nous être reconnaissants, prétendent occuper le sol de notre France et de nous exclure de celui-ci.

Ces actes ignobles sont le prélude, (encore limité) , ne nous le cachons pas,  à l’occupation totale de notre sol par la secte mahométane.

Ainsi cette ordure qui prétend interdire aux « Blanches » une réunion et à la réserver aux « racisées ».

Qui est l’intervenante ?

Fatima Khemilat est Doctorante en Sciences Politiques et a enseigné à l’Université Paris Est Créteil.

Elle  mène des travaux de recherches sur le rapport entre le culte musulman  et les institutions publiques françaises. Ses travaux ont donné lieu à  de nombreuses publications et communications la plaçant aujourd’hui  comme l’une des spécialistes de l’islam en France.

Sociologue et  chercheuse, Fatima travaille également sur les questions de genre, de  race et de sexualité. Elle se sert de son parcours pluridisciplinaire  pour apporter un éclairage décolonial et intersectionnel aux questions  liées au développement personnel et à la sexualité des femmes racisées.

Evénement limité à 15 Personnes, exclusivement réservé aux femmes racisées.

Nous sommes CHEZ NOUS, cette ordure est CHEZ NOUS.

Nous ne devons plus admettre que ces pourris et leurs collabos nous crachent à la figure !

L’extrême-gauche appelle à la violence contre les « racistes », c’est-à-dire nous qui avons le tort, à leurs yeux, de défendre la France et sa civilisation bi-millénaire.

Nous voyons, bien, nous, où sont les authentiques racistes.

Nous devons nous préparer, nous,  désormais, à la violence pour refouler l’envahisseur et son racisme qui s’exprime ouvertement contre nous   !

Dehors Fatima Khemilat !

Gisèle il y a 5 heures

Cette Fatima Khemilat n’a qu’a aller faire son bisness idéologique dans les bleds musulmans. On ne veut pas de ces envahisseurs qui pourrissent notre sol français. Dehors !!! Répondre

vatinel-bernard

vatinel-bernard il y a 4 heures Reply to  Gisèle

C’est où le bled dont tu parles ??? Mante ?Drappe ? Marseille ? Lon? …………???? Répondre

Dominique il y a 5 heures

Boutez-la dehors pour qu’elle puisse jouir de sa liberté chez les siens en Afrrique. Sinon elle et les siens vont vous supprimer.. Répondre

Sugarhawk

Sugarhawk il y a 4 heures

Les jeunes Bretons ont donné le ton ! Répondre

vatinel-bernard

vatinel-bernard il y a 4 heures

………………EGORGER nos Fils et nos Compagnes !!! Répondre

En Berry

En Berry il y a 3 heures

Elle a bien entendu, profiter largement des largesses de la France. 

De la reconnaissance? que nenni!
Ces bougres de gens venus d’ailleurs n’ont même pas la reconnaissance du ventre tant ils sont gavés! Répondre

Vent d'Est, Vent d'Ouest

Vent d’Est, Vent d’Ouest il y a 3 heures

Beurk… c’est tout ce que m’inspire cette raciste qui ose cracher sur la France et sur le travail de toutes les générations précédentes et présentes qui lui ont permis d’étudier mais ne l’autorise en aucun cas d’insulter la Nation et ses habitants qui ont généreusement contribué à sa réussite sociale. Et, non contente, elle massacre notre langue avec cette écriture de dégénérés à la mode débile. Elle se rapproche de beaucoup d’anti-France en adoptant un comportement à tous niveaux de sous-humains dans son attitude générale. Répondre

Laurent P

Laurent P il y a 2 heures

Faites savoir CONCRÈTEMENT à Fatima Khemilat que vous partagez pleinement l’opinion exprimée
par Antiislam à son sujet dans cet article :
IMPRIMER l’article et l’ENVOYER par La Poste à l’ADRESSE POSTALE PUBLIQUE de l’envahisseuse que vous trouverez sur la page
https://www.sciencespo-aix.fr/ressources/cv-khemilat-fatima/
en cliquant sur « CV_CHERPA_FKHEMILAT-2019 »
Prendre au choix l’une des deux adresses indiquées en colonne de gauche. Si vous pouvez investir dans deux timbres, envoyer en double, aux deux adresses.
Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche du présent article.
(ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/3ufPYU )
Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 100% et la taille d’image 100%.
Ceci fait, cliquer sur l’icône PDF.
Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur (ou bien cliquer sur Imprimer, et choisir Destination = Enregistrer au format PDF).
Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version PDF de 2 pages, au choix : en deux feuilles imprimées recto chacune ou bien en une seule feuille imprimée recto-verso.
Signer au bas de la dernière page, dans le tout petit espace resté blanc, avec votre prénom et ville (inutile de donner vos coordonnées complètes à l’envahisseur…) puis poster.
Voilà, faire acte CONCRET de résistance ça commence en investissant un timbre (ou deux). Répondre

Bouillot

Bouillot il y a 1 heure

C est une sale c……e de musulmane. Retour au bled m. Notre pays n est pas le sien. Répondre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*