Abonnez vous pour avoir nos derniers articles !

ART de VIVRE

Les français veulent récupérer leur FRANCE

Publié

le

L’Histoire revient en force, les Français veulent renouer avec leurs racines

15 avril 2021 | Aucun commentaire

Depuis la génération soixante-huitarde, l’Histoire de France est mise à mal par les élites mondialistes qui n’ont de cesse d’effacer la mémoire identitaire. Cette idéologie mondialiste veut créer un homme déraciné (lire par exemple La « nouvelle chronologie » : dernière arme pour détruire l’Occident du 7 avril 2021).

Le Français de souche, celui qui fait sien le Roman historique de Vercingétorix à Clémenceau, en passant par Charles Martel l’islamophobe et Colbert l’esclavagiste, se doit de battre sa coulpe sur toutes les horreurs qui ont noirci son Histoire. Même Napoléon, dont on célèbre le bi-centenaire de sa mort, est frappé de reductio ad servitutem. On déboulonne les statues, on renomme les rues, tout doit disparaître. L’Éducation nationale s’y emploie

.Obs - Déboulonner grands hommes histoire

La une de « L’Obs » du 23 novembre 2017

Les plus anciens se souviennent d’Alain Decaux, académicien, considéré comme l’un des pionniers des programmes d’histoire dans les médias. Pendant près d’un demi-siècle, il anima le petit écran en noir et blanc avec ses émissions de vulgarisation historique, avec son compère André Castelot, très populaire également malgré sa proximité avec l’Allemagne nazie et membre du comité de soutien du mouvement L’Unité capétienne, avec les Jean Dutourd, Marcel Jullian, Reynald Secher, Gonzague Saint Bris et Georges Bordonove. Ce qui ne l’a pas empêché de recevoir la Légion d’Honneur. Autres temps, autres mœurs

.

Alain Decaux et André Castelot présentant « Les énigmes de l’Histoire » consacrée à l’Homme au Masque de Fer – Janvier 1957

On observe dans les médias un sursaut des Gaulois réfractaires : ils aiment leur Histoire et en redemandent.

Astérix Obelix banquet

Et peu importe le contenu, pourvu qu’on ait l’ivresse du roman historique. Les Français redécouvrent ces émissions qui faisaient jadis les soirées de la petite lucarne :
• Stéphane Bern et son Secret d’Histoire, 146 émissions depuis 2007. Au début une petite heure le dimanche après-midi sur France 2, fort de son succès, aujourd’hui deux heures en prime-time sur France 3.
• Tous les soirs, Marc Menant nous fait revivre un moment d’Histoire sur l’excellente émission de CNews Face à l’Info, animée par Christine Kelly. Il est habité par ses personnages et s’agite comme un beau diable pour faire revivre ceux qui ont marqué notre Histoire. Puis, avec son excellent compère Franck Ferrand, ils remettent le couvert tous les dimanches à 14 heures.
• RMC découverteLa CinqLCP, etc. les programmations historiques sont de plus en plus nombreuses aux heures de grande écoute. Certes, quelques intellectuels à l’esprit chagrin y dénicheront les erreurs historiques, du populisme, de la naïveté, qu’importe.

Un signe ? Sans doute.

« L’Histoire est écrite par les vainqueurs » écrivait Robert Brasillach, fusillé par de Gaulle pour avoir « mal pensé ». Jusqu’à présent, les vainqueurs étaient les mondialistes, les patriotes n’étaient pas morts : Gergovie ‑52, Poitier 732, Marignan 1515, Austerlitz 1804, Reconquête 2021.

L’Histoire est de retour, elle est En Marche, n’en déplaise à nos gouvernants.

Michel Lebon

Voyez la suite
Donnez votre avis il nous intéresse ! Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ART de VIVRE

La « règle des 5 heures » pour devenir riche

Publié

le

Mustapha Azzouz – publié le 13/02/2021 à 11:00

Après une journée de travail, on a souvent envie de se détendre devant une série ou de buller tranquillement sur son canapé. Si cela vous aide certainement à décompresser, il y a peu de chance que cette habitude puisse booster votre carrière. Que faire alors ? Selon de nombreux millionnaires, adopter la « règle des 5 heures » pour devenir riche est un premier pas essentiel. Explications.

La « règle des 5 heures », c’est quoi ?

La « règle des 5 heures » a été décrite en tant que telle par Michael Simmons, le créateur d’Empact, une entreprise faisant la promotion de l’entrepreneuriat et soutenant les jeunes start-up. Selon lui, peu importe à quel point les personnes qui ont du succès sont occupées, elles trouvent toujours une heure par jour pour apprendre et, ce, tout au long de leur carrière. Une heure quotidienne d’apprentissage sur 5 jours ouvrables : vous tenez le principe de la « règle des 5 heures ».

Selon lui, cette bonne habitude est indispensable pour rencontrer le succès et le conserver. Apprendre, faire des recherches et/ou lire, permet en effet de stimuler votre créativité. C’est un moyen parfait pour envisager de nouvelles pistes de réflexion et un geste essentiel pour se tenir informé de la marche du monde. De là à adopter la « règle des 5 heures » pour devenir riche, il n’y a qu’un pas. En effet, lorsqu’on y regarde de plus près, de nombreux millionnaires ont de tout temps suivi ce bon réflexe.

La « règle des 5 heures », le secret des millionnaires ?

Selon Benjamin Franklin, inventeur de génie et père fondateur des États-Unis, un « investissement dans le savoir rapporte les meilleurs intérêts ». Il avait ainsi pris l’habitude de consacrer une heure de son quotidien à la lecture et à l’apprentissage. Plus près de nous, Bill Gates a aussi confié lire tous les jours depuis sa plus tendre enfance. Il avait ainsi expliqué au New York Times que la lecture était sa méthode d’apprentissage principale. La « règle des 5 heures » pour devenir riche a également réussi à Elon Musk qui a appris les détails de la construction de missiles en lisant, ce qui l’a conduit à développer SpaceX. Jack Ma, le créateur d’Alibaba, l’investisseur Warren Buffet (3e fortune mondiale) ou encore la reine des médias Oprah Winfrey sont par ailleurs des lecteurs insatiables.

Si l’on en croit une étude de 5 ans menée par Thomas Corley sur 200 millionnaires, la lecture est le principal point commun de ces personnes ayant rencontré une grande réussite professionnelle. La télévision ? 67 % d’entre eux avouent ne pas la regarder plus d’une heure par jour. En revanche, 86 % confient adorer lire et affichent une appétence particulière pour tous les écrits non fictionnels. Ils sont ainsi 88 % à lire au moins 30 minutes par jour dans le but précis de s’améliorer en apprenant sur un sujet. Ils ont également l’habitude de profiter de leur trajet jusqu’à leur lieu de travail pour écouter des livres audio (63 %).

Bon à savoir : se lever tôt, une autre clé du succès ?

Si vous êtes tenté par la « règle des 5 heures » pour devenir riche, peut-être succomberez-vous également aux vertus du réveil aux aurores ? Tim Cook, Anna Wintour ou encore Richard Branson sont quelques-uns des adeptes du « Miracle Morning ». L’idée est de commencer la journée par deux heures rien qu’à soi. Méditation, sport, écriture, lecture et planification de la journée vous offriront une productivité optimale. 

Comment adopter la « règle des 5 heures » ?

Si Barack Obama a réussi à suivre la « règle des 5 heures » alors qu’il était encore en exercice, vous devriez également réussir à adopter cette habitude. Attention toutefois, pas question de se positionner en lecteur passif. Si vous souhaitez respecter la « règle des 5 heures » pour devenir riche, vous devrez organiser votre apprentissage quotidien en 3 temps :

La lecture

C’est le point de départ du concept. Si vous ne pouvez pas dégager une heure pour lire chaque jour, commencez avec 20 ou 30 minutes. Dans les transports en commun ou la salle d’attente du médecin : gardez toujours votre livre du moment sur vous afin de pouvoir le sortir quand bon vous semble. Pensez également aux livres audio que vous pourrez écouter pendant votre séance de sport, mais aussi aux médias, blogs et formations en ligne qui peuvent beaucoup vous apprendre.

La réflexion

Pour véritablement tirer les enseignements de ce que vous venez de découvrir, il convient de prendre un certain temps pour y réfléchir. Commencez par 10 minutes par jour avant d’augmenter ce temps consacré à l’analyse et à la prise de recul. Par exemple, vous pouvez vous demander quel est le point clé de ce que vous venez de découvrir ou comment cela va pouvoir vous aider dans votre activité professionnelle. N’hésitez pas à noter vos pensées dans un cahier pour pouvoir y revenir en cas de besoin.

L’expérience

Dernière étape lorsque l’on suit la « règle des 5 heures » pour devenir riche : la pratique ! Vos lectures vous ont donné une idée ? Essayez de la mettre en place. Si cela ne fonctionne pas, cette expérience vous aidera à mieux organiser votre prochain projet jusqu’à atteindre le succès. Vous venez de lire un livre sur le management ? Tirez-en les 3 idées principales et instaurez-les dans votre équipe. Si cela n’améliore pas votre travail, vous pourrez revenir à votre ancien fonctionnement ou trouver de nouvelles idées grâce à votre apprentissage constant.

Et si, pour rencontrer le succès, il suffisait de changer ses habitudes ? En suivant la « règle des 5 heures » pour devenir riche, vous êtes en tout cas assuré de gagner en savoir !

Voyez la suite

ART de VIVRE

Nestlé envoie de la malbouffe dans les forêts amazoniennes: des jeunes enfants sont devenus maladivement obèses ;

Publié

le

Un nouveau documentaire de la BBC a dénoncé Nestlé pour avoir délibérément pollué les approvisionnements alimentaires de ceux qui vivent dans la forêt amazonienne, provoquant une épidémie d’obésité infantile.

Pour que les groupes autochtones des jungles vierges d’Amérique du Sud soient accros à la malbouffe (junk food), Nestlé a envoyé des « supermarchés flottants » remplis de déchets transformés hautement addictifs, ce qui a fait grimper le taux d’obésité de plus de 150 % depuis 2002.

Grâce à Nestlé, des enfants aussi jeunes que sept ans luttent désormais contre des maladies du « premier monde » comme l’obésité et le diabète. Cela profite également à Big Pharma en canalisant une toute nouvelle génération et un tout nouveau marché vers une dépendance à vie vis-à-vis des produits pharmaceutiques.

Intitulé « Qu’est-ce que nous nourrissons nos enfants ? » le documentaire examine de plus près l’impact corporel des aliments «pour enfants» comme les croquettes de poulet, les pizzas et les plats surgelés. Il s’avère que de tels aliments créent de la léthagie, de l’anxiété et même des lésions cérébrales, similaires aux effets de la consommation d’alcool.

Dans certaines des régions les plus reculées du Brésil, les enfants deviennent « de plus en plus » obèses, explique Lizete do Carmo Tenório Novaes, directrice d’école. Elle attribue directement cette épidémie aux supermarchés flottants de Nestlé.

“Je suis allée plusieurs fois en Amazonie en tant que médecin, il y a dix ou douze ans, dans des endroits assez reculés et je n’ai jamais, au grand jamais, vu quelqu’un en surpoids”, a déclaré l’animateur Chris van Tulleken.

« Je veux savoir si les enfants ici sont en surpoids ? Dans une culture, et dans un environnement qui, historiquement, a été assez pauvre en calories – que se passe-t-il lorsque vous les inondez de masses de ce que nous appellerions des aliments transformés et industrialisés ? »

L’exportation du régime américain standard (Standard American Diet (SAD) ) vers d’autres pays tue les enfants du monde

Jusqu’à assez récemment, la plupart des aliments consommés par les Amazoniens étaient peu transformés. En conséquence, presque personne dans la région n’était en surpoids ou obèse, jusqu’à ce que Nestlé envahisse les jungles reculées de la région.

Maintenant, les jeunes hommes comme Leo, qui est présenté dans le film, ont des seins et des poignées d’amour de type féminin, à la place du tissu musculaire dont ils ont besoin pour être forts et dynamiques.

C’est ce qui se passe lorsque les gens passent d’un régime naturel à un régime composé de sucre raffiné, de farine transformée, de colorants chimiques, de conservateurs artificiels et d’autres toxines.

Depuis lors, van Tulleken est tombé sur une organisation religieuse locale qui tente de lutter contre l’épidémie d’obésité en enseignant aux habitants, et en particulier aux jeunes enfants, l’importance d’éviter les aliments transformés. C’est souvent une bataille difficile, cependant, une fois qu’une personne devient accro à la malbouffe (la junk food ).

Parfois, je lui dis de ne pas en manger, mais il va quand même l’acheter“, a révélé la mère de Leo à propos des nouvelles habitudes alimentaires de son fils. « Il mange des légumes mais il ne les aime pas beaucoup. Je ne sais pas pourquoi. Il préfère manger de la malbouffe. »

Le soi-disant « régime américain standard », également connu sous le nom de SAD, est peut-être la pire chose qui soit jamais arrivée à la culture amazonienne. Les générations futures d’Amazoniens seront désormais affligées par le cheval de Troie de la malbouffe rapide et facile que Nestlé a utilisé pour les piéger.

Nous avons quelques cas, mais ce n’est pas la majorité et nous voulons le contrôler et l’empêcher de progresser“, a ajouté la mère de Leo à propos du problème d’obésité dans sa région, qui n’est heureusement pas encore – et, espérons-le, ne le sera jamais – la norme.

Parallèlement, les 15 dernières années ont marqué de nombreux changements dans les habitudes alimentaires dans toute la région. Des produits plus industrialisés sont arrivés, alors que dans le passé, les gens mangeaient principalement du poisson, des crevettes, de la viande rouge, du poulet et d’autres aliments frais.

Plus d’informations sur la crise mondiale de l’obésité, qui est perpétuée par les sociétés multinationales basées en Occident, peuvent être trouvées sur Addiction.news.

Sources: DailyMail.co.uk ; NaturalNews.comEnvoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

1 commentaire:

  1. Joset5 juin 2021 à 22:53Nestlé une multinationale sise en Suisse à Vevey est là principalement pour créer de l’argent en faveur de ses actionnaires. La Suisse est un pays riche fait pour les riches. Ce pays abrite une multitude de d’organisations internationales. ONU, OMS, FIFA, UEFA, UCI, BRI, WEB et tant d’autres. Toute la caste oligarchique mondiale trouve refuge dans cet Etat, pour le malheur des autres peuples.Répondre

Voyez la suite

ART de VIVRE

Voila des pistes majeures

Publié

le


LE DESSIN DE LA SEMAINEcomplotisme à la mode - Morgan NavarroSUR CONSPIRACY WATCH
Royalistes et d’extrême droite, qui sont les avocats de Rémy Daillet-Wiedemann ?Par Maxime Macé & Pierre PlottuArrêté il y a quelques jours en Malaisie où il avait trouvé refuge ces dernières années, Rémy Daillet-Wiedemann pourrait être extradé vers la France. Contestant la procédure ouverte contre lui par Kuala Lumpur, il est représenté par deux avocats, dont le Français Philippe Fortabat Labatut.

Lire la suite
La méthode de Villiers décryptée“Great Reset”, CIA, “remigration”, Macron… Rudy Reichstadt, le directeur de Conspiracy Watch, explique comment Philippe de Villiers est devenu le champion de la banalisation du complotisme.

Lire la suite
VU, LU, ENTENDU SUR LE WEB…INDE. Une entreprise de communication basée au Canada a créé un site web se présentant comme un média indien de fact-checking, puis l’a utilisé pour promouvoir des contenus partisans en faveur du gouvernement indien. Les articles du site, écrits pour influencer l’opinion en faveur du Premier ministre indien Narendra Modi, ont été partagés sur les réseaux sociaux par les comptes vérifiés de dizaines d’ambassades et de consulats indiens sur Twitter et Facebook (source :medium.com, 27 mai 2021).
DÉFENSE NATIONALE. La France va créer une agence de lutte contre les manipulations de l’information. Cette organisme, qui devrait voir le jour en septembre 2021, aura pour mission de déjouer les tentatives de pays étrangers de « déstabiliser » la France. « Il ne s’agit pas de faire du renseignement, ce qui nous intéresse c’est ce qui est en train de devenir pandémique sur le plan informationnel » et si cela émane d’« un pays étranger ou d’une organisation étrangère qui visent ainsi à déstabiliser l’État sur le plan politique », a notamment expliqué Stéphane Bouillon, le secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (source : Le Figaro, 2 juin 2021).ALEXANDRA HENRION-CAUDE. On sait que la généticienne est en guerre contre la politique sanitaire et les vaccins contre le Covid-19. Elle s’affiche notamment aux côtés de Francis Lalanne et de Jean-Marie Bigard pour dénoncer les décisions gouvernementales en la matière. Alexandra Henrion-Caude est également une fervente catholique qui veut affermir les liens entre l’Église et la science. Luc Brisson, de l’équipe de « Vrai ou Fake » (France Info), a dressé le portrait de cette ancienne chercheuse de l’Inserm (source : Vrai ou Fake/Twitter, 3 juin 2021).
CHRISTIAN PERRONNE. La fake news selon laquelle le centre de pharmarcovigilance de Toulouse était submergé de signalements au sujet d’effets secondaires liés aux vaccins contre le Covid-19 a circulé avant d’être démentie par le quotidien 20 Minutes. Elle s’accompagnait de l’information, tout aussi fausse, d’après laquelle un message d’erreur était envoyé automatiquement en réponse à tout signalement (source : 20 Minutes, 27 mai 2021). Ce correctif n’a pas dissuadé le Pr Christian Perronne de relayer ladite infox (source : Raphaël Grably/Twitter, 30 mai 2021).MARTINE WONNER. La député du Bas-Rhin Martine Wonner a publiquement porté des accusations graves contre les soignants, les rendant notamment coupable de « crime contre l’humanité », laissant la foule les traiter d’« assassins ». Des propos d’une extrême gravité, pour le docteur Jérôme Marty, président du syndicat Union française pour une médecine libre, qui a demandé aux autorités de sévir contre les calomnies proférées par l’élue (source : Jérôme Marty/Twitter, 1er juin 2021).ANTHONY FAUCI. Le site Buzzfeed a mis en ligne des milliers d’emails de l’immunologiste américain Anthony Fauci, le « Monsieur Covid-19 » de la Maison-Blanche. Des internautes en ont partagé des extraits sur les réseaux sociaux, sous les hashtags #FauciLeaks, #FauciEmails ou encore #FauciGate, au prétexte de révélations fracassantes. Le sujet le plus discuté en ligne est celui selon lequel les premières contaminations pourraient être liées à la fuite d’un virus d’un laboratoire de Wuhan. Ce sont toutefois bien des doutes qu’exprime l’ex-conseiller scientifique et médical de Donald Trump, et non des certitudes (source : Libération, 4 juin 2021).PHILIPPE DE VILLIERS. Très présent dans les médias, Philippe de Villiers distille une idéologie conservatrice et souverainiste, mais aussi des théories conspirationnistes. Son dernier livre, Le jour d’après (Albin Michel), fait la promotion de la thèse dite du Great Reset, qui assure que les élites auraient planifié l’épidémie de Covid-19 afin d’imposer leur agenda mondialiste… Directeur deConspiracy Watch, Rudy Reichstadt décortique pour L’Express la méthode de Philippe de Villiers et explique comment il est devenu le champion de la banalisation du complotisme (source : L’Express, 3 juin 2021). Le même hebdomadaire a consacré un dossier à celui qui est « l’un des plus influents, voire le premier diffuseur des idées conspirationnistes en France » (source : L’Express, 5 juin 2021).SPIKE. Les personnes vaccinées seraient dangereuses pour les non vaccinées… C’est ce qu’affirment des internautes selon lesquels la protéine Spike, que l’on retrouve à la surface du virus du Covid-19, serait secrétée en quantité par le corps humain après vaccination et transmissible par voie de sécrétion. En réalité, ladite protéine est éliminée par notre système immunitaire, sans avoir la capacité de se multiplier (source : Vrai ou Fake/Twitter, 1er juin 2021).SERGE RADER. C’est un média complotiste, Agora TV, qui a annoncé le 31 mai 2021 sur le réseau social russe VK que l’ancien pharmacien Serge Rader était décédé à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). Activiste antivax et proche de Nicolas Dupont-Aignan, Rader, âgé de 68 ans, serait mort d’un arrêt cardiaque après avoir développé une forme virulente de Covid-19 qui l’avait conduit à être admis dans un service de réanimation plusieurs jours durant. L’homme s’était notamment illustré, ces dernières années, en co-signant en 2015 un livre avec l’eurodéputée écologiste Michèle Rivasi sur le « racket des laboratoires pharmaceutiques ». Il était aussi intervenu, en novembre dernier, dans le film complotiste « Hold-up »… Le thread de notre rédaction fait le point sur un personnage controversé qui appelait, en avril dernier, lors d’une manifestation aux côté d’Alexandra Henrion-Caude, à « boycotter tous ces vaccins ». L’annonce de la disparition de Serge Rader a immédiatement été accompagnée d’une petite musique très familière sur les réseaux sociaux : Rader serait mort « dans des circonstances étranges »« C’est dingue comme les opposants, non-collabos et corona-sceptiques ont en ces temps une santé fragile » ironise le youtubeur complotisteRichard Boutry« Quand on voit les casiers judiciaires des sociétés pharmaceutiques qui nous fourguent des produits, on ne peut que se poser des questions » complète le réalisateur d’« Hold-up » Pierre Barnérias. D’autres, anonymement, se chargent des sous-titres : « Encore un décès qui tombe à pic »« Assassiné par Big Pharma et la Cabale »« Ils éliminent les alerteurs un par un »ADRÉNOCHROME. L’adrénochrome, c’est cette substance qui, d’après certains complotistes, s’obtiendrait en torturant des enfants encore vivants et qui permettrait à une élite mondiale de s’octroyer des cures de jouvence. Sortie tout droit d’une fiction littéraire, Las Vegas Parano (1972), cette idée délirante, qui plonge ses racines dans le mythe des crimes rituels commis par les juifs sur les enfants chrétiens, a été remise au goût du jour par les QAnon à la faveur de la crise sanitaire (source : Kombini News/Twitter, 2 juin 2021).« ASSUMISME ». « Je me demande si le virus est là par hasard, tout simplement… C’est très complotiste, mais je l’assume. » La sortie de Patrick Sébastien s’inscrit dans une tendance actuelle à revendiquer la posture complotiste plutôt qu’à s’en démarquer. Une posture qui s’appuie sur des idéaux forts comme l’indépendance d’esprit, le courage, la quête de vérité, la liberté, la résistance… (source : Sebastian Dieguez/Twitter, 30 mai 2021).TERRORISME. Le 16 octobre 2020, Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine, est assassiné par Abdoullakh Anzorov, un jeune islamiste radicalisé. Au départ du drame, le mensonge d’une collégienne qui s’est propagé à une vitesse folle sur les réseaux sociaux. Le 15 mars 2019, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, Brenton Tarrant assassine 51 personnes dans deux mosquées. Le terroriste a diffusé les massacres en direct sur Facebook. Dans les deux cas, les terroristes se sont radicalisés sur les réseaux sociaux aux yeux de tous et sans aucune modération de la part des plateformes. Disponible en ligne jusqu’au 29 juillet 2021, La fabrique du mensonge, documentaire de Guillaume Auda et Étienne Mélou, reconstitue les parcours familiaux et psychologiques des tueurs, en mettant à jour le fonctionnement et la lourde responsabilité des réseaux sociaux (source : Le Monde, 30 mai 2021).« INQUIÉTANTE OBSESSION ». Les figures du complotisme sanitaire ne diffusent pas que des fausses informations sur l’utilité des masques ou l’innocuité des vaccins. Ces personnages, très suivis dans la sphère de la « santé alternative », n’hésitent pas à se référer régulièrement à la Seconde Guerre mondiale. Parfois pour se décerner eux-mêmes le titre de « résistants » face aux « collabos », ou endosser la posture de victimes d’un nouveau totalitarisme nazi, qui se mettrait en place un peu partout. Ils s’en prennent aussi aux Juifs, les accusant d’être des profiteurs, voire des instigateurs de la pandémie. Le collectif L’Extracteur a réalisé une nouvelle vidéo pour dénoncer un inquiétante obsession.RUSSIE. Les ONG américaines Alliance for Securing Democracy (ASD) et le German Marshall Fund of the United States (GMF) ont analysé les discours diffusés par les médias germanophones du Kremlin à l’approche des élections fédérales allemandes de septembre 2021. Politique sanitaire du gouvernement, campagne vaccinale, situation en Ukraine, traitement de l’information relative à Alexeï Navalny… : l’étude effectuée en mars et avril montre que les médias russes d’État ont cherché à saper la confiance des citoyens dans la gestion de la pandémie par le gouvernement allemand, en manipulant les informations, en utilisant des titres trompeurs et en recourant à des thèses complotistes (source : ASD, 27 mai 2021).QUÉBEC. Hélène Jouan a enquêté sur des stations de radio privées, au Québec, dont les animateurs font de la surenchère en matière de libération de la parole, et qui ont vu leur influence se renforcer dans le contexte de crise sanitaire. La journaliste y cite notamment l’analyse de Dominique Payette, chercheuse en sciences de l’information à l’université de Laval (Québec) : « Il ne s’agit pas d’un journalisme d’opinion, mais d’un espace public où les faits importent peu et où se répandent toutes les aigreurs. Des personnalités politiques y sont nommément insultées et des communautés entières prises à partie, sans aucun souci d’impartialité » (source : Le Monde, 2 juin 2021).QANON. Des milliers d’activistes du mouvement QAnon se sont réunis pour une conférence à Dallas les 29 et 30 mai. On a pu notamment y entendre l’ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, Michael Flynn, suggérer le recours à un coup d’État militaire. Des menaces d’exécution ont également été proférées à l’intention d’Hillary Clinton. Il est à noter qu’un républicain membre de la Chambre des représentants, Louie Gohmert, est apparu sur scène pour apporter son plein soutien au mouvement complotiste, ce qui n’est pas sans refléter l’emprise de ce dernier sur le Grand Old Party (source : Vice, 31 mai 2021).

Voyez la suite

Ma biographie

Votre Catalogue

Abonnez-vous à votre newsletter

GRATUITEMENT recevez
CLUB DEFI tous les Jours

Tendance