LE GROUPE RENAULT S’ENGAGE À ATTEINDRE 2,5 MILLIARDS D’EUROS DE SOURCING LOCAL DÈS 2025

Spread the love

Avec le chômage que nous avons et l’invasion des marocains nous aggravons le déficit chômage en France ! Nous perdons aussi des emplois avec les plateformes téléphoniques d’une basse qualité… Pourquoi cette perte organisée au détriment des Français ?

Par Hajar Kharroubi et Adil Gadrouz le 27/07/2021 à 19h05

Le groupe Renault et le ministère de l’Industrie, du Commerce ont signé, ce mardi 27 juillet 2021, une convention qui fixe de nouveaux objectifs.© Copyright : Adil Gadrouz /le360

Le groupe Renault et le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique ont signé, ce mardi 27 juillet 2021, une convention qui fixe de nouveaux objectifs pour le développement de l’écosystème Renault sur la période 2021-2030. 

Le constructeur français compte développer de nouveaux projets de véhicules qui incluront progressivement les technologies d’électrification. Le groupe s’engage également à atteindre 2,5 milliards d’euros de chiffres d’affaires en sourcing local dès 2025.

Renault Group Maroc a également dévoilé la première Dacia Sandero destinée au marché marocain fabriquée à l’usine de la Somaca. La commercialisation de la nouvelle Sandero débutera dès le mois de septembre.https://www.youtube.com/embed/FYTNicX-Pnk?rel=0&showinfo=0&wmode=transparent&enablejsapi=1

Dans une déclaration à la presse, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et du Commerce, a indiqué que « ce nouvel accord marque une nouvelle étape dans les relations que le Maroc entretient avec le groupe Renault. Avant, Renault avait pris un engagement d’atteindre un milliard et demi d’euros de pièces fabriquées au Maroc, achetées par Renault et vendues dans 75 pays. Cet objectif serait atteint en 2023. On a déjà dépassé le cap du milliard ».

Pour sa part, Luca De Meo, CEO de Renault, a expliqué que cette nouvelle phase « portera l’objectif de sourcing local à 2,5 milliards d’euros dès 2025 et une cible de 3 milliards d’euros. Renault Group Maroc s’engage également à porter son taux d’intégration à un objectif cible de 80% à terme ».

De son côté, Marc Nassif, directeur général de Renault Maroc, a souligné que c’est un jour très important pour le groupe étant donné que la première Sandero fabriquée à la Somaca, destinée à être commercialisée au Maroc à partir du mois de septembre prochain, a été dévoilée.

Vidéo. En visite à l’usine Somaca, MHE se veut rassurant sur l’avenir de l’industrie automobile au Maroc

« Un nouveau véhicule, une nouvelle plateforme, une nouvelle technologie avec la même promesse faite aux clients », a-t-il relevé.

« Nous avons également renouvelé notre engagement que nous avions pris devant le roi Mohammed VI en avril 2016, qui était d’implanter un écosystème automobile avec deux objectifs qui étaient à l’époque d’atteindre 65 % d’intégration locale et un 1,5 milliard de CA au Maroc en 2023. Début 2021, le groupe a annoncé avoir dépassé la barre des 60% de taux d’intégration locale », a-t-il conclu.

Ce nouvel engagement viendra soutenir le développement de la filière industrielle marocaine et l’industrialisation des nouveaux projets de véhicules des marques de Renault Group à haute valeur technologique.

En ligne avec la stratégie Renaulution et l’orientation mondiale de l’industrie automobile vers la production de véhicules respectueux de l’environnement, Renault Maroc prépare l’industrialisation de nouveaux véhicules dans les deux sites marocains du groupe. Ces véhicules incluront progressivement les technologies d’électrification du géant français de l’automobile.

Par Hajar Kharroubi et Adil Gadrouz

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*