La fiction climato-apocalyptique

Spread the love

Source : Lesalonbeige

Ingénieur polytechnicien et diplômé de Sc-Po, spécialiste de l’environnement et des transports, Christian Gerondeau a publié de nombreux ouvrages, dont certains sont traduits dans le monde anglo-saxon. 

Il vient de publier La religion écologiste – Climat, CO2, hydrogène : la réalité et la fiction. Dans cet ouvrage il démonte les intox répandues sur le réchauffement climatique, la nocivité du CO2 et autres balivernes électriques manipulées par le GIEC.

La température moyenne de la planète a augmenté d’environ 1°c depuis un siècle. Selon le GIEC, la cause principale de cette hausse serait le CO2 d’origine humaine et, pour sauver notre terre d’une catastrophe imminente, il faudrait faire baisser nos émissions de CO2. C’est le sens de l’engagement pris par les nations qui ont signé l’accord de Paris. Dans la droite ligne de ce pacte, la Convention Citoyenne sur le Climat s’est fixée comme objectif de réduire de 40 % nos émissions nationales. Un effort énorme pour la France (et un coût faramineux) mais qui ne correspond pourtant qu’à 0,25 % des émissions mondiales.

Car ce ne sont plus les pays développés qui comptent, mais l’Inde, la Chine, et demain l’Afrique qui ont tous un besoin vital de pétrole, de gaz naturel et de charbon pour sortir leurs populations de la pauvreté comme nous l’avons fait nous-mêmes. Les projections officielles de ces pays montrent ainsi que les émissions mondiales de CO2 vont inexorablement continuer à croître. Faut-il alors craindre la catastrophe ? Non. Il y avait 4 fois plus de CO2 dans l’atmosphère au temps des dinosaures et tout allait bien. Si nous avons peur, c’est parce qu’on nous fait peur car la peur rend docile. Toutes les religions le savent bien. Pourtant, il ne devrait s’agir ici que de science. L’Homme est-il vraiment responsable de tous ces maux ?  Conduit par une vraie démarche scientifique et en  s’appuyant sur les propres chiffres du GIEC, Christian Gerondeau montre qu’il n’en est rien.

Surtout il montre que cet incroyable manipulation est le fruit de quelques idéologues, qui n’y connaissent absolument rien au climat. Il évoque par exemple Sven Teske :

C’était donc un dirigeant officiel de Greenpeace, payé par le lobby de l’industrie photovoltaïque, qui était à l’origine du seul scénario qui affirme contre toute évidence que près de 80% de l’énergie de la planète pourraient être fournis en 2050 par les énergies renouvelables.

Encore une mantra perverse de la gauche, rien de plus. Il ont perdu en 1989. Et maintenant, ils ont juste trouvé autre chose: l’écologisme. Répondre

Cestmoi

Cestmoi 4 heures plus tôt

Dans l’ « heure des pros 2 ». Un automobiliste avait témoigné l’anecdote suivante: Il avait acheté une voiture haut-de gamme entièrement électrique. Un soir il aurait dû se déplacer en urgence. L’ordinateur de bord avait calculé la consommation en fonction de la distance. Comme c’était en hiver et de nuit. Il a fallu aussi tenir compte du chauffage et la consommation des phares. L’ordinateur lui a signalé que dans ce cas de figure, il n’arriverait jamais à destination sauf trouver un bénévole qui accepterai en pleine nuit de recharger la batterie… 

PS: Combien de temps faut-il pour recharger la batterie de ce genre de véhicule? Alors traverser la France voir pire les USA avec ce genre de véhicule… Répondre

JL PENHOUET

JL PENHOUET 4 heures plus tôt

Les gens sensés le savent. Les ayatollahs vert à l’extérieur et rouge dedans nous manipulent. Répondre

Jean-François BONNIN

Jean-François BONNIN 1 heure plus tôt

Ce livre est indispensable : rigoureux, intelligemment rédigé et c’est souvent du poil à gratter les dermes bien pensants. Répondre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*