Jeff Hoffman 1er astronaute juif de la NASA

Spread the love

Pourquoi mettre en avant que l’on est juif alors que ce n’est pas une origine mais l’appartenance à une secte ? A une mafia avec ses sayamines ! C’est juste que l’on est circoncis avec toutes ses conséquences !

Jeffrey est né à Brooklyn en 1944. Il a toujours été fasciné par l’espace et est allé étudier l’astronomie à l’Amherst College dans le Massachusetts. Hoffman a ensuite obtenu un doctorat en astrophysique à Harvard, étudiant les rayons X cosmiques et les rayons gamma. Il a construit l’un des premiers télescopes aériens à rayons gamma. 

Après cela, il a effectué un travail postdoctoral au Royaume-Uni, avant de travailler en tant que scientifique de projet pour l’Agence spatiale européenne. En 1975, il est retourné aux États-Unis pour travailler au prestigieux MIT. Son principal domaine d’intérêt était les sursauts de rayons X, et il a rédigé plus de 20 articles sur le sujet, devenant ainsi l’expert mondial en la matière. 

Une fois, il a entendu sa femme lire un passage d’un livre disant qu’il n’y aura jamais d’astronaute juif. Cela a inspiré Hoffman à poursuivre exactement ce but, et il a ainsi postulé à la NASA. En 1978, il a été sélectionné pour le programme de formation des astronautes de la NASA, avec Judith Resnik (elle aussi juive) . Les deux sont ainsi devenus les premiers astronautes juifs de la NASA. 

Hoffman a effectué sa première mission en 1985 à bord de la navette spatiale Discovery , au cours de laquelle l’équipage a déployé deux satellites et mené de nombreuses expériences scientifiques. À ce stade, il n’était que le deuxième homme juif dans l’espace (après le cosmonaute russe Boris Volynov). Lors de son quatrième voyage dans l’espace, Hoffman était responsable de la réparation du télescope spatial Hubble. Avant ce vol, son rabbin lui a demandé de prendre des objets rituels juifs avec lui, et Hoffman accepta avec joie. Il prit une mezouza – qu’il fixa à sa cabine – un talith, ainsi qu’une menorah , car c’était pendant Hanoucca.

Sur un autre vol, Hoffman a pris une Torah avec lui et s’est assuré de la lire en survolant Jérusalem. Lors de sa dernière mission en 1996, il a établi un nouveau record, devenant le premier astronaute à passer 1000 heures à bord de navettes spatiales. Au total, il a passé plus de 50 jours dans l’espace et parcouru plus de 21 millions de kilomètres spatiaux. Depuis sa retraite en tant qu’astronaute, il enseigne en tant que professeur au MIT et professeur invité à l’Université de Leicester. Il a également écrit un livre intitulé An Astronaut’s Diary .

Ingénieur de la NASA et Astronaute américaine , c’est la deuxième femme du monde et la première juive à aller dans l’espace.

Elle meurt en 1988 dans l’explosion de sa navette spatiale Challenger lors du lancement de la mission STS-51 m.

Le prix IEEE Judith Resnik pour l’ingénierie spatiale est nommé en son honneur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*