James Woods (acteur) : « La famille de Kamala Harris possédait assez d’ esclaves pour commencer tout un championnat de football »

Michael Rosen's Annual Christmas Eve Party in Beverly Hills California on December 24, 2015
Spread the love

La réputation des noirs descendants d’esclaves en prend un coup… car en réalité les plus grands esclavagistes sont des juifs mais surtout des noirs… et encore à l’heure actuelle chez les noirs, car les enfants de la rue sont embauchés comme esclaves pour avoir un lit et manger… mais logés dans des porcheries !

14/08/2020 08:28

Toutes les stars du show bizz ne tombent dans le panneau tendu par les Négrolâtres irrationnels : ainsi l’acteur James Woods au sujet de la nouvelle égérie de la gauche obsédée racialement, a déclaré, évoquant la colistière de Joe Biden : « La famille de Kamala Harris possédait assez d’ esclaves pour commencer tout un championnat de football »

James Woods

James Woods (acteur) : « La famille de Kamala Harris possédait assez d’ esclaves pour commencer tout un championnat de football »

James Woods

pastedGraphic_1.png

Le passé supposé de Kamala Harris ne semble en effet pas faire d’elle la descendante de super héros anti esclavagistes…

Kamala Harris est la descendante de l’un des plus grands propriétaires d’esclaves de Jamaïque, Hamilton Brown.

pastedGraphic_2.png

Sa lignée est plus proche des gardiens de la plantation d’esclaves que de Harriet Tubman ou de Frederick Douglass.

Le passé supposé de Kamala Harris ne semble en effet pas faire d’elle la descendante de super héros anti esclavagistes…

Kamala Harris est la descendante de l’un des plus grands propriétaires d’esclaves de Jamaïque, Hamilton Brown.

Dinesh D’Souza

Sa lignée est plus proche des gardiens de la plantation d’esclaves que de Harriet Tubman ou de Frederick Douglass.

pastedGraphic_3.png

Voici ce qu’elle indiquait dans un article écrit en septembre 2018 à propos de ses racines jamaïcaines (par son père) : « Mes racines remontent, de mon vivant, à ma grand-mère paternelle Miss Chrishy (née Christiana Brown, descendante d’Hamilton Brown qui est enregistrée comme propriétaire de plantation et d’esclaves et fondatrice de Brown’s Town) et à ma grand-mère maternelle Miss Iris (née Iris Finegan, agricultrice et éducatrice, d’Aenon Town et d’Inverness, ascendance inconnue pour moi). Le nom Harris vient de mon grand-père paternel Joseph Alexander Harris, propriétaire terrien et exportateur de « produits » agricoles (principalement du piment ou du tout épice), qui est mort en 1939 un an après ma naissance et qui est enterré dans la cour de la magnifique église anglicane que Hamilton Brown a construite à Brown’s Town (et où, enfant, j’ai appris le catéchisme, été baptisé et confirmé, et servi d’acolyte) ».

Toutefois, certains journalistes qui ont tenté de remonter la généalogie de Kamala Harris ne sont pas parvenus à établir ce lien qu’elle revendique, ne pouvant pas non plus l’infirmer.

Pour le moment, la presse mainstream française n’a pas évoqué cela, les journalistes « Fans » de Kamala Harris étant sans doute en pleine séance de masturbation (uniquement sur le côté noir de la militante démocrate, pas sur sa moitié indienne brahmane et pas franchement Intouchable…)

Crédit photo : DR (photo d’illustration)

[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Sa lignée est plus proche des gardiens de la plantation d’esclaves que de Harriet Tubman ou de Frederick Douglass.

Voici ce qu’elle indiquait dans un article écrit en septembre 2018 à propos de ses racines jamaïcaines (par son père) : « Mes racines remontent, de mon vivant, à ma grand-mère paternelle Miss Chrishy (née Christiana Brown, descendante d’Hamilton Brown qui est enregistrée comme propriétaire de plantation et d’esclaves et fondatrice de Brown’s Town) et à ma grand-mère maternelle Miss Iris (née Iris Finegan, agricultrice et éducatrice, d’Aenon Town et d’Inverness, ascendance inconnue pour moi). Le nom Harris vient de mon grand-père paternel Joseph Alexander Harris, propriétaire terrien et exportateur de « produits » agricoles (principalement du piment ou du tout épice), qui est mort en 1939 un an après ma naissance et qui est enterré dans la cour de la magnifique église anglicane que Hamilton Brown a construite à Brown’s Town (et où, enfant, j’ai appris le catéchisme, été baptisé et confirmé, et servi d’acolyte) ».

Toutefois, certains journalistes qui ont tenté de remonter la généalogie de Kamala Harris ne sont pas parvenus à établir ce lien qu’elle revendique, ne pouvant pas non plus l’infirmer.

Pour le moment, la presse mainstream française n’a pas évoqué cela, les journalistes « Fans » de Kamala Harris étant sans doute en pleine séance de masturbation (uniquement sur le côté noir de la militante démocrate, pas sur sa moitié indienne brahmane et pas franchement Intouchable…)

Crédit photo : DR (photo d’illustration)

[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*