IMAM la catastrophe N° 1

35yzgl3dmi4-4.jpg
Spread the love

«L’image d’un Jésus blanc nourrit le suprémacisme blanc et l’injustice à travers la planète.»

Après le délire de l’imam de Miami sur le christianisme responsable des pillages aux USA, voici celui d’un imam de New York. Selon ce serviteur d’Allah, l’image d’un Jésus blanc est un message subliminal qui nourrit le suprémacisme blanc et l’injustice dans le monde.

Il occulte sciemment le fait que le suprémacisme est la racine de la doctrine islamique et n’apparaît pas dans la doctrine chrétienne. Le coran, par contre, enseigne que tous les infidèles sont des êtres inférieurs, les plus viles des créatures qu’Allah ait créé et qu’ils doivent être asservis et/ou tués. Le «noble coran» pour reprendre l’expression favorite d’Obama justifie la persécution des non musulmans. Celle des Chrétiens a pris des proportions génocidaires à travers les siècles et se poursuit en ce XXIe siècle avec une violence inouïe, mais l’islam est «religion de paix» nous serinent les idiots utiles de l’islam en Occident. L’islam ne cherche pas à faire la guerre ni à verser le sang et les musulmans ne se battent que pour se défendre, clame Al-Tayeb, le grand imam d’Al Azhar.

Pauvres agnelets musulmans, si pacifiques, si tolérants, si débordant d’amour envers les mécréants, obligés de mener le djihad défensif et d’inonder villes et villages de rivières de sang pour se défendre des méchants, qui les attaquent sans raison de toutes parts, eux qui ne rêvent que de vivre dans la pax islamica.

Après Jésus le Palestinien, Jésus le migrant, Jésus le résistant, voilà le Jésus blanc, le héros des suprémacistes blancs.

Jamais l’image du Christ n’aura autant été utilisée à des fins bassement idéologiques, voire politiques à commencer par ceux qui haïssent Ses fidèles au point de les massacrer, suivis par les brebis égarées occidentales, aveuglées par leur auto-détestation suicidaire.

De par sa blancheur, Jésus incite les suprémacistes blancs à croire qu’ils sont supérieurs à tous les autres. Les musulmans d’origine africaine exigeront bientôt que l’on représente Jésus en Noir, le poing levé contre le racisme des Blancs.

Lors d’un sermon prononcé le vendredi 5 juin à l’Association islamique de Raleigh, NC, l’imam Oliver S. Muhammad a déclaré que la racine de l’injustice et de la suprématie blanche est l’image d’un Jésus blanc, qui, selon lui, est un message subliminal, laissant croire aux adeptes de la suprématie blanche, qu’ils sont les meilleurs, des êtres supérieurs. Et d’ajouter que l’effet pervers de cette image peut être constaté dans le contexte de l’oppression économique, de l’esclavage et de la colonisation. Il a ensuite déclaré: « aussi longtemps que cette image de Jésus continuera à exister, les suprémacistes blancs auront de quoi alimenter leur sentiment de supériorité.» L’Association islamique de Raleigh participe régulièrement à des événements interconfessionnels locaux!

Ci-après quelques extraits de son sermon très vivifiant pour ses fidèles, révoltés par l’horrible racisme des Blancs à l’encontre des Noirs.

«Quelles sont les racines de la suprématie blanche? Dans l’interprétation erronée d’Allah ou dans cette image qu’ils exhibent partout dans le monde, sur chaque continent, supposée représenter Issa, comme Issa salam. Ce n’est pas Issa, mais juste l’image d’une personne blanche. Et les penseurs suprémacistes blancs disent: «Eh bien, c’est à mon image, je suis donc le meilleur, car c’est l’image de l’Etre suprême.»

«Qu’il s’agisse d’oppression économique ou d’esclavage, de politique ou de colonisation, vous constaterez que les gens subissent l’influence de cette imagerie de suprémacistes blancs, partout où l’image d’un Jésus blanc est projetée. C’est un message subliminal.»

Comme d’habitude, la Maison de l’islam rejette ses propres pathologies obsessionnelles sur les autres, car les musulmans ne peuvent assumer la responsabilité de leurs propres actes sans blâmer ceux qu’ils haïssent. Ils imputent donc la responsabilité de leur propre suprémacisme, pourtant gravé en toutes lettres dans le coran, sur Jésus et les Blancs.

Cet imam se réfère bêtement à l’image d’un Jésus le plus couramment peint par les artistes occidentaux comme un jeune homme, légèrement barbu, aux longs cheveux ondulés bruns clairs ou blonds foncés, aux yeux le plus souvent bleus, mais élude Son Enseignement, Son message d’amour et de paix. Or dans les Evangiles, il n’y a aucune description physique du Christ. Le plus important, n’est-il pas que le Christ par Son Amour des Hommes transcende la couleur de la peau et les divisions raciales? Jésus est venu apporter la Bonne Nouvelle à tous les Hommes et c’est Son message, qui doit être retenu. Au lieu de cela, l’imam fait de Jésus la source du suprémacisme blanc et de l’injustice. Il est ridicule et dangereux à la fois.. Il surfe sur les événements du moment pour inciter à la haine du Christ et des Blancs.

Jésus n’a jamais dit que le Noir était un être inférieur à mépriser, à réduire en esclavage, mais a donné un commandement nouveau: «Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres» Par contre, la «religion» à laquelle l’imam Oliver s’est converti n’éprouve que mépris et dégoût pour les Noirs.

Quiconque défend l’islam est pathétique par sa méconnaissance profonde de cette idéologie islamo-nazie, mais un Noir qui défend l’islam est particulièrement pathétique.

N’a-t-il jamais entendu parler de la traite négrière arabo-musulmane, qui fit périr des millions d’Africains, dans des conditions atroces? Elle dura environ 14 siècles et fit plus ou moins 17 millions de victimes. 850 millions dans le monde ! 

Ne sait-il pas que l’esclavage fait partie intégrante de l’islam?

Ignore-t-il que l’esclavage se poursuit de nos jours dans les pays musulmans, qu’ils soient arabes ou africains?

A-t-il lu ce que pensait des Noirs Ibn Khaldoun, historien, philosophe, considéré comme l’un des plus grands penseurs arabes :

«« Les Noirs appartiennent aux peuples à caractère bestial. Ce sont des sous hommes anthropophages et leur place est plus proche du stade animal. Les Noirs sont les seuls peuples adaptés à l’esclavage, en raison d’un degré inférieur à l’humanité.»

Dans son livre «Le génocide voilé» Tidiane N’Diaye présente les Arabo-musulmans comme «d’impitoyables prédateurs. Pour lui, la traite négrière occidentale, qui dura quatre siècles, fut «douce» par rapport à la “génocidaire traite négrière arabo- musulmane”, qui en 14 siècles fit environ dix sept millions de morts. Les Arabes plongèrent les peuples noirs dans les ténèbres du Mal absolu: massacres, destruction, déportation, traitement inhumain et castration généralisée.

Jamais le monde islamique ne présenta ses excuses pour l’esclavage des Noirs, ni offrit une compensation quelconque, ce qui est pourtant exigé des Blancs. Bien au contraire, il poursuit au XXIe siècle cette «coutume» islamique ancestrale avec ardeur.

Comme partout ailleurs en Occident, la gauche a réussi l’exploit inique de faire croire que le racisme n’est vraiment raciste que lorsque c’est le fait du Blanc judéo-chrétien occidental coupable de tous les maux. Et nombreux sont les aveugles qui plongent avec délectation dans ce piège odieusement mensonger.

Aux USA, parmi les mouvements islamistes de Noirs convertis à l’islam, «Nation of Islam» est l’organisation la plus radicale, à la fois suprémaciste noire, farouchement anti-Blanc, et très antisémite.

Le leader est Louis Eugene Walcott, devenu Louis Abdul Farrakahn après sa conversion à l’islam de tolérance et de paix. Les membres de cette organisation adorent Hitler, le Fürher du racisme … Ils ne sont pas rancuniers. Le racisme anti-Noir des nazis était fait de mépris et de dégoût. Pour Hitler, les Noirs étaient des «animaux inoffensifs», dont les Allemands pouvaient tirer profit sur le plan économique.

Méprisés par les musulmans et les nazis, victimes de la traite négrière arabo-musulmane, victimes de l’horreur nazie sous le IIIe Reich, certains Afro-Américains d’ aujourd’hui se convertissent à l’islam et vouent une adoration au Führer motivés par leur seule haine des Blancs. L’insondable mystère de l’esprit humain !

“«L’image d’un Jésus blanc nourrit le suprémacisme blanc et l’injustice à travers la planète.»”

  1. Gérard dit :Ben oui, il est bien connu que Jésus avait des cheveux crépus et des lèvres épaisses et portait un pagne pour tout vêtement.
    1. Moka dit : L‘afrocentriste ce mouvement raciste suprematiste noir qui veut noircir l ´histoire par complexe d ´infériorité ,trop complexé de ne pas avoir d’histoire propre aux grandes civilisations àtravers le monde .Ils ont commencé à dire que l’Afrique est le berceau de l humanité ,Toutonkamon était noire ,que toute la grande dynastie égyptienne étaient noirs ,le sphinx dont le nez est brisé la été fait volontairement pour gommer( cassé) les traits negroïdes de la grande civilisation noire égyptienne que les blancs suprematistes ne veulent pas que l ´on connaissent pas la véritable histoire de la très grande civilisation des peuples noirs africains qui ont dominé le monde.
    2. Moka dit :La haine de l’ homme blanc pousse beaucoup d ´africains racistes à rejeter le Jésus blanc du Dieu des blancs ,ces blancs colonialistes dont la bible a été importée ( religion importée ) pour asservir l’homme noir au Dieu blanc qui a dû délaisser sa religion africaine l ´animisme la religion de leurs ancêtres.
    3. Luxas dit :L’actuel président de la Côte d’Ivoire (un musulman) qui était ministre à l’époque des faits, interpella le Pasteur Talingano lors d’un grand dîner au palais présidentiel devant le corps diplomatique et le gouvernement, au sujet de ce Jésus blanc que les africains noirs suivaient délaissant leurs pratiques ancestrale.
      Réponse du pasteur :
      « Monsieur le ministre pouvez-vous me donner la couleur de la parole qui sort de la bouche d’un blanc ou d’un noir »
      Calme plat dans la salle
      Alors le président Houphouët Boigny d’un ton sarcastique s’adressant à son ministre lui dit : « tu aurais mieux fait de poser des questions en économie »
      C’est la Parole qui libère et non une couleur de peau
  2. abbé alain rené arbez dit :On a eu le Jésus gourou avec son ashram, on a eu le Jésus socialiste avec sa lutte pour le peuple, on a eu le Jésus guerillero avec ses armes pour la lutte des classes, on a maintenant le Jésus racialiste tournant le dos aux blancs qui avaient transformé en civilisation ses principes éthiques.
    Qui prendra au sérieux le Jésus juif porteur de la tradition hébraïque et frère de toute l’humanité?
    1. niou dit : abbé alain rené arbez, LES VRAIS CHRETIENS BIEN SUR !!! QUI SAVENT CE QU ILS DOIVENT A JESUS -CHRIST ISSU DE DIEU ET NE PARMI LE PEUPLE JUIF AMEN AMEN AMEN
  3. Chti dit :la bible dit qu’ ils sont ennemis de tout les hommes et ne plaisent point à Dieu( 1 Thess 2. 15 ) et ont l’intelligence obscurcie:Euh 4. 18:
    17Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c’est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées. 18Ils ont l’intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux, à cause de l’endurcissement de leur coeur. 19Ayant perdu tout sentiment, ils se sont livrés à la dissolution, pour commettre toute espèce d’impureté jointe à la cupidité. 20Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, 21si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, 22eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeusesennemis des gens de bien
    2 Tim 3. 3:
    3 Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. 2Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, 3insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, CRUELS, ennemis des gens de bien, 4traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, 5ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là.Ce qui est réjouissant et encourageant, c’est de constater qu’ un grand nombre de ces gens se convertissent de plus en plus au christianisme, pourtant conscients de la peine de mort qui est sur eux de la part des leurs.
  4. Alain Finie dit :Légende Éternelle :« Depuis des temps immémoriaux, Dieu recherchait sur Terre, un homme digne de foi, pour transmettre correctement sa Parole de Vérité aux autres hommes, sans se soucier de la couleur de sa peau, de ses cheveux ou de ses yeux.Le « Sacrifice d’Isaac » (celui d’un aîné inespéré) fut proposé à maintes hommes au cours des millénaires précédant Abraham, autant Africains qu’Asiates, Polynésiens ou Américains, sans succès.Seul Abraham, le Père de la Foi, obéit à Dieu qui le lui rendit bien en le multipliant « comme les étoiles dans le ciel » y suscitant de nombreux prophètes annonçant sa venue : son Peuple, les Juifs.Puis la Méditerranée est devenue le centre du Monde, et sa Parole de Vérité s’est propagée comme une trainée de poudre dans le temps. »Qui oserait et à quel titre oserait-il dénigrer la sapience de Dieu et ses décrets si justes, si justifiés et si judicieux. Qu’on se réjouissent plutôt que les épines aient des roses au lieu de nous plaindre que les roses aient des épines, peu importe leur couleur ou leur parfum. Ceux qui y accordent de l’importance son des racistes.Une Histoire comme celle du peuple Juif telle que relatée dans l’Ancien Testament, ça ne s’invente pas! Son Histoire, « écrite » depuis des temps immémoriaux, document historique unique, respectueux des événements d’une époque, fiable, vérifiable et traduit dans toutes les langues, ça ne s’invente pas. Alors que toutes les civilisations de cette époque ne nous ont laissé que des vestiges, les Juifs sont leurs propres vestiges, vivants. Ça ne s’invente pas! Ils sont là et résistent contre vents et marées ; ils ont résisté, ils résistent et ils résisteront le temps qu’il faudra pour être témoins vivants de Dieu.Une Histoire comme celle de Jésus-Christ telle que relatée dans le Nouveau Testament, ça ne s’invente pas! Ses réparties désarmantes d’absolu et ses paraboles lumineuses de profondeur, ça ne s’invente pas! Ses miracles, sa Passion, sa mort en croix, ça ne s’invente pas.C’est autre chose que des histoires de cheval volant.Enfin, pour donner sa vie sciemment sur la Croix, il faut avoir au moins la Foi d‘Abraham, et pour suivre sa Voie, il faut aussi avoir la foi, car ce n’est pas toujours du nougat!
  5. patphil dit :il y a bien des vierges noires, ils n’ont qu’à peindre des jésus noirs, qui protestera ?
  6. aster  dit :La connerie musulmane n’a pas de limites ! On devait s’y attendre, les muzs profitent du marasme actuel engendré par la mort de la racaille Floyd pour attaquer les Blancs chrétiens sur tous les fronts ! Ils oublient sciemment, à l’instar de tous les merdias qui sont de mèche avec eux, leur participation des plus virulente à la traite des Noirs durant 14 siècles ! Ce livre  » Le génocide voilé » devrait être lu et étudié dans tous les lycées de la planète ! En Belgique, dans les années 60, certains professeurs d’Histoire intégraient ce chapitre de la traite négrière par les arabo-musulmans dans leurs cours ! Depuis, cet enseignement a été interdit…par la gauchiasse franc-mac soucieuse de ne pas heurter les sensibilités de son électorat ! Il y a quelques années, une expo avait été organisée à Bruxelles sur le thème de l’esclavage…pas un traître mot sur les caravaniers négriers musulmans durant des siècles ! No comment !
  7. Aetius dit On voit combien cette cabale contre les blancs et leur civilisation, montée de toute pièce, a été bien préparée. Tout est systématiquement attaqué par l’islam qui réussit à utiliser les idiots utiles noirs et les autres, pour son travail de sape tout en retirant son aiguille du jeu. Le pire étant que, malgré les énormes sottises proférées, ils en sortent pour l’instant la tête haute sans que personne à la voix qui porte dans le monde ne s’élève contre ces mensonges et n’ose parler des crimes musulmans commis depuis le 8e siècle. En parlant de Jésus, il est bien compréhensible, pour le commun des mortels, qui connaît un peu son histoire et ayant un soupçon d’intelligence, — sans parler de religion –, qu’à l’époque où est né Jésus cela ne pouvait se faire que dans un pays civilisé, même dominé par la puissance de l’époque qu’était l’Empire romain. L’étendue des conquêtes romaines ont permis aux enseignements de Jésus de se répandre dans cet empire colossal et bien sûr dans tout l’occident et par là au monde entier. Jésus ne pouvait donc qu’être blanc (mais on peut douter qu’il ait eu les yeux bleus et la peau très blanche comme un habitant de Scandinavie) cependant, on le voit mal naître au fin fond de l’Afrique, alors en pleine sauvagerie, et incapable de transmettre un enseignement aussi important qui changea la face du monde et bâtira, au fil du temps, notre civilisation occidentale………… que nous devons défendre sans honte !
  8. Abbé Alain Arbezabbé alain rené arbez dit :On rêve d’une loi qui interdirait de parler de l’esclavagisme européen (2 siècles et demi) en le déconnectant de l’esclavagisme majeur arabo-musulman (14 siècles).
  9. Foisil dit :Merci Rosaly
    Le pire et le plus étonnant est la facilité des foules entières à avaler des bêtises énormes!
    Et dire que nos gouvernants et nos médias sont si loin de remplir leur rôle pédagogique!Au vu de l’ADN de Jésus, on aurait pu envisager son physique, côté maternel, c’est facile, par contre côté paternel??? Allez savoir…Mais à l’arrivée quelle importance!Quand j’étais gamin j’ai vu des représentations de Jésus en bleu de travail, pour toucher les ouvriers, Jésus les cheveux courts coupés à la romaine quand les Beatles portaient les cheveux longs et Johnny les cheveux courts, etc…Comment instrumentaliser, utiliser une personnalité avec des images bon marché!
    Même le « Issa » musulman peut servir à démontrer aux musulmans que Jésus est un prophète musulman…Mohamet avait trouvé le filon!Conclusion, quand on ne connait pas le vrai, on joue avec du faux! On va à la pêche aux gogos!Et que disent les églises?? S’agenouillent-elles d’un seul genou? Ou des deux..? Bof, bien timides!! Encore une fois elles loupent l’occasion d’affirmer les réalités si puissantes avec force et vigueur, sans écraser les autres!!Mais vous le faites… Bravo.
  10. gigobleu dit :Nous n’avons aucune idée de la couleur de peau de Jésus. Mais Jésus était juif et il y a des juifs blancs, noirs ou asiatiques. Israël se situe précisément au « carrefour des races » entre l’Afrique noire, l’Asie et l’Europe occidentale.
    1. Foisil dit :Oui mon cher , mais à l’époque de Jésus, en Israël ils étaient moins dispatchés que 20 siècles plus tard…quand même! Mais de découvrir aujourd’hui des juifs ou descendants d’israélites noirs ou asiatiques est toujours une surprise sympathique! Tchao de France…
  11. Berny dit :Je suis toujours gêné lorsque je vois des effigies, des images, des portraits, des représentations très variées et parfois même efféminées de Jésus. C’est inconvenant et choquant!
    Ce-faisant, nous prêtons le flanc à la critique et les moqueurs trouvent les ‘bonnes’ raisons de railler la chrétienté. De plus, c’est très affligeant, voire blessant, pour des personnes (de couleur) d’être confrontées à des représentations mensongères qui les renvoient, ipso facto, à leurs origines.Les artistes occidentaux», cités par Rosaly, ont-ils jamais lu ce passage du livre d’Esaïe ?«Devant le SEIGNEUR, le serviteur a grandi comme une petite plante,
    comme une racine qui sort d’une terre sèche.
    Il n’avait ni la beauté ni le prestige qui attirent les regards.
    Son apparence n’avait rien pour nous plaire. (Esaïe 53:2)Jésus de Nazareth en Galilée, est né d’une maman juive, issu de la postérité de Sem ; il était un sémite.* D’autres sont de la postérité de Japhet, et d’autres de Cham. Et les trois étaient les fils de Noé. C’est l’Humanité dans sa diversité! Personne donc ne devrait avoir à rougir (si je puis dire), ni à complexer pour la couleur de sa peau.« Des hommes viendront de l’Orient et de l’Occident, du Nord et du Midi, et prendront place à table dans le royaume de Dieu.» (Luc 13:29) * Matthieu 1:1 – Genèse 11:10 & 27
    1. Abbé Alain Arbezabbé alain rené arbez dit :J’ai la même réaction que vous devant ces représentations mièvres et malhabiles de Jésus. Je dirais même devant la plupart des représentations religieuses en général, où l’interprétation erronée le dispute au mauvais goût esthétique.
      Exception faite pour les belles oeuvres d’art classiques du passé qui laisse émaner de la spiritualité.
  12. christopher.dee dit :  Bonsoir Rosaly. Un article qui illustre une fois de plus la grandeur de l’islam…
    L’imam Oliver Twist nous fait une danse du ventre politiquement correcte selon les canons islamo-socialistes.
    Euh Jésus blanc ? Je le savais superstar mais ignorait sa blancheur (immaculée).
    Bon évidemment question du papa on se perd en conjectures, mais question de la maman on serait un peu sémite sur les bords…
    Sémite, c’est blanc ou pas vraiment ?
    Raz le bol de la racialisation de tout et n’importe quoi.
    Il faut être un rat raciste pour faire de la politique sur la couleur des gens !
    Perso, la couleur de peau m’indiffère. Seul le comportement et le respect vis-à-vis d’autrui m’intéresse.
    Alors, comment dire, ce raciste d’imam vaut autant que les antifas et autres black lives matter, c’est à dire rien sauf la corde pour le pendre…
    Son discours éclairé par allah ne serait-il pas un appel à la haine ???
    Encore un pseudo saint homme qui a le diable au corps…
  13. gigobleu dit :@ Berny. Les seules représentations fiables de la personne de Jésus sont celles que nous rapporte la Parole. Tout le reste, que ce soit en musique, au cinéma, en peinture, en littérature (même théologique) sont des interprétations toujours sujettes à caution. Même s’il s’y trouve bien entendu des œuvres admirables qui rendent hommage à notre Dieu. Si la Bible est toujours, de loin, le livre le plus largement diffusé dans le monde, et son travail de traduction se poursuit sans relâche; le sujet sur lequel ont été écrits le plus grand nombre de livres à ce jour s’appelle Jésus. Le savoir, donne un relief particulier au dernier verset de l’Évangile de Jean:« Jésus a fait encore beaucoup d’autres choses; si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu’on écrirait. » Jean 21: 25

Attaque à l’arme blanche près des anciens locaux de «Charlie Hebdo»: l’auteur de l’agression a bien été arrêté

En plein procès des attentats de 2015, au moins deux personnes ont été blessées au cours d’une agression près des anciens locaux du journal satirique à Paris. L’un des deux individus interpellé a reconnu les faits.

Rencontre avec la famille de l’assaillant qui a poignardé 2 personnes dans le 11ème arrondissement de Paris vendredi 25 septembre. Dans ce village à l’est du Pakistan, il suscite l’admiration.

Des innocents souffrent et ces débiles mentaux kollabo de bien des français, se réjouissent de leur crime. On est dans l’horreur parfaite de consanguins au cerveau sidéré par la circoncision qui n’ont aucune empathie pour les victimes…

6% des enfants consanguins courent le risque d’avoir un QI inférieur à 70 !

Publié le 29 septembre 2020 – par gigobleu– 5 commentaires

J’ai découvert un truc fabuleux. L’avis d’une criminologue et experte reconnue en terrorisme international et qui dirige une société spécialisée à Genève. Elle a pondu un article captivant sur les ravages de la consanguinité particulièrement au sein des populations musulmanes. Un article époustouflant, sourcé et documenté : http://www.nicoletouati.com/2018/10/08/les-effets-de-la-consanguinite-dans-la-societe/

Et pour son CV, voici : https://www.bilan.ch/entreprises/nicole_touati_l_ame_securitaire

L’article est fort long, pour en rendre la lecture plus facile nous vous en proposons des extraits, vous pouvez lire l’ensemble en suivant le lien en fin de page.

Les effets de la consanguinité dans la société

J’ai toujours été fascinée par la génétique et cela fait de très nombreuse années que je fais des recherches et étudie ce phénomène, ce qui aide, sans le moindre doute, à comprendre des situations très complexes soit sur la santé soit sur les comportements.

C’est dans le cadre de la criminalité et du terrorisme, qui sont mon métier, que j’ai toujours essayé de comprendre ce qui pousse ou qui motive quelque part les criminels ou les terroristes à agir en dépit de toute logique ou raisonnement humain. Il est clair que des pathologies plus ou moins graves sont bien présentes chez les criminels et il est tout aussi clair que certaines ethnies soient sujettes à des effets de la consanguinité ce qui explique la violence fréquente qu’ils exercent.

Quand nos dirigeants européens crient “au déséquilibré” pour justifier les actions terroristes qui font désormais partie du quotidien, ils ne croient pas si bien dire et sont très proches de la réalité. Je tiens à préciser que je ne leur accorde aucun mérite, bien au contraire, car ils ne le font que pour minimiser l’horreur de ces actes, sans aucune décence, afin ne pas susciter de panique alors qu’il y aurait lieu de le faire et pour enfin justifier leur manque totale d’action pour endiguer ces actes!

Quand je déclare qu’ils sont très proches de la réalité, c’est simplement pour le fait que tous ces malfrats commettent leurs crimes odieux parce qu’ils sont vraiment déséquilibrés mentalement ou génétiquement.

De nombreuses universités se penchent sur les effets des mariages consanguins mais il est très rare d’en entendre parler. Pourquoi les médias taisent une réalité inquiétante?

Parmi toutes les études que j’ai suivies, il y en a une, en particulier, que je vais partager avec vous aujourd’hui qui a été conduite par  Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh qui est un avocat palestinien naturalisé suisse et qui a été responsable auprès de l’Institut suisse des Droits comparés de 1980 à 2009.

[…]

La traduction de cette recherche a été faite par Caroline Lezmy.

A présent tenez-vous bien car vous pourriez être choqués par cette lecture:

“Consanguinité musulmane: Impacts sur l’intelligence, la santé mentale, la santé et sur la société.”

“ Voici une étude fort intéressante qui peut expliquer le fort décalage qui existe entre les pays occidentaux et les pays arabo- musulmans en général, certains l’appelleront le choc des civilisations…. voyons les faits…

La consanguinité massive dans la culture musulmane au cours des 1.400 dernières années peut avoir causé des dégâts catastrophiques au patrimoine génétique des musulmans. Les conséquences de mariages entre cousins germains ont souvent des conséquences graves sur l’intelligence, la santé mentale, la santé de leur enfants et dans leur environnement.

L’exemple le plus célèbre de la consanguinité se passe en Égypte antique, où plusieurs dynasties pharaoniques se sont effondrées après une centaine d’années de règne. Afin de maintenir la richesse et le pouvoir au sein de la famille, les Pharaons, souvent, se mariaient à leur propre soeur ou demi-soeur, Après une poignée de générations, les descendants étaient mentalement et physiquement inaptes à gouverner.

Un autre exemple historique se passe au sein des maisons royales d’Europe où les familles royales se mariaient également entre elles parce que la tradition ne leur permettait pas de se marier avec gens de classe autre que royale.

Le nombre élevé des arriérés mentaux et des handicapés tout au long de l’histoire européenne montre les conséquences malsaines de cette pratique. Heureusement, les familles royales permettent, de nos jours, de se marier par amour et non plus seulement pour le statut.

La culture musulmane pratique toujours les mariages entre personnes d’une même famille et ce depuis plus longtemps que toute les dynasties égyptiennes. Cette pratique concerne aussi la plus ancienne monarchie du monde (les Danois) par 300 ans de règne.

Une estimation grossière montre que près de la moitié de tous les musulmans dans le monde sont consanguins: Au Pakistan, 70% de tous les mariages se font entre cousins germains (consanguinité) et en Turquie, le chiffre se situe entre 25% et 30% (Jyllands-Posten, 27/2 2009 More stillbirths among immigrants.

Les statistiques pour les pays arabes montrent : qu’il y a jusqu’à 34% de mariages consanguins à Alger, 46% à Bahreïn, 33% en Egypte, 80% en Nubie (région du sud de l’Egypte), 60% en Irak, 64% en Jordanie, 64% au Koweït, 42% au Liban, 48% en Libye, 47% en Mauritanie, 54% au Qatar, 67 % en Arabie saoudite, 63% au Soudan, 40% en Syrie, 39% en Tunisie, 54% dans le Emirats Arabes Unis et 45% au Yémen Reproductive Health Journal, 2009 Consanguinity and reproductive health among Arabs).

Une grande partie des musulmans consanguins sont nés de parents qui sont eux-mêmes nés de parents consanguins – Ce qui augmente considérablement les risques et les conséquences physiques et mentaux.

Le taux des mariages connexes de sang est plus faible chez les immigrants musulmans vivant en Occident. Parmi les Pakistanais vivant au Danemark, le taux est tombé à 40% et 15% chez les immigrants turcs (Jyllands-Posten, 27/2 2009 More stillbirths among immigrants »).

Plus de la moitié des immigrés pakistanais vivant en Grande-Bretagne sont mariés: la recherche, menée par la BBC et diffusée à choqué les téléspectateurs. Ils ont pu constater qu’au moins 55% de la communauté était mariée à un cousin germain. Ceci laisse à penser que le risque, pour une famille pakistanaise britannique, est 13 fois plus important d’avoir des enfants qui présentent des troubles génétiques récessifs. Times of India, 17/11 2005 Ban UK Pakistanis from marrying cousins).

En Occident, Les pourcentages sont plus faibles peut-être parce qu’il y a moins de chance de se marier avec une personne de la même famille ou parce que l’éducation pour la santé est meilleure.

Faible intelligence:

Plusieurs études montrent que les enfants issus de mariages consanguins ont une intelligence inférieure aux enfants de parents non apparentés. Les recherches montrent que le QI est de 10 à 16 points de moins chez les enfants nés de parents connexes, et que les capacités liées au comportement social se développent plus lentement chez les bébés consanguins:

«Les effets de la consanguinité des parents sur le comportement cognitif et social des enfants ont été étudiés chez les musulmans auprès de the Ansari Muslims of Bhalgapur, Bihar.

Le QI chez les enfants consanguins (8-12 ans) est jugé inférieur (69 en milieu rural et 79 dans les populations de banlieue) que celle des enfants à faible consanguinité (79 et 95 respectivement).

L’apparition de différents profils sociaux comme la fixation visuelle, le sourire, la compréhension des sons, de l’expression orale et de la saisie d’un objet sont considérablement retardés chez les bébés consanguins nouveau-nés. (Indian National Science Academy, 1983 Consanguinity Effects on Intelligence Quotient and Neonatal Behaviours of nsari Muslim Children »).

[…]

Une autre étude montre que le risque d’avoir un QI inférieur à 70 est de 400%. Passant de 1,2% chez les enfants de parents normaux à 6,2% chez les enfants consanguins: «Les données indiquent que le risque de retard mental pour les enfants issues d’un couple aléatoire de 0,012 et de 0,062 si la filiation se fait avec un cousin germain au 1er degrès ». (Proceedings of the National Academy of Science, 1978 Effect of inbreeding on IQ and mental retardation »).

L’étude montre des effets délétères possibles de consanguinité et sont la cause de « d’apparition de tumeurs malignes, anomalies congénitales, un retard mental et un handicap physique et étaient significativement plus élevés chez les enfants de consanguins que pour les mariages non consanguins « .

[…]

Il y a aussi des preuves suggérant que les personnes consanguines ont un risque plus élevé de développer des troubles mentaux: «Les observations cliniques ont indiquées que la dépression est très élevée dans certaines communautés où la consanguinité des mariages est également élevée. » (Indian Journal of Psychiatry, 2009 « Relationship between consanguinity and depression in a south Indian population »).

[…]

Implications pour l’Occident et le monde musulman:

Les conséquences pour les descendants de mariages consanguins sont malheureusement : la mort, une faible intelligence ou un retard mental, un handicap et des maladies conduisant souvent à une mort lente et douloureuse.

D’autres conséquences peuvent, également, être constatées :

Compétences limitées socialement et intellectuellement, capacité limitée face à l’enseignement et au travail, et des traitements douloureux. Les conséquences cognitives négatives invuencent également les fonctions exécutives. La dépréciation de la concentration et le contrôle émotionnel conduit le plus souvent à un comportement anti-social.

Les coûts économiques et les conséquences pour la société dus à la consanguinité sont évidemment secondaires en comparaison à la réalité de la souffrance humaine.

Cependant, la consanguinité chez les musulmans a des conséquences graves tant pour les sociétés occidentales que pour le monde musulman.

Les dépenses liées aux immigrés musulmans handicapés mentaux et physiques drainent de lourds budgets pour les services publics: «Quand les cousins ont des enfants ensemble, ils sont deux fois plus susceptibles d’avoir un enfant handicapé –

[…]

Cela explique probablement aussi – au moins en partie – pourquoi les deux tiers de tous les enfants immigrés à l’école ayant des antécédents arabes sont analphabètes après 10 ans dans le système scolaire danois: «Ceux qui parlent l’arabe avec leurs parents ont une tendance extrême à l’absence des capacités de lecture – 64% sont analphabètes …. Peu importe s’il s’agit de capacités de lecture, en mathématiques ou en sciences, le schéma est le même. Les compétences bilingues (à majorité musulmane) des immigrants sont extrêmement pauvres par rapport à leurs camarades danois « (Rockwool Foundation Research Unit, May 2007: Ethnic students does not make Danish children worse).

[…]

Conclusion:

Il ne fait aucun doute que la grande tradition de propagation de premiers mariages entre cousins parmi les musulmans a nui à l’ensemble des gènes chez les musulmans. Parce que les croyances religieuses des musulmans interdisent d’épouser des non-musulmans et les empêche ainsi d’ajouter du matériel génétique frais et plus hétéroclite à leur population.

Les dommages génétiques causés à leur patrimoine génétique depuis leur prophète a permis les premiers mariages entre cousins il y a 1400 ans et sont les plus répandus. Les conséquences humaines et sociales directes et indirectes accablantes ont été expliquées ci-dessus.

La compassion pour la santé des générations futures devrait être suffisante pour interdire les mariages entre cousins germains. Les conséquences économiques et sociales sont réelles aussi. Il faudrait également réduire l’immigration musulmane en Occident parce que les familles musulmanes aimeraient être en mesure de poursuivre leur pratique de mariages mixtes afn de respecter les traditions culturelles et religieuses et de garder la richesse et la puissance à l’intérieur de leur famille.

Une interdiction législative sur les mariages entre cousins est un impératif, logique et de compassion tant pour le monde musulman, pour l’Union européenne que nos gouvernements nationaux occidentaux.

Yusuf Yadgari de l’université médicale de Kaboul a autopsié les restes de kamikazes et ses conclusions soutiennent la théorie énoncée ci-dessus. Yadgari a constaté que près de quatre-vingt dix pour cent souffraient de maladies graves telles que la cécité, cancer, d’amputation ou de lèpre. De nombreuses sociétés musulmanes, y compris celle de l’Afghanistan, ont une faible acceptation sociale des handicaps et des maladies graves.

Selon Yadgari, être handicapé physiquement ou être mentalement retardé conduit souvent à l’exclusion dans une société comme l’Afghanistan, et devenir un martyr pourrait être la seule chance d’obtenir la reconnaissance sociale et l’honneur – si ce n’est pas juste une façon de mettre fin à la douleur d’être isolé socialement (ce qui est particulièrement traumatisant dans les cultures collectivistes comme l’islam).

L’utilisation par Al Qaida de personnes atteintes du syndrome de Down pourrait être un autre effet secondaire désagréable des nombreuses maladies chromosomiques résultant de consanguinité entre cousins germains. Les personnes à faible intelligence (en raison de la consanguinité) pourraient aussi être plus faciles à manipuler (lavage de cerveau) pour l’islam fondamentaliste.

Certes, de nombreux versets du Coran commandent aux musulmans de combattre jusqu’à la mort afin de répandre la charia et défendre l’honneur de leur religion et le prophète et représente la motivation la plus évidente et la plus forte pour le terrorisme islamique. Être un paria en raison d’un handicap physique, vivant dans un pays qui ne parvient pas à prendre soin de personnes handicapées, souffrant de douleurs physiques après la maladie, être déprimé ou schizophrénique, s’est maintenant avéré être un facteur important.

La culture malsaine de la consanguinité dans les sociétés musulmanes augmente le nombre de martyrs musulmans qui cherchent une façon honorable et socialement et religieusement d’être acceptés. “

Cela explique cela, n’est-ce-pas?

Les Vérités de Nicole Touati

Les effets de la consanguinité dans la société

Taux-de-mariages-consanguins-dans-le-monde-carte

J’ai toujours été fascinée par la génétique et cela fait de très nombreuse années que je fais des recherches et étudie ce phénomène, ce qui aide, sans le moindre doute, à comprendre des situations très complexes soit sur la santé soit sur les comportements.

C’est dans le cadre de la criminalité et du terrorisme, qui sont mon métier, que j’ai toujours essayé de comprendre ce qui pousse ou qui motive quelque part les criminels ou les terroristes à agir en dépit de toute logique ou raisonnement humain. Il est clair que des pathologies plus ou moins graves sont bien présentes chez les criminels et il est tout aussi clair que certaines ethnies soient sujettes à des effets de la consanguinité ce qui explique la violence fréquente qu’ils exercent.

Quand nos dirigeant européens crient “au déséquilibré” pour justifier les actions terroristes qui font désormais partie du quotidien, ils ne croient pas si bien dire et sont très proches de la réalité. Je tiens à préciser que je ne leur accorde aucun mérite, bien au contraire, car ils ne le font que pour minimiser l’horreur de ces actes, sans aucune décence, afin ne pas susciter de panique alors qu’il y aurait lieu de le faire et pour enfin justifier leur manque totale d’action pour endiguer ces actes!

Quand je déclare qu’ils sont très proches de la réalité, c’est simplement pour le fait que tous ces malfrats commettent leurs crimes odieux parce qu’ils sont vraiment déséquilibrés mentalement ou génétiquement.

De nombreuses universités se penchent sur les effets des mariages consanguins mais il est très rare d’en entendre parler. Pourquoi les médias taisent une réalité inquiétante?

Parmi toutes les études que j’ai suivies, il y en a une, en particulier, que je vais partager avec vous aujourd’hui qui a été conduite par  Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh qui est un avocat palestinien naturalisé suisse et qui a été responsable auprès de l’Institut suisse des Droits comparés de 1980 à 2009. Cet homme est une vraie pointure, il dirige le Centre de Droits arabe et musulman et enseigne dans de nombreuses universités en Suisse, France et Italie.

Il est également auteur de beaucoup de livres et a même publié une édition bilingue du coran en arabe et français en classifiant les “shoure” en ordre chronologique selon l’Azhar avec renvoi aux varaientes aux abrogations et aux écritures ébraiques et chrétiennes. Un travail de titan, c’est le cas de le dire.

Outre les nombreux titres et reconnaissances , le 29 juin 2009, il a reçu l’habilitation à diriger la recherche auprès de l’université de Bordeaux 3 avec la mention “ Très honorable avec félicitations à l’unanimité”. En février 2010, il a été qualifié comme “ Professeur des Universités” par Le CNU.

La traduction de cette recherche a été faite par Caroline Lezmy.

A présent tenez-vous bien car vous pourriez être choqués par cette lecture:

“Consanguinité musulmane: Impacts sur l’intelligence, la santé mentale, la santé et sur la société.”

“ Voici une étude fort intéressante qui peut expliquer le fort décalage qui existe entre les pays occidentaux et les pays arabo- musulmans en général, certains l’appelleront le choc des civilisations…. voyons les faits…

La consanguinité massive dans la culture musulmane au cours des 1.400 dernières années peut avoir causé des dégâts catastrophiques au patrimoine génétique des musulmans. Les conséquences de mariages entre cousins germains ont souvent des conséquences graves sur l’intelligence, la santé mentale, la santé de leur enfants et dans leur environnement.

L’exemple le plus célèbre de la consanguinité se passe en Égypte antique, où plusieurs dynasties pharaoniques se sont effondrées après une centaine d’années de règne. Afin de maintenir la richesse et le pouvoir au sein de la famille, les Pharaons, souvent, se mariaient à leur propre soeur ou demi-soeur, Après une poignée de générations, les descendants étaient mentalement et physiquement inaptes à gouverner.

Un autre exemple historique se passe au sein des maisons royales d’Europe où les familles royales se mariaient également entre elles parce que la tradition ne leur permettait pas de se marier avec gens de classe autre que royale.

Le nombre élevé des arriérés mentaux et des handicapés tout au long de l’histoire européenne montre les conséquences malsaines de cette pratique. Heureusement, les familles royales permettent, de nos jours, de se marier par amour et non plus seulement pour le statut.

La culture musulmane pratique toujours les mariages entre personnes d’une même famille et ce depuis plus longtemps que toute les dynasties égyptiennes. Cette pratique concerne aussi la plus ancienne monarchie du monde (les danois) par 300 ans de règne.

Une estimation grossière montre que près de la moitié de tous les musulmans dans le monde sont consanguins: Au Pakistan, 70% de tous les mariages se font entre cousins germains (consanguinité) et en Turquie, le chiffre se situe entre 25% et 30% (Jyllands-Posten, 27/2 2009 More stillbirths among immigrants.

Les statistiques pour les pays arabes montrent : qu’il y a jusqu’à 34% de mariages consanguins à Alger, 46% à Bahreïn, 33% en Egypte, 80% en Nubie (région du sud de l’Egypte), 60% en Irak, 64% en Jordanie, 64% au Koweït, 42% au Liban, 48% en Libye, 47% en Mauritanie, 54% au Qatar, 67 % en Arabie saoudite, 63% au Soudan, 40% en Syrie, 39% en Tunisie, 54% dans le Emirats Arabes Unis et 45% au Yémen Reproductive Health Journal, 2009 Consanguinity and reproductive health among Arabs).

Une grande partie des musulmans consanguins sont nés de parents qui sont eux-mêmes nés de parents consanguins – Ce qui augmente considérablement les risques et les conséquences physiques et mentaux.

Le taux des mariages connexes de sang est plus faible chez les immigrants musulmans vivant en Occident. Parmi les Pakistanais vivant au Danemark, le taux est tombé à 40% et 15% chez les immigrants turcs (Jyllands-Posten, 27/2 2009 More stillbirths among immigrants »).

Plus de la moitié des immigrés pakistanais vivant en Grande-Bretagne sont mariés: la recherche, menée par la BBC et diffusée à choqué les téléspectateurs. Ils ont pu constater qu’au moins 55% de la communauté était mariée à un cousin germain. Ceci laisse à penser que le risque, pour une famille pakistanaise britannique, est 13 fois plus important d’avoir des enfants qui présentent des troubles génétiques récessifs. Times of India, 17/11 2005 Ban UK Pakistanis from marrying cousins).

En Occident, Les pourcentages sont plus faibles peut-être parce qu’il y a moins de chance de se marier avec une personne de la même famille ou parce que l’éducation pour la santé est meilleure.

Faible intelligence:

Plusieurs études montrent que les enfants issus de mariages consanguins ont une intelligence inférieure aux enfants de parents non apparentés. Les recherches montrent que le QI est de 10 à 16 points de moins chez les enfants nés de parents connexes, et que les capacités liées au comportement social se développent plus lentement chez les bébés consanguins:

«Les effets de la consanguinité des parents sur le comportement cognitif et social des enfants ont été étudiés chez les musulmans auprès de the Ansari Muslims of Bhalgapur, Bihar.

Le QI chez les enfants consanguins (8-12 ans) est jugé inférieur (69 en milieu rural et 79 dans les populations de banlieue) que celle des enfants à faible consanguinité (79 et 95 respectivement).

L’apparition de différents profils sociaux comme la fixation visuelle, le sourire, la compréhension des sons, de l’expression orale et de la saisie d’un objet sont considérablement retardés chez les bébés consanguins nouveau-nés. (Indian National Science Academy, 1983 Consanguinity Effects on Intelligence Quotient and Neonatal Behaviours of nsari Muslim Children »).

L’article du « Effects of inbreeding on Raven Matrices » conclut que :«des écoliers indiens musulmans, âgés de 13 à 15 ans, dont les parents sont cousins germains, ont été comparés avec leurs camarades dont les parents sont génétiquement indépendants sur le Raven Progressive Matrices, un test non verbal d’intelligence. Le groupe consanguin a marqué significativement le taux de réussite le plus faible et avait significativement plus de différences que le groupe non-consanguins, à la fois sur les scores bruts et les scores statistiquement ajustés par âge et le statut socio-économique. (Behaviour Genetics, 1984).

Une autre étude montre que le risque d’avoir un QI inférieur à 70 est de 400%. Passant de 1,2% chez les enfants de parents normaux à 6,2% chez les enfants consanguins: «Les données indiquent que le risque de retard mental pour les enfants issues d’un couple aléatoire de 0,012 et de 0,062 si la filiation se fait avec un cousin germain au 1er degrès ». (Proceedings of the National Academy of Science, 1978 Effect of inbreeding on IQ and mental retardation »).

L’étude montre des effets délétères possibles de consanguinité et sont la cause de « d’apparition de tumeurs malignes, anomalies congénitales, un retard mental et un handicap physique et étaient significativement plus élevés chez les enfants de consanguins que pour les mariages non consanguins « .

Les maladies mentales et la mort :

Le risque de mortalité infantile double quand les parents sont cousins germains (Jyllands-Posten, 27/2 2009 More stillbirths among immigrants). Une étude a analysé le risque de mortalité périnatale (décès de l’enfant au cours de sa propre naissance), la mort du nourrisson et les maladies autosomiques récessives (maladies génétiques graves et souvent mortelles telles que la Ubrose kystique et l’atrophie musculaire spinale):

La mortalité périnatale chez les enfants pakistanais était 1,5 fois plus élevé que chez les enfants norvégiens, et la mortalité infantile chez les enfants pakistanais a plus que doublé que chez les enfants norvégiens.

Les décès dus à des maladies autosomiques récessives sont 18 fois plus fréquents chez les enfants pakistanais. De même, les décès dus à des malformations multiples, qui peuvent faire partie de la non reconnaissance des syndromes autosomiques récessifs, étaient 10 fois plus communs. (BMJ, 1994 Infant death and consanguineous marriage).

Il y a aussi des preuves suggérant que les personnes consanguines ont un risque plus élevé de développer des troubles mentaux: «Les observations cliniques ont indiquées que la dépression est très élevée dans certaines communautés où la consanguinité des mariages est également élevée. » (Indian Journal of Psychiatry, 2009 « Relationship between consanguinity and depression in a south Indian population »).

Une autre étude a porté sur la relation entre les mariages mixtes et la schizophrénie: « Plus les parents sont liés par le sang, plus il y a de probabilité qu’ils aient des enfants atteints de schizophrénie. » (American Psychiatric Press, 1982 The role of genetic factors in the ethiology of the schizophrenic disorders).

Le risque accru de démence chez les enfants issus de mariages entre cousins germains pourrait expliquer pourquoi les patients immigrants sont, souligne le système psychiatrique, fortement sureprésentés parmi les aliénés criminels: «Dans Sct Hans Hospital, possède le plus grand nombre de criminels cliniquement fous au Danemark. 40% des patients ont une origine étrangère. « (Kristeligt Dagblad, 26/6 2007 Ethnic minorities overrepresented among the criminal insane).

Implications pour l’Occident et le monde musulman:

Les conséquences pour les descendants de mariages consanguins sont malheureusement : la mort, une faible intelligence ou un retard mental, un handicap et des maladies conduisant souvent à une mort lente et douloureuse.

D’autres conséquences peuvent, également, être constatées :

Compétences limitées socialement et intellectuellement, capacité limitée face à l’enseignement et au travail, et des traitements douloureux. Les conséquences cognitives négatives invuencent également les fonctions exécutives. La dépréciation de la concentration et le contrôle émotionnel conduit le plus souvent à un comportement anti-social.

Les coûts économiques et les conséquences pour la société dus à la consanguinité sont évidemment secondaires en comparaison à la réalité de la souffrance humaine.

Cependant, la consanguinité chez les musulmans a des conséquences graves tant pour les sociétés occidentales que pour le monde musulman.

Les dépenses liées aux immigrés musulmans handicapés mentaux et physiques drainent de lourds budgets pour les services publics: «Quand les cousins ont des enfants ensemble, ils sont deux fois plus susceptibles d’avoir un enfant handicapé –

Les enfants d’immigrants coûtent beaucoup d’argent pour les municipalités danoises. Et cela se compte en millions. Meredith Lefelt a contacté 330 familles ayant des enfants handicapés à Copenhague. Elle estime qu’un tiers de leurs patients ont un bagage culturel étranger ». (BT, 10/11 2003 Immigrants consanguinité coûte un million. BT, 10/11 2003 Immigrants inbreeding costing one million).

Au-dessus viennent les dépenses pour les immigrants musulmans qui – en raison de différentes conséquences d’être né de parents, associés au sang – ne sont pas à la hauteur des défis de notre marché du travail en occident: les immigrés musulmans et leurs descendants en Europe ont un taux très élevé de chômage.

La même chose vaut pour les musulmans aux Etats-Unis, où l’institut Gallup a réalisé une étude portant sur 300.000 personnes. Au Unal « La majorité des musulmans aux Etats-Unis ont un revenu très bas, sont moins éduqués et ont des emplois pire que la population dans son ensemble. » (Berlingske Tidende, d. 3. marts 2009: Muslims thrive in USA).

Les conséquences cognitives de consanguinité au sein des musulmans pourraient expliquer pourquoi les immigrants non-occidentaux sont plus de 300% plus susceptibles d’échouer au test d’intelligence de l’Armée danoise par rapport aux Danois de souche: « 19,3% des immigrants non-occidentaux ne sont pas en mesure de passer le test d’intelligence de l’Armée danoise. En comparaison, seulement 4,7% des demandeurs danois ne le réussissent pas. « (TV 2 Nyhederne, 13/6 2007 Immigrants vunk army test).

Cela explique probablement aussi – au moins en partie – pourquoi les deux tiers de tous les enfants immigrés à l’école ayant des antécédents arabes sont analphabètes après 10 ans dans le système scolaire danois: «Ceux qui parlent l’arabe avec leurs parents ont une tendance extrême à l’absence des capacités de lecture – 64% sont analphabètes …. Peu importe s’il s’agit de capacités de lecture, en mathématiques ou en sciences, le schéma est le même. Les compétences bilingues (à majorité musulmane) des immigrants sont extrêmement pauvres par rapport à leurs camarades danois « (Rockwool Foundation Research Unit, May 2007: Ethnic students does not make Danish children worse).

Les dépenses élevées en matière d’éducation spécialisée pour les élèves lents utilise un tiers du budget pour les écoles danoises. « Les enfants d’immigrants sont clairement surreprésentés dans les écoles de Copenhague pour enfants handicapés et enfants souffrant d’handicaps physiques. … 51% des enfants des trois écoles de Copenhague pour les enfants souffrant de handicaps physique et mental sont des enfants d’immigrant et sur l’une des écoles le montant est de 70%. …

Les nombreux enfants handicapés sont une preuve claire qu’il y a beaucoup de parents qui se sont mariés au sein de leur propre famille. « (Jydske Vestkysten, 4/4 2009 Tosprogede i overtal på handicapskoler).

Notre haut niveau d’éducation peut également rendre plus dificile pour les étudiants consanguins à suivre et à terminer leurs études: «Les jeunes issus des minorités ont un taux de décrochage beaucoup plus élevé dans les écoles secondaires que les jeunes danois pour les études de commerce. Le taux de décrochage chez les immigrants est de 60%, soit deux fois plus élevé que chez les adolescents danois ….

Il y a une grande variation dans les résultats scolaires par rapport à l’origine nationale. Par exemple, le décrochage chez les jeunes issus du Liban ou d’Iran est beaucoup plus élevé que chez les personnes d’origine vietnamienne. « (Centre de connaissances sur l’intégration à Randers, mai 2005« La jeunesse, l’éducation et l’intégration »).

« Parmi les enfants d’immigrés qui sont nés et ont grandi au Danemark, plus d’un tiers n’a pas d’éducation. Chez les Danois de souche elle est inférieure à un cinquième qui ne reçoivent pas une éducation (Statistique Danemark:. ». Indvandrere i 2007».

Les conséquences négatives de la consanguinité sont aussi grandes pour le monde musulman. La consanguinité peut donc expliquer pourquoi seulement 9 musulmans ont réussi à recevoir le prestigieux prix Nobel (5 d’entre eux ont remporté le « Prix de la Paix » – pour la paix qui s’est avérée ne pas durer très longtemps).

La capacité limitée de comprendre, d’apprécier et de produire des connaissances suite à un QI limité est probablement une des raisons pour lesquelles les pays musulmans ne produisent qu’ 1/10ème de la moyenne mondiale quand il s’agit de la recherche scientiUque:

«En 2003, la moyenne du monde pour la production d’articles par million d’habitants était de 137. Aucun des 47 pays de l’OCI pour lesquels les données étaient au-dessus de 107 par million d’habitants. La moyenne de l’OCI n’avait que 13 ans. « (Nature 444, p 26-27, 1 Novembre 2006. ». Islam et la science: L’écart entre les données ».

Le manque d’intérêt pour la science et le développement humain dans le monde musulman est également évident dans les Rapports sur le développement humain arabe des Nations Unies (AHDR). AHDR conclut qu’il y a eu moins de livres traduits en arabe dans les mille dernières années que le nombre de livres traduits en Espagne chaque année:

« Les traductions de livres, dans le monde arabe, s’élève à environ 330 livres par an soit un cinquième du nombre de livres qui se traduisent en Grèce. Le total cumulé des livres traduits depuis le temps du calife Maa’moun (IXe siècle) est d’environ 100.000, presque la moyenne de livres traduit par l’Espagne en un an. « (Eugene Rogan « Les livres arabes et le développement humain ». Indice de la censure, vol. 33, numéro 2 Avril 2004, p. 152-157). « 70% des citoyens turcs n’ont jamais lu les livres.» (APA, le 23 Février 2009 »).

Conclusion:

Il ne fait aucun doute que la grande tradition de propagation de premiers mariages entre cousins parmi les musulmans a nui à l’ensemble des gènes chez les musulmans. Parce que les croyances religieuses des musulmans interdisent d’épouser des non-musulmans et les empêche ainsi d’ajouter du matériel génétique frais et plus hétéroclite à leur population.

Les dommages génétiques causés à leur patrimoine génétique depuis leur prophète a permis les premiers mariages entre cousins il y a 1400 ans et sont les plus répandus. Les conséquences humaines et sociales directes et indirectes accablantes ont été expliquées ci-dessus.

La compassion pour la santé des générations futures devrait être suffisante pour interdire les mariages entre cousins germains. Les conséquences économiques et sociales sont réelles aussi. Il faudrait également réduire l’immigration musulmane en Occident parce que les familles musulmanes aimeraient être en mesure de poursuivre leur pratique de mariages mixtes afn de respecter les traditions culturelles et religieuses et de garder la richesse et la puissance à l’intérieur de leur famille.

Une interdiction législative sur les mariages entre cousins est un impératif, logique et de compassion tant pour le monde musulman, pour l’Union européenne que nos gouvernements nationaux occidentaux.

Yusuf Yadgari de l’université médicale de Kaboul a autopsié les restes de kamikazes et ses conclusions soutiennent la théorie énoncée ci-dessus. Yadgari a constaté que près de quatre-vingt dix pour cent souffraient de maladies graves telles que la cécité, cancer, d’amputation ou de lèpre. De nombreuses sociétés musulmanes, y compris celle de l’Afghanistan, ont une faible acceptation sociale des handicaps et des maladies graves.

Selon Yadgari, être handicapé physiquement ou être mentalement retardé conduit souvent à l’exclusion dans une société comme l’Afghanistan, et devenir un martyr pourrait être la seule chance d’obtenir la reconnaissance sociale et l’honneur – si ce n’est pas juste une façon de mettre fin à la douleur d’être isolé socialement (ce qui est particulièrement traumatisant dans les cultures collectivistes comme l’islam).

L’utilisation par Al Qaida de personnes atteintes du syndrome de Down pourrait être un autre effet secondaire désagréable des nombreuses maladies chromosomiques résultant de consanguinité entre cousins germains. Les personnes à faible intelligence (en raison de la consanguinité) pourraient aussi être plus faciles à manipuler (lavage de cerveau) pour l’islam fondamentaliste.

Certes, de nombreux versets du Coran commandent aux musulmans de combattre jusqu’à la mort afin de répandre la charia et défendre l’honneur de leur religion et le prophète et représente la motivation la plus évidente et la plus forte pour le terrorisme islamique. Être un paria en raison d’un handicap physique, vivant dans un pays qui ne parvient pas à prendre soin de personnes handicapées, souffrant de douleurs physiques après la maladie, être déprimé ou schizophrénique, s’est maintenant avéré être un facteur important.

La culture malsaine de la consanguinité dans les sociétés musulmanes augmente le nombre de martyrs musulmans qui cherchent une façon honorable et socialement et religieusement d’être acceptés. “

Cela explique cela, n’est-ce-pas?

Nicole Touati

Attaque islamiste à Paris : le père du terroriste se dit “très fier” de son fils qui a “protégé l’honneur du Prophète”

Contacté, celui qui revendique être son père a avoué qu’il avait reçu les félicitations de tout son village après l’attaque perpétrée par son fils vendredi 25 septembre.

Minute par minute, heure par heure, les informations tombent au compte-goutte concernant le profil de l’assaillant présumé qui s’en est pris à des innocents, aux abords des anciens locaux de Charlie Hebdo. S’il a avoué en garde à vue avoir commis l’attaque après la republication des caricatures de Mahomet par le journal satirique, ces dernières sont sans doute son fil conducteur, comme on peut le lire dans La Provence. L’homme est originaire du Pakistan, où le blasphème est pris très au sérieux, des personnes se faisant lyncher ou assassiner même quand les faits ne sont pas avérés.

Peut-être la raison pour laquelle son père, en tout cas l’homme qui se présente comme tel, l’a félicité pour son acte. Joint par des médias, il s’est dit « très fier » et très « heureux » que son fils ait accompli cela parce qu’il a « protégé l’honneur du Prophète ». Il a même ajouté : « Le village tout entier est venu me féliciter ».

Une vidéo tournée le jour même

Hassan A. qui se présentait comme un Pakistanais âgé de 18 ans, aurait en fait menti sur son âge. Le Parquet national antiterroriste a mis la main sur un document d’identité où l’homme aurait en fait 25 ans et se nommerait Zaheer Hassan Mahmoud. Il n’était pas connu des services spécialisés et n’était pas fiché, ni inscrit au Fichier pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste.

Selon les enquêteurs, ce serait sous cette identité que l’assaillant aurait publié une vidéo de revendication où il dénonce les caricatures, « entre chants psalmodiés et pleurs ». Une vidéo qu’il aurait tournée le jour même du drame. « Aujourd’hui, vendredi 25 septembre, je vais nous défendre contre ça », prévient-il. A ce stade de l’enquête, il aurait agi seul mais son parcours est difficile à établir, puisqu’il parle mal le Français. Au total, une dizaine de gardes à vue ont été menées dans son entourage, afin de comprendre son geste.

Hors de FRANCE vils ennemis ! Voici un père qui se prend pour un imam et qui félicite son fils d’assassiner des innocents ! Ces connards sont débiles !


Les contorsions de l’Exécutif bernois à propos d’un partisan du jihad

Les autorités rappellent les limites légales de l’action étatique. A Renens, ces limites jointes au manque de réaction du Ministère public ont conduit au meurtre d’un innocent.

Abu-Ramadan_nouvelle.jpg

Mohamed Hamdaoui passe de coup de sang en coup de sang. Avant celui dont j’ai parlé dans le post précédent, c’est Abu Ramadan qui l’a fait sursauter. Il a rédigé une intervention parlementaire en mars dernier à laquelle le Conseil d’Etat bernois («Conseil exécutif») vient de répondre.*

Le journaliste Kurt Pelda avait révélé en 2017 les prêches haineux de cet imam de Nidau près de Bienne qui avait entre autres réclamé «l’anéantissement des chrétiens, des juifs, des Russes et des chiites…» La presse en avait fait ses gros titres et chacun se demandait si on allait expulser ce Lybien, auteur par ailleurs d’autres infractions.

Et voilà que trois ans plus tard, en février 2020, le même journaliste révèle, enregistrements à l’appui, que «le prédicateur a continué à se déchaînercontre les non-musulmans» à la mosquée Ar’Rahman. Il vantait aussi la lapidation et enseignait l’islam à des jeunes gens. 

Quelques jours plus tard, Hamdaoui, journaliste lui aussi, réclame dans une interpellation des explications à l’Exécutif bernois: confirmation des faits, interrogation à propos des journalistes qui semblent mieux outillés que les organes de renseignement, suggestion de fermeture de la mosquée…

Les réponses du Conseil d’Etat sont édifiantes. Il ne peut rien dire vu qu’une procédure pénale est en cours. Le Ministère public, précise-t-il, «rassemble des indices» qui pourraient «présumer que certains prêches enfreignent notre ordre juridique». Exercice difficile car «il n’existe pas de bases légales permettant aux autorités chargées de la sécurité de contrôler régulièrement des prêches en l’absence de tout soupçon.» Oui, on a bien lu: en l’absence de tout soupçon!

Ces «indices» que Kurt Pelda a rassemblés, le Ministère public tente laborieusement de les récolter. Depuis trois ans !!! Et en attendant, l’imam venimeux est libre comme l’air.

Mais pas question de fermer la mosquée nous dit encore le Conseil exécutif: «… par le passé, les autorités compétentes en matière de sécurité et de poursuite pénale n’ont pas eu affaire à la mosquée Ar’Rahman en tant que telle, mais à certaines personnes entretenant des liens avec cette dernière. » Pas de problème donc que les responsables du lieu laissent prononcer des sermons du vendredi par  un radical haineux devant -on imagine- un public (ou une partie du moins) en plein accord. C’est ainsi que «le Conseil-exécutif s’engage pour un vivre-ensemble pacifique et empreint de tolérance…»

Mais celle-ci est peut-être la meilleure: le travail du Ministère public «se trouve compliqué par le fait que les prêches sont prononcés dans une langue étrangère: ainsi, une personne experte doit d’abord en traduire le contenu, puis une autre doit en apprécier la teneur.» Depuis trente ans, le Ministère public n’a donc pas été fichu d’avoir à disposition et rapidement des traducteurs et interprètes d’arabe. Les bras vous en tombent.

Cet incroyable laisser-aller des services de renseignement fait inévitablement penser à l’assassinat à Renens d’un jeune Portugais le 12 septembre dernier par un Turco-Suisse qui lui a planté un couteau dans le dos. Le Service de renseignement de la Confédération le surveillait depuis 2017. Comme Abu Ramadan! 

Le meurtrier a été arrêté en possession de l’arme du crime et d’un exemplaire du Coran. Il a dit aux policiers avoir «tué au nom du Prophète». Il était connu pour diffuser de la propagande djihadiste. 

Il venait de sortir de prison après quinze mois de détention préventive en attendant son jugement pour un incendie intentionnel et, nous dit le Matin dimanche repris par la Tribune de Genève, «son allégeance djihadiste». C’est le parquet fédéral qui a fait la proposition de libération. Le radicalisé vivait depuis en liberté surveillée, logé à l’hôtel. 

Difficulté de surveiller les mosquées, d’expulser le détenteur d’un permis C (Abu Ramadan), d’enfermer plus de 15 mois une personne avant un procès pour incendie et tendances jihadistes, etc. Il existe mille possibilités juridiques qui empêchent de neutraliser ces semeurs de poison. Quant à leurs victimes potentielles… Que Dieu les protège!

*Hamdaoui_Intervention.pdfhttps://www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Fboulevarddelislamisme.blog.tdg.ch%2Farchive%2F2020%2F09%2F25%2Fles-alarmantes-contorsions-de-l-executif-bernois-a-propos-d-309339.html&layout=button_count&show_faces=false&width=100&action=like&colorscheme=light  PARTAGER 4 COMMENTAIRES  IMPRIMER

COMMENTAIRES

  • Merci Madame Vallette,
    Est-ce que vous pourriez, SVP, m’expliquer un point:
    Moi en tant que demi-suisse et moyen-oriental avec une gueule de bernois, si je fait une remarque critique sur l’Islam en Suisse, j’aurai droit à tous les blâmes et il y aura toutes sortes de  » soupçons » contre moi qui vont peser tout de suite et donnant lieu à des poursuites, Pourquoi? Est-ce que ma tête bernoise prête à des soupçons? MerciÉcrit par : Parviz 20h39 – vendredi 25 septembre 2020Répondre à ce commentaire
  • Je me permets ce rappel ou il faut bien constater que les choses se sont aggravées sans que les politiciens ne bougent le petit doigt

    «  »Alain Jean-Mairet dénonce les organisations musulmanes, dont la grande mosquée de Genève et celle de Hani Ramadan au titre du célèbre article 261bis du Code pénal qui dit notamment ceci :

    Celui qui, publiquement, aura incité à la haine ou à la discrimination envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse; celui qui, publiquement, aura propagé une idéologie visant à rabaisser ou à dénigrer de façon systématique les membres d’une race, d’une ethnie ou d’une religion; (…) sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire.

    Le signataire précise que ce n’est pas le fait que cette Fatiha se trouve dans le Coran qui justifie sa démarche, ce livre « ne fait guère ici que traduire des croyances qui n’ont plus ou ne devraient plus avoir cours ». Ce n’est pas non plus la croyance que les juifs seraient la proie de la colère de Dieu et les chrétiens des égarés, « chacune et chacun doit être libre de ses opinions… » chacune et chacun doit être libre de ses opinions… »

    «Je dénonce ici une action, celle qui consiste à répéter ou encourager à répéter, quotidiennement, des affirmations qui, par leur teneur et leur sens consensuel, confirmé par le contenu du Coran et des récits univoques attribués à Mahomet, incitent les musulmans pratiquants à discriminer et haïr des gens sans raison valable, en fonction de leurs appartenance à une religion.»

    La lettre se termine par la liste de la quasi-totalité des associations islamiques de Genève.
    Notre canton n’est que le premier de la liste, d’autres procureurs vont recevoir prochainement la même dénonciation.
    On attend avec impatience la réponse sans se faire trop d’illusions. Mais ces initiatives permettront de rappeler une fois de plus le rejet maintes fois affirmé des juifs et des chrétiens
    dans le Coran -avec celui d’ailleurs de tous les non-musulmans.
    Le dilemme pour nos religieux « modérés » reste le même : reconnaître la vérité des textes ou maintenir leur divin mensonge. Dans le deuxième cas, on attend toujours qu’ils nous expliquent pourquoi les chrétiens subissent les pires persécutions au nom de leur livre.

    Mireille Vallette, 9 avril 2015 «  »

    Références: https://x7m7u8e3.stackpathcdn.com/wp-content/themes/observateurs/images/logo_observateurs.png

    http://precaution.ch/fatiha/ch/VD_denonciation_13.4.15.pdf

    http://www.vigilanceislam.com/templates/business_pro/images/s5_logo.pngÉcrit par : Pierre NOËL 20h49 – vendredi 25 septembre 2020Répondre à ce commentaire
  • On devrait faire distribuer , la  » Fatiha » traduite , un peu partout , afin que chacun puisse prendre connaissance , de cette sourate , la première du Coran, qui n’est rien de moins , qu’un appel , à la haine des Juifs et des Chrétiens. 
    Voilà des arabo-musulmans et musulmans non arabes , qui fuient leur pays de misère et de pauvreté physique et morale et qui se permettent , 5 fois par jour de maudire , les habitants des pays hôtes.Écrit par : Jonas 07h46 – samedi 26 septembre 2020
  • Permettez-moi d’ajouter que l’initiative de l’UDC sur laquelle nous allons voter est incomplète, car peut-on se demander pourquoi le texte de cette initiative n’exige-t-il pas que les étrangers s’étant installés en Suisse avec un quelconque permis et qui ont commis un délit punissable selon le Code Pénal Suisse soient expulsés et renvoyés dans leurs pays d’origine. On réduirait ainsi les crimes commis au nom d’Allah, par exemple ».Écrit par : FRENKEL 11h10 – samedi 26 septembre 2020

UNE SCULPTURE AUX POISSONS PÉNIS DÉCHIRE LA MAIRIE DE KÉNITRA ET LA COMMUNE DE MEHDIA

La démolition de la sculpture à coups de marteau

La démolition de la sculpture à coups de marteau.© Copyright : DR

Depuis quelques heures, les images d’une sculpture représentant deux poissons circulent sur la toile, provoquant la risée des internautes. En effet, pas besoin d’avoir l’esprit mal tourné pour y voir immédiatement une représentation phallique.

«La honte», «rien ne se fait correctement dans cette commune, tout est mal fait», «ils auraient dû utiliser le ciment de cette sculpture pour reboucher les trous dans les routes»,  «n’allez pas la voir en famille», «si vous y voyez autre chose que des poissons cela ne regarde que vous», «je n’ose même pas en partager la photo»… C’est à la fois avec humour et consternation que les Marocains ont réagi en découvrant cette sculpture, dont l’artiste est à ce jour inconnu.

La réaction de la toile marocaine face à la sculpture de poissons pénis

La réaction de la toile marocaine face à la sculpture.

Quel type de poisson a-t-il bien pu vouloir représenter? Quand certains y voient un merlan frit, on ne peut de notre côté qu’y voir un hommage au «poisson pénis». Vous savez, ces créatures à la forme phallique qui peuvent atteindre jusqu’à 25 centimètres de longueur…

C’est pas nous, c’est eux!

Pointée du doigt par les internautes, la commune de Kenitra, dirigée par Aziz Rabbah, issu du PJD, n’a pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux, car la plage de Mehdia où se rendent les habitants de sa ville en raison de sa proximité, a été associée à la commune de Kenitra par certains internautes.

«En réponse aux nombreuses réclamations de citoyens demandant la démolition de la sculpture représentant deux poissons et située sur l’un des ronds-points de la commune de Mehdia, nous informons l’opinion publique de Kenitra, que la commune de Kenitra n’a aucun rapport avec ce sujet, et que la sculpture dont il est question n’est pas située sur son territoire», tente de se dépêtrer de cette situation ladite commune.

 Sculpture poissons: La réponse de la  commune de Kenitra

Sculpture poissons: La réponse de la  commune de Kenitra© Copyright : DR

Ainsi la mairie, dirigée par Aziz Rabbah, rassure les habitants de Kénitra en affirmant haut et fort que la sculpture monstrueuse ne se trouve pas dans le territoire administré par la ville. Ouf!

Les habitants de la région ne s’y sont toutefois pas trompés et sur les réseaux sociaux, on pointe du doigt le nouveau président du conseil municipal de Mehdia, l’istiqlalien Abderrahim Bouras, élu en août 2019.

Démolition et remboursement?

Et les internautes de s’insurger contre les dépenses qui ont dû être engagées, en cette période de crise économique, pour faire surgir de terre une telle horreur

.Sculpture poissons pénis: les riverains demandent des comptes

Sculpture poissons pénis: les riverains demandent des comptes

De son côté, si le conseil de la ville est resté jusqu’à présent silencieux, la statue a toutefois été démolie ce matin, à coups de marteaux, illico presto, comme en témoignent d’autres images de la scène, qui n’ont, elles aussi, pas tardé à circuler.La démolition de la sculpture à coups de marteau

La démolition de la sculpture à coups de marteau.© Copyright : DR

Prêtant ensuite main forte à cet ouvrier esseulé muni de son simple marteau, des tractopelles sont ensuite entrés dans la danse pour déboulonner l’«œuvre»

.La sculpture des poissons pénis déboulonnée par un tractopelle

La sculpture déboulonnée par un tractopelle.

Pendant ce temps-là, en Europe et aux Etats-Unis, on déboulonne les statues des anciennes figures du colonialisme… A chacun son combat!

Alors, s’interroge à nouveau la toile, «s’il a été procédé à la démolition de cette merveille, l’argent qui aura servi à sa réalisation sera-t-il remboursé? A moins que sa démolition sans remboursement ne serve qu’à faire taire les mécontents?».

Tant d’amateurisme dans la gestion des communes est intolérable,  d’autant qu’il y a encore tant à faire en matière d’art public au Maroc.  Cette sculpture monstrueuse est la preuve de l’incompétence des élus communaux quand ils veulent faire de l’art.

Des ratages de ce genre, où le ridicule l’emporte sur l’artistique, sont le fait aujourd’hui encore de communes, qui, malgré leur ignorance du sujet, s’obstinent à vouloir gérer en direct les commandes et les œuvres, supposées être à la fois artistiques et monumentales, dans les espaces publics. Espérons que le ridicule subi à cause de ces deux verges poissonneuses, et leur démolition, portera, à l’avenir, les communes à confier ce genre de projets à des professionnels.

POURQUOI J’AI QUITTÉ L’ISLAM, PAR MUSTAFA QADRI

Pourquoi j’ai quitté l’islam, par Mustafa Qadri

Dès mon plus jeune âge, on m’a appris à la mosquée que islam signifiait paix et que Mohammed était un homme parfait et infaillible.

Je lisais alors le coran en arabe, et je n’avais aucune idée du message qu’il véhiculait, car je n’avais pas lu de traduction. Je m’imaginais simplement que le coran était un livre de paix, je ne percevais absolument pas l’antisémitisme généralisé, la haine envers les non-croyants, l’obligation d’instaurer le califat en asservissant par la violence les infidèles. Tout cela était occulté par les leaders islamiques. En outre, j’avais été endoctriné pour accepter le fait que ceux qui mentionnent ces faits sont des personnes qui haïssent les musulmans. Pour que l’établissement du califat idéal ordonné par Mahomet soit effectif, le néologisme «islamophobie » était employé ad libitum pour stopper net toutes critiques de la charia arbitraire, et de la violence à l’encontre des « kouffars ». Mahomet avait affirmé qu’il « avait obtenu la victoire par la terreur ». Dans le paragraphe suivant, je commencerai à décrire mon cheminement et comment j’ai finalement quitté l’islamo-fascisme pour trouver la lumière et la vraie paix du sauveur et Seigneur Jésus-Christ.

Pendant mes années de lycée, j’étais habitué au comportement des gens de ma communauté, à la violence et de facto à ses effets délétères. 

Pendant deux ans, j’ai été insulté, attaqué brutalement avec un compas. J’ai vécu ces agressions alors que j’étais musulman. Le danger que représentent les gangs islamiques qui sévissent dans les écoles est un problème qu’il ne faut pas sous-estimer. Cependant, j’ai constaté que les autorités, formatées par le politiquement correct et par la volonté de ne pas froisser la communauté musulmane, n’étaient d’aucun secours. Lorsque j’ai changé d’école, j’ai été à nouveau victime de pression de la part de musulmans qui essayaient de m’isoler pour m’agresser toujours plus sévèrement. Du reste mes agresseurs étaient de fervents partisans du parti travailliste britannique dirigé par l’antisémite véhément et allié des djihadistes Jeremy Corbyn. Là encore, j’ai de nouveau été pris à partie par des brutes qui ont nié les faits et l’affaire a été classée. De plus, à la maison, mon père était très violent envers ma mère. Quand bien même elle n’avait pas ménagé ses efforts pour nous installer dans ce comté, mon père ne lui en était absolument pas reconnaissant. Il n’a jamais participé aux finances et il envoyait toujours son argent au Cachemire. Un jour, mon grand-père est tombé malade et ma mère a voulu le voir pour la dernière fois, mais mon père, inique, l’en a empêchée et mon oncle a même soutenu le patriarche en alléguant que, selon la loi islamique, « une femme est tenue de voyager en compagnie de son mari ». Malheureusement, mon grand-père est décédé, et ce verbiage sur la loi islamique m’a rendu encore plus furieux.

Comme je m’intéressais à la politique, j’observais continuellement des individus comme Tommy Robinson. À l’école, on nous apprenait qu’il était un extrémiste d’extrême droite, ce qu’il n’était pas. 

Des érudits musulmans propageaient également cette idée. Je m’intéressais à ce que TR avait à m’apprendre sur l’islam, et puis j’ai fait mes propres recherches, et à ma grande surprise, tout ce que TR disait était vrai, mais nous ne pouvions pas en discuter avec les leaders islamiques de la mosquée ou en famille sans craindre une riposte énergique. Lors de mes recherches sur l’islam, j’ai découvert la chaîne YouTube de David Wood et j’ai passé du temps à regarder ses vidéos. Il les créait en se basant sur des sources islamiques reconnues et sur lesquelles s’appuient les musulmans extrémistes pour valider leurs assertions justifiant leurs actions. J’avais été assez surpris de n’avoir jamais eu connaissance de cet alibi utilisé par les musulmans radicaux. Au début, j’ai pensé que DW mentait, puis tout a fini par s’éclaircir et s’avérer exact. Ensuite, j’ai appris l’existence de Robert Spencer qui est un acteur incontournable dans la lutte contre le djihâd. J’ai lu beaucoup de ses livres, dont The History of Jihad [Histoire du djihâd] ; The Politically Incorrect Guide to Islam (and the Crusades) [Le Guide Politiquement Incorrect de l’Islam (et les croisades)] ; The Complete Infidel’s Guide to the Koran [le guide complet de l’infidel et le coran] ; The Complete Infidel’s Guide to Free Speech (and Its Enemies) [le Guide complet de l’infidèle sur la liberté d’expression (et ses ennemis)] ; The Complete Infidel’s Guide to Iran [le Guide complet de l’infidèle en Iran] et The Complete Infidel’s Guide to ISIS [le Guide complet de l’infidèle pour comprendre Daesh] , ainsi que The Truth About Muhammad [la vérité sur Mohammed] et Did Muhammad Exist ? [Mohammed a t’il existé ?]. Robert Spencer est certainement l’auteur le plus qualifié pour nous avertir de la menace que représente un suprémacisme islamique à l’origine du communautarisme. Il essaie de mettre en échec une théocratie islamique totalitaire. Il est honnête, je sais qu’il n’incite pas à la haine alors que les médias de gauche et la propagande djihadiste essaient de nous faire croire le contraire, mais il n’est pas le seul dans ce cas. Il est vraiment attentif au respect de la liberté et de la laïcité et il veut que les musulmans prennent conscience de la vérité [NdT : de l’enjeu].

En outre, quand j’ai compris cette barbarie et pris connaissance de la pédophilie prônée par cette idéologie fasciste et impérialiste, j’ai décidé d’en discuter avec mes amis et en famille. L’un des arguments le plus employé était que les passages violents sont sortis de leur contexte.

Je leur ai alors demandé de définir le contexte où il est légitime de violer des femmes et des jeunes captives, d’asservir brutalement les non-croyants, de souhaiter le retour du califat, la soumission à la jizya, le supplice par feu et la décapitation des apostats, (comme l’ont fait Mahomet et son successeur Abu Bak), d’opprimer les femmes, de posséder des esclaves, entre autres échantillons des pratiques barbares jugées orthodoxes par la tradition islamique « sunnah ». J’ai réalisé que l’islam est liberticide, que j’avais simplement été victime d’une manipulation mentale orchestrée par certains membres de ma famille. Quand j’ai abondé dans le sens de Tommy Robinson, entre autres, mon comportement a été qualifié de subversif. Ils n’ont réagi qu’avec colère. Pour couronner le tout, je regardais des apologistes de l’islam comme Ali Dawah ou Adnan Rashid. Je remarquais qu’ils étaient de bons orateurs, puis j’ai observé qu’ils utilisaient ad hominem, le déni, la dérision comme pour vider de leur substance les thèses soutenues par Robert Spencer sur l’islam. Ils ont perdu toute crédibilité à mes yeux quand ils se sont pris les pieds dans le tapis lors de débats avec Robert. il gagnait de plus en plus ma confiance quand j’ai remarqué que ces apologistes de l’islam ne pouvaient plus masquer leur terreur par le fait que leurs mobiles et leurs manipulations visant à berner le plus grand nombre puissent apparaître au grand jour. Lorsque j’ai côtoyé des musulmans au travail, leurs propos trahissaient leurs convictions très anti-hindous et anti-juives. Ils voulaient que le Pakistan anéantisse l’Inde et finance les djihadistes du Cachemire. Je me demandais comment ils avaient pu en arriver là. Lors de mes recherches sur l’Islam, il était évident qu’ils désiraient voir la prophétie de Mahomet (Ghazwa-e-Hind) [NdT: même si ce Hadith est considéré comme authentique, il est contesté par certains érudits musulmans comme le mufti Abu Layth qui met en doute sa véracité et le considère comme fabriqué] à savoir l’infiltration et la conquête de l’Inde pour mener à bien l’islamisation du pays [NdT: établir le califat].
Cette phrase fait écho à ce Hadith « l’heure ne se lèvera pas tant que les musulmans ne tuent les juifs»[NdT : Mustapha Qadri fait référence entre autres à Riyad as Salihin (le jardin vertueux) Hadith n°1820 : « Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu a dit : L’heure ne se lèvera pas avant que les musulmans ne combattent les Juifs, au point que le Juif se cachera derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront alors : « O musulman ! Voici derrière moi un Juif, viens le tuer», sauf un arbre épineux de Jérusalem nommé «gharqad». C’est en effet un arbre appartenant aux Juifs. (Unanimement reconnu comme authentique) ».
Ce Hadith célèbre a provoqué des réactions diverses dans le monde musulman entre autres du CRIF en 2012. (À la recherche du Gharqad), je note donc que tous les érudits musulmans n’accréditent pas des hadiths pourtant reconnus comme authentiques. En outre l’ancien ministre algérien Nour-Edinne Boukrouh pense que le chamboulement de l’ordre de révélation des versets coraniques a changé le sens et l’essence du Coran].
Ces phrases engendrant la haine ont été ouvertement cautionnées par des membres du parti travailliste lequel est plébiscité par des conseillers musulmans de la ville où je vis.

Puis j’ai lu dans le coran (4.34) que l’homme est autorisé à battre sa femme. 

Le fait que personne ne se pose de question sur la moralité du prophète de l’islam me laissait dubitatif. Puis j’ai appris que la possession d’esclave sexuelles est légitime en islam sourate 4.24. Ce verset m’a heurté au plus haut point et j’ai compris que l’islam n’était pas pour moi. J’ai appris que Jésus-Christ était un homme plus indulgent et plus pacifique que Mahomet. À l’occasion une femme qui avait commis un adultère est venue le voir, il lui a pardonné, alors que dans un pareil cas Mahomet avait ordonné qu’elle soit lapidée. Jésus était vraiment pacifique et aimant, alors que Mahomet était sadique. Les principes inculqués par Mahomet ont fait des émules dans les États islamiques du monde entier : L’Iran a réduit l’âge du consentement au mariage pour les filles à 9 ans, de nombreux pays islamiques rabaissent les femmes et lapident celles qui sont accusées d’adultère. En quoi tout cela est-il non-violent ou hors contexte ? Daesh, Boko Haram et de nombreux autres groupes djihadistes armés imitent Mahomet, et les musulmans modérés rabâchent que ces terroristes ne représentent pas l’islam. Et devinez quoi ? Et bien il faut se rendre à l’évidence, ces djihadistes suivent les enseignements de Mahomet. Il y a beaucoup de musulmans laïques qui veulent simplement mener à bien leur existence, prier, jeûner et célébrer l’Aïd; cela mis à part, ils ne sont pas vraiment religieux. Ils ne posent pas de problèmes. Cependant que font-ils pour mettre en échec les musulmans radicaux ? Beaucoup d’Allemands pacifiques vivaient dans l’Allemagne hitlérienne, mais ils n’ont rien fait pour arrêter Hitler qui était aussi un fanatique de l’islam. Il se référait à la bataille de Poitiers où Charles Martel avait arrêté les Arabes, il a regretté l’échec des musulmans puisque dans le cas contraire l’Allemagne aurait été un pays islamique [NdT: l’Allemagne a été entre autre christianisée par Charlemagne petit fils de Charles Martel]. Hitler était également l’ami du mufti de Jérusalem Haj Amin al-Husseini. Il importe de rappeler à ceux qui s’emploient à stopper net les critiques de l’islam en les qualifiant de nazis, que Hitler appréciaient la religion musulmane. Traiter de chemises brunes les opposants à l’islam est de facto abusif [NdT : et il importe également de leur rappeler que le délit de blasphème n’existe pas en Angleterre, pas plus qu’en France]. Dans la communauté musulmane où j’ai grandi les juifs sont jugés responsables de tout, ils sont accusés de répandre la terreur sous fausse bannière, d’avoir la mainmise sur la politique étrangère et d’adorer Satan. Ces poncifs me contrariaient beaucoup. Cependant, quand quelqu’un critique l’islam, les musulmans jouent rapidement les victimes. Pourtant, je connais des musulmans et de nombreux leaders islamiques bien pensants qui n’apprécient pas les critiques mais qui ne se gênent pas pour faire des remarques désobligeantes à l’encontre des hindous et des juifs. Je trouve ce système de croyance monstrueux et scandaleux. Dans les mosquées ils enseignent que « le Hamas va détruire Israël », et ils appellent à soutenir financièrement les djihadistes du Cachemire ou à les rejoindre dans leur lutte. Ces prises de positions ne soulèvent aucune opposition. J’étais désavoué, ignoré ou attaqué avec des i,ad hominem-s lorsque je me rapprochais de conseillers politiques et de députés pour continuer mes investigations sur l’islam et pour dénoncer les mosquées qui ne prohibent pas ces prêches haineux. La censure dépasse la compréhension. Certains conseillers musulmans « modérés » approuvent la charia, cependant lorsqu’ils sont contestés, ils se réfugient dans le silence, ils censurent les commentaires et ignorent leurs critiques, tout en poursuivant leur agenda perfide. J’ai ouvert les yeux sur la mentalité de certains musulmans au sein de ma communauté. Un collègue de travail avait fait des remarques désobligeantes sur une adolescente musulmane après avoir eu connaissance d’une vidéo pornographique. Il se réjouissait de cette histoire, et s’est écrié « c’est une honte », tout en visionnant en groupe cette vidéo. Son cas n’est pas unique, c’est l’état d’esprit qui règne dans cette société à l’heure actuelle. Ma ville d’origine s’est transformée en une zone de non droit invivable. Récemment, une famille d’origine européenne a dû être évacuée de son domicile après avoir été grièvement molestée par des musulmans, la police n’a même pas ouvert une enquête ni engagé des poursuites. Les musulmans « modérés » sont outragés lorsque on lève le voile sur l’islam et sur le discours qui légitime les attaques terroristes, et le viol des infidèles. Ce constat provoque l’ire contre ceux qui, de facto, ont été qualifiés « d’islamophobes » parce que la société doit faire face à cette pandémie de gangs de jeunes.

L’islam a assujetti par la violence les « infidèles » pendant 14 siècles, il s’est répandu par la conquête de l’Inde à l’Espagne, en passant par Constantinople, l’Afrique du Nord et en Europe. Nous pouvons vaincre idéologiquement cette doctrine, en exposant et en révélant la vérité laquelle triomphe du mensonge. 

Cependant, il nous faut faire face à une censure drastique, tout comme à la volonté des autorités d’éviter les problèmes. Les musulmans modérés ne sont pas d’une grande aide quand il question de contrer l’extrémisme islamique présent dans les mosquées. Mahomet a fait la guerre non seulement aux non-croyants, mais aussi aux « hypocrites », c’est-à-dire aux musulmans « tièdes » lesquelles sont, entre autre, reconnaissables parce qu’ils ne prient pas et parce qu’ils écoutent de la musique. Mohammed a déclaré que « quiconque ne prie pas dans la mosquée, doit être brûlé avec un lance-flammes [NdT : le lance flamme existe depuis l’Antiquité] ». En quoi tout cela est-il pacifique ?

Cette mystique implacable a eu raison de ma patience et j’ai décidé de trouver ma voie dans la passion, la résurrection et l’amour du Seigneur Jésus-Christ. J’honore et je rends hommage à tous ceux qui combattent le djihâd, notamment Tommy Robinson, David Wood, Robert Spencer, Pamela Geller et bien d’autres. Il faut un courage énorme pour défendre la vérité, j’ai dû faire face aux chocs en retour incluant la perte de mon travail et de mes amis, mais personne ne me réduira au silence.


Alors que des manifestants ont déjà brûlé la maison de sa famille, le chanteur nigérian Yahaya Aminu Sharif vient d’être condamné à mort par pendaison. Le motif : Des propos blasphématoires à l’encontre du prophète Mahomet. Empêchez l’exécution de Yahaya Sharif-Aminu, 22 ans, de Kano au Nigeria, accusé de « blasphème

Un tribunal de la charia (loi islamique codifiant l’ensemble des droits et des devoirs tant individuels que collectifs des musulmans) de l’État de Kano, au Nigéria, a déclaré lundi avoir jugé un musicien de 22 ans, Yahaya Aminu Sharif, coupable d’avoir utilisé des expressions désobligeantes contre le prophète Mahomet dans une de ses chansons et l’a condamné à mort par pendaison.Yahaya Aminu Sharif aurait fait circuler la chanson sur WhatsApp en mars dernier, provoquant des manifestations et poussant des manifestants en colère à brûler la maison de sa famille. Pour les médias, il n’était pas très clair que les paroles violaient la loi locale sur le blasphème et ils ont déclaré que le chanteur devrait faire appel du verdict.

Le cimetière de Lannemezan a été vandalisé par deux individus. L’un d’entre eux a déclaré au tribunal de Tarbes qu’il songeait à récidiver.

Un acte outrageant suivi de propos hallucinants… Deux jeunes hommes ont vandalisé 63 tombes du cimetière de Lannemezan, en Hautes-Pyrénées. Des sépultures, des croix et des plaques ont notamment été endommagées. Les malfaiteurs ont rapidement été arrêtés. Il s’agit de deux hommes âgés de 23 et 24 ans – l’un d’eux est originaire du Cameroun – et « déjà connus défavorablement » par les forces de l’ordre, explique la gendarmerie. Ils se nommeraient Fabien et Jordan. Ils ont rapidement été retrouvés par les enquêteurs étant donné les bourdes de ces jeunes… L’un a fait tomber son téléphone portable sur les lieux, l’autre s’est blessé à une main, laissant derrière lui des traces de sang…

A la demande d’un marabout malien

Lors d’une opération réalisée avec le soutien du peloton de surveillance et d’intervention gendarmerie, les suspects ont donc été interpellés. Ils ont été placés en garde à vue et ont ensuite été présentés en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire de Tarbes. Les victimes du vandalisme étaient présentes à l’audience. Si Fabien et Jordan ont reconnu les faits, leur raison est stupéfiante… Les auteurs des faits auraient suivi le conseil d’un marabout du Mali. « Cela n’a rien à voir avec les personnes catholiques, ce n’était pas pour causer du tort ». En fait, ce serait pour réussir dans la musique et devenir célèbre, que les deux malfaiteurs ont « enlevé ce qui représente Dieu » afin de le « remplacer par 666 », et « faire des offrandes à l’être opposé à Dieu ». Ils voulaient aussi réciter des incantations pour « invoquer le démon ».

Possible récidive mais en Afrique 

Si Jordan aurait « minimisé son implication », Fabien n’a pas hésité à mettre les pieds dans le plat. Pire encore, il songe à récidiver. Le tribunal l’a interrogé à ce sujet et sa réponse est surréaliste : « Oui mais pas en France. En Afrique, c’est moins cher, on peut payer les gendarmes. Ici, non, ils font des enquêtes ! » Alors que les dégâts du vandalisme dépassent 30 000 euros, Fabien n’a écopé que de 18 mois de prison, dont 8 mois fermes et 10 avec un sursis probatoire de 2 ans. Quant à Jordan, sa peine a été allégée : 12 mois dont 6 mois fermes et 6 assortis d’un sursis probatoire de 2 ans. Les deux hommes devront en plus indemniser les victimes.

Un converti à l'islam, travaillant à la direction du renseignement ...

Le cheikh palestinien Nasser Maarouf :
Les Juifs sont source d’effusions de sang, de corruption et de pauvreté dans le monde ; ils seront vaincus

Cheikh Nasser Maarouf, de l’Association des oulémas palestiniens, a affirmé dans une interview diffusée le 3 juillet 2020 sur Al-Aqsa TV (Hamas – Gaza) que les millions de personnes tuées lors des guerres mondiales l’ont été à cause des Juifs, qu’il a accusé de tyranniser et de corrompre le monde. Cheikh Maarouf a imputé aux Juifs la pauvreté, les effusions de sang et la violation de l’honneur des femmes partout dans le monde. Il a ajouté que la bonne nouvelle, pour les musulmans, est que les Juifs seront finalement vaincus et rassemblés en Enfer.

Nasser Maarouf : Selon les statistiques compilées par [le professeur égyptien] Ragheb El-Sergany sur les guerres des musulmans à travers l’histoire, depuis l’époque du prophète Mohammed jusqu’aux califes bien guidés, le nombre de musulmans et de non-musulmans tués est inférieur à 1 500… Ou plutôt, on compte environ 15 000 morts, ou un peu moins, pour environ 250 000 musulmans et environ un million d’infidèles, les ennemis d’Allah.

Les statistiques pour le nombre de personnes tuées lors des seules guerres mondiales : des millions de personnes ont été tuées, toutes à cause de ces Juifs, qui se sont déchaînés, ont tyrannisé le monde et y ont semé la corruption. Leur corruption touche tous les domaines. Voyez la pauvreté dans le monde, le sang qui est en train d’être versé partout dans le monde, l’honneur des femmes bafoué en tout lieu. Si vous vérifiez, vous constatez que ce sont les Juifs qui sont derrière tout cela. Ce sont eux qui alimentent toute la corruption qui existe sur terre ; ce sont eux qui la financent.

Mais c’est une bonne nouvelle pour nous, si Allah le veut. [Le Coran dit:] Ceux qui ne croient pas dépensent leurs richesses à détourner [les gens] de la voie d’Allah. Donc ils les dépenseront, et ce sera pour eux une [source] de regret, et alors ils seront vaincus. Et ceux qui n’ont pas cru – en Enfer ils seront rassemblés.

Voir la vidéo sur Memri

“Le cheikh palestinien Nasser Maarouf : Les Juifs sont source d’effusions de sang, de corruption et de pauvreté dans le monde ; ils seront vaincus”

  1. de simple bon sens ! dit :Ça y est … c’est reparti pour les contes du type : « mille et une foutaises ! »Cela me rappelle l’odyssée de saddam ( et Gomorrhe ? ) qui pour attaquer l’État honni fonce ET se trompe de 180 degrés et détruit le Q8 ( comprende « koweit » ) Ou alors le grand chanteur « noir désir » qui combat vaillamment le Front National en « s’entraînant » sur le « front » de la pauvre qui vous savez » !Un principe : « mieux vaut se taire et risquer de passer pour un idiot que de l’ouvrir et ne laisser absolument aucun doute à ce sujet ! »Les « cons » cela annonce tout … et c’est même à cela qu’on les reconnait !RÉPONDRE
  2. Jean le bon dit :« que les millions de personnes tuées lors des guerres mondiales l’ont été à cause des Juifs »
    Ah oui ! Les documents sont où !
    Mince, je vais me faire reprendre et tirer les oreilles par ceux qui ne lisent que la première ligne des articles wiki.« Le cheikh palestinien »
    Ce grand géographe devrait savoir que sa palestine n’existe (!) que depuis les années 60 et que les gauchistes qui en ont fait leur cheval de bataille ont favorisé la création de cette légende.* ceci dit, l’incitation à la haine, l’appel au meurtre, …RÉPONDRE
  3. Moka dit :C’est l hôpital qui se fout de la charité .Quel culot ces muzzs .C ‘est l islam qui ensanglante le monde plutôt .Il n’y a qu ´à voir les attentats sanglants en France et en Europe au nom de son fichu islam .Quel fabulateur ,c’est l ´inversion des valeurs 100% islamique.RÉPONDRE
  4. Moka dit :Le titre me suffit pour me dégoûter de lire le texte.RÉPONDRE
  5. c.i.a. dit :J`adore ces inversions de faits, les musulmans sont toujours « vertueux« et « bons « , mais accusent toujours «  le démon juifs« de tous les maux des musulmans et de la planète!??
    Alors que c`est l`islam leur et notre malheur!,
    le déni dans l`islam est pratique, c`est comme un psychopathe qui verse le sang et qui croit que tout ces massacres est d`ordre divin, pour continuer dans sa folie meurtrière et tout cela depuis leur « maghifique« prophète!RÉPONDRE
  6. niou dit :et qui ont-ils pour Père ?!!!!!!!!!!!!! Cela n’est donc pas étonnant…..RÉPONDRE
  7. Vieux bidasse dit :La jalousie de ce que les voisins ont obtenu par leur travail fait raconter bien des conneries. Mais que peut-on attendre de leur part?
    Attendons qu’ils aient pris le contrôle de toute la planète; il n’y aura pas besoin du « réchauffement » pour la détruire et en faire une nouvelle Mars.RÉPONDRE
  8. patphil dit :c’est tout ? il a omis de dire qu’ils sacrifiaient des bébés blancs pour faire leurs agapes etc.
    je suppose que ni facebook ni twitter n’ont supprimé son compteRÉPONDRE
  9. Shirah dit :…. très gros soupir…. mais oui, mon zozo, tu as raison, il y aura toujours des plus idiots que toi pour avaler tes conneries. …et comme c’est une majorité….RÉPONDRE

Allah a créé les Arabes comme maîtres du monde…

Allah a créé les Arabes comme maîtres du monde…

Traduction:

« Le député jordanien Dr. Mohammad Nouh Qudah : Allah a créé les Arabes comme maîtres du monde pour guider les non-Arabes pendant qu’ils font le travail réel ; les Arabes ont des gènes et des traits différents de ceux des non-Arabes« ,

Le député jordanien Mohammad Nouh Qudah, qui a été ministre jordanien des sports et de la jeunesse ainsi que ministre des dotations religieuses, a déclaré dans une interview accordée le 12 juillet 2020 à Iqra TV (Koweït) que lorsqu’Allah a révélé le Coran aux Arabes, il leur a également conféré des traits de leadership que les autres peuples n’ont pas. Il a déclaré que les Arabes n’avaient pas été créés pour faire un travail réel mais plutôt pour guider les non-Arabes. Qudah a ajouté que les Arabes sont les maîtres du monde,qu’Allah les a créés pour prêcher au monde, que les Arabes ont des gènes différents et des traits inhérents, et que le travail des non-Arabes est complémentaire aux idées des Arabes. Il a également déclaré qu’il ne disait pas cela par racisme, mais que même les enfants arabes agissent différemment des enfants non arabes.

Mohammad Nouh Qudah : « Quand les Arabes ont reçu l’islam, c’était avec l’idée qu’ils sont les maîtres du monde. Aujourd’hui, certains veulent que nous fabriquions des avions, des voitures et des trains et que nous soyons ensuite en concurrence avec l’Europe et l’Amérique, mais ce n’est pas dans ce but que nous avons été créés. Lorsqu’Allah nous a créés en tant que « peuples et tribus » [comme le dit le Coran], il nous a dotés, nous les Arabes, d’une pensée et d’une direction et il a créé les autres peuples en tant qu’étudiants qui suivent nos conseils. Ce sont eux qui doivent travailler. Ainsi, notre pensée et leur travail se complètent, et c’est ainsi que le monde est construit. C’est pourquoi Dieu a dit dans le Coran « …et Nous avons élevé certains d’entre eux au-dessus des autres dans les rangs.

« Nous sommes les maîtres du monde. Je ne dis pas cela par sentiment de supériorité. Non, non. Je dis cela pour mettre les choses en ordre. C’est pourquoi Dieu a envoyé le message à la nation arabe. Il a inculqué aux Arabes des traits de leadership qu’Il n’a pas accordés aux autres. Je dis à mes frères qui nous regardent depuis l’Europe, l’Amérique ou ailleurs : Allez dans n’importe quelle école, où il y a des enfants. Regardez la façon dont les enfants se déplacent, et vous remarquerez que les enfants arabes sont différents des enfants du reste du monde. Ça se voit ! Emmenez-les en voyage, et vous verrez que les enfants arabes sont différents. Il ne s’agit pas de castes, de racisme ou de discrimination. Je parle de traits et de gènes différents“

Voilà donc ce que le Coran promeut (entre autres: 

1) Le racisme arabe: „Les arabes ont des gênes différents“

2) Le suprémacisme arabe:  „Qudah a ajouté que les Arabes sont les maîtres du monde“ „Allah les a crée (les arabes) pour prêcher au monde“, „Nous avons élevé certains d’entre eux au-dessus des autres dans les rangs.“(Coran)

3) Le rejet du travail: „les Arabes n’avaient pas été créés pour faire un travail réel“, „Ce sont eux (les non-arabes) qui doivent travailler“

Alireza Panahian, le chef adjoint de la base consultative stratégique d’Ammar en Iran, a déclaré dans un sermon diffusé sur la chaîne de télévision Khorasan Razavi (Iran) le 17 juillet 2020 que ce ne sont pas les anges qui sont censés descendre du ciel et gifler les « arrogants », mais que c’est le peuple iranien lui-même qui est censé le faire. Il a expliqué que les gens croyaient auparavant que l’Imam caché et son armée allaient émerger par miracle et prendre le contrôle de la région, mais que les gens savent maintenant que ce ne sera pas un miracle. Au contraire, il a dit que l’Iran a déjà des soldats dans toute la région qui sont prêts à sacrifier leur vie, ainsi que des missiles qui sont prêts à être lancés dès qu’une opportunité se présente. Le sermon avait été prononcé avant la pandémie de COVID-19.

Alireza Panahian : « Il n’y a pas de miracle qui est censé se produire. L’ange Gabriel n’est pas censé descendre du ciel avec d’autres anges et dire : « Ô gens, restez dans vos maisons. Dieu en a assez de la façon dont les choses sont faites, alors j’ai amené des anges et des démons pour résoudre les problèmes et gifler ceux qui sont arrogants ». Non ! Non ! C’est nous qui sommes censés les gifler, et nous sommes capables de le faire.

[…]

« Jusqu’à il y a 20 ans – même après la victoire de la Révolution – les gens disaient que l’Imam Caché arriverait et prendrait le contrôle de la région. Nous pensions que cela se ferait par miracle, mais maintenant nous savons que ce ne sera pas un miracle. Il faut une armée, et [l’imam caché] a une armée – mais ses soldats ne sont pas organisés… En ce moment, nous avons une armée multinationale forte. Nos bases sont connues, et dans toute la région, nous avons des missiles souterrains prêts à être lancés. Nous cherchons simplement à saisir l’occasion.

[…]

« Si vous apprenez que l’imam caché est apparu et que ses soldats sont venus d’Iran et du Yémen… Vous connaissez même ces soldats.

[…]

« Vous avez des membres de votre famille qui servent dans l’IRGC, dans les forces militaires et dans l’armée. Ils sont tous prêts à donner leur vie. Ils connaissent tous la région. Nous connaissons les Yéménites, et nous savons qui sont nos soldats en Syrie et en Irak. »

L'agent double qui a berné la CIA

L’ancien diplomate iranien Afghahi défend l’honneur de Qasem Soleimani avec un barrage de malédictions contre un panéliste saoudien : La chaussure de Soleimani vaut plus que l’honneur du roi Salman et la tête de Trump

Le 19 juillet 2020, la télévision Al-Etejah (Irak) a diffusé un débat sur l’implication de l’Iran en Irak. Le Dr Khalil Al-Khalil, ancien membre du Conseil de la Choura saoudienne, a déclaré que l’Iran s’était retranché en Irak et que le commandant de la force Qods de l’IRGC, le général Qasem Soleimani, qui a été tué lors d’une attaque aérienne américaine en janvier 2020, était un criminel. L’animateur a interrompu le Dr Al-Khalil lorsqu’il a qualifié le général Soleimani de criminel. Il a demandé au Dr. Al-Khalil d’être attentif aux sentiments des autres. L’ancien diplomate iranien Seyyed Hadi Seyyed Afghahi a alors répondu que le Dr. Al-Khalil est un individu méprisable et bon à rien. Qualifiant le Dr Al-Khalil de chien, de sioniste et de voyou, Afghahi a fait l’éloge du général Soleimani pour avoir été un « grand martyr », et il a déclaré que Soleimani avait été plus grand que le roi saoudien Salman Al-Saud, toute la famille dirigeante saoudienne et le président américain Donald Trump.

Dr. Khalil Al-Khalil : « Que faisait le criminel Soleimani en Irak ? »

Animateur : « Non, s’il vous plaît, Dr. Khalil, nous respectons les sentiments de chacun… Excusez-moi, Dr. Khalil, nous respectons les sentiments de chacun… Le général Qasem Soleimani était conseiller [en Irak] à la demande du gouvernement irakien, tout comme de nombreux autres conseillers de différents pays. Gardons le dialogue professionnel et constructif ».

[…]

Seyyed Hadi Seyyed Afghan : « Pour vous dire la vérité, je voulais sortir de cette discussion, parce que c’est un homme méprisable et bon à rien. »

Hôte : « Non, Dr. Afghani, s’il vous plaît… »

Afghani : « Soleimani était un martyr, assassiné par le plus grand criminel… »

Animateur : « Non, Dr Afghani, s’il vous plaît… « Excusez-moi, Dr. Khalil, élevons le niveau de la discussion… »

Afghan : « C’est lui le criminel. »

Animateur : « Il est le criminel. « Rehaussons le niveau de la discussion, Dr. Afghani. »

Afghani : « Non, non, non. Pas moyen ? Par Allah… »

Al-Khalil : « Vous êtes vous-même méprisable ! »

Afghani : « Il a appelé le grand martyr, le chef, Qasem Soleimani… Ton roi Salman ne vaut pas la chaussure de Soleimani… « 

Hôte : « Non, non, s’il vous plaît, s’il vous plaît… »

Afghan : « … espèce de voyou méprisable, de chien, de sauvage… »

Animateur : « M. Afghani, M. Afghani… »

Afghani : « Qassem Soleimani a eu plus d’honneur que vous et toute la famille royale saoudienne. La chaussure de Qasem Soleimani avait plus d’honneur que la tête de Trump ! Qasem Soleimani avait plus d’honneur que toute votre tribu, espèce de chien sioniste, sale type ! »

Hôte : « Non, non, s’il vous plaît, Dr. Afghani… »

Afghani : « Qasem Soleimani a eu plus d’honneur que toute votre tribu. »

Animateur : « Dr. Afghani, s’il vous plaît, Dr. Khalil… Relevons le niveau de la discussion, il y a des téléspectateurs qui regardent cette émission… »

Afghani : « Il a commencé ! Pourquoi a-t-il traité Soleimani de criminel ? »

Muhammad Ismail, Indian Muslim League pioneer who wanted ...

Ku Klux Klan

Ismaël Muhammad, le secrétaire national du leader de la Nation de l’Islam Louis Farrakhan, a prononcé un discours défendant le discours de Farrakhan. Dans son discours, Ismaël Muhammad a affirmé que les Juifs ont toujours espionné les Noirs, que c’était un Juif qui avait investi le premier dans le Ku Klux Klan, et que des marchands juifs vendaient des draps, des armes et des cordes au Klan. Muhammad a également déclaré que le vaccin COVID-19 proposé fait partie d’un plan visant à éliminer la population mondiale conformément à un plan conçu par l’ancien secrétaire d’État américain Henry Kissinger. Muhammad a déclaré que les accusations d’antisémitisme de Farrakhan sont une « supercherie » destinée à promouvoir un « programme politique, économique et social », et il a affirmé que les Juifs contrôlent Hollywood et l’industrie de la musique. Il a déclaré qu’ils sont les « architectes de la saleté qui a conduit à la perversité de la société et de la culture [américaines] ». En outre, Muhammad a encouragé ses auditeurs à remercier les célébrités qui ont soutenu publiquement Farrakhan, comme les athlètes DeSean Jackson et Stephen Jackson, et les musiciens Ice Cube et Sean « Puffy » Combs.

Ishmael Muhammed : « Vous [les Juifs] avez toujours été coupables de nous espionner. De quoi avez-vous peur ? Pourquoi devez-vous toujours traiter avec nous de manière habile ?

[…]

« C’est votre histoire, vous nous devez des excuses. Un membre de la communauté juive a investi dans un nouveau groupe de terroristes blancs, connu sous le nom de Ku Klux Klan.

[…]

« N’était-ce pas vos marchands qui vendaient des draps, des armes et des cordes au Ku Klux Klan ?

[…]

« Les Juifs étaient les commissaires-priseurs, les courtiers et les grossistes, qui maintenaient l’économie esclavagiste alimentée par l’argent, les marchés et les fournitures.

[…]

« Vos rabbins ont créé le Talmud et concocté la soi-disant « malédiction hamitique » et ont prétendu que les noirs étaient maudits par Dieu pour être noirs et laids et punis pour être vos esclaves à jamais. C’est ainsi que vous vous comportez avec nous.

[…]

« C’est pourquoi il est dit dans le Livre des Révélations « Voici que je donne de la synagogue de Satan, de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas. C’est ce que le ministre [Farrakhan] souligne, lorsqu’il dit : « l’imposteur [les Juifs] ».

[…]

« Dieu a envoyé des messagers et des prophètes les uns après les autres, mais tous ceux qu’Il a envoyés, vous les avez calomniés. Tous ceux qu’Il a envoyés, vous les avez lapidés, emprisonnés, persécutés et vous avez injustement tué les prophètes. Et maintenant, une fois de plus, la grâce vous est accordée, mais votre cœur n’a pas changé. Et maintenant, vous avez dans votre esprit ce que vos frères avaient dans leur esprit avant et ce qu’ils ont fait aux prophètes de Dieu. Mais vous ne ferez pas à Farrakhan ce que vous avez fait aux prophètes auparavant.

[…]

« Le vaccin COVID-19 proposé est conçu, non pas pour soulager les gens du virus – mais pour appliquer la doctrine d’Henry Kissinger, telle qu’elle est exposée dans le mémorandum NSSM-200 de 1974, qui appelle à l’abattage massif de la population mondiale par deux milliards de personnes. Vous voyez, c’est sinistre, c’est de la vraie méchanceté, c’est de la haine.

[…]

« Donc ils planifient cette [vaccination de masse], et je dois dire que le Coran dit que les Juifs ont planifié et qu’Allah a planifié, mais ‘Allah, est en effet, le meilleur des planificateurs’. Je veux dire à tous ceux qui sont pris dans la ruse de cette utilisation de l’antisémitisme et qui traitent le ministre [Farrakhan] d’antisémite, vous devez savoir que tout cela est fait pour faire avancer un programme politique, économique et social. Ils doivent répudier leurs propres [revendications]. C’était Shulamit Aloni [ancien ministre israélien], qui a été interviewée par Amy Goodman, et dans l’interview elle dit : « C’est un truc que nous utilisons toujours. Nous l’utilisons quand, depuis l’Europe, quelqu’un critique Israël, nous évoquons l’Holocauste ».

[…]

« C’est une question de fait, que vous contrôlez Hollywood.

[…]

« Ils contrôlent [Hollywood], mais ils ne veulent pas être représentés et connus comme les architectes de la saleté et de ce qu’ils dévalorisent dans les films, ce qui a conduit à la perversité de la société et de la culture. Il en va de même à Hollywood et dans l’industrie de la musique. Ainsi, ce que nous voyons à la télévision, ce que nous entendons à la radio, les pistes qui sont tracées, font tous partie d’une conception visant à conditionner l’esprit des gens et à les envoyer au caniveau.

[…]

« Faites entendre vos voix de soutien à DeSean Jackson. Que votre soutien à Stephen Jackson soit entendu. Ice Cube – un autre Jackson, O’Shea.

[…]

« L’ennemi doit savoir : Pas aujourd’hui ! C’est notre frère, c’est un membre de notre communauté. Comme ils protègent les leurs – nous protégeons les nôtres.

[…]

« Merci, Diddy, Diddy, sans aucun doute – Sean ‘Puffy’ Combs. »

Scholar: Palestinians have up to 15 children, moms 'willing to ...

Le Dr Mahmoud Al-Shajrawi, de l’Association des universitaires palestiniens de la diaspora, a déclaré dans une émission du 14 juillet 2020 sur la chaîne 9 (Turquie) que les Juifs ne donneront jamais aux Palestiniens de terres sur lesquelles ils pourraient établir un État palestinien, parce qu’ils ont les mains liées, comme le précise le Coran. Il a dit que les choses doivent être prises aux Juifs par la force. Il a ajouté que les mères palestiniennes, ont beaucoup d’enfants, souvent jusqu’à 10 ou 15 enfants, et qu’elles sont prêtes à sacrifier un, deux ou trois de leurs enfants comme martyrs et comme paiement obligatoire de la « zakat » pour donner une « leçon » à l’ennemi sioniste.

Dr. Mahmoud Al-Shajrawi : « Les partisans des accords d’Oslo ont maintenant compris que ces accords ne seront pas mis en œuvre et que l’État palestinien indépendant dont ils rêvent depuis 28 ans – les Juifs ne leur donneront jamais rien de tel. Pour ma part, je le savais déjà avant les accords d’Oslo. C’est ce qu’Allah nous a dit dans le Coran : « [Les Juifs] disent : La main d’Allah est entravée. Leurs propres mains sont entravées et ils sont maudits pour ce qu’ils ont dit ». Allah a fait des Juifs des poings serrés. Ils ne donnent rien à personne, alors comment peut-on s’attendre à ce qu’ils donnent un État aux Palestiniens ? Ceux qui ne connaissent pas la nature des Juifs dans le Coran peuvent rêver que les Juifs vont être réalistes, et qu’ils vont prendre une partie de la Palestine, et nous en donner une autre partie. Frère, les Juifs ne donneront rien à personne. Oublie ça ! Allah a dit qu’ils ont les poings serrés. Ils ne vous donneront rien, alors… »

Intervieweur : « Sauf ce que vous leur prenez par la force. »

Al Shajrawi : « Oui, en effet. C’est pourquoi [le Coran dit :] « Ils ont été couverts d’humiliation et de misère. C’est ainsi que cela se passe. Nous devrions les affliger d’humiliation et de misère.

« Qui dit que le peuple palestinien est fatigué [de faire des sacrifices] ? Qui dit que les mères palestiniennes, qui donnent encore naissance à 5, 6, 10, et même 15 enfants… Nous avons des familles avec 10 et 15 enfants. Ce sont des chiffres normaux en Palestine. Qui dit que les mères palestiniennes ne sont pas prêtes à sacrifier 1, 2 ou 3 enfants comme martyrs, et que cela serait considéré comme de la zakat [charité obligatoire] payée par la famille, pour combattre le sioniste et lui donner une leçon ?

IRAN : FATWA PÉDOPHILE DE KHOMEINI
SUR LE SITE DU GUIDE SUPRÊME ALI KHAMENEI


Le Guide suprême de la République islamique d’Iran, Ali Khamenei, promeut la Fatwa #12 de l’Ayatollah Khomeini.
(Fatwa #12) – La monte de l’épouse n’est pas admise avant qu’elle ait atteint 9 ans, que le coït soit continu ou interrompu. Quant aux autres plaisirs courants, tels que les attouchements lascifs, les étreintes et l’action de frotter le pénis entre les cuisses, il n’y a pas de mal à les pratiquer même avec les nourrissons. Mais si la «monte» de l’épouse par l’époux s’effectue avant 9 ans, sans qu’il la «défonce», aucune conséquence n’en résultera à part la faute tout au plus. Mais s’il la «défonce» de telle sorte que la voie urinaire et le vagin deviennent une seule voie, ou que le vagin et le rectum ne fassent qu’un, il lui sera interdit (haram) de la «monter» à jamais, mais la règle s’applique de préférence dans le second cas (si le vagin et le rectum ne font qu’un). Et dans tous les cas il lui sera difficile de la répudier; en ce qui la concerne les règles sur l’héritage, l’interdiction de la cinquième épouse, l’interdiction d’épouser sa sœur etc. s’appliqueront. Tant qu’elle est vivante il doit de préférence pourvoir à ses dépenses même s’il la répudie et dans le cas où elle se remarie, cette règle ne manque pas de pouvoir contraignant. Du fait qu’il l’a défoncée il lui doit la compensation prévue en cas de meurtre accidentel, si elle est libre (si elle n’est pas une esclave) elle a droit à la moitié de la compensation prévue dans le cas d’un homme, ajouté à cela la dot à laquelle elle a droit d’après le contrat et du fait de la consommation du mariage.Mais s’il consomme le mariage après qu’elle a atteint l’âge de 9 ans et qu’il la défonce, elle ne lui sera pas interdite et la compensation ne lui sera pas due, mais il est préférable dans ce cas qu’il voit à ses dépenses tant qu’elle est vivante. Sinon il ne va pas se gêner pour la tuer… S’il a une petite épouse et qu’elle tète de sa fille, de sa mère ou de sa sœur, ou de la femme de son frère, son mariage est invalidé et elle devient illicite pour lui. Parce que par cet allaitement, elle est devenue sa fille, sa sœur, sa nièce… et elle devient donc illicite pour lui après {le mariage} comme elle aurait été rendue illicite avant {le mariage}.Et s’il a deux épouses – une petite et une adulte – et que l’adulte allaite la petite, alors l’adulte devient illicite pour lui parce qu’elle est devenue la mère de sa femme. Je compile les conneries que se permettent d’affirmer les Imams pour en faire un livre ; IMAM & CRETIN qui donne toute la dimension du crétinisme ! Khomeini préservé par la France, est resté des années à Paris à nos frais, avant d’aller détruire l’Iran pour en chasser le roi et sa belle princesse Soraya… Il vivait dans un bel appartement avenue Foch prés du bois de Boulogne, ou il fréquentait les transsexuelles… Du coup, pas ingrat mais gardant des bons souvenirs des femmes à bites, ils a rédigé un haddit pour les protéger… En Iran pays homophobe qui pend les homos à des grues de chantier, les transsexuelles sont une espèce protégée ! Pire, si un homosexuel accepte de se faire châtrer pour devenir trans » il a la vie sauve ! C’est dire la dose de connerie… car d’être homosexuel ou trans ce n’est pas la même chose… par exemple les homos n’aiment pas les trans puisqu’ils n’aiment pas les femmes ! 

Momo azgbal

Momo azgbalil Pourquoi un tel crétin peut énoncer, toute honte bue, de telles contre vérités, de telles sornettes et être écouté religieusement par des centaines d’hommes. Pauvre religion contrainte de s’appuyer en France sur de tel charlatan. L’ensemble de son « œuvre » est du même acabit. Et il ne comprend pas pourquoi il fut évincé de la mosquée Ibn Rchd. Sournoisement il assure ne pas comprendre comment et pourquoi des jeunes suivant ses prêches sont partis se faire tuer en Syrie. Bien sûr qu’il sait parfaitement ou se trouve dans ce dossier sa responsabilité. Son prêche post décès n’a pour but que donner le change et éloigner de lui tout soupçon.

Vous pouvez juger sur pièce du niveau des prêches d’un crétinisme absolu qui s’adressent à des individus au QI d’huitre… infantilisés.

Quand l’imam Khattabi justifiait la pédophilieMontpellier – 

La nouvelle émission de Bernard de la Villardière, Dossier Tabou, diffusée sur M6 et consacrée à l’Islam en France, a mis à jour le dossier déjà très chargé de l’imam Mohamed Khattabi de la mosquée Aïcha. L’imam connu pour ses positions proches de l’islamisme, avait, par le passé, apporté son soutien aux « moudjahidines » et présentait les femmes comme « égoïstes par nature ». Dans son reportage, de la Villardière présente des extraits vidéos d’un prêche de Khattabi dans lequel l’imam tente de justifier les rapports sexuels avec de jeunes mineurs. Lengadoc Info a retrouvé la vidéo complète de ce prêche réalisé à la grande mosquée de Montpellier.Pour l’imam Khattabi c’est la puberté qui compte, non l’âgePour défendre son point de vue, l’imam Mohamed Khattabi se réfère au mariage du prophète Mahomet avec la jeune Aïcha : « Quand le prophète a demandé Aïcha en mariage elle avait 7 ans. Il a consommé son mariage quand elle avait 9 ans ».Selon lui, « l’âge adulte est une innovation occidentale. Dans l’Islam c’est l’âge de la puberté ». Il ajoute : « Il faut faire la différence, dans la société on parle de détournement de mineur et à partir de 18 ans le jeune garçon ou la jeune fille fait ce qu’il veut. L’Islam est plus réel, plus naturel, parce que l’âge de puberté ne dépend pas de l’âge (…). Il y a certains signes qui apparaissent et qui disent que la personne est pubère, qu’elle devient responsable devant Allah et devant la société(…). Dès que les signes sont là, la personne est prête (…) c’est l’approche de l’Islam. Comme un fruit dans l’arbre, il est mûr, tu dois le cueillir sinon il va pourrir ».Et au cas où on aurait un doute sur l’âge de la puberté, Mohamed Khattabi est très clair : « Une fille peut devenir pubère à 9 ans, 8 ans, 10 ans, 11 ans et croyez moi, si le prophète s’est marié avec Aïcha c’est qu’elle était pubère et si il a consommé avec elle c’est qu’elle était pubère. Dans cela le musulman ne doit trouver aucun grief, aucune gène, il ne doit pas se sentir mal parce qu’aujourd’hui la lumière vient de l’Occident. (…) au niveau éthique et au niveau religieux l’Occident est loin d’être un modèle ».  

Apostat-Afghan🙂🇫🇷 on Twitter: "Par "savants" On parle pas des ...
Comportement de Mohammed indigne d'un prophète
Comportement de Mohammed indigne d'un prophète
Pour Tareq Obrou, les nazis sont les principales victimes d ...


Al-Qaradawi se lâche : «Comment j’ai abordé mon ex-épouse algérienne la première fois»

Youssef Al-Qaradawi. D.R.

Le guide spirituel des Frères musulmans, Youssef Al-Qaradawi, est revenu sur sa mystérieuse histoire avec son ex-épouse algérienne, Asma Benkada, en levant le voile, pour la première fois, sur les circonstances dans lesquelles a eu lieu leur première rencontre. Dans sa dernière confession diffusée sur sa chaîne de prédilection, Al-Jazeera, qui lui consacre depuis quelques semaines une interview rétrospective en plusieurs parties, le mufti du «printemps arabe» dévoile son penchant pour le sexe faible et confirme ce qui se raconte à son propos : derrière son air dévotieux et mystique se cache un jouisseur. Al-Qaradawi affirme avoir vu la jeune étudiante Asma Benkada, la première fois à Alger, lors d’un colloque dont le vieux prédicateur égyptien était la vedette. La jeune fille a pris la parole pour répliquer «avec véhémence» à ceux qui venaient de s’attaquer à la «sahwa» (éveil) islamique pendant les débats. «Elle a été très applaudie, raconte Al-Qaradawi, puis les journalistes sont venus la prendre en photo.» Il a dû flasher, à ce moment-là. «Le soir, poursuit le narrateur, on nous envoyait aux cités universitaires pour jeunes filles pour y donner des conférences.» Le débat tourne à une séance d’épicurisme, puisque toutes les questions-réponses portent sur l’amour, enveloppé de religiosité : «L’homme peut-il aimer une femme pour l’amour de Dieu ?» Réponse immédiate : «Il n’y a aucun mal à ce qu’un homme puisse aimer une femme, si celle-ci se sacrifie pour la cause de Dieu.» C’est au terme de cette rencontre libido-théologique qu’il fait la connaissance de sa future épouse. Après un échange d’amabilités pudiques, il se met à la flatter, à la couvrir de cajoleries du genre : «Ton intervention m’a mis du baume au cœur», puis à lui souhaiter plein succès dans sa vie d’étudiante et de militante. Ensuite, premier glissement, il lui demande dans quelle filière elle poursuivait ses études. Puis les questions deviennent de plus en plus intimes, histoire de la mettre en confiance, tel un prédateur s’abattant sur sa proie : «Tu es comme mes quatre filles ; elles sont toutes comme toi dans la filière scientifique, l’une s’appelle comme toi Asma et vous devez avoir le même âge.» Le Qaïs des temps modernes a attendu cinq ans pour la recontacter et la demander en mariage. La fille a, d’après lui, aussitôt accepté. Il dit que tout se passait bien durant les premières années, et que la «communion» entre les deux tourtereaux était parfaite. Les problèmes commencent à arriver suite à des petits conflits dus, selon ses termes, à «une différence de culture et de visions sur certaines choses» qu’il refuse de préciser. «Je ne lui ai rien dit de mal et je me disais que nous étions faits l’un pour l’autre», regrette-t-il. Il a peut-être oublié d’avouer que, dans cette histoire, sa foi est faible (dha’îfou el-imân) : une différence de culture peut-elle s’avérer plus forte qu’une communion religieuse ou spirituelle ?

Poitiers : l’imam révèle que la Grande mosquée porte le nom de la bataille de Poitiers et qu’il veut en faire une étape de la conquête musulmane

Poitiers : l’imam révèle que la Grande mosquée porte le nom de la bataille de Poitiers et qu’il veut en faire une étape de la conquête musulmane (Vidéo)

Dans un reportage de la chaîne qatari Al Rayyan, l’imam de la Grande mosquée de Poitiers Boubaker El Hadhj Amor, révèle que sa mosquée porte le nom arabe de la Bataille de Poitiers.

🔴 RT – RÉVÉLATIONS EXCLUSIVES SUR LES MENSONGES DE L’IMAM #UOIF DE #POITIERS !

Dans cette vidéo en arabe, Boubaker Al-Hadj Amor révèle le vrai nom de la « Grande Mosquée de Poitiers  » : Balat al-Chouhada… le nom islamique de la bataille de Poitiers en 732 ! 

Et dire qu’en 2012, lorsque #GénérationIdentitaire avait occupé le toit du chantier de la mosquée de #Poitiers, il nous avait accusé de vivre « il y a 1300 ans », feignant l’incompréhension… le double discours est décidément une spécialité des Frères musulmans de l’UOIF ! 

Ce sont les musulmans qui ont inventé l’étoile jaune pour signaler les Juifs

Ce sont les musulmans qui ont inventé l’étoile jaune
pour signaler les Juifs

Information sur l’origine réelle de l’étoile jaune, à diffuser et faire connaître autour de vous. Car ce sont les musulmans qui sont en effet les inventeurs d’une marque jaune pour signaler les juifs. Dispositifs de marquage des Juifs au cours de l’histoire. L’étoile jaune renoue avec la tradition des marques l’infamie imposées aux Juifs au cours des siècles..La première semble avoir été conçue par le calife Omeyyade ʿUmar II pour honorer les sujets non-musulmans qui s’acquittent des taxes qui leur sont imposées en vertu de la dhimma mais elles sont bientôt imposées à l’ensemble des dhimmis avec d’autres signes de disgrâce. Au IXe siècle, le calife abbasside Jafar al-Mutawakkil (847—861) oblige les non-musulmans à peindre sur leurs demeures des singes (pour les juifs) et des porcs (pour les chrétiens). Vers la même époque au Maghreb, le cadi Ahmed ben Tâlib oblige les dhimmis de Kairouan à porter sur l’épaule un morceau d’étoffe de couleur blanche portant l’image d’un singe pour les juifs et celle d’un porc pour les chrétiens ; ils sont tenus d’accrocher les mêmes images sur leurs portes.. Selon un document du XIIe siècle conservé dans une gueniza, obligation était faite aux Juifs de Bagdad de porter« deux insignes, l’un sur le turban et l’autre sur le col. De plus, chaque Juif doit accrocher autour du cou une pièce de plomb comportant le mot Dhimmi. Il doit aussi porter une ceinture autour de sa taille. Les femmes doivent porter une chaussure rouge et une chaussure noire, ainsi qu’une clochette à leurs cols ou chaussures ». Apparemment importée en Europe occidentale par les Croisés, la marque d’infamie est imposée aux Juifs et Sarrasins par le concile du Latran de 1215, officiellement afin de limiter les rapports sexuels « accidentels » entre chrétiens et femmes juives ou sarrasines.https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89toile_jaune

Pour la République islamique d’Iran, Georges Floyd est un saint !

Pour la République islamique d’Iran,  Georges  Floyd est un saint  !

Si les banlieues  noires  américaines  et les banlieues françaises islamisées rivalisent dans l’art de la fresque de rue pour célèbrer les délinquants Floyd et Traoré.

L’Iran fait mieux !

L’Iran présente Georges Floyd selon les codes iconographiques  des saints de l’islam chiite :Dr. Reza Parchizadeh@rezaparchizadeh

The Iranian regime has turned the late #George_Floyd into Saint George, Shiite-style! #Beware_Foreign_Influence

Voir l'image sur Twitter

Cela est tout à fait conforme à tout autre comportement du régime islamique d’Iran.

Lorsqu’il ordonne aux gens de crier « Mort à l’Amérique » tous les vendredis dans les mosquées, le régime fait de la destruction de l’Amérique un acte sacré.

Le meurtre de George Floyd a déclenché des émeutes destructrices et des troubles continus aux États-Unis, une manifestation du jugement d’Allah contre le Grand Satan.

Alors bien sûr, George Floyd est un saint.

(Note de Jack – Je suis persuadé que les dirigeants de l’Iran n’en croient rien, mais là n’est pas la question. Il s’agit tout simplement d’exploiter l’affaire. J’avais lu il y a plusieurs mois, et n’ai malheureusement pas conservé cet article, que l’islam tentait de prendre le contrôle du mouvement « Black lives matter ». Il serait intéressant de connaître l’actuel contenu des prières dans les mosquées des pays de l’Europe de l’Ouest).   

Note d’Antiislam

Dommage que « nos » musulmans  « français » soient, eux,  sunnites.

Et vomissent les saints comme étant contraires   à l’unicité divine (« tawhid »).

Sinon Adama Traoré aurait une belle carrière dans le cursus honorum des musulmans sunnites.

A l’égal des monstres que l’Islam met en avant, à commencer par le premier de leurs monstres : Mahomet.

Reste une solution :si  les Iraniens pouvait s’intéresser à  notre pôvre Adama…

Peut-être Adama est-il, beaucoup  mieux que Floyd, le douzième imam, l’imam caché de la tradition chiite ?

Egypte: Washington déplore la désignation «terroriste» des Frères ...
école : références: L'islamisation selon les frères musulmans

Suède : la migrante démissionne de son emploi en Ehpad « contraire à sa religion » et demande le chômage !

Suède : la migrante démissionne de son emploi en Ehpad « contraire à sa religion » et demande le chômage !

 Photo : à gauche photo d’illustration/ You Tube. A droite : la princesse Sofia de Suède.

La Suède offre à la réfugiée syrienne une formation et un stage en EHPAD. Elle refuse de se plier aux  règles d’hygiène de base, à savoir le port de manches courtes. Elle quitte son poste. Puis demande des prestations sociales et va au tribunal !

Cette  femme de 51 ans, citoyenne syrienne, a immigré en Suède depuis Alep en 2016 et s’est installée à Vimmerby.

Elle a bénéficié d’un stage financé par les contribuables dans l’une des maisons de retraite médicalisées de la commune, bénéficiant ainsi  de la généreuse   politique suédoise d’insertion des migrants sur le marché du travail.

Des règles d’hygiène exigées dans les soins aux personnes âgées « en conflit avec sa religion ».

Problème : elle  a refusé de se conformer aux exigences d’hygiène, à savoir porter un uniforme à manches courtes au travail.

Son argument : « Ce vêtement est contraire à ma religion ».

La femme ne pouvait pas accepter les règles de base en matière d’hygiène qui sont exigées dans les soins aux personnes âgées parce qu’elles sont en conflit avec sa religion.

Elle a donc tourné le dos aux tentatives de la société pour l’installer sur le marché du travail.

Demande de prestations sociales.

Elle a donc choisi de démissionner.

 La femme s’est ensuite adressée au conseil de la protection sociale avec une demande d’aide financière, c’est-à-dire d’assistance sociale.

La municipalité a refusé à la femme l’aide financière demandée  au motif qu’elle n’avait pas contribué à gagner sa vie.

C’était une décision que la femme n’a pas acceptéElle a fait appel de la décision de la municipalité devant le tribunal administratif.

Déboutée.

L’appel indique que la femme prétend que la règle d’hygiène – qui est pourtant  depuis longtemps une pratique de contrôle des infections acceptée dans tous les services de soins – n’aurait été introduite que plusieurs mois après qu’elle avait commencé à travailler.

Le 21 juillet, le tribunal administratif de Linköping a donné raison à  la municipalité qui avait fait ce qu’il fallait en refusant la subvention à la Syrienne.

En effet, elle n’a pas rempli son obligation d’être disponible sur le marché du travail lorsqu’elle a quitté le stage.

Le tribunal administratif constate que la femme, par ses actions, s’est au contraire éloignée encore plus du  marché du travail.

Tout nous sépare.

Conclusion : tout nous sépare de ces gens qui viennent d’autres sphères culturelles. Ils arrivent dans nos pays du monde occidental et considèrent que c’est à nous de nous adapter à leur religion. Comme tout leur est dû, il vont en justice pour obtenir des réparations et des aides financières (victimisation et revendications). Le problème : il se trouve toujours des collabos pour les encourager et prendre leur parti.

Photo : la princesse Sofia de Suède.

Au mois d’avril, la princesse Sofia de Suède a rejoint les rangs d’un hôpital de Stockholm, dans le cadre de  l’épidémie de Covid-19.

Heureusement, la princesse n’a pas fait d’histoires pour troquer la couronne royale pour la blouse médicale à manches courtes !

En manches courtes, tenue obligatoire, avec le sourire !

La princesse Sofia a voulu mettre la main à la pâte. Le 16 avril, la belle-fille du roi Carl XVI Gustaf et de la reine Silvia a débuté son engagement bénévole à l’hôpital de Stockholm. Mais pas question d’improviser. Elle  a d’abord suivi la formation express «préparation aux situations d’urgence», dispensée aux personnels d’hôtellerie-restauration et de cabine, placés en  chômage technique à ce moment-là.

La Suède face au Covid-19

La Suède a choisi une approche originale en ne confinant pas sa population. Les autorités sanitaires ont appelé chacun à la «responsabilité» : distanciation sociale, application stricte des règles d’hygiène, isolement en cas de symptômes.

Après trois jours de préparation intensive, la princesse de 35 ans est venue étoffer les rangs des équipes soignantes suédoises, en pleine crise sanitaire liée au nouveau coronavirus.

 «En tant que présidente d’honneur de l’hôpital, elle a voulu apporter son aide dans cette crise que traverse la Suède», a déclaré à l’AFP la porte-parole de la Cour royale.  Source.

Le prince Carl Philip de Suède et Sofia Hellqvist

Les imams poussent les adeptes de leur secte à créer en permanence des incidents pour appauvrir le tissu social tel le virus déploie sa science pour provoquer un cancer… Plus les soi disant croyants satanistes foutent le bordel, plus ils sont flattés par les imams qui testent leur pouvoir sur leurs pauvres coins de soumis. Ils organisent les voyages à la Mecque mais aussi l’immigration en Suède pays très accueillant… Ils trouvent tous les papiers et toutes les astuces pour abuser des aides sociales… puis devant trouver un job sans le moindre diplôme et sans aucune formation s’improvisent « aide sociale », un job aussi vague que facile à mimer ! Mais l’abus est tel qu’il y a plus d’arabes que de Suédois dans les maisons de retraites qui laissent crever leurs vieux…

Suède : la vieille dame en maison de retraite n’a pas mangé… personne n’y parlait suédois !

Suède : la vieille dame en maison de retraite n’a pas mangé… personne n’y parlait suédois !

Le Grand Remplacement concrètement « En Marche » dans des maisons de retraite en Suède

Si vous ne parlez pas l’arabe, comme cette vieille femme dans une maison de retraite en Suède en a fait les frais, vous restez sur votre faim…

L’incident s’est produit dimanche dernier, 19 juillet, dans la municipalité d’Östersund lorsque cette femme âgée a contacté un administrateur censé l’aider en cas de difficulté.

Elle lui a fait savoir qu’elle n’avait pas pu manger alors qu’elle avait demandé un sandwich au personnel de service, mais que personne ne l’avait aidée car personne ne comprenait suffisamment le suédois.

Elle a confié qu’elle se sentait inquiète de ne pas pouvoir communiquer, rapporte le site d’information Samhällsnytt.

L’administrateur a appelé la maison de retraite et eu confirmation qu’aucun membre du personnel travaillant ce jour-là ne parlait le suédois.

Il a alors appelé un autre service et a découvert que le personnel habituel était en congé et que des employés de remplacement avaient été engagés.

Après avoir été contacté par l’administrateur, un employé d’un autre département, parlant le suédois, a pu apporter à manger à cette vieille dame.

La municipalité locale a imputé l’incident à la pandémie du coronavirus, affirmant que de nombreux membres du personnel régulier étaient malades.

Il a cependant été précisé que tous les employés de remplacement devaient en principe connaître un certain niveau de suédois, tant parlé qu’écrit.

Plus tôt ce mois-ci, l’Inspection suédoise de la santé et des soins a déclaré que les connaissances insuffisantes du suédois parmi le personnel des maisons de retraite augmentaient le risque d’infections et de décès dus au coronavirus de Wuhan.

En réalité, il n’y a pas actuellement d’exigences linguistiques pour travailler dans les maisons de retraite pour personnes âgées en Suède.

Mais deux politiciens populistes démocrates suédois de la municipalité d’Umeå ont demandé que des tests de langue soient effectués dans leur région.

L’arabe est la langue la plus parlée chez les enfants des écoles maternelles suédoises, soit pour 60 à 89 % d’entre eux, à tel point que la municipalité de Skogsgläntans craint des problèmes de ségrégation ).  

La barrière de la langue a également été imputée aux taux plus élevés d’infection au coronavirus dans les zones vulnérables interdites de Stockholm, qui comptent une forte population de migrants.

Il a été signalé que la banlieue de Rinkeby-Kista, connue pour ses émeutes et ses crimes, avait le plus grand nombre de cas dans la ville à cette époque.

Qui est Adnan Ibrahim ? 


Qui est Le prédicateur Cheikh Adnan Ibrahim ?

1- Adnan Ibrahim est né en 1966 à Ghaza en Palestine 

2- Il a fait sa scolarité à l’UNRWA, il immigre en Yougoslavie où il entame des études en médecine, qu’il quittera après le déclenchement de la guerre civile pour l’Autriche. 

3- Il ne finit pas ses études de médecine, il entreprend à la place des études en sciences islamiques au Liban. 

4- Il obtient à l’issue de ses études le diplôme de Magister avec une thèse dont le thème était « l’âge que Aicha avait à sa première relation sexuelle avec le prophète Mohamed » 

5- Adnan Ibrahim a le titre de Docteur mais ne présentera sa thèse de doctorat qu’en 2014. 

6- Adnan Ibrahim est Imam-prédicateur à la mosquée Echoura de Vienne en Autriche, il préside également l’association de rencontre des civilisations, que ses frères et lui ont créée. 

7- Beaucoup voient en Adnan Ibrahim, un religieux progressiste et réformiste qui tient à sortir l’Islam de la stagnation qu’il connait. Il combat également toutes les déformations que subit la religion musulmane à cause des prédicateurs-charlatans, selon lui. 

8- Il dit en parlant de lui, qu’il est le Martin LUTHER des arabes.


9- Il est critique à l’encontre des conquêtes musulmanes (Foutouhates) et les considère comme des actes d’agression contre les peuples les ayant subies, il est également contre la demande de la diziya (impôt imposé aux non-musulmans vivant en terre musulmane) et contre aussi les persécutions par les musulmans, des minorités juives et chrétiennes. Il est pour les régimes et systèmes laïques et libéraux.
10- Adnan Ibrahim affirme que l’Islam est en plein déclin et tend à sa totale disparition si de vraies réformes n’y sont pas apportées.
11- Adnan Ibrahim croit aux pouvoirs divins dont certaines personnes sont douées. Il prétend lui même les avoir et qu’il les aurait utilisés pour tricher à ses examens de médecine et pour allumer la lumière sans électricité.
12- Il croit aux démons (Djinns) et diables et raconte des anecdotes selon lesquelles de belles diablesses lui seraient apparues pour le tenter.
13- Adnan Ibrahim dit que Stephen HAWKING est un philosophe ridicule, qu’il souffrait de troubles psychologiques dû à son handicap. Karl Marx selon Adnan Brahim serait un idiot.
14- Il a aussi critiqué Richard DAWKINS en déclarant que la sélection naturelle est une théorie ridicule. Cependant, dans une série de documentaires qu’il avait fait, il a fait l’éloge de DARWIN et se dit d’accord à 99% avec ce dernier concernant la théorie de l’évolution.
15- Adnan Ibrahim, considère l’homosexualité comme une déviance sexuelle, que la personnalité de l’homosexuel est une personnalité incomplète, que l’homosexualité aussi est une violation des lois d’Allah et enfin pour lui les homosexuels ne seraient pas des êtres humains. Il est cependant contre les hadiths qui incitent à brûler les homosexuels, à les jeter d’endroits en hauteurs ou de les tuer

“Les homosexuels devraient être tués, brûlés vifs, lapidés à mort”, selon la télévision des Frères musulmans en Turquie (Vidéo)


Apostat-Afghan🙂🇫🇷 on Twitter: "Par "savants" On parle pas des ...
“Les homosexuels devraient être tués, brûlés vifs, lapidés à mort”, selon la télévision des Frères musulmans en Turquie (Vidéo)

En direct sur Watan TV, une chaîne de télévision des Frères musulmans basée en Turquie, une présentatrice a expliqué que le prophète Mahomet avait ordonné de tuer tous les homosexuels. 

L’homophobie des Frères musulmans exposée au grand jour. Le 16 juin dernier, une chaîne de télévision de l’organisation islamique basée en Turquie, Watan TV, a été le théâtre d’un véritable appel au meurtre de la communauté gay, rapporte la chaîne de l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient. La présentatrice, une certaine Hala Samir, s’est en effet livrée à un monologue d’un peu plus d’une minute, au cours duquel elle a notamment estimé, au nom du prophète Mahomet, que « les homosexuels devraient être tués, brûlés vifs et lapidés à mort ».

« Les compagnons du prophète Mahomet sont unanimement d’accord »

Citant le fondateur de l’islam, Hala Samir a notamment assuré que si un musulman « trouve un homme engagé dans un acte homosexuel, il faut tuer celui qui est actif aussi bien que celui qui est passif »« Ne commencez pas à demander : ‘Etes-vous actif ou passif’. Tuez-les tous les deux », a-t-elle déclaré, avant d’ajouter : « Les compagnons du prophète Mahomet sont unanimement d’accord pour dire que les homosexuels doivent être tués. Certains disent qu’ils doivent même être brûlés vifs. […] D’autres estiment qu’ils doivent être jeté d’un toit et lapidés à mort ».

La présentatrice a d’ailleurs souhaité que le même tarif soit appliqué aux lesbiennes. « Les gens se demandent si les mêmes règles s’appliquent au lesbianisme. L’école islamique dit, unanimement, que le lesbianisme est interdit », a-t-elle assuré. « Certains disent : ‘Je ne suis pas homosexuel, je suis gay’. Ils veulent juste que ça sonne mieux. Vous êtes un homosexuel, un sodomite et une lesbienne », a-t-elle conclu.

Selon un imam de Miami, le christianisme est responsable
des pillages en Amérique, l’islam est la solution …

Le Christianisme est responsable des émeutes en Amérique – Darwin avait appelé à exterminer les gens à la peau foncée, car il les voyait comme des mi-Hommes – Les musulmans ne devraient pas participer aux manifestations des «Black Lives Matter.

Lors d’un sermon prononcé le 5 juin dernier au « North Miami Islamic Center », également connu sous le nom de « Masjid As-Sunna An-Nabawiyya North Miami », l’imam Dr. Fadi Yousef Kablawi fit part de son amertume de voir les musulmans participer aux manifestations des « Black Lives Matter », car « Chaque vie compte ».

Après avoir exprimé sa tristesse et sa douleur de voir ces slogans brandis par des musulmans, l’imam retrouva des couleurs et déclara, illuminé par Allah, l’Omniscient :

 » De nos jours, le principal problème de l’Amérique et de l’Occident, c’est le christianisme. » Et il en expliqua la raison : « les Chrétiens croient que Jésus est mort pour leurs péchés ; dès lors, ils pensent pouvoir commettre des crimes, comme le pillage et se repentir par la suite. »

Et d’ajouter : « la seule solution aux problèmes de l’Amérique, c’est … l’islam. »

Le sermon, intitulé « C’est ainsi que nous devrions considérer la question de George Floyd en tant que musulmans », fut diffusé en direct sur la page Facebook de la mosquée.

Le Dr Kablawi, un dentiste originaire de Jordanie, avait écrit un article dans le magazine islamique Ghurabaa en 2010 en affirmant que les Juifs subissaient la colère de Dieu. En novembre 2019, un membre du « North Miami Islamic Center » un certain Salman Rashid, fut arrêté pour avoir planifié une attaque de l’EI contre les doyens du Broward College et du Miami Dade College.

« Vous voyez des musulmans qui soutiennent la cause des « Black Lives Matter.. Chaque vie compte . Chaque vie compte. Et cela fait mal de voir des musulmans brandir de telles pancartes. Chaque vie compte et si vous vous opposez à l’injustice, vous devez vous dressez contre toute injustice qui pourrait être commise à l’encontre de chaque individu .

Le plus grand problème que je vois en Amérique, c’est le christianisme. Sérieusement oui ! Et en Europe, ce n’est pas mieux. La façon dont le christianisme a été corrompu est la principale raison, oui la principale raison de ce qui se passe dans ce pays.

Jésus, leur dieu, comme ils le prétendent, fut tué, non pour une mauvaise raison, mais à cause de vos péchés. Dès lors, peu importe le mal que vous commettez, le nombre de pillages, etc. à la fin de la semaine, vous serez pardonnés.

Allez à l’église dimanche, confessez-vous ou repentez-vous et vous redevenez quelqu’un de bien. Aussi longtemps que vous croyez que Jésus est mort pour vos péchés, vous êtes tranquilles. Expliquez-moi comment une telle religion peut créer de bons citoyens ?SPONSORED CONTENT

Dès lors, quelle est la solution ? L’islam, l’islam, l’islam !

Le christianisme – comme nous l’avons déjà établi – est la cause du problème. C’est la façon dont ils l’ont mis en œuvre… Mais le christianisme – le pur, l’original , celui qui vient d’Allah – c’est l’Islam. C’est la religion d’Allah. Mais la manière, dont ils l’ont changé et corrompu, est la raison de leurs souffrances actuelles. »

Il pimenta ensuite son discours de tolérance et de paix en accusant Darwin d’avoir appelé « la race européenne » à exterminer la « race des sauvages » ces gens aux grosses lèvres et à la peau foncée, ces gens qu’il voyait comme des mi-hommes.

« Charles Darwin a dit que les Européens – cette race civilisée – doivent exterminer « la race sauvage », pour qu’ils puissent continuer à s’améliorer et à devenir plus civilisés. C’est cela, le darwinisme. Donc le fait que les gens aient de plus grandes lèvres, une peau plus foncée, ou ceci… Et il croit que nous venons du singe… Ton père est un singe, pas mon père ! Ton père est un singe, et je refuse que mon père soit un singe ou qu’il l’admette. Qui est heureux de dire que son père est un singe, êtes-vous fous ? Mais de toute façon, le fait que les gens ont encore de grandes lèvres et tout ça, ils sont plus proches – c’est ce qu’il dit… ils sont plus proches, ils sont dans une étape intermédiaire entre les humains et les bêtes – les animaux. Je vous le dis, mes frères, c’est cela Darwin. »

Pour cet imam très à l’aise dans ses délires, il est clair que les émeutiers et les pillards sont exclusivement des chrétiens engagés. Pensée absurde, s’il en est, mais Kablawi ne s’intéresse pas aux faits, encore moins à la vérité. Son seul objectif est de renforcer l’idée, de plus en plus répandue de nos jours, que les USA avec ses traditions, sa culture, son héritage sa religion dominante sont responsables de tous les maux non seulement du pays, mais du monde. Et la seule solution à tous nos problèmes d’Occidentaux, c’est l’islam. Malheureusement, de nombreux non musulmans, totalement ignares de la véritable histoire de l’Occident et de la manière cruelle et violente, dont l’islam s’est propagé, l’esprit farci de propagande anti-américaine, anti-chrétienne et anti-occidentale, que nos médias, nos collèges et nos universités ne cessent de leur insuffler, seront sensibles à ce genre de discours et tomberont dans le piège islamique.

Si l’islam est la solution à tous les maux de la terre, ce remède miracle ne semble guère avoir fait ses preuves dans les pays musulmans pourtant régis par la loi d’Allah, la charia. Comment explique-t-il que ces pays soient le plus souvent durement frappés par la misère, l’insécurité, le chaos, l’injustice sociale, la terreur, qu’ils soient constamment dévastés par des guerres fratricides pour certains et dirigés par des dictateurs cruels pour d’autres? La source de bonheur qu’est l’islam n’empêche pas des millions de ses adeptes de fuir les paradis islamiques pour rejoindre l’Occident corrompu par le Christianisme. Et ce pour le plus grand malheur de ce dernier, car ils apportent avec eux leur suprémacisme religieux, leur antisémitisme atavique, leur haine immonde de ces pays qu’ils abhorrent , mais dont ils espèrent en profiter un maximum, afin d’y recréer l’enfer islamique qu’ils ont fui.

Le web, un terrain de chasse idéal pour les gourous 2.0. | Hanny Naibaho via Unsplash
Le web, un terrain de chasse idéal pour les gourous 2.0.

La DayLife Army,
l’étrange secte née sur les réseaux sociaux

Leaders illuminés, formations dispendieuses et contrôle des esprits:
de nouveaux cultes recrutent sur internet.

Connards d’Imams, méfiez-vous de la concurrence…
des gourous plus sexy et moins cons que vous, vous piquent la clientèle des obsédés par l’enfer qui veulent absolument aller au ciel !

L’histoire de Matthew, l’un des premiers membres de la secte DayLife Army, est racontée dans une longue enquête de OneZero, qui explore à travers de nombreux témoignages les mécanismes de manipulation, d’abus et de contrôle de l’organisation sur ses fidèles.

Poussées à abandonner tout ce qu’elles possèdent, les (souvent jeunes) recrues de la DayLife Army finissent par vivre dans les rues ou aux côtés des gourous, sans un sou.

Les adeptes doivent participer à des sessions de pseudo-analyse souvent centrées autour de leur sexualité –un pilier important de l’idéologie de la secte– et tentent de recruter autant de personnes que possible sur les réseaux sociaux ou des applications comme Tinder ou Grindr. Pour les imams obsédés par le sexe style Ramadan le violeur, c’est la domination sur la femme et la promesse des vierges au paradis qui créent l’excitation cérébrale. La nature qui régie l’être humain est centrée sur le sexe reproducteur dont toutes les ondes transitent par le prépuce ou le clitoris. Ce qui pourrait être punitif, donc satanique via la circoncision qui retire toute sensibilité donc tout sentiment. Le sadisme va jusqu’à provoquer la frustration pour développer des maladies mentales… donc des individus malléables pour la secte ou les imams.

Comme dans la plupart des mouvements sectaires, les membres vivent sous le joug de règles très précises et sont punis en cas de manquement; leur journée est principalement consacrée à nettoyer les locaux et à tenter de lever des fonds. C’est le principe des cinq prières par jour, des interdits alimentaires et des obligations… même pour rentrer dans les chiottes et se torcher le cul, chez les musulmans complètement infantilisés. Une autre raison de l’effondrement de l’islam c’est que les jeunes évolués dés 12/14 ou avant la circoncision n’on plus envie d’être abêti et infantilis. Ils décodent vite quand on leur raconte des conneries et osent s’exprimer ! Vous imaginez le clash des générations ! Et la découverte que le prépuce est l’élément le plus précieux de notre santé mentale et physique… par lui passe TOUTES les émotions.
NOUS ON VEUT VIVRE NORMALEMENT COMME LES GAULOIS !

Les leaders charismatiques de la DayLife Army affirment détenir une autorité surnaturelle. La rencontre de Matthew avec Wiz-EL et KoA, le couple derrière l’organisation, a lieu sur Twitter en 2013. Après avoir été invité chez eux, le jeune homme est séduit par leur charisme.

Matthew rejoint quelque temps plus tard le duo sur un premier groupe Facebook baptisé Tumple, qui se se décrivait comme une «secte» et communiquait en «Unglish» (un langage dérivé de l’anglais, où les voyelles sont remplacées par des u ou des y).

Mèmes, ironie et confrontation

«Le groupe a défini un style de vie qui donne la priorité au plaisir, à l’éducation antiraciste, à la vie sobre et à une série de pratiques sexuelles mystiques», décrivent les journalistes Emilie Friedlander et Joy Crane.

Les membres de Tumple pouvaient se former grâce à un cours appelé «Pearl Divun», qui leur coûtait 2.000 dollars par mois; pour 1.000 dollars mensuels, les adhérent·es pouvaient rejoindre un programme plus limité.

En 2016, Tumple devient la DayLife Army, et KoA annonce sur Facebook qu’elle est en fait Generalissimo KoA, une forme de lumière céleste au service d’une race alien pour mener «une offensive de plaisir» sur Terre. Pour les musulmans c’est la Oumma… une croyance que la terre entière est celle d’Allah et donc que les mécréants doivent disparaitre ou être esclaves. Pour eux la France est une terre islamique et les français doivent être tués pour laisser la place à la charria, la police des imams. Des pauvres cons comme les maires qui fournissent du terrain pour construire des mosquées ne sont pas assez intelligents pour comprendre qu’ils arment les musulmans pour mieux nous chasser de chez nous. Une mosquée c’est une caserne. Cela fait 50 ans qu’on vous le dit ! C’est écrit dans le coran ! Vous avez lu le coran ?
LES POLITIQUES VOUS ËTES DES GROS NAZES !

Deux ans plus tard, Matthew parvient à quitter la secte. Il a récemment créé un compte Instagram pour tenter de sensibiliser les personnes prises dans l’engrenage.

L’idéologie de la DayLife Army a beau être unique, l’organisation partage de nombreux points communs avec les groupes conspirationnistes et les communautés extrêmes de l’alt-right, qui ont tendance à utiliser la même stratégie faite de mêmes, d’ironie et de «nous contre le reste du monde».

D’ailleurs, bien qu’il permette théoriquement aux individus de mieux se renseigner sur ces groupes, internet «est devenu une foire d’empoigne pour tous ceux qui veulent recruter pour leur groupe, leur idée, leur idéal, leur conspiration ou leur paranoïa», remarque Rachel Bernstein, une thérapeute spécialiste des sectes. La professionnelle prévient qu’il existe des centaines de groupes similaires à la DayLife Army sur le web. Seuls les musulmans imaginent qu’ils ont le monopole de la religion et que seul leur dieu es le vrai ! Pauvres cons !

Seules les personnes en haut de la pyramide tireront un quelconque profit de ce vieux schéma de vente remis au goût du jour. | Gaurav D Lathiya via Unsplash
Seules les personnes en haut de la pyramide tireront un quelconque profit de ce vieux schéma de vente remis au goût du jour.

La vente multiniveau, miroir aux alouettes 2.0

Des produits miracles et des promesses de richesse pour les recrues qui les distribuent via les réseaux sociaux: au bout du compte, le «MLM» font beaucoup de déçus.

Exactement dans le même contrôle mental que les religions il existe l’appartenance à une communauté de profit… rien n’est vraiment différent car dans le cas des sectes, le profit fortement égoïste c’est celui d’aller au paradis et surtout de ne pas aller en enfer. En fait dans toute négociation humaine il n’y a qu’un but… c’est de penser à sa gueule en utilisant les autres… à commencer par abuser des parents !

Depuis plusieurs années, M., influenceuse Instagram, amasse des milliers d’euros grâce à ses plateformes en ligne. Des pages suivies par une foule d’abonné·es lui servent à promouvoir des produits de bien-être de marques peu connues du grand public et vendues par des «MLM», des entreprises de multilevel marketing –«vente multiniveau», en bon français.

Cette méthode originaire des États-Unis permet de vendre un peu de tout, sans passer par les magasins ou les sites de vente en ligne: produits cosmétiques, vêtements, compléments alimentaires ou kits de voyage… Mais les MLM proposent surtout une nouvelle façon de vivre pour leurs vendeurs et vendeuses, le tout principalement via des réseaux sociaux, comme Facebook.

«Le déclencheur, ça a été l’arrivée de mon fils. J’étais très dépendante de son père et je n’aimais pas trop ça. Quand j’ai compris l’opportunité que le marketing de réseau représentait, c’est devenu une passion», raconte M. Avec seulement un bac littéraire en poche et des études d’esthétique interrompues, cette mère de 27 ans a dû se débrouiller pour augmenter ses revenus, et vite.

À lire aussiLes arnaques en ligne sont devenues bien plus rentables que par téléphone

Poudre de perlimpinpin contre gros sous

Après cinq ans en tant que social marketer, la voilà désormais à la tête d’une équipe de 300 personnes, gestionnaire d’une page Facebook suivie par près de 1.300 personnes, ainsi que d’un compte Instagram disposant de plus de 15.000 followers.

Quand M. a commencé avec la marque It Works!, sa rémunération pouvait parfois atteindre les 6.000 euros mensuels. Lorsqu’elle est ensuite passée chez Modere, elle est parvenue à gagner 12.000 euros en l’espace de trois mois, grâce à des primes. Tout ça en vendant des compléments alimentaires presque miraculeux.

«Qui sera la prochaine challengeuse à démarrer sa body transformation?»,demande la jeune femme sur sa page, en vantant les mérites d’un produit «puissant brûleur de graisses, puissant nettoyant et purifiant».

M. n’est pas la seule sur le marché. «Bye bye aux vergetures», promet de son côté Alex’ et ses produits naturels, qui vend des gélules aux propriétés spectaculaires; «-8.2kg pour ce client #SlimmingDropToDrop», s’enthousiasme l’animatrice du groupe Lifestyle by Justine au sujet de gouttes amincissantes. Des produits qui coûtent souvent plus de 50 euros le flacon, les plaçant bien au-dessus des prix des compléments trouvables en supermarché.

Pyramides aux bases fragiles

Ces groupes Facebook servent aussi –et surtout– à recruter d’autres personnes, qui rejoindront l’équipe de la personne qui l’administre. Celles-ci ont souvent un profil similaire à celui de M.: des femmes ou des mères au foyer consommatrices de ces produits, à la recherche d’un moyen de gagner de l’argent en restant à la maison.

Pour les séduire, les vendeuses n’hésitent pas à recycler allègrement la version jargon entrepreneurial du thème de l’empowerment«Réalisez votre plein potentiel», «Soyez prêtes à transformer votre vie», faites preuve d’«un désir brûlant d’apprendre et réussir» et apprêtez-vous «à suivre un système jusqu’au SUCCESS [sic]».

On vise leurs vulnérabilités. Si elles n’ont pas assez d’argent, on leur dit que c’est un bon complément de revenus. Si elles sont isolées, on leur vend une nouvelle vie sociale et un grand réseau plein de solidarité.

AMY, ANCIENNE SOCIAL MARKETER ET MEMBRE DE L’ANTI-MLM COALITION

«On vend aux femmes l’idée d’être leur propre patron, d’appartenir à une sororité, déplore Amy, ancienne social marketer désormais activiste au sein du groupe Anti-MLM Coalition, qui accuse ces systèmes d’être dangereux. On vise leurs vulnérabilités. Si elles n’ont pas assez d’argent, on leur dit que c’est un bon complément de revenus. Si elles sont isolées, on leur vend une nouvelle vie sociale et un grand réseau plein de solidarité. On leur fait des déclarations d’amitié excessives pour mieux les attirer.»

Pour rejoindre l’un de ces réseaux, il suffit d’être parrainé·e ou marrain·ée par un·e membre. Les nouvelles recrues sont invitées à acheter un kit de démarrage (qui peut coûter plusieurs centaines d’euros) contenant tous les produits de la marque ainsi qu’une licence. Côté formation à la vente, c’est le parrain ou la marraine qui s’occupe de tout –en mode express. Les arrivant·es seront ensuite encouragé·es à recruter d’autres membres à leur tour. On en revient ) la vente pyramidale qui est interdite. Car il arrive le jour fatidique ou tout s’écroule.

Plus le parrain ou la marraine fera de ventes, ou plus ses filleul·es en feront, et plus il ou elle accumulera des points, convertis à partir d’euros. Ces points permettent de gravir les échelons au sein de l’entreprise, avec des primes à la clé.

Les échelons de Modere.

C’est grâce à ce système que M. est parvenue à gagner plusieurs milliers d’euros via les MLM It Works! et Modere. Sauf qu’au bout de trois mois, le système de rémunération a changé, sans qu’elle ne soit prévenue. Son équipe a tenté de quitter l’entreprise avec ses dernières commissions. Résultat: les derniers 15.000 euros que M. espérait gagner ont été gelés. Son parrain, lui, attend toujours 30.000 euros de commissions.

«On est une bonne vingtaine à être dans cette situation», assure-t-elle. Aujourd’hui, la jeune femme a du mal à payer ses impôts, basés sur ses précédents revenus. «J’avais un certain train de vie à cette époque, mais là, c’est difficile de suivre».

Malgré cette mauvaise passe, M. n’est pas la victime la plus à plaindre. Selon leurs critiques, les MLM sont des systèmes de vente pyramidale qui ne portent pas leur nom et qui ne profitent qu’aux personnes à leur sommet –celles arrivées le plus tôt dans l’entreprise et/ou recrutant le plus de monde dans leur équipe. Seules 1% des personnes qui travaillent là-dedans gagnent de l’argent. Le reste en perd. Ce n’est pas dû à un manque de talent ou d’ambition, c’est le modèle qui veut ça.

ROBERT FITZPATRICK, PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION AMÉRICAINE PYRAMID SCHEME ALERT

«Seules 1% des personnes qui travaillent là-dedans gagnent de l’argent. Le reste en perd. Ce n’est pas dû à un manque de talent ou d’ambition, c’est le modèle qui veut ça», affirme Robert Fitzpatrick, président de l’association américaine Pyramid Scheme Alert, à l’origine de nombreuses études sur le sujet.

Chez Modere, par exemple, près de 94% des social marketers ont touché moins de 10.000 euros sur l’année 2017, selon un document publié par l’entreprise en 2018. Un tiers n’a d’ailleurs rien gagné.

Aux États-Unis, de nombreux procès en recours collectif ont été intentés contre des MLM. Accusée d’avoir établi une pyramide de Ponzi, la société de compléments alimentaires Herbalife a notamment été condamnée en 2016 à verser 200 millions de dollars d’amende à la Commission fédérale du commerce. La marque de vêtements LuLaRoe a été pointée du doigt après avoir mis plusieurs de ses vendeuses en difficulté financière, comme le révèle un documentaire diffusé par Vice en mai 2019. Du jour au lendemain, ses social marketers se sont retrouvées avec des stocks de marchandises déchirées ou moisies, les rendant invendables et faisant chuter leurs revenus sans prévenir.

Esprit sectaire et vie sociale en danger

En France, ces entreprises ne sont cependant pas considérées comme des systèmes pyramidaux, défend Jacques Cosnefroy, délégué général de la Fédération de la vente directe (FVD), à laquelle adhèrent treize MLM américaines (dont Modere et Herbalife).

«Le système de vente multiniveau est tout à fait légal», assure le représentant, qui rappelle que la FVD valide les dossiers des entreprises conformément à la loi. Mais la définition légale de la vente pyramidale (une vente est considérée pyramidale lorsqu’on demande à sa recrue de payer pour participer) pourrait permettre à des entreprises de passer entre les mailles du filet.

Le sujet avait d’ailleurs fait l’objet de débats à l’Assemblée nationale en 2016. «Les sociétés se livrant à ce type de pratiques redoublent d’efforts pour dissimuler ce système, avait alors dénoncé la députée socialiste Marie Récaldeet elles imposent aux services de l’État une réactivité qui suppose une formation permanente de ses agents pour l’appréhension de ce type de fraudes.»

Il y a souvent toute une mythologie autour des leaders des MLM, on ne peut jamais les remettre en question. On organise des grands événements, des conférences pour célébrer ces personnages charismatiques, ça fait très “secte”.

AMY, ANCIENNE SOCIAL MARKETER ET MEMBRE DE L’ANTI-MLM COALITION

Les adversaires des MLM pointent aussi du doigt l’esprit presque sectaire de ces entreprises. Lorsque l’on choisit de les rejoindre, on s’engage également à adhérer à tous leurs mantras. «On ne peut jamais rien dire de négatif à leur sujet, jamais, se souvient Amy, de l’Anti-MLM Coalition. Il y a souvent toute une mythologie autour des leaders des MLM, on ne peut jamais les remettre en question. On organise des grands événements, des conférences pour célébrer ces personnages charismatiques, ça fait très “secte”.»

À lire aussiLa chute de Bernard Madoff n’a pas tué les pyramides de Ponzi

Rejoindre une MLM peut avoir de graves conséquences sur la vie sociale et familiale des participant·es. «On a beaucoup d’histoires de disputes entre familles, de séparations, de divorces, indique Amy. On a aussi des étudiants qui ont tout quitté pour rejoindre une MLM et qui ont tout perdu.»

Ces avertissements n’ont pas suffi à dégoûter M., qui n’a pas souhaité quitter son travail de social marketer après ses déboires chez Modere. Elle promeut toujours, sur ses plateformes, des compléments alimentaires. Cette fois, ils sont de la marque Ariix, une autre MLM.

Il n’y a pas de différences entre les sectes et la vente pyramidale ou plutôt il n’y a que des similitudes dont la plus forte et la plus mystique c’est d’appartenir à un groupe organisé… ça donne un impression de force, de puissance et de protection… alors que selon la formule du gratuit sur internet  » LE PRODUIT C’EST VOUS » … sans vous la secte n’existe pas… il faut donc prendre conscience que même en mode statique vous êtes complice d’une escroquerie. Mais comme vous êtes cupide et roublard vous êtes persuadé d’avoir tout compris et que c’est vous le maître de la situation… que vous allez les niquer ! Ben regardez-vous dans une glace, car vous n’avez aucun mérite à être musulman puisque se sont vos parents qui vous l’on imposé et que pour eux c’est leur dictateur chef d’état qui leur a imposé pour les soumettre à la charria… la police gratuite du peuple par le peuple ! Alors c’est qui le pigeon ? C’est quoi la vente en pyramide ?… c’est la religion en pyramide !

Au cœur du culte des médias sociaux
qui convainc les jeunes de tout abandonner

La DayLife Army a toujours eu l’air d’un troll.
Puis c’est devenu un cauchemar.

Cela a commencé par un tweet. À l’automne 2013, Matthew venait d’avoir 18 ans et terminait son premier semestre dans une université de Chicago. Etudiant de première année en commerce de la musique, avec un rire joyeux et une fascination pour l’Internet, il fabriquait des morceaux électroniques depuis le lycée et voulait apprendre à commercialiser son travail.
Matthew est arrivé à l’université en rêvant de créer sa propre « marque de contenu multidimensionnel », combinant les ricanements des médias sociaux obsédés par la positivité de ses auteurs préférés en alt-littérature avec les mèmes fièrement Web 2.0 qui circulent dans la scène du net art. Son premier semestre a été productif : il a mis la dernière main à un album à venir, créé un site web et réalisé quelques clips vidéo centrés sur l’idée d’ouvrir la voie à un monde meilleur. Il avait même imprimé une série de cartes de visite. Il ne lui manquait plus que des fans.
Le 23 novembre, après avoir publié le premier single de l’album, Matthew a remarqué qu’un commentaire sur Twitter mentionnait des éloges sur le morceau de la part d’une femme dont il avait appris plus tard qu’elle s’appelait KoA Malone. A peu près au même moment, un homme nommé Eben « Wiz-EL » Carlson a commencé à répondre à ses tweets, offrant des conseils sur la façon dont il présentait le projet. En tweetant avec eux, il a appris que le KoA et Wiz-EL étaient partenaires. Sur les photos, il a remarqué qu’ils ne portaient que du blanc.
Le soudain regain d’intérêt était étrange – Wiz-EL répondait parfois à l’un des messages de Matthew depuis plusieurs comptes Twitter différents – mais Matthew était flatté que deux étrangers semblent prendre sa musique au sérieux. « Personne ne faisait attention à moi en ligne », dit Matthew. « Et soudain, il se met à répondre à chacun d’entre eux avec sept ou huit réponses. »
Wiz-EL semble avoir compris l’obsession de Matthew pour la marque. « Tout tweet que je trouvais un peu ringard ou stupide, il m’insultait, se moquait de moi ou me critiquait. Tout ce que je faisais que je pensais déjà être bon, il me louait, me renforçait. Je me disais : « Ils font plus attention à moi que je ne le fais ».
Les réponses sur Twitter ont évolué en conversations de SM, puis en appels téléphoniques. Il s’est avéré que Wiz-EL et KoA vivaient également à Chicago. Wiz-EL avait les qualifications que Matthew recherchait chez un mentor à l’époque : Quarante-six ans, cheveux poivre et sel, il dit être arrivé dans la scène rock de Seattle des années 90, où il prétend avoir côtoyé les légendes du grunge. Il semblait avoir une connaissance encyclopédique de la contre-culture, de l’art et des différentes traditions religieuses.

Wiz-EL a critiqué la marque de Matthew. Matthew se souvient de Wiz-EL, qui est blanc, en disant que « vous ne pouvez pas être un blanc qui parle de sauver le monde », mais il a également encouragé Matthew à voir plus grand. « Il expliquait l’histoire des choses telle qu’il la voyait, laissant entendre que j’étais dans une position unique pour faire quelque chose de révolutionnaire », explique Matthew. Il a encouragé Matthew à commencer à sortir de la musique sous un nouveau pseudonyme artistique : Buum.
Matthew admirait également le KoA : Née Kimberly Laura Malone et 10 ans plus jeune que Wiz-EL, elle dirigeait un bar à cocktails très apprécié à Tacoma, Washington, et parlait souvent du fait qu’elle venait d’une famille ayant des liens profonds avec l’industrie de la musique. L’un de ses frères était Kyp Malone, qui joue dans le populaire groupe de rock indie TV à la radio ; un autre était l’influent DJ Total Freedom de Los Angeles, invité régulier de la fête GHE20G0TH1K, un groupe queer et POC au goût du jour.
Matthew dit que le couple l’a finalement invité dans leur appartement penthouse, situé dans un immeuble de luxe sur Lake Shore Drive, pendant l’été après sa première année d’études. En entrant, Matthew se souvient d’avoir été frappé par la dissonance de l’endroit : L’appartement était impressionnant, dit-il, avec des fenêtres du sol au plafond et une vue sur le lac Michigan – mais il était pratiquement non meublé, comme s’ils ne s’étaient jamais vraiment installés.
Bien qu’ils semblaient à court d’argent pour Matthew, KoA et Wiz-EL débordaient d’idées commerciales, allant d’une entreprise de soins à base de plantes spécialisée dans le cannabis légal à une marque de style de vie appelée Fuxy. Ils semblaient enthousiastes face à l’avenir : Les conversations avec Wiz-EL et KoA revenaient invariablement sur le pouvoir de la visualisation d’aspiration comme moyen de « manifester » ses rêves. Matthew était impatient d’en savoir plus sur l’ensemble des principes spirituels qu’ils étaient en train de développer. Pendant la visite, Wiz-EL AirDrop a déposé une collection d’images sur le téléphone de Matthew depuis un iPad blanc : logos de marques fantaisistes, photos de mode, propriétés coûteuses, photos de films. Matthew a quitté l’appartement avec un sac en papier rempli de vêtements blancs pliés de créateurs.

La rencontre était un pas dans un terrier de lapin qui allait faire dérailler la vie de Matthew. Pendant la deuxième année de Matthew, Wiz-EL a commencé à publier des articles sur une communauté spirituelle qu’il avait créée et qui s’appelait Tumple. Matthew, qui nous a demandé de n’utiliser que son prénom s’est fait appeler « Buum » pendant son temps dans l’organisation, allait devenir la première recrue de Tumple.
Un article du Daily Dot de 2016 sur Tumple, « Inside the magic sex cult recruiting from Facebook meme pages », a laissé le groupe ouvert à l’interprétation : S’agissait-il d’un nouveau mouvement religieux ? Un projet artistique ? Les dirigeants du groupe, qui décrivaient ouvertement l’organisation comme une « secte », communiquaient dans une langue qu’ils avaient surnommée « Unglish », substituant les lettres U et Y aux voyelles aléatoires. Il s’agissait, selon eux, d’une tentative de subversion de la tradition écrite occidentale, qu’ils associaient à la blancheur et à la masculinité.
KoA, qui est noir, a expliqué au Daily Dot que l’idée était de démanteler la « méthodologie blanche » qui régissait la société capitaliste moderne et de la remplacer par « une nouvelle fondation, la fondation du plaisir noir ». Mariant une sensibilité nettement centrée sur l’internet avec les connaissances de la KoA sur la spiritualité de la diaspora africaine et l’intérêt de Wiz-EL pour le christianisme gnostique, le groupe a décrit un style de vie qui donnait la priorité au plaisir, à l’éducation antiraciste, à la vie sobre et à une série de pratiques sexuelles mystiques, que les membres pouvaient apprendre grâce à un cours appelé « Pearl Divun », qui coûtait 2 000 dollars par mois. Pour 1 000 dollars par mois, les adhérents pouvaient rejoindre un programme Wiz-EL décrit comme « lazy visualizatiun » et « like Tumblr ».
Au moment de la parution de l’article du Daily Dot, Tumple comptait une douzaine de membres et au moins 50 « orbiteurs », ou plus de simples adeptes. La grande majorité de ces individus n’ont interagi avec l’organisation que par le biais d’Internet.
Il y avait certainement quelque chose d’utopique dans ce projet – un mouvement religieux millénaire ancré dans les thèmes de l’antiracisme et de la justice économique et adapté à la vie en ligne. Wiz-EL et KoA ont brossé le tableau d’un monde où les utilisateurs seraient propriétaires du capital généré par leur propre contenu et où les adeptes pourraient gagner de l’argent simplement en étant eux-mêmes sur Internet.
Mais en pratique, Tumple ressemblerait à une sorte de pyramide des médias sociaux, qui s’adresserait principalement aux jeunes artistes et musiciens : Les membres créeraient des messages promotionnels sur Facebook, des vidéos liées à Tumple, des discussions de groupe sur Facebook et d’autres contenus, générant des revenus par le biais de dons PayPal tout en reversant une partie de leurs revenus à Wiz-EL et KoA.

Bien que l’étiquette « culte » que Tumple s’était donnée, semblait toujours être une demi-pièce d’ironie sur Internet, Matthew en est venu à comprendre que c’était tout à fait sérieux. Lors d’entretiens avec OneZero, 24 personnes, dont Matthew, d’autres anciens membres, des personnes appartenant au cercle élargi des adeptes en ligne du groupe, ainsi que leurs familles et amis, ont décrit comment l’organisation a évolué pour devenir une « armée » autoproclamée qui a convaincu un petit groupe de jeunes de renoncer à leurs biens personnels et de laisser leur vie derrière eux. À partir de 2017, ils se joindront à Wiz-EL et KoA pour construire ce qu’ils envisagent comme une société alternative, un poste Facebook et un don PayPal à la fois.
À sa manière, l’organisation a exprimé une idéologie progressiste qui était en phase avec le moment culturel : Donald Trump venait d’entrer en fonction, et un groupe de jeunes artistes publiant sur les médias sociaux des articles sur la suprématie blanche, les questions de genre et l’exploitation économique, et dénonçant l’ignorance des autres, ne se sentaient pas déplacés. De nombreux membres ont rejoint le groupe, convaincus de ses idéaux et du fait qu’un monde meilleur était possible, surtout si l’un de ses principaux architectes était une femme noire.
Mais il y avait des signes que quelque chose n’allait pas. Wiz-EL avait l’habitude de faire des déclarations comme « les femmes noires ont un droit culturel qui reflète le droit financier des hommes ». Au moins une fois, il a défendu son utilisation d’une insulte raciale, en écrivant : « Je dirais bien quelque chose moi-même, mais j’en ai assez que les Noirs fassent des acusatiuns et doivent se défendre pour avoir droit à l’atoire gratuite. D’anciens membres ont noté qu’il affichait souvent des photos sexuelles de femmes non affiliées à l’organisation sans leur demander leur consentement, apparemment pour attirer l’attention sur le groupe. Et bien que lui et le KoA aient affirmé qu’ils construisaient une société basée sur le plaisir, les anciennes recrues ont déclaré que l’organisation avait évolué vers quelque chose de complètement différent.
Les anciens membres ont décrit le groupe comme une organisation insulaire, rigidement autoritaire, qui imposait de sérieuses exigences à ses recrues, notamment un style de vie strictement prescrit, un contenu épuisant et des quotas de revenus, et – pour ceux qui ont finalement rejoint la communauté de la vie réelle que Wiz-EL et KoA avaient commencé à construire – un sacrifice personnel et financier total. Les recrues passaient leurs journées à faire du travail non rémunéré pour l’organisation, à s’efforcer d’apporter des dons et de nouveaux membres au groupe tout en vivant parfois sous la tente ou en voiture ; elles s’éloignaient de leurs amis et de leur famille et n’avaient que peu de contrôle sur leurs déplacements quotidiens, leurs habitudes alimentaires ou de sommeil, ou leur localisation géographique.
Les réalités de la vie quotidienne au sein de l’organisation contredisaient souvent les valeurs mêmes qui y attiraient les recrues en premier lieu, ont déclaré les anciens membres. « Le récit qu’ils poussaient était axé sur la mise en place de femmes noires à des postes de pouvoir », a déclaré Bambi Phu, une ancienne membre qui a dit avoir quitté l’organisation en mai dernier. « Mais ce n’est pas le but recherché. Il s’agit de mettre la KoA dans des positions de pouvoir et de garder tout le monde soumis à cela. » (Phu, qui est noire et vietnamienne, a dit qu’elle a vécu la composition du groupe comme étant à prédominance blanche et cisgenre).

Anita, une ancienne orbitante de l’organisation qui s’identifie comme noire et chicana a décrit ses sentiments sur le groupe dans une déclaration : « Les seules bonnes choses que j’ai tirées de tout cela ont été d’arrêter de boire et de prendre d’autres drogues que la marijuana ». « Tout le reste a conduit à la tristesse et à la confusion et à des réactions émotionnelles basées sur la peur ». Elle a terminé sa déclaration par un avertissement à OneZero : « Faites attention à la façon dont vous écrivez et publiez ce truc. »
Plusieurs personnes ayant des liens avec Tumple ont refusé de commenter cette histoire, invoquant un malaise émotionnel ou la peur des représailles. KoA et un autre membre actuel de l’organisation ont accepté de répondre à certaines questions pour cette histoire, bien qu’elle et Wiz-EL aient refusé de se présenter à une interview formelle.
En tant que première recrue de Tumple, Matthew a eu un aperçu unique de l’origine du groupe. Il a joué un rôle central dans la construction de l’échafaudage idéologique et de la présence en ligne de l’organisation et en a recruté d’autres. Il a également été l’une des principales victimes de l’organisation. Bien que Matthew ait été le seul ancien membre de l’organisation à partager son histoire personnelle dans son intégralité, d’autres anciennes recrues ont confirmé son récit et ont dit que de nombreux détails de son histoire reflétaient les leurs.
Au cours de ses quatre années passées au sein de l’organisation, Matthew explique que ce qui a commencé comme un mentorat s’est transformé en un système complexe de contrôle émotionnel, monétaire et sexuel. En 2018, Matthew – comme d’autres membres de l’organisation après lui – vivra dans la rue, enverra frénétiquement des messages aux gens sur les médias sociaux et les sites de rencontre, essayant de gagner assez d’argent pour maintenir le rêve de KoA et Wiz-EL en vie.
KoA et Wiz-EL ont fini par vivre ensemble à Chicago parce que l’algorithme de « suggestion d’amis » de Facebook les avait destinés à tomber amoureux. Du moins, c’est ce qu’ont expliqué les membres de la communauté Tumple.
Les anciens membres disent que KoA a gardé son histoire mystérieuse, bien qu’elle ait mis l’accent sur sa lignée artistique familiale. Dans un courriel adressé à OneZero, l’organisation a détaillé « l’histoire familiale de la KoA, de ses services ET de ses performances » et a cité son arrière-grand-père, William Malone, un violoniste et altiste noir du Mississippi qui a fait une tournée avec le pionnier du blues W.C. Handy. Ancien témoin de Jéhovah qui a grandi en Pennsylvanie et dans le New Jersey, KoA a fait ses études dans l’État de Washington. Dans la vingtaine, elle a travaillé dans le secteur des services et a fait un peu de musique et de théâtre. En 2005, elle a ouvert un bar appelé le Monsoon Room à Tacoma, mais l’a fermé quelques années plus tard. Elle a commencé à offrir des services de coaching sous le nom de A Goddess in Love, décrivant ses compétences comme étant d’aider les individus à atteindre leur « propre état de souveraineté sexuelle ». En 2013, dit-elle aux gens, elle a accepté une demande d’ami sur Facebook de la part de Wiz-EL.
À l’époque, Wiz-EL était un chômeur d’une quarantaine d’années. Ancien graphiste de métier, il a grandi à Seattle et à Chicago. Dans les années 2000, il s’est installé dans la maison de sa mère à Chicago. Ses parents avaient des liens profonds avec les affaires civiques et sa mère travaillait comme réformatrice de l’éducation. Les activités de Wiz-EL sont variées : Il a publié un roman semi-autobiographique intitulé The Love Artist ; il a ouvert et fermé une entreprise de location de matériel audio. En 2014, après que lui et KoA aient commencé à se fréquenter, le couple a emménagé dans un immeuble de luxe sur Lake Shore Drive.
Depuis son arrivée à Chicago, il a commencé à développer un système de croyances spirituelles, en rédigeant de nombreux traités de longueur variable sur l’histoire de la religion et de la culture et sur les connaissances cachées qu’il croyait y être intégrées. Comme l’a expliqué KoA au Daily Dot, elle et Wiz-EL se sont liés sur ces idées, qui comprenaient un rituel qu’ils croyaient tous deux être la clé de la maitrise de soi.


Cette pratique, qui a ses précédents dans le christianisme primitif et la religion ésotérique moderne, consiste à se masturber, à recueillir son sperme – ou « pierre de whyte » – dans une tasse, à le mélanger à de l’eau et à consommer son contenu. Des sources ayant des liens passés avec l’organisation affirment que ce rituel, ainsi que l’idée de combiner le sperme avec le sang menstruel pour créer un élixir encore plus puissant appelé « La pierre philosophale alchimique », deviendrait l’un des principes fondamentaux de l’organisation qu’ils construiraient.

Instructions pour le « Protocole de la pierre Whtye », une pratique spirituelle « d’auto-sexualisation »
que le groupe croyait être la clé de la maîtrise de soi.


En plus de ces intérêts plus ésotériques, Wiz-EL et KoA partageaient un intérêt pour les médias sociaux. L’année 2014 a été une période de transition pour la contre-culture millénaire, en ligne et hors ligne. Tumblr tombait en désuétude en tant que plateforme de blogage de facto pour les jeunes artistes, le mouvement littéraire dirigé par les jeunes appelé « alt lit » s’effondrait sous le poids d’une série d’allégations d’inconduite sexuelle. Les personnes à l’intersection de ces scènes (avec la musique électronique, le rap SoundCloud, la justice sociale et divers bizarreries de toutes sortes) gravitaient autour de Facebook. Fin 2014, des groupes portant des noms comme Shit Memes et Freddy Yolo étaient en train de démanteler des dizaines de milliers d’adeptes sur la plateforme, et ce milieu en ligne obsédé par l’ironie avait un nom : Weird Facebook.
La naissance de Tumple remonte à Weird Facebook et à une série de messages rédigés par Wiz-EL. Au moment de la première visite de Matthew au penthouse, Wiz-EL s’est retrouvé impliqué dans une prise de bec d’un mois avec un autre poster de Weird Facebook. Finalement, dit Matthew, l’affiche comparait Wiz-EL à un chef de secte. Wiz-EL semblait prendre la plaisanterie à cœur, Matthew dit : En 2015, Wiz-EL a commencé à poster sur une secte qu’il lançait et qui s’appelait Tumple.
Matthew a également commencé à poster sur Tumple. Il avait été fasciné par les histoires de Wiz-EL sur différents chapitres de l’histoire de la contre-culture, et Tumple semblait être le point culminant de toutes ces pièces – une opportunité de participer à ce projet artistique rare qui faisait en fait quelque chose de totalement nouveau. Il se souvient avoir pensé que la plupart des gens ne comprendraient pas Tumple lors de son lancement, mais qu’ils comprendraient plus tard, et c’était exaltant.
Au début, lui, Wiz-EL et KoA se contentaient de spammer les pages Facebook des autres et les leurs, attirant l’attention sur le groupe proposé avec des mèmes de blagues et des mises à jour de statut diaristiques. Matthew dit que Wiz-EL voyait Weird Facebook comme une frontière créative : À l’époque où les jeunes artistes utilisaient les médias sociaux uniquement pour promouvoir leur travail créatif, Tumple s’en servait pour construire une expérience sociale en ligne qui prenait la forme d’un culte.
À bien des égards, Tumple ressemblait à une marque de style de vie, définie par des vêtements entièrement blancs et le penchant de Wiz-EL à laisser des commentaires détonants et critiques sur les murs Facebook d’inconnus. Ces commentaires pouvaient consister à dénoncer une sous-culture à laquelle l’étranger semblait s’identifier ou un problème de toxicomanie perçu comme tel, ou même à rappeler des stéréotypes sur son sexe ou sa race. Les personnes qui se sont engagées dans Wiz-EL ont rapidement pris connaissance d’une liste de directives appelée « Standurds », qui constituait le principal point d’entrée du programme de développement spirituel de Tumple.
Certains Standurds étaient simples – Tumple interdisait la consommation de drogues et d’alcool, par exemple. D’autres étaient plus ésotériques – les produits parfumés étaient interdits, tout comme le fait de vivre dans des espaces mal entretenus et de garder des animaux de compagnie. La promesse de développement spirituel de Tumple – de se reconnecter avec son moi authentique – dépendait de l’application réussie de ces principes par les membres dans leur vie. Et en publiant leurs progrès en ligne, les membres seraient la preuve vivante du soi-disant « suivi » que Tumple rendait possible. C’était le marketing d’influence actuel fait au nom d’un mouvement religieux.
Pendant la deuxième année de Matthew, Wiz-EL lui a suggéré de lire un livre qui l’entraînerait plus profondément dans l’orbite de Tumple. Il s’appelait The Teenage Liberation Handbook : Comment quitter l’école et avoir une vie réelle et une éducation. Écrit par un professeur de collège devenu partisan de la « déscolarisation », le manuel d’auto-assistance de 1991 apprend aux jeunes à renoncer à l’éducation traditionnelle au profit d’une expérience pratique. Le moment choisi par Wiz-EL n’aurait pas pu être mieux choisi : Matthew n’aimait plus l’école, et sa dévotion envers Tumple mettait à rude épreuve sa relation avec sa petite amie. Il a abandonné ses cours un par un, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus aller qu’au yoga. Il a également abandonné cette activité.


C’est à cette époque, dit Matthew, que Wiz-EL et KoA ont commencé à lui suggérer de demander de l’argent à ses parents. Maintenant que Matthew était sur le point de quitter l’école et de prendre en main son propre destin, ont-ils expliqué, ses parents devraient soutenir la voie qu’il avait choisie. Matthew a commencé à appeler et à envoyer des messages à ses parents, leur demandant de lui donner accès au fonds qu’ils avaient mis de côté pour ses études universitaires afin qu’il puisse l’utiliser pour apprendre d’une manière non traditionnelle, en travaillant avec Wiz-EL. Le plan a échoué, et ses parents ont rapidement cessé de payer son loyer. En février 2015, il a recommencé à vivre sous leur toit.

L’exemplaire de Matthew du « Teenage Liberation Handbook » :
How to Quit School and Get a Real Life and Education » de Grace Llewllyn.


Dans la vie réelle, Matthew était un chômeur qui avait abandonné ses études. Mais en ligne, il est devenu un enfant d’affiche de Tumple. Enfermé dans sa chambre d’enfant, il publiait du matin au soir des messages sur Facebook liés à Tumple, parfois jusqu’à 100 en une journée. Il a fini par inclure des liens PayPal dans ses messages et par demander des dons. Les gains personnels de Matthew sur PayPal étaient maigres, mais le contenu a contribué à attirer l’attention. À l’automne de cette année-là, Matthew a publié un vidéoclip inspiré de l’idéologie de Tumple. Lorsqu’il a généré des douzaines de parts sur Facebook, plus que toute autre musique qu’il avait publiée, il a pris cela comme un signe que Tumple l’aidait à manifester son succès créatif.
Wiz-EL et KoA semblaient aussi croire qu’ils étaient sur quelque chose. En octobre 2015, le couple a créé un GoFundMe pour financer un déménagement à Los Angeles. Une fois arrivés en Californie, ils se sont lancés dans un long voyage sur la côte ouest avec comme guide un tableur rempli de propriétés de plusieurs millions de dollars. KoA et Wiz-EL rêvaient de posséder un jour un terrain suffisamment grand pour accueillir plusieurs entreprises et un groupe important de futurs adeptes de Tumple, dit Matthew, et ils semblaient penser que la visite de ces propriétés les rapprocherait de l’obtention d’un tel terrain. Ils ont commencé à publier une nouvelle accroche sur Facebook – « Pray for Land » – et à diffuser leurs aventures sur les médias sociaux, parfois en direct.
Matthew, qui a souvent appelé les émissions en direct depuis son domicile, dit qu’ils ont récolté au moins quelques milliers de dollars en dons grâce aux flux en direct. Il pense que les gens ont été attirés par le charisme du duo. « J’avais la conviction inébranlable que nous allions devenir milliardaires et célèbres », dit Matthew.

Matthew devant son ordinateur. Sur l’écran de droite, Matthew ; sur l’écran de gauche, Wiz-EL.


L’entreprise était en ruine : Des mois avant qu’ils n’annoncent le voyage, les archives publiques montrent que KoA et Wiz-EL ont été expulsés de leur appartement. Ils semblaient également compter sur les dons pour payer la nourriture et l’essence.
Puis, au début de 2016, le groupe a lancé Tumple.co, où les adeptes pouvaient s’inscrire à ce qui équivalait à un programme de fidélité. Pour 24 dollars par mois, les membres se voyaient accorder le statut de membre de base avec accès à des groupes privés et à certains documents rédigés par Wiz-EL. Les personnes se trouvant dans l’orbite de Tumple pouvaient également rejoindre des groupes Facebook portant des noms tels que « WhytePain » (qui se concentrait sur la rééducation raciale) et « Syde I » (qui présentait la vision spirituelle du KoA sur les ragots des célébrités).
Les anciens membres disent que les cotisations étaient perçues sur la base d’un paiement à la carte. La production de contenu pour le groupe permettait aux membres de gagner des points, appelés « Tyme Whores », qu’ils pouvaient échanger contre l’accès à des programmes comme « Pearl Divun' » et le cours de visualisation positive. Six mois après le lancement, le KoA a procédé à une révision conceptuelle du système : Les membres étaient désormais classés en sept niveaux, chacun correspondant à des degrés divers d’accès aux documents sacrés, aux groupes Facebook, aux chats privés et, finalement, au KoA et au Wiz-EL. Dans la pratique, cependant, tous les membres, à l’exception du KoA et du Wiz-EL, étaient classés au troisième niveau ou en dessous. D’anciens membres affirment que ces systèmes – ainsi que le système de croyances en évolution de l’organisation – étaient truffés d’incohérences et semblaient improvisés.
Matthew se souvient de l’article du Daily Dot de 2016 comme d’un filigrane élevé, un moment où l’on sentait qu' »une grande chose allait se produire ». Le grand public offrait une certaine légitimité à la communauté. VICE France et le Club AV ont également repris l’histoire.
Mais hors ligne, la vie familiale de Matthew commençait à se détériorer : Il se bagarrait constamment avec ses parents et critiquait différents aspects de leur comportement ; pendant ce temps, ses parents se méfiaient de plus en plus du groupe. « L’article a fait flipper mes parents », se souvient-il. Ils avaient déjà cessé de payer sa facture de téléphone, mais après la publication de l’article, ils l’ont empêché d’accéder à Internet en changeant le mot de passe Wi-Fi de leur domicile.

Une semaine plus tard, il s’est connecté à un groupe Facebook Tumple depuis une bibliothèque publique pour se plaindre, demandant à ses disciples d’appeler sa mère et de lui demander de rétablir son accès à Internet. Lorsqu’elle est rentrée à la maison ce soir-là, elle était furieuse, ce qui se comprend : il l’avait déjà ajoutée au groupe

Leur dispute a abouti à ce que sa mère appelle les flics, qui l’ont ramassé et déposé à l’extérieur d’un motel. Le lendemain matin, elle a permis à Matthew de rentrer chez lui pour récupérer sa valise et son sac de couchage. Il a passé l’année suivante à sauter d’un État à l’autre, sur le canapé de différents amis, faisant des petits boulots pour subvenir à ses besoins. L’une des premières choses qu’il a faites a été d’appeler Wiz-EL et KoA.


Fin 2016, le KoA a lancé une annonce : « J’ai une confession à faire », a-t-elle écrit dans un post sur Facebook qui a depuis été republié sur Medium. « Je ne suis pas tout à fait celle que j’ai dit que j’étais ». KoA Malone a maintenant dit qu’elle était une forme de lumière pléiadienne connue sous le nom de généralissime KoA, servant au nom de co-conspirateurs extra-terrestres pour mener une offensive « Plaisir » sur Terre.
Le KoA et Wiz-EL avaient décidé que la marque Tumple n’était plus le point central du groupe. Au lieu de cela, ils ont commencé à opérer sous les auspices d’une nouvelle organisation, qu’ils considéraient comme une application réelle des principes spirituels de Tumple. Cette organisation s’appellerait la DayLife Military.
Le DayLife Military tire son nom du style de vie qu’il promeut – « vie de jour » par opposition à vie de nuit – et s’inspire d’une organisation militaire. Les membres de la DayLife Army, la première division de l’organisation, seront désormais connus sous le nom de « soldiurs » et répondront unilatéralement au KoA, le général autoproclamé du groupe. Wiz-EL serait son second.
Ensemble, ils prétendaient opérer au nom d’un gouvernement extraterrestre bienveillant appelé la Fédération Galactuc, ou GFed. (Le groupe a plus tard commencé à désigner cette entité sous le nom de Thu Unified Federatiun of Light, ou Thu UFed). Avec le temps, dit Matthew, l’idée que le KoA communiquait avec une entité extraterrestre a saigné dans la prise de décision du groupe. Elle a commencé à porter un petit pendule avec elle, prétendant qu’elle pouvait l’utiliser pour consulter le GFed et diviniser la vérité sur n’importe quelle situation ou individu. « Elle se donnait des super-pouvoirs avec ce pendule », dit Matthew.
Comme Tumple, la DayLife Army mettait l’accent sur une hygiène impeccable et des vêtements entièrement blancs, mais son image de marque était plus ouvertement politique. Les soldats utilisaient leurs comptes personnels sur les médias sociaux (et leur capital financier et social) pour faire la guerre à la « matrice de la douleur », une abréviation utilisée par l’organisation pour décrire la société moderne et les idéologies racistes et d’exploitation qui l’alimentent. (En pratique, dit Matthew, elle en est venue à décrire toute activité humaine non directement contrôlée par la KoA et l’organisation).
D’une certaine manière, cependant, le système de croyances de la DayLife Army offrait une formule claire pour comprendre le monde : Soit vous faites partie de la matrice de la douleur et contribuez au problème, soit vous abandonnez et aidez le KoA à construire la matrice du plaisir.

Avec la DayLife Army, le groupe a intensifié ses efforts de collecte de fonds. Le KoA a commencé à décrire les dons comme une opportunité pour les membres de « laver » leur argent des maux de la société moderne tout en soutenant le « plan de 2000 ans » de l’Armée DayLife : accumuler la main d’œuvre et les ressources pour construire un nouveau monde. Les contributions permettraient également de financer l’un des objectifs à court terme de l’organisation : une communauté de membres de DayLife Military, ou « soldats IRL », ou membres « dans la vie réelle », dans une cabane isolée de l’ouest de Washington.
Matthew a été l’une des premières personnes à s’engager. Il est arrivé à la propriété, qui appartenait à la mère de Wiz-EL, en septembre 2017. Bien que les quartiers d’habitation de la cabane soient exigus (il dormait sur des coussins de canapé à même le sol), le paysage était magnifique et la perspective de s’unir avec le KoA et le Wiz-EL l’avait porté à travers une année difficile.
Pendant les premiers mois, Matthew a été l’un des deux seuls soldats du camp d’entraînement. Les cotisations pour l’adhésion à l’IRL variaient – Matthew payait 480 dollars par mois. Matthew s’entraînait pour devenir un « Specialust », un rôle qui consistait, selon lui, à former d’autres personnes à la production de contenu et à les aider à « styliser » leurs photos sur les médias sociaux. Le groupe travaillait également sur un projet de cryptocrédit qui devait s’appeler Tume : En échange des services rendus à l’organisation, les soldats recevraient un crédit Tume, qu’ils pourraient, à un moment donné, utiliser pour des services au sein du groupe. Les soldats n’étaient pas payés pour leur travail en monnaie fiduciaire, dit Matthew, et ils n’étaient pas autorisés à manipuler directement de l’argent sans la permission de la KoA ; lors de leur adhésion, ils devaient remettre – ou laver – tout leur argent et leurs biens.
Mais la plupart du temps, Matthew dit que les journées passées au chalet étaient consacrées à un nettoyage méticuleux, à la publication sur Facebook et à de longues conversations psychanalytiques avec Wiz-EL et KoA – souvent en séparant les petits gestes et les expressions faciales comme reflet des traumatismes de l’enfance, des désirs inconscients ou de la façon dont les soldats avaient été conditionnés ou « lavés le cerveau ».

Une semaine plus tard, il s’est connecté à un groupe Facebook Tumple depuis une bibliothèque publique pour se plaindre, demandant à ses disciples d’appeler sa mère et de lui demander de rétablir son accès à Internet. Lorsqu’elle est rentrée à la maison ce soir-là, elle était furieuse, ce qui est compréhensible : il l’avait déjà ajoutée au groupe. Leur dispute s’est terminée par la réaction de sa mère
Cependant, Matthew explique que les journées passées au chalet ont surtout été consacrées à un nettoyage méticuleux, à la publication sur Facebook et à de longues conversations psychanalytiques avec Wiz-EL et KoA – souvent en séparant les petits gestes et les expressions faciales comme reflets des traumatismes de l’enfance, des désirs inconscients ou de la façon dont les soldats ont été conditionnés, ou « lavés le cerveau », par la matrice de la douleur. Au fil du temps, Wiz-EL et Matthew ont commencé à filmer des instantanés de la vie dans la cabine dans le but de les mettre en ligne, dit Matthew, à la manière d’une émission de télé-réalité de bricolage.
Matthew dit qu’il était chargé de faire la vaisselle et de récurer les toilettes, entre autres tâches. Le fait de ne pas nettoyer selon les spécifications rigoureuses du KoA – ou de ne pas suivre les règles minutieuses de la maison – serait une cause de psychanalyse encore plus importante. Pendant que le KoA cuisinait et supervisait les opérations quotidiennes de la maison, dit Matthew, Wiz-EL passait des heures au lit pour rester « émotionnellement sobre ».
Matthew dit qu’il n’était pas autorisé à se promener dehors sans la permission de Wiz-EL ou du KoA. Et bien qu’ils aient dû s’acquitter de cotisations mensuelles, les soldats de l’IRL DayLife Army n’avaient pas le droit d’exercer des emplois conventionnels.
Matthew a vite remarqué que certaines règles semblaient ne s’appliquer qu’à lui : combien de sucre il devait consommer (aucun) et comment boire son eau (pas de glace).
Dans les mois qui ont précédé le camp d’entraînement, ses conversations avec Wiz-EL et KoA ont commencé à tourner de plus en plus autour de sa sexualité. Matthew dit que Wiz-EL l’avait auparavant encouragé à explorer les relations avec les femmes noires, et maintenant KoA a évoqué la possibilité qu’il puisse s’intéresser aux hommes – doucement au début. « Ils n’ont pas dit que j’étais gay à fond », dit Matthew. Ils lui ont dit : « Tu as des choses à découvrir avec les hommes ».

Au fil du temps, ils l’ont poussé plus fort sur sa sexualité. Environ une semaine avant son arrivée au chalet, Matthew dit que le KoA l’a appelé pour lui poser une question : « Aimes-tu la bite noire ? »
Avant de rejoindre le groupe à la cabane, Matthew a été contacté par un membre de l’organisation, uniquement en ligne, qui lui a fait part d’une mission du KoA : Il devait se mettre en relation avec un type. Selon Matthew, la directive qu’il a reçue était de sortir avec un Noir en particulier. Bien que Matthew s’identifie comme hétéro, il n’était pas nécessairement opposé à l’idée d’expérimenter avec des hommes. Mais l’idée de profiler un partenaire sexuel parce que le KoA pensait qu’il avait un « engouement inconscient pour la sexualité masculine noire » le rendait un peu mal à l’aise. Pourtant, il s’est plié à la règle. « Si quelqu’un est sur le point de devenir votre général, qui dirige tous les aspects de votre vie, vous voulez vraiment qu’il ait raison sur tout », se souvient-il. Il est rentré chez lui avec un homme qu’il a rencontré sur Tinder et a déclaré qu’il avait terminé la directive.
Il s’est senti mal pendant tout l’épisode, mais quand il est finalement arrivé à Washington, les choses sont devenues encore plus bizarres. Un jour, Matthew dit que la KoA a utilisé son pendule pour acquérir une nouvelle vision des choses. Elle l’a regardé avec attention et l’a utilisé pour trouver des réponses divines à une série de questions sur les parents de Matthew, qui avaient refusé d’envoyer de l’argent malgré ses insistances répétées. (Le KoA a insisté pour qu’ils la dédommagent de lui avoir enseigné des choses qu’ils n’avaient pas faites quand il grandissait). Le KoA a informé Matthew que sa mère était un agent de la CIA – une accusation que Wiz-EL et le KoA ont régulièrement portée contre les détracteurs de l’organisation.
En octobre de la même année, le groupe a quitté la cabane, et lui, Wiz-EL et KoA ont passé quelques mois à se déplacer dans tout Washington – la première d’une série de déménagements. Pendant cette période, Matthew se souvient d’une période de deux semaines où Wiz-EL l’a encouragé à ingérer du jus d’orange qu’il avait mélangé à son propre sperme – un privilège qu’il devait « payer » en créant un certain nombre de messages Facebook chaque jour. Plus tard dans les voyages du groupe, Matthew dit qu’il lui était interdit de regarder du porno hétéro tout en pratiquant le rituel de la pierre de Whyte. Les membres participants ont reçu pour instruction d’enregistrer leurs séances de masturbation et de faire des présentations hebdomadaires sur leurs progrès au groupe.
En février 2018, le groupe avait migré vers la Californie du Sud, et deux nouveaux soldats de l’IRL l’avaient rejoint, tous deux âgés d’une vingtaine d’années. Matthew raconte que la KoA a dit au groupe qanu’elle avait trouvé une maison blanche pittoresque à Palm Springs pour accueillir le groupe en expansion, mais que la location n’a pas fonctionné. De là, ils se sont dirigés vers Las Vegas, où ils ont sauté d’un Airbnb à l’autre, y compris un McMansion géant avec une piscine.
Pour Matthew, il n’était pas clair d’où provenait leur financement – si tant est qu’il en provenait. Aucun des soldats n’était autorisé à travailler, et ils passaient le plus clair de leur temps à faire le ménage, à se psychanalyser les uns les autres et à parler aux recrues potentielles.

Matthew ne faisait presque plus de musique. Bien que Wiz-EL

En février 2018, le groupe avait migré vers la Californie du Sud et deux nouveaux soldats de l’IRL l’avaient rejoint, tous deux âgés d’une vingtaine d’années. Matthew raconte que la KoA a dit au groupe qu’elle avait trouvé une maison blanche pittoresque à Palm Springs pour accueillir le groupe en expansion, mais que la location n’a pas fonctionné. De là, ils se sont dirigés vers Las Vegas, où ils ont sauté d’un Airbnb à l’autre, y compris un McMansion géant avec une piscine.
Pour Matthew, il n’était pas clair d’où provenait leur financement – si tant est qu’il en provenait. Aucun des soldats n’était autorisé à travailler, et ils passaient le plus clair de leur temps à faire le ménage, à se psychanalyser les uns les autres et à parler aux recrues potentielles.

Matthew ne faisait presque plus de musique. Bien que Wiz-EL et KoA soient entrés dans sa vie comme mentors créatifs, l’Armée de la Vie Quotidienne désapprouvait généralement la poursuite de l’art comme vocation – en partie parce qu’elle était centrée sur les objets et non sur les personnes.
Les soldats se concentraient plutôt sur la création d’autres types de contenu. Wiz-EL avait commencé à mettre en place une nouvelle stratégie de marketing qu’il appelait « publicités sociales » – des messages où les membres s’appuyaient sur leurs médias sociaux pour attirer l’attention sur les autres membres du groupe. « Il y avait des points où je n’étais pas autorisé à bouger », dit Matthew à propos d’un marathon de contenu. « Je devais m’asseoir sur un tabouret sans dos, et je restais assis là à écrire des publicités sociales sur Wiz sur ma page Facebook ». Un soir, après avoir manqué son quota, il a été envoyé au lit sans dîner. Wiz-EL lui a glissé un récipient de compote de pommes en secret.
C’était un mode de vie précaire. Ils ont continué à sauter d’un endroit à l’autre, pour finalement arriver dans la zone métropolitaine de Phoenix. Là, les cinq membres se sont installés dans un hôtel branché, entassés dans une chambre individuelle. Un nouveau soldat de l’IRL était sur le point d’embarquer, et selon Matthew, Wiz-EL et KoA s’attendaient à ce qu’il leur livre « des dizaines de milliers de dollars » lorsqu’il s’est engagé.
Lorsque Edaan Brook est tombé sur l’article du Daily Dot Tumple en 2016, il était dans l’ornière. Earthly, le projet électronique qu’il avait lancé avec un ami, faisait parler de lui – et il avait un boulot sympa en faisant de l’A&R pour Break World Records en Caroline du Nord, un label de musique électronique expérimentale respecté. Mais son travail commençait à ressembler à une corvée : Un an et demi auparavant, il avait perdu un ami proche, un mentor et un collaborateur dans un accident de voiture, et il avait fait la fête et travaillé autant que son corps pouvait le supporter pour endormir la douleur.
Edaan, qui a parlé avec OneZero lors d’un entretien téléphonique de trois heures en mai 2019 et qui vit actuellement avec la DayLife Army, a déclaré avoir lu l’article et avoir pensé : « C’est la chose la plus folle que j’ai vue sur Internet ». Il a ajouté Wiz-EL, KoA et Matthew sur Facebook et s’est inscrit à quelques groupes Tumple.
Certains aspects de Tumple ont trouvé un écho chez Edaan. D’une part, l’organisation était axée sur un mode de vie « propre ». KoA et Wiz-EL, dit-il, l’ont encouragé à tirer sa valeur personnelle des parties de lui-même qui n’étaient pas monétisées dans l’industrie de la musique. « Il y a beaucoup de valeur dans les relations que vous entretenez, et il y a une monnaie d’échange émotionnelle et spirituelle que chacun possède », dit Edaan, faisant écho à la philosophie de l’Armée de la Vie Quotidienne. « Vous – étant la personne que vous êtes – est en fait votre atout le plus précieux. »
Edaan était habitué à des systèmes de croyance très larges : Son père, Yaron Brook, un éminent spécialiste de l’objectivité qui a commencé sa carrière en travaillant dans les services de renseignements militaires israéliens, a été directeur exécutif de l’Institut Ayn Rand pendant 17 ans, et Edaan dit qu’il a grandi en fréquentant une école d’objectivation. « Pour être honnête, la merde des sectes n’est pas si nouvelle pour moi », dit-il.
Le système de croyances de l’Armée de la Vie Quotidienne lui plaisait particulièrement, compte tenu des opinions capitalistes et sionistes de son père, qu’il décrit comme ayant un effet douloureux sur lui. « Une femme noire qui obtient des Blancs qu’ils lui donnent toutes leurs ressources… est la plus grande menace qui existe pour la suprématie blanche et le capital mondial », dit Edaan.

Au printemps 2018, Edaan s’est connecté au site web de l’Armée de la Vie Quotidienne et a rempli le formulaire d’enrôlement pour devenir un soldat URL, ou membre en ligne. En quelques jours, le KoA et Wiz-EL ont pris contact avec lui pour lui demander s’il voulait devenir IRL. « Vous ne ferez qu’effleurer la surface si vous faites cela du point de vue de l’URL », se souvient-il en expliquant. Edaan a répondu à l’invitation.
Edaan a commencé à pratiquer sérieusement les Standurds, s’habillant en blanc, faisant de son mieux pour rester sobre, et vendant ses affaires. « J’ai vendu tous mes synthétiseurs et tout mon matériel – tout ce qui me reliait à ce monde. »
En juillet 2018, après avoir quitté son emploi, Edaan a fait le voyage de Los Angeles à Phoenix, où il devait rejoindre le groupe. À son arrivée, il se souvient : « J’avais quelques vêtements blancs [et] pas d’argent sur mon compte en banque.
En raison de la richesse de son passé et de son réseau, Matthew dit que Wiz-EL et KoA s’attendaient à une aubaine. Le plan, se souvient Matthew, était qu’Edaan tire parti de ses relations dans l’industrie de la musique, il a donc commencé à parcourir

l. Le plan, se souvient Matthew, était qu’Edaan tire parti de ses relations dans l’industrie de la musique, il a donc commencé à parcourir sa liste de contacts et à passer des appels. Matthew dit qu’il était clair dès le départ que Wiz-EL et KoA préparaient Edaan à une position de leader dans l’organisation. Peu après son arrivée, il a adopté un surnom qui le suggérait : « DayLife Jesus ». (Selon l’organisation, il se fait désormais appeler « D’Jesus »).
L’argent était un problème permanent : Après le déménagement du groupe dans un Motel 6 voisin, dit Matthew, le KoA et Wiz-EL ont donné aux soldats une nouvelle mission : obtenir au moins 90 $ par jour pour couvrir la nourriture et le logement du couple. Tout argent supplémentaire pourrait être consacré à leur propre chambre et pension, mais seulement avec le consentement des dirigeants.

Comme ils n’étaient pas autorisés à travailler dans des emplois conventionnels, Matthew dit que lui et les autres soldats n’avaient qu’une poignée d’options pour faire leur « lessive » quotidienne, ou les paiements. L’un d’entre eux allait voir ses amis et les membres de sa famille pour savoir s’ils se sentaient généreux. Une autre était la mendicité numérique, l’envoi de messages copiés-collés à des comptes de médias sociaux aléatoires expliquant qu’ils étaient en mauvaise posture. Parfois, lorsqu’ils étaient vraiment dans le pétrin, ils mendiaient dans la rue. Matthew n’avait pas vraiment l’impression d’avoir le choix : il estimait devoir sa loyauté à KoA et Wiz-EL après toutes les années qu’ils avaient passées à l’encadrer.
Dans le système de croyances de l’Armée de la Vie Quotidienne, le travail d’escorte était considéré un peu différemment des autres types de travail. Comme faire payer quelqu’un pour l’accès à votre groupe secret sur Facebook, le groupe semblait le considérer comme un exemple de génération de revenus pour votre seule présence. Matthew soutient que la KoA ne lui a jamais directement demandé de commencer à utiliser des sites de rencontres à des fins de collecte de fonds, mais lorsqu’il a créé un profil SeekingArrangement et commencé à communiquer avec d’autres utilisateurs, il se souvient qu’elle lui a dit de fixer un prix initial d’environ 2 000 dollars, plus les frais de voyage, étant entendu que tout l’argent qui restait après le voyage lui serait envoyé directement. Le plan de SeekingArrangement n’a pas fonctionné. Mais plus tard, dit Matthew, la KoA a pris sur elle de réécrire personnellement son profil, espérant qu’il gagnerait de l’argent pour le groupe en tant qu' »escorte de la jet-set qui ferait le tour du monde ».

Comme les soldats ont commencé à passer plus de nuits dans la rue, Matthew dit qu’ils ont commencé à aller sur Grindr et Tinder, à la recherche d’argent et d’un abri. Pendant leur séjour d’environ trois mois dans la région de Phoenix, Matthew dit qu’il a participé à une demi-douzaine de rendez-vous au cours desquels il a réussi à obtenir des paiements de 10 ou 20 dollars à la fois, parfois plus. Matthew dit que les soldats ont finalement commencé à utiliser des sites de rencontre pour solliciter de l’aide. Sur leurs profils, ils ont indiqué qu’ils étaient « bloqués ».
Alors que l’été approchait de l’automne, le Wiz-EL et la KoA ont publié une nouvelle directive : Pour que le groupe puisse quitter Phoenix, ils devaient « manifester » une Toyota Sequoia blanche – une amélioration glamour de l’ancienne Corolla qu’ils conduisaient. Depuis qu’ils ont emménagé dans un nouveau Motel 6, Wiz-EL et KoA ont pris leurs distances avec le groupe, se sont installés dans leur chambre et ont passé du temps sur Internet. Edaan, qui était désormais le capitaine du groupe, était devenu une sorte de messager.
Au cours d’une réunion, il avait disparu dans le motel pendant quatre heures. Nous nous sommes dit : « D’accord, ils vont avoir une nouvelle merde, un nouveau plan, un nouveau truc », se souvient Matthew. Mais quand Edaan est finalement revenu, il n’avait rien de substantiel à leur dire. Au lieu de cela, il leur a dit qu’ils devaient commencer à mettre des notes autocollantes sur les caméras de leurs téléphones.
Avec le Wiz-EL et le KoA largement retranchés, les soldats étaient plus autonomes. Ils ont commencé à traîner dans une université locale, à dormir dans les salles de classe et à charger leurs téléphones au centre étudiant. De temps en temps, ils volaient de la nourriture dans les supermarchés et se soustrayaient à la règle « pas de travail », en s’engageant dans des travaux de livraison sur des facteurs.
Début octobre, dit Matthew, les garçons ont finalement manifesté une voiture. Par l’intermédiaire de Grindr, ils ont pris contact avec un homme riche qui s’est pris d’affection pour l’équipage. Quelques jours plus tard, l’homme a cosigné le bail d’un Honda Pilot huit places – pas exactement un Toyota Sequoia, mais assez proche. Quelques jours plus tard, Wiz-EL et KoA se sont mis en route pour la Californie dans le nouveau huit places avec Edaan au volant. Les autres soldats s’entassent dans l’ancienne Corolla. Après tous les efforts qu’ils avaient déployés pour obtenir la voiture, ils n’ont pas été autorisés à y mettre les pieds.

Matthew arrivait à un tournant : La situation des sans-abri, le travail 24 heures sur 24 et les directives absurdes commençaient à s’accumuler, et la justification de la direction pour la situation difficile des soldats – que vivre dans la rue était une occasion pour les soldats de « brûler leur ego » – semblait de plus en plus fragile.
Un jour, Matthew s’est retrouvé assis à une table de pique-nique avec Wiz-EL. Wiz-EL a minimisé le dur labeur des soldats, et a affirmé que c’était lui et Matthew seul qui avait manifesté la voiture. Matthew s’est levé de la table. « Vous pouvez me dire toutes ces choses ésotériques que vous faisiez à distance et comment vous avez créé le contexte dans lequel cela se passe, mais je m’en fiche », se souvient-il en disant.
Wiz-EL lui a ordonné de quitter la table. C’était un petit moment, mais il a marqué une rupture dans la connexion de Matthew avec le groupe. Matthew s’est mis à prendre tranquillement ses distances.
En novembre, il a commencé à séjourner chez un homme de San Diego qu’il avait rencontré sur Grindr. Il était toujours obligé de faire sa toilette quotidienne et l’homme accepta de lui offrir une aide financière régulière. Au cours des deux mois suivants, dit-il, il a obtenu de l’homme qu’il fasse don de plus de 1 000 dollars à travers des dizaines de versements, dont la plupart sont allés au KoA.
Le même mois, le groupe a proposé à Matthew un autre projet de collecte de fonds, encore plus absurde que les précédents. La KoA avait commencé à prétendre qu’elle était en possession de toutes les âmes de l’humanité et offrait aux individus une chance de les « racheter ». Matthew a été chargé d’envoyer un message à tous les Blancs qu’il connaissait, expliquant pourquoi ils devaient envoyer de l’argent au KoA.
Matthew a senti son état mental se détériorer. Incapable de se défaire du sentiment accablant que ce qu’il faisait était mal, il se tourna de plus en plus vers l’alcool et la caféine et finit par appeler une ligne téléphonique de crise. Le 7 décembre, après s’être vu refuser un congé médical temporaire de l’organisation, Matthew a envoyé un message à un autre membre du groupe et a remis sa démission.

Quelques semaines plus tard, de retour chez ses parents, Matthew a reçu un avis de licenciement officiel de l’organisation militaire DayLife par courrier électronique. « Votre refus et/ou votre incapacité à engager pleinement votre capital financier, social et/ou personnel dans la mission de cette organisation rend très difficile une relation avec la DLM qui sert sa commission d’expansion de la PleasureMatrix », expliquait la lettre. « En effet, DLM a choisi de ne plus faire la différence entre ce manque de capital et cette difficulté ».
L’avis précisait les conditions d’un futur réengagement s’il choisissait de le faire dans les 30 jours : Elles comprenaient le recrutement d’un nouveau soldat ou d’un soldat de retour et la création de 12 annonces de capital social pour le général KoA. Près d’un an plus tard, l’organisation lui a envoyé un état comptable. Il comprenait la somme totale d’argent que le groupe affirmait avoir envoyée au KoA depuis son arrivée au chalet – 9 000 dollars. Il indiquait également qu’il devait toujours à l’Armée DayLife plus de 20 000 dollars de cotisations.
Au début de l’année 2019, la DayLife Military n’était pas plus proche de son objectif de 2 000 ans qu’elle ne l’était au moment de son lancement. Un autre soldat s’était séparé de l’organisation à peu près au même moment que Matthew, réduisant l’armée IRL du Wiz-EL et du KoA à un effectif de deux personnes. Sur Facebook, les membres de l’organisation ont continué à produire du contenu, mais l’engagement social a chuté. Pendant ce temps, le comportement d’Edaan en ligne devenait de plus en plus combatif et erratique.
En mars 2019, des dizaines de musiciens de la scène électronique underground avaient commencé à partager des histoires sur Edaan sur Twitter – beaucoup d’entre eux affirmant que l’ancien gars de A&R les avait contactés pour leur demander de l’aide afin de trouver une chambre pour la nuit sans révéler qu’il était impliqué dans une secte.
Peu de temps après, Edaan a marqué plus de 60 personnes, dont l’un des auteurs de cette histoire, dans une longue mise à jour explicative de son statut sur Facebook : « Oui, j’ai copié ce même message à tout le monde », a-t-il écrit. « Oui, j’ai utilisé le fait que je suis sans-abri et que je vis dans une voiture pour obtenir de l’argent. J’ai utilisé ça. Je me suis servi de toi. Et ton argent est littéralement dégoûtant et couvert de sang. Je le pellete dans la fournaise de mon Général. JE L’AI TOUT BRÛLÉ. Je brûle l’argent des Blancs, je brûle l’argent des Noirs, je brûle l’argent des trans, des riches, des pauvres, je n’ai pas le droit de baiser. Celui qui l’envoie, il est brûlé. » Début avril, Edaan a affirmé que des agents du FBI s’étaient rendus chez son frère à Los Angeles pour le rechercher.
Lorsque OneZero l’a contacté en mai 2019, Edaan a longuement parlé de son histoire personnelle et de la « lueur » qu’il a ressentie après avoir rejoint la DayLife Army. Il a également dit qu’il était incapable de révéler des détails sur les opérations quotidiennes et l’emplacement de l’organisation. « Nous fonctionnons comme une armée », a-t-il expliqué.
A l’époque, a dit M. Edaan, le groupe se préparait à une autre révision : Ils quittaient Facebook. KoA a dit au groupe que son compte personnel avait été définitivement supprimé par la plateforme, et bien que personne ne semble savoir exactement pourquoi, Edaan a comparé la situation à l’interdiction par Facebook de personnalités politiques comme Alex Jones, Louis Farrakhan et Milo Yiannopoulos : « KoA est la personne la plus dangereuse au monde, d’une certaine manière », a-t-il déclaré.
De plus, a déclaré M. Edaan, l’organisation en avait assez de se reposer sur les plates-formes des autres : « Nous nous détournons de Facebook parce que nous n’allons plus donner toute notre histoire gratuitement », a-t-il déclaré. « Nous avons déjà notre propre plateforme – une plateforme spirituelle et émotionnelle et qui peut se manifester n’importe où ».
Cet été-là, Wiz-EL a annoncé qu’il quittait aussi Facebook. Edaan lui a emboîté le pas. Certains affiliés de DayLife Army sont toujours actifs sur la plateforme, mais les publicités sociales et les blagues de Pain Matrix sont devenues moins fréquentes. Waiting Ruum, le groupe qui rassemblait autrefois des dizaines de membres potentiels, est devenu une sorte de ville fantôme : Personne n’a adhéré au cours des 30 derniers jours.

Après que OneZero ait contacté Wiz-EL et le KoA pour une interview pour cette histoire, le KoA a accepté de répondre à une liste de questions par e-mail sous la forme d’une série de mémos vocaux.
Dans les enregistrements, sa voix est brillante et chaude. Elle annonce qu’elle parlera au nom de Wiz-EL et en son nom propre, mais elle encourage également OneZero à consulter les archives de Wiz-EL sur Facebook pour obtenir des réponses aux questions. « Aussi, vous savez, les blancs parlent beaucoup – constamment. Vous pouvez découvrir où ils ont parlé tout le temps », dit-elle.
La KoA dit qu’elle n’a jamais cherché à fonder une « secte » autoproclamée. C’était plutôt l’idée de Wiz-EL, explique-t-elle, bien qu’elle dise qu’ils étaient conjointement responsables du développement de la philosophie spirituelle de Tumple. Le DayLife Military, dit-elle, était sa tentative d’appliquer ces principes au domaine de « l’expérience vécue ».
Ses objectifs sont ambitieux : en tant que chef d’une « armée sociale » de la vie réelle, elle espère faire entrer le monde dans une ère de « fascisme social », en siphonnant les ressources de la matrice de la douleur afin de redistribuer les richesses et de bouleverser la structure du pouvoir racial et économique. « Il s’agit de dépenser, dépenser, dépenser », dit-elle, en parlant de son contrôle unilatéral sur les décisions financières au sein du groupe. « Mon travail consiste à dépenser mieux que quiconque sur la planète n’a jamais pu ou ne pourrait le faire à l’heure actuelle. »
Elle décrit un avenir où le Tume, la « monnaie sociale » du groupe, remplacera la monnaie fiduciaire comme forme d’échange dominante (elle l’appelle « preuve de plaisir », par opposition au « travail »). Et bien que DayLife Army ait représenté la première étape de cette opération, elle affirme, de manière quelque peu invraisemblable, qu’elle a l’intention de déployer une « marine » et une « armée de l’air » également. (Elle précise que l’objectif de l’armée était de répandre l' »éthique du plaisir Tumplar » et qu’elle était carrément contre les munitions et la violence).
Répondant aux questions sur les responsabilités quotidiennes des soldats, la KoA nie que certains types de travail étaient interdits dans l’Armée de la Vie Quotidienne, affirmant que l’organisation met simplement l’accent sur « le travail émotionnel et spirituel ».
« C’est un peu comme faire une armée géante de service », dit-elle. « Les employés de service de niveau supérieur, comme les employés de l’hôtellerie ».
Bien qu’elle refuse de détailler la source de revenu du groupe, elle souligne que la première obligation des soldats était de vivre leur vie selon les Standurds, ce qui « leur donne de la place pour se concentrer sur leur développement émotionnel et spirituel ».
En ce qui concerne la philosophie du groupe en matière de sexe, la KoA déclare qu’elle n’est pas d’accord avec le Daily Dot qui qualifie l’organisation de « culte du sexe », arguant que l’adhésion des soldats à ces directives, ainsi que l’accent mis par le groupe sur l’honnêteté émotionnelle et la responsabilité, ont empêché le genre de hippie que le terme implique. « Ma philosophie générale est que si vous pouvez redresser toutes vos limites et mettre de l’ordre dans toutes vos normes, vous avez accès à un pouvoir illimité, pratiquement illimité, en tant qu’être humain dans votre sexualité », dit-elle. Pourtant, dit-elle, l’utilisation du descripteur par le Daily Dot ne la dérange pas forcément. « Toute attention, techniquement, est une bonne attention sur Internet. »
Dans l’ensemble, elle est transparente sur le niveau de sacrifice que le groupe a exigé de ses soldats. « Pour être claire, » dit-elle, « les gens peuvent laver beaucoup de choses. Ils peuvent laver l’argent, ils peuvent laver les biens, comme les objets physiques – ils peuvent laver leur vie ».

A gauche : les baskets que Matthew a achetées à Wiz-EL avec Tume. A droite : Une valise et un portefeuille donnés à Matthew par Wiz-EL et KoA dans le cadre de son enrôlement.
Elle compare la DayLife Army aux armées traditionnelles du monde entier. « [Les militaires] se portent littéralement volontaires pour un contrat où leur vie ne leur appartient plus », dit-elle. « Et ils vont même, dans l’armée traditionnelle, mourir pour cela. Ce n’est pas ce que nous faisons ici. Nous disons en fait que vous devez faire l’expérience de la mort de votre ego, et non de la mort physique, et ensuite vivre plus que vous n’avez jamais vécu auparavant. Vivre plus grand, plus fort et plus longtemps que jamais ».
Bien que son fonctionnement sur Facebook ait ralenti, la DayLife Army est toujours en activité. En décembre 2019, le groupe a lancé le premier volet d’une nouvelle lettre d’information. Rédigé par Wiz-EL, il offre des conseils aux femmes qui cherchent à s’autonomiser à l’ère des médias sociaux. D’anciens adeptes affirment que la DayLife Army a embarqué au moins

r. Rédigé par Wiz-EL, il offre des conseils aux femmes qui cherchent à s’autonomiser à l’ère des médias sociaux. D’anciens adeptes affirment que l’Armée DayLife a embarqué au moins trois nouveaux membres de l’IRL en 2019. Sur des plateformes comme Twitter et Instagram, vous pouvez apercevoir l’armée de temps en temps, dans des chambres de motel ou debout contre une étendue de désert ou d’arbres colossaux.
Un post sur le compte Instagram de l’armée DayLife de l’automne 2019, qui compte actuellement environ 350 adeptes, montre une jeune femme vêtue de blanc, le crâne rasé, brandissant une petite pancarte : « Ils m’ont fait manger mon yaourt dans un placard. » Dans une série d’émissions en direct d’Instagram au printemps 2020, les membres de l’organisation se sont relayés, à la manière d’un confessionnal, pour parler longuement de leurs méthodes de travail afin d’interroger leurs propres comportements et pensées, à la recherche de traces de la programmation de la matrice de la douleur qu’ils avaient intériorisée en raison des différentes facettes de leur identité. Quelques mois après le début de la pandémie de coronavirus, il semble qu’ils passent le plus clair de leur temps à l’extérieur ; dans certains postes, les membres mentionnent qu’ils ont dormi dans des tentes.
Alors que les protestations nationales contre la violence policière et le racisme systémique ont éclaté à la suite du meurtre de George Floyd, le groupe a semblé saisir l’occasion pour recruter.
« Evurythung est prêt à EXPLODIER », a expliqué KoA dans un tweet le 2 juin. « Le cadavre en décomposition de thu PainMatrux est sur le bord de la route de thu – gonflé à bloc. Préparez vos matelas gonflables, vous pourriez camper plus tôt que prévu ». Quelques jours plus tard, Wiz-EL a critiqué les manifestants pour avoir « fourni des émotions et du travail temporaire pour régler » les « crises continues de relations publiques » du capital mondial. Il a finalement publié un fil de discussion sur Twitter, affirmant que si les manifestants n’avaient pas l’impression que la police, le gouvernement et l’économie étaient à leur service, ils devraient plutôt essayer de « surfer » sur le KoA. « Uts a lot more fun thun foghtun cops », a-t-il tweeté le 13 juin.
Pendant ce temps, l’organisation continue de perdre des membres. Deux soldats de l’IRL DayLife Army ont quitté l’organisation en mai. L’un d’eux était Yasmin Ben-David, qui a annoncé son départ sur Facebook : « Je vais poursuivre ma propre mission, en encourageant une éthique et des valeurs immaculées, en continuant le travail que mon âme est censée faire », a-t-elle écrit.
Elle a déclaré qu’elle avait été initialement attirée par la politique du groupe. « J’ai aimé l’inversion de la structure pyramidale de la société et le fait de mettre les femmes noires aux commandes des ressources », a-t-elle déclaré à OneZero. Bien qu’elle ait apprécié l’idée d’une économie sociale et l’accent mis par le groupe sur une vie saine sur le plan physique, émotionnel et spirituel, son problème était davantage lié à l’approche de l’Armée de la Vie Quotidienne. « L’exécution de la mission du groupe est entachée d’une arrogance injustifiée et d’une hypocrisie incontrôlée », a-t-elle déclaré. « Utiliser la même méthodologie structurelle que les systèmes qui, à l’origine, ont lavé le cerveau de tout le monde dans la suprématie blanche et les institutions violentes, semble être une stratégie efficace jusqu’à ce que vous réalisiez que ce système était en train de fabriquer des gens pour la douleur, le travail, la violence et la soumission aveugle à des entités malveillantes – et non pour le plaisir, l’harmonie et l’alignement spirituel ».


Quelques jours après avoir annoncé son départ en ligne, Ben-David a commencé à faire circuler une page de collecte de fonds en ligne pour l’aider à quitter l’organisation. « Je n’ai pas eu d’argent à moi depuis le moment où je suis descendue du bus Greyhound en juillet 2019 », a-t-elle expliqué dans un post ultérieur sur Facebook. « Depuis lors, je n’ai pas vu de médecin, de dentiste, je n’ai pas eu de compte bancaire, je n’ai pas acheté de nouveaux vêtements, je n’ai pas préparé de repas pour moi, je ne suis allée nulle part par moi-même ».
Phu, l’autre soldat qui est parti, a dit qu’elle était particulièrement attirée par l’idée du groupe de « sous-prémocratie noire », un système de croyance qui valorise et souligne le pouvoir des femmes noires. Mais le temps qu’elle a passé au sein de l’organisation raconte une histoire différente : Seuls les blancs, dit-elle, ont été promus à des postes de direction. Pendant ce temps, ces dirigeants étaient habilités à imposer les règles strictes et les mesures disciplinaires de l’organisation aux femmes noires qu’ils supervisaient. Phu a déclaré que le KoA et Wiz-EL l’accusaient souvent d’être « irresponsable » et de « ruiner l’intégrité de l’organisation avec [sa] chatte », d’une manière qui, selon Phu, évoquait le trope raciste de la « Jézabel ».  » [Ce n’est] absolument pas une organisation antiraciste « , a déclaré Phu.
Avant de rejoindre la communauté en personne en octobre dernier, Phu, qui est transsexuelle, a déclaré que le KoA l’avait personnellement assurée que le groupe lui garantirait un accès continu à l’hormonothérapie de substitution et aux soins médicaux associés. Mais, dit-elle, les dirigeants lui ont fait manquer ou retarder à plusieurs reprises les rendez-vous prévus en lui refusant l’accès à son propre argent ou à sa voiture. À un moment donné, Phu a dit qu’elle avait passé trois semaines sans ses hormones quotidiennes ; après s’être déplacée pour recevoir des soins, elle a dit que l’organisation l’avait pénalisée en augmentant la somme d’argent qu’elle devait apporter. « Ils pensent que les soins médicaux pour les personnes transsexuelles ne sont pas réels », a déclaré Phu à OneZero. « Ils n’en ont rien à foutre des femmes trans ».
Après un an et demi de reportage, OneZero a envoyé KoA, Wiz-EL, et Ed

Après un an et demi de reportage, OneZero a envoyé à KoA, Wiz-EL et Edaan une liste de questions pour vérifier les faits. Alors que KoA et Edaan ont tous deux participé, Wiz-EL a choisi de ne pas le faire, soit en ne commentant pas, soit en répondant à « Fake Nuws ». Au cours du processus officiel de vérification des faits, OneZero a de nouveau pris contact avec le groupe, et le KoA a répondu par un message de près de 5 000 mots. « Savez-vous pourquoi vous faites cet article, vraiment ? » a-t-elle écrit en partie. « Savez-vous comment il a fini par venir de vous ? Vous êtes-vous interrogés sur tous les contextes qui se chevauchent et qui ont créé cette réalité particulière dans laquelle nous sommes engagés ensemble ? D’autres militaires de DayLife partageaient simultanément la même illustration dans leur flux d’Instagram Stories : Il était écrit : « Mentir à la presse est légal. »
Et le 14 juin, Tumple a publié une déclaration sur son compte Twitter officiel : « we r seekung no mew memburs curruntly an understund @daylifearmy is seekung none eithur. »
Matthew est rentré chez lui fin 2018 et a finalement entamé un traitement avec des thérapeutes spécialisés dans la récupération des groupes cultuels. Il a également commencé à assister à une réunion mensuelle de groupe pour les survivants de sectes.
Au début, dit-il, ce qui l’a frappé, c’est « combien les histoires de chacun se ressemblent ».
« L’idée de devoir sacrifier son ego, de devoir détruire les gens afin d’introduire une nouvelle matrice, était un refrain commun parmi les survivants, dit-il. Il a reconnu ses expériences dans les récits d’autres victimes : les règles minutieuses et les punitions pour les avoir violées, le nettoyage incessant et le travail subalterne, la collecte de fonds et le recrutement constants, les dirigeants charismatiques revendiquant une autorité surnaturelle. Matthew pensait que Tumple faisait quelque chose de totalement nouveau, mais en fin de compte, il a réalisé que Wiz-EL et KoA venaient de créer une autre secte.
Cela a fait mal, surtout parce que la première chose à laquelle on a eu accès était : « Vous allez devenir un artiste légendaire », dit-il. « On vous gonfle à l’idée que vous sauvez le monde, que vous êtes dans une nouvelle ère biblique et que tous ceux qui vous entourent sont les personnes les plus importantes, et que vous créez un nouveau mode de vie, la plus grande déclaration artistique de votre siècle. En fait, j’ai l’impression que la véritable œuvre d’art, c’est qu’ils ont recréé la structure abusive exacte de la matrice de la douleur ».
Contacté pour commenter cette histoire, Kyp Malone, le frère de KoA, a déclaré que bien qu’il aimait et respectait sa sœur, il avait choisi de ne pas connaître les détails de la situation. Cependant, il a souligné qu’il comprenait pourquoi un individu comme sa sœur pouvait finir par suivre la voie qu’elle avait choisie en raison du strict contexte religieux de leur famille. « Nous avons grandi dans un groupe de contrôle élevé », a-t-il déclaré. « Parfois, les gens trouvent différentes façons de reproduire des situations qui étaient essentiellement traumatisantes à gérer ».
Les groupes à haut contrôle comme les sectes peuvent prendre toutes sortes de formes et de tailles. Selon Alexandra Stein, une psychologue sociale basée à Londres et spécialisée dans l’extrémisme idéologique et autres relations sociales dangereuses, ils peuvent aller de groupes d’activistes luttant pour des causes progressistes à des plans de marketing à plusieurs niveaux. Il n’y a rien de particulièrement inhabituel à ce qu’un nouveau mouvement religieux s’habille avec les vêtements d’une sous-culture de jeunes spécifique – même une niche et un moment comme Weird Facebook – et s’intéresse aux mêmes questions au cœur des causes et des mouvements sociaux progressistes.
Dans son livre Terror, Love, and Brainwashing (2016), Stein décrit certaines des caractéristiques qui définissent les organisations de haut niveau : un système de croyance totalitaire qui repose sur la pensée du bien contre le mal, du nous contre eux ; des mots à la mode qui font réfléchir et qui masquent des réalités complexes ; des membres qui s’isolent de plus en plus de leurs amis, de leur famille et de leur ancien soi ; la conviction que toute personne détient la réponse à toutes les questions de l’existence et, sur cette base, a le droit de vous dicter tous les aspects de votre existence.
Selon Stein, tous les humains partagent un besoin inné de communauté. C’est pourquoi nous sommes tous vulnérables, à un certain niveau, aux avancées de ces groupes. Et ils peuvent être particulièrement attrayants pour les personnes qui se trouvent au milieu d’une transition importante de leur vie, par exemple lorsqu’elles entrent à l’université, quittent un emploi ou perdent une relation importante.
Comme nous passons de plus en plus de temps en ligne, il se peut que nous ayons plus d’occasions que jamais de tomber dans ces foules. Et grâce aux médias sociaux, il n’a jamais été aussi facile de communiquer avec les membres et de garder un œil sur eux.
Rachel Bernstein, thérapeute agréée, experte en sectes et éducatrice, affirme que si l’internet a permis aux individus d’enquêter plus facilement sur les groupes, il est également devenu « une mêlée générale pour tous ceux qui veulent recruter dans leur groupe ou pour leur idée ou leur idéal ou leur conspiration ou leur paranoïa ». Elle estime qu’il existe des centaines de groupes à haut contrôle basés sur Internet.
Les origines de la DayLife Army dans Weird Facebook, et les particularités de son système de croyance, sont peut-être uniques, mais l’organisation a quelque chose en commun avec les

Les origines de la DayLife Army dans Weird Facebook et les particularités de son système de croyance sont peut-être uniques, mais l’organisation a quelque chose en commun avec les groupes contemporains de la théorie du complot et les communautés en ligne d’extrême droite, qui ont tendance à adopter un mélange similaire de mèmes, d’ironie et de pensée insider-outsider.
« La conspiration remet en question ce que nous considérons comme acquis – l’exemple le plus extrême étant la Terre plate », explique David Robertson, professeur d’études religieuses à l’Open University au Royaume-Uni. Une partie de cette formule, dit-il, consiste à utiliser une rhétorique délibérément provocatrice pour pousser à un consensus sur les subtilités et les normes. « Ils disent qu’ils le font : « Nous n’utilisons même pas votre langage. Utiliser le mot « secte » pour se décrire – cela fait partie de la formule ».
Finalement, dit Matthew, il a réalisé que la seule chose qui se démarquait vraiment de l’Armée de la Vie Quotidienne était la façon dont elle se présentait de façon flagrante comme une organisation dictatoriale et destructrice. D’une certaine manière, c’était plus transparent que la plupart des groupes de haut niveau.
Mais cela permettait également au groupe de nier de manière plausible, surtout dans le contexte ironique de la culture millénaire de l’Internet. Dans un écosystème de médias sociaux où les revendications les plus choquantes semblent toujours aller le plus loin, cela faisait également partie du discours.
Comme de nombreux survivants de sectes, Matthew est encore en train de se faire à l’idée de certaines de ses propres actions pendant son séjour au sein du groupe : « Tous les gens que j’ai côtoyés avec mon enthousiasme et mon excitation à l’idée que nous pourrions faire quelque chose de nouveau, je ne faisais qu’entraîner tous ces gens dans une structure abusive que certains d’entre eux subissent encore aujourd’hui », dit-il.
Dans un effort de sensibilisation aux réalités de la vie dans l’organisation et pour encourager les membres restants à partir, Matthew a commencé à partager son histoire sur un compte Instagram qu’il a créé ce printemps. Ce compte dissèque les tactiques psychologiques qui sous-tendent les activités de l’organisation en ligne et en IRL. « Je ne savais pas ce qui était ironique, ce qui était sincère, faux ou réel », a-t-il écrit. « Tout ce que je savais, c’est que j’allais suivre l’ordre suivant et continuer à tout prix. »
L’année dernière, Matthew a surtout passé à essayer de reconstruire les parties de sa vie qu’il avait négligées pendant ses années avec Tumple et la DayLife Army : réparer sa relation avec ses parents, renouer avec de vieux amis, en forger de nouveaux et se lancer dans une nouvelle carrière. Depuis son retour au pays, il a recommencé à faire de la musique.

Pierre Cassen : le musulman Karim Zeribi devant les juges, c’est du racisme ! (video)


L’ancien élu écolo Karim Zeribi jugé pour le détournement de 300 000 euros

À partir de ce lundi 6 juillet, l’ex-“porte-parole” des banlieues comparait pour abus de confiance et abus de bien sociaux.

Il assure être victime d’un complot politique. Karim Zéribi est jugé à partir de ce lundi 6 juillet, et jusqu’à mercredi, pour abus de confiance et abus de bien sociaux.

Imam ou baratineur c’est le même métier qui consiste à se faire mousser pour ne pas travailler. Même à la SNCF Karim ne glandait rien. Pour ces étrangers qui se la joue à la Française, la France il faut la baiser. Mais comme le mec est terriblement prétentieux il ne veux pas se rabaisser à faire imam à écouter les conneries de petites gens pour leur prendre 10 €… lui il vise plus haut, soit 300 000 euros pour des connerie de subventions ! Pour des magouilles. Alors effectivement ce saint homme doit payer… et cher, surtout pour qu’on ne le vois plus à la télé ou sa violence d’arabe dérange l’élégance à la française. C’est un bon magouilleur qui est arrivé à retarder son procès pendant 8 ans ! Merci l’Algérie pour votre exportation de parasites !

Une affaire partie d’un courrier anonyme

L’ancien conseiller municipal EELV de Marseille comparaît, avec cinq autres personnes, devant la sixième chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Marseille. Il est soupçonné d’avoir détourné, à des fins politiques personnelles, quelques 300 000 euros de subventions versées à des associations.closevolume_off

Le média public explique que l’affaire est partie d’une lettre anonyme adressée, en juin 2012, au parquet de Marseille. Le courrier assurait que des colleurs d’affiches de l’association Agir pour la Citoyenneté (APC) – fondée par Karim Zéribi, et dont il avait abandonné la présidence en 2006 -, étaient en réalité des emplois fictifs. La juge d’instruction avait finalement conclu à « une confusion des genres entre le milieu associatif et l’intérêt politique de ses campagnes, le premier finançant le second ».

« Des gens médisants et aigris »

De son côté, l’intéressé assure que les accusations dont il fait l’objet sont le fruit de rancoeurs provenant « de gens médisants et aigris, car ils n’ont pas eu le poste promis en cas de victoire aux élections ». Son avocat ajoute qu’« il n’y a rien de concret ». Il précise : « Il y a des témoignages à charge, mais autant à décharge qui doivent être pris en compte ».LIRE LES COMMENTAIRESL’Etat finance l’isolation de votre garage, cave et sous-sol sans conditions de ressourcesAstuces & Economies|SponsoriséAuvergne-rhone-alpes : la nouvelle méthode d’isolation des maisons financée par l’Etat rend fou les français !Programme Isolation|SponsoriséIntestin: Cette toxine serait la raison de tous vos problèmesNutravia|SponsoriséNettoyer votre Mac coûte moins cher que d’en acheter un neufMacKeeper|Sponsorisé[Isolation à 1€] C’est officiel en 2020, l’État change les conditions d’éligibilitéIsolation 1€|SponsoriséAuvergne-rhone-alpes : Les pompes à chaleur nouvelle génération que les propriétaires s’arrachent !Aides Pompe à Chaleur|Sponsorisé

mauri1 

Sans doute un colleur d’affiches qu n’a pas reçu l’obole qu’il attendait, forcément cela vous rend aigris et médisant.Enfin pour quelqu’un qui passe son temps médiatique à donner des leçons de morale cela fait un peu tâche. . Dommage que Dupond Moretti ne puisse plus le défendre avec fierté.

écusette de noireuil 

C’est remarquable comme tous ces racailles finissent toujours par être malhonnêtes… Même s’ils exercent une profession un peu supérieure !
On ne peut JAMAIS leur faire confiance.
Sauf ceux qui détestent leurs congénères racailles et luttent contre l’islam (Boualem Sansal, Salman Rushdie, Kamel Daoud, le poète Adonis etc,…).
S’ils les défendent, MÉFIANCE EXIGÉE et c’est le cas pour ce zeribi…

Noomena 

Je sais tout , j’ai le verbe haut , je fais la morale à tout le monde , je me moque de ceux qui s’inquiètent pour leur pays , je défends l’immigration . … On en peut plus d’entendre ce type qui pollue les débats … Coupable ou pas , je zappe


La France et ses mosquées : la Turquie est désormais le premier propriétaire de mosquées en France  

La France et ses mosquées : la Turquie est désormais le premier propriétaire de mosquées en France 

L’implantation du culte musulman en France métropolitaine remonte au début du XXème siècle. Depuis lors, le nombre de mosquées s’est considérablement accru sans que, pour autant, le droit afférent à leur édification n’ait fait l’objet d’une clarification.

LA GRANDE MOSQUÉE DE PARIS

La première mosquée fut celle de Paris, inaugurée le 15 juillet 1926, conjointement par le sultan du Maroc Moulay Youssef et le président de la République Gaston Doumergue. Cette construction répondait à une demande contenue dans un mémoire remis au gouvernement en 1916 par Paul Bourdarie, membre du Comité consultatif des Affaires indigènes. Il s’agissait de manifester la reconnaissance de la France envers les musulmans des territoires relevant de son domaine colonial pour leur loyauté durant la Première Guerre mondiale. « Aux yeux de beaucoup de responsables, la France avait contracté une dette d’honneur et de reconnaissance à l’égard de l’Islam » (Alain Boyer, L’Institut musulman de la Mosquée de Paris, CHEAM, 1992, p. 20).

Ayant accepté ce projet, le gouvernement ne pouvait cependant pas en être l’acteur direct puisqu’il comportait un lieu de culte, ce qui contrevenait à la loi de 1905 portant séparation des Églises et de l’État. Pour contourner l’obstacle, une loi votée en 1920, autorisa la construction, sur fonds publics, d’un Institut musulman placé sous la responsabilité d’une association relevant de la loi de 1901, en l’occurrence le Comité de l’Institut musulman à Paris dont l’objet comportait aussi explicitement l’édification d’une mosquée, le tout subventionné par l’État. « La vocation culturelle de l’Institut musulman a été volontairement mise en avant pour autoriser cette entorse aux règles de la laïcité » (Xavier Ternisien, La France des mosquées, Albin Michel, 2002, p. 40).

Quant à la gestion de cette « Maison de l’islam », elle fut confiée à la Société des Habous des lieux saints de l’islam, créée à Alger en 1917 pour défendre les droits religieux des musulmans du Maghreb et d’Afrique francophone. En 1982, avec l’aval des autorités françaises, la Mosquée de Paris est passée sous le contrôle de l’Algérie, qui en assure l’essentiel du budget(entretien des lieux, rétribution du recteur et des centaines d’imams qui dépendent de lui). « Depuis cette date, la mosquée n’a cessé d’être l’instrument le plus efficace de la mainmise du pouvoir algérien sur une partie de l’islam de France » (Ternisien, ibid., p. 41).

En janvier 2020, l’ancien recteur, Dalil Boubakeur, a cédé sa place à un avocat algérien de nationalité française, Chamseddine Hafiz, ce qui n’a rien changé au statut très particulier de cette mosquée.

LES MOSQUÉES AUJOURD’HUI

État des lieux

« Posons d’emblée pour sûre l’affirmation que l’islam des caves n’existe plus […]. Au contraire, sur le plan pratique, celui de l’exercice concret et matériel [du culte], la situation des fidèles n’a cessé de s’améliorer. Cette nette bonification n’est pas mesurée à sa juste valeur car aucun discours ne l’a relayée », remarque Didier Leschi, ancien responsable du bureau des Cultes au ministère de l’Intérieur (Misère(s) de l’islam de France, Cerf, 2017, p. 105).

Leschi précise qu’entre les années 1970, « au début desquelles il n’existait qu’une centaine de mosquées et une myriade de locaux aménagés dans la hâte et soumis à la précarité », et la fin des années 1990, au moment de la création du Conseil français du culte musulman, on recensait environ 1 600 mosquées gérées par des associations, « outre celles qui se refusaient à avoir pignon sur rue », le plus souvent œuvres de salafistes « qui ne souhaitent pas manifester leur foi au grand jour ». Et l’auteur d’ajouter : « Si l’on dresse une moyenne sur cette période, soit moins d’une vingtaine d’années, plus d’une mosquée ou salle de prière a donc été ouverte chaque semaine dans l’Hexagone » (Ibid., p. 106-107). En 2015, il y avait 2 502 mosquées et salles de prière officiellement recensées (Le Figaro, 20 février 2015).

Bernard Godard, lui aussi ancien fonctionnaire au ministère de l’Intérieur, distingue les « mosquées-cathédrales » (plus de 70 en 2015), situées généralement au centre des grandes villes et disposant de plus de 1 000 places, des « mosquées-pavillons », appellation réservée aux lieux de proximité installés dans des immeubles ou des pavillons de banlieue (La question musulmane en France, Fayard, 2015, p. 314-316). Xavier Ternisien estime avec raison que la comparaison des grandes mosquées avec les cathédrales « n’est pas forcément très heureuse » puisque « la cathédrale est l’église de l’évêque, celle où se trouve la cathedra, le siège épiscopal qui symbolise son autorité » (op. cit., 70).

L’une des dernières grandes mosquées a vu le jour à Mulhouse en mai 2019. Appelée En-Nour (La Lumière – photo), d’une superficie de plus de 10 000 mètres carrés, elle comporte deux salles de prière en marbre de Carrare permettant d’accueillir 3 000 fidèles, une bibliothèque, une médiathèque, 11 salles de classe, une piscine, une salle de sport, un sauna, un hammam, un spa, un salon de coiffure et un funérarium. Financée par l’émirat de Qatar, c’est le plus vaste lieu de culte islamique en Europe. Cf. Christian Chesnot et Georges Malbrunot, Qatar Papers, Michel Lafon, 2019, p. 43-48.

Malgré cette augmentation « exponentielle » (Godard, op. cit., p. 314), quinze ans auparavant, Nicolas Sarkozy, alors candidat à l’élection présidentielle, déclarait : « Je crois que c’est parce qu’il n’y a pas assez de lieux de culte musulmans publics qu’il y a une progression de l’intégrisme aujourd’hui » (La République, les religions et l’espérance, Cerf, 2004, p. 131).

En fait, le salafisme, qui prône un islam rigoriste, résolument hostile aux valeurs occidentales, mais aussi à l’islam institutionnel, opère une nette progression dans les mosquées existantes, y compris dans les campagnes. En 2014, 89 d’entre elles étaient sous son influence contre 44 en 2010. (Le Figaro, 20 février 2015).

L’État accommodant 

Face à l’accroissement des demandes de permis de construire des mosquées, les pouvoirs publics sont confrontés au problème de leur financement, lequel ne peut être assuré par eux qu’en Alsace et en Moselle soumis au Concordat de 1801. Ailleurs, ce financement n’étant pas toujours assuré par la communauté musulmane concernée ou par des apports étrangers, les municipalités ont recours à des expédients juridiques.

  • Bail emphytéotique : octroi d’un terrain communal sur une très longue durée (souvent 99 ans) moyennant un loyer symbolique.
  • Prêt de locaux et/ou subvention à une association culturelle relevant de la loi de 1901 annexée à la mosquée. L’activité culturelle peut être une bibliothèque, une école coranique, une garderie d’enfants, un salon de thé ou le logement de l’imam.

Une seule possibilité est offerte par la loi de 1905 : dans les agglomérations en voie de développement, les collectivités locales peuvent garantir les emprunts contractés par les associations culturelles pour la construction d’édifices de culte.

Selon Xavier Lemoine, maire de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) : « c’est délibérément que les gouvernements successifs ont renoncé à faire appliquer la loi de 1905 au profit d’un usage abusif et illégal de celle de 1901 » (L’Incorrect, n° 16, janvier 2019).

Jean-Frédéric Poisson, ancien député des Yvelines, juge nécessaire une évolution de la loi de 1905, non pas en y incorporant l’islam (non concerné en 1905), mais en précisant ce qu’est une « association cultuelle ». Car, « aux termes actuels de la loi – et sans doute aussi d’une interprétation paresseuse – une école coranique ou un centre culturel islamique peuvent ne pas être considérés comme des associations cultuelles, et donc échapper de ce fait aux nombreux contrôles et déclarations prévus pour elles » (L’islam à la conquête de l’Occident, Éd. du Rocher, 2019, p. 251).

À propos des minarets 

La Grande Mosquée de Paris a été dotée d’un minaret dès l’origine. Depuis lors, la conception architecturale et urbanistique d’une mosquée doit observer deux impératifs : être ni trop discrète ni trop visible. Mais les minarets n’ont jamais été interdits, si bien qu’aujourd’hui plusieurs dizaines de mosquées en sont dotées. Il arrive cependant que des municipalités manifestent des réticences, voire des oppositions, aux projets qui en prévoient.

Une réflexion menée par un groupe de travail « Lieux de culte » du ministère de l’Intérieur a adopté la conclusion suivante sur les minarets :

« Les symboles ont dans l’islam, comme dans les autres cultes, une grande importance car ils affirment la réalité spirituelle. Ils ne doivent pas être considérés comme des signes ostentatoires ou des provocations, mais comme le témoignage de la vie spirituelle de la communauté musulmane, au même titre que les symboles propres aux chrétiens ou aux juifs. […] La verticalité du minaret à l’extérieur et celle des piliers à l’intérieur manifestent l’élévation spirituelle […]. Bien sûr, il est toujours possible d’imaginer des mosquées sans minaret pour obtenir des édifices tellement anonymes qu’ils n’évoqueraient rien, perçus de l’extérieur. Cette solution, néanmoins, peut avoir l’inconvénient d’éviter de poser les questions de la vraie place de l’islam de France, de la dignité de la communauté musulmane, mais aussi du respect par la République du principe d’égalité de traitement de toutes les croyances. L’islam de France doit pouvoir s’affirmer nettement en tant que tel sur le plan architectural, sans avoir à dissimuler l’expression de sa foi. Des minarets, donc, pourquoi pas ? » (Ternisien, op. cit., p. 71-72).

Sans attendre d’autorisation expresse, plusieurs mosquées de France ont diffusé des appels publics à la prière durant la crise sanitaire de 2020 (p. ex. Lyon, Strasbourg, Marseille). Le site Dôme et minarets revendique désormais l’autorisation officielle de cette pratique. « Au nom de l’égalité du traitement des cultes, les mosquées devraient réclamer ce droit, en particulier dans les villes et quartiers où se concentre une forte communauté musulmane » (cité par Avenir de la Culture, Juin 2020). Or, cela présente de sérieux inconvénients pour la paix civile. Cf. PFV n° 71.

Les financements étrangers 

Des institutions para-étatiques (Ligue islamique mondiale, fondation Hassan II, le Milli Görüs turc) et des États musulmans assurent le financement de la construction de mosquées en France : le Maroc, l’Algérie, l’Émirat de Qatar, l’Arabie-Séoudite et la Turquie. « La Turquie se détache de cet ensemble et sans doute est désormais le premier propriétaire de mosquées en France » (D. Leschi, op. cit., p. 107). Les imams turcs relevant d’Ankara reçoivent chaque semaine les sermons que leur envoie l’Union turco-islamique des affaires religieuses en France via l’ambassade à Paris.

Outre la mainmise politique qui résulte de cet « islam consulaire » dénoncé par Didier Leschi, cette situation a des conséquences directes sur les orientations des mosquées concernées. Pour lui, ces pratiques promeuvent « des conceptions et des pratiques religieuses attentatoires à notre mode de vie. Là se situe le problème » (op. cit., p. 114). D’où la vigilance que les autorités politiques doivent accorder au respect de l’ordre public, de la part des responsables comme de la part des fidèles.

En 2016, en accord avec le Conseil français du culte musulman (CFCM), l’État a suscité la création d’une Fondation pour l’islam de France (reconnue d’utilité publique par décret du 6 décembre 2016). Composée d’intellectuels, musulmans ou non, elle est chargée de soutenir des projets éducatifs, culturels et sociaux (relevant donc de la loi de 1901).

Une Association musulmane pour un Islam de France, à vocation cultuelle (loi de 1905), lui a été adjointe. Confiée au CFCM, elle a pour objectif de rechercher des financements français pour les mosquées et la rétribution des imams et de garantir la transparence des fonds venus de l’étranger. Mais elle n’a jamais fonctionné à cause de dissensions internes.

Rien n’est donc réglé, ce qui a suscité cette réflexion au philosophe Pierre Manent :

« La dépendance des Français musulmans vis-à-vis des associations et pays étrangers a été permise, sinon encouragée, par l’Etat français depuis le début. Celui-ci n’a rien fait pour installer cet islam de France dont il parle tant. Il a préféré sous-traiter l’organisation de l’islam de France aux pays dont sont majoritairement originaires les musulmans français. Et il n’a rien fait pour arrêter la propagande wahabite appuyée par les ressources illimitées de l’Arabie-Séoudite » (L’Homme nouveau, n° 1606, 16 janvier 2016).

POUR CONCLURE 

Un maire ne peut pas opposer un refus de principe à la construction de mosquées, car ce serait contraire à la loi telle qu’elle est, même s’il peut conditionner son autorisation à certaines exigences nécessaires pour garantir le respect de l’ordre public, comme l’a fait Xavier Lemoine lorsqu’il a accordé un tel permis aux musulmans de Montfermeil, en 2006. Les principales ont été présentées dans un dépliant largement distribué et remis au préfet et à l’évêque :

  • Acquisition par les demandeurs, avec leurs propres deniers, du terrain qui leur était proposé, au prix estimé par les services des Domaines.
  • Absence de toute subvention publique, communale ou autre.
  • Intégration dans le paysage urbain.
  • Absence de minaret.

Cependant, une telle observance est loin d’être répandue au sein de l’État, comme le constate Jean-Frédéric Poisson lorsqu’il dénonce « l’erreur de la projection » :

« Cela consiste à regarder l’Islam comme une Église qui n’aurait pas la même foi, mais dont l’organisation serait comparable. Un socle modeste de connaissances précises suffit pourtant à identifier que cette vision ne repose sur rien. Idéalement, l’attitude convenable sur le plan politique comme sur le plan de la simple honnêteté intellectuelle devrait conduire à porter un regard différencié sur les religions : il est peu probable que ce sentiment habite soudainement nos représentants, ce qui n’empêche en rien de les y appeler » (L’Islam à la conquête de l’Occident, op. cit., p. 247).

Ce regard différencié sur les religions est d’autant plus justifié que, comme le note Rémi Brague,

« l’islam est à la fois une religion et un système juridique. La charia est décisive. Ce système de lois régit la totalité du comportement humain, y compris le religieux » (Le Figaro, 8 février 2018).

Pour sortir de cette impasse, le sociologue Philippe d’Iribarne explique qu’ « il est nécessaire de clarifier la limite entre ce qui, dans l’islam, relève réellement de la religion […] dont le respect s’impose en raison de la liberté de conscience, et ce qui relève au contraire d’un ordre social qu’il est légitime de combattre, tant celui-ci est ennemi des valeurs cardinales des sociétés occidentales : la liberté […], l’égalité entre hommes et femmes », la distinction entre les deux pouvoirs, spirituel et temporel (Le Figaro, 9 juin 2019).

Même en Pologne ! Un imam expose le programme totalitaire de l’islam !

Même en Pologne ! Un imam expose le programme totalitaire de l’islam !

L’Europe de  l’Est, dont le souvenir de l’agresssion par l’islam est récent   résiste !

N’oublions jamais qu’un tiers de l’Europe, l’Europe de l’Est justement, a vécu sous la botte du Coran et de la secte mahométane, pendant des siècles.

Aujourd’hui, elle résiste donc et c’est bien ce qui rend les musulmans désireux de l’envahir.

Notre ami Wojtek a traduit une vidéo d’un imam, s’exprimant en polonais, dont on appréciera la fourberie.

Antiislam

Je me suis mobilisé pour vous traduire , en substance, le discours d’un imam en Pologne.

Oui, cela se passe aussi en Pologne.

Ce discours est tenu en polonais, mais c’est toujours le même logiciel islamique implacable (peut être en plus subtil : c’est la « sagesse d’une étape transitoire » à la Lénine ?) .


Ma source est  YouTube (heureusement, cette conférence n’a pas été enlevée au motif qu’il s’agit d’un discours de haine, en effet, c’est plus soft, pour le moment, que le discours tenu en Angleterre ou à Lille) :

Voici donc, en substance, la teneur des propos de cet imam, d’après la vidéo:

« L’islam (je n’ai pas compris les noms qu’il cite) a toujours envoyé des ambassadeurs, des lettres adressées aux « autres »- il attendait, justement, leur réaction… parce que, en effet, nous avons une seule attente de la part de ces « autres » : liberté de parole !

Dès lors que tu me permets de m’installer sur ce (ton) territoire et te parler, je ne demande pas plus ! »

« Par exemple, ici, maintenant, en Europe, ils nous permettent de nous exprimer, ils nous donnent des stades (de sport), pour que nous puissions faire nos conférences etc. « (je zappe).

Contre qui je me bats ?

Contre ceux qui créent des entraves m’empêchant de m’adresser à la nation (peuple) alors que moi, je pense, j’ai quelque chose de beau à transmettre, j’aime toute l’humanité.

Ils ne sont pas obligés de l’adopter (mon message) , mais au moins, il faut qu’ils sachent que cela existe, que c’est beau, et c’est à eux de décider, il n’y a aucune contrainte en matière de religion. »

« Faites ce que vous voulez… mais écoute : non, finalement, tu n’es pas obligé de m’écouter, c’est au GOUVERNEMENT de me laisser la liberté de parole et d’être écouté, si ce n’est pas le cas, vous savez, nous avons une perspective basée sur des choses éternelles, nous ne voulons pas les voir brûler dans l’enfer, les autres confessions n’ont aucun intérêt pour nous, mais nous, nous avons une intention salvatrice… »

Je veux les conduire au paradis, parce que je les aime, c’est une voie de salut… sur Terre, et au Ciel, pour la civilisation et pour le pays.

[Suit l’histoire d’un pompier qui veut sauver des vies, mais il est bloqué sur la route – de « salut universel »- par quelqu’un- et ce pompier fait face au dilemme: l’écraser et sauver des gens ou s’arrêter, en permettant leur perdition? Alors, je vais l’écraser (dans l’hypothèse où je ne peux pas le contourner]. « Et finalement, toutes les batailles (de l’Islam) c’était un moindre mal, laisse-moi m’exprimer, je ne demande pas plus. »

(Je zappe).« Et je leur dis, en tant que celui qui est fort : je ne veux pas aller à une confrontation, je suis toujours dans une logique débonnaire, c’est (la violence) un ultime recours- faire un carnage… et de nouveau, une possibilité de pactiser- » tu me laisses agir?’ et moi, je vais te protéger. Qu’est ce que cela signifie? Moi, je suis fort, j’ai une armée… personne ne ne pourra te toucher »  (je zappe)

« Est-ce que cela est juste ?

Oui ! C’est un arrangement équitable.

Et l’impôt jizya ? Ecoute, je te protège avec mes moyens humains, n’exagère pas, j’ai investi dans tout cela…

il me faut une contrepartie de ta part.

Finalement, un musulman paye le gaz, contribue à l’armée et à la construction de ton pays, en bref, je construis ton pays et le protège, mais il faut un arrangement (jizya)

Mais même cette jizya est très faible comparée aux impôts, finalement, ton bilan est positif.

Non seulement, tu es protégé, mais en plus, tu paies moins d’impôts » [je zappe]

Et si cela ne marche pas, c’est la bataille, ultime recours.

Votre destin [celui des musulmans selon l’islam] , c’est livrer une bataille.

En matière d’apostasie : l’islam est clair et net : une personne née dans l’islam n’avait pas un choix, le fait de quitter l’islam,je le dirai même en arabe, n’est pas puni, mais être contre l’islam [en arabe], est puni.

Est-ce clair ? Il y a une différence : {il parle en arabe] sortir de l’islam ?

C’est ton choix.

En bref, dommage, je suis navré….

Selon le dire des musulmans : tu as perdu tout ce qui de plus beau ait pu arriver dans ta vie … bien sûr…

Mais ne les tuons pas comme les autres, [du moins] sur le champ, nous allons discuter, tendre la main, combien de temps?

il y a différentes écoles, 3 ans, 3 jours…Jusqu’à la mort la mort?

Peu importe, mais on lui donne une chance: pourquoi tu es contre l’islam ?

Vous avez compris ?

Le fait de quitter l’islam n’est pas un problème, être contre l’islam est décisif et clivant.

QUESTION DE LA SALLE (posée par une « sœur dans l’islam» ).

Peine de mort= quitter l’islam ?

Un tribunal peur imposer à quelqu’un de retourner à sa pratique religieuse ?

Réponse : 3 cas où la peine de mort s’applique en islam : « vie pour vie », adultère et personne qui est « à l’écart de la religion », et c’est là que nous parlons de ceux qui se mettent « en travers de l’islam » [citation en arabe].

Il y a différentes interprétations de cela….Quand nous étions plus jeunes, nous étions plus zélés…. ce qui au final risque de faire plus de mal que de bien…

Finalement, la mauvaise image de l’islam vient du fait de ceux des musulmans qui font des erreurs ou des musulmans agressifs ou inconscients, mais nous sommes aussi vulnérables [en tant que musulmans] et commettons des erreurs….

La règle est la suivante :

1/ le Coran ne prévoit pas de peine en cas d’apostasie

2/ Cette hadith ne dit pas que nous devons tuer tous ou les prendre en captivité… c’est seulement quand c’est justifié

(’można’ en polonais, « quand on peut » ?).

Mon commentaire : c’est un peu confus vers la fin, à propos de apostasie et de ceux qui sont contre l’islam.

Je retranscris ses propos un peu en vrac,dans leur forme primaire, telle qu’elle parvient à mes oreilles.

Les islamistes, passagers clandestins du progressisme

La stratégie perfide qui nous mène au clash

Scène de rue à Grigny en 2015 © JEROME MARS / JDD / SIPA Numéro de reportage : 00702765_000013

Le plan stratégique des islamistes consiste à évoluer dans l’ombre des progressistes. Objectif: prendre le contrôle des musulmans du pays. Analyse.


La France accueille cinq ou six millions de musulmans. Prendre le contrôle de cette population est essentiel pour les islamistes et ils ont un plan pour y parvenir. En douter serait sous-estimer leur intelligence et leur capacité à mettre en œuvre une stratégie de long terme.

A lire aussi : Grenoble: le burkini contre la République

Le plan stratégique des islamistes consiste à évoluer dans l’ombre des progressistes. Ces derniers ouvrent le chemin tel un char qui avance dans une ville dévastée nommée civilisation française. Le char repousse les attaques des résistants à coups de canon et brûle tout ce qui tient encore debout, vestiges insupportables d’un monde qui doit disparaître. La poussière soulevée après chaque détonation couvre les silhouettes de fantassins qui marchent au rythme du blindé, ce sont les islamistes, une troupe bigarrée où se mêlent les insignes et les uniformes : salafistes, djihadistes, frères musulmans. Ce désordre n’empêche en rien la formation d’un front uni que peu d’entre nous perçoivent, les yeux fixés sur le char et les oreilles bouchées par le bruit des explosions.

Un pays privé de sa jeunesse est un pays à genoux : une terre à prendre.

La France: une terre à prendre

Passagers clandestins du progressisme, les islamistes se laissent porter par la vague. Le jour venu, ils se retourneront contre le char et ses occupants. Bien malin qui dira quand ce jour adviendra.

Du même auteur : Le progressisme n’en a plus pour longtemps…

Les islamistes mènent une guerre asymétrique, ils s’en prennent au « climat » général de la société qu’ils veulent modifier et non aux forces de l’ordre en particulier. Ils savent qu’ils seront écrasés par les policiers et les gendarmes s’ils s’avisent de prendre les armes pour de bon. Leur stratégie est tout aussi brillante que perfide : elle consiste à démobiliser la jeunesse française en la privant de l’esprit guerrier et de l’estime de soi. Un pays privé de sa jeunesse est un pays à genoux : une terre à prendre. Les jeunes détiennent le monopole de la violence spontanée, cruelle et facile à mettre en œuvre. Toutes les armées du monde le savent.

Culte du pacifisme et «pas d’amalgame»

La jeunesse française, quand elle est bien commandée, est capable de « mettre une raclée » aux djihadistes les plus aguerris au cœur du Sahel ou du Levant. L’islamisme n’aime pas la jeunesse version Arnaud Beltrame. Il lui préfère la jeunesse qui rigole et qui ricane des malheurs de la France. Il aime le rap quand il invite à l’inceste (nique ta mère) ou à brûler le drapeau bleu blanc rouge (nique la France). Il tolère le dealer qui empoisonne les âmes et les muscles de ceux qui sont en âge de changer le monde par la force.

A lire aussi : Arnaud Beltrame, la France qui résiste

L’islamisme n’a pas peur de la bourgeoisie, il la méprise car il regarde ses chaînes de télévision et mesure le désarmement moral promu par ses affidés : haine de soi, érotisation permanente du réel, bannissement de la punition, culte béat du pacifisme et de la repentance etc. Il se sert d’elle comme d’une grande machine à déradicaliser la société, un mécanisme implacable qui bannit la violence défensive et tolère celle qui vient d’autrui. C’est ainsi qu’après chaque attentat, les Français posent des fleurs sur les lieux du massacre et chantent en cœur « pas d’amalgame ». Toute attaque donne lieu à une cérémonie de « déradicalisation » collective démultipliée par les médias et les leaders d’opinion. L’essentiel est de s’injecter ensemble une dose de repentance, de bonne foi (« ne pas stigmatiser ») et de haine de soi (« l’ennemi c’est l’extrême-droite »).

Outrages répétés à l’Etat

L’usage du terrorisme s’inscrit dans la même logique : atténuer voire annuler les défenses naturelles de la société. Avec Charlie Hebdo, ce sont les journalistes, et plus généralement les intellectuels et les éditeurs, qui ont été condamnés au silence. Personne n’a envie de parler d’islam à moins de raconter des platitudes. L’assassinat du gardien de la paix Ahmed Merabet a humilié la police, l’égorgement d’Arnaud Beltrame a montré à tous que même les militaires ne sont pas tout puissants face à l’islamisme. La majesté de l’Etat qui constitue un attribut essentiel de sa puissance a été outragée.

A lire aussi : Richard Malka, l’avocat des causes laïques désespérées

Les massacres commis au Bataclan et à Nice visaient à créer des troubles intercommunautaires. Ils n’ont pas eu lieu et c’est tout à l’honneur de la France. Toutefois, l’attractivité de l’islamisme semble avoir augmenté depuis. La violence est un langage puissant et mystérieux. L’horreur pour la majorité peut représenter un appel ou une injonction à agir pour une petite minorité. Le sang cause le dégoût chez les uns et met en œuvre des énergies insoupçonnées chez les autres. Le mal-nommé Etat Islamique l’a parfaitement compris : quelques vidéos de décapitation lui ont permis d’attirer des milliers d’Européens au Levant en un temps record, ils ont laissé derrière eux le confort de l’Etat-Providence pour se jeter dans la gueule du loup à cause d’une vidéo de décapitation. La violence a souvent le dernier mot.

Renvoyer le peuple historique dans les provinces

Le deuxième volet du plan stratégique de l’islamisme est la prise en main totale des musulmans de France. Cette opération de longue haleine est une co-production signée par les progressistes et les islamistes. Les uns croient bien faire, les autres appliquent un plan bien huilé et se mettent en ordre de bataille pour récupérer la mise le moment venu.

La « mise à jour » de l’Islam subsaharien, discret et pacifiste, serait une véritable catastrophe pour la France

Pour islamiser les banlieues, il faut en retirer d’urgence tous les « petits blancs ».  En effet, le Français de souche qui vit dans les « quartiers », au contact des immigrés, fait partie des populations les moins xénophobes du monde. Son mode de vie est un démenti cuisant aux thèse victimaires des islamistes, il offre une chance réelle pour l’intégrationdes nouveaux venus (un gros mot par les temps qui courent). Tant que les immigrés pourront fréquenter le PMU de Jacky et jouer le foot le dimanche avec Marcel ou Manu, ils auront une échappatoire. Le rêve de l’islamiste est de voir « les petites gens » disparaître dans les profondeurs des provinces françaises.

Territoires perdus

Le délinquant est investi de la mission de « nettoyer » les lieux de vie de leurs habitants indésirables. Les islamistes, qui méprisent son style de vie décadent, le laissent faire car le délinquant est utile. Et les progressistes le couvrent de toutes les attentions car il est un « damné de la terre » qui mérite toutes les circonstances atténuantes.

A lire aussi : Banlieue lyonnaise: il court, il court le communautarisme islamique

Et si les « petits blancs » (aussi appelés beaufs par les progressistes) décident de rester dans leurs HLM, ils doivent être décrédibilisés et condamnés au silence parce qu’ils sont descendants de pétainistes, de colonialistes et d’esclavagistes. Ils doivent être suffisamment « apprivoisés » pour accepter les prières de rue et la loi des grands frères. Ils doivent accepter sans rechigner la disparition du postier, du médecin ou même du policier.

Les islamistes jouent gros dans les « quartiers » car ils aspirent non seulement à prendre le contrôle des maghrébins mais aussi des subsahariens. Si les Français de souche sont décrédibilisés voire mis à la porte des banlieues, les jeunes d’origine subsaharienne seront des proies faciles pour les islamistes. La « mise à jour » de l’Islam subsaharien, discret et pacifiste, serait une véritable catastrophe pour la France.

Des partis politiques musulmans?

Bientôt, des partis musulmans feront leur apparition. Ils s’empareront du butin électoral jusqu’à présent aux mains de la gauche. Viendra alors le moment du bras de fer qui se déroulera au sein même du système politique et non en-dehors de lui comme aujourd’hui. Il y aura les conciliateurs face aux sceptiques et autres résistants.  Et au rythme où vont les choses, les conciliateurs seront plus nombreux et auront le dernier mot : « c’est soit ça ou la guerre civile… »

La mission de la droite, si un jour elle effectue sa refondation, est de sauver les progressistes d’eux-mêmes. Pour cela, il faudrait leur disputer le monopole du changement, devenir la véritable force révolutionnaire, celle qui conduira la civilisation française vers de nouveaux rivages. La droite comme force de changement et non de réaction ou de conservatisme.

La mission de la droite

La France a changé, elle est multiethnique et musulmane par plus d’un aspect. Il est temps d’en prendre compte, même à droite. L’enjeu est de reprendre les commandes d’un bolide infernal qui roule droit vers le mur. Nous y sommes tous embarqués, malgré nous, quelles que soient nos opinions politiques. La mission de la droite est d’effectuer un atterrissage en douceur qui soit digne de la France et de ses valeurs républicaines. Telle est la responsabilité historique de la génération actuelle.

A Amsterdam, l’imam dit aux citoyens qui se plaignent
des appels à la prière: « il faut vous y habituer »

Le conseil d’administration d’une mosquée d’Amsterdam a fait une réponse simple à ceux de ses voisins qui se plaignent que leurs appels à la prière sont trop fort : « il va falloir s’y habituer ».

Les habitants des environs de la mosquée de Taibah, qui se trouve dans le quartier Zuidoost d’Amsterdam, près de la station de métro Kraaiennest, se plaignent que les appels à la prière qu’elle émet quotidiennement sont trop forts. 

La loi islamique exige que les musulmans prient cinq fois par jour, et la mosquée de Taibah a diffusé ces cinq prières quotidiennes sur ses haut-parleurs extérieurs pour marquer le mois sacré du Ramadan, qui a commencé le 23 avril.

Le conseil d’administration de la mosquée a confirmé qu’elle avait installé un nouveau système de haut-parleurs pour diffuser les appels avant le Ramadan. Les appels sont diffusés cinq fois par jour pendant le Ramadan en raison du coronavirus de Wuhan, qui empêche les fidèles de venir prier à la mosquée.

« Le son est si fort qu’il peut être entendu dans tout le quartier et même dans les zones environnantes », s’est plaint un résident local, selon un reportage de la chaîne de télévision AT5 d’Amsterdam.

Alors que la police locale confirme avoir reçu de nombreuses plaintes concernant le volume de ses appels, le conseil d’administration de la mosquée a rejeté l’accusation. Ils affirment que le volume des appels a déjà été réduit en réponse aux plaintes, mais ils refusent de le baisser davantage. 

Le conseil a également souligné que les appels à la prière sont autorisés par la loi néerlandaise, et que leurs voisins n’ont aucun fondement juridique pour leurs objections.

« Le voisinage doit s’habituer », a déclaré le conseil d’administration de la mosquée dans un communiqué.

La police du Zuidoost a déclaré qu’elle allait s’entretenir avec l’administration de la mosquée.

Les appels islamiques à la prière sont considérés comme une nuisance dans de nombreux Etats d’Europe occidentale qui ont une importante population musulmane.  Au début de ce mois, la section locale du groupe identitaire paneuropéen anti-immigration Generation Identity a organisé une manifestation contre une mosquée à Aarhus, au Danemark, en raison de ses appels à la prière excessivement forts. Mais la partie est mal engagée : les dirigeants européens ne freinent pas l’immigration africaine, bien au contraire, et les Européens ont baissé les bras et ne font plus assez d’enfants. Et il est bien possible que dans un futur pas trop lointain, les Européens « doivent s’y habituer », car les musulmans réclament toujours plus, et ils ne tarderont pas à exiger – et obtenir – de pouvoir diffuser par haut-parleurs les cinq appels à la prière quotidiens. Cela se fera comme le reste : par petits pas.

Français, vous reprendrez bien une louche
de jihadisme?

De la récidive des fous d’Allah

Abdelhamid Abaaoud, le terroriste derrière les attentats de novembre 2015 à Paris, mort à Saint-Denis

Les fous d’Allah ne sont pas des détenus ordinaires. Parier sur leur réhabilitation après incarcération est notre folie à nous.


Le taux de récidive est extrêmement élevé chez les jihadistes. Même les jihadistes qui ne récidivent pas au sens strict, ne renient pas leur idéologie (ce qu’a aussi établi David Thompson dans Les Revenants), et d’évoquer la sauvagerie toute particulière de l’Etat Islamique et de ses affidés, plus terrible encore que ce qui était la norme au temps où Al Qaeda était la référence. Les jihadistes actuellement emprisonnés et qui sortiront dans les années à venir sont encore pires. Rien de tout ceci ne doit nous surprendre. On le sait, les jihadistes ne sont pas de simples délinquants qui utiliseraient l’idéologie comme prétexte : les risques qu’ils prennent imposent au minimum d’écouter sérieusement ce qu’ils disent lorsqu’ils parlent de leur propre combat.

J’aime la mort comme vous aimez la vie

Il faut rappeler le cas emblématique de Mohamed Merah, que beaucoup ont présenté à tort comme une simple « racaille de cité. » Après avoir commis ses meurtres, dont ceux particulièrement abjects des enfants de l’école Ozar Hattorah, il a eu de longs échanges avec le RAID, dont les négociateurs espéraient initialement pouvoir l’amener à se rendre. Lors de ces discussions, il leur a notamment affirmé : « j’aime la mort comme vous, vous aimez la vie. » Étonnamment, peu de gens ont pris la peine de réfléchir à la portée de cette phrase, qui fait directement référence à une figure majeure de la « geste héroïque » des premiers temps de l’islam : Khalid ibn al-Walid.

D’après la tradition musulmane elle-même, ce chef de guerre hors du commun était surnommé « le glaive dégainé d’Allah » par le prophète Mohammed en personne. En 633, avant la bataille des Chaînes qu’il livra contre les Perses, il fit parvenir au général ennemi un message disant : « vous avez le choix entre la conversion (à l’islam), la soumission et la mort, car j’arrive avec des hommes qui aiment la mort comme vous vous aimez la vie. » La déclaration de Merah, qui à ce moment avait choisi de mourir les armes à la main, n’était pas une provocation de petite frappe mais la revendication assumée d’une filiation « glorieuse », d’une continuité à travers les siècles. Et des gauchistes trouvent que cette secte d’amour et de paix est merveilleuse.

Changeons notre approche

Gabriel Martinez-Gros l’a clairement montré dans un brillant ouvrage auquel j’ai déjà plus d’une fois fait référence, Fascination du Djihad, fureurs islamistes et défaite de la paix : les jihadistes se voient comme une élite guerrière en rupture avec la morale pusillanime des masses. Dans leur esprit, ils sont en quelque sorte les « chevaliers d’Allah », élus par le Créateur et Seigneur de l’Univers. Qu’ils ne soient en réalité qu’une sinistre imitation, une ombre grinçante de ce que furent les véritables fraternités guerrières, des chevaliers aux samouraïs, ne change pas ce qu’ils se raccontent sur eux-mêmes. Au lieu de les traiter comme de simples délinquants, nous gagnerions à admettre la réalité : ils ont fait consciemment le choix d’être nos ennemis mortels, et d’œuvrer à la destruction de notre civilisation pour la remplacer par un totalitarisme monstrueux.

Car les jihadistes ne sont pas des nihilistes, mais des utopistes. Ils servent un idéal – viscéralement pervers – qui est celui de l’islam théocratique. Leur mort telle qu’ils l’envisagent n’est pas une plongée dans le néant, mais une communion à l’absolu. Leur projet est simultanément simple, voire simpliste, et démesuré : ils veulent le royaume de Dieu sur terre. C’est un exemple presque caricatural d’hubris, cette arrogance sans limite que dénonçaient les Grecs. Les jihadistes, et plus généralement ceux qui partagent leur idéologie, sont dans une très large mesure semblables aux foules de l’Allemagne nazie dont C.G. Jung disait en avril 1939 : « ils sont tous possédés par un dieu barbare ». Dans un pays islamiste (et pas seulement musulman) les choses sont évidemment différentes, puisque cette idéologie y est la norme, mais en Occident ceux qui œuvrent activement au service de l’islam théocratique (que ce soit par la violence, par l’influence culturelle, financière ou médiatique, par le militantisme, par l’entrisme politique, par le « jihad judiciaire », etc) ne sont absolument pas de simples « rouages » pris dans ce que Hannah Arendt appelait la « banalité du mal ». Il faut plutôt voir en eux l’équivalent de ces dignitaires SS qui communiaient activement au mysticisme malfaisant d’Heinrich Himmler dont Wewelsburg était le centre. Ce n’est pas le désir du néant qui les pousse, mais l’exaltation de se sentir habités par la présence agissante du dieu qu’ils ont choisi de servir. La jouissance de devenir les instruments vivants et les réceptacles terrestres de sa volonté, la pure extase de ne plus faire qu’un avec elle. Mohammed Merah n’a pas seulement assassiné ses victimes : elles étaient des sacrifices humains qu’il offrait au dieu dont il était devenu à son tour « le glaive dégainé ».

Chimérique déradicalisation

Souvenons-nous de ce qu’écrivait Voltaire au sujet d’autres fanatiques religieux : « Ces gens-là sont persuadés que l’esprit saint qui les pénètre est au-dessus des lois, que leur enthousiasme est la seule loi qu’ils doivent entendre. Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, et qui, en conséquence, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ? »

Comment imaginer que les tentatives de « déradicalisation » qui furent à la mode aient pu avoir le moindre effet ? Lorsqu’un jeune en quête d’absolu s’enivre presque quotidiennement de la conviction d’être le bras armé d’un dieu, lui demander s’il ne préférerait pas plutôt faire des stages de sport ou devenir employé de bureau, ou penser lui faire peur en le menaçant de quelques années de prison, n’a rigoureusement aucun sens.

On ne peut éventuellement le détourner de son idéal qu’en lui proposant un autre idéal, à condition que cet autre idéal puisse lui aussi susciter l’exaltation, que ce soit donc un idéal qui mérite d’être défendu. Plus, même : qui mérite que l’on se batte pour le défendre.

N’oublions pas qu’aux yeux des jihadistes et de leurs compagnons de route idéologiques, notre tolérance n’est qu’un refus d’assumer nos valeurs, et ils y voient la preuve que ces valeurs ne valent rien : elles ne valent pas la peine qu’ils y croient, si même nous qui en faisons la promotion nous montrons par notre attitude qu’elles ne valent pas la peine que nous nous battions pour les défendre.

Penser à notre salut d’abord

Sans doute certains jihadistes peuvent-ils être sauvés, mais posons-nous la question : combien de nazis convaincus ont-ils été « réinsérés » ? Certains adeptes de l’islam théocratique peuvent être accessibles à des sursauts de lucidité sur la monstruosité qu’ils servent, accessibles à la raison, touchés par un sursaut de sens moral, frappés par l’amour qu’ils éprouveront pour une personne plus importante pour eux que la doctrine (mais combien sont prêts à sacrifier leurs propres enfants pour la cause ?), confrontés à la terreur, à l’humiliation de la défaite, à une détermination plus grande que la leur. Il leur faudra alors surmonter la culpabilité, la peur instillée en eux depuis longtemps (peur du regard des autres, de la colère divine, de l’enfer), et redonner un sens à leur existence. Certains l’ont déjà fait.

Mais il est probable que dans la grande majorité des cas leur salut relève de rien de moins que d’un miracle, que compter dessus soit collectivement suicidaire, irresponsable au vu des risques, et même criminel vis-à-vis des générations futures qui auront à subir leur totalitarisme si nous les laissons faire. Il nous faut renoncer aux illusions réconfortantes et réapprendre à regarder la vérité en face : bien souvent, ceux qui ont choisi de vouer leur vie à un dieu-tyran et de nous combattre jusqu’à la mort ont tout simplement choisi, réellement, de vouer leur vie à un dieu-tyran et de nous combattre jusqu’à la mort. Puisse-t-il s’agir de la leur.

60 % des vétérans « français » du djihad ont récidivé à leur retour, selon une étude

Exclusif - Djihadistes français: "Notre objectif est de les tuer"

On ne peut pas dire que l’Etat français, qui non seulement accueille les djihadistes mais se bat pour les rapatrier avec leur famille quand ils sont retenus à l’étranger, n’aura pas été prévenu !

« Selon une enquête du Centre d’analyse du terrorisme (CAT) sur la base de statistiques judiciaires, quelque 60 % des Français partis faire le djihad entre 1986 et 2011 en Afghanistan, Bosnie ou Irak, ont récidivé à leur retour.

Publiée par le journal Le Figaro et dont l’AFP a obtenu une copie, cette étude démontre que six « revenants » sur dix « ont été condamnés en France ou à l’étranger postérieurement à leur retour pour des infractions terroristes distinctes de leur seul séjour sur zone ». Ces infractions vont de l’attentat au projet d’attentat, en passant par le soutien logistique ou financier à un réseau terroriste et le séjour sur un autre théâtre d’opérations.

La contribution du CAT a été fournie au Sénat dans le cadre de l’examen de la proposition de loi instaurant des mesures de sûreté à l’encontre des auteurs d’infractions terroristes. Elle documente un total de 166 djihadistes partis en Afghanistan (90 entre 1986 et 2011), en Bosnie (60 entre 1992 et 1995) et 16 en Irak (entre 2003 et 2006), dont 150 ont survécu. Les pourcentages de ce que le CAT appelle non pas la récidive mais le « réengagement » atteignent des sommets : 100 % pour les « Irakiens », 72 % pour les « Afghans » et 39 % pour les « Bosniaques ».

Les Français partis rejoindre le groupe État islamique en Irak et en Syrie, nombreux dans la période du califat (2014-2019), et qui dominent les débats publics aujourd’hui ne sont pas pris en compte. Aucune étude globale n’existe à ce jour sur leur cas, fait ainsi valoir le CAT, qui souligne l’absence de recul historique.

« Le caractère récent des filières djihadistes syro-irakiennes et de leur traitement judiciaire (près de 600 personnes jugées depuis 2014, dont la majorité est encore en détention) ne permet pas de porter une appréciation pertinente sur le risque de récidive de la part de ces personnes », selon le document. »

La « grande » faculté musulmane Al-Azhar enseigne le cannibalisme


La « grande » faculté musulmane Al-Azhar enseigne  le cannibalisme

.

Hier,  nous relations comment un génocideur  musulman des premiers temps de l’islam -dont plusieurs mosquées « françaises » portent le nom- pratiquait aussi le cannibalisme:

On en apprend  tous les jours sur les horreurs de la « religion » musulmane.

Voici, en effet, que notre commentateur  « Péplum » nous indique une vidéo qui montre que la faculté  égyptienne Al-Azhar (faculté que les musulmans présentent comme la « Sorbonne » de tout le monde islamique) enseigne  la pratique du cannibalisme.

Nous sommes là en 2016.

Qu’enseigne aussi la « prestigieuse »  faculté wahhabite  de Médine, où ont été formés des gens, des « Français » parait-il,  comme Eric Younous ?

On peut légitimement trembler …


Une pépinière d’imams aux prises avec la justice

Les centres islamiques romands se félicitent au vu et au su de tous de leurs liens avec les deux « Instituts des sciences humaines »  de France.

Imams_Instituts.jpg

L’imam Samir Jelassi, grande figure de l’islam du Tessin, signale avec fierté qu’il a été formé à «L’institut des sciences humaines de Château-Chinon» petit frère de celui de Paris. Mohamed Karmous en a été le trésorier. Nadia Karmous convie ses adhérents à des séminaires organisés par ces établissements. L’Association culturelle des musulmans de Neuchâtel fait appel à «d’éminents professeurs» de cette fabrique de Frères musulmans. Le CCML de Lausanne idem. 

L’idéologie des Frères musulmans est présente dans tous les grandes associations de Suisse romande. Une réalité qui n’apparaît jamais dans nos médias et que les autorités ne veulent surtout pas voir… Malgré tous mes efforts.

Ci-dessous, le texte de « La Lettre Patriote ».

L’école des imams du 93 dans le collimateur de la Justice

« Sous le très neutre nom d’ « Institut européen des sciences humaines de Saint-Denis » se cache en fait une école de formation des imams.

Environ 1500 étudiants passent chaque année dans cet établissement supérieur privé qui bénéficie «d’une reconnaissance académique délivrée par le Rectorat de Créteil» et déploie des partenariats avec des universités.

l’Institut, défavorablement connu des services de renseignement pour prôner un islam radical, est visé par une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Bobigny pour abus de confiance, complicité et recels de ce délit. Les investigations ont été confiées à la brigade financière de la police judiciaire parisienne.

Toujours selon Le Parisien, la justice s’intéresse notamment aux sources de financement qui ont permis la réalisation discrète, en 2018, d’une résidence de 26 logements étudiant à La Courneuve pour un montant de 2 millions d’euros. 

Les enquêteurs s’intéressent aussi au train de vie des dirigeants dont les comptes bancaires ne connaîtraient que peu d’opérations. La brigade financière cherche à vérifier si une partie des bénéfices des dons destinés au fonctionnement de l’institut n’aurait pas été détournée à des fins privées.

Cette école, issue des Frères musulmans, pose un problème que l’exécutif tente de résoudre par tous les angles possibles. N’oublions pas que quelques sanguinaires djihadistes font partie des anciens élèves…

COMMENTAIRES

  • Je pense qu’il faut rester vigilant , l’islam fait de l’entrisme un peu partout. Nous sommes en Occident et non dans un pays arabo-musulman ni musulman non arabe. Un imam, doit comme un prêtre , un pasteur ou un rabbin , avoir un cursus universitaire en plus de son diplôme théologique. 
    D’autant qu’une grande majorité des « imams sunnites  » est autoproclamée par un quorum de quelques personne achetées. Maîtrisant mal la langue du pays, tout en ignorant ses traditions et ses valeurs. J’ai le souvenir d’un  » imam  » expulsé de France pour sa violence et ses divagations coraniques . Une fois en Algérie, car celui-là était un algérien , le ministre des Affaires religieuses de ce pays , l’a prié de changer de métier. Ce qui montre le laxisme et l’aveuglement de nos dirigeants.
  • Les djihadistes sont déjà solidement implantés chez nous, en particulier en Suisse romande. Le fait qu’une fabrique de propagandistes djihadistes soit sous enquête en France ne changera rien au soutien aveugle que nos autorités apportent à ces destructeurs de la civilisation occidentale et de nos valeurs démocratiques.

Un imam avait décidé d’épouser une ado de 15 ans
comme neuvième épouse

Les tentatives d’un ecclésiastique islamique identifié comme Alhaji Yusuf Lateef d’épouser une lycéenne de 16 ans comme sa neuvième épouse ont failli aboutir.

SaharaReporters a découvert que Lateef avait fait des avances à la famille de l’adolescente en 2019, alors qu’elle avait 15 ans, et avait fait pression sur eux pour qu’ils acceptent de leur donner l’adolescente en mariage.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. 

Après avoir obtenu l’acceptation de la famille, l’imam avait fixé le 16 avril 2020 pour la cérémonie de mariage.

Malgré les protestations de l’adolescente, ses parents l’ont forcée à accepter la demande en mariage.

Mais la jeune fille a disparu du domicile de ses parents après que les plans pour la célébration du mariage aient été mis en place. L’adolescente s’est enfuie le jour fixé pour le mariage, avec le soutien de son frère, pour se rendre à Akure, la capitale de l’État, et s’est réfugiée au ministère des Affaires féminines et du développement social de l’État d’Ondo, au Nigéria.

The Nation a appris (1) qu’après des enquêtes préliminaires, le ministère a immédiatement invité Alhaji Lateef et les parents de la jeune fille pour un interrogatoire.

Ils ont ensuite été présentés devant un tribunal de famille pour avoir enfreint la partie 3 de la loi de 2007 sur les droits de l’enfant de l’État d’Ondo.

En utilisant le mécanisme alternatif de résolution des conflits, le tribunal de famille a statué et ordonné que la jeune fille soit rendue à ses parents sans aucun mariage, ajoutant que son éducation devait se poursuivre.

Le tribunal a également décidé qu’Alhaji Lateef devait signer un engagement à ne pas s’approcher de la jeune fille et à veiller à ce qu’elle ne subisse aucun préjudice.

Réagissant à cette évolution, Mme Titilola Adeyemi, commissaire chargée des Affaires féminines et du développement social, a condamné l’action des parents et du clerc qui ont tenté de la marier de force.

« Forcer l’adolescente à se marier revient à lui refuser un avenir et une éducation » a déclaré Adeyemi. 

« Nous sommes ravis que l’affaire ait pris cette tournure. Ce sera un avertissement pour tout le monde que c’est non au mariage des enfants dans l’État d’Ondo. Le mariage d’enfants, c’est refuser à un enfant son avenir. Nous devons nous assurer que nous travaillons pour que l’enfant se réalise ».

Imam c’est un bon job pour de faire de ma meuf… de la meuf un peu crade, pas éduqué et illettrée… mais soumise et prisonnière d’une secte qui encourage l’esclavagisme. Et des gauchistes en mal de haine de soi trouve cela fun !

“Un imam avait décidé d’épouser une ado de 15 ans comme neuvième épouse”

  1. PHIPHI dit :nous compatissons à ce drame, mais les violences extrême que subissent les Françaises et en même temps les Français sont très rarement mentionnés.
    Un désintérêt regrettable, car avant de pouvoir s’occuper des autres il faut etre en etat de le faire
    Les agressions haineuses et leucophobes contre les Français et en même temps les Français sont pourtant extrêmement nombreuses.
    il y a des knoll mais combien de Marie Hélène, Sylvie, Marion, Marie Loraine,RÉPONDRE
    1. Alice dit :Je n’aurais pas mieux dit. Merci.RÉPONDRE
      1. Serge dit :Alhaji Yusuf Lateef cet imam auto-proclamé a vraiment la queue connectée au cerveau, on sait lequel des deux dirige l’autre.RÉPONDRE
        1. Tabounante dit :Et pourtant dans l islam , il faut le consentement des autres femmes , des 08 autres. Les a t on consultées ? Helas les lois , coraniques ne s appliquent ni aux riches , ni aux supposés gardiens de la foi. Et cela ne veut pas dire que je cautionne la polygamie et encore moins le mariage sans consentement et surtout celui des enfants. C est juste une anecdote pour souligner l hypocrisie des imams tels que celui ci.RÉPONDRE
    2. Rico dit :@ PhiphiCette question, posez-la à vos médias, à vos politiques et à ceux qui votent pour eux. Le Crif, BHL, le Mossad, DSK et Michel Boujenah ne peuvent pas être responsables de tout.RÉPONDRE
    3. LAUTARD dit :Bonjour, Je suis entièrement satisfait de lire aujourd’hui qu’il y à enfin des gents extérieur de France; d’apercevoir que nous sommes maintenu par une certaine Dictature latente de la part de nos dirigeants actuel, ceci au détriment de cette nouvelle classe, auquel la moindre parole émise de notre part sera considérer : d’Homophobe, de Racisme et autres noms d’oiseaux, à fin de soustraire toute phrase de pensée d’un état réel !! de cette FRANCE d’aujourd’hui. Merci de m’avoir lu, ainsi de cet excellent commentaire. Bien Cordialement, C.L.

« Les Frères musulmans sont un danger
pour nos valeurs de démocratie, de liberté, d’égalité et de fraternité »

Voici la déclaration que Damien Rieu a faite devant la cour d’appel de Poitiers, lors de son procès en appel, le 20 mai 2020.

« Je vous remercie de m’accorder un temps de parole. Je voudrais tout d’abord vous dire toute ma fierté d’être renvoyé devant la cour par les islamistes de l’UOIF pour avoir participé à l’occupation pacifique du toit du chantier de l’une de leur mosquées, le 20 octobre 2012.

Si j’ai choisi de me contenter d’une déclaration, ce n’est pas par irrespect à l’égard de la cour, mais parce que je considère, d’une part, que les explications qui vont suivre se suffisent à elles-mêmes et, d’autre part, parce que la place de l’accusé serait plus justement occupée par M. Boubaker El Hadj Amor, imam radical de cette grande mosquée UOIF de Poitiers financée par le Qatar.

Qu’est-ce que l’UOIF ? C’est la branche française des « Frères musulmans » en France, une organisation classée comme terroriste et interdite dans de nombreux pays, dont la devise est « Allah est notre objectif, le prophète notre chef, le Coran notre loi, le djihad notre voie, la mort sur la voie d’Allah notre plus cher espoir ».
Boubaker El Hadj Amor en est le vice-président et ancien trésorier.
Il est également le directeur de l’IESH, un sulfureux institut de formation des imams qui a reçu le Cheikh Youssef al-Qaradâwî, un dangereux prédicateur islamiste recherché par INTERPOL et, désormais, interdit de séjour aux USA, au Royaume-Uni et en France.

Pour bien situer, Youssef al-Qaradâwî légitime les attentats-suicides, la mise à mort des juifs, la violence contre les femmes et les homosexuels qu’il propose de « jeter du haut des immeubles ou d’immoler ». Ce sympathique prédicateur a, entre autres, participé au financement d’Al-Qaïda et une note des renseignements intérieurs français précise également que son intermédiaire, M. Ahmad El Hammadi, a transmis la somme d’un demi-million d’euros en espèces à l’IESH dont M. El Hadj Amor est donc le directeur. Informations qu’on peut aisément retrouver dans le documentaire Guerre d’influence sur l’islam d’Europediffusé pas plus tard qu’hier soir sur LCP.
Mais ce n’est pas tout. De grands noms du terrorisme islamique ont suivi les formations IESH de M. Boubaker El Hadj Amor. Je citerai, par exemple, le djihadiste Thomas Barnouin, aujourd’hui derrière les barreaux, ou la terroriste Inès Madani, qui voulait faire exploser Notre-Dame de Paris, ou encore Noureddine Benyatto, qui a été incité à partir au djihad en Syrie par un professeur de l’IESH de Château-Chinon, si l’on en croit le Centre d’analyse du terrorisme.
Cela fait beaucoup, non ?
Eh bien, ce n’est pas tout.
Que dire de ces photos extraites de la page Facebook de la mosquée de Poitiers, où nous pouvons voir des fillettes de six ans en hijab ?
Et ces publicités de conférences avec le prédicateur Hani Ramadan qui explique que la lapidation est une purification et vient de faire polémique en racontant que le coronavirus est le fait des hommes qui se « livrent à la fornication et l’adultère, ce qui déclenche des maladies et des épidémies nouvelles ». Ou encore cette invitation à une conférence Hassan Iquioussen, décrite par le journal L’Humanité comme le prédicateur (je cite) « de la haine antijuive » et réclame « 12 balles dans la peau » pour les apostats. Ou encore Tareq Oubrou, qui a défendu le califat et a fêté les attentats du 11 septembre, selon son ancien disciple Omar Djelil.

Alors ne vous laissez pas avoir par l’habile vernis de tolérance utilisé par Boubaker El Hadj Amor pour cacher sa vraie nature. En langue islamique, on appelle cela la takya, la dissimulation.
Ne soyons pas naïfs. Oui, la mosquée de Poitiers est radicale, oui, M. Boubaker El Hadj Amor est un islamiste qui fait la promotion d’autres islamistes, oui, son institut de formation est un nid à djihadistes, oui, les Frères musulmans sont un danger pour nos valeurs de démocratie, de liberté, d’égalité et de fraternité. Alors, certes, il ne coupera pas les têtes comme certains de ses élèves de l’IESH. Mais il est ici pour couper les langues en instrumentalisant la Justice, en essayant de se faire passer pour victime et en réclamant une sévère punition pour les 73 gamins qui ont osé déployer une banderole appelant à un référendum citoyen sur le toit d’un chantier.

Maintenant que nous savons qui est qui, je souhaite revenir sur les faits qui me sont reprochés.
Après huit ans, il n’en reste que deux.
Tout d’abord les dégradations. On nous reproche d’avoir dégradé des tapis de prière. Aussi, je demande aux plaignants de nous expliquer : que faisaient des tapis de prière sur ce chantier ? Ce chantier était-il utilisé comme une salle de prière annexe en toute illégalité ?
Je tiens également à rappeler que ces tapis n’ont, d’ailleurs, ni été volés ni dégradés : ils ont simplement été déplacés et ont pris l’eau, car il pleuvait, ce 20 octobre 2012, à Poitiers. L’eau n’ayant pas la propriété de dissoudre les tapis, ils ne sont en rien dégradés une fois qu’ils ont séché. M. Boubaker El Hadj Amor a si peu à nous reprocher qu’il est obligé d’inventer des dégradations. Je ne parlerai même pas des fameux pics anti-pigeons qui sont tombés du toit, on nage dans le ridicule.

Ensuite, concernant les faits d’incitation à la haine, on nous reproche notamment d’avoir scandé le nom d’un personnage emblématique de l’Histoire de France.
Faut-il le retirer des livres d’Histoire au nom du politiquement correct et interdire aux Français de prononcer son nom ?
Vous en déciderez. Je tiens néanmoins à souligner que le premier à avoir inscrit la mosquée de Poitiers dans cette dimension historique, c’est Boubakeur El Adj Amor, qui le revendique lui-même : il a nommé cette mosquée « Balat al-Chouhada » c’est-à-dire « Pavés des martyrs », en hommage aux conquérants musulmans tombés en 732, s’inscrivant de facto en confrontation avec notre récit national français, dans un esprit de revanche qu’il veut inculquer aux musulmans de Poitiers. L’enquête d’Arte sur le financement de l’islamisme par le Qatar, diffusée en septembre dernier, révélera aux yeux des Français le vrai visage de ce projet islamique. Pour les islamistes, la revanche historique sur Charles Martel s’inscrit sur la même ligne que la revanche punitive sur Charlie Hebdo.
Je rappelle, enfin, que cette occupation citoyenne d’un chantier s’est déroulée de manière totalement pacifique et que les participants réclamaient un référendum sur l’immigration et la construction de mosquées, comme cela a été fait chez nos voisins suisses.
Alors, si la méthode peut paraître un peu cavalière, j’en conviens, et même si, depuis, ne faisant plus parti de Génération identitaire, j’ai choisi d’exprimer mes convictions patriotes sur d’autres terrains et avec des méthodes plus conventionnelles, il n’y a objectivement rien dans ce dossier qui puisse nous être reproché aux yeux de la loi… hormis, peut-être, le fait d’avoir eu raison trop tôt.

Car si, en 2012, la chose était peut-être moins évidente, personne ne peut, aujourd’hui, en 2020, après les attaques terroristes islamiques de Charlie Hebdo, de l’Hyper Cacher, de Villejuif, de Saint-Quentin-Fallavier, du Thalys, du 13 novembre, de Magnanville, de Nice, de Saint Étienne-du-Rouvray, des Champs-Élysées, de Notre-Dame de Paris, de la gare Saint-Charles, de Trèbes, du marché de Noël de Strasbourg, de Lyon, de Villeurbanne, de la préfecture de police, de Romans-sur-Isère, d’Opéra à Paris et, enfin, de Colombes, il y a trois semaines, nier le fait que les problématiques de l’islamisme et de l’immigration soient au cœur des débats de société et des enjeux de sécurité qui préoccupent les Français.
Si votre cour décide de nous condamner, alors elle offrira une victoire symbolique à des islamistes radicaux et enverra un signal terrible à toutes les victimes du terrorisme islamiste et à tous ceux qui risquent leur vie pour dénoncer cette menace dans notre pays.
C’est ce qui s’est passé en première instance, où nous avions été condamnés à la peine humiliante d’un an de prison avec sursis avec mise à l’épreuve, cinq ans de privation de droits civiques, civils et de famille et 40.000 euros d’amende. Par comparaison, pour avoir envahi la cathédrale Notre-Dame de Paris en dégradant des cloches et en bousculant des vigiles, les Femen ont été relaxées trois fois alors que, dans notre affaire, il s’agit d’un simple chantier dans lequel aucune dégradation n’a été commise. Qui osera dénoncer pacifiquement l’islamisme si cette sentence est à nouveau prononcée ?

Enfin, je terminerai par cette citation de M. l’imam de la grande mosquée de Poitiers, Boubaker El Hadj Amor, à la télévision qatarie, relayée par l’enquête d’Arte : « Après la conquête par le sabre, nous voulons faire de ce centre islamique une nouvelle étape de la conquête musulmane mais d’une autre façon. »
M. El Hadj Amor, par le sabre ou par « une autre façon », il n’y aura pas de seconde conquête de mon pays, je vous en fais la promesse aujourd’hui.»

Un sociologue musulman : « Les chiens enragés qui s’opposent à l’islam » devraient être crucifiés et avoir la langue coupée

30 Juil 2020Jules FerryDélit de blasphèmeIslamLiberté d’expressionTextes fondamentaux sur l’Islam


Un sociologue musulman : « Les chiens enragés qui s’opposent à l’islam » devraient être crucifiés et avoir la langue coupée

Le Dr Abd Al-Aziz Al-Khazraj Al-Ansari déclare dans la vidéo qu’il a mise en ligne sur sa chaîne populaire YouTube le 25 juillet 2020 que les « chiens enragés qui s’opposent à l’islam » sont en nette augmentation.

Le discours de haine du sociologue qatari Dr Abd Al-Aziz Al-Khazraj Al-Ansari n’est pas théorique : il  lance une attaque contre des personnes qui existent réellement, à savoir deux journalistes du Quatar.

Et s’en prend dans la foulée à tous les réformistes.

Les journalistes en question ont osé critiquer le projet de tournage d’une série télévisée sur Khalid Ibn Al-Walid [un général et compagnon de Mahomet]. Ils ont suggéré qu’une telle série favoriserait l’idéologie extrémiste [il est aussi nommé Sayf Allāh al-Maslūl, Sabre dégainé de Dieu].

Al-Ansari cite des tweets des deux  journalistes Ibrahim Eissa et Abdallah Wafia et déclare que si le prophète Mahomet était là, il enverrait ces personnes à la potence.

Ces journalistes, comme tous les intellectuels réformistes dans le monde arabe, devraient être pendus, crucifiés et avoir la langue coupée », Chaîne MEMRI :

« Ensuite, les langues de ces personnes seraient coupées » prévient-il.

 Le Dr. Al-Ansari critique les personnes qui prêchent un islam « gentillet », faible,  un islam « facile », et déclare que si cela ne tenait qu’à lui, il mettrait publiquement sa chaussure dans la bouche de ces personnes.

Al-Ansari déclare qu’un « islam fort » signifie l’application de la loi de la charia, ce qui impliquerait la crucifixion et de trancher les langues de personnes comme Eissa et Wafia.

Résumé de la vidéo ci-dessus : 

Dr. Abd Al-Aziz Al-Khazraj Al-Ansari :

« Chers téléspectateurs, les chiens enragés qui s’opposent à l’islam sont de plus en plus nombreux ces jours-ci.

Que personne ne me dise que nous devons les approcher avec « sagesse et une belle prédication ».

Chers frères, si le prophète Mahomet ou les califes bien guidés étaient ici, ils ne leur parleraient pas comme je leur parle. Ils les pendraient à la potence. Ces gens sont des hérétiques.

Ce ne sont pas seulement des infidèles, ils combattent Allah et Son messager. Connaissez votre religion. 

Je le répète, ne vous laissez pas berner par des gens qui prêchent un islam « mignon », un islam « tranquille », un islam « facile »… Ils veulent que nous nous adressions à eux poliment. Poliment ? Par Allah, chers frères, s’il n’en tenait qu’à moi, j’amènerais [l’un d’entre eux] ici et publiquement, j’enlèverais ma chaussure et je la lui mettrais dans la bouche. Que pensez-vous de cela ? Voilà un islam fort.

[…]

« Si nous appliquons la charia d’Allah, des gens comme [les journalistes Ibrahim Eissa et Abdallah Wafia] seront crucifiés. Le châtiment de la hirabah leur sera appliqué.

[…]

« C’est ça, un islam fort. Permettez-moi de répéter que l’islam fort n’est pas le moment où je suis ici en train de parler. L’islam fort, c’est quand nous sommes réellement présents et que nous appliquons la loi d’Allah. Alors, les langues de ces gens seront coupées. J’espère que mon message est passé. »

https://www.memri.org/tv/qatari-sociologist-aziz-khazraj-ansari-muhammad-hang-rabid-dogs-oppose-islam-sharia-silence-journalists

Autres clips : No. 8031No. 7511No. 7246No. 7134No. 7108No. 7085.

Le même personnage sur les femmes occidentales. 

[You Tube n’y voit apparemment rien de haineux, puisqu’il s’agit d’islam, cette « religion de tolérance, d’amour et de paix »]

Vidéo ci-dessus :

Le 8 mars 2019, le sociologue qatari Abd Al-Aziz Al-Khazraj Al-Ansari a mis en ligne sur la chaîne YouTube Al-Mojtama, qu’il dirige, une vidéo dans laquelle il se moque de la Journée internationale de la femme car elle est une célébration de la liberté des femmes « d’agir comme des putains, de jouer… et de faire ce qu’elles veulent ».

 Il se moque de la critique occidentale du hijab et du système de chaperon masculin musulman, alléguant que l’Occident dit aux femmes d’agir comme des traînées.

Il se moque également de l’Occident qui transforme les femmes en « marchandises bon marché » et les encourage à danser, à utiliser Snapchat, à travailler comme animatrices et actrices de télévision et à fréquenter des universités mixtes, où les étudiants masculins les caressent dans le dos des professeurs pendant les cours.

 Il  dit de manière moqueuse au sujet de la femme occidentale : « Et elle enfante un petit  bâtard !… Oui, c’est cela la liberté ! »

Il déclare également que l’Occident permet aux femmes de servir dans l’armée et la police afin de « réconforter » les hommes qui font leur service, et ajoute que les chiens sont plus honorables que les « sales » laïques qui trompent les femmes en leur faisant conduire des voitures, travailler comme électriciennes, faire des études et se prostituer comme en Europe, où il affirme que 90 % des enfants sont des bâtards.

Un sociologue qatari montre comment battre sa femme pour qu’elle prenne conscience de sa féminité

Un sociologue qatari montre comment battre sa femme pour qu’elle prenne conscience de sa féminité

Schiappa en rêvait, Abd Al-Aziz Al-Khazraj Al-Ansari l’a fait.

Montrer ce qu’est une femme, avec ses particularités, et donc lui montrer ce qu’est un homme, un vrai, celui qui fait la loi, celui qui détient la loi, celui qui l’impose à celle qui, en islam, n’est et ne peut être qu’une éternelle mineure… c’était nécessaire.

Décidément le Qatar est à l’honneur en ce moment, entre les révélations de financement du terrorisme et de corruption de nos élus… celles du financement de mosquées radicales… celles de l’horreur des emprisonnements au Qatar avec la complicité des dirigeants français… la cerise sur le gâteau, ils permettent à un tel zozo de faire sa pub éhontée contre les femmes !

http://resistancerepublicaine.com/2019/04/09/inqarcere-toute-la-verite-sur-les-liens-entre-nos-politiques-corrompus-et-le-qatar/

Mais on me dira que tout cela part d’une bonne intention, que c’est en voyant les sales coups, violents, que distribuent un certain nombre de Qataris à leurs épouses que Abd Al-Aziz Al-Khazraj Al-Ansari  a décidé de leur rappeler les fondamentaux. Peut-être…

A moins que…. Abd Al-Aziz Al-Khazraj Al-Ansari voyait bien que, sous l’influences pernicieuse de l’Occident, certains musulmans oubliaient les ordres du prophète et se mettaient à respecter leur femme, à ne plus en avoir qu’une seule…

Mais les deux raisons peuvent être bonnes…

Pour le reste, on appréciera que nos dirigeants veuillent nous imposer d’accepter une telle horreur, qui dénie aux femmes toute liberté et les abandonne à l’autorité du mari, en France, en 2019 !

Quand je pense que je vais bientôt passer au tribunal pour avoir émis des autocollants « islam assassin, islam dehors« . Faut-il en rire ou en pleurer ?

Retour aux fondamentaux, avec une video explicite, où un enfant joue le rôle de la femme.

C’est en anglais, facile à comprendre grâce aux gestes, je vous traduis à la volée en résumant :

Chers spectateurs, à vous tous, et spécialement à vous qui êtes mariés, vous voulez savoir comment battre votre femme. Est-ce que battre sa femme est nécessaire ? Faut-il le faire tous les jours ? Non.

Nous devons savoir que l’homme est le maître à la maison. Le maître détient l’autorité, exactement comme un chef d’entreprise. Le maître de maison peut décider de discipliner sa femme, juste pour que la vie puisse continuer.

Comment le faire ? En lui donnant une leçon d’amour. Il l’aime. La correction doit être légère, elle doit permettre à la femme de comprendre sa féminité et la masculinité de son mari.

A présent regardez comment l’islam enseigne à battre sa femme.

Imaginez que Nayef, qui est ici soit ma femme.

D’abord le mari doit la gronder, l’avertir. Ensuite il doit lui interdire son lit. Si tout cela ne suffit pas il doit la battre.

L’homme doit montrer sa force à la femme : « pourquoi ne m’écoutes-tu pas ? combien de fois t’ai-je répété que tu ne dois pas quitter la maison sans ma permission ?

Elle essaie de répondre ? Et hop ! un coup sur l’épaule.

Je t’interdis de quitter à nouveau la maison. Et il la secoue à deux mains…

Voilà, c’est ça, battre sa femme en islam, mais certains la cognent, la frappent sur le visage, ce n’est pas permis par le Prophète. Regardez comme il est miséricordieux, le Prophète, il interdit de frapper sur le visage, sur le nez, de donner des coups violents…. Les coups ? C’est juste pour lui apprendre la discipline !

Le centre islamique invite Ben Hassen, cheikh du djihad et de l’ antisémitisme

L’imam a fait l’honneur de sa présence au CCML, centre islamique de Prilly au-dessus de Lausanne. L’homme est connu pour son extrémisme. Il sévit en France depuis un bail.  

Hassen_Coran.PNG

Nous sommes en été 2015. Le Complexe culturel des musulmans de Lausanne (CCML), le plus grand centre du canton de Vaud, annonce à ses adhérents: «Le cheikh Béchir Ben Hassen nous fait l’honneur de diriger la prière du vendredi.» (24 juillet)Enchanté du sermon, le centre réinvitera l’imam en 2018. 

En Tunisie, son pays d’origine, Ben Hassen est régulièrement pris à partie par les médias progressistes. En France, des activistes démocrates tentent vainement d’alerter sur ce personnage. Il fait souvent l’actualité, la dernière fois en 2019 à propos d’une école coranique qu’il projetait de créer.

On connaissait le plaisir qu’a le CCML à inviter des Frères musulmans  vu qu’il est présidé par l’un d’eux, Mohamed Karmous. On découvre qu’il apprécie aussi un imam antisémite délirant, qui soutient le jihad. Les prêches les plus scandaleux sont en arabe, langue que le CCML enseigne à ses adhérents. On sait en tout cas que son imam, Abdelwahed Kort, n’a pu condamner à la TSR ni la lapidation, ni la polygamie.

Ben Hassen est un salafo-frériste, selon l’expression de Bernard Rougier. Il est proche du leader tunisien d’Ennahda Rached Ghannouchi.

 Le 10 janvier 2015, trois jours après le massacre de Charlie Hebdo, un sermon filmé est posté sur internet où l’imam déclare:  

Ainsi, le châtiment de quiconque maudit le Prophète Mahomet est la mort. Sa punition est l’exécution. Sa mort est décrétée par plusieurs versets coraniques, par la sunna et par le consensus des érudits d’autrefois.

Notons que le CCML qui a invité ce personnage abject suit un processus de reconnaissance officielle du canton de Vaud par le biais de l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM). Celle-ci n’a jamais été gênée par ce repaire de Frères musulmans qui compte aussi parmi ses invités les fondamentalistes Youssef Ibram et Hani Ramadan.

Une haine hystérique des juifs

J’aimerais pouvoir dire que les propos de Ben Hassen représentent un sommet d’antisémitisme, mais dans ce milieu, les sommets semblent inatteignables.

Pratiquement chaque phrase de ce sermon, découvert et traduit par l’Algéro-Suisse Amar Bouberguig dans sa chaîne Youtube, vous laisse interdit.

Ben Hassen, lui, l’a laissé sur sa propre chaine youtube. Elle rassemble146.000 abonnés

Extraits: 

«Les questions que nous expliquerons, se posent dans le cadre de circonstances importantes. Il s’agit des nouvelles et des images qui dévoilent un ennemi lâche, traître, comploteur parmi ces frères des singes et des cochons. (…) Ces juifs, qu’Allah abatte sur eux ce qu’ils méritent, pour ce qu’ils font à nos frères en Palestine. »

»(…) Nous consacrerons ce prêche à ce sujet : les juifs. Oui, les juifs sont des juifs. Et véridiques sont les paroles de celui qui a dit: « si les ânes cessent de braire, si les renards renonçaient à leur ruse et si les chiens cessaient d’aboyer, les juifs n’abandonneront jamais leur complotisme, leur hypocrisie, leur conspiration et leur traitrise ».»

«Après la victoire des musulmans, le Prophète a chargé Sa’D Ibn Mou’ad de prononcer la sentence qui sera appliquée à la tribu juive de Bani Qurayza:(…) « tous les mâles seront décapités. Les enfants prépubères et les femmes seront réduits en esclavage. Les femmes, les filles et les fillettes seront distribuées comme esclaves sexuelles aux combattants musulmans. Tous les biens de cette tribu seront pris comme butin de guerre ».»

« Pour leur crime qui représente une parfaite illustration de la traîtrise, de la fourberie et de la perfidie, dans un moment crucial et difficile pour l’islam, le Prophète fit creuser une tranchée et ordonna la décapitation des prisonniers (…) entre 700 à 900 juifs. »

«Allah nous a dit dans le Coran: « ils sèment la corruption et le désordre sur terre, et Allah n’aime pas ces corrupteurs, semeurs de désordre».

«Ils ne protégeront jamais les musulmans, mais l’État d’Israël. Cet État imposteur et dominateur, que l’islam nous interdit de fréquenter, de reconnaître ou d’établir avec lui des relations diplomatiques.»

«Ils [juifs-Israéliens] ne cesseront jamais d’agresser les musulmans. Les dernières nouvelles nous apprennent que ces frères des singes et des cochons ont tué quatre de nos frères et blessé une vingtaine.»

«Il est du devoir des gouvernants et des responsables de rassembler leurs armées pour porter secours à Jérusalem pour purifier la mosquée Al Aksa de la souillure des juifs, et la libérer des griffes sionistes.» 

«Il faut souligner que notre guerre contre les juifs n’est pas liée à un territoire ou une frontière, c’est une guerre de religion et d’existence.»

ben hassen,antisémitisme,ccml

Juifs et chrétiens: si coupables de n’être pas musulmans

Ben Hassen confirme aussi, comme la grande majorité des exégètes, la signification de la Fatiha, première sourate du Coran, Fathia que les musulmans doivent réciter 17 fois par jour dans leurs prières (la traduction de la vidéo est aussi due à Amar Bouberguig). 

«Prions Allah pour qu’il nous mette sur le chemin de ceux qu’Allah a comblés par ses bienfaits. Non pas le chemin de ceux qui ont suscité sa colère ou ceux qui se sont égarés.»  
Qui sont ces deux «groupes»? « …ce sont les juifs qui ont suscité la colère d’Allah. Quant à ceux qui sont dans l’égarement, ce sont les chrétiens». Ceux-ci «se sont fourvoyés dans l’égarement et la perdition.»

Dans «Mosquées radicales, ce qui s’y dit, ce qui s’y lit», Joachim Véliocas raconte le parcours de Ben Hassen. En 2007, il a été nommé imam à la mosquée islamiste Al-Islah de Villiers-sur-Marne où il est resté jusqu’en 2010.

Il retourne ensuite au Maghreb. Il est arrêté le 28 mai 2013 à Casablanca et extradé vers la France où il est emprisonné pour avoir enlevé ses enfants à leur mère et les avoir emmenés au Maroc. 

Il rentre en Tunisie en février 2014 et retrouve son poste d’imam à Msaken. Durant ce séjour, en décembre 2014, on lui doit ceci:

Je le dis haut et fort. Haut et fort. Les chiites n’ont rien à faire en Tunisie. Nous utiliserons tous les moyens à notre disposition pour les affronter, car nous sommes fondamentalement convaincus que la menace qu’ils représentent pour l’islam et les musulmans est supérieure à celle posée par les juifs et des chrétiens. Nous les attendons de pied ferme, avec tous les moyens à notre disposition. 

ben hassen,antisémitisme,ccml

En 2015, il est suspendu par les autorités tunisiennes (la raison n’est pas claire) et revient faire bénéficier l’irresponsable France -qui l’a naturalisé- de ses services. Depuis lors, il donne librement des cours et fait de nombreuses conférences dans diverses mosquées.

Il est condamné le 17 avril 2018 à six mois de prison en Tunisie pour diffamation et offense par les réseaux sociaux. Ce verdict fait suite à une plainte déposée par le représentant de l’Agence technique des télécommunications.

Aujourd’hui, son quartier général est à Noisy-le-Grand où il a fondé un «centre culturel de culture humaine» (sic!) pour lequel il a lancé une recherche de fonds. Il y donne des cours de jurisprudence islamique. Il participe aussi à des congrès et répond aux invitations de ses sympathiques amis. Parmi eux les responsables du Complexe de Lausanne qui entrent en matière ainsi dans leur site:

Le CCML est le plus grand lieu de culte et centre culturel musulman du canton de Vaud. La valeur essentielle de cette mosquée est sa double ouverture d’esprit, en interne et à l’externe. 

Surtout à l’externe! 

COMMENTAIRES
  • Merci pour votre alerte. Je m’étonne que les propos de ce cheikh ne soient pas tombés sous le coup de l’art.261bis du Code pénal suisse.
    Bonne journée.Écrit par : Frenkel 
  • Il ne les a pas prononcés en Suisse et certainement pas dans ses sermons du CCML. Prudence, prudence!.Écrit par : Mireille Vallette 12h35 – mercredi 20 mai 2020
  • Peut t on y aller masqué??? Ou le masque y est interdit pour des raisons de sécurité?? Et est ce que c’est un cheik sans provisions? Au cas où????Écrit par : Dominique Degoumois 
  • Heil Hitler! 
    Quand on vous dit que le nazislamisme existe……

    Je ne comprends pas cette tolérance des autorités vaudoises ? Une question de sous? Par qui ce malade dangereux est entretenu ? Personne pour porter plainte contre le CCML ?

    Pas un seul Arabe tunisien chiite à s’occuper de cette vermine pour sauver l’honneur des siens?Écrit par : Patoucha 
  • Les nouvelles que vous ne lirez pas ailleurs ici elles pleuvent……..

    « Bruxelles : Des policiers finissent au sol agressés par une foule haineuse de racailles à Anderlecht. « Cela ne peut continuer ainsi » dénonce un syndicat » (Vidéo)
    21 May 2020

    Mais là franchement! Je n’ai aucune empathie, car c’est le berceau de l’ UE qui veut fourguer ses migrants à la Suisse!

    https://www.europe-israel.org/2020/05/bruxelles-des-
    policiers-finissent-au-sol-agresses-par-une-foule-haineuse-de-racailles-a-anderlecht-cela-ne-peut-continuer-ainsi-denonce-un-syndicat-video/

    N’hésitez pas à cliquer sur ces liens car les images et vidéo parlent d’elles-mêmes:

    « Argenteuil: Quatrième nuit d’émeutes, les policiers attaqués par des tirs de mortiers et feux d’artifice (Vidéo) »
    Mai 21, 20200

    « Plus de 200 policiers et gendarmes mobilisés

    ttps://www.europe-israel.org/2020/05/argenteuil-quatrieme-nuit-demeutes-les-policiers-attaques-par-des-tirs-de-mortiers-et-feux-dartifice-video/

    – Molenbeek : Des « jeunes » crachent sur les poignées de véhicules de police pour les contaminer avec le coronavirus !

    – Poitiers : l’imam révèle que la Grande mosquée porte le nom de la bataille de Poitiers et qu’il veut en faire une étape de la conquête musulmane (Vidéo)

    https://www.europe-israel.org/2020/05/poitiers-limam-revele-que-la-grande-mosquee-porte-le-nom-de-la-bataille-de-poitiers-et-quil-veut-en-faire-une-etape-de-la-conquete-musulmane-video/Écrit par : Pastoucha 01h44 – vendredi 22 mai 2020
  • Pourriez-vous nous dire, si vous le savez, qui sont les Amis Intimes, cul et chemise et qui s entendent à merveille avec la Saoudie? Saoudie sponsor à gogo à ce jour des Djihadistes Salafistes coupeurs de tête (=Daech/ISIS) et qu ils les ont même nourris, armés, soignés et bichonnés tant qu on y est? Si vous ne le savez pas, il nyaka …mais vous risquez de tomber de votre chaise en l apprenant…
    Bien à Vous.

Pédopornographie : vaste coup de filet en France, 65 suspects arrêtés

Ils sont soupçonnés d’avoir consulté de façon régulière des contenus pédopornographiques sur la toile. Un logiciel du FBI a permis d’identifier une partie de ces suspects.

Les enquêteurs eux-mêmes  qualifient l’opération « d’une ampleur inédite ». Elle est censée marquer un coup d’arrêt brutal à plusieurs réseaux pédocriminels qui gangrènent internet. D’après nos informations, 65 hommes ont été interpellés par l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) de la police judiciaire française. Les arrestations, rendues possibles grâce à l’aide de 220 agents déployés sur le terrain, ont été menées de façon simultanée à travers la France, entre le lundi 5 et le jeudi 8 octobre. Les interpellations se sont notamment déroulées autour de Paris, de Lyon, de Bordeaux, de Lille, de Strasbourg ou encore d’Orléans.

Tous ces hommes sont soupçonnés d’avoir consulté de façon régulière au cours des derniers mois des contenus pédopornographiques sur la toile. Beaucoup ont été identifiés dans un premier temps grâce à l’aide des autorités américaines. Chaque année, un logiciel informatique américain mis à la disposition des forces de l’ordre françaises permet de détecter près de 100.000 connexions dans l’Hexagone à des sites à caractère pornographique mettant en scène des mineurs.

Quatre suspects ont reconnu des viols sur des fillettes

Surveillés par un long travail de veille policière sur internet, quatre des suspects ont d’ores et déjà reconnu en garde à vue avoir violé deux fillettes, âgées respectivement de 7 et 14 ans. Deux autres hommes ont des activités professionnelles qui les poussent à être en relation constante avec des enfants. Un éducateur sportif et un enseignant à la retraite font partie des personnes interrogées par l’OCRVP. Une quinzaine de « cibles » sont déjà connues de la justice pour des affaires similaires.

L’une des personnes interpellées est un imam, dont la mosquée se trouve dans le département de l’Eure. Le religieux, âgé de 50 ans et chez qui plus de 400 fichiers pédo-pornographies ont été retrouvés, a reconnu les faits rapidement face aux enquêteurs, plaidant la simple curiosité.

Au total, près d’une centaine de disques durs d’ordinateurs et une cinquantaine de téléphones portables ont été saisis afin d’être exploités par l’OCRVP. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*