Il y a trop d’immigrés en France … pays poubelle de l’Afrique de haineux qui n’ont aucune intention de devenir français… comme quand vivant à Madagascar je n’ai pas eu l’envie de devenir malgache ?

« Il y a trop d’immigrés en France ». Un constat partagé par 60% des Français ? Le sondage explosif du Cevipof

27/02/2021 04:19

Les sondages sur l’immigration ont une constante depuis plusieurs années : ils témoignent d’une majorité de Français hostiles aux vagues successives qui changent profondément notre société. Sachant que les Gouvernements qui se succèdent ferment les yeux, et se refusent à interroger par référendum les Français sur la question, les sondages restent, outre les élections, la seule façon de s’exprimer sur la question.

Récemment, le baromètre annuel du Cevipof (centre de recherches de Sciences Po) pour février 2021 évoquait environ 60 % de Français étant d’assez d’accord ou tout à fait d’accord avec le fait qu’il y ait « trop d’immigrés » en France (49% en 2009 sur la même question, 29% en 2015). Même score en Allemagne et en Italie (un peu plus faible au Royaume-Uni).

Un sondage réalisé avec le soutien de trois centres de réflexion (Institut Montaigne, Fondation Jean Jaurès, Fondation pour l’innovation politique) et du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Lire le sondage en intégralité ici

Dans le même baromètre, on peut également constater que 61% des sondés se disent favorables à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les femmes seules ou homosexuelles, ce qui remet en question le sondage commandé par La Manif pour tous il y a quelques semaines.

On y apprend que les Français sont plus nombreux (44 %, +6 points) à penser qu’il faut « davantage protéger le pays » que « l’ouvrir » (19 %, -4 points), notamment sur le plan migratoire (63%), mais 34 % ne pensent ni l’un ni l’autre (-3 points).

Pour le reste de l’étude, très intéressante, voici quelques points clés (mais nous vous invitons à la lire par vous même entièrement en suivant le lien proposé au dessus) :

  • 41% des Français sondés expriment une lassitude face à la situation ambiante, 31% une morosité. La confiance dans la famille (94%) reste une valeur sûre.
  • A 68%, les sondés pensent avoir encore le contrôle total sur leur avenir et leurs libertés
  • 37% estiment que le niveau de vie s’est dégradé
  • 72% pensent que les règles du jeu ne sont pas les mêmes pour tous dans notre société
  • 65 % des Français font confiance à leur maire (+2 points), 51 % à leurs conseillers régionaux (+7 points), 50 % à leurs conseillers généraux ou départementaux (+5 points). Pour les autres institutions, une majorité n’a pas confiance (59% de défiance vis à vis du président, 61% vis à vis du Gouvernement, 57% pour l’Assemblée nationale)
  • 55% estiment que la Démocratie ne fonctionne pas bien en France
  • Les partis politiques, les réseaux sociaux, les médias, les responsables religieux et les syndicats sont les 5 catégories de population en qui les sondés ont le moins confiance (à mettre en parallèle avec la densité de leur présence au quotidien à la télévision, dans les journaux…)
  • 77% des sondés ont des sentiments négatifs vis à vis de la vie politique. 80% pensent que le Gouvernement ne se préoccupe pas d’eux
  • 38% des sondés se situent à droite (31%) ou à l’extrême droite (7%) contre 17% au Centre, 19% à gauche et 5% à l’extrême gauche (à mettre là aussi en comparaison avec la représentation de ces courants notamment sur le service public)
  • Les inégalités de revenu, les différences de niveau de vie entre les gens sont au coeur des préoccupations des sondés
  • 56% des Européens sondés pensent qu’il faudrait que leurs pays soient davantage fermés sur le plan migratoire
  • 54% des sondés souhaitent plus de liberté pour les entreprises et les entrepreneurs
  • 50% des sondés pensent que l’immigration est une source d’enrichissement culturel (61% au Royaume-Uni), et 62% que l’Islam n’est pas compatible avec les valeurs de la République.
  • 53% des sondés estiment vivre dans un pays qui n’est qu’un ensemble de communautés qui vivent les unes à côté des autres. Seuls les Italiens (53%) estiment encore être une nation unie.
  • 45% des Français ont le sentiment de n’appartenir à aucune communauté
  • 45% pensent que l’UE est une bonne chose, 22% une mauvaise chose
  • Pour 54% des sondés, le vote est le moyen d’expression le plus efficace, 25% le boycott, 21% la manifestation, 21% la grève, 10% la désobéissance civile…
  • 94% plébiscitent le système démocratique, mais 47% sont favorables à un gouvernement d’experts
  • 58% des sondés estiment que la crise du Covid-19 est mal gérée par les autorités. 49% ne font pas confiance au Gouvernement (contre 48% oui)
  • 36% des sondés pensent probable la collusion entre ministère de la santé et laboratoires pharmaceutiques au sujet des vaccins et 42% pensent que la crise sanitaire permet au gouvernement de surveiller et de contrôler les citoyens
  • 49% des sondés vont se faire vacciner contre le Covid, 30% ne le feront pas, 19% n’ont pas pris de décision.
  • 21% des sondés ont été en contact ces dernières années avec les forces de l’ordre, majoritairement pour un contrôle routier ou un dépôt de plainte. 84% pensent que la police fait l’objet d’insultes et d’agressions, 83% qu’elle n’a pas assez de moyens, 71% qu’elle est efficace, compétente et honnête, 64% qu’elle traite les gens avec respect. Là encore, cela contraste avec ce que l’on peut entendre au quotidien dans la presse mainstream, comme l’a indiqué le policier responsable de « touche pas à mon flic ».
  • Toujours sur la police, questionnés sur le racisme, les sondés à 67% estiment qu’il n y a ni plus, ni moins de racisme dans la police qu’ailleurs.

A la vue de ce sondage, on comprend parfaitement Marlène Schiappa, qui a évoqué le chaos post pandémie. Selon une indiscrétion du Canard Enchaîné de ce 24 février, la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté aurait prédit que « la France [allait] plonger dans le chaos ». D’après Marlène Schiappa, « l’après-Covid va tourner au cataclysme » sur le territoire. La raison ? « La faute aux gens qui vont se lâcher », aurait-elle assuré aux autres membres du gouvernement, toujours selon le palmipède, en décrivant des « comas éthyliques », des « viols », des « violences en tout genre », des « débordements permanents » et une « prolifération des affrontements ».

Étude réalisée auprès d’un échantillon de : • 2105 personnes inscrites sur les listes électorales issu d’un échantillon de 2294 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. • 1842 personnes inscrites sur les listes électorales issu d’un échantillon de 1880 personnes représentatif de la population britannique âgée de 18 ans et plus. • 1800 personnes représentatif de la population allemande âgée de 18 ans et plus. • 1811 personnes inscrites sur les listes électorales issu d’un échantillon de 1838 personnes représentatif de la population italienne âgée de 18 ans et plus.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*