Abonnez vous pour avoir nos derniers articles !

CENSURE

Hydroxychloroquine, port du masque, immunité collective… Regardez quelles opinions sont censurées sur YouTube

Publié

le

Par Anne van Gelder – 15/04/2021 Facebook Twitter

Il est connu que les réseaux sociaux censurent les contenus et bannissent les utilisateurs qui s’éloigner de la doxa du “sanitairement correct” au sujet du coronavirus chinois. Parfois c’est arbitraire, mais certains services, tel YouTube, explicitent leurs dogmes qu’on a pas droit de mettre en doute.

Sur YouTube, un “règlement Covid” a été publié le 20 mai 2020 et il est souvent mise à jour. Une sorte de catéchisme covidien est établi concernant existence, traitement, prévention, diagnostic et transmission de la maladie.

YouTube n’autorise pas les contenus qui propagent des informations médicales incorrectes“, affirme le service. Mais comment discerner le “correct” de l’”incorrect” dans la jungle d’expertises, rapports, avis, articles etc.

Les interdits sont les opinions “contredisant celles des autorités sanitaires locales ou de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)“.

Par exemple, des informations “incorrectes” concernant la distanciation sociale et l’auto-isolement: “contenus qui remettent en cause l’efficacité des mesures de distanciation physique et d’auto-isolement préconisées par les autorités sanitaires locales ou l’OMS afin de réduire les risques de transmission“. Vous dites qu’il ne sert à rien de porter un masque dans la forêt? Boum! Incorrect!

Voici quelques exemples de contenus interdits sur YouTube. Il y a un joyeux mélange des thèses farfelues, douteuses ou grotesque avec des hypothèses tout à fait valables ou moins dignes d’être étudiées.

Quelles vidéos sont donc bannies de YouTube? Un petit extrait du règlement:

  • Vidéos qui nient l’existence de la COVID-19
  • Celles qui affirment que personne n’est décédé de la COVID-19
  • Vidéos qui affirment que tout vaccin constitue une méthode de prévention garantie contre la COVID-19
  • Celles qui prétendent qu’un traitement ou un médicament spécifique garantit de guérir de la COVID-19
  • Vidéos qui affirment que l’hydroxychloroquine guérit les personnes atteintes de la COVID-19
  • Celles faisant la promotion du supplément alimentaire minéral miraculeux (ou MMS) pour le traitement de la COVID-19
  • Vidéos qui affirment que certaines personnes sont immunisées contre la COVID-19 en raison de leur origine ethnique ou de leur nationalité
  • Celles qui prônent l’utilisation de remèdes maison en remplacement d’un traitement médical lorsqu’on est malade
  • Vidéos qui visent à dissuader les personnes de consulter un professionnel de santé si elles sont malades
  • Celles qui prétendent que ne pas consommer d’aliments d’origine asiatique permet de ne pas contracter le coronavirus
  • Vidéos qui prétendent qu’utiliser des feux d’artifice permet de dissiper le virus présent dans l’air et d’empêcher sa propagation
  • Celles qui affirment que la COVID-19 est due aux radiations émises par les réseaux 5G
  • Vidéos qui prétendent que le test de dépistage de la COVID-19 est à l’origine du virus
  • Contenus qui affirment que le virus ne se propagera pas dans les pays chauds
  • Vidéos qui prétendent que les mesures de distanciation sociale et d’auto-isolement ne permettent pas de limiter la propagation du virus
  • Vidéos qui affirment que le port du masque entraîne une baisse dangereuse des niveaux d’oxygène
  • Contenus qui affirment que les masques entraînent un cancer du poumon ou des lésions cérébrales
  • Vidéos qui affirment que le port du masque transmet la COVID-19
  • Contenus qui affirment que le vaccin contre la COVID-19 tuera les personnes qui le reçoivent
  • Vidéos qui affirment que le vaccin contre la COVID-19 sera utilisé comme moyen de réduction de la population
  • Vidéos qui affirment que le vaccin contre la COVID-19 contiendra des tissus fœtaux
  • Contenus qui affirment que le vaccin contre la grippe communique la COVID-19 aux personnes qui le reçoivent
  • Vidéos qui affirment que les vaccins ne permettent pas d’éviter la transmission de cette maladie
  • Contenus qui affirment que le vaccin contre la COVID-19 communique d’autres maladies contagieuses aux personnes qui le reçoivent ou les rendent plus vulnérables à d’autres maladies contagieuses
  • Contenus qui affirment que les vaccins contre la COVID-19 contiennent une puce électronique ou un dispositif de suivi
  • Vidéos qui affirment qu’il est plus sûr d’atteindre l’immunité collective par l’infection naturelle que par la vaccination
  • Contenus qui affirment que la COVID-19 ne provoque jamais de symptômes graves ou n’entraîne jamais d’hospitalisations
  • Vidéos qui affirment que le taux de mortalité de la grippe saisonnière est plus élevé que celui de la COVID-19
  • Contenus qui affirment que certaines personnes sont immunisées contre le virus en raison de leur origine ethnique
  • Vidéos qui affirment que les enfants ne contractent pas la COVID-19
  • Contenus qui affirment qu’il n’y a pas eu de cas ni de décès dans des pays où des cas ou des décès ont été confirmés par les autorités sanitaires locales ou l’OMS

Voilà, c’est dit, c’est officiel. Révélation. Credo. Dogme immuable. Au-delà, l’hérésie et l’enfer.

On voit bien que YouTube interdit la diffusion d’un certain nombre d’informations factuelles et qui s’avèrent parfaitement vraies, et bien d’autres qui restent dans le domaine du hypothétique.

Le plateforme le reconnaît d’ailleurs elle-même en affirmant que “les règles de YouTube concernant la COVID-19 sont susceptibles d’être modifiées à mesure que les conseils donnés par les autorités sanitaires mondiales et locales à propos du virus évoluent.

Il est naturel que les conseils évoluent avec les données qui évoluent. La science n’est pas une religion immuable: tous les jours les acquis augmentent, tous les jours les scientifiques apprennent plus de choses sur le Covid-19.

Pourquoi donc censurer ceux qui ne s’alignent pas aveuglement sur “les autorités sanitaires locales ou l’OMS”, alors que celles-ci se sont déjà trompés, ce qui est tout à fait normal, car elles ne sont pas Dieu?

Source: YouTube

Voyez la suite
Donnez votre avis il nous intéresse ! Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CENSURE

Les ordures lisent nos messages de colère…

Publié

le

« Je t’emmerde » au Préfet, pas de masque… 15 000 € d’amende, prison, et expertise psy pour Vincent Fréville

dictature sanitaire Les Résistants Publié le 25 avril 2021 – par Michel Claire– 19 commentaires

Comment museler un Lanceur d’Alerte ?

Pour avoir dit sur une vidéo au préfet du Finistère « je t’emmerde », en se filmant  sur une plage en plein confinement, le préfet porte plainte contre Vincent pour propos injurieux, et le jour même les gendarmes viennent lui délivrer une convocation. Quand on voit ce qu’on accepte dans ce pays, un rappel à la loi n’aurait-il pas été plus adapté, mais également moins ridicule ?

Nos libertés se réduisent, quasiment chaque jour, mais pour apprécier ce recul à sa juste valeur, il convient d’en faire une synthèse.

Face aux derniers évènements que subit Vincent Fréville, il m’a semblé que les Lanceurs d’Alerte étaient de bons exemples du malaise que nous traversons, et j’ai décidé de mettre son cas en avant pour montrer « le prix de la vérité », que souvent nous ignorons.

Vincent est un ancien militaire.

De plus en plus de choses l’ont choqué, et il a souhaité en discuter avec les gens qu’il rencontrait pour se rendre compte de l’esprit qui entourait ces dernières, et, entre autres il parlait de la politique du Covid. (on notera que le Covid s’est féminisé puisqu’on parle maintenant de la Covid J, mais je suis un vieux grincheux, donc je vais garder mon Covid !)

Parmi ces gens, les parents d’enfants handicapés qu’il prenait en charge pour les transporter à l’école, dans le cadre de sa reconversion au civil après avoir pris sa retraite de l’armée.

Il découvre très rapidement les conséquences de son orientation : il est licencié de la société qui l’emploie. Néanmoins, si on peut se dire que son employeur tenait à conserver le genre de contrats de services qu’il avait signés et suivait scrupuleusement les recommandations gouvernementales, que dire des parents qui se sont plaints ?  N’étaient-ils pas de grands garçons et de grandes filles avec le courage de leurs opinions, qui sont en conséquence capables de dire qu’ils sont contents ou pas de quelque chose directement à l’intéressé ? Apparemment non….

Quand Vincent se rend compte qu’il faut tout abandonner pour être libre, il tourne la page et commence sa nouvelle vie de Lanceur d’Alerte. Là, il découvre encore plus clairement les nouvelles méthodes de notre « démocratie », de ce merveilleux pays dont nous étions si fiers, la France.

Depuis mi-2020, sur sa chaîne You Tube, puis sur VK, Vincent a évoqué de nombreux cas, mais certains d’entre eux ont suffisamment dérangé pour expliquer l’acharnement dont il est aujourd’hui l’objet :

1 – Le Professeur Jean-Bernard Fourtillan

2 – Karine Trapp

3 – Mauvais traitements à l’hôpital de Brest auxquels s’ajoutent quelques cas de pédocriminalité…..

Et comme Vincent est quelqu‘un qui séduit par son honnêteté et sa droiture, les ennuis commencent naturellement à arriver à la pelle.

Suite donc à cette une vidéo dans laquelle il s’adresse moins de 5 secondes au préfet du Finistère, il est convoqué à la gendarmerie.

C’est très curieux que Vincent se voie remettre ce genre de convocation quand l’ensemble des délinquants (au passé judiciaire généralement loin d’être vierge) se permet une conduite bien plus déplacée, traitant n’importe quel fonctionnaire ou magistrat de tous les noms, et ce en toute impunité…

Ce sont les moments durant lesquels le code pénal disparaît… Mais que dire quand déjà celui-ci recevait, il y a bien longtemps, cette merveilleuse interprétation au bénéfice d’un ancien ministre, « responsable mais pas coupable » ? Donc nous ne sommes plus jamais coupables ou seulement quand nous ne sommes pas responsables ?

Aussi, que dire de ces pauvres gendarmes : quand Vincent arrive à son rendez-vous, trois d’entre eux n’ont pas leur masque (témoignages écrits à l’appui), par contre à 9 heures précises, quand l’audition de Vincent commence, ils le portent.

Je suis cartésien, et j’ai donc cherché à comprendre…

Dois-je en conclure que le virus ne se transmet donc pas entre gendarmes avant 9 heures du matin ? Quelle discipline !

Toujours plus fort, après son audition et son amende de 135 Euros, pour absence du port de ce bout de torchon, une fonctionnaire en civil vient porter un message d’importance au gendarme qui mène l’interrogatoire :

« On vient d’avoir un échange avec la substitut du procureur, puisqu’il refuse de porter le masque, on lui met une mise en danger de la vie d’autrui. ».

Je pourrais indiquer le nom et le pédigrée de ces gens, mais leur bassesse est telle, que ce serait leur faire un honneur.

Je préfère les laisser dans la machine étatique et judiciaire, où ils ne sont que des numéros, vieilliront et mourront dans la honte.

Bon, il est vrai que les amendes pour non port du masque ont fait rentrer 6 millions d’Euros dans les caisses de l’état, ce qui n’est pas négligeable compte tenu d’un déficit qui atteint plus de 175 milliards. Il n’y a pas de petites ressources ! (mais, apparemment, il n’y a pas d’économies non plus, même petites 😊).

Donc Vincent est maintenant passé sur le plan pénal. Conséquences : prise d’empreintes, photos, risque d’amende de 15 000 euros et d’un emprisonnement d’un an. De plus, cela ouvre la porte vers l’expertise psychiatrique !

Résumons : si vous assassinez, violez ou maltraitez quelqu’un, vous pouvez sortir libre du tribunal, mais, si vous allez vous balader sur la plage en période de confinement, ou si vous ne portez pas de masque à la gendarmerie, là c’est gravissime, et on doit en venir aux procédures pénales.

Ils apprennent quoi à la fac de droit aujourd’hui ? Vu le niveau, à commencer par l’orthographe et le français en général, nous pouvons nous poser la question…

C’est curieux, avec un troisième cycle de droit, « dans le temps » nous avions des analyses très différentes….

.

On comprend mieux toute l’importance de ce fiasco politique et sanitaire quand on sait aujourd’hui que, face à des chiffres officiels catastrophiques avec le port du masque, la plupart des états américains ont décidé de rendre la liberté à leurs citoyens, et que depuis, ces chiffres s’améliorent.

En France, au prochain épisode, nous compterons les morts vaccinés… Ce doit être ce qu’on appelle une « spécificité française » ! Encore une !

Mais en fait tout ce qui peut paraître si incroyable, est simplement logique puisque dans notre pays le problème est maintenant ailleurs :

De nos jours, Vincent est l’homme type à éliminer : un homme d’honneur, blanc, catholique, qui raisonne et a le courage de dénoncer des horreurs qu’en tant que vrais Français nous n’aurions jamais souhaité voir dans notre pays. Il n’a clairement plus sa place chez les anciens Gaulois.

Complément

Un tweet de Zaid Jilani  sur le port du masque a été supprimé, quelle surprise ! Voici les graphiques qu’il avait publiés.

Même sans parler anglais on peut voir que les courbes de cas et de morts diminuent avec l’arrêt du port du masque !

Sur ce sujet, voir également la  video de Richard Boutry

Après l’affaire Fourtillan, l’affaire Vincent Freville!

https://www.laminutedericardo.com/player-embed/id/1074/Posté le 11/03/2021

Pour le soutenir lors de son rendez-vous pour examen psychiatrique  avec le Docteur Loïc Le Moigne pour ceux qui seront dans le coin, ce qui va être difficile avec le couvre-feu….

JEUDI 27 MAI 2021 – 18 HEURES

CMP Danvez

8 Rue du Docteur Carpentier

56700 HENNEBONT

Voyez la suite

CENSURE

Orwellien : le PDG de YouTube reçoit le prix de la liberté d’expression… à la place du prix de la censure la plus débile et dangereuse…

Publié

le

Summum du cynisme, bolchévisme dans toute sa splendeur : choisissez vos qualificatifs, ils s’appliquent tous.

Pour la récompenser de la censure extrême que sa société pratique, la directrice générale de YouTube, Susan Wojcicki, a reçu un prix pour la liberté d’expression de l’Institut Freedom Forum. Pendant le même temps où le prix était débattu, les conservateurs et d’autres personnes étaient bannis, interdits, démonétisés, et se voyaient imposer des règles qui étouffaient toute diversité d’opinion et de contenus, tandis que les divers courants de gauche avaient un passe-droit.

Mme Wojcicki a reçu le prix jeudi, dans le cadre d’un événement appelé « semaine de la liberté d’expression », organisé par l’institut – et le fait que YouTube est l’un des principaux sponsors n’a strictement rien à voir là-dedans : dans la corruption, on ne fait pas dans la dentelle et la notion de conflit d’intérêts est aussi lointaine que la pluie de météorites qui seront visibles depuis la Terre ce 21 avril.

Summum de l’hypocrisie, sous vos yeux :

« Nous voulons être en mesure d’avoir une plateforme aussi diversifiée et ouverte que possible et représenter autant de points de vue que possible sur la plateforme, mais nous devons également nous assurer qu’il y a des limites », a déclaré Wojcicki dans sa vidéo de remerciement. 

« Nous n’autoriserions pas les contenus pour adultes, les contenus haineux, les contenus dangereux ».

Summum de l’inversion du sens des mots – Orwell avait vu juste :

Je pensais, pour approfondir et illustrer le monde irréel dans lequel vivent les fascistes, devoir rechercher combien de vidéo YouTube a censuré. Je n’ai pas eu besoin : c’est Wojcicki elle-même qui en donne le détail – je crois rêver – durant la remise de son prix ! Elle a déclaré que YouTube a supprimé le mois dernier 9 millions de vidéos, qui, selon elle, violaient les directives de la communauté.

« J’ai pu constater les avantages réels de la liberté d’expression, ainsi que de la représentation de personnes de tous horizons et de tous points de vue », a déclaré Mme Wojcicki dans son discours.

https://youtube.com/watch?v=xDcvPf78g1k%3Ffeature%3Doembed

Vous entendez ça ? Ca ne vous fait pas grimper aux murs ? La suppression de 9 millions de vidéos le mois dernier est un des « avantages réels de la liberté d’expression ».

La société mère de YouTube est Google, vous le saviez.

L’ancien président Trump a été banni de YouTube après l’émeute du 6 janvier au Capitole. 

C’est l’avantage de la liberté d’expression.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

c est la meilleure de l’année !0 Répondre

Aleph

Aleph 6 heures plus tôt

J’ai mieux : Sur France Intox, une journée consacrée aux Fake News avec comme invité le pdg de l’afp:

https://www.radiofrance.com/presse/comment-lutter-contre-les-fake-news-journee-speciale-sur-franceinfo-le-14-avril

Voyez la suite

CENSURE

La censure ignore que 70% des Français sont pour une dissidence qui protège le patrimoine français… C’est la fin pour la dictature de la gauche…

Publié

le

Sur internet plus de 250 producteurs de vidéos dissidentes représentent un contre pouvoir énorme contre la presse des milliardaires qui coulent !


C’est par le pouvoir de l’argent qu’ils veulent museler les idées dissidentes

Par Philippe Carhon le 12 avril 20218 commentairesC’est par le pouvoir de l’argent qu’ils veulent museler les idées dissidentes

Après la scandaleuse amende de 200 000€ infligée par le CSA à CNews pour des propos tenus par Eric Zemmour, c’est au tour de Valeurs actuelles de subir des pertes financières pour avoir usé du droit fondamental qu’est la liberté d’expression :

Selon les informations de Capital, Taboola, qui commercialise la grande majorité des espaces publicitaires du site de l’hebdomadaire, a résilié son contrat. Motif invoqué : la publication fin août 2020 par l’hebdomadaire d’un roman fiction représentant en esclave la députée LFI Danièle Obono. Pour la régie en ligne, cet article est “ouvertement raciste, discriminatoire, offensant” et “se trouve en parfaite contradiction avec les valeurs de Taboola”.

Valeurs actuelles a indiqué à la justice qu’une telle résiliation le “prive de tous ses revenus publicitaires sur internet, représentant plus d’un tiers de ses revenus publicitaires globaux” (…=)

Valeurs actuelles avait déjà des difficultés à engranger des annonceurs depuis qu’il est dans le collimateur de Sleeping Giants. Ce collectif d’activistes a pour objectif d’assécher les ressources publicitaires des médias relayant des “discours de haine”. Pour cela, il repère les annonceurs présents sur ces médias, puis les interpelle sur Twitter selon le principe du name and shame.

En l’espèce, ces ‘géants endormis’ estiment que“Valeurs Actuelles a quitté la simple ligne politique très, très à droite, pour s’embourber de plus en plus dans le discours purement idéologique, intolérant, anxiogène, complotiste et victimaire”. Ils affirment que 59 annonceurs se sont retirés suite à sa campagne lancée fin 2019, dont 36 ont accepté de l’assumer publiquement, parmi lesquels Coca Cola, But, Carrefour, Lidl, Asus, PSA Banque, Red by SFR, Nespresso, Hyundai...

La bonne nouvelle, c’est que le chiffre d’affaire de Valeurs actuelles est en hausse constante depuis 10 ans.

Pour marquer sa solidarité et favoriser le développement des idées défendues par Valeurs actuelles, il n’y a pas de solution plus simple et efficace que de vous abonner. C’est par ici.

Voyez la suite

Ma biographie

Votre Catalogue

Abonnez-vous à votre newsletter

GRATUITEMENT recevez
CLUB DEFI tous les Jours

Tendance