Grandeur du rôle de l’OAS dans la guerre d’Algérie : honneur et hommage à nos combattants pieds-noirs

Spread the love

La GNOLE est à l’origine du mot BOUGNOUL… amateur de GNOLE…

L’histoire du mot « Bougnoule » vient de l’époque de la guerre d’Algérie. Les soldats français qui combattaient en Algérie avaient de temps en temps des permissions. … Lorsqu’il fallait rejoindre les contingents en Algérie chacun repartait avec au moins une gourde sinon des provisions de gnôle.

Publié le 22 novembre 2020 – par Christine Tasin– 12 commentaires

Dans un commentaire sous l’article d’Antiislam sur le rôle de De Gaulle pendant la guerre d’Algérie  Eddy M a fait un commentaire qui a fait bondir Régis Guillem, à très juste titre.

Voici la réponse que j’avais faite pour ma part avant de voir la réponse de Régis.

Eddy K vous montrez une méconnaissance ahurissante de la guerre d’Algérie, de ses tenants et aboutissants et notamment de ses débuts, dès 1954. L’oas n’était pas née alors, et elle a dû sortir des limbes bien des années plus tard, par obligation, pour défendre et protéger non seulement le pays des Pieds-Noirs mais aussi et surtout pour éviter les morts horribles réservées aux français par le FLN, entreprise terroriste. Vos assertions sur l’OAS sont calomnieuses et, qui plus est, complètement fausses. Vous faites des membres de l’OAS les responsables de la guerre… Vous n’y connaissez vraiment rien. On n’aurait pas dû valider ce ramassis de mensonges dignes du FLN et des porteurs de valises, tant pis, il y a eu une erreur, mais cela permet au moins de pointer du doigt vos mensonges éhontés.

Même si l’homme à priori est un opportuniste limité intellectuellement et physiquement, il est bon de nuancer les réalités… C’est vrais que l’OAS a manipulé des sommes d’argent incroyable en liquide… de témoignage de mon ex directeur Ramelet, mort depuis, il avais des sacs en jute plein de billets dans l’arrière salle de son bar… car le prétexte de la bonne cause autorise tous les culots même celui de vider les coffres des banques ! Donc rien d’élégant… mais il est évidant d’admettre que des français et autres pieds noirs aient pu désirer rester en Algerie puisque in fine c’était leur pays ! Mais l’histoire écrite par Nathan le juif a décidé que le FLN des plus grosses merdes de la terre c’était mieux que l’OAS qui se sentait spolié ? Les algérien toujours aussi ridicules me font rires quand ils disent qu’ils ont leurs héros chez le FLN… alors que se sont un ramassis de ce que la terre a produit de pire, en plus circoncis et musulmans pour en faire des tarés. Des soumis révoltés ?… un truc de schizophrène ! C’est l’un ou l’autre à priori ?

Voici maintenant la réponse de Régis.

@Eddy K.; Cher monsieur Je suis – comme vous dites avec du reste une pointe de dédain au regard de certains écrits – un Pied-Noir (j’eusse préféré Français d’Algérie); je suis également un ancien membre actif de l’Organisation Armée Secrète. Aussi vous pourrez admettre que je m’insurge pour vos insultes et méconnaissances des faits historiques réels et non lus sur divers journaux.
J’espère également que certains ne verront pas dans ma réponse légitime des attaques, ou interventions malsaines dues au fait que je ne supporte pas la contradiction.
Le sujet évoqué ne peut, en tous cas, être développé de façon précise, compréhensive avec arguments étayant des affirmations. Mais je vais tout de même tenter cette prouesse (c’est prétentieux) en reprenant vos différents chapitres.

Par ailleurs si vous souhaitez parfaire vos connaissances je vous suggère vivement de lire cet ouvrage « Et la Levêche souffla sur l’Oranie ».

J’en viens à mes réponses très succinctes:

Décidément certains Français seront toujours incapables de comprendre certains réalités (dures, mais incontournables) concernant l’Algérie Française.
Réponse : Effectivement vous avez tout à fait raison et vous savez de quoi il en retourne puisque vous-même êtes dans ce cas.

Réponse 1 : Faux. L’Algérie n’était ni un protectorat, ni une colonie ; l’Algérie – que vous l’acceptiez ou pas – était un département Français, bien avant du reste la Savoie, le comté de Nice.
Je vous accorde que Russes et Ricains ont mis la pression : mais dans quel but ? Puisque vous comprenez tout je vous laisse le soin d’y apporter réponse.

Réponse 2 : 2 Goal n’a rien attendu du tout car il était cloitré. Quant à sa déclaration : c’est bien la première fois que je l’entends mais vous étiez sûrement un proche ?!.
Quant à l’avortement du putsch, cher monsieur, vous n’y êtes pas du tout et cela prouve bien que vous écrivez n’importe quoi ou, pardon de mon indélicatesse, que vous ne connaissez nullement les faits et que vous tentez de reporter maladroitement ce que vous avez lu.
Je vais vous dire les raisons de l’échec du putsch. La seule, l’unique raison c’est le fait que le Général Maurice Challe a voulu éviter une effusion de sang entre soldats Français. Ce qui fut une erreur colossale car, cher monsieur, ce n’était sûrement pas les soldats dont le cri de guerre était « la quille bordel » qui auraient fait face aux régiments putschistes qui étaient tous les meilleurs régiments de l’armée française et dont certains étaient des régiments composés d’appelés. Dois-je vous les citer ?
Je me suis trouvé personnellement face à ces petits soldats d’opérette et je puis vous assurer que sitôt qu’ils ont « senti le vent » ils ont vite rebroussé chemin dans leurs cantonnements.
D’ailleurs le Général Challe a reconnu plus tard qu’il avait, en effet fait une erreur d’appréciation.

Réponse 3: On peut effectivement transposer je vous ai compris en « je vous ai trahis » ne serait-ce pas la vérité ?
Quant aux musulmans qui voulaient une Algérie indépendante, vous n’y êtes pas du tout. Vous devriez prendre connaissance des différentes manifestations jusqu’en 1960 et ensuite vous aurez votre réponse.
Etiez-vous sur place pour affirmer de telles contre-vérités ? Moi j’y étais.
Savez-vous quand et pourquoi les musulmans ont viré de bord ? Je vais vous l’apprendre : Ce sont les pseudos accords déviants qui ont été le déclencheur.
A compter du 19 mars 1962 il était clair que 2 Goal faisait cadeau de l’Algérie aux égorgeurs. Connaissez-vous les égorgeurs ?
A ce propos vous n’évoquez pas la victoire militaire sur le terrain ?
Les musulmans pro-français très largement majoritaires comprirent que l’Algérie devenant indépendante, ils allaient payer le prix fort. Aussi la seule façon de sauver leur peau était de commettre des actes qui permettraient le pardon.
Ces musulmans furent désignés les « Marsiens » et ce sont eux pour grande partie qui commirent les pires atrocités.

Réponse 4 : votre paragraphe est curieux car vous acceptez le fait que 2 Goal ait abandonné les Pieds-Noirs c’est-à-dire les Français du département de l’Algérie, et vous apportez une hostilité évidente à l’arrivée de 1 million de PN en Métropole ?!En somme vous êtes un adepte de Deferre qui souhaitait que les PN aillent se faire voir ailleurs.
Guerre civile ? Qui alliez-vous mettre en face des soldats « factieux ».
Les Français dont on voit aujourd’hui leur descendance ?

Réponse 5 : Alors là vous avez sorti le bazooka ; que dis-je,  les canons de 37. Mon cher monsieur ce seul paragraphe, à lui seul, permet de vous situer et de constater que vous avez écrit un roman mais qu’aucun de vos points clé n’apporte de faits vérifiables. Que des supputations malsaines.
L’OAS, ne vous en déplaise, a été au même titre que vos résistants de 40, un mouvement spontané d’hommes et de femmes désireux de rester dans leur pays.
L’OAS a été, au contraire, le dernier rempart de protection de la population Européenne. Trop de meurtres ? Trop d’attentats ? Qu’est-ce qui vous permet de telles diffamations. Il eût fallu qu’en affirmant cela vous y portiez des chiffres. Je les attends dans votre éventuelle réponse.
J’ai été membre actif de l’Organisation Armée Secrète et je ne vous autorise pas à insulter un mouvement de patriotes qui, ne vous en déplaise, a contrairement à ce que vous affirmez, sauvé des milliers de compatriotes tant musulmans qu’Européens.
Je puis affirmer, preuves à l’appui, que notre combat était la résistance et non le terrorisme comme vous tentez de le faire croire.

Pour votre information : l’OAS a existé pendant 14 mois au cours desquels elle a abattu : 1562 musulmans et 239 Européens ; blessés : 4050 musulmans et 1062 Européens.
Au cours de la même période : le FLN a massacré 4788 Européens dont 2000 à Oran le 5 juillet 1962 ; 166500 musulmans dont 120000 après le 19 mars 1962 ; blessés 7541 Européens et 13610 musulmans. Les enlèvements : 4000 Européens ; 348 soldats du contingent (prenez connaissance du témoignage de AUSSIGNAC)

Réponse 5 : plus les mensonges sont gros, mieux ils passent. Pour votre gouverne l’OAS-Algérie a cessé d’exister très précisément le 29 Juin 1962. Nous n’avions plus que faire puisque nous avions perdu. Et évidemment les perdants ont toujours tort et ce sont les vainqueurs qui font l’histoire…..On voit bien le résultat aujourd’hui.
Le seul véritable attentat contre 2 goal fut celui du Petit-Clamart organisé par le Lt-Colonel Bastien Thiry.

Que chacun prenne sa part devant l’Histoire et les nouvelles générations.

En effet c’est le conseil que je vous prodigue plutôt que faire du partisanat sur des sujets que visiblement vous ne maîtrisez pas du tout.

Régis Guillem

Avatar jacquelin dit :Bravo Régis , la vérité fait toujours plaisir au souvenir
Il existera toujours des islamo gauchistes pour éructer le contraire

Avatar Baribal dit : @ Régis GuillemBonjour M.Guillem,Votre démonstration est éclatante de vérité et de vécu. Vous avez répondu à Eddy K et cet hurluberlu devrait en être honoré (s’il sait ce qu’est l’honneur).Je vous salue respectueusement, en souvenir de nos souffrances et de nos morts.

Avatar la moutarde me monte au nez dit : Une petite précision, tout de même:
Il convient de rendre cette justice que parmi les appelés du contingent, il n’y avait pas que des :
« La quille bordel »
Mon frère aujourd’hui décédé, du contingent 59/2B
a fait 32 mois de service, dont 24 en Algérie, avec le grade de Sous-Lieutenant.
Il commandait un peloton de transport en renforcement d’unités de la Légion Etrangère et de Parachutistes des Commandos de Marine.
Il a été cité à l’ordre du Régiment avec attribution de la Croix de la Valeur Militaire avec étoile de bronze.
Je résume la citation:
« Jeune Sous-Lieutenant animé de belles qualité de courage et de sang froid, volontaire pour participer aux opérations menées par les Cies de Combat, a toujours fait preuve d’allant et d’audace. S’est particulièrement signalé le 8/12/61 lors d’une action engagée contre les rebelles au nord de SELMA (Ouest Constantinois) qui permit la mise hors de combat de rebelles et la saisie de munitions et de matériels divers.
Je ne sais pas quelle aurait été sa prise de position lors du Putch, puisqu’il avait déjà été démobilisé
et parce qu’il n’est plus là pour répondre à cette question, mais je suis bien certain que d’un coté ou de l’autre il n’aurait pas agit comme un « La quille bordel » et je pense qu’il n’était pas un cas unique parmi les appelés de cette époque.

Conan Conan dit : Réponse à Eddy K :
Ce n’est pas la résistance OAS qui a créé les conditions désastreuses de ce départ précipité. Celles-ci étaient les conséquences prévisibles d’une capitulation sans défaite . C’est bien votre « plus illustre » qui a pris cette décision incompréhensible!… Les rebelles se ralliaient à l’armée française par milliers encore en 1961, et l’année précédente, Si Salah, chef de la willaya IV avait rencontré votre Général à l’Elysée en vue d’une rédition qui resta une demande sans suite de la part du général qui s’empressa de le dénoncer au GPRA !!…
Ceci est à mettre en balance avec les conditions de l’armistice sollicitée par Pétain une fois nos armées écrasées en 40 qui, lui, fut condamné à mort !..
Je rappelle aussi que la résistance OAS était légitime car ce sont bien les français qui ont créé et mis en valeur les départements algériens. Les arabo-musulmans ne s’y trouvaient et n’y sont encore qu’en tant qu’occupants !
Si vous venez sur ce blog c’est que vous êtes patriote et néanmoins gaulliste ? Chez nous, pas d’ennemi chez les patriotes, nous devons nous rassembler pour sortir notre pays de sa situation. Mais de grâce, cessez de regarder la chaîne Arte ou celle de bfMacron et instruisez-vous, tiens en lisant du Régis ou du Zemmour par exemple!!!…

Avatar .Degueldre dit : Bravo
seuls ceux qui ont combattu avec l lOAS et vécu cette période peuvent se permettre de retracer son histoire.
J ai personnellement assisté a toutes les phases de la guerre d Algérie et participé à cette organisation qui restait notre dernier espoir.
Alors que ces fouilles merdes qui n’ont rien connu ferment leurs g…..

Avatar Alexcendre62 dit : Dans cette affaire Algérienne je crois que nos soit disant amis étaient au niveau de nos ennemis ! jaloux de la France et de le place qu’elle occupait dans le monde . Aucun pays n’a fait dans ses propres colonies autant que ce qu’a fait la France en Algérie quant aux ressentiment des algériens dès qu’ils ont pu ils ont en grande partie rejoins l’ex-colonisateur . Quant a l’état actuel de l’ Algérie c’est sans commentaire , les beaux conseilleurs , dès le départ des français , les contrats signés ils sont repartis laissant la misère s’installer , nos grands cœurs de l’émancipation des peuples on cessé d’arroser ce pays de leur belle humanité .

Régis GUILLEM Régis GUILLEM dit : @la moutarde me monte au nez; relis ce que j’ai écrit et tu constateras qu’en aucun cas je ne mets tous les appelés dans le même sac. Je sais, les ayant cotoyés, que des régiments tels le 18, tel le 9, tel les CPA avaient dans leurs rangs une majorité d’appelés.
Les Bigeards’boy étaient en majorité également des appelés.
NON J’évoque les planqués et hélas ils étaient nombreux; ceux qui ont propagé des légendes sur les « colons ». Ce sont eux qui ont fait le plus de mal. J’espère que tu ne m’en voudras pas si je me suis mal exprimé.

Avatar la moutarde me monte au nez dit : @Régis GUILLEM, je te remercie pour cette précision.
Je t’accorde qu’à cette époque comme aujourd’hui, il y avait beaucoup de connards.
Pour ma part, j’ai eu la chance d’effectuer mon service en temps de paix, puisque j(était de la 67/1A,
personnellement j’étais militariste, je croyais à l’utilité de ce que je faisais, mais effectivement j’ai croisé beaucoup d’arsouille qui déshonoraient l’uniforme.
C’est encore ce qu’on vit aujourd’hui: il y a ceux qui s’engagent et qui ont une certaine idée de la France, mais malheureusement aussi ceux qui s’en foutent, ceux qui laissent faire et ceux qui collaborent.
Evidemment l’ennemi profite de ces divisions qui nous paralysent et le servent.
Sur un autre sujet, j’ai eu par le passé, plein de copains rapatriés, aujourd’hui disparus, qui me disaient avoir combattus des « commandos barbouzes » qui décollaient de Marseille, arrivaient de nuit à Alger, avaient la nuit pour commettre leurs exactions et devait être rembarqués avant six heures du matin.
Est ce que tu as connu ou entendu parler de çà?,

Régis GUILLEM Régis GUILLEM dit : @laMoutarde;
Il est exact que des commandos de barbouzes agissaient en Algérie et se repliaient en Métropole.
S’il fallait évoquer le rôle des Barbouzes il y faudrait consacrer plusieurs émissions. Cela étant ils ont laissé quelques plumes notamment à Alger.
Personnellement je les ai, malheureusement connu, lors de mon arrestation et j’ai été interrogé par la Mission C à Oran. Aussi lorsque l’on évoque les tortures que l’armée a fait sur les gens du FLN, on oublie d’évoquer ce que la Mission C et les barbouzes faisaient subir aux membres de l’OAS.
Là également sujet brûlant. Ce ne sont pas, en tous cas, les livres de quelque nature que ce soit qui puissent décrire la réalité des faits.

Avatar JCSLB dit : 200% d’accord avec Régis. Il est bon de remettre la vérité historique à sa place.
Surtout quand les mensonges sur l’histoire des départements français d’Algérie nous est serinée par les chantres des départements de la bienheureuse diversité en France.
Pour ma part je vomis le De Gaulle de 1962, c’est un traître à la Patrie.
Et pour ceux qui croient que « l’Algérie est une vieille histoire », il est utile de citer le Maréchal Alphonse JUIN, 2 juillet 1962
« … Que les Français, en grande majorité aient, par referendum, confirmé, approuvé l’abandon de l’Algérie, ce morceau de la France, trahie et livrée à l’ennemi, qu’ils aient été ainsi complices du pillage, de la ruine et du massacre des Français d’Algérie, de leurs familles, de nos frères musulmans, de nos anciens soldats qui avaient une confiance totale en nous et ont été torturés, égorgés, dans des conditions abominables, sans que rien n’ait été fait pour les protéger : cela je le pardonnerai jamais à mes compatriotes :
La France est en état de péché mortel. Elle connaîtra un jour le châtiment. »
Ou, de la bouche du Duc d’Aumale « … Je ne suis pas d’une race habituée à reculer. Vous allez charger. »….
Est-il quelque chose de plus actuel… ?

Avatar ERICK FAYAUD dit : La vérité c’est que les algériens n’ont jamais gagné la guerre d’Algérie ! De Gaulle leur a donné clé en main
C’est la gauche qui s’est fourvoyée en laissant pour compte les algériens au bas côté du chemin .La 4 -ème république n’a pas été capable de s’investir auprès de cette population il est vrai peu intéressée
au changement évolutif de l’émancipation du monde occidentale .Le résultat c’est qu’une poignée de renégats a pris en otage une population pacifiste en les soumettant par la barbarie à leurs idéaux qu’ils maintiennent toujours au 21 è siècle !
Il est dommage que l’OAS n’est existé trop tard ,nous aurions pu faire comme Israël avoir notre propre pays …

Avatar MORET dit : Excellente réponse de Régis Guillem !
Gloire et honneur à tous les généraux français de cette époque !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*