Abonnez vous pour avoir nos derniers articles !

CELEBRITES

Entre fixeur et maître chanteur, Kevin Blatt est la bête noire des stars hollywoodiennes.

Publié

le

Comment le «courtier des sex-tapes» profite de l’économie du silence à Hollywood

Entre fixeur et maître chanteur, Kevin Blatt est la bête noire des stars hollywoodiennes.

Repéré par Barthélemy Dont sur Wired Quel est le point commun entre Paris Hilton, Kim Kardashian, Hulk Hogan et Colin Farrell? Toutes ces célébrités ont vu leurs ébats sexuels filmés et diffusés sans leur accord. Et toutes ces vidéos sont passées entre les mains de Kevin Blatt.

Inconnu du grand public, Blatt est le coup de téléphone que les agents de star redoutent le plus de recevoir. Depuis le début des années 2000, cet homme sur lequel Wired a récemment enquêté s’est forgé une réputation de «sex-tape broker» ou courtier des sex-tapes: un intermédiaire entre maître chanteurs, victimes et tabloïds.

Blatt acquiert sa notoriété en 2003 lorsqu’il est engagé par Marval, une société ayant acheté la sex-tape de Paris Hilton, pour assurer sa publicité. L’affaire que Hilton, 18 ans à l’époque de la vidéo, a récemment décrit comme un «viol numérique», fait alors couler beaucoup d’encre et Blatt est catalogué comme l’homme vers qui se tourner lorsque l’on veut exploiter une vidéo de ce type.

L’affaire lui permet aussi de mettre en place un mode opératoire: offrir une résolution discrète et, si ça ne marche pas, faire le maximum de publicité autour de la sex-tape afin que les victimes acceptent une diffusion légale ou que la vente soit lucrative, même en cas de procès.

Économie du silence

Wired explique que la grande majorité des sex-tapes hollywoodiennes ne sont pas publiques, parce que ce ne sont pas forcément les plus rentables pour les extorqueurs, et que le risque en vaut rarement la peine.

Il existe en effet à Hollywood, une réelle économie de la «hush money», ou «monnaie du silence», avec ses avocats, ses médias et ses truands. Et lorsqu’une transaction est effectuée, peu importe où va l’argent: Kevin Blatt touche souvent une commission.

L’une des clés de son succès est de toujours savoir se placer à l’extrême limite de la légalité. Par exemple: si lui ou les personnes qu’il représente réclament une somme précise en échange de leur silence, il s’agit d’extorsion, un crime en Californie. Mieux vaut donc systématiquement attendre que la victime fasse le premier pas, et ainsi passer à travers les mailles du filet légal.

De même, une sex-tape ne peut pas être légalement diffusée sans l’accord des personnes qui y apparaissent. En revanche, elle peut être diffusée à la presse, qui décrira son contenu, suggérer qu’elle pourrait malencontreusement se retrouver sur internet, où il sera difficile de prouver sa provenance, etc.

Malgré l’immoralité évidente de ce business, Wired affirme que Blatt estime ne pas être animé de mauvaises intentions, prétendant au contraire aider les stars à résoudre leurs tracas.

Il a par exemple aidé la police et les agents de Colin Farrell à retrouver le distributeur en ligne de la sex-tape de l’acteur. Mais, explique Wired, il était supposé s’occuper lui-même de cette vidéo –jusqu’à ce qu’il ne se fasse intimider par un concurrent.

Voyez la suite
Donnez votre avis il nous intéresse ! Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CELEBRITES

Christophe Leroy revient sur l’affaire des dîners clandestins

Publié

le

Christophe Leroy, soupçonné avec Pierre-Jean Chalençon d’avoir organisé des dîners clandestins malgré le Covid-19, a fait son mea culpa sur BFMTV.

DÎNERS CLANDESTINS – “C’était une erreur de le faire et si je suis condamné pour cela, je ferai face”. Dans un court extrait d’un entretien qui sera diffusé en intégralité sur BFM TV ce dimanche 11 avril, Christophe Leroy, est revenu sur l’affaire des dîners clandestins. Le chef est soupçonné avec Pierre-Jean Chalençon d’avoir organisé des repas luxueux clandestins notamment au Palais Vivienne et ce malgré les restrictions sanitaires liées au Covid-19, 

“Il aurait fallu annuler”, a poursuivi celui dont le domicile parisien a été perquisitionné mercredi et qui a également eu le droit à une garde à vue. Et de concéder que “le palais, le caviar, le champagne, le cuisiner du show-business” pouvaient être “mal perçus” par les Français”. “Je peux comprendre le ressenti”, a-t-il ajouté.https://www.dailymotion.com/embed/video/x80jur7

La diffusion d’un reportage par M6 la semaine dernière sur des dîners clandestins fastueux à Paris avait déclenché une vive polémique, un des organisateurs, identifié comme étant Pierre-Jean Chalençon, affirmant avoir “dîné dans la semaine dans deux-trois restaurants clandestins” où il aurait croisé “des ministres”.

Le reportage faisait notamment état d’un dîner au Palais Vivienne, dans le 2e arrondissement de la capitale, “autour d’un menu caviar et champagne” au prix de “220 euros par personne” concocté par le cuisinier Christophe Leroy. Il avait enflammé les réseaux sociaux, provoqué des réactions de la classe politique, et entraîné l’ouverture d’une enquête.

Depuis, Pierre-Jean Chalençon est revenu sur ses déclarations, en expliquant avoir voulu faire de “l’humour”.

Le Palais Vivienne, “un lieu privé”

Une polémique à laquelle Christophe Leroy a répondu, dans l’extrait diffusé par BFMTV, en pointant que le Palais Vivienne, certes luxueux, était avant tout “le lieu privé” de Pierre-Jean Chalençon. “Il y vit et moi j’ai amené mon savoir-faire”, a-t-il souligné, affirmant que “ce n’était pas le bon timing”. Enfin, alors qu’il est interrogé sur le fait que le gouvernement préconise de limiter à 6 convives les repas privés, Christophe Leroy répond avec une interrogation: “Est-ce que beaucoup de gens ont des appartements de 565 mètres carrés ?”

Pour l’avocat de Christophe Leroy, qui s’est exprimé jeudi dans un communiqué, les prestations effectuées n’étaient d’ailleurs pas illégales. “Les prestations qu’il a effectuées l’ont été, comme la loi l’autorise, dans des domiciles privés et non pas dans des établissements recevant du public (ERP) de type restaurant”, avait-il pointé avant de démentir fermement la présence de ministres au repas, l’autre point polémique de l’affaire.

L’enquête du parquet de Paris devra déterminer si la résidence a été utilisée à des fins commerciales, auquel cas il s’agirait d’un dîner clandestin et non d’une soirée privée entre amis.

Dîners Clandestins : Pierre-Jean Chalençon sorti de garde à vue et des millions non déclarés

Sarah Polak | sam. 10 avril 2021 à 16h19 – Mis à jour le sam. 10 avril 2021 à 17h22

Dans la tourmente depuis quelques jours après que M6 ait dévoilé des images de dîners clandestins, Pierre-Jean Chalençon n’est décidément pas blanc comme neige. D’après le papier du Libération, en kiosque ce 10 avril, le collectionneur n’a pas déclaré plusieurs millions d’euros. 


L’art de détourner des millions. Pierre-Jean Chalençon, l’homme qui se dit être “un collectionneur fauché” endetté “pour vingt ans” depuis l’acquisition de son “palais” a eu des différends avec le fisc en 2019. Grand admirateur de Napoléon, il fait pourtant bien fructifier son activité. Les belles sommes d’argent intriguent alors le fisc. Il soupçonne Pierre-Jean Chalençon de ne pas déclarer totalement ses revenus, après avoir comparé ses comptes bancaires avec ses déclarations d’impôts de 2016 et 2017.

Selon les informations révélées par Libération, les impôts ont organisé une saisie rue de Vivienne le 23 septembre 2019. Tableaux, vaisselle, tapisserie d’Aubusson… et d’autres meubles et objets ont été listés par un huissier. La valeur totale de la saisie s’élève à 1,35 million d’euros. Il s’agit d’une action préventive pour se prémunir d’un éventuel redressement. Le rapport du fisc note que les opérations de ventes d’objets d’art de Pierre-Jean Chalençon laissent penser à “une activité occulte de marchand d’art et d’antiquités, activité non déclarée et dès lors non soumise aux impôts commerciaux et à la TVA.” En attendant que le litige soit réglé, aucune des pièces ne peut être vendue. Cependant, depuis octobre Pierre-Jean Chalençon a créé une société de conseil et de vente. Une entreprise qui devrait lui permettre de continuer son business sans craindre le rappel à l’ordre des impôts.

Pierre-Jean Chalençon, Katia Tchenko lors d'un dîner au Palais Vivienne
© BALDINI / BESTIMAGEPierre-Jean Chalençon, Katia Tchenko lors d’un dîner au Palais Vivienne 

Soirées clandestines au palais Vivienne

Le propriétaire du “palais” parisien fait polémique depuis qu’il est soupçonné d’avoir organisé des dîners clandestins dans son gigantesque appartement de la rue Vivienne, dans le 11ème arrondissement de Paris. Une affaire qui a donné lieu à l’ouverture d’une enquête préliminaire pour “mise en danger de la vie d’autrui” et “travail dissimulé.” Le collectionneur est soupçonné d’avoir invité plusieurs personnes à un repas le 1er avril dans son établissement. Pierre-Jean Chalençon et le chef Christophe Leroy ont été placés en garde à vue jeudi soir à la suite d’une perquisition dans les lieux. Après avoir longuement été interrogés par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne, celle-ci a été levé vendredi dans la soirée. Selon le parquet de Paris, aucun élément n’indique qu’il y avait des ministres ou des membres du gouvernement.

Voyez la suite

CELEBRITES

Prince Philip. La mort d’un psychopathe

Publié

le

En août 1997 il déclare : “Nous devons abattre la population en surplus“.En décembre 1988, il déclare : Dans le cas où je suis réincarné, j’aimerais revenir en virus mortel, afin de contribuer à résoudre la surpopulation“.Vacciné le 9 janvier 2021 contre la COVID, le prince psychopathe n’a pas résisté au virus qu’il incarnait déjà de son vivant. Durant sa longue et néfaste existence, il avait copieusement cocufié la reine. C’est lui qui avait commandité l’assassinat de Lady Diana.

Le prince psychopathe Philip
Un autre psychopathe qui dit la même chose

Il a multiplié les saillies racistes et misogynes

Père défaillant, multipliant les virées autour du monde avec ses potes, il détonne comparé au politiquement correct très millimétré observé par sa femme. «Si vous restez trop longtemps ici, vous allez avoir les yeux bridés», lance-t-il à un étudiant britannique lors d’une visite en Chine en 1986. «Ça ressemble aux dessins de ma fille», analyse-t-il à propos d’une expo de dessins primitifs éthiopiens en 1965. Dans les années 1990-2000, il est devenu une des figures centrales des Guignols de l’info britanniques, qui l’avaient transformé en pilier de bar.

Une photo du Prince Philip en 1937. 
Il avait 16 ans et participait en Allemagne aux funérailles de sa sœur, liée au gratin nazi. 
On la voit sur une autre photo dans l’article assistant au mariage de Goering.
https://www.dailymail.co.uk/news/article-3167585/Phil..

Un agent du MI5 “J’ai tué la princesse DIANA sur l’ordre du Prince Philip”John Hopkins, un agent retraité de MI5 de 80 ans, a fait une série de confessions étonnantes depuis sa sortie d’hôpital à Londres mercredi, dans lequel on lui a dit qu’il lui restait quelques semaines à vivre. Hopkins déclare avoir été un tueur du MI5, impliqué dans 23 assassinats pour l’agence de renseignement britannique entre 1973 et 1999, y compris la princesse Diana.

Le décès brutal de la princesse Lady Diana, le 31 août 1997 dans un accident de voiture sous le pont de l’Alma à Paris, a suscité de nombreuses rumeurs. Certaines ont fait surface plusieurs années après le drame. C’est le cas de celle lancée par Mohammed Al-Fayed, le père de Dodi Al-Fayed, amant de la princesse de Galles, également décédé lors de l’accident. Selon lui, la famille royale, notamment le prince Philip, était à l’origine de leurs morts, comme l’explique un article du Guardian, publié le 18 février 2018.

Pendant plusieurs années, l’ancien propriétaire de Harrods, a soutenu que Lady Di et son fils avaient été assassinés par le MI6, les services de renseignements extérieurs britanniques sous l’ordre du prince Philipl’époux de la Reine Elizabeth II et père du prince Charles, l’ex-mari de la princesse. D’après lui, le couple avait pour projet de se fiancer et la princesse lui avait fait part d’une supposée grossesse, juste avant le drame. Une union qui déplaisait fortement la famille royale qui aurait alors mis en place ce guet-apens, selon ses dires. Elle ne pouvait accepter qu’un musulman égyptien devienne le beau-père du futur roi d’Angleterre, relayait Le Figaro dans un article paru le 19 août 2013.Selon le site yournewswire.com, M. Hopkins, qui a travaillé pour M15 pendant 38 ans en tant qu’opérateur, prétend qu’il a été souvent utilisé comme tueur à gages par l’agence, pour assassiner discrètement des individus considérés comme une menace pour la sécurité intérieure du Royaume-Uni.Formé à la fois comme ingénieur en mécanique et expert en munitions, M. Hopkins affirme avoir une vaste expérience de méthodes moins conventionnelles pour infliger la mort et la destruction, y compris par les produits chimiques et les poisons.L’homme britannique de 80 ans déclare  qu’il a été impliqué dans des assassinats du MI5 entre juin 1973 et décembre 1999, pendant laquelle “le MI5 s’occupait peu de surveillance externe”.
Hopkins dit qu’il faisait partie d’une cellule de sept agents qui étaient chargés d’exécuter des assassinats politiques à travers le Royaume-UniLa plupart des victimes étaient des politiciens, des militants, des journalistes et des dirigeants syndicaux.M. Hopkins dit que la princesse Diana est unique parmi ses victimes, car elle est la seule femme qu’il n’ait jamais assassinée, ainsi que la seule de rang royal. Elle est également la seule victime que la famille royale elle-même a ordonné d’éliminer.[Interdit dans le monde entier: Documentaire sur la Princesse Diana ‘Killing illégal “. À voir.]Il prétend se sentir “ambivalent” au sujet de la mort de la princesse Diana. D’une part, Diana était «une belle femme de bon cœur» qui ne méritait pas cette mort.  
Mais selon M. Hopkins, elle mettait également en danger la Couronne britannique:La famille royale avait la preuve qu’elle envisageait de divorcer de Charles. Elle connaissait trop de secrets royaux. Elle avait une énorme rancune et elle allait déballer en public toutes sortes de revendications sauvages. Mon patron m’a dit qu’elle devait mourir. Il en avait reçu l’ordre directement du prince Philip , et nous devions faire ressembler à un accident. Je n’avais jamais tué une femme avant, encore moins une princesse, mais j’ai obéi aux ordres. Je l’ai fait pour la reine et le pays. “L’étape suivante de la conspiration de haut niveau impliquait les médias, sous le contrôle serré du palais, en se parlant les uns aux autres afin de bien ficeler leurs histoires, s’assurer que tout le monde était sur la même page. C’était une opération bien gérée. “”Les journalistes britanniques répondent tous aux rédacteurs qui répondent aux oligarques qui veulent être tous des chevaliers dela famille criminelle du palais de Buckingham. Il n’y a pas de presse libre en Grande-Bretagne, a déclaré M. Hopkins.”Nous avons échappé aux conséquences de ce meurtre.”
L’homme de 80 ans, qui a passé ses dernières semaines à la maison, a déclaré qu’il s’attendait à être placé en garde à vue suite à ses aveux, mais dit: «Je ne peux pas dire que cela me préoccupe énormément.» Hopkins a expliqué que toute enquête sur l’affaire «prendrait une éternité» et serait «très compliquée» car il y a peu d’enregistrements écrits autour des activités secrètes du MI5 et «la plupart de mes collègues sont déjà morts».
Le témoin le plus important dans l’affaire, le chef de M. Hopkin, est mort d’une crise cardiaque au début des années 2000 et le commanditaire, le prince Philip, “ne sera jamais accusé de quoi que ce soit, bien sûr
Si jamais le prince Philip se laisse  analyser par un psychiatre, je suis sûr qu’il serait diagnostiqué comme psychopathe. Il a tous les traits sombres de la triade. “Interrogé sur la raison pour laquelle il n’a pas refusé le travail ou exposé l’intrigue à l’époque, il a expliqué que les agents du MI5 jurent l’allégeance envers la Couronne, nous ne pouvons être impartiaux en ce qui concerne la famille royale. Au mieux, j’aurais été accusé de trahison, et au pire, Philip aurait conçu un sort horrible pour moi.”.

Les révélations d’outre-tombe de Diana portent un coup à l’autorité de la monarchie

Hannibal GENSERIC 
Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

4 commentaires:

  1. Joset10 avril 2021 à 18:18Le prince Philip vacciné le 9 janvier 2021, il meurt le 9 avril 2021. Bien que presque centenaire il n’y aura pas une autopsie pour publier les causes de son décès. Introduire un vaccin hyper dangereux dans le corps de gens âgés relève de la stupidité humaine.Répondre
  2. nicolas bonnal10 avril 2021 à 20:10Très bien Hannibal. Le père Gates est aussi crevé récemment comme Adelson et d’autres Rothschild. Ces types très vieux qui veulent nous exterminer ne sont pas increvables. Vaccinons Schwab et d’autres Gérontes misanthropes. Cette nuit finira comme disait le plus grand résistant français. Rappel : soros veut dire sérum… en portugais.Répondre
  3. Unknown10 avril 2021 à 22:07Oui, mais qui vous dit que c’est bien un vaccin qu’il a reçu?Répondre
  4. Alcalin10 avril 2021 à 23:40SVP Il est temps de remplacer le terme impropre “VACCIN” par le mot “POISON” nettement plus approprié.
    Le terme vaccin fait malheureusement partie de notre histoire, et dans ce sens, de notre accoutumance
    émotionnelle, même si il n’a JAMAIS été prouvé que la procédure vaccinale ait eu un effet positif.
    JAMAIS sauf par des articles, déclarations et obligations mensongères et sans aucune preuve, dite “scientifique”.
    Sachant que l’ensemble de la “recherche scientifique” est contrôlée par les financiers, les seuls effets positifs sont :
    – contrôle des populations et pognon ! Répondre

Voyez la suite

CELEBRITES

La photo de Khloé Kardashian montre comment ils colportent un mensonge malsain aux femmes

Publié

le

Article pudique américain que je vous laisse commenter

By Bethany Mandel

Khloé Kardashian breaks silence after trying to take down unedited photo

Si vous voulez donner à vos filles une image positive d’elles-mêmes, l’une des choses les plus importantes est de les protéger des représentations irréalistes du corps féminin. Adolescente, ma mère ne me laissait pas m’abonner à des magazines de mode ou de célébrités et, plus jeune, j’étais profondément mal à l’aise à l’idée de laisser entrer des Barbies à la maison, avec leurs tailles, leurs hanches et leurs jambes aux proportions impossibles. C’est exaspérant pour toute fille ou femme qui essaie de se comparer à l’impossible, ce qui a conduit le mouvement des mannequins à abandonner le look émacié et à adopter une apparence physique plus saine.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Khloe Kardashian’s Instagram photos are saturated with PhotoShop editing and airbrushing.

Les médias sociaux sont, malheureusement, le Far West de ce type de contenu beauté, où il n’y a pas de discussion ou de débat réfléchi sur ce qui peut être et est publié. Les femmes, qu’il s’agisse de célébrités ou non, peuvent publier des images si bien mises en valeur par des experts qu’il est impossible de discerner ce qui est réel de ce qui ne l’est pas. Et les sœurs Kardashian sont les pires contrevenantes dans ce domaine.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Khloe Kardashian posts a photo on Instagram of herself in a bikini bottom and talks about accepting oneself as beautiful.

C’est pourquoi la dernière crise de colère de Khloé Kardashian à propos d’une photo réaliste et non truquée de la star au bord de la piscine, qui a été postée “accidentellement”, est si exaspérante. Son équipe a utilisé des moyens légaux pour essayer de faire disparaître l’image d’Internet et Khloe a lancé un appel à la compréhension pour expliquer pourquoi elle est si blessée par la circulation de cette photo parfaitement acceptable. Elle a écrit : “En tant que personne qui a lutté toute sa vie contre l’image corporelle, lorsque quelqu’un prend une photo de vous qui n’est pas flatteuse en raison d’un mauvais éclairage ou qui ne capture pas votre corps tel qu’il est après avoir travaillé dur pour en arriver là – et qu’il la partage ensuite avec le monde entier – vous devriez avoir le droit de demander qu’elle ne soit pas partagée – indépendamment de qui vous êtes…”. C’est presque insupportable de vivre selon les normes impossibles que le public a toutes établies pour moi.”

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

The viral bikini photo of Khloe Kardashian that was accidentally published and prompted her and her team to go into overdrive to erase from the internet.

Laissez-moi tranquille. “Des normes impossibles”, c’est ce que Khloé et ses sœurs Kim, Kourtney, Kylie et Kendall poussent tous les jours, et en profitent énormément. Veut-elle vraiment nous faire croire que les posts Instagram des Kardashian et des Jenner sont le résultat d’un “bon éclairage”, plutôt que de PhotoShop et d’aérographie ? Qu’elle n’a pas une armée d’entraîneurs, de nutritionnistes et, oui, de chirurgiens esthétiques pour garder tout en ordre ?

Khloe Kardashian posts a photo on Instagram of herself in a bikini bottom and talks about accepting oneself as beautiful.

Khloe Kardashian perpétue une image corporelle irréaliste, et maintenant nous sommes censés être désolés d’avoir eu un aperçu de la vraie Khloe ? Nous avons vu le corps en bikini derrière le rideau. Espérons que cela aidera à détruire toute l’illusion.

Voyez la suite

Ma biographie

Votre Catalogue

Abonnez-vous à votre newsletter

GRATUITEMENT recevez
CLUB DEFI tous les Jours

Tendance