Damocles

Spread the love

Madame, Monsieur,

2020 est un tournant historique dans la brutalité et l’insécurité en France.
Mais la crise du Coronavirus permet aux médias de propagande de le mettre sous le tapis.

Rappelez-vous, déjà en 2018, une enquête de l’Insee dénombre une violence « gratuite » toutes les 44 secondes en France.
Vos proches peuvent être tués pour un simple « mauvais » regard, dans un bus, dans la rue, en pleine journée.

En 2019, ça s’accélère.
Le ministère de l’Intérieur le reconnaît à demi-mot : coups et blessures en « forte hausse » (+8 %), violences sexuelles en « hausse très nette » (+12 %).

En 2020, l’insécurité explose : en septembre, 7 Français sur 10 reconnaissent se sentir en insécurité.
C’est 25 % de plus qu’en 2018 !

Et pour cause.

Je ne vous parle même pas des horribles attentats islamiques : de l’attaque au hachoir par un immigré clandestin, faux « mineur » de 25 ans près des anciens locaux de Charlie Hebdo ; ni de la décapitation de l’enseignant Samuel Paty ; ni de l’attaque au couteau contre des Chrétiens dans la basilique de Nice…

Non, je vous parle d’une violence bien plus répandue, presque devenue BANALE.

Vous vous souvenez sans doute des meurtres sordides de Philippe Monguillot et d’Axelle Dorier cet été.

Philippe était chauffeur de bus à Bayonne, il s’est fait massacrer par des racailles.

Axelle s’est fait démembrer et tuer par des racailles qui lui ont roulé dessus en voiture et ont traîné son corps sur des centaines de mètres. Elle avait à peine 23 ans.

Ces meurtres ont bouleversé la France. Sous la pression populaire, les médias en ont parlé… avant de passer à autre chose.

Mais l’insécurité est toujours là.
Il suffit de noter ce qu’il s’est passé ces dernières semaines pour être pris de vertige.

Danger dans nos rues

Voici par exemple quelques faits glaçants qui prouvent que les rues de France sont devenues des coupe-gorges :

  • Refusant de donner une cigarette, il est frappé à la tête, tombe KO et se fait dépouiller. Montpellier, le 12 septembre. 
  • Un squatteur, faux « mineur » de 22 ans agresse quatre femmes âgées. Nîmes, entre le 25 octobre et le 1er novembre.
  • Un immigré « réfugié » afghan agresse au couteau plusieurs lycéennes. Martigues, le 6 novembre. 
  • Une femme est grièvement blessée par arme blanche à la gorge. Lyon, le 16 novembre.
  • Il résiste au vol de son téléphone et reçoit des coups de couteau. Saint-Ouen, le 22 novembre.
  • Un homme de 26 ans s’interpose dans une bagarre et meurt poignardé. Montbéliard, le 22 novembre.
  • Une femme de 78 ans est violemment percutée par des racailles roulant comme des sauvages et finit gravement blessée. Rennes, le 22 novembre.
  • Un adolescent est lynché par 20 racailles. Chartres, le 25 novembre. 
  • Un homme se fait poignarder à la gorge en pleine rue. Marseille, le 26 novembre. 

Violences, séquestrations et tortures horribles

Mais se barricader chez soi n’est pas non plus une solution : vous n’êtes pas forcément en sécurité dans votre propre logement :

  • Une femme de 83 ans est étranglée et dépouillée à son domicile, cinq suspects déférés. Marck, le 24 novembre.
  • Un homme de 72 ans se fait rouer de coups par 3 cambrioleurs et torturer avec un épluche-légumes. Bethonvilliers, entre le 23 et le 24 novembre. 
  • Un homme est tué et scalpé à son domicile. Goussainville, le 18 novembre…

Je pourrais continuer longtemps.

Le pire, c’est que les médias de propagande tordent encore les faits ou les omettent. Ils ne veulent surtout pas dire le point commun entre toutes ces sauvageries ignobles : ce sont tout sauf des accidents.

Ces horreurs pourraient être évitées.
Mais rien n’est fait contre la racaille.

Et les médias de propagande font tout pour cacher l’identité des agresseurs.

En un mot : ils vous mentent.

Dans une vidéo que Damoclès a postée sur Twitter et vue 200 000 fois en quelques jours, le journaliste Jean Quatremer avoue que les prénoms des agresseurs immigrés sont systématiquement changés par les journalistes par des prénoms bien chrétiens…

Mais personne n’est dupe.
Les Français en ont ras-le-bol de ces agressions et de l’arrogance méprisante des journalistes « bien pensants ».

C’est aussi ce qui explique le succès grandissant de Damoclès.

Nous avons ouvert une brèche médiatique en créant le hashtag #LaRacailleTue et en le mettant sur le devant de la scène. Il a été tellement repris, y compris en Europe, que c’était le sujet no1 sur Twitter France pendant des jours.

Et il est désormais utilisé au quotidien par de nombreux Français, y compris des influenceurs, pour dénoncer l’explosion de la violence.
C’est un immense succès, du jamais-vu.

Nous avons ensuite participé au vaste mouvement qui a propulsé le hashtag #OnVeutLesNoms pour dénoncer la lâcheté des médias de propagande, qui cachent et transforment les noms des racailles pour cacher le lien entre l’insécurité et l’immigration massive. Ou qualifient d’ « incivilités » des crimes.

Les Damoclésiens ne sont pas des abonnés à un média quelconque.
Être Damoclésien, c’est être au cœur de l’information.

Vous savez, aux débuts de Damoclès, il y a 3 ans, nous n’étions qu’une petite équipe, à trier, recouper les informations et à les diffuser. C’était déjà efficace, car nous pouvions déjà toucher des centaines de milliers de Français. Notre première vidéo sur Macron a été vue 4,5 millions de fois !

Mais l’information en elle-même est stérile.
C’est ce que vous en faites qui porte des fruits.

C’est d’ailleurs pour cela qu’on ne devient Damoclésien qu’en participant à une campagne de Damoclès : en signant une pétition ou en utilisant l’Arme de Mobilisation Massive pour écrire aux députés.

Damoclès, Premier Média de Mobilisation

La puissance de Damoclès repose entièrement sur votre engagement à agir et à propager l’alerte.

Pris individuellement, nous ne sommes pas grand-chose.
Mais ensemble nous remportons des victoires sans précédent !

Imaginez : nous sommes déjà plus de 700 000 Damoclésiens.
Si chacun contacte 10 personnes, ensemble, nous pouvons toucher directement plus de 7 millions de Français. C’est-à-dire 15 % des électeurs !

D’accord, vous allez me dire qu’il est facile d’envoyer un email avec une pétition, même à des dizaines et des dizaines de personnes…

… mais les convaincre de signer, c’est une autre paire de manches.
Parmi vos proches, tout le monde ne sera pas d’accord.

Rassurez-vous : même si vous n’en mobilisez qu’un seul, et que tous les Damoclésiens font comme vous, nous pouvons facilement dépasser le MILLION de Damoclésiens !

Imaginez le pouvoir incroyable de votre communauté : vous influencez déjà les autres influenceurs.
Même si les médias de propagande se gardent bien d’en parler pour l’instant, vous pesez dans les débats à l’Assemblée et au Sénat. Les dirigeants des partis politiques sont déjà obligés de tenir compte de ce que vous pensez.

Alors, passer le million de Damoclésiens sera une étape majeure.
Et cela peut arriver en 2021 !
Il est grand temps.

Aujourd’hui, la politique est largement confisquée par les manœuvres politiciennes…
la Justice est aux mains de magistrats laxistes…
les médias de propagande ont un pouvoir de censure, définissant ce qui doit être pensé…

… mais un puissant contre-pouvoir est en train de naître.
Les Français se réveillent !
Et vous êtes un acteur clé dans cette mobilisation historique.

Cette année, la barbarie atteint des proportions effrayantes.
Mais VOUS marquez l’Histoire par la mobilisation de centaines de milliers de Français.
Car vous êtes le 5e pouvoir.

Je suis fier de faire partie comme vous de ce Premier Média de Mobilisation !

Damoclès, c’est vous.

L’Enquête Nationale Damoclès est là pour le prouver : en la remplissant, vous montrerez comme vous prenez votre rôle à cœur.

La force de cette enquête réside dans la cohésion de votre communauté : non seulement plus nous serons nombreux, plus la communauté se renforcera.

Mais en plus, en vous connaissant mieux, Damoclès pourra mieux agir selon ce que vous voulez.

Cette enquête dure environ 9 minutes.
À chaque question, vous pouvez répondre sur une échelle de 0 (contre) à 4 (pour).
Si vous hésitez ou que vous ne savez pas, soit vous pouvez ne pas répondre, soit mettre 2 (indifférent).

Vous verrez que les questions sont audacieuses et sans langue de bois.
Les choses doivent être dites !

Cela dit, pour des raisons évidentes de sécurité, les réponses sont entièrement anonymes, pour vous donner une entière liberté de parole.

Pour répondre à l’Enquête Nationale de Damoclès, cliquez sur ce bouton :
« JE PARTICIPE À L’ENQUÊTE NATIONALE DAMOCLÈS »
Un immense merci.

Pour la France !
Samuel Lafont et l’équipe Damoclès

PS. Vous êtes très nombreux à témoigner de votre attachement à Damoclès. Un immense merci. Vous êtes si nombreux que je pense à en faire un mur d’honneur sur le site.
En voici quelques extraits qui font chaud au cœur :

« Je crois en Damoclès car c’est un association non subventionnée donc indépendante du pouvoir… » Francis

« Enfin on va peut-être réveiller les Français !! Et ce, en utilisant la force des réseaux sociaux. Oui je n’ai pas envie de laisser à nos enfants et petits enfants un pays où les habitants sont divisés, où la fracture sociale est énorme, où le comportement de certains est inadmissible, où la justice est inefficace et inexistante, où les hommes politiques tiennent des discours inacceptables, prennent des décisions qui ne respectent pas ce que nous citoyens de base désirons… » Didier
« Je témoigne aujourd’hui pour faire entendre ma voix par l’intermédiaire de Damoclès , je veux retrouver ma France telle qu’elle devrait l’être, chrétienne et avec ses valeurs historiques.
Je ne veux plus d une France gangrenée par l islam et leurs menaces quotiennes.
Je ne veux plus de femmes voilées dans nos rues.
Je ne veux plus d’immigration musulmane et exige l’expulsion immédiate de tous les déboutés .
Je ne veux plus qu’ aucune aide financière ne leur soit accordée.
Le peuple de France d’abord.
Alors merci à Damoclès de porter haut et fort ma voix » Roseline

« Damocles me permet de rompre le silence imposé par la Société bien-pensante sur les comportements, d’une frange de la population… » Christian

« Il faut se battre dans ce pays ! Il n’y a que Damoclès qui mette les gouvernants face à leur faillite… » OlivierPPS. Nous renouvelons l’Enquête Nationale Damoclès deux fois par an pour être au plus près de ce que veulent les Damoclésiens. Si vous avez déjà participé à cette enquête, vous verrez une question au sujet d’une carte de membre. C’est une demande que certains Damoclésiens m’ont faite et je voudrais savoir si cela vous intéresse. Merci de me donner votre avis !
Voici le lien vers l’enquête : https://forms.gle/N9TDUjcxvNfwgxqz7

PPPS. La pétition #LaRacailleTue : STOP à l’omerta sur ces massacres ! remporte un véritable succès : plus de 92 000 signataires. Bravo ! C’est en mobilisant les citoyens que nous pouvons multiplier les victoires.

Damoclès — Premier Média de mobilisation
Je soutiens cette campagne

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*