Ces racailles qui devaient payer nos retraites tuent nos vieux malades… sans pitié car la circoncision en a fait des monstres dénués d’empathie… et ces ordures vont vous couter 180 € par jour pour les garder enfermés… La guillotine doit permettre de supprimer des milliers de parasites irrécupérables car malades mentaux…

Spread the love


Toujours les mêmes? Qui torture une femme de 86 ans atteinte d’Alzeimer pour son coffre?

Par JLC – 16/01/2021

Vendredi 15 janvier, dix-huit ans de réclusion criminelle ont été requis contre Rachid Belkhir, Aniss Tajer et Yacine Kherzane pour avoir torturé le 4 janvier 2016 la veuve du fondateur de la Redoute à son domicile de Hem dans le Nord pour lui extorquer en vain le contenu de son coffre.

En effet, Fanny Pollet souffrait d’un début d’Alzheimer. Elle est morte six mois plus tard. “Ils s’attaquaient à une femme qu’ils savaient fragile et riche”, a rappelé l’avocate générale, soulignant la “sauvagerie” des trois hommes.

Ce soir là, Rachid Belkhir et Aniss Tajer, alors respectivement âgés de 29 et 21 ans et déjà condamnés, étaient entrés par effraction dans la demeure de la victime. Ils ligotent son aide à domicile et font vivre un calvaire à Mme Pollet pour qu’elle leur donne les clés: coups de taser, simulacres de noyade dans sa baignoire, coups sur la tête.

Pendant ce temps, ils parlent au téléphone à plusieurs reprises avec Yacine Kherzane, alors âgé de 30 ans, jamais condamné et décrit par l’accusation comme l’instigateur de ce “homejacking”, qui fait le guet dans une voiture à l’extérieur.

Faute de pouvoir obtenir les clés, le duo repart vers 03H00 en volant l’une des voitures de la vieille dame, avec 250€ en liquide, un bracelet et des alliances et rejoint Kherzane. Ils seront trahis par leurs téléphones.

“Bien sûr qu’elle est morte à cause de ça”, a dénoncé l’avocat de la famille de la victime, dressant le portrait d’une “grande dame”“votre grand-mère”, qui a mené une “vie de labeur, pas une vie de luxe ni d’ostentation”.

“Il a participé à quelque chose de monstrueux, mais ce n’est pas un monstre”, a osé Me Xavier Raes, avocat d’Aniss Tajer.“Monsieur Belkhir, c’est un suiveur, bête (…) Il a besoin d’argent, on lui propose un plan, on lui dit il y a un demi-million d’euros dans un coffre, il se dit ”ça peut m’aider””, a osé Me Gaël Zouaoui.

“Kherzane a aidé, mais n’est certainement pas l’instigateur”, a défendu Me Chérifa Benmouffok, alors que l’enquête n’a pas pu déterminer s’il y avait un commanditaire au-dessus de lui ou non.

Source: AFP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*