CAF

dhloikryaxm-1.jpg
Spread the love

Invasion mahométane en vacances : la faute au Covid ou aux bons de la CAF ?

Invasion mahométane en vacances : la faute au Covid ou aux bons CAF ?

Illustration : Voilà ce qui va arriver dans peu de temps si les Français ne se réveillent pas. Ils pourront aller se rhabiller. Fini les joies des baignades et autres !!!

Il y a quatre ans, je m’étais rendue, pour mes vacances estivales, au bord de la grande bleue en pays Cathare. A cette époque, pas une voilée à l’horizon, pas la moindre barbichette non plus. C’était génial, un havre de paix entre personnes civilisées. Détente, esprit serein, pas de vision du spectacle honni, à savoir les accoutrements clairement affichés pour signifier leur indubitable islamité.

Que s’est-il passé entre temps car cette fois-ci en 2020, sans que cela soit majoritaire, j’aperçois de temps à autre des personnes sans conteste musulmanes. Leur apparence est là pour le rappeler aux yeux de tous. Djellabas, voiles, qamis, attitudes de soumission des femmes, têtes baissées derrière ces messieurs svp…

Le covid est passé par là ? Probablement car pas d’excursion vers le bled comme habituellement à partir du mois de mai. Les bancs désertés des écoles en zone islamisée souvent témoignent de cet exode vers l’eldorado outre-méditerranée, les euros pleins les poches chèrement acquis chez le kouffar, bien sûr pour frimer et faire les beaux devant les frères restés au bled. Madame la bonne mère France leur distribuant généreusement l’argent des vilains gouères toute l’année.

Je dirais pour notre plus grand malheur, j’ai vu les ravages les jours de grand chaud quand nous cherchions un peu de fraîcheur autour de notre ville. Les lieux habituellement bien calmes en cette période de l’année étaient pris d’assaut par de sinistres individus, affichant pour une grande part d’entre eux leur non moins sinistre religion, voiles, barbes, tenues islamiques des pieds à la tête, regards noirs, barbecues allumés à perte de vue rendant l’air encore plus irrespirable, bagarres rangées pour le mot de trop selon leurs incontestables habitudes. Une désolation, j’ai eu beau chercher je n’ai pas vu la France dans ce merdier. Demi-tour à la recherche d’un lieu sans cette faune pour prendre le frais dans le calme et la bonne humeur. Il a fallu faire quelques kilomètres de plus. INCROYABLE !!!

Je rêvais donc de mes vacances, je les attendais avec impatience car sachant l’endroit choisi non infesté par les adeptes de la fumisterie islamique. Eh là boum, dès le premier jour quand je vais récupérer les clefs de ma location, que vois-je derrière moi attendant son tour, une bâchée avec son cerbère à proximité. Alors que nous sommes au bord de la mer, l’air iodé censé nous caresser le visage, les bras, les jambes, cela apportant une sensation de liberté, d’être pleinement en vie, cette dernière était allègrement empaquetée des pieds à la tête dans une tenue informe cachant difficilement son laisser-aller loukoumesque pratiqué toutes les saintes journées de l’année, à regarder des émissions venues directement du Golfe ou autres. Première rencontre non souhaitée dès le pied posé dans la station, petite pointe de dégoût, mais allez on fait abstraction, soit dit en passant, jusqu’à quand ? C’est un autre débat, mais la question doit quand même être posée au passage.

L’inquiétude est là, à se dire j’espère que ce n’est qu’une rencontre fortuite, qu’il n’y en aura pas d’autres. Si, quand même, mais minoritaire de telle sorte que l’ambiance est bon enfant avec tous ces papis et mamies profitant de leurs petits enfants en bord de mer, toutes ces donzelles pouvant encore pratiquer le monokini sans être embêtées, la fête tous les soirs sur le front de mer, la bonne odeur des gaufres, la fanfare où l’on peut danser sans avoir peur d’être agressé. La belle vie dans sa simplicité quoi !

Mais comment se fait-il que ces zèbres soient arrivés jusque-là, eux qui d’ordinaire ne s’aventurent pas au-delà de l’autoroute A7. Allez savoir ! Les associations les y ayant poussés, invités ? Ont-elles même organisé des vacances pour les pauvres victimes du confinement vivant en banlieue mahométane ? On peut légitimement se poser ces questions !

Heureusement pour nous, ces énergumènes ne s’aventurent pas plus loin que le bout de plage près de leur location. Vous pouvez aller visiter tranquillement les abbayes, les châteaux cathares, les étangs, les marais salants où se pavanent tout type d’oiseaux plus magnifiques les uns que les autres, les somptueux villages de pierre, sans risquer de tomber nez à nez avec ces individus obsédés par les commandements du sieur mahomet. J’ai ma dose au travail, entre ceux qui vous apostrophent avec un inchalah, d’autres avec leur aïd moubarek, quand ce ne sont pas des demandes incessantes ponctuées de menaces à peine déguisées. La coupe est pleine !!!

Les associations sont sûrement passées par là, mais il ne faut pas oublier notre inénarrable CAF se souciant de toutes ces pauvres familles à forte composition. C’est bien connu, c’est une fatalité de nos jours d’enchaîner les mômes, à l’image des brochettes de viande. La contraception, bien sûr, ça n’existe pas. Alors allons-y gaiement, les lapins s’en donnent à cœur joie, les poules pondeuses (clin d’œil pour Paco) sont à l’œuvre. Rien ne les arrêtera, il faut islamiser à tour de bras, submerger la planète de bons petits musulmans !!! C’est allah qui l’a décidé ainsi, alors il faut obéir, pas le choix, n’est-ce pas !

Pour ma part, j’aurais aimé avoir trois enfants mais voulant les assumer correctement à la sueur de mon front, je me suis résignée à deux. Et franchement, ce n’est pas plus mal quand je vois comment c’est difficile d’élever des enfants de nos jours, le coût de tout, la difficulté de trouver les bons modes de garde, l’inquiétude pendant la grossesse de les confier aux bonnes personnes, pouvoir les mettre dans les bonnes écoles, qu’ils puissent faire ce que je n’ai pas pu faire à leur âge…

Par ailleurs, je voulais absolument concilier vie familiale et vie professionnelle car j’aime la sensation que procure le travail pour l’estime de soi, l’utilité que l’on apporte à la société, ce sont des choses dont je ne pourrais jamais me passer. Des enfants oui mais sans s’oublier, ce qui n’est pas ce à quoi pousse l’islam. Pour lui, vous devez être un robot, un soldat à sa botte point barre. Faire des gosses à la douzaine fait partie des injonctions et beaucoup s’y plient allègrement. Il n’y a qu’à voir les rues de France et de Navarre. Les donzelles dites modérées vont vous dire, mais non pas du tout, cela n’a rien à voir avec la religion, elles mettent pour une part importante d’entre elles cela sur le compte de la culture, voire même parfois d’un manque d’éducation. On pourrait facilement s’étouffer de rire avec de telles âneries, dans la mesure où la culture des arabo musulmans est fondée exclusivement sur la base religieuse. La boucle est donc bouclée mesdames les pipoteuses… Vos mensonges ne marchent que sur ceux qui veulent bien les croire, à savoir les dhimmis que vous tenez à votre merci, sans grands efforts je dois dire !

Alors est-ce si difficile d’obtenir des bons vacances pour nos traditionnels allocataires CAF, eux qui, pour une part non négligeable, vivent aux crochets de la France, qui déclarent 0 euro au fisc ? Je ne crois pas, il n’y a qu’à voir ci-dessous les conditions d’attribution. Cela colle parfaitement au profil de bien d’entre eux :

Vos enfants doivent être âgés de 0 à 20 ans (pas foutus d’aller travailler à cet âge !!!).
Vous devez être allocataire de la Caf de … au mois d’octobre 2019 et :

  • Bénéficier de prestations familiales au mois de novembre 2019,
  • Avoir un quotient familial inférieur ou égal à 595 euros (Seine Saint-Denis) au mois de novembre 2019.

Selon les départements, les montants varient, mais la constante c’est qu’ils sont particulièrement bas, de telle sorte que les familles qui travaillent, même avec des revenus modestes, sont de fait exclus de cette aide qui serait pourtant la bienvenue, ou s’ils y ont droit, c’est le minimum syndical pour eux, une cacahuète en guise de soutien financier.

Alors qui est favorisé ? Toujours les mêmes, ceux qui ne travaillent pas et font des gamins à la pelle, souvent par volonté, et non pas par fatalité comme nos enfoirés de responsables politiques veulent nous le faire avaler.

Les plafonds :

  • La Somme, il est à 800 euros
  • Le Pas de Calais, 617 euros
  • Les Yvelines, 600 euros
  • La Dordogne, 622 euros
  • L’Isère, 720 euros
  • Paris, 650 euros

Si vous remplissez ces conditions, vous n’avez aucune démarche à effectuer : la notification « Aide aux temps libres – Vacaf » vous est automatiquement adressée par la Caf.

Même pas la peine de se casser la tête, la CAF le fait pour eux, elle est là pour les dorloter car c’est vrai que les pauvres, ils ne s’en sortent pas avec toute la marmaille pondue à la chaine. C’est vrai, j’avoue c’est dur quand même. Il faut au moins cela pour soutenir ces pauvrets qui se fourrent tous seuls dans la mouise, pour obéir aux préceptes de leur cher islam. Ont-ils seulement le choix de faire autrement ? Je me le demande ! Rien n’est moins sûr, la menace de l’enfer guette et surtout comment peut-on se démarquer de la religion, de tolérance, de paix et d’amour. Faut pas pousser, on ne peut quitter une telle splendeur, un tel bonheur en barre !

Bizarre ce n’est pas ce que je vois quand je regarde les attitudes, les mines d’une bonne part de musulmans. Bien souvent, ce sont regards noirs, postures menaçantes, dégoût des autres clairement affichés sur leur visage. Pas d’air respirant la joie de vivre, reflétant la bonté, l’amabilité.

Non ! Non ! Rien de tout ça mais ce n’est pas un problème puisque la France a décidé de faire abstraction de tout cela et de leur donner tout. Toit à l’œil, soins médicaux en veux-tu en voilà, transports en commun gratuits, subsistance dans le moindre de ses détails etc. Alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin, pas de raison de s’arrêter de terroriser tout le monde !!! N’est-ce pas ?

Voila plus de dix ans que les françaises ne vont plus seules en vacances dans les pays du Maghreb … c’est trop dangereux, car le seul fait d’avoir les bras nus vous donne droit au qualificatif de pute ! Et le mec qui vous baise se sentant propriétaire, vous frappe devant ses frérots de branlettes. Ce genre d’expérience est réservé aux anti racistes dominatrices et aux gros culs imbaisables… qui restent bloqués aux tourniquets du métro… Ces connes qui s’imaginent que de baiser avec des arabes c’est un acte révolutionnaire anti RN !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*