Bondy. Une jeune chienne staff découverte pendue au bout d’une laisse dans un local… La secte satanique des mahométans interdit les chiens… car le chien sent les ondes négatives des gens pourris !

Spread the love

J’ai compilé tellement de témoignages sur la maltraitance des animaux par la racaille que je vais en faire un livre… car le béotien est tellement débile qu’il est plus sensible à la maltraitance des animaux que celle des enfants qui ne l’intéresse pas… Géraldine Claise

Un chien de type staff a été retrouvé mort, pendu au bout d’une laisse dans un local à l’abandon à Bondy, en Seine-Saint-Denis le 22 janvier dernier.


L’animal a été retrouvé pendu par un homme qui cherchait le chien d’un ami. Ce dernier a aperçu le corps de l’animal suspendu à la verticale par la fenêtre d’un local. Un local désaffecté connu pour être souvent squatté par des jeunes du quartier. 

Selon l’association Action Protection Animale que nous avons pu contacter, le chien, une femelle staff âgée d’environ 2 ans, « était stocké dans cet entrepôt depuis longtemps » au niveau du chemin du Halage à Bondy, en raison de l’amoncellement d’excréments qui ont été retrouvés sur la mezzanine à proximité du corps de l’animal. « Les personnes stockaient l’animal dans ce local pour des raisons que l’on ignore » nous fait savoir Anne-Claire Chauvancy, Présidente de l’association Action Protection Animale qui a porté plainte après avoir eu connaissance des faits par le commissariat de Bondy. 

Une enquête en cours

Une enquête a été ouverte après cette découverte macabre. Un homme aurait été identifié par les enquêteurs comme étant la personne qui a fait naître puis revendu l’animal. « On sait qu’il a été revendu à une certaine personne. Reste à savoir si cette personne est responsable des faits ou si elle l’a confié à un tiers. » nous précise la Présidente de l’association. L’homme qui devrait être prochainement auditionné par les enquêteurs.

Une recrudescence de production de chiens staff connus pour être les pires victimes de maltraitance

« On intervient tous les jours pour des chiens de type staff ! On ne peut que constater que malgré la loi sur les chiens dit dangereux, il y a une recrudescence de la production de ces chiens qui sont revendus à des prix exorbitant et donc qui attirent une mauvaise cible. » souligne Anne-Claire Chauvancy. Des personnes qui vont les utiliser pour les reproduire et les revendre et qui vont les traiter n’importe comment. 

Cette association qui précise intervenir régulièrement concernant cette race de chien qui sont stockés sur des balcons ou dans des caves où ils sont le plus souvent battus à mort. Les corps de ces animaux qui sont retrouvés régulièrement dans le canal de l’Ourcq de la commune. Ces animaux qui sont utilisés comme un faire-valoir avant d’être laissés à l’abandon, victimes de sévices par des propriétaires peu scrupuleux qui les considères uniquement comme de simples jouets.

C’est tout à fait la mentalité des racailles qui sont des nomades complètement paumés et à la masse… Continuez à laisser venir cette merde en France… une France plus défigurée qu’en 44 sous les bombardements ! Nous sommes victimes d’une guerre hypocrite qui ne dit pas son nom…

Par Jérémy Renard

Am’staff : le chien à la réputation injustifiée

Am’staff : le chien à la réputation injustifiée

Une belle musculature, une bouille de dur et une assimilation – à tort – avec le Pit-bull ont valu à l’am’staff une mauvaise réputation. C’est pourtant bien mal le connaître ! 


Voilà un chien qui suscite bien des passions et qui a fait couler pas mal d’encre. Que n’a-t-on pas dit au sujet de l’American Staffordshire Terrier, baptisé aussi am’staff ? 

Classé dans la catégorie des chiens dits dangereux selon la loi de janvier 99, l’amstaff entre en première catégorie lorsqu’il ne possède pas de pedigree (il est alors considéré comme un Pit-bull) et en seconde catégorie lorsqu’il est inscrit au LOF (Livre des Origines Français). 

Chien autrefois utilisé dans le cadre de combats, ce passé peu glorieux n’a de cesse de lui coller aux poils. L’am’staff d’aujourd’hui n’a fort heureusement plus rien à voir avec le combattant d’autrefois. 

Au même titre que le bulldog anglais ou encore le bouledogue français, l’American Staffordshire Terrier a vu sa sélection prise en main par des passionnés.

Ces derniers ont, dans le respect du standard, préservé ses caractéristiques physiques, mais également travailler le caractère. Tant et si bien que l’am’staff, à condition d’être issu de bonne souche, d’être correctement socialisé dans sa jeunesse et par la suite bien éduqué, est sans conteste un des chiens les plus fiable et loyal qui soit. 

Appartenant à la famille des terriers, ce chien ne manque pas de tempérament et ne se destine pas à tous les maîtres. Il faut pouvoir faire preuve d’une certaine autorité et fermeté dans son éducation, mais tout en restant juste. Donc rien en commun avec des arabes…


Sportif et.. pot de colle !


Sportif, fidèle à la limite d’en être parfois pot de colle, câlin et caresseur, gardien avant tout dissuasif, et protecteur, l’am’staff s’accommode à merveille d’une vie en famille. Il s’y adapte sans aucune difficulté. 

Si l’am’staff a eu le vent en poupe… si l’effet de mode à tendance à se tasser quelque peu, c’est que les maîtres qui le choisissent sont sensibilisés par la loi concernant ces chiens, qui leur demande de se comporter comme des maîtres dignes de ce nom et responsables. 

Dévoué à l’Homme

Nul besoin d’éduquer l’American Staffordshire terrier à la garde, il le fera tout seul. Cela fait partie de ses aptitudes naturelles. Ce n’est en tout cas pas pour cela qu’il faut le choisir, car ce n’est pas un chien de garde au même titre que certains autres de ses congénères.

Méfiant envers les inconnus qui s’approchent de son territoire, c’est toujours à bon escient qu’il aboie. Mais c’est sans retenue qu’il vient faire la fête quand ce même inconnu lui est présenté par son maître. C’est qu’il comprend vite et fait une totale confiance à son maître ! 

Son intelligence et son bon flair sont d’ailleurs mis à profit pour les recherches en décombres lors de catastrophes. Cela reste rare, mais montre à quel point il est d’une grande fiabilité et son dévouement à l’Homme. 

Sa carte d’identité

Pays d’origine : Etats-Unis
Taille : de 43 à 48 cm au garrot.
Poids : de 25 à 30 kg environ.
Poil : il est court, serré, dur au toucher, et luisant.
Couleurs : toutes sont admises : robe unicolore, pluricolore ou panachée. Toutefois, les robes comportant plus de 80 % de blanc, et celles noir et feu et foie (marron) ne doivent pas être encouragées.

Découvrir l’am’staff…

Découvrir l’am’staff sous son véritable jour, c’est faire la rencontre avec un chien courageux, stable et très équilibré. Mais pour cela il vous faudra vous donner la peine de le choisir chez un éleveur qui a pignon sur rue.

Pas question de l’acheter sur un coup de tête et sans être certain d’avoir affaire à un chiot ayant un pedigree. Sinon, il serait considéré comme un chien de première catégorie, sa détention étant interdite. 


Se plier à des obligations

Avoir un am’staff veut dire aussi que vous devrez vous plier à certaines obligations : tenue en laisse, port de la muselière dans les lieux publics, vaccination antirabique, dont les frais peuvent vous être remboursés par votre assurance chien, déclaration du chien en mairie, avoirune assurance Responsabilité Civile, lui faire passer une évaluation comportementale, avoir un permis de détention… les maîtres responsables qui s’entichent de nos jours de ce chien le font systématiquement même si cela est parfois pesant. 

Vous êtes sportif, ce chien vous comblera. De toute façon il ne vous en laissera pas le choix, car il a un besoin impérieux de se dépenser, même s’il vit en maison avec jardin.

Il peut vivre en ville dès lors que vous lui permettiez de se dépenser. Canicross ou agility feront son bonheur, mais simples balades en votre compagnie tout pareillement. 

A retenir

– Un mineur ne peut se promener seul en sa compagnie, cela est une des obligations de la loi de janvier 99. 

– Evitez toute surcharge pondérale, il a un corps d’athlète superbe et ce serait dommage et néfaste pour sa santé.

– Ses oreilles ne pouvant plus être désormais coupées, inspectez-les et nettoyez-les régulièrement car elles retiennent plus facilement les saletés. 


A éviter

– Les exercices violents lors de la croissance, puis ensuite sans échauffement, car l’am’staff pourrait alors avoir un problème de ligaments croisés.

– Le dresser à la garde, c’est avant tout un chien de compagnie. 

– L’isolement car il a besoin de faire partie du noyau familial pour s’épanouir pleinement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*