Après son arrestation le 27 juillet, Bill Gates aurait été transféré à Guantanamo Bay où il a été interrogé avant son procès fixé au 23 août 2021 !

Spread the love

Bill Gates en étant le principal financeur de l’OMS et du Groupement Vaccinal Gavi, est le maître d’œuvre de la Plandémie, et celle-ci risque d’être arrêtée avec sa condamnation à mort qui refroidira les ardeurs des autres complices ! 

Le JAG met en place le tribunal militaire de Bill Gates ! 


Le corps des Juges-Avocats Généraux de la Marine Américaine (le JAG) a fixé la date du tribunal militaire de Bill Gates au 23 août 2021. Le fondateur de Microsoft devrait répondre de crimes allant de la gestion d’un réseau de trafic d’enfants avec le pédophile condamné Jeffrey Epstein, à la conception d’un plan selon lequel des vaccins apparemment bénins seraient contaminés par des produits chimiques et des nanoparticules synthétiques conçus pour éroder le cerveau humain. 


Comme indiqué précédemment, les Marines Américains ont arrêté Gates le 27 juillet 2021 dans une propriété qu’il possédait clandestinement à Myrtle Beach, en Caroline du Sud. Deux jours plus tard, il a été transporté par avion à Guantanamo Bay pour y être interrogé et attendre un tribunal imminent. 
Une source impliquée dans la purge de l’État Profond de l’armée a déclaré à Michael Baxter que Gates était initialement peu coopératif et réticent, et qu’il a refusé de répondre aux questions posées par « le régime militaire corrompu de Trump. » 


« À l’insu de Gates, les militaires ont déjà toutes les preuves dont ils ont besoin. Pendant que Gates était assis dans une cellule, l’armée a fait des descentes simultanées dans une douzaine de propriétés appartenant à Gates à travers le pays, saisissant des ordinateurs, des portables, des papiers – à peu près tout ce qu’on peut imaginer, y compris 3.000 pages de notes sur un projet appelé « Comment gouverner le monde« . Cela ressemble à quelque chose tiré d’un dessin animé de Pinky & The Brain, mais le JAG pense que c’est un vrai plan. En bref, il décrit « la prise de contrôle de l’industrie des vaccins et la contamination des vaccins avec des composés qui soit tuent le destinataire, soit le transforment en esclave sans cervelle« , a déclaré notre source. 


Comme par hasard, Gates s’était retranché dans l’industrie du vaccin et possédait des parts importantes de Merck, Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson, Roche, Novartis et GlaxoSmithKline, toutes des sociétés pharmaceutiques majeures. Il avait injecté d’énormes quantités de liquidités dans l’industrie, et avait à son tour profité massivement de ses investissements. 


Lorsque les fonctionnaires du JAG ont interrogé Gates sur son programme « Comment gouverner le monde », le gourou de Microsoft a affirmé que les documents n’étaient qu’un modèle pour un jeu vidéo que lui et son ancien partenaire Paul Allen avaient envisagé pour la première fois en 1975, peu après la création de Microsoft. Gates a déclaré qu’il avait mis l’idée du jeu au placard en raison des contraintes de temps et des limites technologiques de l’époque, mais qu’il avait continué à en dessiner les contours pour tromper l’ennui. Il a déclaré qu’il était un philanthrope et un humanitaire et qu’il n’avait jamais fait de mal à une âme, la violence envers les autres étant diamétralement opposée à sa bonne nature. 


Lorsque le JAG l’a confronté à des vidéos sur carte SD que les militaires avaient saisies lors d’une descente le 17 mai dans le ranch de Gates dans le Wyoming, Gates a commencé à se vanter de sa richesse et a dit aux enquêteurs militaires qu’il ferait d’eux des hommes extrêmement riches en échange de sa libération. 
Puis Gates a été confronté à la réalité. On lui a dit que le JAG et le Bureau des commissions militaires s’étaient « approprié » ses propriétés et avaient gelé ses avoirs dans son pays et à l’étranger. 
« À ce moment-là, Gates s’est de nouveau tu, après avoir demandé un avocat », a déclaré notre source. 


Pour conclure, notre source a ajouté qu’au moins six témoins, dont l’ex-femme de Gates, Melinda, devraient témoigner contre Gates le 23 août 2021.

Diffusé par Michael Baxter le 12 août 2021 : 

Source : Changera
Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

2 commentaires:

nicolas bonnal14 août 2021 à 09:56 Qui peut croire ces âneries ?

Hannibal Genséric14 août 2021 à 10:49Bill Gates n’a pas été arrêté, comme le prétend un site Web satirique
Par Reuters Fact Check
Les utilisateurs des médias sociaux partagent un article qui prétend faussement que l’armée américaine a arrêté le milliardaire et philanthrope Bill Gates.
Les articles partagent un lien vers un article publié sur RealRawNews.com ( archive.ph/BXa8L ) le 1er août 2021, où le premier paragraphe se lit comme suit : « L’armée américaine a arrêté mardi le fondateur de Microsoft, Bill Gates, inculpant l’inadapté socialement maladroit avec le trafic d’enfants et d’autres crimes inqualifiables contre l’Amérique et son peuple.
L’arrestation d’une personnalité largement connue comme Gates aurait été rapportée par des organes de presse du monde entier. Depuis la publication de l’article, Gates est actif sur sa page Twitter ( twitter.com/BillGates ).
La Fondation Gates n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires de Reuters.
VERDICT
Faux. L’armée américaine n’a pas arrêté le philanthrope Bill Gates pour trafic sexuel d’enfants ; la source est un site Web qui diffuse des histoires satiriques.
https://www.reuters.com/article/factcheck-gates-arrested-idUSL1N2PA11I

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*