Alors que le vaccin n’est même pas disponible, l’ex-maire de Nancy veut déjà punir les non-vaccinés

Spread the love

Par François Blond – 14/11/2020 Facebook Twitter

Il est clair que la peur de mourir mixée au gout du pouvoir nous construit des dictateurs qui visiblement ne comprennent rien à l’arnaque du coronavirus… incapables de comprendre l’arnaque du sida et l’auto discipline de la ceinture de sécurité qui accouchent d’une société française transformée en lâches et en traitres qui abusent du Prozac. Ou est passé le bel esprit chevalier !

La dictature sanitaire avance à gands pas. Président du Mouvement radical et ancien maire de Nancy, en Meurthe-et-Moselle, Laurent Hénart fait une nouvelle proposition qui risque franchement de diviser les Français: il pense qu’il faudra “distinguer les futurs vaccinés et non vaccinés du Covid-19″…

C’est mardi dernier, au cours d’une interview sur Sud Radio, que le désormais conseiller municipal d’opposition s’est lâché sur le potentiel vaccin, apparemment en bonne voie de développement.

Je pense en tout cas qu’il faudra distinguer la liberté de circulation de ceux qui se sont fait vacciner, et celle de ceux qui ne l’ont pas fait“, a-t-il carrément annoncé.

Une position proche de celle de l’ex-candidant “écologiste” à la présidentielle Yannick Jadot (EELV), qui réclamait cette semaine que la vaccination soit déclarée “obligatoire” par le gouvernement.

Egalement adepte d’un “dépistage massif” de la population, Laurent Hénart a suggéré dans un courrier à Jean Castex d’avoir recours au test salivaire développé par le CNRS, baptisé “EasyCov“, qu”il considère “plus rapide et moins onéreux” que le test PCR.

Au niveau local, il a a également réclamé jeudi à Mathieu Klein, son successeur à la mairie de Nancy, de défendre un dépistage “massif“, “systématique” et “aléatoire” de la population. Il nous expliquera peut-être un jour comment il pourrait être “systématique” et “aléatoire” en même temps

Chaque jour, et de plus en plus souvent, on peut voir de tels politicards réclamer toujours plus de mesures restrictives de nos libertés fondamentales, dictées par la peur de la maladie ou plus simplement par une posture “hygiéniste”.

Mais en voulant déjà conditionner la liberté de circulation des Français à une vaccination dont on n’est pas encore sûr qu’elle soit réellement possible, Laurent Hénard bat un record. Qu’il ne détiendra sans doute pas longtemps…

Source: Actu.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*