ALERTE : les vaccins à ARNm « tueront la plupart des gens » par insuffisance cardiaque, 62 % des personnes vaccinées présentent des caillots sanguins microscopiques

La grande majorité des personnes qui se font vacciner contre le Covid-19 mourront dans quelques années d’une insuffisance cardiaque, prévient le Dr Charles Hoffe, M.D., médecin en Colombie-Britannique, Canada.
Dans l’une de ses dernières mises à jour, le Dr Hoffe explique qu’il observe chez ses patients qui ont pris un «vaccin» à ARNm (ARN messager) de Pfizer-BioNTech ou de Moderna que leurs vaisseaux capillaires se bouchent maintenant, ce qui, selon lui, finira par conduire à une complication cardiovasculaire grave.

Les injections d’ARNm sont programmées pour transformer le corps d’une personne en une «usine» de protéines de pointe (spike)  et le Dr Hoffe dit qu’au fil du temps, ces protéines de pointe produites en masse provoquent une coagulation sanguine progressive.

Pas moins de 60 pour cent des personnes qui reçoivent une injection d’ARNm souffriront de ces caillots sanguins – et à la fin, une écrasante majorité se retrouvera à six pieds sous terre en raison des dommages causés.

« Nous savons maintenant que seulement 25 % du « vaccin » injecté dans le bras d’une personne reste réellement dans son bras», explique le Dr Hoffe sur son blog.
« Pour les autres 75 %, les petits paquets d’ARN messager sont collectés par votre système lymphatique et littéralement introduits dans votre circulation sanguine, et soit dit en passant, dans une seule dose de « vaccin » Moderna, il y a littéralement 40 billions (40 milles milliards) de molécules d’ARNm. »

Le Dr Hoffe dit que bien que ces emballages aient été conçus par Big Pharma pour être absorbés directement dans les cellules humaines, le seul endroit où ils peuvent réellement être absorbés est autour des vaisseaux sanguins et dans les réseaux capillaires, qui sont les plus petits vaisseaux sanguins où le flux sanguin est lent, et où les gènes sont libérés.

« Votre corps se met ensuite au travail en lisant puis en fabriquant des milliards et des milliards de ces protéines de pointe« , dit-il.

« Chaque gène peut produire de très nombreuses protéines de pointe. Le corps reconnaît alors qu’il s’agit de corps étrangers, il fabrique donc des anticorps contre lui, vous êtes alors protégé contre le COVID. C’est l’idée. »

Les injections d’ARNm insèrent des “spiky bits” ( brins épineux ) dans les vaisseaux sanguins, provoquant éventuellement une insuffisance cardiaque

Bien que l’on prétende depuis longtemps que ces protéines de pointe agissent comme un moyen de dissuasion contre les infections virales après avoir été injectées dans le corps d’une personne, la réalité est qu’elles font en fait partie de la paroi cellulaire de l’endothélium vasculaire d’une personne.

« Cela signifie que ces cellules qui tapissent vos vaisseaux sanguins, qui sont censés être lisses pour que votre sang circule bien, ont maintenant ces petits bouts pointus qui dépassent« , explique Principia Scientific.

Le Dr Hoffe dit qu’il est inévitable que les personnes injectées développent des caillots sanguins, car à mesure que les protéines de pointe insérées dans le vaccin s’intègrent dans les vaisseaux sanguins et les capillaires, les plaquettes sanguines circulent pour essayer de résoudre le problème en créant de plus en plus de caillots.

« Ainsi, lorsque la plaquette traverse le capillaire, elle frappe soudainement tous ces pics de COVID et il devient absolument inévitable que des caillots sanguins se forment pour bloquer ce vaisseau », écrit-il.
« Par conséquent, ces protéines de pointe peuvent, de manière prévisible, provoquer des caillots sanguins. Ils sont dans vos vaisseaux sanguins (si vous êtes « vacciné » ARNm), c’est donc garanti. »

Il s’avère que ces caillots sanguins sont différents des « rares » dont parlent les médias et qui apparaissent sur les tomodensitogrammes et les IRM. Ceux-ci sont microscopiques et n’apparaissent pas sur les tests, car ils ne peuvent être détectés qu’à l’aide d’un test sanguin appelé D-dimère.

Le Dr Hoffe a effectué des tests D-dimères sur ses patients « vaccinés » par l’ARNm, ce qui l’a amené à découvrir qu’au moins 62 % d’entre eux avaient ces caillots sanguins microscopiques.

« La partie la plus alarmante de cela est qu’il y a certaines parties du corps comme le cerveau, la moelle épinière, le cœur et les poumons qui ne peuvent pas [se régénérer] », dit-il. « Lorsque ces tissus sont endommagés par des caillots sanguins, ils sont définitivement endommagés. »

Voici un clip de 8 minutes de l’interview originale, et nous l’avons posté sur les chaînes Bitchute channel et Rumble channel.

Le Dr Hoffe n’est pas le seul médecin à tirer la sonnette d’alarme sur les effets secondaires graves des injections de COVID-19.

Le mois dernier, nous avons couvert la conférence de presse donnée en Ontario sur la Colline du Parlement organisée par le député Derek Sloan et mettant en vedette quatre autres médecins canadiens qui étaient également censurés sur ce qu’ils voyaient et rapportaient concernant les injections de COVID-19.

Source :Doctor: Heart Failure from mRNA Jabs “Will Kill Most People”
Published on July 10, 2021
Principia-Scientific.com

————————————————————

Près de 40% des nouveaux patients COVID ont été vaccinés – contre seulement 1% qui avaient été infectés auparavant.

Les patients atteints de coronavirus qui se sont rétablis du virus étaient beaucoup moins susceptibles d’être infectés lors de la dernière vague de la pandémie que les personnes qui ont été vaccinées contre le COVID, selon les chiffres présentés au ministère israélien de la Santé.

http://

Les données du ministère de la Santé sur la vague d’épidémies de COVID qui a commencé en mai montrent que les Israéliens immunisés naturellement  contre l’infection étaient beaucoup moins susceptibles d’être à nouveau infectés par rapport aux Israéliens qui n’avaient l’immunité que par vaccination.

Plus de 7.700 nouveaux cas de virus ont été détectés lors de la vague la plus récente commençant en mai, mais seulement 72 des cas confirmés ont été signalés chez des personnes dont on savait qu’elles avaient déjà été infectées, c’est-à-dire moins de 1% des nouveaux cas. cas.

Environ 40% des nouveaux cas – soit plus de 3.000 patients – concernaient des personnes infectées malgré leur vaccination.

Avec un total de 835.792 Israéliens connus pour s’être remis du virus, les 72 cas de réinfection représentent 0,0086 % des personnes déjà infectées par le COVID.

En revanche, les Israéliens qui ont été vaccinés étaient 6,72 fois plus susceptibles d’être infectés après l’injection qu’après l’infection naturelle, avec plus de 3 000 des 5.193.499, soit 0,0578 %, des Israéliens vaccinés ayant été infectés lors de la dernière vague.

Selon un rapport de Channel 13, la disparité a confondu – et divisé – les experts du ministère de la Santé, certains affirmant que les données prouvent le niveau d’immunité plus élevé fourni par l’infection naturelle par rapport à la vaccination, tandis que d’autres n’étaient pas convaincus.

Source : Nearly 40% of new COVID patients were vaccinated – compared to just 1% who had been infected previously.
 Jul 13 , 2021

Message Urgent du Dr Sucharit Bhakdi : D-dimères et caillots suite à la vaccination

Posted: 16 Jul 2021 

 … D-Dimères et caillots suite à la vaccination :

« Il y a 7 jours, j’ai reçu un appel » 

Un collègue avait décidé de doser les D-Dimères avant et 7 jours après la vaccination (Adeno / ARNm).

« Je vous appelle parce que j’ai les résultats et qu’ils sont étonnants. » 

« Oui, il y a coagulation, même pour des symptômes légers » 

« Cela se produit dans 10% des cas? »

« Non, plus »

« 20% alors? »

« Non, plus »

« 30%? »

« Non. Plus. »

« Alors j’ai dit, on arrête tout de suite » 

« C’est une nouvelle incroyablement importante. » 


Source

Message Urgent du Dr Sucharit Bhakdi : D-dimères et caillots suite à la vaccination

Posted: 16 Jul 2021 10:33 AM PDT

… D-Dimères et caillots suite à la vaccination :

« Il y a 7 jours, j’ai reçu un appel » 

Un collègue avait décidé de doser les D-Dimères avant et 7 jours après la vaccination (Adeno / ARNm).

« Je vous appelle parce que j’ai les résultats et qu’ils sont étonnants. » 

« Oui, il y a coagulation, même pour des symptômes légers » 

« Cela se produit dans 10% des cas? »

« Non, plus »

« 20% alors? »

« Non, plus »

« 30%? »

« Non. Plus. »

« Alors j’ai dit, on arrête tout de suite » 

« C’est une nouvelle incroyablement importante. » 


Source

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

7 commentaires:

  1. BernardH15 juillet 2021 à 12:44Le 26 Janvier 2021, l’assemblée parlementaire européenne a voté 115 voix pour 2 contre 13 abstentions un texte de loi sur la COVID passé complètement inaperçu dans les médias français bien que cette loi s’applique à tous les états membres.
    2 articles de cette loi :
    – la résolution 2361 adoptée le 28/01 par le Conseil de l’Europe stipule en articles 7.3.1 que la vaccination ne devra PAS être obligatoire et que personne ne devra subir de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, si il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement.
    – l’article 7.3.2 stipule que personne ne devra être victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné en raison des risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner.
    Source: Conseil de l’Europe, session ordinaire du 25-28 janvier 2021RépondreRéponses
    1. pathibulaire15 juillet 2021 à 13:49Cette loi est-elle contraignante ou est-ce une recommandation ?
      https://pace.coe.int/pdf/840ad2aa894c5aaa7dc1bcee5db8b64f93c90dcce035b1fc030b116275eab9a2/r%C3%A9solution%202361.pdf
    2. BernardH15 juillet 2021 à 14:53Tant qu’elle n’est ni modifiée, ni supprimée, cette loi est contraignante.
    3. Jez16 juillet 2021 à 10:14Bonjour,

      Cette résolution n’est hélas pas contraignante car malgré son nom qui peut le laisser penser, le Conseil de l’Europe n’a RIEN A VOIR avec l’Union Européenne. Il ne regroupe pas les mêmes pays, et semble relativement indépendant du pouvoir mondialiste. Il a déjà par le passé dénoncé des scandales et défendu les droits de l’homme, et à titre personnel je le tiens en assez haute estime, à l’inverse de l’UE. Néanmoins on ne peut que se féliciter de cette Résolution 2361.
    4. BernardH17 juillet 2021 à 07:24Astucieusement tel que vous présentez les choses vous projetez cette résolution dans le négatif. 
    5. BernardH17 juillet 2021 à 07:26Autrement dit vous êtes un briseur d’Espoirs, et c’est de ces personnes là dont on ne veut pas pour le futur. 
  2. nicolas bonnal15 juillet 2021 à 13:47Et alors ? Macron s’en fout, et le million de vaccinés au quotidien aussi. Regardez, Hannibal : https://www.vice.com/en/article/z3xw3x/new-research-vindicates-1972-mit-prediction-that-society-will-collapse-soonRépondre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*