Fraude électorale USA – L’armée américaine aurait attaqué les serveurs de la CIA en Allemagne : 5 morts

Publié le 1 décembre 2020 – par Julien Martel– 8 commentaires

Vendredi, un analyste du renseignement de l’armée de l’air a assuré lors d’une interview que les forces spéciales avaient sécurisé une installation gérée par la CIA en Allemagne qui disposait d’ordinateurs montrant des manipulations électorales.

Le général Mcinerney a dit : « Le commandement des forces spéciales américaines s’est emparé d’une ferme de serveurs à Francfort en Allemagne parce qu’il envoyait des données de ces 5 ou 6 États par Internet à l’Espagne et à Francfort… Des soldats américains ont été tués au cours de cette opération. »

« Nous assistons à la situation la plus inédite de l’histoire de l’Amérique. C’est la situation la plus dangereuse, depuis la guerre de Sécession, pour l’unité de cette nation. Et pourquoi je dis que la Guerre de Sécession, c’était juste une guerre classique. Aujourd’hui, vous et le général Flynn avez parlé de cyberguerre et la cyberguerre est cachée. »

Si ce rapport est vrai, nous assistons à la plus grande tentative de coup d’État, de sabotage et de trahison de l’histoire américaine.

Ce raid expliquerait pourquoi Trump a opéré tous ces bouleversements récents au Pentagone :

  • le licenciement du secrétaire à la défense Mark Esper et son remplacement par Christopher Miller, un homme des forces spéciales ;
  • le transfert des forces spéciales dans le propre commandement de l’armée, plutôt que de les faire fonctionner comme des sous-ensembles d’autres branches militaires ;
  • le licenciement de membres potentiellement déloyaux du conseil civil de la politique de défense.

Ces actions ont montré que Trump était en train de préparer le terrain pour quelque chose de grand.

Dans cet article, je vais résumer les rapports les plus récents sur les événements en Allemagne, sans toutefois prendre position quant à leur véracité car je ne peux pas prendre position. Je n’en sais pas assez.

Depuis plusieurs jours, des rumeurs circulent selon lesquelles il y aurait eu un raid « militaire » en Allemagne, soit contre Scytl (la société espagnole qui traite les données de vote américaines dans une installation à Francfort, en Allemagne), soit contre une station de la CIA qui se trouve également en Allemagne.

Vendredi, ces rumeurs ont été confirmées par un rapport positif comme un raid de l’armée sur la station de la CIA en Allemagne.

Le Général McInerney décrit le Kraken et le raid sur l’installation de serveurs de la CIA à Francfort, en Allemagne. (vidéo en anglais)

https://platform.twitter.com/embed/index.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1333059408654446593&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fresistancerepublicaine.com%2F2020%2F12%2F01%2Ffraude-electorale-usa-larmee-americaine-aurait-attaque-les-serveurs-de-la-cia-en-allemagne-5-morts%2F&siteScreenName=Resistance_R&theme=light&widgetsVersion=ed20a2b%3A1601588405575&width=500px

Le général Mickael Flynn, ex-bras droit de Trump déclare : Il ne fait aucun doute dans mon esprit que nous traversons un creuset, un moment critique de l’histoire. Et si nous ne réussissons pas, si nous ne corrigeons pas ce qui se passe en ce moment au cours des deux prochaines semaines, alors je déteste vraiment penser à ce qui va se passer dans notre pays, à la fin du mois de décembre et certainement au cours du mois suivant.

Je ne crois pas une seule seconde que le pays acceptera le vice-président Biden comme prochain président, sur la base de ce que nous savons être probablement la plus grande fraude que notre pays ait jamais connue dans son histoire.

Tout d’abord, le président a des routes évidentes vers la victoire. Ils ont des voies claires vers la victoire et ils n’ont pas besoin de beaucoup d’actions en justice ; ce qu’ils demandent, c’est beaucoup d’honnêteté de la part de nos élus et, franchement, de beaucoup d’Américains qui viennent nous raconter leur histoire, je veux dire les centaines et les centaines d’Américains dans tout le pays, dans différents États, pas seulement les États balanciers (swing states), mais aussi de nombreux autres États qui nous font part de leur histoire et qui les inscrivent sur des déclarations sous serment (affidavit) en tant que témoins, nous avons probablement reçu aujourd’hui 10 ou 12 déclarations sous serment d’un État en particulier.

[….] Le prochain président sera le président Trump, il n’y a aucun doute dans mon esprit. Il n’y a aucun doute dans mon esprit qu’il a gagné cette élection, haut la main, avec probablement entre 350 et 400 grands électeurs.

Ce que nous avons vu est terminé, et je pourrai vous parler en long, en large et en travers de ce qui s’est passé au cours des deux dernières décennies, et probablement depuis bien plus longtemps, je pourrais vous donner une petite leçon d’histoire à ce sujet, mais je ne le ferai pas.

Mais au cours des deux dernières décennies, nous avons assisté à un changement complet de la vitesse à laquelle les choses se sont déroulées. Je crois que la Chine communiste, dans son plan à long terme, a décidé, en quelque sorte, de faire avancer ses plans pour devenir la seule superpuissance mondiale sur la planète. Et vous savez que leur plan se situait à peu près au milieu de ce siècle.

Je crois que lors de la dernière élection de 2016, ils n’ont pas trouvé le candidat dont ils avaient besoin, ni le type d’idéologie vers lequel ils voyaient l’Amérique se diriger. Ils n’allaient pas permettre qu’une victoire de Trump se reproduise en 2020 et donc maintenant ce que nous avons, c’est cette fraude électorale avec les votes par courrier, ce vol avec les logiciels Smartmatic et Dominion, je veux dire que ce sont des systèmes qui ne sont pas la propriété de ce pays. Ils ne sont pas la propriété de ce pays, ils sont la propriété d’un autre pays. Ils ont été introduits dans ce pays. Comment pouvons-nous accepter un système qui n’est pas fait dans ce pays, et même en fin de compte, dans de nombreux cas, les bulletins de vote ne sont même pas comptés dans ce pays. Comment pouvons-nous dire qu’ici, dans ce pays, nous acceptons cela ? »

Voir aussi cette interview : WVW-TV: General Flynn Exclusive Pardon Interview, We Will Win!. November 28, 2020

Source : https://gellerreport.com/2020/11/lt-gen-mcinerney-us-special-forces-attacked-cia-server-farm-in-germany-in-server-seizure-operation-5-soldiers-killed-servers-secured.html

Pour comprendre un peu mieux la situation globale, autrement dit les liens entre le coup d’État des démocrates et le grand reset, la dictature marxiste 2.0 qui nous est imposée à l’occasion de cette manipulation psychologique du covid19, voir la vidéo « Fraudes électorales : les patriotes ont toutes les preuves »

Alexis Cossette y fait un récapitulatif de tout ce qui se passe depuis deux semaines concernant la fraude électorale américaine et le démantèlement de l’État profond : CIA, big techs, médias mainstream, politiques démocrates comme républicains, pays étrangers, multinationales…

Liens : vk / périscope / qactus.fr


➡️ Les sources pour suivre l’élection américaine : lien.

JULIEN MARTEL

8 RÉPONSES À “FRAUDE ÉLECTORALE USA – L’ARMÉE AMÉRICAINE AURAIT ATTAQUÉ LES SERVEURS DE LA CIA EN ALLEMAGNE : 5 MORTS”

  1. Avatar durandurand dit :1 décembre 2020 à 17 h 05 minCette putain de CIA est un état dans l’état tous ceux qui navigue dans cette pieuvre sont tous des barbouzes , des renégats ,des traîtres aux services de l’ »état profond ,je dirai plutôt du nouvel ordre mondial  » j’espère que le Président Trump fera une grande purge dans cette satanée CIA !Répondre
  2. Avatar CHRISTINE dit :1 décembre 2020 à 17 h 06 minbonjour,
    les fraudes sont tellement inimaginables que l’on a du mal a y croire tellement c’est énorme : un ancêtre de 174 ans a voté dans Michigan, en Géorgie, il a plus de vote que d’électeurs., etc…. tout ca a cause de la société scytl et son logiciel qui a bugué un max car tous les votes pro Trump ont été « balancés » à Biden, et inversement. il y avait tellement de votes Trump, que la machine n’a pas pu suivre et comptait plusieurs fois les mêmes votes a l’infini.
    Mais il ya pire, le gouvernement français via le ministère des Affaires étrangères et le Ministère de l’Intérieur, ont fait également un contrat avec la société SCYTL… pour compter les votes lors des dernières élections législatives. j’ai pu récupérer le contrat qui est sur le site du journal officiel (Délibération no 2012-083 du 15 mars 2012) page 3 !!!!!Répondre
  3. Avatar Ali Teurbane-Pascal dit :1 décembre 2020 à 17 h 21 minNous ne connaissons pas une personne qui ne croit pas que les « démocrates » ont fraudé, même les « socialo-communistes » caviar.Répondre
  4. Avatar Béret vert dit :1 décembre 2020 à 17 h 23 minLa Chine est visée pour détourner le regard vers les vrais responsables.
    Ne jamais faire confiance à un espion. Jamais.Répondre
  5. Avatar Alexcendre dit :1 décembre 2020 à 17 h 42 minChez Trump tous les défauts sont visibles tout se passe en façade on aime ou on n’aime pas ! par contre dans son opposition mon jugement sera moins tranché . J’ai le sentiment qu’un Biden avec son équipe ont leurs actions plus souterraines et beaucoup moins franches et comme le laisse entendre cet articles un surprise de taille peut apparaitre avant le début janvier ce qui provoquerait un coup de tonner dans le monde politique et un camouflé pour les éventuels manipulateurs .Répondre
  6. Avatar KARSENTI Claude dit :1 décembre 2020 à 18 h 53 minhttps://www.cairn.info/revue-les-nouveaux-cahiers-du-conseil-constitutionnel-2017-4-page-93.htm
    Un lien utile sur le vote électronique en France qui pourrait subir les mêmes dérives qu’au USARépondre
  7. Avatar GAVIVA dit :1 décembre 2020 à 20 h 34 minhttps://www.aubedigitale.com/joe-biden-sera-le-president-qui-declenchera-la-troisieme-guerre-mondiale-israel-met-en-garde/
    oh la la si même Israel le désavoue… Regardez la photo, biden est un démon à qui il ne manque même pas les CORNES 😉

Explosif : Sidney Powell peut examiner les machines à voter de Dominion en Géorgie, dit le juge

Publié le 1 décembre 2020 – par Jean-Patrick Grumberg– 1 commentaire

Un ouragan vient de tomber sur l’élection. Le juge fédéral Timothy C. Batten, dans l’Etat de Georgie a accordé l’examen informatique des machines de vote de Dominion.

C’est potentiellement une victoire gigantesque – ou une rebuffade majeure. Nous allons très probablement et très vite enfin savoir si les machines de Dominion Voting Systems peuvent effectivement modifier les votes et changer les résultats d’une élection comme Sidney Powell l’affirme depuis plusieurs jours.

Les machines de Dominion fonctionnent avec les logiciels de Smartmatic, suivant le cahier des charges d’Hugo Chavez pour ne jamais perdre une élection, selon les déclarations sous serment d’un lanceur d’alerte qui a assisté à la création du logiciel de Smartmatic :

Chavez a insisté pour que Smartmatic conçoive le système de manière à ce que le système puisse changer le vote de chaque électeur sans être détecté. Il voulait que le logiciel lui-même fonctionne de telle manière que si l’électeur plaçait son empreinte du pouce ou son empreinte digitale sur un scanner, alors l’empreinte du pouce serait reliée à un enregistrement du nom et de l’identité de l’électeur comme ayant voté, mais cet électeur ne serait pas suivi jusqu’au vote modifié. Il a précisé que le système devrait être configuré de manière à ne laisser aucune preuve du changement de vote pour un électeur donné, et qu’il n’y ait aucune preuve visible et rien qui montre que le nom ou l’empreinte digitale ou du pouce dirigeait vers un vote modifié. Smartmatic a accepté de créer un tel système et a produit le logiciel et le matériel qui ont permis d’atteindre ce résultat pour le président Chavez.

Ces machines, les sociétés Dominion et Smartmatic sont au centre des accusations de fraude massive, ou plutôt, pour paraphraser l’avocate de Donald Trump, partie prenante d’un mode de fraude électorale vieille comme la démocratie : le bourrage des urnes.

Un procès à triple rebondissement

Les avocats auront dû s’y reprendre à trois fois pour obtenir cette importante décision. Trois fois, trois révisions du procès, trois changements d’avis du même juge.

Le juge a pris une troisième ordonnance qui a annulé sa deuxième ordonnance, qui avait annulé sa première ordonnance, qui interdisait la suppression des données des machines à voter.

1 Dans un premier temps, le juge fédéral de Georgie a ordonné aux fonctionnaires de l’Etat de ne pas effacer ou réinitialiser les machines à voter, dans une ordonnance d’urgence exigeant la PRÉSERVATION de toutes les machines de vote dans l’État de Georgie.

https://platform.twitter.com/embed/index.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-1&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1333180095373066240&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.dreuz.info%2F2020%2F11%2F30%2Fexplosif-sidney-powell-peut-examiner-les-machines-a-voter-de-dominion-en-georgie-dit-le-juge%2F&theme=light&widgetsVersion=ed20a2b%3A1601588405575&width=500px

2 Une heure plus tard, le juge revenait sur sa décision et annulait son ordonnance en se basant sur les contestations des défendeurs (le gouverneur de Georgie Brian Kemp, le secrétaire d’Etat Raffensperger, et les responsables électoraux). Selon eux, les comtés de Georgie contrôlent les machines de vote, et pas le gouverneur, contre qui la demande est adressée.

Le prétexte que les demandeurs ne peuvent pas immobiliser et inspecter les machines, car elles sont « en possession du comté et des fonctionnaires électoraux », et que ces fonctionnaires ne figurent pas parmi les défendeurs (le gouverneur et le secrétaire d’Etat, cibles de la plainte), ou ne sont pas contrôlés par les défendeurs, est une sérieuse astuce de procédure.

https://platform.twitter.com/embed/index.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-2&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1333187228630073344&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.dreuz.info%2F2020%2F11%2F30%2Fexplosif-sidney-powell-peut-examiner-les-machines-a-voter-de-dominion-en-georgie-dit-le-juge%2F&theme=light&widgetsVersion=ed20a2b%3A1601588405575&width=500px

  • Le juge affirme que les comtés possèdent les machines et que leurs décisions ne peuvent pas être prises à l’échelle de l’État.
  • Faux, répondent alors les avocats, qui demandent au juge de reconsidérer sa position immédiatement, expliquant que le secrétaire d’État géorgien est responsable de la conduite des élections et de l’application de la loi électorale.
  • Une audience par Zoom a ensuite eu lieu, où les avocats demandent au tribunal de maintenir les machines. Une réunion supplémentaire est prévue pour mercredi. « Quelques progrès », disent les avocats.

3 Et coup de théâtre, le juge fédéral revient sur sa deuxième décision, donne raison aux avocats contre le secrétaire d’Etat et le gouverneur, ordonne que les machines ne soient pas effacées, et qu’elles puissent être inspectées et analysées par un spécialiste.https://platform.twitter.com/embed/index.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-3&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1333262510854524931&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.dreuz.info%2F2020%2F11%2F30%2Fexplosif-sidney-powell-peut-examiner-les-machines-a-voter-de-dominion-en-georgie-dit-le-juge%2F&theme=light&widgetsVersion=ed20a2b%3A1601588405575&width=500px

Voici la décision du juge (il m’étonnerait que vous en entendiez beaucoup parler dans la presse, ni que le public soit informé, car le webmaster de Dreuz a constaté hier que Google nous a fait disparaître de son moteur de recherche, et ce sont les sites qui reprennent nos articles qui apparaissent) :

  • Les défendeurs ont, par la présente, INTERDICTION de modifier, détruire ou effacer, ou de permettre la modification, la destruction ou l’effacement de tout logiciel ou de toute donnée sur toute machine de vote Dominion dans les comtés de Cobb, Gwinnett et Cherokee.
  • Il est ordonné aux défendeurs de produire rapidement aux demandeurs une copie du contrat entre l’État avec Dominion.
  • Les défendeurs ont jusqu’au mercredi 2 décembre à 17 heures, heure locale, pour déposer un mémoire exposant en détail les bases factuelles dont ils disposent, le cas échéant, contre l’autorisation des trois inspections médico-légales.

Un scandale dans le scandale

Un commentateur a relevé que le triple retournement de décision du même juge dans le même dossier à quelques heures d’intervalle est digne d’un film des Marx Brothers. Oui. Mais ce n’est hélas pas tout. Un autre a fait remarquer que si des soupçons de fraude existent, et que le gouverneur veut effacer tout le contenu des machines de votes, et que le tribunal le laisse faire – alors que la loi exige que les documents soient préservés pendant plus d’une année, le FBI ne devrait-il pas intervenir et confisquer les machines jusqu’à nouvel ordre ?

Mais le vrai scandale est ailleurs :

  • Je passe sur le fait que le gouverneur Kemp, un Républicain, a été élu au poste de gouverneur de Georgie avec l’appui actif du président Trump. Beaucoup de politiciens sont des crapules, je ne suis pas autrement choqué par leur dépravation morale, juste étonné que certains pensent que la corruption est seulement du côté Démocrate.
  • Je passe sur le fait qu’aujourd’hui, le même gouverneur Kemp s’active pour entraver les efforts des avocats pour exposer la fraude qui a fait perdre Donald Trump dans son Etat : Trump a aidé Kemp à se faire élire, il est compréhensible, dans le monde pourri de la politique, que Kemp tente d’empêcher Trump d’être réélu.
  • Là où ça ne passe pas, c’est qu’il me paraît scandaleux qu’un élu du peuple, le gouverneur Kemp, non seulement ne soit pas le premier à vouloir faire toute la lumière et savoir si les élections de son Etat ont été truquées, mais qu’il s’y oppose de toutes ses forces.

Et maintenant…

Je ne suis pas spécialiste informatique. Je fais du journalisme, je rapporte des informations, je ne fais pas de spéculation. Je ne sais donc pas ce que l’examen des logiciels va ou peut révéler. Je ne sais pas si les experts pourront inspecter toutes les machines dans le court espace-temps qui leur est imparti, ou s’ils en choisiront quelques-unes au hasard.

Mais je sais que tout ceci sent très mauvais, que tout est fait pour éviter la transparence, et que tout montre que des gens ont des choses à cacher. A moins qu’ils veuillent décourager les électeurs Républicains de voter aux élections du 5 janvier, pour que les Démocrates gagnent les deux élections sénatoriales spéciales, obtiennent la majorité au sénat, et détruisent l’Amérique telle que nous la connaissons.

Au moment de terminer la rédaction de cet article, j’apprends qu’un des serveurs de Dominion est tombé en panne, selon les responsables cités par la station locale 11Alive, et un témoin a dit que quelqu’un avait ENLEVÉ le serveur ! »

Conclusion

Je suppose que mes confrères sont trop occupés à parler de la décision de Joe Biden de prendre un chat à la Maison-Blanche, et que la censure totale tombera sur cette décision de justice. Ils lisent tous Dreuz, et sont bien informés, mais ils ne veulent pas que le public le soit : ce n’est pas leur travail, l’information.

Google les aide car Dreuz est censuré dans son moteur de recherche.

En revanche, je signe ici devant vous que si l’examen des logiciels de Dominion ne donne rien, ils en feront tous leurs gros titres.

Biden mène Trump d’environ 13 000 voix dans l’État – si aucune fraude ne peut être reconnue devant un juge, ou pas assez de fraude pour rattraper 13 000 votes, Biden sera le premier Démocrate à prendre la Géorgie depuis Bill Clinton.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.