DEAL DE SAÏD BENSEDIRA AVEC LA PRÉSIDENCE ALGÉRIENNE: L’INTÉRESSÉ CONFIRME DE DENIGRER LE MAROC

Non seulement nous ne sommes ni frère ni cousin de ces tarés mais même entre eux ils se détestent… car se sont des primitifs ! Imaginez des Bretons qui créeraient une télé pour dénigrer les Alsaciens ? … en plus lisez en fin de sujet le commentaire d’un illuminé par Momo le pédophile qui explique tout par dieu… ça fait très scientifique ! Comment voulez vous discuter avec des abrutis qui mettent dieu entre vous et soi ? Se sont des superstitieux qui en plus affirment des conneries avec la sincérité d’un gamin de 5 ans ! Restez chez vous bande d’abrutis… vous pourrissez nos rues de France…

Par Mohammed Boudarham le 17/11/2020 à 14h21

© Copyright : DR

Dans une vidéo diffusée sur YouTube, le blogueur algérien Saïd Bensedira a réagi à l’offre que lui a faite la présidence algérienne pour attaquer le Maroc. Tout en se noyant dans des arguties, il confirme le projet de créer une chaîne de télévision et appelle de ses vœux la présidence à le financer.

Nous révélions il y a deux jours que la présidence algérienne a fait une belle offre au youtubeur algérien Saïd Bensedira, exilé à Londres. Moyennant le financement de la création d’une chaîne de télévision en Europe, la présidence algérienne a demandé au youtubeur de faire du Royaume du Maroc la cible de prédilection de ses attaques et de devenir un relais de la propagande anti-marocaine.  Le conseiller aux affaires juridiques et judiciaires à la présidence algérienne, Boualem Boualem, a dépêché un émissaire auprès de Bensedira pour lui faire part de l’offre du président Tebboune. Le blogueur algérien a accepté avec enthousiasme cette offre, et a orienté vers le Maroc, comme il le dit, la parabole qui était dirigée vers l’Algérie.

Qu’est-ce qu’il y a à retenir de la vidéo de 29 mn consacrée par Bensedira à l’information ? D’abord l’essentiel: l’intéressé admet avoir nourri depuis 2017 le projet de création d’une chaîne de télévision en Europe, que ce projet a été contrarié par Saïd Bouteflika, le frère de l’ancien président déchu, mais qu’il n’a pas abandonné l’idée de le concrétiser. Il avoue avoir le projet de créer une chaîne de télévision, établie à Londres avec un studio à Paris, et appelle le président Tebboune à l’aider à exaucer ce vœu, du moment que c’est «une chaîne patriote qui va défendre les intérêts de l’Algérie».

Voilà pour ce qu’il y a retenir de la logorrhée de M. Bensedira, qui confirme le deal révélé par Le360. Notons au passage que c’est la première fois que ce blogueur parle du projet de la création d’une chaîne de télévision.

 Autre point important à retenir, c’est que dans sa logorrhée de 29 mn, Bensedira a soigneusement évité de répondre à une autre information révélée par Le360. L’émissaire qui l’a informé de l’offre présidentielle avait proposé à Saïd Bensedira de se déplacer à Alger pour finaliser le projet de création de cette fameuse chaîne de télévision. Contre toute attente, ce dernier a décliné l’invitation de se rendre à Alger et a proposé une rencontre à Paris, Londres ou Genève. Pourquoi Saïd Bensedira tient-il à proclamer son patriotisme en dehors des frontières de l’Algérie et refuse-t-il de se rendre dans son pays? De quoi a-t-il donc peur? L’ellipse qu’il a faite de ce sujet révèle, à elle seule, le drame de ce pays où même ceux qui avouent le défendre ont peur de s’y rendre. Quel autre pays dans le monde inspire si peu de confiance à ses citoyens?

Pour le reste, Bensedira a cherché à discréditer notre information en faisant une fixation sur l’identité de la personne qui a dépêché un émissaire à sa rencontre: le conseiller aux affaires juridiques et judiciaires à la présidence algérienne, Boualem Boualem. Cette révélation a dû faire très mal aux maîtres de Bensedira, parce qu’il a consacré beaucoup d’énergie à la récuser, mais sans convaincre. Il avoue nourrir une haine féroce contre Boualem Boualem et que, même si le président Tebboune finançait sa chaîne de télévision avec 100 millions de dollars en lui demandant de traiter avec ce conseiller, il allait refuser. A trop souligner le trait, M. Bensedira, on troue le voile, laissant davantage voir ce qu’il cachait…

Bien entendu, Boualem Boualem est un transfuge de l’ère Bouteflika. Mais ce conseiller très spécial a aujourd’hui l’oreille du président Tebboune et il est devenu son homme de confiance dans tous les dossiers stratégiques. Le fait qu’il ait été installé par Abdelaziz Bouteflika en 2016 président de l’Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication (Onplitic) en fait, bien au contraire, un homme tout indiqué pour suivre la création d’une chaîne de télévision. Bensedira, qui a retourné sa veste du jour au lendemain, en passant de piques sévères contre le régime algérien à un relais de sa propagande, ne va pas nous laisser croire qu’il est homme à camper sur ses positions ou à avoir des principes. En cherchant à disculper Boualem Boualem, il a juste réussi à nous confirmer l’importance que revêt ce personnage dans la gestion des dossiers confidentiels à la présidence algérienne.

Il existe autre chose qui prête à rire, et qui donne la preuve de l’indigence des sources de Bensedira. Il a cité à maintes reprises dans son podcast Abdellatif Hammouchi, patron du pôle DGST-DGSN. Et M. Bensedira, qui a des informations de première main, a façonné un nouveau CV à M. Hammouchi, en ajoutant à ses compétences celles d’un brillant journaliste qui est passé par la MAP. Une totale aberration, qui fera bien rire les journalistes marocains, qui ont appris grâce à Bensedira que Abdellatif Hammouchi aurait ainsi été un ancien confrère.

Par Mohammed Boudarham

  • le citoyen 17 November 2020 13 h 45 min
    Franchement, je ne sais pas quel diable a frappé ces Algériens,surtout ce qui se prennent pour des donneurs de leçons. Bon tout va bien. Mais quoi de plus normal qu’un opposant au régime des harkis qui tourne auteur de la bougie. Il veut l’argent mais refuse de rentrer dans son pays.Pourquoi ? Bensidra sait bien qu’il s’agit d’un piège bien doré. Un fois arrivé à Alger, une balle l’attend. Et c’est fini. Les harkis en assassiné Gaïd Salah, ex-homme fort du régime. Et puis puisque ce voyou de Bensidra cherche a verser son venin sur le Maroc, car ce Royaume légendaire leur a barre tous les chemins ers l’Océan Atlantique. Pour cet océan est vénéré par la bénédiction de Dieu, et les personnes sales,puantes,et criminelles n’ont pas droit d’y mettre leurs pieds. Dieu est grand.
ALGERIE ARNAQUE 
Alors que la France a investi 30 % de son budget pour construire l’Algérie, des illettrés haineux de mon pays lui demandent des excuses.
Alors j’explique à ces crétins qui malheureusement n’auront pas le courage de me lire, de cesser de colporter cette rumeur à l’envers, ralliée par un traître incroyable qui président des Français nous insultent en nous reprochant un crime contre l’humanité. C’est tellement fou que c’est incroyable et hallucinant… mais surtout, au-delà de l’insulte c’est nier le travail des pieds noirs et la vie de nos jeunes militaires morts pour rien ! Et la moindre des politesses ou diplomatie, c’est que vivant en France on défend la France !
J’explique donc sur 367 pages illustrées qu’avant la France en 1 830 il n’y avait pas d’Algérie… juste un désert avec un port nommé Alger tenu par des corsaires qui pillaient nos bateaux marchands et razziés les blancs sur la Méditerranée pour en faire des esclaves… ceux qui rapportaient le plus de pièces d’or étaient les nobles rachetés par nos prêtres qui dédiaient des aumônes spécifiques au rachat des blancs enchaînés sur les galères… dont Cerventés qui a écrit Don Quichotte, fait parti des plus célèbres.
J’explique tout ce que la France a apporté et même les ragots les plus sordides comme celui des tonneaux d’oreilles car nous aurions payé des primes pour des têtes coupées. Tous les conflits ont leurs kollabos et leurs contradicteurs… à vous de juger sur la longueur ce qui semble farfelu ou épisodique et ce qui constitue le fond solide et non la forme anecdotique. D’un désert dépeuplé par des nomades appelés à disparaître, morts de famine, la France a construit un pays sur son propre modèle architectural avec ses maîtres d’Œuvre et la mise en place de son administration, à commencer par le cadastre pour transformer des nomades en sédentaires propriétaires de leur terrain.
Non seulement nous ne devons pas d’excuses comme pour le chantage de la Shoah mais ce sont les Algériens qui portent l’infamie du Bernard-l’Hermite… ce coquillage sans scrupule qui tue pour s’installer à la place du propriétaire. Cette courte vue a été l’obsession des leaders de toutes nos colonies, de tuer et voler le français pour occuper sa place… Malheureusement il ne suffit pas d’un bureau pour diriger mais d’avoir de réelles compétences… Madagascar qui a hérité de notre patrimoine a été maudit au point de devenir le pays le plus pauvre du monde et l’Algérie régresse depuis qu’elle est autonome.
L’Algérie est le plus jeune pays du monde et celui qui a la plus forte démographie… ce qui en fait une bombe à retardement ; 80 % de la population a moins de 25 ans ! Avec 50 % de chômage !
Les trois derniers pays crées de toutes pièces ont du importer des émigrés pour les peupler. C’est le cas de l’Algérie ou les rares originaires du pays sont les seuls berbères. Le reste de la population est musulmane avec une forte dominante d’Ottomans… ces derniers ont chassés tous les Européens espagnols, italiens, français… pour les voler. Ce sont ces victimes qui devraient demander réparation pour les crimes qu’ils ont subis…

10 € le PDF via Paypal à geraldineclaise.fr

  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •