Hyperloop, un premier test concluant pour les voyages humains

Par euronews avec AFP, AP  •  Dernière MAJ: 10/11/2020 – 21:36

Capsule Hyperloop de Virgin, Nevada, USA   –  

Pour la première fois, une capsule Hyperloop a emporté à son bord deux passagers, un événement dans l’histoire des transports, le début de l’aventure humaine pour le voyage subsonique… 

C’est sur la piste d’essai de 500 mètres que l’entreprise Virgin exploite depuis 2017 dans un désert de l’État du Nevada aux États-unis que l’expérience s’est tenue. Et le ressenti de Josh Giegel, co-fondateur et directeur de la technologie, et Sara Luchian, directrice de l’expérience des passagers, est bon :

« C’était notre nacelle de test. L’occasion était de faire une démonstration du dossier de sécurité. C’est un peu plus petit que ce à quoi nous voulons que notre véhicule final ressemble. Josh, mon co-passager et moi avons pu discuter entre nous, bouger dans la cabine, dans une certaine mesure. Dans la dernière version, que nous sommes en train de concevoir avec des spécialistes du domaine de la conception et du transport, la nacelle pourra accueillir jusqu’à 28 passagers. Ils pourront se tenir debout confortablement, se déplacer dans la cabine, accéder à leurs bagages et à d’autres choses comme nous le faisons dans les moyens de transport actuels », explique Sara Luchian.

Selon un communiqué officiel de Virgin, la capsule a réussi à parcourir 500 mètres dans un tube à vide en 15 secondes, atteignant ainsi 172 km/h. Des débuts très prometteurs… Même si on est encore loin des 1000 km/h promis par Virgin ou Transpod.

Richard Branson et Elon Musk étant tous deux sur les rails de ces trains du futur.

  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •